Forum RPG médiéval-fantastique inspiré de la série Les Chevaliers d'Émeraude d'Anne Robillard
 

Partagez | 
 

 [Evènement] Cour du château : Recrutement des écuyers.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: [Evènement] Cour du château : Recrutement des écuyers.   Dim 22 Fév - 17:02

Rappel des règles :
 
Contexte :

Vous êtes un adolescent ayant entre 9 et 17 ans, doué de magie. Un adulte vous a amené au château en apprenant soit par des missives, soit par un crieur de rue, que l'ordre d'Emeraude allait être refondé et que l'on demandait que chaque adolescent possédant un pouvoir magique soit présenté au château d'Emeraude pour prétendre devenir un jour Chevalier d'Emeraude.
L'entretien se passera dans un coin aménagé de la cour du château avec la magicienne d'Emeraude, votre future professeure. Arrive votre tour et on vous demande d'avancer vers elle pour passer votre entretien. C'est ce qui se passera dans ce topic.
Par la suite, (hors rp) vous serrez envoyés auprès de membres de la garde du château pour que l'on teste vos aptitudes de base en combat.
A la fin de la journée, l'annonce des écuyers recrutés sera faite ainsi que leur attrition à l'un des chevaliers.



Le temps de convocation des élèves était écoulé et Ilena avait eu un peu de temps pour délibérer. La troisième génération des chevaliers n'était pas encore arrêtée définitivement mais elle avait déjà écarté tous ceux qui ne correspondaient pas. Et en cette journée, elle allait devoir faire face à la troupe d'adolescents qui prétendaient au poste d'écuyer. La différence d'âge avec les élèves lui rendrait la tâche beaucoup plus facile. Elle n'aurait plus affaire avec des gamins qu'il fallait rassurer ou laisser chialer un coup avant de s'y mettre et même si ceux qu'elle allait à présent accueillir était dans l'âge ingrat, elle ne se faisait pas trop de soucis sur son autorité naturelle pour se faire respecter.
Le patio, qui avait été aménagé dans la cour pour les entretiens, avait été décentré du pôle du maître d'armes qui la secondait pour cette étape, histoire de ne pas être distraits par des bruits de combats. En tout cas, elle ne regrettait pas d'avoir demandé à s'occuper de ce recrutement à l'extérieur. La météo n'était pas mauvaise et la température plutôt clémente, seul le vent leur posait un vague problème et même si au contraire des problèmes qu'elle avait eu avec le pouvoirs de certains futurs élèves, aucun potentiel écuyer n'avait encore mis le chambard dans son bureau improvisé à l'extérieur.
Une fois prête mentalement, après avoir mis de côté les écrits qu'elle venait de poser par rapport au dernier candidat, elle fit signe au garde de l'entrée de faire amener le suivant.

Bonjour, installe-toi. Lui dit-elle calmement le sourire aux lèvres. Je suis Ilena, la magicienne d'Emeraude. Elle marqua une pause le temps que la personne qu'elle avait en face d'elle se mette à l'aise. C'est donc moi qui vais te faire passer ton entretien. Je vais prendre ton nom et tes autres renseignements avant qu'on ne voit une démonstration de ton pouvoir. Par la suite, tu seras envoyé aux côté d'un de nos maîtres d'armes pour qu'il teste tes aptitudes au combat. Si tu as bien compris, commençons !

Et elle se rassit plus confortablement dans son siège, plume et parchemin à la main, pour écouter son jeune interlocuteur.
Maintenant, à vous !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Evènement] Cour du château : Recrutement des écuyers.   Sam 7 Mar - 18:05

Je venais de quitté la maison, mais je ne savais même pas pour combien de temps. Tout allait dépendre de leur décision de me garder ou pas dans leur ordre de soldat magique, je n'étais pas trop stressé sur leur décision, mon pouvoir était magique, ça il y en avait aucun doute, j'avais sans aucun doute les aptitude requise dans le courrier pour être accepté, j'avais un pouvoir bien a moi, les clones de transfère. Je n'avais jamais entendu parler de quelqu'un qui avait cette faculté à part moi, j'étais assez unique en mon genre, mais le fait d'être muet allait me nuire ou pas? Voila ma seule inquiétude, je savais pas si ils prenait ceux qui étaient priver de quelque chose, même si la parole était bien inutile pour moi, j'avais fait ma vie sans jamais dire quoi que ce soit de vive voix, je me suis toujours demander comment sonnerait ma voix dans mes oreilles.


D'un pas sur, j’avança vers le lieux ou se faisait le recrutement, j'avais trois armes: Une arme a deux mains et deux petites épées qui se maniait très bien avec une main, des anciennes armes que mon père n'utilisait plus, il avait renouvelé son équipement pour en avoir des meilleures. Pour le moment, celle qu'il m'avait laisser faisait amplement l'affaire, j'en demanderais des meilleures au moment ou j'aura plus d’expérience, avant ça, j'utiliserais les vielles épée de mon père. Il m'avait apprit a manier les armes qu'il m'avait donner, je savais qu'il fallait profiter de la porter au maximum avec l'épée a deux mains, garder une position en duel avec cette grosse arme était inutile, si l'ennemie avance, il faut reculer et frapper, la porter de cette arme me permettait de me battre ainsi, les deux autres avait pour force, la vitesse de frappe, mais il fallait savoir approcher un ennemie.

J'arriva au bureau de fortune, je regardais le maître d'arme, il ne me faisait pas peur, j'avais hâte de me mesurer à lui, car mon père m'avais très bien appris l'art du combat, je savais pas si j'étais a la hauteur pour le battre, mais si il gagne, il aura eu droit à un beau combat, je n'avais pas l'intention de le ménager, j'étais un garçon assez compétitif et bon perdant, mais jamais je ne donnait la victoire, jamais. Si quelqu'un venait a me vaincre, soyez sur d'une chose, sa victoire est amplement mérité.

On m'invita à aller voir la magicienne, qui se présenta, je la regarda d'un aire franc, sans parler, comme si je pouvais de toute façon.elle me donna son nom et me demanda de me présenter, elle dit qu'il y aurait ensuite une démonstration de mes pouvoirs. Je prit une profonde inspiration avant de ne rien lui dire.

J'avais invoquer deux clones: un derrière elle et l'autre sur le coté droit du patio, je me suis ensuite transférer sur le coté, pour éviter qu'elle ne prenne cette démonstration comme une agression, mes armes étaient rangées. De plus, je vais pouvoir voir l’habiliter ce pouvoir a mystifier les gens, de plus, elle était magicienne. en apparence, le transfère en avait aucune, c'est comme si rien n'avait bouger parmi les clones. J'avais seulement  fait la démonstration magique, je ne savais pas comment lui communiquer mes informations qu'elle voulait entendre, de plus, elle n’entendrais rien sortir de ma bouche, car je ne pouvait tout simplement pas lui dire quoi que se soit à mon sujet, il allait falloir que je sorte mon flacon d'encre, la plume et le morceau de parchemin pour lui écrire qui j'étais.

«Bonjours à vous Madame,


Je me nomme Aldran, je m'excuse pour la démonstration brusque de magie, surtout que je n'ai pas pris le temps de me présenter. La raison pour la quel j'ai fait ça c'est que je suis muet, de plus je n'avais pas songer a écrire sur le moment. Je ne sais pas si les muet sont refuser, du moins je ne le souhaite pas, car je veux être un puissant guerrier, comme mon père, j'ai 14 ans et j'ai eu une petite formation avec les armes que j'ai sur moi.»


Je regarda en suite la magicienne en lui tendant le morceau de parchemin, je ne voulais pas qu'il y ai de mal entendu à mon teste de recrutement, une chose était sur, elle devait trouver étrange de voir sur le coté sans que j'ai bouger.


Ilena a écrit:
Le prochain candidat s'avança. C'était un garçon aux cheveux bruns, tirant étrangement sur le bleu. Il avait sans doute plus de dix ans. Dès son entrée, il ne rechigna pas à la regarder directement, un comportement qui montrait qu'il n'était pas du genre timide ou craintif. Toutefois, il ne la salua pas, pas un mot, pas un salut. Mais sans prévenir, un double du garçon apparut juste à côté de lui et Ilena remarqua un second qui se trouvait derrière elle. Elle ne sursauta pas, mais fut tout de même extrêmement surprise. Son pouvoir était vraiment unique...
La jeune femme remarqua bien que ni l'un, ni l'autre des doubles ne bougeait, on aurait dit des statues, peut être même des illusions ? Mais elle fut à nouveau étonnée lorsque ce jeune inconnu changea de place instantanément avec l'un de ses clones. OK, son pouvoir avait donc plusieurs particularités, mêlant clonage et téléportation. C'était très intéressant.
Mais elle comprit bientôt la raison de son silence qui devenait assez agaçant vu qu'il n'avait pas daigné répondre de façon correcte à ses questions. Le garçon était muet. Celui-ci le lui expliqua en sortant de ses vêtements de quoi écrire et malgré les fautes qu'il fit, les mots qu'il utilisait étaient soutenus. Il était donc assez maladroit dans al façon de s'adresser aux autres mais restait quelqu'un de poli. La magicienne releva donc aussi qu'il savait écrire.

Tu n'as pas à t'inquiéter, jeune homme, on ne décide pas d'être muet, sourd ou aveugle. Tant que tu sais te faire comprendre, c'est le principal. Sache donc que si tu n'es pas pris, ce ne sera en aucun cas pour ça. Merci d'être venu et de m'avoir montré tes capacités. Tu peux y aller. Passe une bonne journée !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Evènement] Cour du château : Recrutement des écuyers.   Dim 15 Mar - 17:17


Après ses quelques aventures dans le château d’Émeraude, Mathéo fut quelque peu forcé de se présenter devant la magicienne pour prouver qu’il était là pour devenir écuyer et non pas pour voler autant d’objets de valeur qu’il le pouvait. Malheureusement, comme il avait eu la joie et le bonheur de rencontrer la magicienne dans un tout autre contexte, celle-ci savait qu’il était un voleur. Disons que la première impression qu’elle avait eu de lui était plutôt mauvaise et Mathéo doutait de pouvoir l’impressionner assez pour qu’elle l’accepte dans l’ordre des chevaliers d’Émeraude. Pas que ce soit son but de toute façon ; il n’avait jamais cru y avoir sa place. Probablement que les gens choisis seraient tous de riches nobles qui avaient fait de généreux dons au trésor d’Émeraude…  Pas que ça le dérange vraiment, au fond. S’il devenait écuyer, il devrait certainement arrêter ses vols et deviendrait encore plus pauvre. Pire, ils lui demanderaient peut-être de remettre ce qu’il avait déjà volé à ses victimes!

Au final, Mathéo décida de s’arranger pour ne pas être choisi. Ça réglerait le problème. Il n’aurait qu’à se présenter comme un brusque incompétent et imbécile, ce qui ne devrait pas être très difficile étant donné qu’Ilena savait qu’il était un voleur et que la plupart des gens n’avaient pas une très haute opinion de ceux-ci. Pendant qu’il attendait son tour, l’adolescent profita de la présence de plusieurs nobles désireux de tenter leur chance (certains ne semblaient même pas avoir de pouvoir magique…) pour se remplir les poches de toutes sortes de petits trésors. On l’amena finalement devant la magicienne qui se présenta, puis lui laissa le temps de se mettre à l’aise. Il s’assit sur la chaise réservée aux candidats et plaça ses pieds sur le bureau de la magicienne, bien confortable pour répondre aux questions qui suivirent. Mathéo remarqua tout de suite le pendentif qu’elle portait ; il devait avoir une grande valeur…

«Je m’appelle Mathéo, j’ai 14 ans, je suis Humain et Elfe, enfin je pense. C’pas comme si mon père avait passé ben ben du temps avec nous autres, et pis ma mère était pas tant intéressée à nous parler d’notre conception. Si j'deviens pas écuyer je vais eeuuum poursuivre ma noble profession, c’qui m’dérangerais pas ben ben.»

Il ne spécifia pas quelle était cette noble profession ; Ilena était au courant de toute façon, pas besoin que les gardes des alentours le soient aussi. Il devait maintenant démontrer son pouvoir. Ce serait la parfaite distraction pendant qu’il faisait «disparaître» le bijou de la magicienne. Il se leva, ramassa une roche qui traînait pas terre, la plaça sur le bureau de la magicienne et fit mine de se concentrer en la fixant intensément.

«Je vais y arriver… C'est jamais facile…»

La pierre bougea à peine. Pendant qu’il «essayait» de la faire bouger, il fit léviter le collier de la magicienne de façon à ce qu’il ne touche plus à sa peau, le détacha et le fit doucement, mais rapidement glisser vers le dos de la dame, puis vers le plancher et finalement vers sa botte dans laquelle le pendentif se faufila, bien à l’abri des regards. Il fit bouger la pierre de quelques centimètres (pour la forme), soupira et fit mine d’être trop découragé pour essayer plus longtemps.

«C’t’un peu difficile à contrôler, ce pouvoir! Avec le temps p’tête ben que j’deviendrais meilleur! Faudrait qu’tu passes ben ben du temps à m’enseigner! Ce serait sympa. Tout cas j’ai pas grand-chose d’autre à montrer faque babye!»

Il se leva et s’éloigna tranquillement de la magicienne. Il était impatient d’examiner de plus près le pendentif…


Ilena a écrit:
Ah, celui-là elle le connaissait... C'était un garçon peut recommandable auquel elle avait déjà eu affaire. Il s'était présenté au château comme un aspirant au rôle d'écuyer, il parait, mais au cours de leur rencontre, Ilena avait appris le fin mot de l'histoire. C'était un voleur, pas bien grand, pas bien vieux, mais très habile, comme s'il était dans ce milieu depuis déjà pas mal de temps.
Bien entendu elle avait été furieuse au départ, mais l'ayant vu en action, elle avait tout de même vu qu'il avait effectivement de quoi se présenter comme candidat au poste d'écuyer. Elle lui avait simplement fait promettre de venir la rencontrer comme il était sensé le faire, sinon elle allait le dénoncer.
Le voilà donc, faisant son dur à cuir, ne la respectant même pas un petit peu, la tutoyant et se servant de son bureau comme repose pieds. Elle le laissa faire son malin, restant attentive à ses faits et gestes pour mieux le coincer. Elle écouta les infos qui lui donna même si elle en connaissait déjà la moitié et le laissa à sa démonstration. La jeune femme savait très bien pour quoi elle lui avait dit de venir, voir un enfant dans les rues et vivre en volant les autres, elle ne pouvait l'accepter, surtout si elle avait l'occasion de pouvoir le sortir de là. Et dès qu'il eut finit, elle prit bien soin de l'impressionner.
La magicienne tendit la main vers lui comme pour lui signifier de lui donner quelque chose, mais elle referma son poing rapidement. A cet instant, le garçon pouvait sentir le sol trembler un peu sous des pieds, mais il n'en avait peut être pas encore la sensation. Mais au prix d'un certain effort, Ilena détacha un bloc de terre du sol, juste à l'emplacement du garçon, le soulevant donc par la même occasion. C'était de la pure frime pour lui mettre un peu la pression, parce qu'elle ne pouvait pas réellement le soulever lui aussi grâce à son pouvoir. Elle ne leva le tout que sur quelques centimètres avant de le laisser retomber lourdement en un bruit sourd. Pour l'avoir déjà pratiqué, elle savait qu'il était dangereux de vouloir soulever quelque chose en plus de la terre qu'elle contrôlait, car celle-ci pouvait se fendre et faire tout tomber. Elle arrêta donc là et finit par intervenir assez froidement.

Oui, tu n'as vraiment aucun donc particulier, tu n'es capable de quoi que ce soit... Maintenant rends-moi mon collier et disparais, jusqu'à ce que je décide de ton cas. Il va bien falloir que quelqu'un t'apprenne deux trois choses sur la vie...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Evènement] Cour du château : Recrutement des écuyers.   Mar 17 Mar - 17:15

C’est le moment. On ne peut pas dire que c’est un moment tant attendu, mais quand le prince arriva à cet instant. Il réalisa que c’était peut-être la chance de sa vie. Il avait la chance de devenir autre chose que roi de Shola. Il était conscient qu’il était l’héritier et que son père désirait ardemment qu’il monte le trône après sa mort. Il savait probablement que son père allait être déçu de savoir que son fils bien aimé allait postuler pour entrer dans l’ordre. Cependant, le fait que ses propres parents n’ont jamais chercher à l’aider à maitriser le pouvoir de la glace. Il en n’avait jamais tenu rancœur mais après avoir rencontrer la magicienne, il avait compris qu’il devait suivre sa voie et non faire plaisir aux autres sinon il allait être malheureux… Il savait qu’il aurait pu aimer être Roi d’un royaume mais sincèrement… ça aurait pris plusieurs années probablement.

Il arriva donc devant la magicienne en affichant son sourire charmeur habituellement. Il vit la chaise et le signe de celle-ci pour s’y assoir. Il n’attendit pas une seconde que le geste fut exaucé. Il la regardait droit dans les yeux, sans toute fois se faire intimider par la dame. Il se doutait bien que la dame était épuisée à force de passer des entrevues et le gros problème à ça, c’est que seul elle pouvait vraiment s’y pencher. Pauvre elle, tant de responsabilité alors que le prince héritier de Shola faisait tout pour fuir les siens. Il continua à sourire et il attendit qu’elle se mette à parler, ce qui arriva bien rapidement. Posant plein de question, un après l’autre. Il commença alors à parler.

- Je m’appelle Eirik comme vous le savez déjà. Je suis le prince héritier de Shola. Vous avez rencontré mon petit frère hier. Comme beaucoup de personne de mon royaume, je suis un hybride Elfe-fée. Vous pouvez bien vous en doutez que j’ai eut tout les cours inimaginable à savoir comment devenir un futur bon roi. Un peu ennuyant selon mon avis. Vous savez que pour une personne… il se tait… Bon bon, je ne vais pas parler de ça. Ça risque de vous ennuyer plus que d’autres choses. Mon pouvoir? Celui de contrôler la glace, ça comprends aussi de pouvoir en créer. Je ne peux pas vous dire que je le maitrise vraiment, je n’ai eut pu de temps à pouvoir savoir le contrôler alors…

Ayant fini de parler, il leva sa main gauche pour faire apparaitre un petit glaçon de glace venu de nulle part. Il souriait bien qu’il avait conscience que son pouvoir était bien minable à comparer certaines personnes. Maintenant qu’il a fini l’entretien, il se pencha légèrement et décida de traverser de l’autre coté. « Merci beaucoup Dame! »


Ilena a écrit:
En voilà un autre qu'elle connaissait déjà. Le jeune prince héritier de Shola qu'elle avait rencontré lors de leur mésaventure avec le petit voleur aux pouvoirs magiques. Cette fois là, il lui avait prouvé qu'il avait une belle intégrité et la magicienne s'était déjà montré intéressé par son caractère.
Comme le prince qu'il était, Eirik - elle connaissait déjà son nom - ne fut pas impressionné par sa présence et s'adressa à elle avec un regard franc et beaucoup de respect. Il commença donc à lui répondre honnêtement, lui parlant, en passant, du petit frère qu'elle avait effectivement rencontré et qu'elle avait fini par envisager comme un apprenti magicien potentiel. La famille royale de Shola avait l'air bien particulière, mais leurs enfants possédaient des dons vraiment particuliers.
Eirik ne donna pas beaucoup plus de détails que ce qu'elle connaissait sur lui et finit par la démonstration de son pouvoir sans trop en faire. Juste ce qu'il fallait. Venant d'un pays recouvert par la glace, c'était assez drôle de constater qu'il avait un pouvoir dessus - ce qu'elle avait d'ailleurs appris hier de la part de Noah. Voyant son manque total d'exubérance, Ilena ne put s'empêcher de sourire et le laissa partir après lui avoir signifié qu'il aurait la réponse dans les jours à venir.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Evènement] Cour du château : Recrutement des écuyers.   Sam 21 Mar - 19:10


    C’est enfin le grand jour. En allant chercher les œufs pour la cuisine, j’ai faussé compagnie à Franny. Mon panier est bien caché dans le poulailler, où j’ai enfouie également mon tablier et mon couvre-chef, dévoilant ma chevelure sans m’exposer en tant que simple servante. Quoi qu’il est difficile de tromper les gens avec mon accoutrement. Une robe de bure noire et des sabots de bois, ce n’est pas très propre… Enfin, l’excitation dans la cour est palpable. Les gens se bousculent. Il y a plus d’animation que d’habitude. Et moi, je suis là, comme une idiote, à me cacher dans un coin et à observer de loin les jeunes et moins jeunes qui vont rejoindre la magicienne sous sa tente. Chacun d’eux partage mon rêve. Chacun d’eux espère rejoindre l’Ordre des chevaliers d’Émeraude. Et je ne peux m’empêcher de me comparer à eux. Ils sont plus grands, plus costauds, plus robustes. Ils sont mieux habillés. Ils sont probablement mieux éduqués, mieux instruits. Ils ont un pouvoir probablement plus intéressant, plus effrayant, plus utile. Comment pourrais-je démontrer l’utilité de mon propre pouvoir? Il y a un moment déjà qu’il ne s’est pas manifesté. Et faire sautiller une grenouille multicolore sur une table n’a pas de quoi convaincre une magicienne que je pourrais devenir un grand chevalier, un jour. Inutile de mentionner ma (non) maîtrise du couteau de cuisine qui fait frémir Franny de peur à chaque fois que je le brandis. Elle a toujours peur que je blesse quelqu’un, moi compris. Pourquoi penser à cela? Parce que je vois les candidats s’essayer au combat avec le chef des gardes du château. Je l’ai toujours observé de loin. Il m’a toujours impressionné. Et je vais complètement me ridiculiser devant lui. Certes, je me suis souvent amusée à simuler des combats de grand héros dans la cour, toute seule, contre des ennemis imaginaires, avec des armes imaginaires, mais ce combat devant tous… En robe qui plus est? Autant abandonner tout de suite. Mais mon envie de changer de vie, d’être écuyer d’Émeraude me pousse vers l’avant. Je marche vers la file pour avoir la chance de parler à la magicienne.

    Au moment où je me décide, il y a bien peu de candidats qui attendent pour la rencontrer. Si bien que le temps file et que je suis déjà devant elle. Machinalement, je fais une petite révérence. En baissant les yeux comme me l’a appris Franny, je vois mes horribles sabots de bois, que je viens de dévoiler. Je laisse tomber ma jupe pour me redresser. Rapidement, nerveusement, je m’asseois sur le bout de la chaise. Je suis peut-être une simple domestique, mais cela ne paraîtra pas. J’arrive à m’imaginer un bref instant que je suis vêtue d’une magnifique robe verte, avec un collier autour de mon cou. Des fleurs blanches ornent ma chevelure. Et je me tiens droite, pour faire honneur à celle que je suis, celle que je crois être et celle que je voudrais être. Mon sourire est un peu crispé, nerveux, mais je m’efforce de paraître à l’aise. Je l’écoute attentivement, prête à lui répondre. Les mots se bousculent dans ma tête. Dans l’ordre et en désordre. Si bien que la réponse que je lui donne semble un méli-mélo complètement confus. « Frédégonde. Humaine. Illusion. 13. Domestique. Non, pas domestique. Apprenti-cuisinière. Je… »

    Mais que m’arrive-t-il au juste? Je ferme les yeux, prend une grande inspiration pour me calmer et ouvre les yeux pour fixer la magicienne. Pas par non-respect ou par défi, mais pour lui insuffler mon désir de rejoindre l’Ordre. «  Je veux tellement intégrer l’Ordre d’Émeraude que je n’arrive pas à croire que je suis là devant vous, pour vous convaincre de ma valeur, madame. Je suis Frédégonde d’Émeraude, parce que je vis au château depuis que j’y ai été trouvé. J’ai fêté mon treizième anniversaire il y a peu avec Franny, qui m’apprend la cuisine. En fait, je ne peux même pas vous certifier que j’ai bien treize ans ou que je suis humaine, ce que Franny croit. Toutefois, je sais que je possède un pouvoir qui me permet d’être ici. J’ai une grande imagination, ce qui me permet de me sortir de mauvais pas. Et cette imagination se concrétise parfois. Mes mots deviennent réalité. Je… Je ne sais pas si ça va marcher, parce qu’il y a un moment déjà qu’il ne s’est pas manifesté et que j’ai bien peu de temps pour m’y exercer, mais je peux bien essayer. Mais c’est plus facile en parlant. Parler à voix haute m’aide à les rendre réel! Je pourrais par exemple vous parler de la faune du royaume des Fées, quoi que vous y êtes peut-être déjà allé. Pour ma part, j’ai entendu des domestiques décrire d’étranges grenouilles multicolores. Ma préférée est d’un bleu luisant, comme si elle était mouillée, avec de grands yeux noirs globuleux et une pupille jaune cerclée de rouge. Le bout de ses pattes est d’un jaune éclatant. Elle n’aime pas se faire observer ouvertement, alors elle sautille pour échapper à… »

    Il est rare que cela m’arrive, mais j’arrête de parler par moi-même, parce que j’ai vu la grenouille, un instant, à côté de l’encrier. Un bref instant avant qu’elle ne s’évapore... « L’avez-vous vu? » que je demande en relevant la tête pour voir la magicienne. C’était ma seule chance de lui démontrer mon savoir-faire, bien peu impressionnant.


    Ilena a écrit:
    Le candidat suivant fut une petite fille. N'en ayant pas vu beaucoup en cette journée, Ilena lui sourit sans s'en rendre compte. Cette demoiselle était plutôt jolie avec son petit nez mutin et ses cheveux flamboyants. Mais dès son entrée - et grâce à l'entraînement qu'elle avait depuis plusieurs jours - la magicienne sentit que celle-ci n'était pas vraiment à l'aise. Elle baissait le regard ou ne savait pas où le mettre, lui fit une petite révérence un peu maladroite mais savait comment se comporter.
    Sa nervosité transparut encore plus lorsqu'elle ouvrit la bouche pour répondre à ses questions et que toutes les réponses arrivèrent d'un coup sans trop d'agencement.
    Ilena eut envie de lui dire de respirer tranquillement, le temps de se calmer et de reprendre mais elle n'en eut pas besoin car la jeune Frédégonde le fit d'elle-même. Contente de voir qu'elle maîtrisait à peu près son stress, la magicienne garda le silence et resta à afficher un sourire sur ses lèvres pour ne pas paraître trop sévère.
    Elle apprit donc de sa bouche qu'elle vivait au château et qu'elle faisait partie des domestiques. Ilena s'en voulut de ne pas la reconnaître. Elle était pourtant en poste à Emeraude depuis plusieurs années mais il y avait toujours des personnes qu'elle semblait découvrir, encore à présent. Mais après, peut être que cette petite travaillait à l'arrière et ne faisait pas partie de ceux qu'ils croisaient dans les couloirs ou aux repas ...? Ou peut être simplement qu'elle n'était pas elle-même assez attentive aux autres, ce qui était malheureusement probable.
    Elle écouta calmement la jeune fille et ne put s'empêcher de revoir des images du passé dans sa tête lorsque celle-ci lui demanda d'une certaine façon si elle avait déjà été au royaume de Fées. Mais la magicienne essaya de rester concentré sur les dires de Frédégonde qui lui expliquait comment marchait son pouvoir. Était-ce un pouvoir d'illusion ou créait-elle réellement ces choses dont elle parlait ? Existaient-ils pour toujours ou n'apparaissaient-ils qu'un temps restreint ? En tout cas, la petite rouquine réussit effectivement à faire apparaître d'un seul coup d'un seul, une petite grenouille sur le bureau. Cette apparition pris un peu Ilena au dépourvu mais le sourire qu'elle avait aux lèvres devint plus franc. Quel étrange pouvoir...

    Oui, je l'ai vu. Une très jolie grenouille, qui plus est ! Je te remercie d'être venue me voir. Il faudra que tu penses à être présente le jour de la cérémonie, je donnerais le nom des écuyers en ce jour. Jusque là, je te souhaite de passer de bonnes journées.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Evènement] Cour du château : Recrutement des écuyers.   Sam 28 Mar - 21:20

Depuis quelques heures, le jeune fée était dans la cour du château d'Émeraude. La construction de pierre était très intrigante. Elle n'avait pas la douceur ou la prestance royale des constructions féériques, mais il comprenait que les hommes puissent trouver ces lieux imposants. Il avait vu les maisons de bois, de terre et de chaume. Il les avait trouvé sales, sans pour autant lever le nez sur. C'était seulement très différent de ce qu'il connaissait. Le château était plus propre en un sens, mais ce n'était pas un joyau n'en plus.

Le messager qui l'avait accompagné jusqu'ici était resté avec lui. Il gardait silence et veillait lui-même sur le cheval qui les avait portés. Pita resta près de lui, assis, sagement jusqu'à ce qu'on demande aux adolescents de se présenter. Après un peu d'hésitation, il était encore un peu intimidé par tous ces hommes, il se leva de son perchoir où il était assis et attendit avec les autres. Curieux, il regardait les autres s'avancer. Quand on lui fit signe, il hésita encore, mais s'avança.

Il resta silencieux un moment à la regarder avant de se présenter. Pita était tout de même de noble sang, lié à la maison royale de Fée alors sa mère lui avait appris certains devoirs comme l'étiquette, à lire et à écrire, l'histoire et les arts jusqu'à un certain point, bien que Pita avait une préférence pour la découverte l'exploration au côté de son père.

Il fit la révérence et ouvrit enfin la bouche pour parler :

« Bonjour madame, je me présente Pita Pipin Princia de Fée. Ma mère est Hazellie Dixie Perlia cousine du roi des Fées. Mes parents m'ont envoyé à Émeraude pour mon propre bien, mais également je crois pour celui des autres. Je... je n'en ai parlé à personne, mais je crois qu'ils se doutent que je suis... différent. »

Pour une fée, Pita était assez différent. Au lieu des couleurs claires qui caractérisent les gens de sa race, Pita avait les cheveux de noir profond. De jour, ils paraissaient même plus ternes, car aucun reflet ne venait nuancer sa chevelure. Plutôt grand pour un membre de sa race, il n'en demeurait pas moins gracieux et léger. Pita avec garder ses ailes repliées dans son dos, comme si il ne voulait pas trop encombrer l'espace.

« J'ai toujours été un peu différent. J'aime beaucoup les étoiles et la nuit. Je sors souvent pour les regarder et j'aime aller avec mon père dans les bois pour veiller sur les animaux. Il y a quelque temps, j'ai... je préfère ne pas en parler en fait. Si je suis ici, c'est pour devenir un chevalier de l'Ordre d'Émeraude. On dit que vous chercher des gens pour défendre le continent. Je suis une fée et je n'ai jamais appris à me battre, mais je suis curieux et courageux. »

En fait, il savait en lui-même qu'il devait parler de son expérience troublant avec la biche, mais il n'en avait parlé à personne, pas même à sa mère ou à son père. Il regarda derrière lui. Peut-être prenait-il trop de temps, et il ne tenait pas vraiment à ce que tout le monde sache ce qu'il pouvait faire.

Pita finit par prendre sa décision, il était courageux après tout. Il s'avança un peu plus, comme si il allait murmurer un secret, mais usa plutôt de la télépathie pour se confier, ainsi seule la magicienne saurait.


    « Il y a plusieurs nuits de cela, je suis sorti en secret pour regarder les étoiles. Et là, j'ai senti quelque chose que je n'avais jamais senti. Nous sommes un peuple très sensible, mais nous vivons dans la quiétude et la joie. Alors la douleur, la souffrance et la peine nous sont étrangères. Je suis curieux, alors j'ai voulu savoir d'où cela venait. J'ai suivi le ruisseau jusqu'à un champ de trèfle et c'est là que je l'ai vu : une belle biche. Elle était étendue. Elle n'a même pas levé la tête pour me regarder. Je l'ai vu mourir. Quand la vie l'a quitté, je l'ai senti, il n'y avait plus de douleur, mais seulement un grand chagrin, le mien. J'ai posé ma main sur elle et là, il s'est passé quelque chose, quelque chose de terrible, d'encore plus effrayant et encore plus douloureux. J'ai senti une peur immense, un souffle glacé sur moi et la morsure d'une flèche. C'était réelle pour moi, mais... je crois que c'était une vision, je ne sais comme l'expliquer c'était comme si je vivais ce qu'elle avait vécu... Je sais que ce que j'ai senti était une flèche car j'ai vu ce fanion de mort planté en son flanc... »





Les pensées du garçon se turent. Plus de pensée, plus de son, il n'y avait plus que sa douleur de revive ce moment où il avait senti la mort venir le chercher, même si ce n'était pas vraiment lui. Il eut soudain froid et recula. Ses pas ne faisaient aucun bruit, puis, après un regard à la magicienne, il prit la fuite. Laissant sa place à un autre. Il était trop sensible. Il alla se trouver un lieu calme pou retrouver le contrôle de son cœur.

C'est seulement bien plus tard qu'il réalisa son impolitesse d'être parti ainsi sans prendre un congé et sans avoir laisser le temps à la magicienne de lui répondre. D'ailleurs, il n'était plus sûr de lui avoir dit pourquoi il était à Émeraude...


Ilena a écrit:
Le prochain adolescent qui se présenta fut un garçon ailé. Étonnamment, il n'avait pas des traits aussi joyeux et colorés que ceux de sa race. Peut être n'était-il qu'à demi fée ? Il en gardait tout de même les traits enfantins mais Ilena se demandait si cela n'avait pas seulement rapport avec son âge.
Celui-ci lui apprit ses origines nobles qui confirmait peut être son ascendance purement féerique mais elle remarqua qu'il oublia de lui indiquer son âge, comme s'il donnait plus d'importance à son rang qu'à lui-même. Il continua en lui parlant du fait qu'il était bien différent de ceux qu'il avait côtoyé jusque là. La magicienne aimait les fées, enfin professionnellement parlant, il était plutôt pratique d'en avoir dans l'ordre parce qu'elles possédaient des pouvoirs raciaux intéressants, mais bien entendu, elle ne privilégiait pas pour autant les deux races magiques d'Enkidiev. Et elle avait peur de devoir dire à ce bonhomme que "être spécial" ne suffisait pas pour entrer dans l'ordre.

Il finit heureusement par lui avouer un petit secret. Un petit secret qui pourrait bien lui permettre d'accéder au rang d'écuyer dans l'ordre d'Emeraude.
Cette histoire parut bien particulière à la jeune femme. Elle ne comprit pas tout de suite l'aboutissement de tout cela, ne trouvant pas le récit très clair, mais elle finit par deviner que, d'un côté, il avait senti la peur de l'animal grâce à son empathie, mais qu'il avait surtout pu voir ses pensées, ou plutôt, il avait vécu la scène comme s'il en avait été témoin. Aurait-il des dons pour entrevoir le passé ?
Ilena resta sur sa faim puisque le garçon, pris par un soudaine crainte, fit demi tour et disparut de son champ de vision. Elle fit signe au garde de le laisser tranquille. Il n'avait pas l'air à l'aise avec tout ça. Elle devrait essayer de s'entretenir un peu plus avec lui. Car en plus ce tout cela, elle n'avait pas vu de démonstration de son pouvoir.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Evènement] Cour du château : Recrutement des écuyers.   Dim 29 Mar - 13:29

Le départ de la maison ne s’était pas fait sans peine. Quitter ses parents, et surtout son grand frère et sa petite sœur, fut pour Dinah un tel déchirement, qu’elle ne cessa de pleurer qu’une fois arrivée à destination. Le voyage n’était pas très long, mais le fait d’avoir pu ainsi exprimer sa tristesse lui permit d’aborder son avenir d’un œil un peu plus serein, bien qu’elle avait toujours le cœur lourd. Elle ne savait pas encore ce qui l’attendais, ni même si elle serait acceptée dans l’ordre, mais elle avait un certain pressentiment qui lui disait que quoi qu’il arrive, elle ne rentrerait pas de sitôt à la maison. Lorsqu’elle entra dans la cour du château d’Emeraude, elle y trouva une effervescence qu’elle n’avait encore jamais connue. Il y avait des gens dans tous les coins, toutes sortes d’activités s’exerçaient. Dinah resta un moment plantée là à observer tout ce qu’elle pouvait. Pour sûr, ça changeait de sa petite vie tranquille à la ferme. Au bout de quelques minutes, elle se souvint de la raison pour laquelle elle était là : postuler pour devenir écuyer. Elle se renseigna auprès d’un passant sur où avait lieu le recrutement, puis alla se placer à la file avec les autres postulants. Elle s’efforça de ne pas trop prêter attention à eux, cela n’aurait fait qu’augmenter son angoisse. Elle passa de longues minutes à se composer un masque d’impassibilité. Après tout, elle ne voulait pas que la magicienne se rende compte qu’elle avait peur.
Enfin se fut son tour. La magicienne la fit avancer, se présenta et l’invita à faire de même. La jeune fille pris une grande inspiration, et se lança, de la voix la plus calme qu’elle était capable de produire dans son état de stress :

- Bonjour. Je m’appelle Dinah, j’ai onze ans, et je viens du royaume de Jade. Je suis venue parce qu’apparemment j’ai un pouvoir, mais il n’est pas très impressionnant, alors je sais pas si ça va suffire.

Elle s’arrêta un instant, histoire de reprendre ses esprits. Elle n’avait pas songé à comment elle allait bien pouvoir faire une démonstration de son pouvoir. Après tout, pour pouvoir guérir, il faut déjà qu’il y ait un blessé. Au bout de quelques instants, elle finit par reprendre la parole :

- Je ne sais pas trop comment vous montrer. En fait, mon pouvoir à moi, c’est de guérir. Le plus souvent, je me guéris moi-même, quand je me coupe ou ce genre de choses. Je sais que je peux soigner les autres, mais pour l’instant, je n’y arrive pas souvent. Alors que sur moi, ça se fait tout seul. Mais je crois que ça ne marche que pour de petites blessures.

Son seul choix pour une démonstration était de se blesser elle. Elle n’avait aucun objet sur elle ni autour qui pourrait le lui permettre. Elle hésita quelques instants, puis une idée toute bête lui vint. Heureusement que ses ongles n’était pas trop courts. Elle leva alors son bras gauche, pour que la magicienne le voie, et se griffa l’avant-bras suffisamment fort pour qu’elle saigne. Comme toujours, la blessure se referma d’elle-même.

- Voilà. Je peux pas vraiment vous montrer plus, il n’y a personne à soigner ici, et puis, je n’y arrive de toute façon pas toujours pour l’instant. C’est vraiment pas très impressionnant comme pouvoir. Mais peut-être que ça pourrait se révéler utile non ?

La dernière phrase était plus une façon de se rassurer elle-même qu’une véritable question. Elle savait pertinemment que oui, ce genre de pouvoir pouvait être utile. Encore fallait-il être capable de le maîtriser, et Dinah avait sacrément peur de ne pas en être capable.


Ilena a écrit:
La personne suivante fut une jeune fille aux yeux très expressifs. D'ailleurs, ceux-ci avaient une couleur plutôt foncée qui ressortait d'autant plus que la demoiselle avait une peau très claire. Celle-ci ne semblait pas tout à fait à l'aise mais sut tout de même se présenter correctement et respectueuse. Ilena essaya de la rassurer d'un sourire mais la jeune fille semblait réussir à prendre sur elle.
Elle se présenta étant Dinah, originaire de Jade. La magicienne ayant déjà visité ce royaume, comprit donc mieux d'où lui venaient ses spécificités physiques.
Elle sembla quelque peu inquiète quant au fait de faire la démonstration de son pouvoir. Avait-elle besoin de quelque chose en particulier ? Cela était arrivé à beaucoup d'entre eux, adultes compris et ce qui était tout à fait normal car les dons magiques pouvaient vraiment concerner des choses très variables.
Alors qu'elle réfléchissait à la manière la plus pratique d'aider Dinah à lui montrer son pouvoir de guérison, voilà que celle-ci se griffa le bras jusqu'au sang. Ilena fut un peu perturbée. Eh bien, elle n'avait pas froid aux yeux ... Mais ne voulant pas rester trop silencieuse face à cet adolescente peu sûre d'elle, elle prit le parole :

Tu n'as pas à t'inquiéter Dinah, le pouvoir de guérison est un don du ciel qui ne peut être que recherché. Je ne cherche pas à vous emmener sur les champs de bataille, je veux surtout que vous appreniez à contrôler vos pouvoirs qui pourront vous aider vous et peut être même le continent entier si vient le temps de le protéger. Bien, tu peux y aller, mais surtout, s'il te plait, la prochaine fois, évite de te faire mal pour si peu, je suis là pour vous soutenir, si jamais tu dois intégrer l'ordre, tu ne seras pas seule.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Evènement] Cour du château : Recrutement des écuyers.   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Evènement] Cour du château : Recrutement des écuyers.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Evènement] Cour du château : Recrutement des écuyers.
» VOTE DE CENSURE POUR JEA !HAUTE COUR DE JUSTICE POUR RENE PREVAL !
» invitation du roi au peuple et chevalier de la cour.
» Le château de Fougères
» Festin au château (suite)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Émeraude :: Archives :: Archives du premier forum :: RPs d'Enkidiev-
Sauter vers: