Forum RPG médiéval-fantastique inspiré de la série Les Chevaliers d'Émeraude d'Anne Robillard
 

Partagez | 
 

 Un petit tour en mer [PV Rubis]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Un petit tour en mer [PV Rubis]   Dim 23 Oct - 4:17

Couvrant son front de sa main, le corsaire parvint à bloquer une partie du soleil lui obstruant la vue. Une brise saline venait toutefois le rafraîchir, lui évitant de cuire sous la chaleur. L’automne n’était pas aussi froid au sud du royaume qu’il ne l’était à la frontière avec les Terres gelées. Ce n’était donc pas très surprenant, surtout avec la proximité du Désert. Bah, c’était tout aussi bien, si on lui demandait son avis. Il n’aimait pas le danger que représentaient les icebergs de toute façon.

Ceci étant dit, une sublime tête rousse attira son attention parmi la dense foule des quais. Il haussa les sourcils à la vue de cette femme qui, pourtant, semblait vouloir passer plutôt inaperçue. Malheureusement pour elle, une mèche rebelle avait été tout ce qu’il avait fallu pour que l’humain remarque sa beauté. Il eut un sourire en coin en la voyant observer curieusement l’embarcation sur laquelle il travaillait. Mystique était réellement un navire spectaculaire… Du moins, par rapport aux autres déchets qui flottaient à côté.

D’un pas léger, Lloyd s’approcha de la charmante inconnue. Il s’éclaircit la gorge suffisamment fort pour attirer son attention, puis il lui lança un sourire qui, somme toute, était sincère. « Vous semblez être à la recherche d’une embarcation, si je ne me trompe. » La pauvre semblait quelque peu interloquée, sans pour autant être effrayée de s’être fait aborder par un marin. « On m’appelle Finn, jolie dame. » Il s’inclina respectueusement, signe qu’il avait été élevé avec d’excellentes manières, et ce, malgré ses origines peu nobles. Il en profita pour faire la bise sur la main de la gente dame. « Je suis corsaire pour sa Majesté. Je peux donc vous dire que si vous chercher un moyen de transport sur mer, nous offrons ce qu’il y a de plus sécuritaire. Il me ferait un plaisir de m’enquérir auprès du capitaine quant à la possibilité de vous amener à bon port. »

Lloyd n’était que des plus fiers en ce qui touchait Mystique. Celle-ci en avait vu des vertes et des pas mûres depuis qu’il s’était joint à l’équipage, ce pourquoi il n’hésitait pas à la recommander à qui voulait bien l’entendre. Cependant, il y avait quelque chose dans les yeux de cette inconnue qui lui plaisait disait qu’elle n’était pas une femme recherchée par la couronne, ni une personne ayant de mauvaises intentions tout simplement. Il ne pouvait expliquer cette impression qu’il avait d’elle… Mais il pouvait très bien s’expliquer l’attirance qu’il ressentait face à ses charmes. Cela faisait un moment qu’il n’avait partagé la couche d’une femme, étant plutôt du type à rechercher une connexion avec sa partenaire plutôt que de simplement se payer les services d’une catin. Ah! Mais il s’égarait! Son interlocutrice sembla remarquer qu’il l’avait détaillée, car elle affichait un air amusé.

- Vous me voyez désolé d’un tel comportement, milady. Vous comprendrez qu’il n’est pas fréquent pour un marin de tomber sur une si belle citoyenne. Oh, et dites-le moi maintenant si je vous importune, je ne voudrais en aucun cas vous faire perdre votre temps.
Revenir en haut Aller en bas
Rubis
Justicier(ère)
avatar

Messages : 48
Date d'inscription : 31/05/2016

Feuille de personnage
Âge: 30
Race: Semi-succube
Âme soeur:

MessageSujet: Re: Un petit tour en mer [PV Rubis]   Lun 24 Oct - 11:04

Elle marchait dans la foule, glissant ses yeux émeraude sur toutes les têtes qu’elle croisait. Elle était sur une piste. Il était rare qu’elle se mette sur le cas d’une mission en pleine journée, préférant généralement le couvert que la nuit lui prodiguait. Toutefois, cette fois-ci, c’était différent. Elle avait entendu entre les branches qu’une pauvre enfant avait été malmenée par un marin qui l’avait croisé, tôt le matin, alors qu’elle allait faire des courses pour sa tutrice qui était alitée à cause d’une mauvaise grippe. L’enfant se dirigeait vers la boulangerie pour aller y quérir du pain frais quand l’homme l’aurait abordé dans le but de lui demander l’endroit où se situait l’auberge la plus proche. Dès que les regards environnants s’étaient éloignés de la scène, l’homme aurait traîné la gamine de 12 ans loin de la populace, dans une étroite ruelle, et aurait abusé d’elle, déchirant sa précieuse virginité. La pauvre enfant était brisée et ne mangeait plus. Le bouche à oreille avait été assez fort pour se rendre jusqu’à la justicière qui proposa son aide à la tutrice afin de retrouver le coupable et lui faire payer cet immonde affront. Or, selon ses sources, l’homme en question devait s’embarquer sur un navire dès ce soir et quitter le célèbre port de Shola.

Elle n’avait donc pas une minute à perdre! Elle avait quitté sa traditionnelle tenue de combat en cuir noir pour opter pour une tenue de ville plus subtile plus appropriée à la situation actuelle. Un pantalon épais marron recouvrait ses jambes et des bottes lacées noires à talons enserraient ses mollets jusqu’aux genoux. Une tunique sans manche pourpre ornait son tronc sous lequel ressortait une chemise blanche couvrant ses bras jusqu’aux poignets. Une ceinture large de cuir brun surmontée d’une boucle dorée enserrait sa taille fine et de petits gants de la même couleur masquaient ses mains délicates. Finalement, une cape d’un mauve très foncé recouvrait ses épaules et sa tête grâce à un capuchon ample. Son épaisse tignasse rousse bouclée avait été attachée en queue de cheval plutôt haute afin d’éviter qu’elle ne se retrouve aveuglée par celle-ci, bien que quelques mèches ressortaient ici et là.

Elle déambula à travers les gens, levant les yeux sur les navires accostés côte à côte. Elle ne connaissait pas le nom de l’individu recherché, mais elle avait une description physique en tête : de taille plutôt petite pour un homme, il semblait posséder une carrure importante – typique aux hommes de la mer qui travaillaient dur – et une tignasse noire parsemée de gris. Selon la gamine, il avait une bosse sur la base du nez (probablement due à une fracture antérieure) et il avait un œil gris alors que l’autre était bleu. Une barbe protubérante trônait sur son visage… Avec une description pareille, il était presque impossible qu’elle ne le trouve pas! Posant sa main gantée dans le dos d’une femme, elle lui demanda gentiment de se tasser pour la laisser passer quand une voix survint derrière elle, à la suite d’un raclement de gorge. Rubis sursauta, réalisant par le fait même qu’elle n’avait pas porté attention à ce qui se passait derrière elle. Elle se retourna et tomba nez à nez avec un jeune homme inconnu.

En l’espace de quelques instants, la semi-succube le détailla de la tête aux pieds, remarquant qu’il la dépassait de plusieurs centimètres et notant également la profondeur de son regard d’onyx. Fait étrange, la forme de ses yeux était totalement différente de celles de tous les hommes qu’elle avait côtoyés jusqu’à présent : après tout, les yeux bridés ne couraient clairement pas les rues en Shola! Physiquement élancé, ses épaules semblaient tout de même solides et sa longue chevelure noire était attachée derrière sa tête. Une belle gueule exotique, elle devait l’admettre! Elle avait ce talent de côtoyer - malgré elle - des gens dont l’apparence sortait totalement de l’ordinaire… Phoebe et Krovos en étaient de bons exemples, bien qu’ils ne possédaient pas vraiment cette chaleur que dégageait son interlocuteur actuel. « Moui… nous pouvons dire ça. » Fit-elle en réponse à son premier commentaire. Le jeune homme déclina son identité et pencha respectueusement en sa direction en guise de salutation. Il prit sa main gantée dans la sienne et y apposa ses lèvres dans un mouvement distingué. Et bien! Voilà qui faisait changement de tous les marins qu’elle avait croisés jusqu’à présent! « Vous me voyez ravie de vous rencontrer, Finn. Pour ma part, vous pouvez m’appeler Rubis. » Elle l’écouta respectueusement alors qu’il déclarait être un corsaire du roi et qu’il lui proposait gentiment les services de son navire pour voguer sur les mers, non sans une pointe évidente de fierté.

- Je vous remercie infiniment, Finn et j’apprécie votre offre, vraiment, déclara-t-elle lorsqu’elle remarqua la façon il la détaillait de la tête aux pieds.

Bien qu’il tentait d’être le plus digne et poli possible, il ne pouvait contrôler son regard inquisiteur. La jeune femme croisa les bras sur sa poitrine et esquissa un sourire amusé, malgré elle. Normalement, elle envoyait paître les hommes qui l’abordaient ainsi et qui leurraient en sa direction dès les premières minutes de leur rencontre. Toutefois, ce corsaire possédait un « je-ne-sais-quoi » de charmant. Probablement l’exotisme de ses traits et la politesse de ses propos. Ça faisait changement, surtout pour un marin. Normalement, ces derniers ne possédaient pas une éducation à tout casser et parlaient généralement comme des bûcherons puérils en manque de paires de fesses.

- Ça va, ne vous en faites pas, dit-elle en réponse aux propos du corsaire royal. Il n’y a aucune offense. En fait, ce n’est pas que vous m’importunez, mais plutôt que je ne désire pas monter à bord d’une embarcation. Je vous remercie encore de votre offre fort généreuse et je ne doute pas de la fiabilité de votre navire et de son équipage. Toutefois, je suis occupée et je ne peux m’attarder plus longtemps. Je vous salue donc bien bas, Finn-corsaire-royal, et je vous souhaite une merveilleuse journée.

Elle esquissa un sourire en coin, puis se détourna avant de s’éloigner à travers la foule qui s’était amassée sur les quais. Après quelques instants de marche, la justicière s’arrêta. Une pensée lui traversa l’esprit : finalement, le corsaire pourrait peut-être lui être utile, maintenant qu’elle y pensait. Après tout, les marins devaient très certainement se reconnaître en eux, puisqu’ils fréquentaient souvent les mêmes établissements une fois à bon port. Sans compter qu’ils devaient connaître la compétition. Tournant les talons, la semi-succube revint sur ses pas et chercha le jeune homme du regard. Elle le repéra, plus loin, alors qu’il s’approchait de la passerelle d’un navire digne de l’armée royale.

- Finn! S’écria-t-elle en courant en sa direction. Attendez! Puis, une fois à sa hauteur, elle ralentit la cadence et lui adressa un nouveau sourire. J’y pense, vous pourriez peut-être m’aider, dans un tout autre contexte. Je cherche quelqu’un. Un marin, plus précisément. Vous devez très certainement connaître un bon nombre d’entre eux, pas vrai? Je ne connais malheureusement pas son nom, mais j’ai une description qui pourrait m’aider dans ma recherche. Plongeant une main sous sa cape, dans son dos, elle sortit un parchemin enroulé sur lui-même, retenu par un fil de soie bleu. Elle le déroula et le tendit au corsaire afin qu’il puisse y lire la description. Ça vous dit quelque chose? On m’a chargée de le retrouver et on m’a dit qu’il quittait Shola dès ce soir.

Allait-il accepter de lui prêter main-forte? Pendant un bref instant, elle songea à user de ses phéromones pour le convaincre, mais à voir la brillance dans le fond de son regard d’onyx, elle songea au fait qu’elle n’en aurait peut-être pas besoin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un petit tour en mer [PV Rubis]   Mar 1 Nov - 18:51

Rubis… quel nom magnifique! Cette femme qui se tenait devant lui avait tout pour rendre honneur à cette pierre précieuse, c’était sans dire. D’autant plus qu’elle était une femme raffinée, ça se voyait dans ses manières et dans ses réponses. C’était d’autant plus de raisons pour le corsaire de l’apprécier… et d’être déçu qu’elle n’ait aucunement besoin de ses services. C’était une occasion ratée, alors. « Une excellente journée à vous aussi, chère Rubis. » fit-il avec une courbette de politesse… qui lui permettait de cacher son désenchantement.

Le jeune homme soupira et passa une main dans ses cheveux. Ça ne ferait pas de se morfondre sur son sort, il avait tant de choses à faire! Il se secoua et se retourna en direction de son navire. Il héla un marchand, l’informant qu’il le guiderait jusqu’à la cale. C’est alors qu’il entendit son nom; il se retourna donc et fut surpris de constater que la jolie demoiselle de tout à l’heure revenait vers lui. Immédiatement, il se sentit flatté et un sourire égaya son visage exotique. Il se fit un plaisir d’indiquer au marchand où se rendre et à qui s’adresser, puis il descendit de la passerelle pour aller à la rencontre de la rouquine.

Il ne laissa en rien transparaître sa nouvelle déception en apprenant que la charmante Rubis cherchait un autre marin. C’était bien sa chance de tomber sur une beauté fatale cherchant un autre homme pratiquant le même métier que lui. « Très certainement, il me fera un plaisir de vous donner un coup de pouce, milady. » Il haussa des sourcils en apprenant qu’elle ne connaissait pas son nom. Était-ce pour un coup de foudre, soit un de ces amours irrésistibles qui ne faisait aucun sens? Il n’était pas sans connaître ces histoires concernant les âmes sœurs… Il se sentait presque mesquin de souhaiter que ce ne soit pas le cas de la femme devant lui.

La vue du parchemin fit comprendre au corsaire que ce n’était pas une histoire d’amour, mais quelque chose de beaucoup plus sérieux. Dans quoi s’était-il embarqué? D’un autre côté, il avait déjà promis d’aider. Il prit le bout de papier dans ses mains et demanda : « Puis-je m’enquérir de la raison de cette recherche ou cela est-il confidentiel? » Il fit sa lecture en une minute et fronçât les sourcils. « Vous savez quoi? Cela me fait étrangement penser à Pearson. Il n’est pas de la flotte royale, mais il était dans le coin aux dernières nouvelles… Aujourd’hui est peut-être votre jour de chance, car on dit qu’il comptait partir en mer aujourd’hui-même. »

Il s’excusa un instant pour aviser son capitaine qu’il devait prêter main forte à une citoyenne. Étant dans les bonnes grâces de celui-ci, il obtint la permission assez facilement. Il revint alors auprès de la demoiselle à la chevelure de feu et lui offrit son bras. Ils marchèrent un moment quand il murmura à son oreille : « Là-bas, vers la droite. L’homme avec une cape bourgogne qui se faufile, il s’agit de Pearson. » Finn se redressa légèrement; l’autre marin semblait être sur le qui-vive, ce qui était douteux, selon lui. Il avait un mauvais pressentiment concernant Pearson, tout à coup. « Que diriez-vous que je le distraie avant que vous ne vous en approchiez? Ainsi, nous pourrons lui barrer la route. »

Le corsaire fit tel que promis et héla le marin. Il lui serra fermement la main et lui tapota l’épaule. Son interlocuteur ne semblait pas particulièrement ravi de le voir, car il jetait des coups d’œil par-dessus son épaule. « Comment ça va, l’ami? » demanda le jeune homme qui, franchement, avait meilleure allure que son compagnon. Il fit la jasette au marin le temps que Rubis puisse le contourner vers l’arrière, près d’une ruelle où il n’y avait aucune issue. Il espérait toutefois que ça ne serait pas nécessaire de coincer son camarade, car il préférait se tenir loin des conflits inutiles.
Revenir en haut Aller en bas
Rubis
Justicier(ère)
avatar

Messages : 48
Date d'inscription : 31/05/2016

Feuille de personnage
Âge: 30
Race: Semi-succube
Âme soeur:

MessageSujet: Re: Un petit tour en mer [PV Rubis]   Mar 8 Nov - 11:09

Elle scrutait les traits du marin avec intérêt. Elle était fascinée par l’exotisme de son visage, elle devait bien l’admettre. C’était la première fois qu’elle voyait un homme comme lui. En fait, Rubis réalisa qu’elle était carrément en train de le dévisager et toussota pour reprendre contenance. Après tout, elle ne désirait tout de même pas être grossière! Lorsque Finn déclara enfin qu’il acceptait de lui donner un coup de main (de fort jolie façon en fait; la courtoisie se perdait tellement de nos jours…), elle le gratifia de son plus beau sourire. « C’est très aimable de votre part, Finn, je vous en suis reconnaissante. » Après tout, il était probablement plus au courant des gens qui fréquentaient le milieu du commerce maritime qu’elle!

Lorsqu’il osa lui demander la raison pour laquelle elle cherchait cet homme, elle se contenta d’esquisser un sourire en coin. Elle ne pouvait pas lui dire ouvertement la raison pour laquelle elle le pourchassait… pas maintenant. Après tout, elle ne le connaissait pas et rien ne lui disait qu’il n’était pas ami avec ce truand. « Pour le travail. » Se contenta-t-elle de déclarer pendant qu’il lisait le descriptif de l’homme. À voir l’expression de son visage, elle pouvait jurer qu’il avait une bonne idée de qui il s’agissait, ce qui fit naître un brin d’espoir en elle. Si tout se passait bien, elle allait pouvoir terminer cette mission en un rien de temps. Rien à voir avec celle qu’elle avait accomplie, il y a plusieurs semaines, auprès des Guides de l’Infini… Cette mission-là ne serait très certainement pas enregistrée dans les annales comme étant son meilleur coup à vie… M’enfin.

Un nouveau sourire éclaira son visage alors que Finn déclara connaître l’homme sur le parchemin. Du moins, il en avait l’impression. Non seulement était-il fascinant, mais en plus, il lui serait franchement utile! Le meilleur des deux mondes, quoi! En plus, elle se surprit à être vraiment soulagée de constater que ledit « Pearson » ne fréquentait pas la flotte royale. Ça aurait été beaucoup plus compliqué d’arrêter un type haut gradé de l’armée sans faire de remous au sein des autorités. Le corsaire lui demanda de l’excuser un instant, puis s’absenta, probablement le temps d’avertir qui de droit de son départ imminent. Après quelques instants d’attente, Finn revint vers elle et lui offrit gentiment son bras qu’elle saisit après un instant d’hésitation. Sérieusement, c’était probablement la première mission qu’elle accomplissait où un informateur était aussi courtois et attentionné envers sa personne... Ils marchèrent un moment, scrutant la foule quand soudain, le beau marin se pencha à son oreille pour lui désigner – en un murmure – l’homme qu’elle recherchait. Tournant son regard émeraude, elle observa le marin aux cheveux grisonnants qui, somme toute, semblait plus que nerveux. Sérieusement, il devait revoir son attitude s’il ne désirait pas se faire pincer! Quel amateur…

Et voilà que son compagnon du moment lui proposait un coup de main qu’elle ne pouvait refuser. C’était comme s’il avait pressenti le but de sa présence. Un sourire en coin, elle lui décocha un clin d’œil, puis s’éloigna, le laissant accomplir sa part du marché qu’il venait de lui proposer. Pour sa part, elle contourna les étalages de poissons frais et autres produits de la mer qui étaient proposés au grand public et arriva dans le dos de Pearson. Si le truand jetait de nombreux regards autour de lui, la semi-succube fut satisfaite de constater que la conversation qu’entretenait Finn était suffisante pour maintenir son attention sur lui. Derrière elle se trouvait une ruelle sans issue. Le mieux serait d’attirer Pearson à l’intérieur de celle-ci afin de s’assurer d’être loin des regards curieux. Elle savait exactement comment elle allait procéder! Une fois derrière l’homme qu’elle cherchait, Rubis se peignit de son sourire le plus charmeur, laissant échapper une bonne dose de phéromones qui charmeraient les deux hommes devant elle. Pourquoi l’utilisait-elle sur Finn également? Parce que son coup de main pouvait lui être utile et si elle lui demandait à voix haute de les suivre, Pearson se douterait de leur complicité, ce qui augmenterait sa paranoïa. Elle avait donc besoin d’influencer le beau corsaire afin de s’assurer qu’il ne quitte pas les lieux.

- Vous êtes M. Pearson, pas vrai? Demanda-t-elle en sentant le regard inquisiteur des deux hommes se porter sur elle. Je m’appelle Sarah et je travaille pour la Gazette de Shola. On m’a mandatée afin de recueillir des informations sur le travail de marin et sur les bienfaits que ce métier apporte à la collectivité. On m’a parlé de vous et je me demandais vous vouliez bien m’accorder quelques minutes pour répondre à mes questions. Le regard lubrique que lui accordait l’interpellé lui fit comprendre qu’il mordait à l’hameçon et que les phéromones faisaient leur effet. Si ce talent racial n’avait aucune emprise sur la pensée des gens, il pouvait grandement aider à influencer leur jugement. Puis, elle se tourna vers Finn avec un sourire. Vous êtes également marin? Plusieurs avis me seraient des plus utiles!

Après un moment d’hésitation, Pearson sembla enclin à la suivre en direction de la ruelle. Le sourire qu’il affichait en disait long sur ses pensées et il semblait même enclin à partager son « casse-croûte » avec Finn. Le trio improvisé s’avança donc dans le long couloir entre deux entrepôts jusqu’à ce que Rubis s’arrête. Elle entendait le souffle rauque de Pearson derrière elle ainsi que le cliquetis typique d’une boucle de ceinture qu’on détachait. Heureusement, le corsaire avait infiniment plus de classe.

- Donc, les questions que j’ai à vous poser, dit-elle d’un ton mielleux alors qu’elle se retourna pour faire face aux deux hommes. Puis, dans un mouvement vif, elle s’empara du gros porc derrière et le plaqua avec force contre l’un des murs. L’emprise de ses phéromones se relâcha et la pointe d’une dague vint s’appuyer sur la peau de la gorge de Pearson. Elle sentait que Finn était tendu comme un arc derrière elle, probablement parce qu’il ne s’attendait pas nécessairement à un tel revirement de situation. Est-ce que le nom de Rosemarie vous dit quelque chose? Siffla-t-elle d’un air mauvais. Oh, je crois que oui. Puis, du coin de l’œil, elle nota que son compagnon de plus tôt s’était rapproché d’elle. Il posa une main sur son épaule, peut-être pour lui demander de se calmer? Finn, vous êtes un corsaire royal, fit-elle soudainement. Votre mission première est de protéger votre patrie et sa populace, je me trompe? Alors, sachez que ce porc a violenté une gamine de douze ans et lui a pris ce qu’elle avait de plus précieux. La pauvre n’est plus que l’ombre d’elle-même et la tutrice de cette dernière demande réparation.

Ce que la justicière n’avait pas pris en considération, c’était que le parchemin de description était incomplet. Une puissante décharge électrique passa à travers ses bras et alla même foudroyer Finn, puisqu’il touchait son épaule. Sous la force du pouvoir, les deux reculèrent jusqu’à heurter le mur derrière eux. Pearson esquissa un sourire mauvais et détala. Pendant un instant, la semi-succube vit des étoiles et elle secoua la tête afin de reprendre ses esprits. Elle se pencha ensuite sur son compagnon exotique. « Vous allez bien? » Demanda-t-elle soucieuse. « Nous devons le retrouver! Avant qu’il ne fasse une autre victime! Je ne peux vous forcer à vous mêler de cette histoire, mais je ne peux mentir : votre aide serait un atout. Nous pouvons le rattraper! Ou du moins, vous connaissez surement son navire? Allez, debout! » Elle tendit sa main pour l’aider à se relever.

Il était grand temps de se mettre en chasse!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miya
Écuyer
avatar

Messages : 119
Date d'inscription : 21/03/2016

Feuille de personnage
Âge: 15 ans
Race: Pardusse - Lynx
Âme soeur: Ishobel

MessageSujet: Re: Un petit tour en mer [PV Rubis]   Sam 26 Nov - 7:59

[RP ANNULÉ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un petit tour en mer [PV Rubis]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un petit tour en mer [PV Rubis]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» un petit tour au kenya
» Petit tour en train (Nouvel Orient Express)
» Allons faire un tour, du coté de chez Swan… (Alexandra & Molly)
» Un petit tour pour Gaza
» Un petit tour à la volière [libre]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Émeraude :: Archives :: Archives du nouveau forum :: RPs-
Sauter vers: