Forum RPG médiéval-fantastique inspiré de la série Les Chevaliers d'Émeraude d'Anne Robillard
 

Partagez | 
 

 Tu m'fais confiance ? [Enyin]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Phoebe
Chevalier
avatar

Messages : 54
Date d'inscription : 12/03/2016

Feuille de personnage
Âge: 40 ans (fév.)
Race: Reptilien
Âme soeur: Faryë

MessageSujet: Tu m'fais confiance ? [Enyin]   Mer 30 Nov - 19:53

Rencontrer son frère l’avait revigoré et redonné confiance, comme c’était toujours le cas, et même s’il ne savait toujours pas dans quelle direction irait sa relation avec Faryë, ni l’avenir de l’Ordre, il savait au moins une chose : Il pouvait toujours compter sur Krovos, comme celui-ci pourrait toujours compter sur lui.

Soulagé, Phoebe avait tout de même tenté d’agir normalement dans les jours suivants, même lorsqu’il avait rencontré Elassaria et malgré son envie de lui arracher la tête. Il ne pouvait pas avouer qu’il était conscient de son implication dans la fuite de Chade, et devait continuer de prétendre qu’ils n’avaient rien trouvé, pour laisser Faryë régler cette affaire… particulièrement sensible avec le Roi lui-même. Ça avait tout de même été difficile de rencontrer sa Chef pour lui résumer sa mission sans échapper leur découverte, et encore plus de se retenir de lui déversé son venin de haine. Toutefois, il fut vite calmé, adoucit même, en apprenant qu’elle lui attribuait un écuyer, maintenant qu’il était revenu de mission.

Phoebe était ressorti de son entretient sans un mot, profondément troublé. Jamais encore il n’avait eu d’apprenti sous son aile, et ce n’était pas car il exécrait les enfants. Mais on ne pouvait pas dire non plus qu’il avait cherché à en avoir un, avec Krovos, c’était plutôt compliqué. Il en était à se demander pourquoi, tout d’un coup. Parce que l’Ordre commençait à savoir que son jumeau n’avait plus besoin de sa surveillance 24h sur 24? Parce que les «petites voix dans sa tête» l’aidaient à se contrôler seul? Toujours confus, mais un peu excité, le Chevalier transgenre vêti son uniforme d’apparat pour se rendre à la cérémonie d’attribution, où il ne mettait presque jamais les pieds, à défaut d’être concerné. Presque aussi nerveux que lors de son adoubement, il accueillit la petite fée (mais elle était si petite! Comment pouvait-elle déjà être écuyer?) tout de même avec le sourire, passant la ceinture d’apprentie autour de sa taille, avant de la guider à l’écart de l’estrade pour faire plus ample connaissance.

-Alors, Enyin, tout d’abord, félicitations, tu a traversé la première étape, j’espère que tu es fière de toi-même, c’est important le passage au rang d’écuyer. Mais tu me semble tellement jeune, quel âge as-tu donc? Tu ne dois même pas faire la moitié de la taille qu’avait Krovos lors de son attribution… voulut-il rigoler pour essayer de les détendre tous les deux. Bon, son jumeau était un fort gaillard, quand même. Parle-moi un peu de toi, très chère, que je sache un peu à quoi m’en tenir pour les prochaines années. Je n’ai jamais eu d’écuyère avant, alors j’espère que tu t’assureras de me remettre à l’ordre au besoin, lui lança-t-il dans un clin d’œil complice, n’ait pas peur de me faire part de tes attentes envers moi, parce que nous grandirons tous les deux, ensemble, de cette étape. Je suis, on pourrait dire, moi aussi en apprentissage avec toi. Enfin, ce n’est pas comme si on pouvait cesser d’apprendre dans la vie, n’est-ce pas? Dis-moi toujours honnêtement ce que tu penses, Enyin, car je ne me priverai pas de faire pareil, d’accord? Je veux qu’on bâtisse une relation honnête et de confiance.

Ce qui embêtait, surtout, c’était qu’il ne savait pas trop où il était supposé l’emmener, alors il marcha instinctivement vers la salle d’armes. Il ne pouvait tout de même pas la guider vers ses appartements. Mais au fait, comment ça fonctionnait ce truc? Les Chevaliers masculins faisaient chambre à part avec les écuyers féminins? Il n’avait jamais posé la question à personne! Et puis, ayant toujours été en compagnie de son jumeau… Il ne pouvait tout de même pas lui imposer la présence d’une enfant, ni l’abandonner! Zut… il faudrait qu’il en parle à Elas… heu non. À Faryë. Bon sang, toutes ces histoires de successions devenaient confondantes !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Enyin
Écuyer
avatar

Messages : 9
Date d'inscription : 29/11/2016

Feuille de personnage
Âge: 15 (fev)
Race: Fée
Âme soeur:

MessageSujet: Re: Tu m'fais confiance ? [Enyin]   Jeu 1 Déc - 20:53

feat. Phoebe!
&
Today is a new day!
for a fairy!






Malgré que la jeune fée était au château depuis… euh… six ans? Elle ne se souvenait plus vraiment quand elle était arrivée au château, mais ça faisait un moment! Et… malgré tout ce temps... Enyin ne connaissait rien aux chevaliers! Bon, oui, les chevaliers avaient des chevaux.  Mais qui étaient-ils? Bon, oui, c’était ceux en armures… Mais c’est quoi leurs noms! Elle ne savait même pas qui était le chef des chevaliers! Bon, oui, Jézabel lui avait dit que c’était une femme, et elle lui avait peut-être aussi dit qu’on avait changé de chef… Ça lui ferait une excuse pour ne pas connaître la chef, non? Enyin ne savait plus trop…

La jeune fée était un peu anxieuse par son attribution, car on lui avait peut-être fait peur, en disant que les chevaliers se réservaient le droit de BANNIR leurs écuyers pour TOUJOURS, et Enyin ne voulait surtout pas se faire bannir! Elle ne savait pas vraiment ce que bannir voulait dire, mais elle ne voulait surtout pas que ça lui arrive! Il lui faudrait alors être la fée la plus obéissante au monde pour pouvoir rester dans l’Ordre! On lui avait que ce n’était pas parce qu’elle était bonne en magie qu’elle pourrait devenir chevalier sans faire le moindre effort! Il allait lui falloir TRAVAILLER! Et ça, ça l’angoissait beaucoup!

Enyin assista ainsi à la cérémonie d’attribution avec un air un peu coincé, sûrement prête à tomber dans les pommes à tout moment.  Cependant, lorsqu’elle aperçut son nouveau maître, elle oublia toutes ses angoisses, laissant place à une admiration inconditionnelle; il était grand! Et il avait une queue! C’était un reptile! Wow! Elle était toute impressionnée par l’armure que portait le chevalier, sans même penser qu’un jour, elle pourrait porter la même. Il faut dire que… il est surtout TRÈS grand! Elle allait en avoir mal au cou à le regarder ainsi! Elle continuait même à le dévisager tandis qu’il l’amenait vers la salle d’armes, sans même se soucier d’où elle se dirigeait.  Heureusement pour l’écuyer, le chevalier ne marchait pas dans les domestiques du château!

― « Merci! » dit-elle alors qu’il continuait de parler. « J’ai 12 ans! » Elle voulut demander qui était Krovus, mais elle décida de se garder une petite gêne, surtout que… elle ne savait pas quel était le nom de son nouvel maître… L’avait-il dit pendant la cérémonie? Enyin avait un peu comme pas prêtée attention pendant la cérémonie… Oups!

― « Euh, je suis une fée! On m’a dit que j’étais très bonne en magie! » pour supporter ses propos, elle fit apparaître des globules plasmiques en l’air, de toutes les couleurs, qui se dissipèrent avec quelques secondes. « Je peux faire ça! Et euh je peux aussi les faire exploser, mais je peux aussi juste les, euh, faire tenir en l’air, pour illuminer… le noir… Je peux aussi guérir! Je suis une bonne guérisseuse! Je guérissais mes frères quand j’étais chez moi! » dit-elle avait un grand sourire, toute heureuse de pouvoir parler de ses pouvoirs.  Elle aimait beaucoup montrer sa plasmancie, parce que c’était très joli.  Elle était plus fière de son pouvoir de guérison, car on lui avait toujours dit que c’était utile, mais même après son accident avec son frère, elle adorait faire de jolies globules lumineuses.

― « Euh, est-ce que je peux moi aussi vous demander de parler de vous? » demanda-t-elle d’un ton un peu gênée, le regardant avec de grands yeux interrogateurs.  « Et euh… qu’est-ce que je dois faire en tant qu’écuyer? » demanda-t-elle avec un ton encore plus timide, car, eh bien son maître lui avait demandé d’être honnête, et pour être honnête, elle n’avait aucune idée de ce qu’elle devait faire maintenant! Où allait-elle vivre? Est-ce qu’elle devait suivre son maître 24/7? Qu’est-ce qu’il allait demander d’elle? Est-ce que ç’allait être comme les élèves qui avaient des leçons et des périodes d’études ou elle n’allait pas avoir d’horaire fixe? Ah, c’était si angoissant!



♣♣♣
Enyin is impressed!
♣♣♣


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Phoebe
Chevalier
avatar

Messages : 54
Date d'inscription : 12/03/2016

Feuille de personnage
Âge: 40 ans (fév.)
Race: Reptilien
Âme soeur: Faryë

MessageSujet: Re: Tu m'fais confiance ? [Enyin]   Ven 30 Déc - 23:37

[Excuse la lenteur de réponse j’ai pas full de temps pour RP dernièrement XD]

Si au début, la jeune fille semblait plutôt intimidée, elle passa vite cette émotion pour devenir carrément admirative, ce qui, il fallait l’avouer, intimidait justement Phoebe. Qu’était-il pour mériter cette expression béate d’adoration dans les yeux d’une adolescente? Dans les yeux de quiconque, en fait? Le reptilien se sentait presque mal à l’aise, bien que conscient de sa carrure (et celle de son jumeau) et de l’impression qu’ils laissaient en général sur les gens, on ne l’avait jamais regardé de la sorte!

Douze ans, donc, un peu plus vieille que les jumeaux lorsqu’ils étaient devenus écuyers, et pourtant tellement plus petite! À moins que c’était le temps qui avait fait son œuvre et lui donnait la fâcheuse impression que tous les gamins étaient microscopiques maintenant ? Ainsi, avec sa petite fée, il pouvait miser sur la formation magique, heureusement, puisqu’il avait du mal à s’imaginer cette chose fragile manier une épée. Quoi qu’il puisse toujours être surpris, sa formation lui ayant appris à ne pas sous-estimer les gens! Phoebe souris devant la démonstration de l’adolescente et ses explications, démontrant son approbation poli, mais retenue.

-Bien évidemment, accepta-t-il dans un sourire, ravi de l’intérêt qu’elle lui portait, mais surtout de son attitude tout à fait posée, à son image. Il haussa tout de même un sourcil surpris, lorsqu’elle lui demanda quel était son devoir d’écuyer. Ne le savait-elle pas déjà? Mon frère, Krovos, et moi venons du désert, mais ça fait déjà très longtemps que nous vivons à Shola… hum… trop longtemps peut-être, je ne suis même plus certain du nombre exact? Nous avions trois ans, alors plus de trente ans… Le temps passait-il réellement si vite? J’ai les capacités de communiquer avec les animaux pour obtenir leur aide et obéissance, et également de voir au travers des objets, des dons donc très différents des tiens, mais ça me motive seulement plus encore à travailler fort pour qu’on trouve moyen de s’harmoniser!

Le duo était arrivé dans la salle des armes, et alors que le Chevalier jaugeait le physique de son écuyère, puis essayait de visualiser selon sa trempe ce qu’elle aurait le plus de facilité à manipuler, il tentait de formuler les devoirs d’un apprenti. Certes, il avait beau les connaître, il ne croyait pas avoir besoin de l’expliquer!

- Pour ce qui est de ta place avec moi… Disons que tu es d’abord mon élève. J’ai autant de devoirs envers toi que tu en as envers moi. Je dois t’instruire, te protéger, te soutenir, te diriger… et j’en passe. Mais, de ton côté… tu dois un peu devenir comme mon ombre, anticiper mes besoins en mission, m’aider dans mon travail, être disciplinée et… curieuse… précisa-t-il dans un sourire. Pour moi, la curiosité n’est vraiment pas un défaut, n’ait jamais peur de me poser une question en croyant être ridicule, tu as le droit de te questionner et chercher à comprendre, je ne t’en tiendrai jamais rigueur. Donc, en gros, ton plus gros devoir est d’apprendre à devenir Chevalier, mais aussi à m’assister. On doit tous les deux apprendre à devenir une paire, une équipe qui en pense comme un… tu vois ce que je veux dire?

Venait encore la question de la chambre, à laquelle il n’avait pas pensé. Phoebe ne pouvait tout simplement pas ne plus dormir avec Krovos, et il était toujours présenté comme un homme. Hors, lorsque les genres d’un Chevalier et un écuyer sont différents, ils ne dorment pas ensemble… En espérant que la magicienne enseignante n’avait pas oublier ce détail…

-Normalement, les écuyers dorment dans la chambre de leur maître, mais ce ne sera pas ton cas puisque je suis un homme. De toute façon, je partage ma chambre avec mon jumeau, et cela ne peut changer, pour des raisons dont je finirai par te faire part un jour, mais ce n’est pas le moment. Ensuite, tu n’as pas besoin d’être avec moins 24h sur 24, seulement lorsqu’on s’entraîne et qu’on part en mission. Tu auras tes quelques heures par semaine de liberté, parce que je ne veux pas non plus que tu oublies d’être une enfant, aussi. Profites en, tu ne le seras plus bien longtemps! précise-t-il avec amusement, posant finalement son choix sur une simple dague pour commencer avec les bases, qu’il décrocha du mur pour la lui tendre. Est-ce que tu t’ai déjà battue, Enyin ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Enyin
Écuyer
avatar

Messages : 9
Date d'inscription : 29/11/2016

Feuille de personnage
Âge: 15 (fev)
Race: Fée
Âme soeur:

MessageSujet: Re: Tu m'fais confiance ? [Enyin]   Mar 31 Jan - 13:17

Spoiler:
 

feat. Phoebe!
&
Wow my master is so old!
and I’m so young…







Enyin fut plus qu’étonnée par ce que son nouveau maître lui raconta.  Même qu’elle en fut déboussolée.  Il venait du désert? Comment c’était là-bas? Mais elle ne pouvait pas le demander, parce qu’ils avaient trois ans… et cela faisait plus que trente ans? Mais ils avaient quel âge? Elle ne savait pas que les chevaliers étaient si vieux que ça!  Elle se sentait toute jeune et toute petite tout d’un coup… Enyin avait beaucoup de misère avec son identité à son âge, car elle voulait être encore une enfant, mais on lui disait aussi qu’elle était presqu’une adulte maintenant, mais là… elle se sentait vraiment comme une enfant, et elle n’aimait pas cela du tout!  Elle ne voulait pas gêner son nouveau maître en étant qu’une gamine…  Les chevaliers qu’elle avait regardés de loin avaient l’air si jeune, et maintenant, elle était attribuée à une personne qui pourrait être son père? C’était quelque peu déstabilisant pour Enyin, qui n’avait jamais eu affaire avec une telle sorte de figure d’autorité.  La magicienne avait l’air jeune, elle était comme une amie, une sœur, mais là… Elle allait toujours avoir l’air d’une gamine pour lui! Elle ne sera jamais adulte!

Toujours sous le choc, elle ne prêta pas attention aux pouvoirs de son maître sur le coup, ni même qu’ils étaient rendus dans la salle des armes, jusqu’à ce qu’il reprenne la parole.  Elle le dévisagea avec le même désarroi, réalisant que… finalement, elle le savait ce qu’il fallait faire comme écuyer… C’était juste que… elle ne savait vraiment pas comment s’y prendre!  Elle devait être son ombre, être toujours à ses côtés, anticiper ce qu’il avait besoin?  Mais comment devait-elle le savoir? Et comment pouvait-elle être comme son ombre si… en fait, où devait-elle-même dormir?  On lui avait toujours dit que les écuyers partageaient la chambre de leur maître, mais là, elle ne pouvait pas être dans la chambre de son maître… mais elle devait être comme son ombre?
Elle eut l’impression que son cerveau explosa.

Le stress lui montant à la tête, elle ne réalisa même pas qu’il lui avait dit qu’elle n’était PAS obligée d’être avec lui 24h sur 24.  La jeune fée était trop occupée à être préoccupée par ses nouvelles tâches dont elle n’avait aucune idée de comment elle devait s’y prendre.  Comme là, LÀ, qu’est-ce qu’elle devait faire!? Est-ce qu’il y avait un besoin à anticiper? Est-ce qu’elle devait juste le suivre? C’était quoi son travail présentement? Était-elle disciplinée?

La nouvelle écuyer regarda vaguement la dague que son nouveau maître lui présenta, un peu déconnectée du monde.  La question s’enregistra lentement dans son cerveau, et elle prononça quelques hésitations.  Elle n’avait jamais vraiment été du genre à se battre… avec ses frères et sœurs, elle était la petite princesse qui avait besoin de protection, et avec les autres élèves, ils se tapaient avec des bâtons de bois, donc… est-ce que c’était vraiment se battre, ça?

― « Euh… pas vraiment…. Non… » finit-elle par articuler, prenant la dague des mains de son maître pour l’observer sous toutes les coutures.  Puis, d’un geste nonchalant, elle lança la dague dans les airs, l’attrapa par la pointe entre son index et son pouce, pour ensuite la lancer d’un geste décisif vers une planche de bois.  La dague fit un « toc » prononcé sur le bois, puis le poids du manche fit tomber l’arme à terre.

― « Oh! » s’exclama Enyin, surprise, étonnée qu’elle ait réussi, mais perplexe que la lame n’ait pas restée dans la planche.  Elle s’élança vers la dague pour aller la récupérer.

― « Je suis bonne pour lancer des choses mais je ne comprends pas pourquoi elle n’a pas restée dans le bois, » dit-elle en se retournant vers son maître, les yeux toujours rivés sur l’arme.



♣♣♣
Enyin is confused?
♣♣♣
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Phoebe
Chevalier
avatar

Messages : 54
Date d'inscription : 12/03/2016

Feuille de personnage
Âge: 40 ans (fév.)
Race: Reptilien
Âme soeur: Faryë

MessageSujet: Re: Tu m'fais confiance ? [Enyin]   Mer 1 Fév - 20:30

Il était évident que l’angoisse tenaillait Enyin, elle était figée, voire même abasourdie alors qu’il parlait, n’osant l’interrompre. En voyant la quantité d’interrogations qu’il lisait dans ses yeux, Phoebe dut se retenir pour ne pas soupirer… Ça n’allait pas être de tout repos! Peut-être en disait-il trop, ou alors pas assez… Lui-même n’ayant jamais eu d’écuyer, il ne savait pas comment agir avec les jeunes de la relève… Comme s’il n’avait jamais été à leur place! C’est que ça lui semblait si lointain, désormais, et disons qu’il n’avait jamais eu à s’inquiéter de ce qu’il devait faire pour son ancien maître : il s’inquiétait de ce qu’il devait faire pour garder Krovos vivant, et tout le reste de l’Ordre loin de son dangereux jumeau!

En tous les cas, si Enyin ne s’était jamais battue, elle savait manier une arme… du moins, à sa manière. Elle n’avait pas l’étoffe d’une guerrière redoutable au corps à corps, mais avait une dextérité fine que Phoebe n’arriverait jamais à arriver ne serait-ce qu’à la cheville… Lançant nonchalamment son arme en l’air, l’elfe la rattrapa sans se blesser avant de la lancer, dans ce qui semblait être le même mouvement, vers une planche servant de cible. L’arme ne se planta pas dedans, mais la heurta tout de même avant de tomber au sol. Étonné, Phoebe en oublia même de la féliciter, alors qu’elle courait, déçue, chercher sa dague.

-Mais c’est très bien ça, Enyin! l’encouragea Phoebe alors que l’adolescente semblait plutôt déçu. Au moins, maintenant, je sais quoi t’enseigner. Tu as l’intuition du combat à distance et le talent, visiblement, alors on va travailler ça. Si la lame ne s’est pas plantée dans le bois, ça peut être pour deux raisons… ou un mélange des deux : soit tu n’as pas lancé avec assez de force, ce qui se corrige par la musculation, on va voir à ça, ou alors tu l’a seulement mal balancé, ça viendra avec la pratique. D’ailleurs, cette dague était un peu lourde pour une arme de lancé, donne moi quelques secondes!

Ravi d’avoir enfin quelque chose sur quoi s’accrocher, car il était bien plus à l’aise lorsque venait le temps de parler de combat que de sa vie en général, le Chevalier courut presque jusqu’à l’armurerie pour en sortir une ceinture armée d’une dizaine de couteaux de lancé. Le manche en bois était dépourvu de garde, la lame très fine, pourrait presque servir de cure dent… pour dragons, disons! En longueur, ils étaient plus courts que la main tendue de Phoebe, mais certainement un peu plus grands que celles, plus délicates, d’Enyin.

-Vient par là, je préférerais qu’on t’entraîne sur les mannequins en paille, comme ça on est certain que la lame restera enfoncée, contrairement au bois. D’abord, prendre le poids de ton arme et sentir son ballant, puis travailler la précision. Quand tu maîtriseras les deux, on travaillera tes bras pour qu’ils soient plus puissants et que tu puisses jeter plus fort… Ne t’inquiète pas, on a tout notre temps devant nous! Une chose à la fois.

Enfin, «tout notre temps»… c’est plutôt relatif… Combien de temps encore avant que les irianiens leur tombent dessus?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Enyin
Écuyer
avatar

Messages : 9
Date d'inscription : 29/11/2016

Feuille de personnage
Âge: 15 (fev)
Race: Fée
Âme soeur:

MessageSujet: Re: Tu m'fais confiance ? [Enyin]   Mar 7 Fév - 15:53

feat. Phoebe!
&
I’m strong!
I’m just… delicate?







La jeune fée était toujours confuse par son lancer raté, mais au moins, son maître semblait très impressionné par sa prouesse, ce qui rassura l’écuyer.  Avec un grand sourire, elle le regarda s’élancer vers l’armurerie, pour revenir avec une ceinture équipée de quelques couteaux à lancer.  Elle la dévisagea avec une bouche en un parfait rond, les yeux écarquillés, comme si avoir une telle ceinture avait toujours été son rêve le plus cher.  Maintenant excitée et pleine de confiance, elle attacha la ceinture, aidée par son maître, et se fit diriger vers des mannequins en paille.  Elle eut néanmoins quelques (beaucoup) questions qui surgirent dans son esprit, mais elle préféra les demander un peu plus tard (comme disons après qu’elle lance un couteau).

― « C’est quoi un battant? » demanda-t-elle durant les explications de son maître, puis après qu’il lui eut expliqué, elle fronça des sourcils.  Cela voulait dire quoi tout ça, au juste?  Jusqu’à maintenant, elle avait tout fait par instinct, elle n’avait… probablement rien appris? Ah, misère, voilà, elle ne servait à rien! Oui, cette arme était plus légère, mais comment on balance une arme? C’était quoi qu’elle devait faire, au juste?

Puis, elle laissa tomber ses questions, prit la lame par la pointe, et comme elle allait le lancer, elle réalisa qu’il y avait quelque chose qui clochait.  Cette lame était complètement différente de l’autre!  Fascinée par cette découverte, elle s’amusa à la balancer, réalisant qu’elle était beaucoup plus légère que la dague, et ne sut trop comment s’y prendre pour la lancer.

C’est là qu’elle comprit ce que son maître essayait de lui expliquer, et elle plaça le couteau sur son doigt, changeant sa position jusqu’à ce qu’il arrête de bouger, parfaitement balancé.  Elle sentit que la lame était plus lourde que le manche, même si le couteau avait l’air parfaitement balancé.  Elle qui était habituée à lancer par la pointe… Elle avait le sentiment que si elle allait s’y prendre ainsi, elle risquerait de se couper.

Elle saisit alors le couteau par le manche, tendit le bras, tenta de « calculer son coup », puis balança le bras, en cassant le poignet.  La lame atteignit le mannequin, mais elle atterrit beaucoup plus bas qu’où Enyin avait visé.  Maintenant qu’elle avait lancé un couteau, elle se dit que c’était le bon moment de poser ses quelques questions.

― « Comment on fait de la musculation? Est-ce que je peux devenir forte pour lancer n’importe quoi? Comment on sait qu’on a bien balancé? Est-ce qu’on peut lancer n’importe quoi?  Est-ce que je vais apprendre seulement le lancer? Si je n’ai plus de couteaux, qu’est-ce que je fais? Est-ce qu’il faut que je récupère mes couteaux tout le temps? Est-ce que les ennemis vont eux aussi lancer des couteaux? Combien de couteaux faudrait que j’aie sur moi? Est-ce que mes couteaux vont être toujours sur ma ceinture?  Est-ce que je garde cette ceinture? Pourquoi le poids c’est important? Est-ce que je vais aussi apprendre à tirer à l’arc?  Est-ce que il va aussi falloir que j’apprenne à manier une épée? Est-ce que il y a d’autres chevaliers qui lancent des couteaux? En passant, c’est où que je vais dormir? »

Puis, comme si elle prenait une pause de ses questions, elle prit un autre couteau, maintenant avec plus de confiance, le lança par le manche, mais toujours en cassant le poignet au lancer.  La lame se logea à nouveau plus bas qu’où elle visait, juste à côté de la première lame.

― « Pourquoi ça va aussi bas? Qu’est-ce que je fais de pas correct? »



♣♣♣
Enyin is happy!
♣♣♣
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Phoebe
Chevalier
avatar

Messages : 54
Date d'inscription : 12/03/2016

Feuille de personnage
Âge: 40 ans (fév.)
Race: Reptilien
Âme soeur: Faryë

MessageSujet: Re: Tu m'fais confiance ? [Enyin]   Jeu 9 Fév - 19:56

[J’enligne ça sur la fermeture un peu prématurément parce que là on a notre animation ensemble et j’voulais juste qu’on apprenne à se connaître Wink Le saut est terminé hihi]

Phoebe du expliquer le processus de balancement d’une arme, étonné que son écuyère ait si habilement le réflexe de lancer sans pourtant avoir jamais pris le temps de soupeser les armes qu’elle jetait ainsi. Le Chevalier se concentrant si bien sur cette partie du travail qu’il en oublia la posture d’Enyin, et ne se rendit compte qu’il avait oublié de l’observer que lorsque son arme se ficha dans le mannequin. Tant pis, il se reprendrait au prochain tour. Il s’apprêtait à la féliciter, mais l’air sceptique, presque déçu, de la jeune fille l’en dissuada : ce n’était pas là qu’elle visait. L’armée s’était plantée dans ce qui aurait été la cuisse si la cible avait été humaine, alors que la fée voulait probablement l’atteindre au torse.

Le reptilien s’apprêtait à l’interroger là-dessus, mais ce fut plutôt lui qui subit un interrogatoire. Enyin était si concentrée sur le prochain couteau à lancer qu’elle ne remarquait pas les efforts de son maître pour répondre aux questions qu’elle déballait en rafales, sans lui laisser le temps de placer un mot. Phoebe dut se mordre l’intérieur de la joue pour ne pas éclater de rire, fasciné par la curiosité de son apprentie, mais déjà exténué. Choisissant finalement le silence comme arme de combat, il s’abstint de tout commentaire, même lorsqu’il remarqua enfin ce qui clochait dans le lancé de son écuyère. Il attendit qu’elle cesse complètement de poser des questions et réalise qu’il ne répondait pas.

-En poses-tu toujours autant? demanda-t-il avec un air amusé, pas du tout irrité. Non non, ne t’en veut pas, je t’ai dis que la curiosité n’était pas un défaut et tu m’as prise au mot. Aller fait pas cette tête, je trouve ça plutôt amusant! Sauf que j’ai déjà oublié la moitié des questions que tu m’as posées, alors plus lentement à l’avenir, hein? Bon, déjà, je ne suis pas un expert au lancé, mais je sais que tu ne devrais pas plier ton poignet, car quand tu le lance, tu le déplie dans un réflexe et ça dévie ta trajectoire. De toute façon, tu ne dois pas forcer avec lui mais avec ton bras, c’est lui qui fait le travail et c’est pour ça qu’on va te muscler un peu, dans les prochaines semaines. En te faisant soulever des poids, travailler, étirer, renforcir tes muscles de différentes façons. Et tu ne vas pas lancer n’importe quoi, juste ce que je te dirai de lancer, continua-t-il avec un air moqueur. Quoi que, en théorie, oui, quand tu auras appris à bien balancer tes projectiles, et ça, ce n’est qu’avec la pratique que ça viendra, tu serais théoriquement capable de lancer n’importe quoi. Maintenant recommence, s’il-te-plait…

Heureusement que Phoebe ne manquait pas de patience, car il du repasser au travers de l’impressionnante liste de questions, encourageant son écuyère par ci, la repositionnant par là, jusqu’à ce qu’elle touche la cible là où elle le voulait et… manque de projectiles, évidemment.

-En vrai situation de combat, tu en auras plus, mais oui, si tu devais en manquer, tu devras aller les chercher, ou te battre autrement si la situation ne le permets pas, et c’est pour ça que je t’apprendrai aussi à te battre au corps à corps, que ce soit avec une épée… ce dont je doute… plutôt une dague probablement.

Quand à ce que l’ennemi allait faire, de son côté… ça viendrait en temps et lieux. Lorsque le Chevalier jugea qu’ils avaient assez travaillé, il l’invita à nettoyer ses armes et les ranger dans l’armurerie (lui assurant, au passage, que si c’était vraiment l’équipement qui lui allait le mieux, elle les récupérerait en mission, mais pour l’instant elle n’en avait pas besoin à l’intérieur du château!), puis ils retournèrent à l’intérieur de l’aile de Chevalerie. Phoebe cherchait quelqu’un qui pouvait l’aider à l’une des questions qu’il n’avait pas su résoudre… où dormirait-elle? On l’informa bientôt que la chambre voisine à la sienne et celle de son jumeau avait été libérée. L’écuyère avait donc l’équivalent d’une chambre de Chevalier pour elle seule, bien qu’elle ne fut pas encore à cette étape, à cause du sexe de son maître.

-Ben t’en as de la chance toi, c’est tes copains de génération qui vont t’envier. Bon, on va manger, puis les bains pour toi, l’effort a porté fruit tu empeste, précisa-t-il sur un ton de blague, et on se repose jusqu’à demain… Là, ce n’était qu’un échauffement, une partie de plaisir. Demain on va travailler pour de vrai, alors profites de tes dernières heures de liberté, jeune fille, et moi aussi je ferai pareil… avec mes dernières heures de silence!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Tu m'fais confiance ? [Enyin]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Tu m'fais confiance ? [Enyin]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Je fais mon choix, je vais supporter .....le 28 Novembre
» Fais tes preuves... (PV Pix et Illu')
» Fais-moi peur [PV Julian Rollwers]
» Et puis merde, j'me fais chier moi ! {Free. Profites-en !
» "Vas-y, fais moi plaisir..." Clint Eastwood

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Émeraude :: Shola :: Capitale :: Château-
Sauter vers: