Forum RPG médiéval-fantastique inspiré de la série Les Chevaliers d'Émeraude d'Anne Robillard
 

Partagez | 
 

 Lucrezia- Lorsque le destin nous joue des tours.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lucrezia
Seccyeth
avatar

Messages : 6
Date d'inscription : 02/02/2017

Feuille de personnage
Âge: 25
Race: Humaine
Âme soeur:

MessageSujet: Lucrezia- Lorsque le destin nous joue des tours.    Jeu 2 Fév - 11:21

Informations personnelles

Nom : Originellement d'Enkidiev, mais maintenant d'Irianeth
Prénom : Lucrezia
Surnom : Zia.
Âge : 25 années
Sexe : Féminin
Race : Humaine

Informations sociales

Royaume d'origine : Shola
Royaume de résidence : Irianeth
Liens: Lors de son arrivée sur Irianeth, Lucrezia ne connaissait personne et tous les pirates de son navire sont morts ou on été tués lors de leur arrivée sur l'île ou peu après. Bien sûr, son maître Morgoth [PNJ], cependant il est décédé au cours d'une mission.

Toutefois, le lien le plus important à mentionner est celui qu'elle possède avec sa meilleure amie. Sa dragonne Venia. D'abord toute petite, puisqu'elle a éclot au contact de la jeune fille, elle est maintenant devenue immense, faisant plus de cinq mètres de hauteur. Ses écailles de couleur vertes témoignent de son appartenance aux dragons de terre. Venia possède une crête épineuse qui se prolonge tout au long de son cou et s'arrête juste avant les ailes, laissant un espace pour installer une scelle, et se prolonge ensuite jusqu'à sa queue. Elle peut ainsi causer d'énormes dommages. Elle possède également une poche abdominale dont la fonction principale est de permettre à Lucrezia d'y prendre place alors qu'elle voyage sous terre, puisqu'elle est chargée d'air. Tout comme sa maîtresse, elle a été très difficile à apprivoiser et elle est très méfiante envers les inconnus. Elle connaît les épreuves qu'a enduré Zia et tient à la protéger à tout pris afin de lui éviter de souffrir davantage.

Autres informations

Pouvoirs:
Télépathie:
Comme tous les seccyeths, Lucrezia possède la capacité de communiquer par la pensée.

Télépathie avec son dragon:
Également, comme tous les seccyeths, elle peut également communiquer par la pensée avec Venia, sa dragonne, et cette dernière peut également communiquer de cette façon avec elle. Leur relation est très puissante, si bien que la dragonne peut pratiquement ressentir toutes les émotions de sa maîtresse.

Création d'une impression de peur:
Lorsqu'elle se concentre, Lucrezia peut produire, chez son adversaire, un sentiment de peur. Ainsi, la personne en question ressentira naître en elle une peur souvent inexplicable, ce qui est très utile lorsqu'on veut détourner l'attention pour contre-attaquer. Si la seccyeth ne connaît pas la peur de son adversaire, ce dernier ressentira simplement un sentiment de peur qu'il ne peut décrire et les effets sur cette personne sont moins puissants et durent moins longtemps. Toutefois, si Zia connaît l'une des peurs d'une victime, elle peut concentrer son pouvoir sur cette peur. Ainsi, si par exemple, la victime a peur des araignées, cette dernière n'aura pas simplement un sentiment de peur inexplicable, mais elle se verra assaillie par des araignées, ce qui provoquera chez elle un sentiment beaucoup plus fort avec des séquelles beaucoup plus importantes. Bien sûr jamais elle n'aura sur elle de vraies araignées. Elle le croira seulement, un peu comme une illusion. De cette façon, elle pourra se mettre à trembler et à perdre momentanément le contrôle de son corps. Comme lorsqu'on a une bonne frousse quoi. Ce pouvoir, qui peut sembler assez puissant, a tout de même ses limites. Si Lucrezia décide de l'utiliser sur un groupe de personnes, cinq par exemple, l'effet qu'il pourrait avoir sur une personne sera divisé en cinq. Ainsi, ils auront la frousse pendant peut-être une dizaine de secondes et cela ne les fera nullement perdre le contrôle de leur corps. De plus, comme tout pouvoir magique, plus longtemps la jeune femme utilise son pouvoir, le plus d'énergie cela lui prend. Pour cette raison, elle préfère connaître la peur de ses ennemis, ce qui lui permet de faire plus de dommages en utilisant le moins d'énergie possible.
Traits particuliers: On distingue Lucrezia par sa peau foncée.

Informations historiques

Histoire: Que fait une femme originaire d'Enkidiev à Irianeth, demanderez-vous? À la fin de l'histoire, beaucoup croirons qu'il s'agit d'une intervention divine, que les dieux avaient, dans leur grand plan de régulation de ce monde, prévu que cette petite Sholienne se retrouverait sur un continent inconnu jusque là et qu'elle deviendrait membre de l'organisation la plus prestigieuse qu'on puisse y trouver, mis à part la royauté. Souvent, on pourrait penser que les dieux se tordent de rire face à une situation aussi surprenante et improbable que celle-ci. Mais cela a toujours été un fait: les dieux possèdent un sens de l'humour que bien peu d'humains comprennent.

À vrai dire, Lucrezia n'a jamais mis les pieds sur terre. Elle est la fille de deux pirates faisant partie d'un équipage particulièrement craint par les villages côtiers d'Enkidiev. Elle fut mise au monde sur le navire et sa mère, ne désirant pas que l'on capture son enfant comme monnaie d'échange contre une cessation des hostilités, restait sur le navire tout au long des pillages, avec sa jeune fille. Ainsi, elle fut élevée sur un bateau, entourée d'homme mesquins, vicieux et souvent ivres, toutefois il s'agissait de sa famille. Dès sa naissance, on la considérait déjà comme une future pirate. Zia grandit donc au milieu de commentaires grivois, d'une forte odeur d'eau salée mélangée à la puanteur des hommes à l'hygiène douteuse et des sons constants d'épées s'entrechoquant. La petite émettait souvent le désir de mettre pied à terre, surtout lorsqu'elle fut en mesure d'exprimer ses pensées. Toutefois sa mère n'osait pas, trop peureuse que la prunelle de ses yeux meurt.

Lorsqu'elle eut quatre ans, on se rendit compte que, lorsque la petite fille était en colère ou bien effrayée, il se produisait des évènements étranges autour d'elle. En effet, le responsable de la colère de la gamine ressentait souvent une peur si intense qu'il ne pouvait plus bouger, comme cloué sur place. Et puis, cela s'arrêtait tout d'un coup et la jeune fille perdait connaissance. Ce ne fut que quelques mois plus tard qu'on comprit qu'elle possédait un pouvoir magique, celui de créer un sentiment de peur chez les gens. Ravi de ce constat, le capitaine vit aussitôt un moyen de remplir ses poches. Ainsi, grâce à Lucrezia, il serait en mesure de s'attaquer à des villages mieux protéger. Il suffirait de mettre l'enfant en colère pour qu'elle cloue littéralement la garde sur place. Peu importait si elle perdait connaissance après, elle ferait en sorte qu'il s'enrichisse et cela n'avait pas de prix.

Cependant, le bateau pirate ne se rendit jamais au prochain village. Une énorme tempête s'abatit sur eux alors qu'il se dirigeaient vers le sud. La tourmente fut terrible et dura plusieurs jours. Jamais il n'y eut d’accalmie pour leur permettre de se situer si bien que lorsque les dieux cessèrent de se déchaîner, ils se retrouvèrent au beau milieu de nul part, sans absolument aucun repère pour déterminer l'endroit où ils se trouvaient. Beaucoup de vivres avaient été gâchées par l'eau et ce qui restait diminuait rapidement, puisqu'il y avait beaucoup de bouches à nourrir. Ainsi, le capitaine prit la décision de laisser le bateau suivre le courant jusqu'à ce qu'ils aperçoivent la terre et ainsi ils pourraient refaire des provisions et recommencer ce pourquoi ils étaient faits. Cependant, ils passèrent plusieurs jours sans voir la terre, si bien qu'ils durent commencer à se rationner. Les portions devinrent de plus en plus petites et de moins en moins nombreuses. Beaucoup crurent qu'ils allaient mourir à bord du navire, car la terre ne semblait pas vouloir apparaître.

Ce fut avec une joie indescriptible, bien qu'à bout de force qu'on annonça la terre. Le capitaine ordonna tout de suite qu'on s'y dirige. Bien des membres de son équipage étaient faibles et complètement déshydratés. D'autres avaient même attrapé une maladie qui semblait gagner de plus en plus de pirates. Le bateau accosta sur une plage rocheuse qui n'était aucunement familière. Pour la première fois de sa vie, Lucrezia mit pied à terre, sa main bien accrochée à celle de sa mère. Les pirates, épuisés, affamés et assoiffés firent quelques pas sur la plage déserte en regardant autour. Avaient-ils mis les pieds sur une île où il n'y avait rien qui poussait? Tout semblait en faveur de cette réflexion. Était-elle seulement habitée? Puis, ils apprirent que oui. En effet, ils furent bientôt complètement entouré d'une escouade de gardes parlant un langage que nul ne connaissait. Tous semblaient bien menaçants et ils s'approchèrent dangereusement. Puis, le bain de sang commença. Les gardes, sachant pertinemment qu'ils ne pouvaient laisser les étrangers repartir, profitèrent de leur très apparente faiblesse pour les exterminer jusqu'au dernier... ou presque. Dans un ultime espoir de sauver sa fille, la mère de Lucrezia lui ordonna de courir le plus rapidement possible et le plus loin, ce qu'elle fit aussitôt. Cependant, elle n'alla pas bien loin. Elle était extrêmement affaiblie et même l'énergie du désespoir ne sembla pas lui donner la force de sauver sa peau. Elle aurait pu utiliser son pouvoir, mais encore une fois elle était trop faible.

La fillette courait en regardant constamment sur son épaule. Les gardes la rattrapaient. Pourtant, elle se sauvait des méchants, comme sa mère lui avait ordonné. Puis, elle trébucha et tomba complètement à plat ventre sur l'étendue rocheuse. Lorsqu'elle se retourna pour voir ce qui l'avait fait tomber, elle vit qu'il s'agissait d'une grosse roche de forme ovale. Intriguée, après tout, elle n'avait jamais vraiment vue de roches et encore moins de cette forme, elle posa la main dessus lorsqu'elle le sentit bouger. Effrayée, la fillette recula. La roche bougea encore et encore, puis elle se fissura. Les gardes venaient d'arriver et assistait au spectacle visiblement consternés. Comment une étrangère pouvait-elle fait éclore un oeuf de dragon? Bien entendu, Lucrezia ignorait ce qui lui arrivait et regardait la roche qui continuerait de craquer. Tout à coup, une petite tête verte et pleine d'écailles surgit et regarda fixement Zia. La petite bête se débattit et finit par se sortir complètement de son oeuf, pour venir se poser sur les genoux de la petite fille effrayée.

On hésita longuement quant à la bonne décision à prendre, puis on décida que le mieux était d'apporter la fillette devant le magicien-enseignant du royaume. S'il décidait de la prendre sous son aile, ils la lui laisserait. S'il ne voulait pas d'elle, le problème serait porté devant le roi et il prendrait la décision finale. Heureusement pour Lucrezia, lorsqu'elle rencontra le magicien, sa dragonne sur l'épaule, tout se passa très bien. Après tout, la règle était claire. Si un dragon brisait sa coquille devant un enfant, il devenait son maître et donc, par conséquent, un seccyeth. Les dieux avaient décidé de ramener cette enfant née dans la mauvaise partie du monde à la maison et ils se devaient de faire en sorte qu'elle considère Irianeth comme sa maison maintenant. Bien sûr, cela ne fut pas particulièrement aisé. Zia ne connaissait pas la langue irianienne et elle revoyait sans cesse les membres de sa famille mourir sous les épées des gardes. Cependant, le magicien était patient avec elle et lui accordait beaucoup d'attention. Ainsi, après les classes communes avec les autres élèves, elle restait chez le mage afin de parfaire sa langue irianienne. Cela ne fut pas aisé, mais elle y arriva. De plus, elle s'était liée d'amitié avec quelques-uns des autres élèves, ce qui, au bout d'un moment, facilita son apprentissage et surtout son intégration. Au bout des six ans d'apprentissage auprès du mage, Lucrezia considérait Irianeth comme étant sa vraie demeure.

On lui attribua comme maître un seccyeth sévère, dur, sans aucune pitié. Il s'appelait Morgoth. Bien que son maître la traumatisait énormément au début de son apprentissage auprès de lui, il eut pour effet de forger son caractère. En effet, Lucrezia était une petite fille craintive qui faisait souvent des cauchemars. Bien qu'elle ne se rappelait plus vraiment des circonstances de la mort de ses parents - elle avait même oublié leur visage - elle faisait sans cesse des cauchemars d'innocents mis à mort par une bande de soldats. Dans ces cas-là, Venia était toujours présente dans son esprit pour la rassurer, la mettre en confiance et surtout calmer ses angoisses. Après tout, elle avait été sa première amie, le premier être en qui elle avait placé sa confiance. Cependant, au fil des années et de ses entraînements avec Morgoth, les cauchemars finirent par disparaître, tout comme la crainte et les angoisses. Zia grandissait en force et en intelligence et la maîtrise de son pouvoir s'améliorait de plus en plus. En plus d'apprendre à chevaucher Venia, elle apprit à combattre - ses armes de prédilection furent deux épées courtes ainsi qu'une dague qui pendait en permanence à ses hanches - à utiliser son pouvoir dans un contexte de guerre, d'attaque, de défense, sur Venia, dans la poche ventrale de sa dragonne, tout.

Avec le temps, Lucrezia devint une seccyeth modèle, très attachée à sa nouvelle maison. Après tout, elle n'avait jamais eu de réelle maison pendant les quatre premières années de sa vie. Elle était reconnaissante au Irianiens de l'avoir accueillie et de l'avoir acceptée comme l'une des leurs. Plus le temps avançait, plus les maigres souvenirs de son enfance disparaissaient. Elle n'était peut-être pas née sur l'île d'Irianeth, mais elle faisait réellement partie de ses sujets. Sa loyauté envers le roi était sans faille.

Allégeance actuelle : Irianeth
Fonction: Seccyeth

Informations Hors-Jeu:
 


Dernière édition par Lucrezia le Ven 3 Fév - 14:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucrezia
Seccyeth
avatar

Messages : 6
Date d'inscription : 02/02/2017

Feuille de personnage
Âge: 25
Race: Humaine
Âme soeur:

MessageSujet: Re: Lucrezia- Lorsque le destin nous joue des tours.    Ven 3 Fév - 14:27

J'ai terminé! <3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Khanrell
Magicien(ne) conseiller(ère)
avatar

Messages : 1644
Date d'inscription : 08/02/2015
Localisation : Shola

Feuille de personnage
Âge: 29 (éter.), 32 (fév.)
Race: Humaine (Vampire)
Âme soeur:

MessageSujet: Re: Lucrezia- Lorsque le destin nous joue des tours.    Ven 3 Fév - 16:33

Hello beauty Wink Tu entres dans la crew! Razz

Bon, juste quelques petits détails pour toi, ma belle. Déjà, Alombria existe depuis seulement 19 ans. À 25 ans, Lucrezia est donc née sur un bateau longeant les côtes ouest d'Enkidiev, qui s'appelle aujourd'hui Alombria, mais c'était quand même Shola Very Happy

Ensuite juste une petite spécification : «Ainsi, si par exemple, la victime a peur des araignées, cette dernière n'aura pas simplement un sentiment de peur inexplicable, mais elle se verra assaillie par des araignées» Elle se verra assaillie? Elle aura l'impression d'être assaillie? Imaginera qu'elle est assaillie? (sentiment de pattes velues sur la peau, etc)? Juste me rassurer que y a pas vraiment d'araignées lol, c'est une illusion seulement? (Visuelle, physique, sonore, tout en même temps?)

Micro détail rikiki de rien du tout : c'est la langue irianienne, et non impérial, car on ne considère par Irianeth comme un Empire, mais un Royaume Razz Y a donc aussi à la fin, dernier paragraphe, tu parle d'Empire ^^ Mais c'est tout!

Présentation en attente
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Philomena
Époux(se) de Roi(Reine)
avatar

Messages : 73
Date d'inscription : 05/02/2016

Feuille de personnage
Âge: 22 ans
Race:
Âme soeur:

MessageSujet: Re: Lucrezia- Lorsque le destin nous joue des tours.    Ven 3 Fév - 17:44

Flemme de changer de compte. Désolée des fois la chronologie pis moi ça marche pas trop!

J'ai modifié et précisé!

_________________
« My freakness is on the loose
And running, all over you
Please take me to places, that nobody, nobody knows
You got me hooked up on the feeling
You got me hanging from the ceiling
Got me up so high I'm barely breathing
So don't let me, don't let me, don’t let me, don't let me go. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Khanrell
Magicien(ne) conseiller(ère)
avatar

Messages : 1644
Date d'inscription : 08/02/2015
Localisation : Shola

Feuille de personnage
Âge: 29 (éter.), 32 (fév.)
Race: Humaine (Vampire)
Âme soeur:

MessageSujet: Re: Lucrezia- Lorsque le destin nous joue des tours.    Ven 3 Fév - 18:47

Purfect!

Présentation approuvée, bienvenue en jeu!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Lucrezia- Lorsque le destin nous joue des tours.    

Revenir en haut Aller en bas
 
Lucrezia- Lorsque le destin nous joue des tours.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quand le destin nous guide sur le droit chemin [PV Brent]
» Le destin nous joue parfois de drôles de tours... Ft Peter ♥
» "Le destin ne nous lâche pas"
» Le destin nous réunit comme il nous sépare
» Le hasard nous entraîne vers le destin qui nous attend. [PV: Ethan Schwartz]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Émeraude :: Recensement :: Recensement :: Irianeth-
Sauter vers: