Forum RPG médiéval-fantastique inspiré de la série Les Chevaliers d'Émeraude d'Anne Robillard
 

Partagez | 
 

 Un de perdu... deux de retrouvés?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Zéphir
Chef de l'Ordre
avatar

Messages : 59
Date d'inscription : 13/06/2016

Feuille de personnage
Âge: 30 (fév)
Race: Phéryxian
Âme soeur: Georgina

MessageSujet: Un de perdu... deux de retrouvés?   Dim 15 Jan - 16:48

Mais pourquoi est-ce qu’ils n’avaient pas juste pris le meilleur écuyer pour eux dès le début? Gwendoline avait été une aide géniale et une future seccyeth exemplaire, et il avait fallu qu’ils fassent tout foirer avec cet idiot de Meyrick. Quelle perte de temps quand même! Après l’avoir viré, Zéphir s’était résolu à continuer de faire ses missions en solitaires (enfin, autant qu’on peut l’être alors que Saphyra le suit partout) jusqu’à ce que la prochain cohorte soit prête.

Sauf que, alors qu’il organisait la distribution des missions pour les prochains mois, il réalisa avoir excessivement besoin d’Eilyah pour une mission en particulier, qu’il ne se voyait pas attribuer à personne d’autre. Hors, Lugas venait juste de lui être assigné, et ce ne serait pas inteligent ni sécuritaire qu’il suive son maître dans ce qui pouvait être une longue et dangereuse aventure. L’adolescent n’était tout simplement pas prêt encore à se lancer dans la mêlée, après si peu de temps avec un tuteur. Il fut donc décider, en mesure exceptionnel, de le changer de maître. Ce n’était pas habituel, mais le Chef de l’Ordre ne savait tout simplement pas qui il pourrait envoyer à la place de sa sœur dans cette mission, et comme la sécurité des écuyers passaient avant tout…

-Eh bien ce sera nous! annonça-t-il à Lugas, alors qu’il était en train de lui expliquer pourquoi il devait changer de maître si tôt dans sa formation.Nous espérons que tu n’es pas trop déçu d’être aux prises avec le Chef, hum? Nous savons qu’on raconte bien des histoires à notre sujet, entre autre que Saphyra et moi avons bouffé notre dernier écuyer au petit déjeuner… mais la vérité c’est que ce gamin était un imbécile pas possible qui n’avait pas sa place dans l’Ordre. Ce n’est pas ce que nous avons entendu de toi, ton ancien professeur n’avait que des éloges à faire à ton sujet.

Ce n’était pas faux. C’était d’ailleurs pourquoi le Chef s’était occupé personnellement du cas Meyrick, qui était une vraie tête de mule dont l’enseignant recommandait un tuteur strict pour le remettre sur le droit chemin. Mais ce gamin semblait une perte totale. Il n’irait nulle part dans la vie avec une telle attitude. Lugas, en revanche, était un demi-frère de Zéphir, et contrairement à bien des membres de cette famille, il n’avait pas l’ambition de détrôner Jayson et renverser les O’Hell. Au contraire, on parlait de lui comme un jeune qui savait être dans les bonnes grâces de ses supérieurs. Un bon point pour lui.

-Si c’est vrai, on ne pourra que très bien s’entendre, tous les trois. Je sais que ça doit t’ennuyer de devoir changer de maître alors que tu apprenais à peine à connaître notre sœur, mais ne t’en fait pas, on ne va pas chômer ensemble non plus. Ta sécurité n’implique pas l’absence de mission, seulement de t’en attribuer une plus à ton niveau. Mais d’abord, nous voulons voir de quel bois tu te chauffe. Qu’est-ce que vous avez eut le temps de voir, avec Eilyah, avant son départ? questionna Zéphir en guidant son nouvel apprenti vers le terrain d’entraînement de l’Ordre.


_________________


Shenya

Chansons thèmes de Zéphir : Boyfriend et My demons
Celles de Saphyra : This little girl, Smoke and mirror et Dirty Angel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lugas
Écuyer
avatar

Messages : 4
Date d'inscription : 20/10/2016

Feuille de personnage
Âge: 15 ans
Race: Phéryxian-Incube
Âme soeur:

MessageSujet: Re: Un de perdu... deux de retrouvés?   Lun 16 Jan - 13:28

Je fus très étonné lorsque j'appris que le chef de l'ordre, Zéphir, m'avait fait appeler moi personnellement. Après tout, je n'étais qu'un écuyer de l'ordre parmi tant d'autres, même si nous étions demi-frères, mais cela n'avait aucune importance sentimentale dans notre famille, surtout que je n'étais qu'un fils de concubine. Je me demandais donc très sérieusement ce que celui-ci pouvait bien me vouloir. Je suivis sagement le messager qui m'avait été envoyé et laissait tout ce que j'étais en train de faire, j'aurais bien le temps de finir ce compte rendu plus tard... On ne m'avait jamais obligé d'en rédiger d'ailleurs, mais voyant que les chevaliers en avait à faire à leur retour de mission, je souhaitais prendre l'habitude avant qu'on ne me le demande à moi aussi, histoire de ne pas perdre la main en écriture. Après tout en tant qu'écuyer, on ne nous demandait pas grand chose à part de suivre notre maître et de nous entraîner pour progresser.

Lorsque je me présentais auprès de Zéphir, celui-ci y alla de but en blanc : il allait devoir changer de maître, alors même que cela ne faisait que quelques semaines qu'il était l'écuyer d'Eilyah. Celle-ci avait une mission à risques à accomplir et il était trop dangereux que lui-même l'accompagne. Dans un deuxième temps, le chef de l'ordre m'expliqua que de son côté, il avait du renvoyer Meyrick et donc qu'il pouvait à nouveau prendre un écuyer. Il serait donc mon nouveau maître. Est ce que cela me dérangeait de l'avoir pour maître...? La réponse était évidente !

Il est vrai que je me trouvais un peu déçu de changer si vite et de quitter Eilyah, après tout, nous avions trouvé comment nous accorder dans notre vie de tous les jours. Elle n'était pas très bavarde, pas très enjouée, mais elle était très sérieuse dans son travail et était un instructeur intéressant. De plus, je ne m'attendais pas à ce qu'elle ait fait des éloges sur moi auprès d'autres chevaliers. Mais j'ai toujours souhaité être au service de plusieurs seccyeths pour pouvoir apprendre au contact de chacun selon sa manière et ses connaissances, donc j'étais plutôt satisfait quand même.

Mais il fallait avouer que la façon dont le chef de l'ordre s'adressait à moi me déstabilisait un peu. Eilyah était toujours distante et sérieuse et n'avait pas le même manière de parler, même s'il lui arrivait d'être grossière. Zéphir semblait quelqu'un de frais, de dynamique et enjoué, surtout. Je devais donc m'adapter à mon nouveau maître de la meilleure façon, il allait falloir que je réfléchisse à quel comportement retenir avec lui.
Et puis, il fallait avouer que lorsqu'il me parlât d'Eilyah en disant "notre soeur", je fus encore plus perturbé. Nous n'avions presque jamais fait état de notre lien avec mon précédent maître et je n'avais encore que peu eu la possibilité de m'entretenir avec Zéphir, je ne m'attendais donc pas qu'il me reconnaisse comme son frère de cette façon. Bien sûr, cela me rendit très heureux.

Enfin, comme il sembla avoir fini de me parler et qu'il m'avait posé des questions, je me permis de prendre la parole :

Cela ne me déçoit aucunement d'être à votre service, maître, c'est un honneur pour moi d'être votre écuyer. Je fis une pause pour réfléchir à sa seconde question. Avec maître Eilyah, j'ai eu l'occasion de commencer mon éducation au combat, nous en avons conclu que je serais certainement plus spécialisé à l'utilisation de la lance. Elle m'a également donné des conseils sur mes pouvoirs et nous avons eu l'occasion de faire quelques premières envolées sur nos dragons. Si je n'ai pas répondu à toutes vos questions, je vous prie de m'excuser, je donnerais plus de précisions.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zéphir
Chef de l'Ordre
avatar

Messages : 59
Date d'inscription : 13/06/2016

Feuille de personnage
Âge: 30 (fév)
Race: Phéryxian
Âme soeur: Georgina

MessageSujet: Re: Un de perdu... deux de retrouvés?   Jeu 19 Jan - 19:39

Voilà qui commençait une relation sur un bon pas, enfin! Cette génération là n’était heureusement pas pourrie jusqu’à la moelle, l’écœurant Meyrick n’ayant pas eu la chance (ou l’envie, vu comment il était tête brûlée) de contaminer tous ses comparses avec ses idées arrêtées et son tempérament exécrable. Lugas promettait d’être un jeune non seulement obéissant, mais surtout discipliné et agréable de compagnie. Et comme Zéphir et Saphyra détestaient les nombrilistes, ils ne pourraient que bien s’entendre alors. Savoir où était sa place, en tant qu’écuyer, pour pouvoir devenir un meilleur Seccyeth, c’était le début de grandes choses! Là où l’ancien écuyer avec craché sur l’honneur qui lui était fait d’être l’apprenti du Chef de l’Ordre, par orgueil, le nouveau acceptait ce qui pouvait être considérée comme une chance offerte par le destin. Pour ceux qui voulaient un entraînement multiple et diversifiés… «Zéphiyra» était une perle rare!

Le nouveau duo entra dans l’armurerie et Zéphir se dirigea vers les lances immédiatement après avoir entendu son apprenti dire qu’ils avaient déjà, avec Eilyah, évalué quelle arme lui irait le mieux. Il en choisit une pour lui, évalua la taille de son écuyer, et choisit la lance qui lui conviendrait le mieux, avant de l’inciter à le suivre dehors, où des cibles de toutes les tailles et les hauteurs attendaient les Seccyeths venus s’entraîner.

-Eh bien, je supposes que tu vas nous montrer ça, hein? Ça tombe bien, car à la lance, c’est moi qui aie le plus d’expertise. Avec Saphyra, tu verras surtout le combat plus léger. On ne va quand même pas lésiner sur cette partie de l’entraînement, mais ça me fait plaisir de savoir que c’est moi qui passera plus de temps avec toi, si ton style de combat ressemble au mien. expliqua Zéphir en variant si bien entre les «nous» et les «je» qu’il devenait difficile à suivre. Pour les dragons, on verra plus tard, un bon Seccyeth se doit avant tout d’être un bon guerrier, et magicien, avec ou sans dragon, car ils ne peuvent pas toujours nous accompagner. Alors, si tu veux bien nous montrer ce que tu sais faire… sur les cibles… ou contre moi.

Zéphir ne s’effaça qu’à moitié, laissant à Lugas de choisir entre lui démontrer ses aptitudes au lancé de son arme ou au combat direct contre un adversaire avec cette arme particulière. Certes, le Chef préférait cette seconde option, ayant bien envie de se dépenser un peu et n’appréciant pas particulièrement les styles de combats demandant une bonne visée et de la précision : c’était plutôt la force de Saphyra. Alors, même si c’était la moitié homme du duo qui disposait de la force nécessaire pour lancer un javelot ou une lance, il valait encore mieux s’en servir pour… embrocher ses victimes.

Le pouvoir de Lugas intéressait aussi beaucoup Zéphir, bien que pas encore maîtrisé, il avait un potentiel dangereux, destructeur même, lorsqu’il s’aurait s’y prendre plus précisément. À cela, il se sentait légèrement en décalage avec les autres seccyeths, bien qu’il ait toujours réussis à faire progresser ses anciens écuyers en magie. Lui-même n’avait jamais réussi à contrôler son don. Ou alors, au contraire, peut-être le contrôlaient-ils parfaitement? Leur don, c’était d’être deux, et bien qu’inexplicable encore, il constituait une force étonnante : double tactiques de combat, doubles façons de penser, double expertise…

-Allez, montre-nous ce que t'as dans le ventre!

_________________


Shenya

Chansons thèmes de Zéphir : Boyfriend et My demons
Celles de Saphyra : This little girl, Smoke and mirror et Dirty Angel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lugas
Écuyer
avatar

Messages : 4
Date d'inscription : 20/10/2016

Feuille de personnage
Âge: 15 ans
Race: Phéryxian-Incube
Âme soeur:

MessageSujet: Re: Un de perdu... deux de retrouvés?   Lun 6 Fév - 16:51

Lugas avait assez peu passé de temps avec Ondine dernièrement et cela l'attristait qu'il ne soit pas prévu de faire des chevauchées pour le moment, mais il comprenait. Il était évident que son nouveau maître avait besoin de voir où il en était pour ensuite reprendre son apprentissage de la meilleure façon possible. C'était bien entendu pour cela que Zéphir l'avait rapidement emmené dans la salle d'armes et qu'il lui en avait mis une en main après les avoir un peu jaugées. Lugas avait déjà manipulée celle qu'il venait de lui passer, mais peu de temps. Il se rappelait quand même à peu près de son poids, mais surtout de son meilleur point d'accroche. Le jeune homme la fit tourner, descendre et remonter dans sa paume et se sentit à nouveau confiant par rapport à cette arme.

Zéphir l'emmena donc logiquement sur le terrain d'entraînement par la suite. Il lui signifia à peu près qu'il avait autant la possibilité de lui montrer de quoi il était capable sur les mannequins ou en échangeant quelques pas et parades avec lui-même, en tout cas, c'est ce qu'il en avait compris.
Il en apprit plus aussi sur les spécificités de ses deux maîtres en fait, même si celui qui était présent en face de lui pour le moment ne lui avait pas fait part de sa propre technique - à part le fait qu'il maniait pas mal la lance aussi - il lui avait glissé que son double féminin travaillait plus sur du combat léger. Léger donc rapide ? Ou léger donc agile ? Il serait intéressant de savoir ça ! Après tout, il s'était renseigné sur tous les chevaliers en entrant dans l'ordre - et avait d'ailleurs continué à glaner des informations et à analyser chacun - pour mieux apprendre à devenir un bon seccyeth comme eux, il avait par exemple appris que son nouveau maître n'avait pas la même technique de combat selon la forme qu'il prenait. Cette information l'avait doublement intéressé car pour lui, cela signifiait qu'il aurait un double apprentissage dans ces prochaines années et il ne pouvait en être qu'heureux.

Lugas ne savait pas encore faire tourner sa lance de manière impressionnante dans une seule main, mais il l'avait bien en main et savait l'utiliser de ses deux mains, même si l'efficacité n'était pas la même, n'étant pas vraiment ambidextre. Il ne savait pas trop quoi commencer ... Des démos dans le vide ? Non, pas terrible. Sur le mannequin ? En tout cas, il ne se sentait pas prêt à montrer ce qu'il valait en effectuant des échanges avec Zéphir, il était trop tôt.
Il fit donc quelques mouvements pour montrer qu'il savait manier cette arme et son visage prit une expression très concentrée alors qu'il continuait ses changements de main, ses rotations et ses piqués.

Maître ? Excusez-moi, mais je souhaiterais réviser avec vous les différentes utilisations de la lance ... puis-je commencer à vous parler de ce que je me rappelle pour que vous puissiez compléter ?
Une fois la réponse affirmative obtenue, il commença à réfléchir à haute voix tout en manipulant son arme.
Alors, on utilise la lance particulièrement pour piquer sur l'ennemi - il effectua le mouvement - mais c'est aussi une bonne arme de semi distance qui permet d'avoir une longueur d'avance sur les ennemis équipés d'épées. on peut aussi se servir du manche pour frapper les ennemis, le bloquer, frapper, assommer ou même faire des croches-pieds ou autres manœuvres de ce genre. Le pommeau qui se situe à l'extrémité opposée de la lame peut avoir les mêmes utilisations. Ai-je oublié des choses, maître ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zéphir
Chef de l'Ordre
avatar

Messages : 59
Date d'inscription : 13/06/2016

Feuille de personnage
Âge: 30 (fév)
Race: Phéryxian
Âme soeur: Georgina

MessageSujet: Re: Un de perdu... deux de retrouvés?   Dim 12 Fév - 11:45

Seuls les écuyers imbéciles (lire ici Meyrick) ne sont pas capables de se rendre compte de la chance qu’ils ont d’avoir Zéphir comme maître, et visiblement, Lugas est un jeune intelligent. Ce n’est pas une question de se venter, d’avoir la grosse tête… tout le monde le sait, le Chef de l’Ordre procure un double apprentissage, représentant à la fois une femme et un homme, mais surtout ayant deux styles de combats. Oh, et, en plus, ils sont Chefs, pour ne rien ajouter… Son demi-frère prit le temps de prendre le poids de son arme et son ballant, ce que le Seccyeth ne pouvait critiquer, c’était là une bonne habitude, puis la mania quelques instants dans le vide.

Lugas demanda alors s’il pouvait d’abord étudier ses théories avant de commencer le réel entraînement, ce qui surprit le Seccyeth, mais de la bonne façon. On négligeait trop souvent les connaissances, alors que ce qui se passait dans la tête de l’écuyer était tout aussi important que ce que faisait son corps. Zéphir accepta donc, se disant qu’au moins, l’adolescent était quelqu’un de réfléchis, qui ne se lancerait donc surement jamais tête baissés dans des situations risquées sans prendre la peine de l’évaluer (ohhh… est-ce qu’on est encore en train de le comparer à Meyrick?)

-Eh bien, il y a évidemment le lancé aussi, mais ce n’est pas vraiment ma tasse de thé, tant qu’à combattre à distance, nous privilégions… et je parle là de Saphyra et non moi, l’arc ou encore l’arbalète. Car nous trouvons un peu stupide de gaspiller une telle arme en la lançant hors de portée, mais en situation exceptionnelle, c’est bien de savoir le faire.

Sauf qu’on va quand même chercher à ne jamais avoir à se débarrasser de son arme de si puérile façon, parce que si Lugas se débrouille bien avec la lance au corps à corps, vaut mieux qu’il ne se retrouve pas pris à être seulement armé d’une dague ou une épée avec lesquelles il est moins confortable lorsque le véritable affrontement commencera.

-Ainsi, tout comme moi, tu seras un guerrier des premiers rangs, tu ne devrais donc pas souvent voir Saphyra. Quoi que, tu vas voir, elle est plutôt imposante à sa manière, je suis certain qu’elle trouvera le moyen de prendre la place juste pour essayer de te former à sa manière… rigola Zéphir en adoptant sa posture de combat, mais en défensive, pour laisser Lugas mener un peu. Elle est plutôt envahissante, en fait, mais tu devrais l’aimer.

*(S) Oh… moi aussi je t’aime, Zéphir…* susurra une voix presque sarcastique dans sa tête.

_________________


Shenya

Chansons thèmes de Zéphir : Boyfriend et My demons
Celles de Saphyra : This little girl, Smoke and mirror et Dirty Angel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un de perdu... deux de retrouvés?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un de perdu... deux de retrouvés?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Maëlyn - Le dicton "1 de perdu, 10 de retrouvés " c'est des conneries ! Tu as déjà vu 10 mecs qui t'attendent en bas de chez toi ?! Et tu leur dit vous êtes qui ?? " bah les mecs du Dicton !
» Un de perdu...un de retrouvé ?
» Un amour perdu retrouvé- feat Kendall C. Cruz
» La solitude c'est mieux à deux ( pv Tom )
» Deux âmes perdues sur les falaises. [Nagate SEUL]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Émeraude :: Le Sud :: Irianeth :: Château-
Sauter vers: