Forum RPG médiéval-fantastique inspiré de la série Les Chevaliers d'Émeraude d'Anne Robillard
 

Partagez | 
 

 We are one [Lyslo H.]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Losly G.
Chef de l'Ordre
avatar

Messages : 78
Date d'inscription : 25/02/2016

MessageSujet: We are one [Lyslo H.]   Ven 23 Déc - 21:48

Cela ne faisait pas si longtemps qu'il était de retour de la mission qu'il avait effectué en territoire inconnu, et Losly n'avait pourtant pas eu beaucoup de temps perdu. Il l'avait principalement passé à essayer d'avoir une discussion sérieuse avec Colombe qui le fuyait sérieusement. Il en était profondément blessé, et découragé. Ce voyage l'avait chamboulé, et lui avait fait comprendre l'importance des liens qu'il possédait, dont entres autre celui de son frère qui lui avait profondément manquer lorsque le contact avait été rompu à cause de la distance. (Voir deux premiers paragraphes ici ) Il savait comme son frère était important pour lui, mais c'était sans doute la première fois qu'il réalisait à quel point il n'était rien sans lui. Sans pouvoir lui parler, sans aucun lien, tout contact rompu, c'était comme s'il était mort. Ça avait été un choc, et il avait compris la douleur de Douhbée, de ne pouvoir parler à Vigie télépathiquement, en espérant qu'il soit vivant.

Il n'avait pas masqué sa joie de revoir son frère, et encore moins de reprendre contact avec lui lorsque le navire s'était suffisamment rapprocher pour qu'il puisse à nouveau se raccrocher à ce lien qui lui était si cher. Les semaines avaient passés, les mois, il vivait, marchait, existait comme avant son départ. Mais dans son esprit les choses étaient différentes, et c'est pour cela qu'il voulait renouer avec Colombe, qui le fuyait sauvagement. Ce jour-là, il était dans le clos des chevaux jouxtant l'écurie, couché dans le foin comme à son habitude lorsqu'il recherchait la solitude. Il observait le ciel d'un bleu éclatant, et le soleil qui descendait lentement dans sa course du temps. Un cheval broutait près de sa tête et il sentait le souffle de ses naseaux dans ses cheveux. Il soupira.

Comme si son frère avait senti cette nouvelle vague de déprime qui l'envahissait, il surgit dans son champs de vision. Günter se redressa. Soudain détendu à la vue de son frère, il lui sourit tendrement. « Tu tombes bien. Je me disais justement qu'il fallait qu'on parle... je... pardonnes-moi d'avoir été aussi long, j'avais besoin de temps pour... repenser ma vie et tout ça. » Il soupira. « De toute façon, tu le savais, pas vrai? » La communication verbale, après tout, entre eux, ce n'était utile que pour approfondir les choses. Il tapota le foin près de lui. « T'as vu Colombe? Elle m'ignore encore... » Il soupira à nouveau en baissant les yeux sur ses mains qui chipotaient dans le foin entre ses jambes allongées, mais légèrement arquées, devant lui.

_________________

Kriesa, son épée.
Il lui manque une tête pour être de la même taille qu'elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lyslo H.
Chevalier
avatar

Messages : 42
Date d'inscription : 27/02/2016

MessageSujet: Re: We are one [Lyslo H.]   Jeu 29 Déc - 2:56


Ça avait été difficile. Vigie était un ami et mon ancien écuyer. Le voilà maintenant loin. Très loin. Mon frère n’avait pas été dans le meilleur de ces états dernièrement. Vraiment, je dois dire que ça n’avait pas été le meilleur moment de ma vie. Je m’inquiétais en tout temps et j’essayais de faire de mon mieux pour lui. Mais… il venait un moment où je ne savais juste plus ce que je devais faire. Ce n’était vraiment pas facile être présent pour quelqu’un sans du tout savoir comment être présent. Et là, en plus de tout ça, le voilà qu’il partait en mission aller chercher Vigie. Loin. Je savais qu’il avait quelque chose, mais je savais aussi que je devais attendre.

Je le connaissais si bien après tout et c’était comme un sixième sens que j'avais. je lui avais souhaité bon voyage et nous parlions relativement souvent. Mais finalement, le contact fut rompu et je ne me suis jamais senti aussi seul de toute ma vie. S’il lui arrivait quelque chose, je ne pouvais rien faire pour lui… rien. Même si je pouvais lui parler, au moins, je saurais. Mais rien. J’attendais et j’avoue que tout le long de cette mission folle, j’attendais. Je ne me sentais pas bien du tout, mais je faisais comme. Quand Losly est rentré, tout allait mieux bien que le gros soulagement arriva lorsqu’on prit contact. Mais même à son retour, Losly n’allait pas. Je le voyais. Mais j’attendais. J’étais juste présent pour lui, car je ne savais pas ce que je devais faire.

Une journée, je ne me sentais pas si bien et je me disais que c’était Günter. Oui, nous sommes identiques et très proche, c’est le genre de chose possiblement ressentie. Je me mis donc à le chercher partout. Je devais le voir, je voulais qu’il aille mieux. Et finalement, je trouvai où il était. Je savais qu’il se trouvait souvent là… c’était juste logique. Je l’écoutai m’adresser la parole, lorsqu’il s’excusa. Je m’approchai. Je ne pouvais pas lui reprocher ça, ça serait tout bonnement ridicule de ma part. De plus je le savais… et il savait même que je le savais. « Oui je savais. » Puis je viens m’installer à côté de lui. Il n’y avait que nous deux, personne d’autre ne pouvait nous entendre. Puis, je voyais maintenant que le fait que Colombe l’ignorait lui faisait mal. Bien sûr que je l’avais remarqué, mais… je ne la connais très peu. Du moins, je n’ai jamais parlé des vraies choses avec elle.

« Oui je l’ai vu, ça se voit oui... » Je le regardai et je vins simplement poser ma main sur son épaule. « Peut-être est-ce parce qu’elle s’est inquiétée pour toi énormément ? Peut-être qu’elle t’en veux ? Tu la connais bien, elle est assez instable. Elle a vécu un moment difficile aussi.. » En effet, c’était le cas. mais Losly ne devait pas déprimer pour elle. Il avait survécu à quelque chose qui aurait dû le tuer. « Ce n’était pas facile, en plus que tu es parti après mais… il faut regarder un peu autour ? C’est peut-être qu’un moment, je sais pas… Regardes ce que tu crois qu’il est le mieux ? » Je lui fis un sourire. Rassurant. J’avais besoin de parler avec lui et je l’aimais tant. Il était la seul personne que je savais que j’allais avoir tout le temps. J’ai tellement eu peur de le perdre. Je ne sais pas si tout aurait bien été pour moi si je l’avais perdu. « Dis-moi tout ce que tu veux me dire, ce que tu as sur le coeur. Je suis là pour ça tu sais ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Losly G.
Chef de l'Ordre
avatar

Messages : 78
Date d'inscription : 25/02/2016

MessageSujet: Re: We are one [Lyslo H.]   Ven 6 Jan - 20:02

Il le lui confirmait. Son frère le lui confirmait. Colombe l'évitait bel et bien. Losly soupira, découragé. « T'as raison. » souffla-t-il. Elle aussi avait été ébranlée, il n'y avait pas eu que Günter, la famille royale avait souffert aussi. Sans doute était-il de trop dans tout cela. Son jumeau tentait de lui adresser des mots rassurants, et il n'avait pas tort. Qu'est-ce qui était le mieux pour lui, en ce moment? Pour elle? Devait-il réellement sans soucier? Ou laisser le temps faire son oeuvre?

« Ce que j'ai sur le coeur... » répéta lentement le chevalier. Il se laissa retombé dans le foin et leva les yeux vers le ciel. « Je doute, Hylias. Je ne sais pas si je l'aime encore ou non. La peur que j'ai ressenti... tout ça... j'ai cru comprendre que c'était mes sentiments pour elle qui se réveillait, j'ai tellement eu envie de la voir près de moi... mais maintenant qu'elle s'éloigne ainsi. Je sais pas... » En fait, ce n'était pas ça le vrai problème. Il le devait bien à Lyslo, il devait dire les mots qui lui déchiraient le cerveau depuis si longtemps. « En fait... je doute de moi. »

Se mordant la lèvre inférieur, il ferma les yeux, serrant ses paupières l'une contre l'autre, puis les rouvrit pour les plonger dans les prunelles qui ressemblaient tant aux siennes. « Je sais pas comment le dire. Je sais pas ce que je dois faire. Depuis... ça. J'ai l'impression de ne plus être à la hauteur. Je me suis toujours senti un peu invincible vis-à-vis de mon pouvoir... et je sais que sans cela, je serais mort. Mais... après avoir vécu dans cet état... » Il eut un rire amer. « J'ai peur d'être blessé. Quelle ironie. Moi? Avoir peur d'être blessé? » Il ramena ses yeux vers le ciel. « C'est d'un ridicule. » murmura-til.

_________________

Kriesa, son épée.
Il lui manque une tête pour être de la même taille qu'elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lyslo H.
Chevalier
avatar

Messages : 42
Date d'inscription : 27/02/2016

MessageSujet: Re: We are one [Lyslo H.]   Dim 29 Jan - 23:11

J’avais mal à voir mon frère comme cela. C’était difficile. Je l’appréciais tellement… je ne voulais pas le voir comme cela mais des fois, je savais qu’il fallait se retrouver dans ce genre de situation pour ressortir encore plus fort. J’avais l’impression de me sentir bas aussi, peut-être parce que lui l’était. C’était évident, tout le monde qui le connaissait pouvait dire que ça n’allait pas. Mais moi, moi, je pouvais dire clairement ce genre de choses, j’étais avec lui et je le serai pour toujours. En ce moment, il avait besoin de moi et ça se voyait. Nous sommes en séparera. Je lui disais la vérité, sur Colombe. C’est vrai, mentir ne sert à rien pour le moment.

Il doutait de lui. Qu’il me le dise me fit comprendre que c’était gros. Oui, il ne savait plus quoi faire. Il avait eu peur. Nous avions tous eu peur… S’il partait, je ne sais pas ce que j’aurais fait. Je n’aurais jamais été capable de passer au travers cette étape. Il a eu peur pour lui et j’ai eu peur pour lui. Je sais que c’est quelque chose qui peut arriver, c’est une chose qui existe… mais je ne pouvais pas penser au fait que Losly allait mourir. Il aimait Colombe, mais comme elle partait… il ne pouvait plus savoir ce qui était vrai ou non. Des fois, c’est un sentiment très difficile. Je comprenais son sentiment. Très bien. Je ne dis rien, je l’écoutais seulement. je posai simplement ma main pas loin, montrer que je suis avec lui et que j’allais l’être toujours, peu importe la situation dans laquelle on se trouvait.

Il m’expliqua qu’il avait peur d’être blessé, chose qui n’avait jamais été dans sa vie avant. Depuis son énorme accident qui lui a presque coûté la vie, c’est parfaitement normal. Il trouvait cette situation ridicule. Mais tout de suite, je secouai négativement la tête. Bien sûr, sans ce pouvoir, il serait mort sur le coup… « Oui c’est vrai… je ne peux pas dire le contraire... » Je ne voulais vraiment pas lui mentir. C’était juste comme ça…. « Ridicule ? Voyons, arrêtes de dire que tu es ridicule. C’est normal, c’est nouveau pour toi… mais jamais avoir peur ne sera ridicule. C’est normal, mais ça doit faire un choc… » Je vins m’étendre à côté de lui et je continuai. Je voulais l’aider, savoir qu’il était là.

« Tu sais, tu sais ta limite, tu vas être juste plus fort maintenant. Pour aller mieux, il faut que tu acceptes. Tu ne connaissais pas ça, mais ça existait. Tu connais ta limite et tu sais cela possible. On a tous peur de mourir, personne ne veut mourir, c’est normal. Il faut l’accepter et voilà, on s’améliore. Je ne voudrai jamais te perdre, mais c’est un risque. J’en ai peur, je l’avoue. Mais… il ne faut pas arrêter. Tu es génial, tu sais ? Tu dois juste continuer d'avancer et rappelles toi de tout ça ! » Je sous ris un peu avant de terminer. « Ne laisses pas ta peur te contrôler, mais fais en sorte qu'elle te rende plus fort. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Losly G.
Chef de l'Ordre
avatar

Messages : 78
Date d'inscription : 25/02/2016

MessageSujet: Re: We are one [Lyslo H.]   Lun 13 Fév - 16:07

Son frère ne semblait pas être d'accord avec ses derniers mots. Peut-être était-ce normal d'avoir peur, pour les gens normaux. Mais là, il parlait d'avoir peur d'être blessé, alors qu'il était si difficile de le blessé. Était-ce si normal que cela? Un choc, c'était le bon mot. C'était bien ça qu'il avait, un choc. Il devait faire le deuil de son invincibilité. Et il sortait à peine de sa phase de deuil face à cela. Il devait se refaire, se reconstruire, mais il était tellement atteint par les doutes qu'il avait du mal à avancer.

Lyslo s'installa près de lui et ils demeurèrent côte à côte, à observer le ciel. Pensait-il réellement que tout pouvait le rendre plus fort? Comment tomber si bas pouvait le rendre encore plus fort? Il soupira. Accepter sa peur... Il savait bien que son jumeau avait raison, mais c'était plus facile à dire qu'à faire. Mais ce n'était pas tant mourir qui lui faisait peur, mais de souffrir. La mort il ne la craignait pas. Un jour où l'autre il allait mourir, comme tout le monde. Mais cette douleur... ces sueurs intolérables qui le parcouraient alors qu'il se tordait de douleur... ça, oui, c'est de cela qu'il avait peur.

Il eut un léger sourire, tout comme lui. Génial? Lancer des fleurs à son jumeau, c'était un peu comme s'en lancer à soi-même. Sans doute avait-il raison. À deux, ils étaient plus forts, sans doute était ce qui lui manquait dans ces dernières années d'isolement? La présence compréhensive et intuitive de son frère? Ses paroles lui redonnaient un peu de courage. « Hum, comment avoir peur de me blesser peut me rendre plus fort? Je veux bien te croire Frangin, mais cela me semble plus facile à dire qu'à faire... » Malgré tout, il se sentait moins en dérive, maintenant qu'Hylias était étendu près de lui.

Tournant la tête vers celui-ci, il poursuivit : « Je suis désolé, si tu savais... » Il soupira. « Ce voyage pour aller chercher Vigie, ça m'a un peu ouvert les yeux. J'ai toujours su que tu représentais beaucoup pour moi, mais là j'ai vraiment compris que sans toi je n'étais rien. T'es mon frère, mon sang. J'ai l'impression qu'à nous deux on pourrait conquérir l'ennemi. » Il eut un petit rire et reporta son regard vers les cieux.

« Ça fait longtemps qu'on a pas pris le temps de parler à coeur ouvert... je crois que j'en avais de besoin. Tu sais, tout ce temps, pendant ma convalescence, je savais que tu étais là, que tu me soutenais, et sans toi je n'aurais peut-être pas tenu, résistant ou pas. Tu as vu comme je souffrais physiquement... mais si tu savais comment... que... dans mon esprit ça me semble si horrible, et terrible... je m'en voulais, je me détestais, je maudissais tout, t'as pas idée de tout ce que j'ai pu penser comme horreur alors que je ne connaissais plus que la souffrance... Je m'en veux d'avoir eu ces pensées, d'avoir eu envie de revenir en arrière et de ne pas agir... »



_________________

Kriesa, son épée.
Il lui manque une tête pour être de la même taille qu'elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lyslo H.
Chevalier
avatar

Messages : 42
Date d'inscription : 27/02/2016

MessageSujet: Re: We are one [Lyslo H.]   Lun 27 Fév - 23:35

C’est vrai que pour moi, cela avait été un apprentissage que j’avais fait. Lui, il était en train de le faire. Ce n’était pas quelque chose qui s’apprenait comme ça. Et j’étais là pour cela. Je voulais l’aider, je voulais continuer d’avancer avec lui. Je voulais lui apprendre cela, comme je l’avais appris. Avoir mal dans mes entraînements, ce n’était pas bien compliqué. J’avais l’habitude de tomber et de m’ouvrir un peu, de me blesser... Je n’avais pas peur de tomber et me blesser. Je savais que dans un combat, j’allais recevoir des coups. C’était une chose normale pour moi et je savais que pour lui, c’était bien difficile. J’avais bien du mal à me mettre à sa place, il faut le dire. Mais j’essayais et je voulais vraiment comprendre. Il avait raison aussi... plus facile à dire qu’à faire. L’apprentissage n’était pas toujours facile, il faut se le dire sincèrement.

Je l’écoutais et ses paroles me touchaient. Je ne savais pas comment les prendre. J’étais si important pour lui ? Sans lui, je ne sais pas ce que je ferai. Il était présent pour moi, je l’adorais... Même s’il s’était un peu éloigné, je ne peux pas dire que nous n’étions plus aussi proches. Il a vécu un moment difficile et c’est pour ça que je suis là. Entendre que j’étais si important pour lui me troublait ; je ne savais pas qu’il le pensait presque exactement de la même façon que moi. Je regardais le ciel, sans rien dire. Je souriais, mais là... il est génial. Mon frère était le meilleur au monde, je le savais très bien. Je continuais à l’entendre parler. C’était des paroles... tout à fait, difficiles en fait. Pas que ça me faisait mal, mais ça faisait du bien, je pouvais le dire. Toutes ces émotions, tout cela.... Qu’il le dise comme ça.

« Je ne me doute pas que tu as dur souffrir, que ça a été difficile. Tu n’étais plus toi-même. Nous avions tous peur alors, je n’ose même pas imaginé comment tu as du te sentir. Ne t’en veux pas pour cela, jamais... c’est normal. Personne ne t’en veut pour cela à part toi-même. J’étais à tes côtés. Te voir comme ça, c’était tout un choc... mais tu es là, tu es fort, tu es toujours le Losly que je connais et tu es la meilleure personne au monde. Tu es encore très fort et je le vois ! » Je m’arrêtai un seconde, en reprenant mon souffre. Sincèrement, j’avais des émotions en ce moment et je sentais que j’étais plus ou moins au bord des larmes. Pas gros, juste... ça. « Ne te détestes pas, c’est comme si tu me détestais. Je t’admire de pouvoir en parler et je suis heureux de pouvoir être là pour toi, tu ne sais pas à quel point. » Je ne bougeais pas du tout. Je pouvais lui parler de mes sentiments aussi, c’était important pour moi pour qu’on reparte sur la même longueur d’onde.

« J’étais avec toi dès que je le pouvais... mais... j’aurais tellement mais tellement aimé être là pour toi. Peut-être que tu le savais, mais moi... je restais assis, complètement impuissant. Je ne pouvais juste rien faire... et ce sentiment d’impuissance, c’est horrible... Je te voyais, j’avais toujours été là pour toi et quand tu en avais vraiment besoin... Tu étais là pour moi aussi ! Je ne pouvais juste pas te rendre la pareille... »

Toujours couché sur le dos, les mains derrière la tête, une seule larme coula de mon œil. Je n’avais pas peur de pleurer, mais je ne voulais pas lui imposer mes sentiments... il souffrait, et j’étais celui qui était émotif. Rien qu’une larme... mais il était pour moi la personne la plus importante au monde : je doute que je puisse vivre adéquatement sans lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Losly G.
Chef de l'Ordre
avatar

Messages : 78
Date d'inscription : 25/02/2016

MessageSujet: Re: We are one [Lyslo H.]   Lun 6 Mar - 10:43

Lyslo ne le laissa pas sombrer dans ses mauvais souvenirs et répondit aussitôt aux paroles de Losly. Il l'excusait, lui pardonnait, l'expliquait... Au fond, il avait raison, il n'y pouvait rien. Il était là, se plaignant égoïstement de son sort, alors que ceux qui l'aimaient l'avait regarder souffrir en se sentant impuissant, en souffrant pour lui. Il sourit, un peu malgré lui. S'il était la meilleure personne, son frère l'était aussi, forcément. Le sous-chef se tourna vers celui-ci lorsqu'il se tut et vit son émotion, ce qui l'émut à son tour. Ramenant son regard vers le ciel, il hocha la tête. Il avait raison. Se détester, c'était un peu comme le détester. « Je suis désolé. » chuchota-t-il, conscient soudainement encore plus profondément de ce qu'il avait dû faire subir à son frère. Ils avaient mis tant de temps à s'expliquer... et c'était de sa faute. Tout cela aurait dû être dit depuis beaucoup plus tôt.

En fait, Losly se disait qu'il savait probablement à quel point son frère pouvait être heureux d'être là pour lui, car il ressentait la même chose. C'était si bon de se savoir compris, sans avoir à s'expliquer. De savoir que peu importe les choix qu'il fera, il y aura toujours quelqu'un pour les comprendre et le soutenir. C'était une incroyable chance de naître à deux! La communion infinie, l'amour inconditionnel. Il pouvait tout lui pardonner, car au fond, il agirait de la même façon si c'était lui. Leurs différences étaient si secondaires que rien ne pourrait jamais les séparer. Ils étaient unis par un lien unique, ni magique, ni physique. Quelque chose de spirituel, et d'unique. Unique à eux.

Alors qu'il lui confiait son désarrois, Günter écoutait attentivement, assimilant cette partie de sa convalescence dont il n'avait pas tant eu conscience. À quelque part, il arrivait à comprendre son sentiment et son coeur se serrait. Au fond, il se plaignait, mais un bord comme de l'autre, cela avait été douloureux, à chacun sa façon. Il lui était impossible de comparer une souffrance physique intense avec une souffrance mental intense. Secouant la tête, il ajouta : « Tu es fort, Lyslo. Bien plus que tu ne le crois. D'être rester tout ce temps... en te sentant si mal, et pourtant en restant tout de même... je trouve cette force beaucoup plus louable que celle que j'ai acquis par magie. Toi, c'est naturel... et je crois que dans la même situation, j'aurais vécu pareil, et me serait senti aussi mal... juste quand ce fichu lézard t'as fichu la raclée il y a quelques années, tu t'en es rapidement remis, mais je me suis senti frustré... » Ce n'était pas évident de voir ceux qu'on aime souffrir et de devoir attendre que la douleur parte d'elle-même - avec l'aide des guérisseurs.

Losly tourna la tête vers lui et fut surpris de voir une larme. Il tendit le bras et pris sa main dans la sienne - la soutirant de sous sa tête en tirant sur le coude -, puis lui sourit, un sourire qui véhiculait réconfort, force et espoir. « Toujours unis, pas vrai? » Il hocha la tête. « J'ai confiance en toi, et je te laisserai jamais tomber, comme je sais que tu penses la même chose. Je t'aime Frangin, je suis désolé de tout ce qui s'est passé, mais je crois que je devrai passer à autre chose maintenant... » Déjà, si Colombe acceptait de lui parler, cela l'aiderait. Il se sentait émotif lui aussi, maintenant. Il tourna à nouveau la tête vers le ciel. Qu'est-ce que les dieux leur réservait encore dans le futur?


_________________

Kriesa, son épée.
Il lui manque une tête pour être de la même taille qu'elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: We are one [Lyslo H.]   

Revenir en haut Aller en bas
 
We are one [Lyslo H.]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Émeraude :: Alombria :: Capitale :: Château-
Sauter vers: