Forum RPG médiéval-fantastique inspiré de la série Les Chevaliers d'Émeraude d'Anne Robillard
 

Partagez | 
 

 Tatie la Dragonne [PV Llawi et Morwën]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nihawel
Prince(sse)
avatar

Messages : 16
Date d'inscription : 21/09/2016

Feuille de personnage
Âge: 6 ans (Fév.)
Race: Sirène-Phéryxian
Âme soeur:

MessageSujet: Tatie la Dragonne [PV Llawi et Morwën]   Jeu 29 Sep - 12:36

[On va essayer de garder ça short and sweet pour eux XD j’ai pas envie de rusher avec ce rp!]

-Rrrrebel! roucoula exagérément Belle, qui commençait à peine à prononcer correctement ce son, en sautant dans le lit de son frère, sans avoir pris la peine de cogner à la porte de sa chambre. Debout Rrrrebel! Pas trrraîner au lit aujoud… ajourd’hui. Tatie Béa est pa’tie touuuuute la jourrrrrrrnée! Pou’’a pas nous grronder! s’excita l’enfant en oubliant, à quelques reprises, de bien rouler ce son qu’elle trouvait beaucoup trop difficile à prononcer.

L’une des activitées préférées des triplets royaux étaient d’exaspérer le plus possible leur tante, l’apprentie-magicienne Béatrice O’Hell. Pour ce faire, la meilleure technique était de se rendre à ses appartements pour mettre ses choses à l’envers, idéalement en son absence, pour découvrir le carnage à son retour. Puisqu’ils ne laissaient pas de preuves, la jeune femme avait beau se plaindre qu’elle savait que c’était eux, les parents des petits prennaient toujours sa défense. Même leur mère Georgina, qui était justement le maître de Béatrice. Surtout Georgina, peut-être!

-Faut aller cherrrcher Bulle vite! Avant Tatie revienne! Debouuuuuut Rrrrrrebel! se plaignit Nihawel en secouant un peu son frère préféré (et unique).

Battant des ailes simplement parce qu’elle était dans sa phase où voler était beaucoup plus amusant que marcher, Belle vola jusqu’à la porte, où elle prit immédiatement le chemin de la chambre de l’aînée des enfants royaux. Disposant de beaucoup trop d’espace pour leur nombre, chaque prince et princesse disposait de sa propre pièce, bien qu’ils dormaient quand même souvent ensemble, se rejoignant lorsque leurs parents cessaient de les surveiller. Toutes leur chambre donnaient sur un salon partagé, ressemblant plus à une salle de jeu qu’autres choses, et ça leur appartenait, juste à eux. Les parents étaient peut-être près d’eux, mais ne pouvaient pas en tout temps surveiller ce qui pouvait se passer dans cette grande suite princière.

-Bulle! hurla Nihawel en même temps qu’elle entrait en trombes dans la chambre de son aînée, ouvrant la porte telle une tornade. Devines qui n’est pas au château ce matin?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Morwën
Prince(sse)
avatar

Messages : 9
Date d'inscription : 21/09/2016

Feuille de personnage
Âge: 6 (fév.)
Race: Phéryxian-Triton
Âme soeur:

MessageSujet: Re: Tatie la Dragonne [PV Llawi et Morwën]   Jeu 29 Sep - 13:21

Rebel ouvrit les yeux en sursaut, alors que la voix de sa petite sœur résonnait dans sa chambre. Il rêvait qu’il se battait contre des pirates et puis, pouf ! Il se retrouvait à être secoué comme un prunier.

- Beeeellle ! Dodo… y’avais des piraaat-euh !

Il était encore tout endormi, mais l’adrénaline montait rapidement. Sa sœur parlait de leurs Tatie Béatrice. Qui était partie !! Oh oui ! C’était génial ça. Ils allaient pouvoir aller jouer dans ses appartements et après, elle allait crier fort partout dans le château. C’était toujours drôle de voir Béatrice hurler à l’affront. Un sport particulièrement apprécié des triplets royaux… et de leur père, le Roi. Mais ça, chuuut… ne fallait pas le dire.  

Le petit Prince essayait tant bien que mal de se dépatouiller des ses draps tout emmêler alors que l’excitation de sa sœur le gagnait. Les bêtises, ça les connaissait ! Ils avaient peut-être juste trois ans, mais ils étaient déjà maîtres en la matière ! Belle fini par le lâcher pour voler vers la chambre de Bulle qui était de l’autre côté du salon. Ni une ni deux, Morwën se concentra. Il imagina la chambre de sa sœur et dans un éclat vert il disparut de la sienne…

Le seul petit problème, c’est qu’il ne maitrisait pas la chose parfaitement. Déjà, il ne pouvait le faire que sur quelques mètres… et parfois il y avait des ratés. Comme là. Au lieu d’apparaitre à côté du lit, il tomba littéralement dedans. Il avait Pop au-dessus du lit et la gravité fit le reste. Il ne put même pas battre des ailes qu’il s’écrasa sur sa sœur au moment où la porte s’ouvrait en fanfare. Comme si c’était parfaitement normal –ce qui l’était dans le fond- il se mit à secouer son ainée.

- Buuuulle ! Deeeboouuut ! Avant que Tatie revi’nne !

Rien ne le mettait plus en joie que la promesse d’une journée bêtise ! C'est donc une boule d'énergie fraternel pleine de cheveux bleu-mauve qui s'agitait sur la pauvre Bulle pour la réveillée.



Dernière édition par Morwën le Mar 4 Oct - 19:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Tatie la Dragonne [PV Llawi et Morwën]   Lun 3 Oct - 20:01

Bulle dormait. Un beau sommeil profond peuplée de bulles de savons et de sirènes volantes et de gâteaux multicolores. Elle allait croquer – allégrement – dans un des desserts quand quelque chose lui tomba dessus la réveillant d’un coup sec. Instinctivement, sa bulle de protection enfla, absorbant Rebel au passage.

« Non, Webel. Dodo», pleurnicha la blondinette, énervée que son petit frère vienne perturber son sommeil. Elle avait beau être gentille, il y avait des choses qui étaient sacrés !

Puis Belle débarqua en hurlant et la jeune princesse dut se rendre à l’évidence que l’heure n’était plus au Dodo. Elle s’asseya donc dans son lit en se frottant les yeux. Quelques secondes plus tard, son cerveau enregistra enfin les paroles des deux autres : Tatie Béatrice n’était pas dans sa chambre ce qui voulait dire qu’ils pouvaient faire la seule chose dans laquelle ils excellaient : faire des mauvais coups.

« Oui ! Le pwemier awivé ! » cria la Llawi, incapable de prononcer ses R. Elle tenta de quitter son lit mais sa bulle (qui l’entourait elle et Rebel) les fit rouler jusqu’à Nihawel qu’ils happèrent au passage.  Bah, tous le monde ne pouvait être des magiciens prodiges… « On wroule jusqu'à là ? »

En faisant un maximum de dégâts. LEs domestiques étaient si indulgents à leurs égards qu'ils ne cilleraient même pas en voyait 3 petites pestes rouler dans les corridors dans une boule bleue.
Revenir en haut Aller en bas
Nihawel
Prince(sse)
avatar

Messages : 16
Date d'inscription : 21/09/2016

Feuille de personnage
Âge: 6 ans (Fév.)
Race: Sirène-Phéryxian
Âme soeur:

MessageSujet: Re: Tatie la Dragonne [PV Llawi et Morwën]   Mar 4 Oct - 19:19

Pourquoi c’était toujours Rebel qui avait les rêves les plus chouettes!? Dire que pendant qu’elle se tapait la vision d’un ornithorynque baveux qui transporte des plateaux de petits gâteaux, MONSIEUR vivait des aventures sur l’océan avec de méchants bandits de l’eau! Toujours les garçons qui s’amusent, hein? À quand le jour où Nihawel rêverait de parcourir le monde à dos de dragon à combattre les méchants? C’est trop ennuyant dormir, et voilà pourquoi Belle était toujours debout tôt!

Alors qu’elle mettait le pied dans la chambre de Bulle, Morwën faisait de même, mais de façon un peu moins conventionnelle que sa sœur qui poussait la porte en criant. Rebel s’était téléporté, un peu trop haut dans les airs, au dessus du lit de Llawi, lui tombant dessus brusquement, achevant probablement de la réveiller après les cris excités de Belle.

Apparemment, la petite héritière était plutôt bien dans ses rêves, elle, puisqu’elle protesta au début pour rester couchée, comme quoi seule la benjamine avait eut un rêve emmerdant. Toutefois, lorsqu’elle apprit qu’ils avaient le champ libre pour mener la vie dure à Béatrice, elle fut soudain toute éveillée.

-Non pas de cou’se, pas juste Rrrrrebel il triche, déjà allé chambre à Tatie Béa! protesta Nihawel juste avant de se faire happer par la grosse bulle bleue qui protégeait l’héritière et qui poursuivit sa course dans le couloir. Rrrroule les p’inces d’I’ianeth, rrrouuule rrrrroule chantonna-t-elle sous l’œil tantôt amusé, tantôt exaspéré (ils faillirent happer les jambes de l’un d’entre-eux), des gardes et serviteurs qui les virent filé en courant dans la bulle protectrice, faisant tomber bon nombre de décorations sur leur passage.

Le chemin vers la chambre de leur très royale et détestable tante, les gamins le connaissaient PAR CŒUR. De toute façon, ce n’était pas bien difficile, puisque tout les membres de la famille royale résidaient dans la même grande et somptueuse aile du Château, donc deux petits couloirs plus tard et ils y étaient. Deux couloirs, c’est assez loin pour signifier que tu n’as aucune chances d’obtenir le trône, mais assez proche pour voir les héritiers tous les jours et les envier. La place parfaite pour Béatrice, qui était probablement, à ce moment là, dans la tour de son maître.

À toute allure, la bulle fonça dans la porte verrouillée de l’apprentie-magicienne, éclatant sous l’impact puisqu’elle avait été affaiblie en route et que… Ben Llawi avait juste 3 ans. Par habitude, Nihawel essaya d’ouvrir en tournant la poignée, mais évidemment, c’était fermé.

-À toi Rrrrrrrebel! s’exclama l’enfant en prenant la main de son frère.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Morwën
Prince(sse)
avatar

Messages : 9
Date d'inscription : 21/09/2016

Feuille de personnage
Âge: 6 (fév.)
Race: Phéryxian-Triton
Âme soeur:

MessageSujet: Re: Tatie la Dragonne [PV Llawi et Morwën]   Mar 4 Oct - 19:47

Si son ainée n’avait pas paru enchantée directement par le réveil… ce fut vite oublié ! Le petit garçon allait acclamer l’idée d’une course, mais sa petite sœur était loin d’être d’accord. Boudeur, il croisa les bras.

« Même pas vrai ! Je t’iche pas, Zé le d’oit ! » Répliqua aussitôt le cadet du trio. Quand l’enfant était offusqué, il se mettait à zozoter… ce qui le mettait encore plus en rogne, faisant froncer son nez.

Mais avant que toute autre chose soit dite où répliquer, la bulle de protection l’engloutit avant de rouler hors de la chambre. Sous la toute nouvelle proposition de la toute petite blondinette.

Le chemin jusqu’à la chambre de Béatrice n’était peut-être pas très long, mais ils eurent bien le temps d’étendre le chaos. Tel un rouleau compresseur, les premiers-nés d’Irianeth foncèrent droit devant sans se soucier des dégâts occasionner. Belle chantait et lui, il riait aux éclats, amusé au possible par l’action qui découlait autour d’eux et de leur boule de Hamsters géants.  Personne ne pourrait se plaindre de l’ennui quand les petits monstres étaient réveillés.

La porte de bois fit éclater la protection, ils étaient à destination. C’était maintenant à son tour comme le disait si bien la plus jolie des trois. Il attrapa les mains de ses sœurs et se concentra. Dans un flash de lumière verte, ils réapparurent dans l’appartement tant désiré !  Ouais bon. Sur une table de salon… mais c’est mieux qu’à trois mètres dans les airs non ?

« Walaa ! Mai’tenant… BAAAAAZAAAAYEUH ! » Le petit Rebel aimait particulièrement ce cri de guerre que l’oncle Yasin disait pour jouer, et donc, le disait ou plutôt le hurlait, dès qu’il en avait l’occasion.

L’enfant aux cheveux bleus sauta en bas de la table, renversant par la même occasion une tasse de thé froid et une pile de papier qui s’imbiba sur le sol. « Oups. » Il fut contrit AU MOINS 5 secondes… avant de prendre la direction de la chambre au pas de course. La chambre… et les mille et une robes de Tatie.


Dernière édition par Morwën le Dim 13 Nov - 22:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Tatie la Dragonne [PV Llawi et Morwën]   Sam 22 Oct - 4:33

La lumière qui inondait les couloirs laissait savoir à Llawi que c’était une magnifique matinée pour s’amuser. Comme son deuxième prénom le laisser présager, la petite était une boule de bonne humeur. Elle avait toujours un sourire sur ses lèvres et ses cheveux s’agitaient comme des rayons de soleil autour de ses yeux de la couleur du ciel. Cette journée ne faisait pas exception à la règle. Elle commença par ignorer le conflit sur la course en Nihawel et Mörwen… La vérité était que Rebel trichait grâce à son don de téléportation, mais que la plus jeune aimait bien tancer son frère.

Bientôt, ils arrivent devant la porte de Tatie Béa dans un « pop »  qui résonna dans les corridors. Rebel les téléporta dans la chambre et ils s’écrasèrent sur une table basse. « Webel doit faire doucement… OK? » commenta l’héritière en essayant d’avoir l’air menaçant en fronçant les sourcils, mais abandonna après quelques secondes : elle avait l’air aussi épeurant qu’un lapin ébouriffé. Elle se leva et évita habilement le dégât de Rebel (beurk, du thé froid) et se dirigeait vers le pot d’encre qu’elle aperçut sur le bureau. Si grimper sur chaise s’avéra complexe, la récompense en valut la peine puisqu’elle put (finalement!) mettre la main sur le puits aux secrets. Les adultes s’en servaient pour faire apparaître des histoires sur les feuilles et elle voulait faire la même chose. « Belle! Webel! Le pot magie de Papa! »

La petite fit attention de redescendre en plusieurs étapes avec son précieux butin et courut après son frère qui était dans la chambre. « Wregarde! C’est le…. OH! » Et ce qui devait arriver arriva : Llawi trébucha et s’étala de tout son long sur le plancher, échappant du même mouvement le pot d’encre qui s’éleva dans les airs et tomba en éclaboussant la pièce de gouttelettes d’encre. C’est la mission était de ne pas laisser de trace, c’était raté. « Oh no! Oh no! C’est inkosebable. Oh no! Tatie Béa va être dé’tu… » s'exclama-t-elle en se relevant – les mains maculées. Elle sonnait comme leur mère, Georgina, lorsqu’elle était confrontée à un de leur mauvais coup : elle secouait la tête en murmurant que c’était inconcevable et dans l'esprit de sa fille, ça voulait dire que quelque chose de très très mal venait de se produire. Avec les dégâts causés en quelques minutes, ils seraient chanceux si leur tante n’était que déçue…
Revenir en haut Aller en bas
Nihawel
Prince(sse)
avatar

Messages : 16
Date d'inscription : 21/09/2016

Feuille de personnage
Âge: 6 ans (Fév.)
Race: Sirène-Phéryxian
Âme soeur:

MessageSujet: Re: Tatie la Dragonne [PV Llawi et Morwën]   Mer 26 Oct - 16:55

À peine eut-elle agrippé la main de Rebel que Nihawel se retrouva debout sur la table de salon de sa tante Béatrice. L’absence de cris enragés lui confirma qu’elle ne s’était pas trompée… sa tante n’était pas là! Morwën làchait un cri de guerre alors qu’il sautait en bas de la table, renversant du thé sur le luxueux tapis de l’appartement. L’espace de trois secondes, Belle fut un peu troublée, car elle n’aimait pas bousiller les jolies choses, mais… tant pis, qu’est-ce qu’on pouvait y faire?

La douce Llawi tenta de réfréner les ardeurs de Morwën, mais c’était peine perdue, il courrait déjà vers la chambre de leur tante, ce que Nihawel s’empressa d’imiter! Béatrice avait de si jolies robes, ça au moins on ne pouvait pas lui enlever. Une dragonne sanguinaire bien habillée, aux yeux des enfants! Mais tant de beauté, n’était-ce pas trop pour une femme de son rang? Après tout, elle n’était qu’une banale princesse, sœur du Roi, peuh! Il fallait remédier à ça…

Pendant un instant, Bulle ne les avait pas suivit dans la chambre, s’arrêtant pour prendre quelque chose sur le bureau de Béatrice, que Belle reconnu comme étant un pot à écrire les histoires magiques. Toutefois, alors qu’elle essayait de le leur faire remarquer, la future Reine s’écrasa de tout son long, trop excitée par sa trouvaille, et l’encre à raconter éclaboussa le plancher.

-BULLE! s’offusqua Belle. Papa pou’a pu écrrrrrire histoi’e! Pu Enc’e magie! bouda-t-elle en se penchant vers la taches noires pour en examiner le contenu, la touchant du bout de doigt, ce qui lui laissa une trace sur les doigts.

Plus elle tentait de s’en débarrasser, en les essuyant d’abord sur sa propre main, puis sur la moquette, plus elle ne faisait, finalement, qu’étendre le drame sur sa peau, à son grand damn. Que c’était moche, du noire, sur les mains délicates de la plus jolies des princesses d’Irianeth!

-Pu rrrrien à fai’e, Bulle, tampis, moi essayer. Viens! l’encouragea-t-elle, déjà défâchée, déjà oublié le massacre du salon, puisque Morwën avait déjà le nez dans la garde-robe de Béatrice. Moi les rrrrrobes! gloussa Nihawel en s’y précipitant à son tour, laissant des petites traces sombres sur tout ce qu’elle touchait, velours, satins, fourrures…

Mettant finalement la main sur ce qu’elle décida être officiellement la plus belle robe rose de l’univers (du moins ce jour-là) Nihawel essaya de la passer au dessus de sa tête, par-dessus sa propre robe, et l’enfila bien maladroitement en se débattant un peu pour passer ses bras dans les manches trop longues, qui pendaient par terre. Ce qui aurait dû être un col à peine décolleté ne lui tenait que par une épaule, l’autre pendant mollement jusqu’à son coude.

-Ga’dez-moi! Suis Béat’ice, plus meilleu’re que tout l’monde et patati et patata scanda-t-elle en levant le nez en l’air, dans une piètre et exagérée imitation de sa tante, se forçant à bien représenter l’air supérieur que se donnait l’apprentie-magicienne.

Une petite main en l’air pour se donner une stature royale, l’enfant se mit à marcher le dos exagérément droit, mais trébucha dans la jupe qui était bien trop longue pour elle. Une bruyante déchirure se fit entendre, et l’air épouvanté de Nihawel fit rire son frère et sa sœur, la faisant glousser à son tour.

-OHHHH! On joue à Mime! Deviner qui êtrrrrre, ok? s’exclama-t-elle en se remettant maladroitement debout dans sa trop grande robe.

Soudain, elle prit un air fixe, se concentrant intensément en baissant les yeux pour essayer de regarder sa bouche, ce qui la rendait fort peu jolie. Puis, de la salive apparut au coin de ses lèvres, et elle souffla dessus pour tenter d’en faire des bulles. Nihawel gloussa alors que ça fonctionnait, envahissant tout son beau visage princier de salives dégoulinant sur sa robe soyeuse.

-Alo’s, qui suis? gloussa l’enfant en attrapant sa jupe pour s’essuyer la bouche. Bah quoi… elle était déjà ruinée!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Morwën
Prince(sse)
avatar

Messages : 9
Date d'inscription : 21/09/2016

Feuille de personnage
Âge: 6 (fév.)
Race: Phéryxian-Triton
Âme soeur:

MessageSujet: Re: Tatie la Dragonne [PV Llawi et Morwën]   Dim 13 Nov - 22:48

Rebel n’avait pas attendu ses sœurs et c’était jeter à corps perdu dans la penderie de sa tante. Il savait qu’elle avait des chapeaux trop trop trop beaux. Et Morwën adoooorait jouer avec les chapeaux. Excité comme une puce, il se dandinait sur place en regardant le choix exubérant en nombre qui s’offrait à lui.

Il sursauta lorsque son ainée renversa le pot à histoire magique sur le sol… son sursaut le fit s’emmêler les pieds dans les chaussures parfaitement bien ranger de sa tante. Oh-oh. La moitié d’entre elles s’écrasèrent en bas de leur étagère spéciale dans un éboulis méli-mélo. Mais ce n’était pas du tout le drame de l’heure ! Oh non ! Parce que l’encre s’écoulait au sol, tel un fleuve vers la liberté.  « Oooh noooon ! Buuulle ! Le pot magie de Papa ! Com’ent il pouwa nous dire le soir ? » Une petite envie de pleurer se pointa, mais Rebel était fort. Il n’allait pas pleurer pour ça. Même s’il aimait beaucoup les histoires que Papa racontait le soir. Il renifla une fois ou deux puis, avant que l’avalanche larmoyante se fasse, Belle avait trouvé une autre activité.

Le bambin oublia donc rapidement l’encre qui maculait le plancher pour revenir à sa première idée. Les chapeaux ! Il piétina donc une ou deux chaussures… peut-être dix, mais on s’en fou, pour atteindre l’objet de son désir. Pendant que sa sœur enfilait une robe, lui il escaladait une pile de boites… au contenu probablement fragile s’il en croyait le bruit de verre qu’il avait entendu en les déplaçant… Quoi qu’il en soit, l’excitation était à son comble ! Et percher comme il était sur sa pile de boites, il ria de l’imitation parfaite. On ne pouvait pas dire le contraire, Nihawel avait tout un talent ! « Tatie Béa est paweil paweil ! »

Sur ce, il attrapa la grosse chose duveteuse qu’il avait dans le viseur. Le chapeau ressemblait à un pouf de tissus et de breloqueries. Un peu comme celui que papa portait quand il sortait dans les rue. Il lui avait dit que c’était un signe de son rang. Rebel avait plus ou moins comprit et il s’en fichait. Redescendant juste à temps pour voir la nouvelle imitation de sa sœur.  

Il batti des mains joyeuses tout en grouillant sur place plein d’énergie. « Ah wouiii ! Ton’on Yaz ! Ça êt’e Tonton Yaz !! » On ne pouvait pas s’y m’éprendre ! « A moi ! à moi! » Tout heureux, probablement trop d’ailleurs, Rebel grimpa sur le lit de sa Tante pour être plus haut. Debout, le chapeau sur la tête, il prit un air fier et regardait par en haut ses sœurs. Juste comme son père quand il était au tribunal. Puis il sourit, incapable de ne pas bouger plus longtemps « Al’s ? J’suis qui ? ! » Le matelas moelleux sous ses pieds le déstabilisait et il piétinait sur place pour se maintenir…  jusqu’à ce qu’il se fige sur place. « Oh-oooh… »

Sur ses pieds, un petit clapotement chaud se faisait de plus en plus rapide. En quelques secondes, il avait les deux pieds dans un grand rond bien mouillés. Mettez un enfant de trois ans, qui vient de se lever d’une longue nuit et part jouer sans passer par la case pot… vous obtenez l’accident prévisible. « Morwën pipi… Tatie se’a pas contente… » Il n’était pas tant déstabiliser par sa fuite que ça, étant encore un bébé… c’était une chose qui arrivait encore. Et puis, comme il portait encore des chemises de nuit pour éviter de se retrouver coincé en cas de changement tritonien, il n’avait rien mouillé de tissus outre les magnifiques draps couteux de sa tante.


Dernière édition par Morwën le Jeu 26 Jan - 13:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nihawel
Prince(sse)
avatar

Messages : 16
Date d'inscription : 21/09/2016

Feuille de personnage
Âge: 6 ans (Fév.)
Race: Sirène-Phéryxian
Âme soeur:

MessageSujet: Re: Tatie la Dragonne [PV Llawi et Morwën]   Jeu 26 Jan - 9:51

[Bon on va essayer de fermer ça… The Saut is comming.]

Les imitations de Nihawel déclenchèrent l’hilarité générale, particulièrement celle où elle faisait des bulles de bave avec sa bouche. Toutefois, Morwën, excité, affirma qu’il s’agissait là d’une parfaite copie de leur oncle Yasin. Belle resta étonné un moment, fixant Llawi, qui ne semblait pas avoir fait le lien non plus… Eh ben, mieux fallait choisir une autre carrière qu’imitatrice, visiblement.

-Non! Moi êtrrrre Bulle! gloussa-t-elle, déçue quand même d’avoir à expliquer.

Rebel fut le suivant à embarquer dans le jeu, s’équipant du chapeau le plus moche que l’univers ait jamais connu puis grimpa, debout, sur le lit de Béatrice, prenant des airs fiers qui ne trompaient personne. Ça, c’était une attitude de Roi, et il n’y avait donc qu’une seule personne qu’il pouvait être en train de copier. Nihawel applaudit en sautillant sur place.

-Papa! dit-elle en éclatant d’un rire cristallin.

Déjà absorbée par autre chose, attirée par le scintillement d’une chaîne dorée dont une minuscule extrémité dépassait d’un coffre. Excitée d’avoir trouvé le coffre à bijoux, sur lequelle elle se précipita pour s’extasier devant leur beauté, Nihawel entendit à peine l’étonnement de son frère, qui s’était pissé dessus (ah et sur le lit de Béatrice également). C’est lorsqu’elle entendit le mot «pipi» que la fillette éclata de rire, sans même se retourner.

-’ebel! T’as dis PIPI! Hihihihi pipi! s’exclama-t-elle avec une maturité à couper le souffle, alors qu’elle passait des bagues trop grandes pour elle à ses petits doigts boudinés.

C’est l’odeur qui l’a fit sursauter et comprendre pourquoi son frère avait parlé de pipi. La fillette le fixa avec un regard horrifié, la bouche grande ouverte (pas trop longtemps, quand même, ça sentait pas bon bon) et se mis à angoisser en trépignant sur place. Zut de zut. Briser le pot de peinture à magie et tacher le tapis, détruire des vêtements, briser des chaussures et des objets fragiles, ça, Nihawel n’avait aucun remord. Mais du pipi sur le lit… enfin, il n’y avait qu’eux qu’on pouvait blâmer de ça! Ils allaient se faire gronder, à coup sûr!

-Vite deho’s! Pas êt’e vu avec pipi, peut-êt’e eux penser pipi de chat? s’énerva-t-elle en empoignant Llawi par la main pour se aller toucher (du bout du bras, il sentait le pipi) Morwën afin qu’il les téléporte dans leur appartement.

Dans un petit «Pop!» exagéré, les trois gamins démoniaques aux allures d’anges apparurent à dans la pièce de Morwën, celui-ci les deux pieds pile dans le pot de chambre. Ouf… il avait été vidé, au moins! Probablement que, épouvanté par son pipi, il ne pensait qu’à ça… C’était un peu trop tard quand même! Belle aida son frère à changer son pyjama pour des vêtements propres, puis les trois triplets s’habillèrent pour l’extérieur. S’ils allaient tout de suite jouer dehors, peut-être que les adultes penseraient qu’ils y avaient passé toute la matinée? Après tout, la porte de Béatrice n’avait même pas été ouverte! Les gamins se précipitèrent donc dehors… enfin, précipité est un grand mot, puisqu’ils s’y téléportèrent à nouveau, ne voulant pas risquer de se faire voir dans le couloir… s’ils voulaient que leur mensonge fonctionne!

-Ohoh… se plaignit Nihawel lorsque le nouveau décor apparu sous ses yeux, ce qui fut long puisqu’elle du s’habituer à la pénombre des grottes… Mal visé, enco’e, Rrrrrebel. Ça pas cou’s de jeux…

Ils n’étaient pas supposés aller dans la grotte des dragons sans la supervision de leur oncle… Glups!


Dernière édition par Nihawel le Jeu 26 Jan - 14:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Morwën
Prince(sse)
avatar

Messages : 9
Date d'inscription : 21/09/2016

Feuille de personnage
Âge: 6 (fév.)
Race: Phéryxian-Triton
Âme soeur:

MessageSujet: Re: Tatie la Dragonne [PV Llawi et Morwën]   Jeu 26 Jan - 14:07

Morwën rit lui aussi. C’est vrai, que le mot pipi, il était drôle ! Ils étaient terriblement matures, les enfants du roi ! Oui bons, ils n’avaient que trois ans après tout ! Mais son petit rire aigu se coupa net, quand l’odeur de son méfait commença à se glisser jusqu’à son nez. Beurk. Llawi, en sa qualité d’ainée, le regardait avec une bouille réprobatrice… les mains sur les hanches comme leur mère. Le pauvre enfant devint tout contrit. Encore plus, quand son autre sœur réalisa la situation.

Les deux pieds dans sa flaque qui refroidissait rapidement, il acquiesça à sa sœur. Ils devaient partirent de là… et vite ! Il ne fallait pas du tout qu’ils se fassent voir, ou ça allait barder pour eux ! « Wite, wite ! Faut ‘out remet’e ! Awant de parti’ » Il sauta en bas du lit, abandonnant le chapeau en même temps que Nihawel laissait les bijoux pêle-mêle près de leur boite. Un instant plus tard, les triplets se touchaient et disparurent.

En plein dans son pot de chambre. Vide. Bien sûr qu’il était vide, il ne l’avait pas rempli au matin… ce qui avait emmené au désastre du lit de Béatrice. Déstabilisé par son pied coincé, il manqua de tomber, mais se reprit avec l’aide de ses sœurs. Il se déplaça vers le grand bol d’eau qui était placé là pour faire sa toilette –avec l’aide d’une domestique- et pris la débarbouillette. Se laissant tomber sur les fesses, il se ‘nettoya’ les pieds. En gros il passa vite-vite mettant plus d’eau par terre avec la débarbouillette que sur lui. « Wala. ‘ebel propre propre. »

Il avait plus de mal avec les habits que ses sœurs et avait encore besoin d’aide pour s’habiller. Mais Belle l’aida. Rapidement, les triplets furent près pour aller jouer dehors. Comme ça, tout le monde penserait qu’ils s’étaient levés tôt puis avaient été joué. Le petit garçon agrippa les mains de ses sœurs tout en pensant fort. Il devait aller dehors pour pas que Tatie Dragonne sache !

Un ‘pop’ plus tard, ils étaient définitivement plus dans le château… mais pas dans la cour non plus ! « Oh-ooooh. » dit-il en cœur avec les autres. C’était un mot qu’il disait souvent ça ! Belle le réprimandait… et Bulle secouait la tête. La petite lèvre inférieure de Morwën tremblota. « Rrrebel pas fais expwès ! Tatie Dragon fait peur à Morwëëën. Pensée à Tati quand parti’ » Et donc par extension, ils avaient atterri dans la grotte des Dragon. Là où il n’avait pas le droit d’aller sans Oncle Zéphyr.

Mais bon. Là ils y étaient. Et puis… s’il restait bien sur le sentier, ils pourraient ressortir facilement… et personne ne le saurait. « Faut sorti’. Pas avec mazie. Pou’ pas se tromper enco’e. » Sauf que… le sentier, il allait dans deux directions. Hm. « Pa’ où ? » Il ne savait pas du tout…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nihawel
Prince(sse)
avatar

Messages : 16
Date d'inscription : 21/09/2016

Feuille de personnage
Âge: 6 ans (Fév.)
Race: Sirène-Phéryxian
Âme soeur:

MessageSujet: Re: Tatie la Dragonne [PV Llawi et Morwën]   Jeu 26 Jan - 15:12

Alors voilà, quand on a une tante avec un caractère de dragon, il ne faut absolument pas penser à elle avant de se téléporter dehors… au risque d’aboutir dans la grotte où il y a des vrais dragons! Bon sang, si leur oncle Zéphir, ou n’importe quel Seccyeth, les surprenaient là, ils allaient passer un sal quart d’heure! Le Chef des Dragonniers était certainement le meilleur oncle de tout l’univers des oncles, à faire plein de jeux avec eux et même les emmener sur Shenya… Mais il pouvait être sévère quand il était question de briser les règles. Enfin, comme leur père, aimant mais strict.

Apeuré, Morwën s’excusa, bien que c’était difficile à comprendre tant ses lèvres tremblotaient. Le jumeau, effrayé, refusait de réutiliser sa magie pour les sortir de là, tout d’un coup qu’il se trompait encore (et atterrissaient, tiens, dans la gueule d’un dragon, carrément?) Pour l’instant, ils avaient l’air seuls, alors ce n’était pas trop effrayant, mais si un problème devait survenir, Bulle allait certainement être capable de les protéger avec son pouvoir! (Enfin, si elle n’avait pas trop la trouille, évidemment). Donc, ils allaient seulement avancer sur le sentier tracé à l’usure par les bottes des Seccyeths, et trouver la sortie. C’était simple… Sauf qu’il y avait deux côtés, à ce fichu sentier, et aucune lumière ne leur permettait de se guider. Nihawel haussa donc les épaules, probablement la plus courageuse des trois (nianiania) et fit paraître un pétale de rose, sa deuxième fleur préférée, dans ses mains. Une seule. Elle la souffla en l’air, et la laissa tomber au sol.

-S’il tombe dos en haut, gauche. Côté doux en haut, drrroite, murmura-t-elle, n’étant pas plus inspirée qu’un pile ou face pour s’orienter. Gauche, déclara-t-elle en se penchant pour ramasser le pétale qui avait cessé de tournoyer et exposait ses belles veinures, tombé à l’envers au sol.

Main dans la main pour ne pas se perdre de vue les uns les autres, puisqu’il faisait plutôt sombre dans la grotte, le trio royal avança sur le chemin rocailleux, descendant une pente douce qui rassura un peu Nihawel. Avec un peu de chance, ils se dirigeaient dans la bonne direction. Toutefois, après quelques heures (bon, deux minutes, mais à trois ans ça semble éternel) de marche dans un silence angoissé, ils ne voyaient toujours pas de sortie. Heureusement pas de dragon non plus.

Oubliant de regarder où elle mettait les pieds, Belle s’accorcha la cheville droite sur une grosse roche qui était tombée au milieu du chemin, tomba par terre et sentit les larmes lui monter aux yeux. Bien que fort courageuse, Nihawel se mit à renifler en tenant son pied à deux mains pour contenir la douleur. Puis, elle entendit un impressionnant craquement, et s’inquiéta que son frère ou sa sœur soi tombé sur la même roche qu’elle.

-Tention, grrrrosse rrrroche rrrrronde m’a fait tomber. C’était quoi brrrrruit? Qui tomber? s’inquiéta-t-elle, avant de voir la roche en question rouler jusqu’à elle, et se fendiller toute seule. Quoi se passe?! s’exclama-t-elle, sa stupeur lui faisant oublier la douleur dans sa cheville.

Cette roche était plutôt bizarre. Grise, veinée de lignes rosées, elle tremblait comme si elle avait froid, et se craquelait comme si quelqu’un lui donnait des coups de marteau dessus! Jusqu’à ce qu’elle s’ouvre complètement, se fracassant en deux moitiés et dégoulinant d’un liquide gluant d’un couleur incertaine. Nihawel hoqueta de stupeur en voyant un petit lézard… non un petit dragon en sortir, agitant ses ailes pour les nettoyer de leur collante mixture. Ce n’était pas une roche, sur laquelle elle avait trébuché, mais un œuf de dragon!

-J’ai b’isé un d’agon! pleurnicha-t-elle, croyant être la cause de la situation. J’ai cassé la maison du d’agon et maintenant il a pu maison! Ohhhhh tonton Zéph va êt’e fâchéééé…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Morwën
Prince(sse)
avatar

Messages : 9
Date d'inscription : 21/09/2016

Feuille de personnage
Âge: 6 (fév.)
Race: Phéryxian-Triton
Âme soeur:

MessageSujet: Re: Tatie la Dragonne [PV Llawi et Morwën]   Ven 27 Jan - 12:42

Morwën fixait exagérément le pétale virevolté jusqu’au sol. C’était une excellente idée qu’avait eue sa sœur ! Comme ça, ils sauraient par où aller. Parce que bien sûr, le pétale il ne pouvait pas se tromper, de côté voyons ! Sinon, pourquoi les adultes utiliseraient le système de pile ou face pour prendre des décisions ?  C’était un système fiable ! Son père l’utilisait souvent pour savoir quel jeu faire avec eux ou encore quelle histoire lire ! Et ça fonctionnait toujours.

Le sort décida donc qu’ils allaient allez à gauche. Le trio, intelligent, se tenait par la main. Il ne faudrait pas se perdre, ils ne voulaient pas finir mangés par un Dragon ! Morwën le savait, les Dragons, il mange les enfants pas sages et les messieurs pas gentils ! C’était la domestique qui lui avait dit, quand il ne voulait pas se débarbouiller et qu’il se téléportait partout dans la chambre pour ne pas être attrapé. Et là, ils n’avaient pas vraiment été sages ! Donc, les dragons pourraient les manger. Le chemin avait une pente douce, agréable… mais les petits cailloux rendaient le déplacement un peu difficile. Et puis ça faisait au moins un siècle qu’ils marchaient ! « Z’est loooong ! » se plaignit-il. C’est qu’il commençait à avoir faim !

Parfois, il croyait entendre le grognement d’un dragon. Ce qui était probablement le cas d’ailleurs.  Marchant entre les deux sœurs, il fut déstabilisé quand Belle chuta, mais il ne tomba pas. Par contre, il entendit un gros craquement et prit peur.   « Ni’wel cassée ? Morwën entendu  CRACK ! » Il avait peur que sa sœur se soit brisée. La domestique – oui encore elle !- elle lui avait dit qu’il devait faire attention, parce que s’il tombait il pouvait se casser ! Et là, Nihawel était tombée et ça avait fait crack !  

Finalement, ce n’était pas sa sœur… mais la roche. Qui s’avéra être la maison d’un minuscule dragon gluant. « Beurk. Drrragon a le Whume ! » s’exclama-t-il d’une voix un peu dégoûtée… il n’aimait pas le rhume, la dernière fois, son nez était devenu tout rouge et ça faisait mal ! Lâchant la main de Llawi, il s’approcha un peu, tout de même curieux. Puis il réalisa la situation. « Ooooh noon ! Belle ! Pauwe D’agon. Pu de maison ! Peut-être nous ramener dans not’e maison ? Comm’ ça, Tonton Zeph, se’a pas fâché ? » Ouais parce que bien sûr, l’oncle Zephyr, ne sera pas fâché quand il allait apprendre qu’ils avaient trainé dans les grottes et casser la maison d’un dragon. Nenon. Morwën n’osait imaginer la réaction de son père, de sa mère… et oh-oh. De sa Tante Saphira !


Dernière édition par Morwën le Mar 31 Jan - 9:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nihawel
Prince(sse)
avatar

Messages : 16
Date d'inscription : 21/09/2016

Feuille de personnage
Âge: 6 ans (Fév.)
Race: Sirène-Phéryxian
Âme soeur:

MessageSujet: Re: Tatie la Dragonne [PV Llawi et Morwën]   Sam 28 Jan - 19:53

Le dragonnet s’étirait les ailes et baillait bruyamment, avant de poser son regard brillant sur l’enfant devant lui. Ou devant elle? En fait, c’était probablement une fille. Recouverte d’écailles roses, il ne pouvait en être autrement, non? Les garçons ne sont jamais rose, impossible. Morwën s’inquiéta que sa jumelle se soit fait mal, ayant entendu le craquement de l’œuf, mais il pouvait maintenant constater que Nihawel avait plutôt brisé la maison d’un petit bébé dragon. Belle était sur le point de fondre en larmes, se sentant épouvantablement coupable d’avoir créé un sans abris, alors que son jumeau s’exclamait de dégoût à propos du gluant bizarre qui recouvrait la petite bête. Gluant dont celle-ci se débarrassa vite fait en se secouant brusquement, comme un chien mouillé qui veut sécher sa fourrure.

- A’kk! s’exclama la fillette en frottant vigoureusement sa robe pour essuyer les gouttelettes qui étaient tombées dessus. T’pense qu’on peut la ‘appo’té à la maison? Moi pensait pas de d’agon dans Château, ça maman dit. Peut-êt’e tonton Zéph y connaît une… heu… ga’de’ie? Garrrrderrrrrie? Pour les bébé d’agons pe’dus? Heyyyy mais elle a pas une maman, elle, la d’agon?

Tiens, voilà qui réglerait bien son problème. Si la petite dragonne avait une maman, celle-ci pourrait certainement partager sa maison avec son bébé! Les mamans, ça sert à ça, non? Faire des maisons pour ses petits! Alors, tout ce qu’ils avaient à faire, c’était trouver la maman, et puis lui laisser le bébé. Donc, en plus, Zéphir n’allait jamais rien en savoir! Comme des grands.

-Moi je dis : on continue, on a le chemin du pétale, vrrrrai chemin. Trrrrouve maman drrrragon, laisse bébé, rrrretourrrrrne château, ok?

Comme si elle n’attendait que ça, la petite dragonne, qui reniflait les jupes de la princesses depuis le tout début, eut l’excellente idée de lui grimper dessus, tapotant ses jambes de ses pattes menues et griffues, comme si elle essayait de ramollir une oreiller, et se roula en boule sur Nihawel dans le but évident de piquer un gros somme. Belle soupira, autant d’ennui parce qu’elle voulait se lever (elle était toujours assise par terre) que par admiration devant la beauté de la créature et d’attendrissement alors qu’elle lui faisait si facilement confiance.

-Moi pas ta maman… lui chuchota-t-elle quand même en la prenant dans ses bras (c’était lourd quand même!) pour pouvoir se lever debout.

Ne voulant pas troubler le sommeil de la petite créature, Nihawel continua d’avancer sur le chemin tracé par le pétale, tenant le dragonnet dans ses bras, la berçant et lui marmonnant une berceuse. Soudain, la petite créature éternua, ce qui aurait pu être vraiment mignon si elle n’avait pas craché quelques étincelles avec son nez en même temps. De stupeur, Belle l’échappa, mais, habile, la dragonne retomba sur ses pattes. Effrayée, la princesse ne s’était même pas rendu compte qu’elle avait fait tomber quelques dizaines de pétales de cerisier, sa fleur préférée, sur le mini lézard rose. La couleur était identique, et les fleurs se confondirent dans ses écailles, puisque celles-ci étaient toujours collantes de la mixture gluante.

-Moi je dis qu’elle s’appelle Pmuccus, affirma la princesse, ce qui signifiait tout simplement «Blossom», ou «Fleur de cerisier». J’pense sa maman se’a d’acco’d, hein Pmuccus?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Morwën
Prince(sse)
avatar

Messages : 9
Date d'inscription : 21/09/2016

Feuille de personnage
Âge: 6 (fév.)
Race: Phéryxian-Triton
Âme soeur:

MessageSujet: Re: Tatie la Dragonne [PV Llawi et Morwën]   Mar 31 Jan - 9:15

Le bébé dragon se secoua et Nihawel comprit le dégout de Morwën. Elle aussi, elle était toute couverte de morve ! Bon, à peine quelques gouttelettes sur la robe, mais c’est pareil ! A’kk ! qu’il répéta, pour la forme. Par contre, sa jumelle apportait un point non négligeable. Maman avait dit que les dragons ne pouvaient pas entrer dans le château. Ce qui faisait tomber à l’eau sa solution ! Non. Pas d’agon dans maison… Sur le coup, Rebel était triste pour le bébé reptile !

Ah oui. Une maman. Tous les bébés avaient une maman ! Oui ! trrrrrouver Maman D’agon. Ap’ès so’tir d’ici ! Parce qu’il commençait à avoir faim et il voulait sortir d’ici rapidement. Sauf que… Maman D’agon manger nous ? Sheniiiiiiya est grosse-grosse ! Drrrrragon adulte peuvent manger bébé poussons. Pousson. Poussin et Poisson, c’est comme ça que leur même les surnommaient. Parce que c’était bien ce qu’ils étaient. Et là, il avait un peu peur de se faire bouffer. Sauf que le seul moyen de sortir de là était de ramener le bébé dragon à sa mère. Il acquiesça donc à Nihawel et prit la tête du convoi pendant que Pmuccus s’installait confortablement dans les bras de sa sœur pour piquer une sieste pendant qu’ils marchaient.

Il trouvait drôle le nom du dragon, ça ressemblait à mucus… son père le disait souvent le mot, pour faire rire. Il disait que c’était le bon mot pour morve. Erk. Attention pas bwulé Belle, Pmuccus ! Mouais… au lieu de se retourner pour dire au dragon de ne pas mettre le feu à sa sœur, il aurait dû regarder où il allait ! Parce que son pied s’est accroché dans une petite crevasse et que le bambin chuta vers l’avant. Il eut juste le temps de battre un peu de ses petites ailes noires pour éviter de s’écraser le nez dans un état de truc mou. Visiblement, un espèce de lit géant. À la place, il se posa doucement dedans. Ouf ! Rrrebel pas tombé !

Non il n’était pas tombé, mais sous ses fesses un truc dur lui donnait des petits cous. Puis un grand crack se fit entendre. Le bambin sauta sur ses pieds pour voir ce quoi il était assis. Oh noooon! L’enfant chouina doucement en réalisant qu’il était tombé assis sur… Gros coco d’agon ! Bwisé ! Impuissant, il regarda à son tour un reptile sortir des restes de sa maison. Morwën cassé la maison de D’agon aussi… Tonton Zeph encorrrre plus fâché !Tout aussi couvert de glu blanche, le dragon sortit. Vert, avec un petit air ahuri, il était adorable. Surtout qu’en se secouant, il se prit les pattes et tomba à la renverse hors de sa coquille.

Le seul garçon du trio éclata de rire. Il est dwôle celui-là ! Nous emmener avec Pmuccus voir maman D’agon… Le reptile semblait coincé dans la motte de chose douce et poussait des petits grognements désespérés. L’enfant se dépêcha de l’aide et dès qu’il fut décoincé Piddalib ! Lui s’appeler Piddanlib. grimpa sur le deuxième né du Roi. Le dragon qui portait un nom voulant dire Buttercup ou Bouton d’Or s’endormit en bâillant dans les bras du petit. Ouh. Es lourd ! Nous continuwer d’avvvvancer sur chemin.

Bien décider, le trio se remit en route. Ils étaient sûrs de trouver la mère des dragons au bout du chemin et la sortie. Après ils pourraient rentrer au château et personne ne saurait rien ! Sauf que ce n’est pas tout à fait ça qui se passa ! Quelques mètres plus loin, après un tournant sur le chemin, ils tombèrent face à face avec un Seccyeth. Oh-oooh… Comment expliquer la situation ? Ils étaient dans un endroit interdit. Avec des bébés dragons sans maison dans les bras ! L’adulte les fixait, surpris. « Mais qu’est-ce que vous faites là ? »

Sachant qu’ils allaient se faire gronder, Rrrebel essaya de trouver un moyen d’éviter. Pas not’ faute ! Morwën woulait zouer dewor ! Et POUF ! Lumière werte ! Mais pas dewor. Pousson pensé à d’agon awant lumière… donc pouf ! caverrrrrne drrrragon. Pis aprrrrès. Belle cassé maison de Pmuccus. Et Rrrebel cassé maison Piddanlib. Pas fait exprès ! Nous trouver maman d’agon, donner Pmuccus et Piddanlib. Et sorwtir. Pas dire à Tonton Zeph. Ste plais ? Sessi-seccy- Checcyeth aide poussons ? Et il le regardait avec ses grands yeux de demi-phéryxian implorant. Il ne voulait pas être privé de dessert !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nihawel
Prince(sse)
avatar

Messages : 16
Date d'inscription : 21/09/2016

Feuille de personnage
Âge: 6 ans (Fév.)
Race: Sirène-Phéryxian
Âme soeur:

MessageSujet: Re: Tatie la Dragonne [PV Llawi et Morwën]   Mar 31 Jan - 17:45

En tout cas, quand Nihawel allait raconter sa à sa mère, Georgina n’allait pas y croire! Vraiment, quelle genre de maman abandonne les œufs de ses petits sur le chemin, où n’importe qui peut les écraser et les rendre sans-abris? Les triplets royaux avaient toujours été protégés, eux, bien entourés, en sécurités! À peine eurent-ils poursuivis leur route dans les dédales de grottes que Rebel s’accrochait le pied quelque part et tombait sur un autre œuf, qui se brisa. Encore! Quel manque d’originalité flagrant! Maintenant, Belle comprenait pourquoi Oncle Zéphir ne voulait pas qu’ils viennent dans les grottes : les dragons n’ont rien d’inquiétants, mais ils laissent leurs traineries partout sur le sol et c’est dangereux pour les petits princes qui ne regardent pas où ils mettent les pieds!

-Ohhhh noooonnnnn … soupira Nihawel d’une toute petite voix où s’entendait distinctement des tremblements, sur le point d’éclater en sanglots.

Évidemment, que Morwën avait raison… Leur oncle (ou pire, leur tante…) allait les gronder et ils n’auraient plus jamais le droit de mettre les pieds hors de leur chambre pendant des siècles ! Briser DEUX maisons de dragons, c’était probablement un crime punissable par la peine de… de… ben voyons, c’est quoi encore le châtiment le plus grave d’Irianeth? Ah! Oui! Mis au coin!

Maladroit, le nouveau venu, baptisé au doux nom de Piddanlib, trébucha en bas de sa coquille-rez-de-chaussé, se qui fit éclater les enfants de rire et détendre un peu l’atmosphère… mais aussi attirer l’attention sur eux! Le rire résonna contre les parois de la grotte, renvoyant leur echo dans le lonitain, et à peine eurent-ils repris la route qu’un Seccyeth leur bloqua la route. Nihawel, dont les yeux plein de larmes n’avaient pas encore réussi à sécher même avec son hilarité, se remis aussitôt à pleurer, alors que Morwën tentait difficilement de faire comprendre l’incident qui leur était arrivé pour calmer la colère naissante du dompteur de dragon. Ravi qu’il y ait tout de même plus de peurs que de mal, le dragonnier ne fit pas trop de cas, soupira et leur ordonna de le suivre, en silence jusqu’à la sortie…

Ohhh… tous les Seccyeths étaient-ils des superhéros? À moins que celui-là était trop écoeuré d’entendre Morwën parlé et avait décidé de se débarasser du trio au plus vite.

-Mais Monsieur, d’agons? Pmuccus et Piddanlib, quoi fait avec eux? insista Nihawel, en montrant les deux créatures, alors qu’ils voyaient enfin la lumière du dehors au bout de la grotte. Donnez leu’ maman? Pas di’e à Zéph, hein?

-Évidemment, que je vais le dire à mon Chef, bandes de gamins naïfs! C’est qu’il sera ravi, votre tonton, d’apprendre que deux de ses neveux sont des dragonniers… grogna-t-il sur un ton exaspéré. Emmenez-les avec vous l’temps qu’on l’trouve, où il me croira pas…

[RP TERMINÉ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Tatie la Dragonne [PV Llawi et Morwën]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Tatie la Dragonne [PV Llawi et Morwën]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Morwën
» Fanarts (ceci est un bien grand mot) de la dragonne Vipère
» Tatie dite aussi Yrwanel
» Premier pas loin de chez elle
» Comment votre entourage vit-il votre passion?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Émeraude :: Archives :: Archives du nouveau forum :: RPs-
Sauter vers: