Forum RPG médiéval-fantastique inspiré de la série Les Chevaliers d'Émeraude d'Anne Robillard
 

Partagez | 
 

 Evankhiel, aka le marionnettiste... [Fini]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Evankhiel, aka le marionnettiste... [Fini]   Ven 16 Déc - 14:14

Informations personnelles

Nom : Monthi
Prénom : Evankhiel
Surnom : « Le marionnettiste »
Âge : 26 ans
Sexe : Masculin
Race : Homme

Informations sociales

Royaume d'origine : Alombria
Royaume de résidence : Shola
Liens: Les seuls liens concrets qu’il a est avec ses marionnettes, qu’il chérît plus que tout au monde !

Autres informations

Pouvoirs: Aucun
Traits particuliers: Evankhiel a un physique plutôt banal : les cheveux bruns et bouclés, les yeux bruns... Il est plutôt grand et maigre, de peau blanche et porte des vêtements normaux de roturiers. Son visage laisse peu de place aux expressions, il est plutôt difficile à lire. Il est assez discret, ne socialise pas beaucoup et a peu de conversations, sauf si cela devient nécessaire dans l'exécution de sa prochaine victime. Il n'aime pas laisser rentrer des gens chez lui. Il peut virer un peu paranoïaque si une personne s'intéresse à lui d'un peu de trop près, vu son lourd secret...

Informations historiques

Histoire:

- Trisha, combien font 2 + 2 ? demanda une voix autoritaire.

- Euh… 4, monsieur Bruno ? repondit Trisha.

* Clop clap clop* faisait le bruit des bois alors que le professeur s’avança vers la jeune fille.

- Excellent ! répondit le professeur Bruno, lui tapotant la tête d’un geste bienveillant. Tu as bien travaillé aujourd’hui Trisha, tu progresses vite, je suis sur que tes parents seront fiers de toi !

- Merci mille fois, monsieur Bruno ! répondit Trisha, joyeuse.

* Driiiiiiiing *

- La leçon est terminée pour aujourd’hui. Vous pouvez rentrer chez vous !

* Clop clap clop* Trisha sortait de la salle de classe, fanfaronnant gaiement de sa réussite...

-----------------------------------
* Knock knock knock * !!!

Quelqu’un qui venait frapper à sa porte à cette heure-ci ? Il était bien tard. Evankhiel rangea les 2 marionnettes à leur emplacement, visiblement agacé que quelqu’un vienne le déranger lors de son passe-temps favori. Ces 2 pièces étaient les dernières qu’il venait d’ajouter à sa collection. « Trisha » et « Professeur Bruno », comme l’indiquait le nom gravé à leur emplacement respectif. Combien en avait-il maintenant ? Une bonne vingtaine!Mais sa collection était un peu plus spéciale qu’une poignée de poupées banales… Non, ses marionnettes étaient… comment dire… c’était comme si elles avaient une personnalité, un caractère propre… comme si elles semblaient vivantes !

* Knock knock knock * !!!

Oui oui, pas la peine d’insister il allait ouvrir ! Il verrouilla soigneusement la vitrine contenant ses précieux objets, et se dirigea vers la porte.

* Knock knock… *

- Oui, que voulez-vous ? s’exclama Evankhiel d’un air exaspéré, alors qu’il ouvrait la porte.

- Excusez moi de vous dérangez si tard, monsieur, répondit un homme d’un air sérieux, mais pourriez vous nous aider en répondant à quelques questions ?

L’homme en question était assez costaud, avec une moustache bien taillée, et habillé d’un uniforme de garde. Peut-être valait-il mieux coopérer pour le moment. Après tout, il n’était sûr de rien pour le moment.

- Oui bien sûr, de quoi cela est-il question ? répondit Evankhiel d’un air plus calme.

- Eh bien… Auriez vous vu, après 17h aujourd’hui, une petite fille blonde de 8 ans, les cheveux bouclés, toujours souriante, portant une robe bleue ciel et un ruban rose dans les cheveux ? Elle n’est pas revenue à la maison après l’école, et ses parents sont très inquiets qu’il lui soit arrivé quelque chose. Elle s’appelle Trisha, avec vous vu quelque chose ? N’importe quoi qui pourrait nous aider ?

… Oh ?! Il semblerait qu’à Shola les autorités étaient un peu rapide à lancer des procédures de recherche que lorsqu’il vivait à Alombria…

- Non je suis désolé, je n’ai pas vu de petites filles correspondant à votre description, dit Evankhiel d’un ton faussement désolé. Vous savez je passe la plus grand partie de ma journée à faire la plonge à l’auberge, ou à nettoyer le sol… Ce n’est pas vraiment le genre d’endroit où l’on voit des enfants régulièrement…

- Hm… bougonna le garde, visiblement déçu de sa réponse. Bon et bien, veuillez m’excuser du dérangement.

- Désolé de ne pas pouvoir vous aider plus ! J’espère que vous la retrouverez saine et sauve, ces rues ne paraissent pas sûres la nuit…

Le garde avait déjà tourné les talons en direction de la maison voisine. Evankhiel ferma la porte, et retourna d’une manière sereine dans la pièce principale. Il posa sa main sur la vitrine, la où la marionnette portant le nom « Trisha » reposait, et affich un sourire malsain.

- Ne t’inquiète pas, maintenant nous pourrons vivre éternellement ensemble, à rire et s’amuser… et apprendre aussi avec le professeur Bruno, ne l’oublions pas!

Tel un enfant, il trottina gaiement jusqu’à sa chambre et s’allongea dans son lit, avant de fermer les yeux. Cela n’était qu’une question de temps avant qu’ils ne la découvre… ainsi que le bon professeur Bruno ! Monsieur Bruno était un professeur gentil et bien aimé de ses élèves… tout le contraire de ce qu’il avait eu durant son enfance tourmentée ! Il enviait ces enfants d’avoir une enfance qu’il n’avait pas eut… et quand il voulait quelque chose en général, cela finissait dans sa collection !

Maintenant qu’il y repensait, cela faisait un moment qu’il avait développé cette « passion » qu’était les marionnettes. Comment cela avait-il commencé déjà ? Ah oui…

Evankhiel était comme beaucoup d’enfants à cette époque troublée par les guerres entre royaumes… Orphelin ! Il fut élevé dans un orphelinat un peu en retrait dans le royaume d’Alombria. La vie était très stricte, et très dure. Des coups de baguettes et des roustes il en avait reçut à la pelle…

Mais sa première fois, c’était quand il avait 15 ans. Il y avait cette fille, qui lui souriait tout le temps, et lui tendait toujours la main après s’être pris une sévère correction. Dans ce monde de tristesse et de chagrin, elle était sa lumière, celle qui lui permettait de garder le peu d’humanité qu’il avait encore en lui… Michelle !

Il avait vite développé des sentiments pour elle, mais était trop timide pour le lui avouer pendant longtemps. Alors il tailla dans des bouts de bois d’une manière grossière ses première marionnettes… Michelle et Evankhiel ! Bien sûr, il n’y connaissait rien à l’époque, et ses nouvelles créations ne ressemblaient pas à grand-chose… grossières et irrégulières. Mais au mons il pouvait imaginer des histoires, des aventures et un amour fort entre les 2 protagonistes.

Oui mais voila, un soir il pris finalement son courage à deux mains, et lui dit qu’il l’aimait et qu’il voulait l’épouser plus tard. Une grande tristesse l’accabla en premier, quand elle ria de bon coeur, avant de lui dire qu’elle rêvait plutôt d’un grand jeune homme, beau, charmant, l’emmenant sur son beau cheval blanc dans son château, loin, loin d’ici… et qu’Evankhiel n’avait bien évidemment aucun de ses attributs là !

La tristesse fit bien vite place à la rage. Pourquoi encore une fois n’avait-il pas droit au bonheur ? Pourquoi encore une fois il avait ce sentiment que, peu importe les efforts qu’il faisait, la vie ne lui apporterait jamais ce qu’il voulait ? Il voulait elle, il voulait Michelle, qu’elle reste toujours avec lui, ne parte jamais loin… Il voulait…

C’est alors qu’il réalisa le corps inanimé de Michelle entre ses mains, qui s’étaient serrées fortement autour de son coup. Sa première victime… celle qu’il aimait… Evan commença à paniquer quand il comprit ce qu’il venait de faire. Il tenta de la ranimer, mais en vain… Il venait de tuer celle qu’il aimait… Il venait d’anéantir la chance d’avoir enfin quelque chose qu’il désirait pour lui.

Non ! Tout n’était pas trop tard… Sans trop savoir ce qu’il faisait, il coupa quelques mèches de cheveux du corps gisant de sa bien aimée, et quitta la scène du crime, d’une manière maladroite.  Mais il avait la solution… pour la garder toujours, tout le temps auprès de lui. En fixant les mèches de cheveux de la jeune fille sur la poupée qu’il avait taillée lui même, c’était comme si elle était toujours là, restant toujours auprès de lui. Et plus jamais elle ne le quitterait… Pour la première fois de sa vie, il avait l’impression qu’il avait enfin quelque chose.

Et ceci ne fut que le commencement. Dès qu’il fut en âge de quitter l’orphelinat, il se plongea corps et âme à sa nouvelle passion : les marionnettes. Il devint marionnettiste donc, et commença à donner des spectacles de rue, afin de gagner sa vie. Et commença par agrandir sa collection en acquérant tout ce qu’il avait toujours désiré… Des parents, une famille, des amis, des métiers de rêves, …
Assez rapidement il créa et raffina son procédé, sa méthode, sa marque de fabrique… Un nouveau tueur en série était née en Alombria, et il ne prit pas bien longtemps avant qu’on ne lui donne le surnom du « marionnettiste ».

Evankhiel avait vraiment le sens du perfectionnisme. Après chaque meurtre, il prenait le temps de mettre soigneusement en scène ses victimes, dépendant de leurs occupations et de ses propres fantasmes. Il attachait et tendait les corps avec des ficelles et des clous, après avoir coupé des mèches de cheveux, et décrivait ainsi une scène. Il faisait attention au moindre détail, allant même jusqu’à changer les habits et le lieu de mise en scène. Cela bien sûr demandait à chaque fois une organisation longue et calculée, mûrement réfléchie. Rien n’était fait à la hâte, il avait besoin de temps pour mettre en place son nouveau chef d’oeuvre, tout devait être pensé bien à l’avance pour ne pas avoir à bâcler le travail. Et ensuite, il taillait une marionnette ressemblant à sa victime et lui ajoutait la mèche de cheveux, pour la rendre plus vrai. C’était une manière de garder ces personnes toujours auprès de lui, et de ne jamais s’en séparer…

Malheureusement, l’étau s’était resserré autour de lui à un moment donné. En même temps, un tueur mettant les corps en scènes comme des marionnettes, même l’enquêteur le plus bête du monde aurait eut des soupçons quand à son égard. Il sentit à un moment donné que la situation était devenue trop dangereuse pour lui de rester, et qu’il n’était qu’une question de temps avant de se faire prendre la main dans le sac. Il avait donc prisses marionnettes et quelques affaires avec lui, et avait migré dans le royaume de Shola. Après tout, en ces temps troublés, il était facile de se refaire une nouvelle vie dans le pays voisin sans que personne ne s’en aperçoive…

Et donc il avait fini par arriver ici… Pas question de refaire la même erreur cette fois ci, marionnettiste serait juste pour son temps libre, à lui. Il lui fallait un travail qui n’attire pas trop l’attention… Il avait réussi à en dégoter un à l’auberge du coin, pour passer le balai, nettoyer les assiettes, ranger les chambres… Bref l’homme de ménage à tout faire ! La patronne lui avait proposé de vivre dans l’établissement, mais l’homme avait préféré louer une petite maison non loin. Son salaire était juste suffisant pour cela, Evankhiel n’ayant pas besoin de payer sa nourriture à l’auberge. Il faisait du bon travail, mais restait assez discret. Mais tant que la place était propre, la tenancière ne posait pas trop de questions et était satisfaite.

Il avait fait profil bas pendant plusieurs mois, avant de finalement craquer pour la première fois depuis qu’il avait changé de vie. C’est juste qu’à l’orphelinat, le prêtre enseignant lui donnait toujours des coups de bâtons sur les doigts… Il avait vite entendu parlé du bon professeur, Monsieur Bruno, et l’avait jalousement voulu pour lui. Et l’enfant dans tout ça ? Probalement juste un dommage collatéral… Il avait besoin d’une élève pour finaliser son dernier chef d’oeuvre… Oui, cela n’était qu’une question de temps avant que toute la ville ne découvre la dernière création du marionnettiste…

Dans la salle de classe étaient attachés les corps ensanglantés de la petite Trisha, assise sur sa chaise, prenant des notes sur le cours de mathématiques de Monsieur Bruno,  qui écrivait des tables d’additions au tableau…

Evankhiel ferma les yeux, apaisé et ravi, d’avoir pu obtenir une nouvelle fois quelque chose qu’il n’avait pu avoir durant toute sa vie… Tout doucement, il commença à s’endormir, laissant son espirt vagabonder dans son propre monde, peuplé de toutes ces marionnettes qu’il avait créé...


Allégeance actuelle : Shola
Fonction: Officiellement, homme à tout faire dans une auberge. Sinon tueur en série (en secret évidemment...)


Informations Hors-Jeu:
 


Dernière édition par Evankhiel le Dim 18 Déc - 6:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Evankhiel, aka le marionnettiste... [Fini]   Dim 18 Déc - 6:04

Présentation finie ! Si quelque chose cloche n'hésitez pas Smile
Revenir en haut Aller en bas
Zackeriel
Guerrier(ère)
avatar

Messages : 522
Date d'inscription : 04/02/2016

Feuille de personnage
Âge: 31 ans
Race: Humain / Elfe
Âme soeur:

MessageSujet: Re: Evankhiel, aka le marionnettiste... [Fini]   Dim 18 Déc - 9:49

Tu sais que tu es étrange toi? *regard suspicieux* Non mais, je n'ai rien à redire contre ta présentation Wink Alors je te souhaite bon jeu et bienvenu sur notre forum!

PRÉSENTATION APPROUVÉE.

_________________
Thème

Run away with me
Lost souls in revelry
Running wild and running free
Two kids, you and me

Living like we're renegades


[#2e2118]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Evankhiel, aka le marionnettiste... [Fini]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Evankhiel, aka le marionnettiste... [Fini]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Validée]Godwrath D. Alexander [Fini]
» Petite tornade [fini]
» [fini]Baptème d'Azurely
» Sarkozy ap fè rondomon lè Obama fini pale
» Ohoh, voici Liana ! [Fini.]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Émeraude :: Archives :: Archives du nouveau forum :: Présentations-
Sauter vers: