Forum RPG médiéval-fantastique inspiré de la série Les Chevaliers d'Émeraude d'Anne Robillard
 

Partagez | 
 

 Et les petites voix, dans ta tête, elles en pensent quoi? [Krovos]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Phoebe
Chevalier
avatar

Messages : 54
Date d'inscription : 12/03/2016

Feuille de personnage
Âge: 40 ans (fév.)
Race: Reptilien
Âme soeur: Faryë

MessageSujet: Et les petites voix, dans ta tête, elles en pensent quoi? [Krovos]   Dim 30 Oct - 21:48

Depuis la nuit fatidique où Krovos avait fait ce qui semblait d’abord être un banal cauchemar comme les autres, sa vie, et celle de son jumeau par la bande, en avaient été bousculées. Le Chevalier rageur avait continué d’entendre des voix, un peu partout, pas seulement dans son sommeil, mais également bien éveillé! Pendant longtemps, Phoebe s’était inquiété, puis il avait également appris à vivre avec, comme il avait toujours su vivre avec les particularités de son jumeau. Il y avait certainement une explication à tout ça, qui leur était encore trop difficile à voir pour pouvoir le comprendre, mais il fallait l’accepter, tout comme la rage. Ça faisait parti de lui, donc d’eux.

Bientôt, Krovos s’était rendu compte que les voix lui étaient presque aussi apaisantes que la présence de Phoebe, l’empêchant parfois de perdre le contrôle sans avoir besoin du toucher de sa moitié, ce qui était plutôt reposant pour le transgenre , puisqu’ils étaient parfois envoyés en missions séparément, et que ça devenait très angoissant de se demander si son hypersensible de frère s’en sortait! Ces voix avaient beau ne pas exister, elles lui enlevaient un poids considérable, et même si le transgenre n’avait jamais considéré son devoir auprès de son frère comme un handicape, il réalisait maintenant à quel point ça soulageait de respirer un peu mieux, de temps en temps. D’où que pouvaient venir ses voix, il ne restait qu’à espérer qu’elles ne repartent pas trop tôt! Pendant ce temps, Phoebe et Faryë pouvaient tranquillement partir en mission sans craindre pour Krovos.

Ah, justement… Faryë. Comme allait-il lui raconter tout ça? Krovos était extrêmement protecteur avec celle qu’il considérait comme sa petite sœur, et le chevalier transgenre avait toujours ressenti la même impression. Jusqu’à tout récemment.

-Alors, Krovos, comment s’est passé ta mission?

Phoebe déballait son panier de pique-nique, ayant choisi de se sauver avec son jumeau dès son retour à la capitale, plutôt que de le retrouver devant tout le monde dans l’aile de chevalerie. Disons qu’il n’avait pas envie d’aborder ce sujet en public. Sa mission à lui, il l’avait passé avec Faryë, et si bien des choses pouvaient être racontées à ce propos, il y en avait une en particulier qu’il ne pouvait pas cacher à son jumeau. Seulement, le chevalier transgenre n’était pas trop certain de la façon que Krovos allait prendre la nouvelle plutôt étonnante du lien qui l’unissait désormais avec… «leur petite-sœur».

-Encore avec la belle Rubis hein? Je suppose qu’elle t’en a encore fait voir de toutes les couleurs!

Oh… la belle Rubis… Si ce n’était pas du fait qu’elle était trop.. heu… trop hétérosexuelle… Enfin! Ce n’était pas comme s’il pouvait se plaindre, maintenant qu’il y avait Faryë.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Et les petites voix, dans ta tête, elles en pensent quoi? [Krovos]   Sam 5 Nov - 20:34

KROVOS. JOUR 3 SANS ACCIDENT.


Krovos avait été surpris par la demande de Phoebe, mais aussi heureux, à l'idée de s'éloigner un peu du brouahah quotidien pour profiter de sa compagnie. Étourdis par le flot de mission et de rondes, ils passaient très peu de temps à discuter comme ils se devraient de le faire. Et puis, il n'était pas dupe, l'attitude de sa soeur était différente. Il la connaissait trop par coeur pour ne pas saisir que quelque chose avait changé, comme cette fois avec la... la boulangère, ou peu importe ce qu'elle était. « Phoebe s'est sans doute encore envoyé en l'air, tu devrais faire pareil. » Le reptilien de contenta de gronder sans répondre au commentaire cynique. Depuis quelques temps, les voix semblaient s'être multipliées encore. La voix rageuse s'était comme scindée en deux. Désormais, il y avait ce qu'il identifiait comme étant l'ironie. Des lancées sarcastiques qui ne cessaient de troubler son esprit passif.

Mais bien sûr, ce ne pouvait n'être que cela. Pourquoi la vie l'épargnerait-elle? Mais la dernière voix qui s'était immiscée était différente des autres, et le perturbait. Elle prenait une place assez impressionnante dans son esprit et semblait s'opposer à toutes les autres. « Si c'est réellement le cas, tu devrais le féliciter. Phoebe mérite de profiter de la vie! » répondait justement cette voix surexcitée qui s’apparentait à la joie. La voix de la concernée l'empêchait de répondre, et il haussa les épaules. « Elle est toujours là où elle ne devrait pas. Cette femme n'a aucune notion d'où est sa place. Ce ne devait qu'être une mission banale, et elle a fait en sorte d'en faire un véritable festival de complication. » répondit-il en grondant de sa voix caverneuse. « Un talent pour foutre la merde, c'est assuré. » chantonna une voix dans sa tête. « Ne t'a-t-elle pas aidé? » répliquait une autre. « Ce n'est certainement pas elle qui a alléger ton fardeau. » Le chevalier hypersensible soupira bruyamment. « Je ne vois pas pourquoi je devrais considérer sa présence comme un atout. » marmonna-t-il. « Elle t'a empêché de tuer beaucoup de gens. » Il attrapa un morceau de pain déballer par sa jumelle. « Elle est probablement un brin suicidaire... » continua-t-il sur un ton bourru.

« Elle ne te laisse pas indifférente quand elle utilise son pouvoir. » Probablement pas, mais si elle utilisait encore ses phéromones près de lui, il ne garantissait pas qu'elle conserve sa tête. Même s'il avait depuis longtemps repoussé toutes formes de pulsion sexuelle, et n'allait pas céder à ce genre de pouvoir, il trouvait la sensation fort irritante, étant particulièrement sensible à son environnement. « C'est le genre de personne qui veut toujours se sacrifier pour les autres, sans réaliser que si elle restait tranquille, ne serait-ce que deux minutes, ça cesserait d'empirer drastiquement. » Il haussa les épaules. « Si elle arrêtait de se sacrifier pour toi, tu veux dire. C'est bien plus agréable de prendre le rôle d'homme sur tes épaules et de te faire passer pour un grand héro. » Le chevalier grimaça. « Je n'ai jamais cherché à jouer les héros... » marmonna-t-il, avant de réaliser qu'il avait -encore- répondu à voix haute.

Soupirant, Krovos attrapa sa gourde et en but une gorgée. « Au moins elle est habile, je le lui accorde. Je présume qu'elle a apprit à se sortir des merdiers dans lesquels elle s'embourbe. » Il eut un sourire en coin. Il ne pouvait nier qu'il admirait le courage et la témérité de la jeune femme. « Et ta mission, toi? Ça a bien été? » Lança-t-il finalement. « Pourquoi ne pas avoir demander au départ, c'est ce que nous voulons tous savoir. » Il ignora le commentaire, pour laisser à sa soeur l'occasion de lui répondre. « C'est une fille, assurément! Elle doit être mignonne! Demande-lui de quoi elle a l'air! Dit -lui qu... » et s'ensuivit une nouvelle confrontation dans son esprit. il porta une main à sa tente en fermant brièvement les yeux. Il aurait préféré un atout différent, que celui de se contrôler en n'arrivant tout simplement pas à vivre l'instant présent.
Revenir en haut Aller en bas
Phoebe
Chevalier
avatar

Messages : 54
Date d'inscription : 12/03/2016

Feuille de personnage
Âge: 40 ans (fév.)
Race: Reptilien
Âme soeur: Faryë

MessageSujet: Re: Et les petites voix, dans ta tête, elles en pensent quoi? [Krovos]   Dim 13 Nov - 18:10

En effet, on ne pouvait pas vraiment dire que Rubis était du genre à se mêler de ses seules affaires, et bien que sa présence puisse toujours être un atout, elle savait être… encombrante parfois. Pas de le sens qu’ils devaient constamment veiller sur elle, mais presque! N’empêche qu’elle avait des talents indéniables qui, maintenant que les Chevaliers en avaient conscience, faisaient d’elle, ainsi que son apprentie, des alliées précieuses pour l’Ordre. Lorsque Krovos marmonna qu’il ne considérait pas sa présence comme un atout, Phoebe haussa un sourcil intrigué, avant de poursuivre sa tâche de défaire le panier de pique-nique. Ce n’était probablement pas à son jumeau qu’il avait parlé…

- J’aurais plutôt dit… passionnée. Un peu trop, certes! rigola-t-il lorsque Krovos traita Rubis de suicidaire.

Bon, oui, sa détermination été peut-être une qualité, mais qui se transformait rapidement en défaut lorsqu’elle se lançait tête baissée dans la cohue. Phoebe, lui, l’admirait pour sa ténacité, sa passion, sa personnalité et, oh avouons le, sa beauté également. Aux propos de Krovos, le transgenre ne put s’empêcher d’acquiescer, toutefois. C’était justement ce qu’il était en train de se dire, quoi qu’un peu moins durement.

-Quoi? Mais qui a dit… Non laisse tomber… se rattrapa de justesse Phoebe en faisant un geste très vague de la main, après avoir compris que son commentaire sur «chercher à jouer les héros» ne s’adressait pas à lui, puisqu’il n’avait fait aucune allusion à ce sujet. Les petites voix dans la tête de Krovos, elles, peut-être…

Depuis le temps, Phoebe s’était habité à l’entendre y répondre, même si ça lui arrivait parfois de se retourner pour y répondre à son tour, surtout lorsqu’il était seul avec Krovos et qu’il semblait insensé que ses propos ne fussent pas pour lui. Mais la plupart du temps, il ne s’y trompait pas, et tentait d’ignorer les commentaires hors contextes de son jumeau. Lorsque son jumeau lui demanda comment sa mission à lui s’était déroulée, le transgenre s’empressa de prendre une bouchée de son sandwich pour gagner du temps. La vérité étant qu’il n’avait pas encore trouvé comment lui aborder le sujet.

-He bien, on ne l’a pas trouvé, mais Nex a réussi à lui mettre le grappin dessus, il est mort. marmonna Phoebe en se disant qu’il pouvait toujours commencer par ce qui concernait l’Ordre, d’abord. On a quand même pas voyagé pour rien, avec Faryë. On a trouvé une sorte de journal, entretenu par Chade, qui nous a… fait remettre en doute certaines certitudes.

La sous-chef de l’Ordre était d’ailleurs, présentement, en rencontre secrète avec le Roi Pride pour lui faire part de la nouvelle. Tout en étant elle-même en train de la digérer de son côté, car tout ce qu’elle avait pris comme acquis ne s’était avéré que mensonges.

-En fait, il se trouve qu’Elassaria… a aidé Chade à s’enfuir. Je n’ai pas vraiment compris pourquoi, ou enfin peut-être un peu… Je crois qu’on va encore voir du mouvement dans la chefferie prochainement! sous-entendit-il, puisqu’il était peu probable que leur Chef reste au pouvoir après pareille traîtrise. De ce que j’ai compris, ils étaient âme-sœurs, ce qui ne m’explique pas vraiment pourquoi elle ne l’a pas suivit dans sa fugue, mais qui explique en tous les cas pourquoi elle l’aurait aidé à nous trahir. En tous les cas, il est mort maintenant.

Phoebe essaya de cacher son trouble en avalant une autre bouché de son sandwich. Tout le monde savait que Faryë et Chade étaient des âme-sœurs, et que c’était pourquoi elle l’avait épousé. Il lui avait donc mentit. La sous-chef avait avoué, plus tard, au transgenre, n’avoir jamais vraiment vue cette lumière, croyant son maître sur parole. Un double traître, en sommes.

-Chade n’est pas juste un lâche ayant été incapable d’assumer son rôle d’époux, de père et de Chevalier, mais il a aussi berné Faryë en lui faisant croire qu’elle était son âme-sœur, alors qu’il savait tout ce temps qu’il s’agissait d’Elassaria. À la lumière de tout cela, j’aurais encore préféré l’égorger moi-même… marmonna Phoebe entre ses dents, autant parce que ça le faisait rager que parce qu'il ne savait pas comment lui-même digérer les nouveaux dénouements avec Faryë...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Et les petites voix, dans ta tête, elles en pensent quoi? [Krovos]   Mer 30 Nov - 12:41

KROVOS. ENCORE EN CONTRÔLE.


Un léger silence s'installa, uniquement brisé par les bruits de mastication que Krovos percevait trop bien. Mais il ne dura pas, Phoebe lui dévoilant le résultat de leur mission. Soupirant, le reptilien ne savait pas s'il devait être soulagé, ou irrité, de ne pas avoir pu le tuer lui-même. Il trouvait que c'était une bonne chose, sans doute était-ce égoïste de sa part, que ce ne fut pas Farye qui l'ait retrouvé. Ce choc aurait été particulièrement troublant, limite dangereux pour elle-même. Elle n'était pas du genre à se laisser submerger par les sentiments, mais la colère... il la connaissait bien. « Bien sûr que tu la connais bien. » C'était une émotion dévastatrice et dérangeante. « Dérangeante? » Ouais... profondément, d'ailleurs.

Les informations sur le journal le firent froncé les sourcils. Des trahisons... il avait bien du mal avec ce moment. « Ça te rappelle tes parents. » Il baissa la tête sur son repas. Oui, un peu, c'était la sensation qui lui était restée. « Âme soeur? » Releva-t-il, surpris. N'était-ce pas Farye... « La trahison, mon cher. Tu ne l'as jamais aimé de toute façon, il aurait fallut l'éliminer dès le départ. » Massant ses tempes froncées, il marmonna : « Assurément. » S'il avait su, il l'aurait tué, plutôt deux fois qu'une. « Pour quelqu'un qui n'aime pas faire de mal, ou cause de la violence! » Il haussa les épaules. « Dans son cas, c'est particuliers. » Puis il releva les yeux sur sa moitié. « Qu'il soit mort est une bonne chose. Il a causé assez de tort à cette Ordre. Quelle image cela fait-il pour la population... » Il soupira.

Le chevalier n'était pas dupe et voyait bien que sa jumelle gardait une information pour elle qui semblait la troubler. Il n'insista pas, elle allait le lui dire, tôt ou tard. « Ou jamais. Qui voudrait se confier à toi de toute façon. » Eh bien... peu de gens, à vrai dire. Far et Phoebe. N'était-ce pas suffisant? « Ne te sens tu pas seul malgré cela? » Il chipota dans le sol à côté de lui. « Un peu... » avoua-t-il à mi-voix. La voix de sa soeur le ramena sur le moment, elle affirmait que Chade était un lâche, en plus d'avoir manquer à de nombreuses responsabilités et d'avoir tromper leur amie commune. Le reptilien hypersensible hocha la tête. « Moi aussi, cela m'aurait procurer un soulagement peu avouable... » admit-il. « Et une bienfaisante sensation des choses bien faites. » Probablement pas autant.

Encore une fois, Phoebe semblait hésiter à ajouter quelque chose. Il la dévisagea un moment avant d'hausser les épaules et de continuer à manger. Elle était sûrement la seule personne avec qui il pouvait prendre le risque de manger à l'extérieur sans crainte. « Parce que tu risquerais de les tuer, c'est pour cela que tu es seul. » Oui... Mais était-il vraiment seul, avec toutes ces voix dans sa tête? Il avait rarement le temps de plonger dans la solitude, si on oubliait les moments où les voix elle-mêmes se prenaient un malin plaisir à le démoralisé. « Je suis là maintenant! Et cette sortie extérieure est un véritable plaisir! » Avait-il déjà ressenti de la joie, dans sa vie? Réellement? Purement? Pas à ses souvenirs... « C'est tout? » lança-t-il à sa soeur, afin de revenir à l'instant présent. « Il aurait fallut ramener sa tête, j'aurais eu plaisir à la lui démolir. » Un léger sourire retroussa les lèvres de Krovos.

Buvant à sa gourde, il leva les yeux vers le ciel éclatant. « Les choses changent à une grande vitesse, tu ne trouves pas? Cela fait si longtemps déjà que nous sommes ici... » Il pensait à l'Ordre qui allait de nouveau subir des bouleversements. Évidemment, il n'allait pas être nominé, et il prenait à nouveau conscience de comment il devait être un poids pour sa soeur qui avait toutes les aptitudes pour devenir chef, sous-chef, mais qu'elle devait tellement le garder à l'oeil qu'elle n'en avait pas le temps. Il se portait mieux, se contrôlait mieux. Mais en cas de crise... ce pouvoir était si complexe à contrôler. « Tu ne le contrôleras jamais. » Non, un jour il y arriverait. Il ne savait seulement pas encore comment s'y prendre.
Revenir en haut Aller en bas
Phoebe
Chevalier
avatar

Messages : 54
Date d'inscription : 12/03/2016

Feuille de personnage
Âge: 40 ans (fév.)
Race: Reptilien
Âme soeur: Faryë

MessageSujet: Re: Et les petites voix, dans ta tête, elles en pensent quoi? [Krovos]   Sam 24 Déc - 20:27

[Joyeux noël :’) un petit cadeau avec un mois de retard, hahaha]

Même si ce n’était pas de la veille que Krovos avait commencé à se parler tout seul, il arrivait souvent à Phoebe d’avoir du mal à savoir si son jumeau lui parlait ou répondait seulement aux voix dans sa tête, spécialement lorsqu’ils avaient une conversation continue, et qu’il échappait des commentaires parfois à côtés des propos actuels. Dans l’incertitude, le transgenre préférait alors les ignorer, plutôt que demander des explications, c’était plus simple pour leurs deux esprits. En tous les cas, comme pour bien d’autres choses, les jumeaux étaient sur la même longueur d’onde en cet instant : tous les deux se seraient bien portés volontaires pour écraser le crâne de Chade à mains nues, idéalement le voir se tortiller de douleur avant et supplier sa mère!

Phoebe haussa des sourcils surpris, mais s’abstint de répondre immédiatement, prenant une lenteur épouvantable à mastiquer sa dernière bouchée de sandwich, lorsque son frère lui demanda s’il n’avait pas autres choses à lui dire. Même si son c’est tout?» pouvait paraître anodin, il semblait parfois au transgenre que Krovos était aussi capable de lire dans ses pensées… Le reptilien sensible passa un commentaire sur le temps qui passe, et les choses qui changent, alors que l’Ordre allait une nouvelle fois être bouleversé par un changement de chefferie dont ils ne feraient pas partis. Ça n’avait jamais dérangé Phoebe, qui n’était nullement intéressé par le pouvoir, mais il se lassait souvent de voir des incompétents prendre les rennes. Cette fois-ci, au moins, avec Faryë, il n’aurait pas d’inquiétude…

-On se fait trop vieux pour ces histoires là, j’crois bien, marmona Phoebe dans ce qu’il voulait être un gloussement, mais ressemblait plus à un soupir. Ça fait combien de temps déjà qu’on est Chevaliers? Dix? Onze ans? J’commence déjà à perdre le fil. Et il y a eu combien de changements dans l’Ordre depuis le temps? On va espérer que celui-là soit le bon!

Le Chevalier termina son sandwich, regardant ailleurs, parfaitement conscient de Krovos qui attendait qu’il termine son histoire. Parce qu’évidement, il n’avait pas encore tout dit, cherchant la bonne façon de le faire. Lui-même n’était pas encore pleinement conscient de l’impact de ce qu’il avait appris en mission, de ce que cela signifierait pour Faryë et lui à l’avenir…

-Mais non, pour répondre à ta question… Ce n’est pas tout. Il est resté encore beaucoup d’autres questions après cette mission, auxquelles je n’ai même pas eu le temps moi-même de répondre dans ma tête. En tout les cas, je sais qu’il y avait au moins une vérité dans le journal de Chade, et c’est qu’il n’est pas l’âme-sœur de Faryë. Parce que c’est moi, lâcha-t-il sèchement, avec un certain détachement, un peu comme en effet «pansement», si on l’enlève rapidement ça fait moins mal. Je suppose que je ne m’en étais pas rendu compte avant parce que j’étais persuadé que c’était lui… Ou parce que je croyais que les Dieux ne pouvait unir qu’un homme et une femme…

Ce n’était pas nécessaire de préciser davantage le fond de sa pensée, Krovos allait comprendre. Il était plutôt rare que Phoebe parlait à voix haute du problème, et il regardait déjà autour d’eux, un peu paranoïaque, pour s’assurer qu’il n’avait pas été entendu. C’est que, la plupart du temps, il agissait parfaitement en homme, réfléchissait comme tel et n’avait pas le moindre doute lui-même sur l’identité de son sexe. Sauf dans ses relations personnelles… Là, il y avait anguille sous roche, parce qu’à nu, sa morphologie ne représentait tout simplement pas comment il se voyait dans sa tête. Alors il devait bien l’admettre, physiquement, il était une femme. Alors pourquoi aurait-il été lié à une femme également ?

-Mais apparemment ça ne fonctionne qu’avec la personnalité, et pas le physique, hein? Je ne sais pas vraiment ce que ça signifie, Krovos, ni ce que j’aurais envie que ça signifie. Je t’avoue que je n’ai pas encore eu le temps d’y réfléchir, avec tout ce qui se passait dans l’Ordre. Depuis quelque temps, je considère Faryë comme une sœur… et pourtant…

Et pourtant, elle ne le laissait pas de glace. Et pourtant, il était un ête doué de sentiment ayant besoin d’être comblé aussi. Et pourtant, il lui restait quand même l’espoir de trouver sa paire malgré son anomalie. Et pourtant…

-J’aurais bien envie d’être aimé aussi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Et les petites voix, dans ta tête, elles en pensent quoi? [Krovos]   Ven 6 Jan - 13:48

KROVOS. ENCORE EN CONTRÔLE.


Trop vieux? Le sourire de Krovos s'élargit. Étaient-ils si vieux? Le chevalier haussa les épaules. « Quelque chose comme cela. » n'ayant pas la tête à compter ces longues années passées à tenter de se contrôler avec l'aide de mages qui ne comprenaient que peu eux-même son pouvoir. « Le comprends-tu seulement toi-même? » Un peu... ou peut-être pas... mais la magie était si mystérieuse et intangible. Il était difficile de la mesurer et de lui donner une étiquette sur sa nature. En avait-elle seulement une? La magie était si... imprévisible. Il faut avouer qu'il avait du mal à se croire un mage-guerrier, comme il l'était en réalité, ainsi que tous les autres chevaliers.

Pas tout...? Il haussa un sourcil et ramena son attention sur Phoebe. La nouvelle tomba lourdement, et le reptilien du prendre quelques secondes pour que l'information fasse son chemin. « Son... âme soeur? » Phoebe et Farye? Non... ce ne pouvait... il était visiblement surpris. Sa soeur semblait tout autant perturbée par cette nouvelle. C'était... inattendu? Le commentaire de celle-ci laissa un blanc, avant que Krovos comprenne qu'elle faisait allusion à ce qu'elle avait entre les jambes. Il haussa les épaules. « Je ne crois pas que le contenu de ton pantalon intéresse réellement les dieux. Ce qui compte, c'est ton âme, non? Ce que tu sais, et ce que tu ressens. » Il sourit, il lui aurait bien attribué une claque virile si ce n'était qu'il préférait l'éviter pour ne pas ternir le moment.

« Je la considère comme une soeur aussi, tu le sais. Alors... même si c'est contre toi, je n'aurai pas peur de m'opposer si je vois que cela la blessera. Nous savons tous deux que son âme et son coeur sont en morceaux, il te faudra du temps pour la reconstruire. Mais je te connais, tu es patient, et doux. Je crois qu'elle en a besoin. Je vais t'avoir à l'oeil par contre. » termina-t-il dans un clin d'oeil amical. Il avait parfaitement confiance en Phoebe et ne s'inquiétait nullement de son intérêt pour la jeune femme. S'il y avait bien quelqu'un qui pouvait la comprendre et la soutenir, c'était bien sa soeur, ce transgenre qui l'avait soutenu, lui, à travers tant et tant de misères et de déprimes, qui toujours le remontait et lui permettait d'apprécier la vie. Au fond, avec Farye, ce serait du déjà vu.

« Et toi, ne voudrais-tu pas être aimé? » La question lui fit perdre son air jovial et il détourna le regard pour ne pas assombrir sa soeur. Si. Il aimerait. Mais les contacts le dégoûtaient, et l'idée d'être aimer et de ne pas pouvoir aimer en retard était insupportable. Pouvait-il seulement émettre un contact sans en craindre les répercussions? Même si Phoebe pouvait se permettre, en de rares occasions, ce toucher unique, ce n'était pas chose commune. Ce n'était au fond qu'un frôlement, jamais elle ne pesait, jamais il n'y avait réelle pression, car le seul mouvement près de lui suffisait pour exercer une pression. « Tu ne pourras jamais serrer quelqu'un contre toi. » Il soupira. « Vis le pour moi, Phoebe. Si les dieux t'en offre la chance, ne la laisse pas filer. »
Revenir en haut Aller en bas
Phoebe
Chevalier
avatar

Messages : 54
Date d'inscription : 12/03/2016

Feuille de personnage
Âge: 40 ans (fév.)
Race: Reptilien
Âme soeur: Faryë

MessageSujet: Re: Et les petites voix, dans ta tête, elles en pensent quoi? [Krovos]   Ven 13 Jan - 21:40

La seule raison pour laquelle Phoebe n’éclata pas de rire sur le commentaire de Krovos à propos de son pantalon (ou plutôt du contenu) c’était parce qu’il était réellement, vraiment, absolument troublé par ce qui lui arrivait, et ne se sentait pas à la rigolade. Le Chevalier n’avait pas eu le temps d’y réfléchir, c’était la vérité, leur mission avait été trop précipitée pour cela, lorsqu’ils avaient découvert la trahison d’Elassaria. Mais Il avait raison, son jumeau. Âme-sœur, c’était bien ça, l’expression. Son âme, et rien d’autre. Mais si le contenu dudit pantalon ne changeait rien dans les desseins de Parandar, il signifierait certainement quelque chose pour Faryë, s’ils décidaient d’explorer leur… nouvelle relation. Ça, le reptilien retint de le préciser, mais c’était sa grosse crainte.

Évidemment, que Krovos la considérait également comme une sœur, puisque c’était en fait avec lui que la relation fraternelle avec Faryë avait débutée. Aussi, la menace de son jumeau fit sourire, l’espace d’un instant, Phoebe. Un très, très court instant. Comme s’il avait besoin de se faire dire une telle chose, comme s’il ignorait comment sa Chef était brisée et qu’elle n’avait pas besoin d’être plus abîmée. Il avait été là, lui aussi, lorsqu’elle avait rejoint le reptilien sensible, en pleurs, la nuit où Chade s’était enfuit. Il savait. Et c’était pour ça qu’il tergiversait autant par rapport à cette relation d’âme-sœur : il ne voulait pas la briser encore, et il craignait de ne pas être à la hauteur. Que connaissait-il à l’amour, en vérité?

-Arrête, tu m’fiche la trouille… voulut-il se moquer, par rapport aux menaces de Krovos, en se retournant vers lui avec un sourire sarcastique.

Mais ce sourire était trahi par des yeux qui exprimaient bien son sérieux, et ce qu’il ressentait vraiment. Évidemment, qu’il avait la trouille. Mais pas des sévices que pourrait lui infliger Krovos s’il faisait du mal à Faryë. Si Phoebe avait le malheur d’empirer l’état de sa Chef, c’était lui-même qui se punirait pour tant de cruauté. Mais son jumeau semblait penser que ça pourrait fonctionner, au grand étonnement du trangenre, qui avait craint d’avoir une résistance du «frère protecteur». En effet, il était un homme patient, contrairement à Krovos… enfin, sur certaines choses… Pouvait-il vraiment être celui qui… réparerait le cœur de la douce elfe? Il ne voulait tellement pas être la suite de son cauchemar, lui donner encore des espoirs, qui s’effondreraient en découvrant sa… différence.

-Peut-être. Je le voudrais. Je sais que je le veux, en fait, ça c’est clair dans ma tête. Ce à quoi je n’ai pas réfléchi encore… c’est si je suis capable de la rendre heureuse. Je ne veux pas lui faire de mal. Il lui lança un autre regard amusé. Pas parce que j’ai peur de toi, tu n’aurais même pas le temps de me casser en deux, je m’en occuperais moi-même! Non, vraiment parce que… je me sentirais trop mal de ne pas être à la hauteur. Et lui enlever tout espoir. Eux échecs sur deux, ce serait vraiment trop pour elle.

Si Phoebe ne remarqua pas l’air sombre de son jumeau, c’était parce que lui-même regardait ailleurs pour ne pas montrer le sien. Être une déception avait toujours été sa crainte, depuis qu’il avait découvert la sexualité… puisqu’il… s’intéressait aux dames et n’était pas toujours…ce qu’elles voulaient. Il y avait bien peu de gens qui connaissaient son vrai genre, et Faryë n’en faisait pas, encore, partie. Comment pourrait-il le lui expliquer? Jamais il n’avait su mettre des mots pour justifier… même avec Méira, elle l’avait découvert toute seule! Son absence de déception avait conforté le reptilien, mais il savait bien que toutes les femmes n’étaient pas ouvertes et compréhensives comme elle!

Le commentaire suivant de Krovos, suite au long silence, laissa Phoebe perplexe. Avait-il donc ainsi donné sa bénédiction? Étrangement, bien qu’il n’y avait pas pensé jusqu’à maintenant, le transgenre comprenait tout juste que c’était ce qu’il espérait, depuis le début, de cette conversation. Savoir réellement ce qu’en pensait son frère, et s’il le supporterait. Dans un sens, il en était soulagé, et dans l’autre, il sentait la pression… Parce qu’il vivrait, si Faryë le voulait, cet amour-là pour deux, le reptilien sensible étant incapable de… relations charnelles. Et il y avait également la pression d’échouer à la rendre heureuse. Savait-il seulement comment faire?

-Mais j’ai la trouille… avoua-t-il à demi voix. De pas être capable de guérir son cœur, de pas être à la hauteur de ses espérances… De pas être… ce qu’elle veut d’un [i ]mari[/i]. Je veux Krovos, vraiment. Je le sais maintenant. Mais voudra-t-elle d’un… demi-homme ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Et les petites voix, dans ta tête, elles en pensent quoi? [Krovos]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Et les petites voix, dans ta tête, elles en pensent quoi? [Krovos]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Madame, j'entends des voix dans ma tête [LIBRE]
» Quatre Chemins, Trois Chatons [PV Petite Perle et Petit Courage]
» Présentation de mes deux petites minettes
» De l'autre côté de la forêt, une petite chapelle...
» [SPOILER] Aprés l'avoir lu...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Émeraude :: Archives :: Archives du nouveau forum :: RPs-
Sauter vers: