Forum RPG médiéval-fantastique inspiré de la série Les Chevaliers d'Émeraude d'Anne Robillard
 

Partagez | 
 

 If you promise me your heart, I will marry you! [Caius]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Aïcha
Directrice d'orphelinat


Messages : 22
Date d'inscription : 08/03/2016

Feuille de personnage
Âge: 33 ans
Race: Insecte
Âme soeur: Caius

MessageSujet: If you promise me your heart, I will marry you! [Caius]   Lun 31 Oct - 9:50

[Ce passe juste avant le saut de septembre]

Le soleil se levait tout doucement sur la capitale d’Alombria. Premiers éclats, d’une journée qui s’annonçait chaude et douce. Assise sur un banc de lecture, encastré dans la fenêtre, Aïcha profitait des dernières minutes de calme avant que la ville ne s’éveille. Bien sûr, dans son établissement, le silence régnerait pendant des heures encore… mais ce n’était pas pareil. Là, à cet instant, tout semblait serin.

Le regard perdu au loin, elle pensait à ses dernières années. Comme les choses avaient changé ! Peu à peu, au cours des trois dernières, elle s’était retirée du domaine actif de son travail. Maintenant, elle laissait Chomi prendre en charge les clients qu’elle aurait en temps normal pris elle-même. Bien sûr, elle venait encore trôner dans la grande salle, mais elle n’était plus à vendre. Gareth avait eu une enfant, magnifique petite poupée blonde comme sa mère. Céleste était une véritable merveille et les entrailles d’Aïcha réclamaient à cor et à cri le droit de procréer. Son jumeau et elle avaient toujours une liaison, mais au gré du temps leurs étreintes arrivaient de moins en moins souvent. Elle aimait toujours son frère tendrement, mais la passion qui jadis lui consumait le cœur s’apaisait au fil des années. Aujourd’hui, son ventre brulait pour un autre.

Elle détourna le regard de la fenêtre pour observer son lit. Les draps de satin froissés par la nuit laissaient voir un homme au physique aussi parfait que son esprit. Les cheveux blonds contrastaient avec le violet des draps et les premières lueurs de l’aube glissaient sur le corps alangui. La nuit avait été active, mais comme chaque fois depuis des années, il n’était pas reparti après. Ils avaient parlé. De tout, de rien. Six ans, qu’il avait passé pour la première fois la porte de son établissement. Il était encore jeune et inexpérimenté. Aujourd’hui, c’était un homme. Un homme de guerre, un homme de loi. Il y avait eu des moments difficiles, des moments de doute, de peine, de colère. Il y avait eu des moments d’allégresse, de volupté. Et à chaque fois, elle était là. L’écoutant, le conseillant. L’aimant. Il lui avait fallu bien des années pour le comprendre.

Il y avait trois années de cela, il lui avait annoncé son désir de lui faire la cour réellement. Il l’avait appelé Âme-Sœur. Aïcha ne l’avait pas crue. Ou plutôt n’avait pas voulu le croire. Et pourtant. Pourtant, il était encore là. Il n’était jamais parti. N’avait jamais faibli dans ses avances. Il était resté… et son affection n’avait jamais tangué. Même qu’au fil des mois, il s’était fait plus tendre, plus amoureux dans ses gestes. Et elle… bien solide sur sa position, n’avait jamais pu lui refuser quoi que ce soit. Elle l’aimait, Aïcha le savait. Mais elle avait peur. Peur que l’avouer fasse échouer leurs relations. Peur du changement que ça entrainerait invariablement dans sa vie. Elle n’était pas faite pour son monde à lui… elle était une fille de l’ombre, il vivait à la cour. Mais pour lui, elle pourrait faire beaucoup.

Il lui avait fallu des années pour le comprendre. Mais aujourd’hui, elle savait. Elle était prête. Il était temps, qu’elle cède enfin à ses inclinaisons et qu’elle l’aime véritablement. Au grand jour. Et non plus, uniquement cachée derrière son masque. Comme si, une digue cédait quelque part, l’homme endormi sur son lit se para d’une douce lumière blanche. Celle-là même, qu’il lui assurait voir depuis si longtemps et qu’elle avait refusé de voir. Son cœur se gonfla d’amour dans sa poitrine alors qu’elle l’admirait luire doucement. Pourquoi n’avait-elle pas cédé plus tôt ?

Elle ne bougea pas, se contentant de le regarder avec tout l’amour qu’elle pouvait. Et ce, même lorsque les deux magnifiques prunelles bleues s’ouvrirent doucement. Aujourd’hui était un grand jour. Le soleil était levé, brillant de mille feux… et elle était amoureuse.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Caius
Inquisiteur(rice) royal(e)


Messages : 16
Date d'inscription : 24/06/2016

Feuille de personnage
Âge: 27 Ans
Race: Humain
Âme soeur: Aïcha

MessageSujet: Re: If you promise me your heart, I will marry you! [Caius]   Dim 15 Jan - 22:23




If you promise me your heart, I will marry you!

Caius & Aïcha






Caius inspectait une nouvelle ferme abandonné. Il avança une fenêtre de la maison pour voir s’il y avait âme qui vive malgré tout. Il ne voyait rien, mais il entendit une enfant crier. Cela semblait venir de l’intérieur. Il se dirigea en vitesse  vers la porte et tenta d’entrer sans succès. Elle était bloquée. Il avait beau tenté de la défoncer, rien à faire. Il fit demi-tour vers la précédente fenêtre. Des planches de bois bloquaient son accès à présent. C’était insensé. Il n’y avait rien à faire. Caius ne parvenait pas à entrer. Il fit le tour du bâtiment pour trouver un autre accès, mais quelque chose de pire l’attendait. Étendu dans le champ brulé sporadiquement, une multitude de corps étaient étendus. La plupart étaient des soldats. Parmi eux, femmes et enfants comptaient parmi les victimes. L’inquisiteur avança tranquillement vers ce spectacle horrible tenant son arme prête. Presque tous avait été brulés, voir carbonisés ou lacérés. Jamais avait-il vu tel chose. Il ne comprenait pas. Il entendu crier à nouveau un enfant en provenance de la maison. Il se retourna rapidement. La même maison qui était inaccessible  brulait de la fondation au grenier ! Les flammes étaient aveuglantes. Elles étaient trop chaudes pour avancer. Elle se rapprochait rapidement. Elles soufflaient littéralement vers lui et…

Les yeux de Caius ouvraient doucement dans les premiers éclats du soleil du matin. Sa main se crispait dans les draps de satin violet. Cela prit un instant pour se situer avant de comprendre que le monde ne brulait pas sous ses fesses. Les ‘’rêves’’ du prince s’entremêlaient entres combats, jugement et accalmit. Une seule chose permettait de savoir lequel viendrait hanter Caius, l’endroit où il dormait la nuit. Et depuis 6 ans, il n’y avait que le lit ou il se trouvait qui lui apportait cette paix intérieur aussi temporaire soit-elle. Apparemment, sa tête aurait eu besoin d’un mémo pour lui rappeler que c’était le bon lit pour dormir en paix ! Cette maudite guerre stagne et avait elle, encore plus de morts, de vols, viols, de famines et d’exécutions. Certains jours, il laisserait tout tomber. Qu’ils se débrouillent avec cet essaim de guêpes furieuses qui attaquent tout ce qu’ils bougent par peur. À quoi bon vouloir sauver la ruche si quelqu’un vient à tout bout de champs mettre le feu ? Il cligna des yeux en repensant à son rêve et se disait que trop de choses avait brulé selon lui aujourd’hui.

Il tourna la tête. Son éclat du matin était assis sur le bord de la fenêtre. Sa simple vue chassa tout le noir de ses pensées. Parandar s’avait récompensé ceux qui croyait en lui. Une œuvre d’art en dans le plus simple apparait. Aucun artifice, ni tissus et un sourire qui lui donnait l’impression de léviter tellement il se sentait léger. La lumière était toujours aussi intense et bien 3 ans plus tard, il n’avait pas bronché d’un centimètre sur ses positions. L’argumentaire était solide, alors toutes les objections de la part d’Aïcha tomberaient avec le temps !

Un doux sourire se dessina sur ses lèvres. Lentement, il sorti des draps chaud et alla la rejoindre dans son beau costume de nouveau née. Elle aussi avait bien le droit de profiter de la vue après tout. Ses yeux étaient éclatants comme il l’avait rarement vu. Peut-être bien jamais même. ‘’Bon matin… ’’ dit-il d’une voix douce venant frôler sa peau contre la sienne. ‘’Comment va le ‘royaume’ en cette belle journée ?’’ Il ne parlait pas d’Alombria. Celui était bien plus joli,  doux, attentionné, malin, riche, intelligeant, envoutant et exclusivement à lui.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aïcha
Directrice d'orphelinat


Messages : 22
Date d'inscription : 08/03/2016

Feuille de personnage
Âge: 33 ans
Race: Insecte
Âme soeur: Caius

MessageSujet: Re: If you promise me your heart, I will marry you! [Caius]   Lun 16 Jan - 10:34

Aïcha souriait tendrement tout en lorgnant sur l’étalage de bienfait qui constituait le corps de son amant. Caius était beau. C’était un fait avéré et connu de tous. Mais Caius au réveil était absolument magnifique. Les traits découpés à la serpe du juge n’étaient pas encore durcis par une longue et hargneuse journée. Il avait encore pour quelques instants, une douceur tranquille dans ses yeux bleus. Et elle était celle qui pouvait en profiter, encore et encore.

Pourtant, ce matin, malgré son sourire chaud Justice avait l’air préoccupé. La dame de joie savait pertinemment quel tracas assombrissait le quotidien de son ami. La guerre, toujours la guerre. Elle en avait marre de cette guerre débile, qui continuait année après année. Des morts à la pelle, des pleurs à ne plus savoir quoi en faire… que de drame le peuple endurait. Elle se souvenait que trop bien, du poids qu’avait le bébé. Celui qu’elle avait trimballé dans ses bras, au milieu des décombres d’un village Alombrien. Le petit corps encore chaud, mais sans vie qu’elle ne pouvait se résoudre à lâcher alors qu’elle recherchait les parents. Elle n’avait trouvé qu’une vielle femme brisée, ayant tout perdu. Les dirigeants, les Princes et les Reines… ils ne savaient pas. Ils ne comprenaient pas la douleur des gens. De ceux qui subissent. Son frère, qui pourtant venait de la même fange qu’elle aurait dû mieux que quiconque le comprendre… mais comme tous les autres, il avait fini par ne voir que le côté politique de la guerre.

Oh non ! Elle n’allait pas laisser de telle pensée s’infiltrer chez elle ce matin. Pas alors qu’elle voyait luire doucement la blancheur immaculée de lien pour la première fois. Qu’il était beau, son guerrier. Mais plus que tout, c’était son esprit qu’elle aimait. L’homme fier, taquin, plein d’humour et vif. Tellement vif, qu’il pouvait en être dur à suivre. La peau encore chaude et moite du sommeil frôla la sienne, rafraichie par le temps passer hors des draps. Un frisson naquit dans son dos, la faisant pointer doucement. Elle lâcha un petit soupir indolent en s’appuyant contre son toucher tel un chat. Une main curieuse vint caresser les abdominaux de son apollon. «Bonjour mon bel ange » Aïcha le regardait, encore et encore, elle ne cessait d’essayer de le redécouvrir. La lueur la rendait étrangement calme et apaisée. « Merveilleusement bien. Et comment va le ‘roi’ ? » Non pas qu’elle parle du vrai Roi, son frère pouvait bien faire ce qu’il voulait tant que c’était au château et pas dans la pièce à ce moment. Elle parlait du roi de son royaume. Elle-même. Mais aujourd’hui, il y avait un autre sens à ses paroles. Aujourd’hui, elle le couronnait roi de tout son royaume. Tant sa petite personne insignifiante, que de sa cours des plaisirs. Ce qu’elle avait toujours fait bien attention de distinguer. Aujourd’hui, elle acceptait de lui être entièrement dévouée. Officiellement.

Elle avait toujours un petit air mutin au visage, ce qui devait faire un peu drôle avec son air nouvellement surpris par la lumière. Comme une petite fille, découvrant un cadeau inattendu. Comme la petite fille… qu’elle n’avait dans le fond jamais été. Elle caressa doucement encore une fois la peau chaude qu’elle aimait tant. Ça la surprenait à chaque fois, puisque Caius était diamétralement opposé à Garett qu’elle avait pourtant aimé avec toute la passion possible. Et qu’elle aimait toujours tendrement.

Un sourire doux, elle se leva. Son corps nu trouva directement sa place contre l’autre, comme une pièce de puzzle qui s’emboite parfaitement. Ses lèvres brunes vinrent caresser celle rouge cerise qui lui faisait face. Un baiser tranquille, lent, amoureux. Délicatement, elle détacha sa bouche assez pour pouvoir regarder les perles bleues directement. « Je la vois… ce matin, je l’ai vu. » Souffla-t-elle dans un murmure dans le silence de la pièce.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: If you promise me your heart, I will marry you! [Caius]   Aujourd'hui à 16:20

Revenir en haut Aller en bas
 
If you promise me your heart, I will marry you! [Caius]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Grimoire Heart n'a pas besoin d'un cookie à la myrthille ( PV Nookie Minasa )
» The way of the heart.
» Total eclipse of the heart ϟ Pete (terminé)
» Grimoire Heart
» I AM A BLOOD HEART || Présentation de Noah

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Émeraude :: Alombria :: Capitale-
Sauter vers: