Forum RPG médiéval-fantastique inspiré de la série Les Chevaliers d'Émeraude d'Anne Robillard
 

Partagez | 
 

 Visite surprise [Mikhael]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Méira
Marchand(e)
avatar

Messages : 33
Date d'inscription : 14/03/2016

Feuille de personnage
Âge: 22 ans
Race: Humain
Âme soeur: Mikhael

MessageSujet: Visite surprise [Mikhael]   Ven 30 Sep - 12:25

Je l'observai se tourner sur le côté et tendre le bras vers moi. Je me retrouvai ainsi tout contre son torse. J'y appuyai ma joue et fermai les yeux. Voilà le message que j'attendais. Je souris doucement. Ainsi, j'allais revenir. Nous passâmes un moment ainsi, à reprendre notre souffle et laisse la sueur séchée sur nos corps. Puis il se redressa, je levai les yeux vers lui. Son commentaire me fit sourire. « Qu'est-ce qui vous faire croire que c'était planifié? » Était-ce donc si évident? Je ne crois pas... mais puisque j'étais privée de sa chaleur, j'étais aussi bien de me lever.

Je me redressai à mon tour et lui volai un baiser, avant de me glisser jusqu'au bord du lit pour descendre. Je jetai un regard gourmand à son corps ainsi offert à mes yeux et commença à m'habiller lentement. En lui jetant des regards qui en disaient long sur le fait que je ne serais pas contre l'idée de réitérer cette merveilleuse expérience. Lorsque je fus complètement habillée, il s'était rapproché. Je souris. « Nous allons très certainement nous revoir... à la prochaine fois, Sire Mikhael Lust. » Je passai mes mais sur les plis de mes vêtements pour les défroisser un peu et quitter la chambre. Heureusement, le couloir était vide. On ne fit pas réellement attention à moi, si ce n'est les regards habituels sur ma personne. Aux portes du château m'attendait mon garde du corps, comme prévu. Je lui souris et nous primes la route de la boutique.
¤~¤~¤~¤~¤~¤~¤~¤~¤~¤~¤~¤~¤~¤~¤~¤~¤~¤~¤~¤~¤

Ces trois dernières années avaient été particulières. J'avais pris quelques semaines avant de revoir Lust, après notre première... rencontre intime. L'expérience avait été tout aussi sensationnelle - et c'était le cas de le dire, il y en avait eu, des sensations! Nous devenions amants réguliers. Je passais chaque semaine, et quand j'avais connu un autre homme, je le repoussais gentiment, alors qu'il lui arrivait de me coincer à l'écart, de placer ses bras autour de ma tête et de m'allumer comme jamais. C'était si dur, de refuser! Le temps passa, et un jour, cela faisait peut-être près de deux ans que nous jouions à chat ainsi, je lui avouer mon «principe de vie» qui était de ne pas toucher à deux hommes différents dans un intervalle de sept jours.

Évidemment, il trouva cela complètement idiot, mais je ne me laissai pas convaincre. Il en avait toujours été ainsi, et il en serait toujours ainsi. Je ne sais pas si ce fut la meilleure chose ou la pire chose, de lui en faire part... car dès lors, il se mit, pas si souvent tout de même, à faire de petites visites à la boutique. Ainsi, si je l'avais vu au courant de la semaine, et que j'avais céder à ses avances, il lui arrivait de revenir, le 5e ou le 6e jour après, afin de réitérer l'acte. Je ne remarquai pas tout de suite son petit manège. Mais bientôt, je réalisai avec horreur qu'il n'y avait plus d'autres hommes dans ma vie! Mais comment lui dire non? Il savait pertinemment que mon corps en réclamait toujours davantage, particulièrement dès le 2e jour d'abstinence.

Heureusement pour moi, après deux mois à jouer ainsi, je fus déléguée à un voyage commercial au sud de la province. Je partis quatre semaines. À mon retour, je n'étais évidemment, pas rester complètement chaste, et j'eus le plaisir de le refuser. En fait, ce n'est que pur mensonge. J'ai détesté cela. Son baiser m'avait perdre le souffle et le contact de ses mains sur mon corps m'avait terriblement manqué. Mais je ne pourrais pas le lui dire! J'avais donc souris, et jouer l'espièglerie, l'allumant, m'allument, pour finalement m'esquiver. Cela ne faisait pas sept jours... Puis nous reprîmes, et je prenais soin de ne plus aller au château chaque semaine, pour continuer d'avoir une certaine diversité.

Maintenant, cela faisait trois ans depuis notre premier moment d'intimité. La guerre était déclarée avec nos voisins Alombriens. Je le voyais beaucoup moins, car il avait des conseils de guerre et certaines tâches de conseiller qui lui en demandait beaucoup plus. Aujourd'hui, je pensais justement à lui, distraite, en aidant ma cuisinière à ranger la farine, car la boutique allait bientôt fermée. Les derniers pains du jour avaient tous été vendus et nous n'en ferions plus. Après m'avoir souhaiter une bonne nuit, elle partit chez elle, et je lui en souhaitai de même.

Seule, je m'essuyai la joue, y laissant une trace de farine. Je me regardai dans le miroir et m'adressai une grimace. J'avais l'air d'une bourgeoise après une dure journée de travail. Et dire que mon niveau de noblesse me permettait de ne jamais travailler de ma vie, et que je m'y mettais tout de même; ce qui était d'ailleurs fort apprécié de mes employés. La clochette à l'entrée attira mon attention. « C'est fermé! » criais-je de l'arrière boutique. Essuyant mes mains sur le tablier, j'allai voir qui c'était. Mon domestique n'était pas loin, je savais que je pouvais l'appeler à tout moment.

C'est donc en parfaite confiance que je sortis de l'arrière boutique pour aboutir derrière le comptoir. Je ne pus m'empêcher d'avoir l'air surprise en voyant... « Mikhael? » Il tourna son regard vers moi, je me sentis aussitôt captivé par ses prunelles violettes qui n'en cessaient plus de me fasciner. « Mais... que fais-tu ici? » Et oui, nous étions passé au tutoiement. Du moins, en privé. Après trois ans de débauche... ce serait un peu déplacé de continuer à se vouvoyer. Je souriais, j'étais en fait contente de le voir. Cela faisait un moment, je ne m'attendais pas du tout à sa visite. D'ailleurs, je jetai un regard sur mon accoutrement et je dis la moue. « Si tu m'avais prévenu j'aurais pris la peine de me changer... » fis-je en contournant le comptoir pour me planter face à lui. « Que puis-je faire pour toi? » Mon regard tomba sur ses lèvres et je me mordis la mienne. Je mourrais d'envie qu'il m'embrasse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mikhael
Conseiller(ère) royal(e)
avatar

Messages : 198
Date d'inscription : 23/02/2015
Localisation : Là où tu ne veux pas venir me chercher.

Feuille de personnage
Âge: 23 ans
Race: Humain
Âme soeur:

MessageSujet: Re: Visite surprise [Mikhael]   Sam 15 Oct - 1:22

À la fin de leur rencontre, Lust savait qu’il ne voulait pas se passer de Mira comme amante. Il la souhaitait elle, sachant et ayant même expérimenté le fait qu’elle était une excellente partenaire de lit. Il ne souhaitait pas une autre personne, mais bien elle. C’était la plus importante, sans pour autant dire qu’elle était la seule. Une amante très douée et fréquente, sans pour autant être toute seule encore. Il pensait à elle et bien sûr, c’était vraiment ce qu’il préférait. Méia était bien la seule femme qu’il désirait garder, l’avoir en amante. Encore après plusieurs mois et même plus d’un an, elle refusait parfois de passer une nuit avec lui... Pourquoi, il ne le savait pas du tout. Il voulait simplement comprendre ne pas se faire repousser. Disons que cette femme savait comment se faire désirer, tout de même. Chaque fois qu’elle refusait, il la désirait encore plus.

Il voulait seulement l’avoir. Il devait parfois la recharmer, même si ça ne fonctionnait pas. La garder dans un coin, la tenter... mais rien n’y faisait. Pourquoi ? Il voulait seulement. Vraiment, il ne la comprenait pas du tout mais voilà qu’elle lui dit son principe. Principe qu’il trouvait carrément stupide, bien sûr.. et ça ne lui donnait juste plus envie de le briser, faire en sorte qu’elle se donne à lui malgré un principe moral un peu stupide. Comme la promesse de fidélité après un mariage.... Il voulait qu’elle brise cette façon de voir les choses, mais non, ce n’était pas comme ça que ça marchait. Sinon, Lust n’avait qu’à venir la voir. Plus souvent. Et c’était ce qu’il faisait. Il faisait en sorte d’être le seul dans sa vie, c’était absolument ce qu’il voulait. Il ne voulait pas qu’elle aille avec d’autres. Non pas qu’Il était une personne jalouse mais plutôt possessive S’il voulait absolument l’avoir, il allait s’arranger pour cela.

Bin sûr, ce petit manège les rapprocha. Ils se voyaient plus, ils passaient maintenant plus de temps ensembles. Il voulait l’avoir à lui seul, mais cela ne voulait pas dire que lui restait juste avec elle. Il souhaitait quand même avoir d’autres amantes, bien que le nombre avait légèrement diminué à présent. Elle eut un voyage qui remit les choses en place pour elle. Son refus n’était pas bien agréable... même s’il avait tout fait pour, elle ne céda pas. Enfin, cela ne changeait pas tellement, mais quand même, il aurait adoré qu’elle lui cède. Puis voilà que cela continuait, il se déplaçait pour aller la voir parfois, elle venait de moins en moins au château aussi. Ça continuait comme cela un moment, encore et encore... trois ans comme cela. Beaucoup de choses avaient changé pour lui aussi, entre temps.

Il avait eut tellement de choses à faire, le temps libre était moins présent. Mais au moins, Mikhael avait té capable de trouver un trou pour y aller. Il désirait voir Méira, bien que sa visite n’était pas nécessairement prévu. Enfin, il avait bien le droit de partir comme cela. Ces habits étaient normaux, quelque chose qui se portait bien à l’extérieur mais qui n’était pas des vêtements de conseils ou de consultation. Rien de tout ça. Noble, mais pas trop. Après un petit voyage, il arriva à la boutique où elle travaillait et il ouvrit la porte. Il entendit sa voix lui dire que c’était fermé, ce qui le fit légèrement sourire. « Méira ? » Il répondit à ces mots. Ce qu’il faisait ici ? C’était si compliqué le savoir... ? Il venait pour acheter du pain... voyons !

« Ce que je viens faire ici ? J’ai fait un voyage du château à ici pour acheter du pain... Un pain fait par toi, par contre. »

C’était clair qu’il voulait la voir elle et qu’il s’en foutait un peu du pain.... Elle dit que si elle l’avait su, elle aurait changé de vêtements. Ouais, ça ne change rien... c’est bien le même corps qui se trouve en dessous. Et que pouvait-elle faire pour lui ? Et bien... beaucoup e choses, mais pour le moment, il voulait seulement lui faire comprendre qu’il pouvait venir lorsque cela lui faisait plaisir. Il avait bien le droit de venir la voir. « Ton habit ne me dérange pas, tu ne pouvais pas savoir que je viendrais te voir. » Lust s’approcha d’elle, avec un sourire. Il était bien heureux de la voir, de l’avoir devant lui. Ce n’était pas la première fois qu’il venait ici, mais une des premières qu’il ne s’annonça pas.

Lust glissa sa main sur la joue de son amante hebdomadaire en la regardant dans les yeux. Non pas pour l’embrasser tout de suite, seulement pour lui faire remarquer quelque chose qui ne le dérageait pas du tout. « Tu as de la farine sur la joue, tu travailles dur à ce que je vois... » En fait, la voir ainsi lui donnait un certain charme aussi. Différent bien sûr mais tout de même très intéressant pour ce qu’il voulait. Puis après avoir retiré la farine sur sa joue, il vint chercher ces lèvres si désirables. Il les souhaitait de toute façon, il adorait les prendre doucement.

« Je venais simplement te voir, j’ai été occupé et je trouvais que c’était le bon moment à présent. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Méira
Marchand(e)
avatar

Messages : 33
Date d'inscription : 14/03/2016

Feuille de personnage
Âge: 22 ans
Race: Humain
Âme soeur: Mikhael

MessageSujet: Re: Visite surprise [Mikhael]   Dim 23 Oct - 13:16

Je souris, amusée. Je savais bien qu'il ne ferait pas le voyage pour acheter du pain. C'était plus une question... rhétorique? Par réflexe, par politesse. Bref, j'étais amusée par son ironie. Nous nous comprenions assez bien, mes moments auprès de lui ne pouvaient qu'être agréables. Ainsi, lorsqu'il s'approcha de moi, je dis un pas vers lui. Il semblait satisfait, ou du moins de bonne humeur, comme je l'étais aussi. J'accueillis sa main sur ma joue et y posai doucement la mienne en lui souriant.

« Oh! » fis-je, alors qu'il mentionnait que mon visage était sale. J'avais oublié. Oh et puis bon, ce n'est pas la première fois qu'on me voyait ici. Cela faisait parti de mon charme? Je riais, légèrement. « Oups? » ajoutais-je. « J'aime mettre la main à la pâte... j'ai du mal à rester inactive. » répondis-je, faisant autant référence à ma libido que ma volonté de travailler. Et puis, travailler me permettait justement d'oublier un peu ma sensualité débordante! Il m'embrassa et je fermai les yeux en soupirant d'aise. Enfin! Ses lèvres m'avaient terriblement manqué! Me redressant un peu sur la pointe de mes pieds, je passai mes bras autour de son cou.

« Hum, un bon moment, en effet, puisque la boutique est fermée... » dis-je en souriant. Quel drôle de hasard que sa visite concorde avec cet instant! Évidemment, c'était une pensée ironique. C'était fort probablement voulu, ce qui m'allait très bien. Joignant mes mains derrière sa nuque, je l'embrassai de nouveau, me pressant contre lui, n'étant pas douée de toute façon pour exprimer ce besoin que j'avais de lui, constamment. Le mieux était de le lui communiquer par mon corps, qui parlait si bien pour moi!

Revenant sur terre, posant mes pieds à plat au sol, je me séparai de lui en lui souriant. Je me mordis le coin de la lèvre inférieure. Devais-je l'amener dans l'arrière boutique ou dans mes appartements... l'idée de le faire sur le plan de travail était fort tentante, et si ce n'était de ces grandes fenêtres, je l'aurais bien fait sur le comptoir ici là même! Je pris sa main. « Et si nous montions à l'étage? » de plus, ainsi, les curieux qui regardent à l'intérieur ne risquait pas de lancer de rumeurs. Même s'il était difficile de discerner qui ils étaient à travers les montoirs décorant les vitres.

Je le tirai derrière moi, dans l'escalier, je me tournai vers lui, sur une marche, et profitai que j'étais à la bonne hauteur pour capturer ses lèvres et caresser son si beau visage, et ses bras. Ne s'était-il pas entraîné? Il me semblait qu'il était plus... musclé? Je lui jetai un regard amusant en mettant fin à notre échange passionné. « Ne te serais-tu pas entraîné dernièrement? Ou peut-être ne l'aies-je pas remarqué avant. » fis-je en tâtant ses muscles avec une délectation fort visible.

[Si tu veux y'a une description de la boutique et de l'appartement dans mon journal de bord! ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mikhael
Conseiller(ère) royal(e)
avatar

Messages : 198
Date d'inscription : 23/02/2015
Localisation : Là où tu ne veux pas venir me chercher.

Feuille de personnage
Âge: 23 ans
Race: Humain
Âme soeur:

MessageSujet: Re: Visite surprise [Mikhael]   Ven 11 Nov - 0:11

Effectivement, en ce moment, Luxure était bien. Certes, il avait plusieurs choses dans sa vie qui n’était pas parfaite, mais il était bien. Les conseils de guerre, c’était long et ça prenait du temps. Mais au moins, c’était fait et il avait assez de temps pour aller la voir. Il ne le dirait jamais mais au fond de lui, il ne venait pas seulement pour ça... il venait aussi pour la voir elle, il souhaitait passer du temps avec elle. S’il n’appréciait pas cette fille, il n’aimerait pas tant passer du temps avec elle. C’est logique... beaucoup d’autres femmes sont douées contrairement à ce qu’on pense. Sa soirée avec Sheireen lui avait confirmé cela, assez. Enfin... il était là pour elle, passée du temps avec elle car tous les conseils ne lui avaient pas permis cela, très malheureusement.

Lust la serra contre lui lorsqu’elle vint. Il savait très bien qu’elle avait du mal à ne rien faire... De un, elle n’était pas habituée à ne rien faire et en même temps, elle était une personne de nature active. Il ne lui en voulait pas, il ne la jugeait pas non plus. Simplement, il trouvait ça drôle et c’est vrai que ça lui donnait un certain charme. « J’aurais pu arriver plus tôt et t’observer travailler aussi... » Il la serra contre lui tandis qu’elle vint l’embrass.er Il voyait bien aussi qu’elle se colla à lui et qu’elle s’était ennuyé de lui. Un léger sourire resta sur ses lèvres malgré tout. Il était maintenant bien mieux.

Puis ils pouvaient monter à l’étage, ce qui lui plaisait assez. Il n’était pas vraiment venu pour rester dans le magasin, sans ne rien faire... quand même, voyons. « Amènes-moi où tu veux. » Bien sûr qu’il souhaitait aller plus loin et ne pas rester ici, debout. Sauf si elle restait à le coller. Il serra sa main en la suivant. Qu’elle semblait impatiente, comme si elle attendait absolument quelque chose. Bien sûr... c’était presque évident, mais cela faisait sourire la luxure. Maintenant qu’ils étaient dans l’escalier, elle se retourna, et se trouva plus bas qu’elle. Elle l’embrassa en caressant sa peau. Il mit ses mains sur ses hanches en la regardant, pendant qu’elle admirait son... entraînement ?

« Peut-être oui... j’ai demandé à mon frère de m’entraîner. Ou du moins de m’aider, je ne savais pas que ça se voyait tant... donc oui tu as bien vu. » Il monta d’une marche pour se retrouver plus grand qu’elle à nouveau, en souriant à son tour. Il passa sa main sur sa joue, étant maintenant lui à la bonne hauteur. « Maintenant je suis à la bonne hauteur. » Il posa ses lèvres contre les siennes en l’embrassa à nouveau aimablement. « Tu connais mon corps par cœur, j’hésite à dire si je suis heureux ou non... Tu peux redécouvrir ce corps si tu le souhaites. Tu ne peux pas me cacher ça, tu sais ? » Ce dont il parlait était qu'elle avait envie, bien sûr. Mikhael souhaitait bien voir son corps à nouveau. Il passa à côté d’elle et monta en haut en l’attendant et en lui tendant la main. Il avait toujours son sourire habituel, même s’il était plus naturel en présence de Méira.

« C’est agréable venir jusqu’ici pour te voir. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Méira
Marchand(e)
avatar

Messages : 33
Date d'inscription : 14/03/2016

Feuille de personnage
Âge: 22 ans
Race: Humain
Âme soeur: Mikhael

MessageSujet: Re: Visite surprise [Mikhael]   Mar 29 Nov - 17:16

Ainsi, j'avais vu juste, il s'entraînait. En fait, cela ne se voyait pas tant, mais disons que ses muscles avaient plus de... fermeté? Sans qu'il ait à forcer. Simplement ainsi, au naturel. J'étais habituée de le toucher, un peu partout, de le caresser, de le frôler... et la sensation de dureté n'était pas pour me déplaire. Déjà qu'il était fort séduisant, le savoir plus fort me ravissait. Je crois même que je me sentais plus en sécurité près de lui, que de mon garde du corps. À l'exception que je ne voudrais jamais que Mikhael ne se sacrifice pour moi. De toute façon, pour en revenir au sujet initial, j'étais heureuse de l'avoir pris par surprise avec mon commentaire. Je n'aimais pas l'idée d'être prévisible, je trouvais que cela donnait une connotation ennuyante. Ce n'était un mystère pour personne, tout ce qui sortait de l'ordinaire, tout ce qui était particuliers, et soudain, j'adorais cela. Sans doute avais-je un côté marginal plutôt discret.

Ah, il lui fallait toujours être plus grand que moi, n'est-ce pas? Le voilà qui se grimpait d'une marche pour me supplanter à nouveau. Bon, ok, je me devais d'admettre que cette sensation d'être fragile et petite dans ses bras me parcouraient d'un frisson. Oh ça oui, je voulais qu'il ait envie de me protéger, cela ne faisait aucun doute. Pour ma part, je me sentais bien, et en sécurité, quand il m'entourait, me caressait et m'embrassait. Et cela n'était pas dû à son titre, mais à sa personne. Son baiser me faisait un effet auquel je ne m'habituerais peut-être jamais, et je dus me tenir à ses épaules pour contenir le léger vertige qui m'assaillait. Comme il était doux! Je ne pus m'empêcher de rire légèrement à sa remarque. « Humm, considérons que cela est bien, dans ce cas. Tu sais comme j'aime te surprendre... » Je me mordis la lèvre inférieure un tâtant volontairement son biceps.

« Je le redécouvrirai encore, et encore... ce n'est absolument pas un problème. » répondis-je d'une voix langoureuse. Il n'était pas dupe, je le voyais, et de toute façon, je ne cherchais pas à cacher mes envies, bien au contraire. Je souhaitais qu'il les voit et qu'il y réponde. Je voulais être la seule dans sa tête, ne serait-ce que pour cet instant. Je voulais qu'il soit mien comme j'étais sienne quand nous étions ensemble. Je fus déçue par contre qu'il s'écarte pour monter directement en haut, faisant fi de mon petit jeu. J'eus un léger sourire en coin et levai les yeux pour voir sa main, que j'attrapai. Comme j'aimais ce sourire qu'il m'offrait! Je me sentais unique lorsqu'il le faisait, car je ne le lui avais pas souvent vu en dehors de ma présence - donc quand je le voyais sans qu'il ne me voit, précisons-le.

« C'est toujours agréable de te recevoir. » renvoyais-je du tac au tac. Je le rejoignis, sans lâcher sa main, et me hissai sur la pointe des pieds pour approcher ma bouche de la sienne, mais ne le laissez pas m'embrasser, me contentant de monter une marche, puis une autre, et de passer à côté. En riant, je l'encourageai en tenant toujours sa main à monter les escaliers qui restaient et l'attirai vers moi. Il me gratifia d'un baiser fort apprécié et je soupirai d'aise. Ayant entendu des voix, Duncan Coll sortit d'une pièce non loin pour jeter un oeil et retourna aussitôt d'où il était venu en apercevant le prince. Depuis le temps, il n'avait plus besoin de se manifester, celui-ci savait fort bien que s'il me faisait du mal, le colosse réglerait le problème, royauté ou pas. En fait, le garde du corps s'était manifesté si rapidement, qu'outre un bruit de porte, je ne l'avais même pas remarqué, j'étais de dos de toute façon.

En digne hôte que j'étais, je me séparai de mon amant en souriant. « Puis-je t'offrir quelque chose à boire ou à manger? Tu as l'air un peu fatigué. » Je passai mon pouce sous son oeil, là où ceignait un léger cerne. Tout ce branle-bas au château devait grandement l'occuper, et de là à en plus commencer à s'entraîner, la situation devait être assez importante. Pour ma part, en tant que marchande, je me sentais peu concernée, mais peut-être devrais-je l'être plus... peut-être étais-je trop naïve et un peu inconsciente, après tout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Visite surprise [Mikhael]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Visite surprise [Mikhael]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une visite surprise qui porte bien son nom... [Ewan]
» Visite surprise [PV les locataires de la chambre]
» Visite surprise (Pv Bruno)
» Visite surprise | Lilianna et Trystan
» Une petite visite surprise. [Seth et Emeraude]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Émeraude :: Archives :: Archives du nouveau forum :: RPs-
Sauter vers: