Forum RPG médiéval-fantastique inspiré de la série Les Chevaliers d'Émeraude d'Anne Robillard
 

Partagez | 
 

 [Animation] Tente des guérisseurs [Ishobel, Miya et Zackeriel]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Parandar



Messages : 332
Date d'inscription : 08/02/2015

MessageSujet: [Animation] Tente des guérisseurs [Ishobel, Miya et Zackeriel]   Mer 8 Fév - 19:21

Pour plus d'informations sur le contexte d'animation, consultez ce topic.

À une distance respectable des combats menés à la frontière du désert et d’Alombria, une tente de premiers soins a été dressée afin de recevoir les blessés. Les écuyères d’Alombria Miya et Ishobel mettent à profit leur pouvoir de guérison, en collaboration avec le guerrier Zackeriel de Shola.

_________________
Notre Parandar, qui est aux plaines de lumière, que ton Rp soit relancé. Que tes joueurs reviennent de vacances. Que ta motivation soit forte, sur l'animation comme dans les rps persos. Donne-nous aujourd'hui notre inspiration quotidienne, et pardonne-nous nos absences, comme nous pardonnons aussi à ceux qui jouent aux Sims. Et ne nous sommets pas à Facebook, mais délivres nous des distractions. Amen.

Je vous salut Admins, plein de pouvoirs. Vous êtes choisis entre tous les joueurs, et les autres rôlistes, nés de votre inspiration, écrivent pour vous.
Saints Admins, créateurs de forum, motivez-nous, pauvres joueurs, maintenant et même pendant les vacances, Amen!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://emeraude.skyforum.net
Zackeriel
Guerrier(ère)


Messages : 516
Date d'inscription : 04/02/2016

Feuille de personnage
Âge: 31 ans
Race: Humain / Elfe
Âme soeur:

MessageSujet: Re: [Animation] Tente des guérisseurs [Ishobel, Miya et Zackeriel]   Ven 10 Fév - 10:52

Si un jour on lui avait demandé s’il était prêt à prendre part à une guerre au nom de sa patrie, Zackeriel aurait éclaté de rire. Lui? Un bon petit soldat? Voilà une idée VRAIMENT saugrenue! Qu’est-ce que sa patrie lui avait apporté dans sa vie? Mise à part mettre sa tête à prix (bon… avec raison, il devait l’accorder), la royauté n’avait été qu’un fardeau sur ses épaules. Il était un criminel, rien de plus! Pourtant… les choses avaient drôlement changé ces dernières années. Après tout, il n’aurait jamais cru rencontrer l’amour de sa vie! Et encore moins être papa… deux fois. S’il revenait en arrière de quelques années, l’ancien Zack se voyait crever seul au milieu d’un taudis à cause d’une surdose de drogue ou après s’être fait tabassé à mort par Uriel et les Lames d’Acier. Or, la vie faisait bien les choses. Il avait d’abord croisé la route de Saros et Agrias qui lui avaient montré ce que c’était qu’une véritable amitié, puis avait fait la rencontre de Capucine. Dès ce jour où il avait mis clandestinement les pieds en Magnolia, sa vie avait changé du tout au tout. Il ne touchait plus à la drogue, buvait de temps en temps seulement et avait maintenant une vie rangée. C’est ce mode de vie idyllique qui l’avait poussé à s’enrôler pour la survie de Shola. Il voulait sauver Magnolia, sauver sa femme dont il était fou amoureux et son garçonnet qu’il adorait. Il voulait s’assurer que sa fille – sa première fierté – survive à cette terrible épreuve afin de pouvoir se rapprocher davantage d’elle. Si au départ il avait eu peur que les gardes ne l’arrêtent pour le jeter en tôle, quelle ne fut pas sa surprise de les voir acquiescer à sa requête en le laissant se joindre aux lignes alliées! Bon… ils espéraient surement qu’il sombre au combat, ce qui les arrangerait visiblement… En même temps, ils n’avaient pas vraiment le luxe de refuser une paire de bras supplémentaires…

À sa grande stupéfaction, ce ne fut pas au front qu’on l’envoya! Visiblement, certains soldats avaient eu vent des capacités de guérison du criminel et avaient décidé de l’attribuer aux soins auprès des blessés. Quelle drôle d’idée! En fait, il fallait croire qu’ils manquaient cruellement de guérisseurs pour lui attribuer une telle tâche… Mais en même temps, il n’avait aucun intérêt à s’en prendre aux blessés et ce n’était pas comme si ces derniers possédaient le moindre bien susceptible de vouloir stimuler son appétit de voleur…

Zack marchait donc d’un pas rapide, la main reposant sur la garde de son épée, en direction d’une immense tente située près de la rivière (côté Alombria) qui séparait les deux royaumes. Vu l’alliance temporaire des deux pays, on lui avait mentionné qu’il manquait des guérisseurs à cet endroit précis. C’était peut-être l’une des nombreuses façons qu’avait trouvées Shola de le tenir loin de ses pairs… M’enfin, pas qu’il en avait réellement à foutre de toute façon. D’un pas assuré, il s’avança devant le garde alombrien qui surveillait l’entrée de la tente, puis déclina son identité. Le militaire lui fit un signe de tête – s’attendant visiblement à sa venue – puis se tassa pour le laisser passer. Quelques rares personnes debout couraient à gauche et à droite pour soigner les blessés beaucoup trop nombreux pour le nombre de ressources disponibles. Zackeriel comprit rapidement à quel point les guérisseurs avaient besoin d’aide… Tous ces gens meurtris… C’était impressionnant. Ce fut plus fort que lui, le semi-elfe eut la bile qui lui monta à la gorge.

- Bon pas le temps de glander, mets-toi au travail, Zack… Marmonna-t-il pour lui-même en déposant ses armes à l’endroit indiqué à cet effet. Pas d’armes dans les tentes de guérisseurs et il comprenait bien pourquoi!

L’ancien brigand retira ses gants qu’il ficha dans la poche arrière de son pantalon couleur d’onyx, puis roula les manches de sa tunique jusqu’à ses coudes. Il agrippa la languette de cuir qui trônait sur son poignet droit et l’utilisa pour attacher ses longs cheveux blonds en un chignon lâche derrière sa tête. Une jeune femme visiblement exténuée arriva à sa hauteur pour l’accueillir et lui indiqua immédiatement l’endroit où reposait un soldat alombrien dont la cuisse arborait une plaie béante et suintante. Le bougre reposait sur le dos, le visage crispé de douleur et attendait de se faire soigner depuis un moment maintenant… Le fils du duc de Shola hocha de la tête d’un air entendu, puis s’approcha du blessé avant de s’accroupir à ses côtés.

- Salut. Je m’appelle Zackeriel, fit-il tout simplement en plongeant son regard airain sur la jambe meurtrie. Je suis heureux de te rencontrer Thomas. Je vais jeter un coup d’œil à ta plaie, d’accord? Pendant ce temps-là, raconte-moi comment tu t’es fait ça…

En fait, il n’en avait un peu rien à foutre du « comment du pourquoi ». Tout ce qu’il voulait, c’est faire parler le soldat afin de lui occuper l’esprit pendant qu’il déchirait son pantalon – à la hauteur de la blessure – pour mieux voir. C’était moche… La veine principale avait été atteinte, d’où le fait qu’il perdait beaucoup de sang et qu’il était si blême. Alors que le jeune homme racontait son récit, Zack hocha de la tête et se contenta de répondre par de brefs « Hmm-hmm ». Il fit signe au jeune homme de l’attendre une petite minute, puis se leva. Il se dirigea vers une table remplie de bandages propres de toutes sortes, de fioles et divers trucs médicaux. L’ancien sous-chef des Lames Pourpres avait déjà guéri plus d’une blessure dans sa vie, mais n’avait jamais « joué dans la dentelle ». En fait, rien n’était mieux qu’une bouteille d’alcool pour désinfecter et une dague chauffée à blanc pour retirer les éclats qui étaient fichées dans une plaie. Après tout, parmi la pègre, le flafla était complètement inutile. En haussant les épaules, le blondinet attrapa une bouteille d’alcool pur, puis un chiffon propre. Il revient vers le blessé, puis lui fit signe de continuer son récit.

Dans un bref mouvement, il imbiba le tissu, puis, sans crier gare le plaqua sur la plaie béante pour nettoyer et éviter les infections. Heureusement, la blessure était nette et donc il y avait très peu de corps étrangers fichés à l’intérieur. Néanmoins, le soldat hurla de douleur, mais Zack n’en fit pas de cas. C’était normal que ça brûle… voir que c’était même bon signe. Une fois sa besogne terminée, le guerrier déposa les effets médicaux au sol, puis fit planer ses mains au-dessus de la blessure, à quelques centimètres de la chair. Il porta toute son attention sur sa besogne et une douce lumière blanche jaillit de ses mains. Les vaisseaux sanguins se refermaient tranquillement et les tissus se rattachèrent l’un à l’autre. L’épiderme se referma finalement, laissant sur place une simple cicatrice. Oh il aurait pu faire disparaître cette dernière également, mais il préférait garder toute son énergie pour les autres blessés.

- Tu seras courbaturé pendant un temps et tu devras te reposer pour aujourd’hui. Tu as perdu beaucoup de sang, alors c’est normal que tu te sentes claqué. Va manger un truc pour refaire tes forces. D’acc?

Thomas, toujours blême et tremblant le remercia malgré tout, puis Zack se contenta de lui foutre une claque sur l’épaule. Il se releva pour ensuite prendre le tissu souillé et la bouteille d’alcool. Il s’éloigna de son patient, déposa les deux objets là où on le lui avait indiqué, puis alla nettoyer ses mains dans un baril d’eau froide, un peu dans ses pensées. Du mouvement se fit sentir au niveau de la porte de la tente. Deux gamines venaient de faire leur entrée. N’étaient-elles pas un peu jeunes pour venir dans un endroit aussi morbide? Tiens… non mais attendez… C’était Ishobel, non? Un large sourire se peignit rapidement sur les lèvres de Zackeriel alors qu’il frottait ses mains avec une serviette propre.

- Les guérisseurs sont de plus en plus jeunes de nos jours, se contenta-t-il de balancer en direction des deux adolescentes. Mais par les dieux, je suis vraiment ravi de voir que nous avons des renforts en provenance de l’ordre d’Alombria!

Son sourire s’élargit davantage en voyant sa fille aînée le reconnaître, puis courir en sa direction. Il la serra dans ses bras et posa un baiser sur le dessus de sa tête! Bon sang qu’il était heureux de la voir! Elle était en sécurité et ne risquait de mourir au combat! Il devait remercier les dieux pour ça!

_________________
Thème

Run away with me
Lost souls in revelry
Running wild and running free
Two kids, you and me

Living like we're renegades


[#2e2118]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ishobel
Écuyer


Messages : 48
Date d'inscription : 04/04/2016

Feuille de personnage
Âge: 14 ans (fév.)
Race: Lycan - Elfe - Humaine
Âme soeur: Miya

MessageSujet: Re: [Animation] Tente des guérisseurs [Ishobel, Miya et Zackeriel]   Ven 10 Fév - 17:44

Dès l’aube, Ishobel avait du aider son maître à partir en mission d’infiltration, la laissant seule au campement. L’écuyère n’avait pas été habituée à être laissée derrière par son maître, mais elle comprenait tout de même l’importance de la présence de Douhbée et Vigie aux côtés d’Adelyn, et qu’ils ne voulaient pas être trop nombreux pour ne pas attirer l’attention. De toute façon, il ne manquerait pas de travail à faire pour les écuyers, elle ne resterait pas les bras croisés, on lui avait assuré qu’il manquait cruellement de guérisseurs, et une paire de mains en préparatifs ne feraient pas de tord non plus, elle avait l’embarras du choix.

Ce qui l’étonna d’avantage, ce fut d’apprendre que Miya non plus, ne faisait par partie de l’infiltration, bien qu’elle se spécialise justement pour suivre les traces de son maître. Encore une fois, on lui servit la même explication, et Ishobel eut du mal à se retenir de trépigner sur place en songeant qu’elle finirait surement dans la tente-infirmerie avec sa meilleure-amie-pour-la-vie. Elle fit un effort surhumain pour ne pas sourire, ce qui aurait été le premier vrai sourire depuis son arrivée au campement… la situation était décourageante, effrayante et angoissante… passer un peu de temps avec sa pardusse préférée (et non son pardusse, il ne faut pas oublier Axel!) allait lui faire le plus grand bien.

La demi-lycane regarda le trio de Chevaliers disparaître par téléportation, et se tourna immédiatement vers sa meilleure-amie-pour-la-vie. Pas de raisons de bouder, maintenant, elle n’était pas seule, finalement! Ce qui était jadis un duo inséparable revenait enfin en force! Depuis qu’elles étaient écuyers, les deux adolescentes avaient eu quelques occasions de s’entraîner ensemble (après tout, Adelyn était proche de Douhbée et Vigie), mais n’avaient jamais vraiment travaillé en équipe, ayant toujours des missions séparées. Aujourd’hui, elles pouvaient se déclarer officiellement en mission guérison, puisque c’était là que leurs capacités seraient le mieux exploitées, et non à récurer des armures et aiguiser des épées!

-En forme Miya? s’enthousiasma-t-elle, incapable de retenir son sourire désormais que son maître ne la regardait plus. La situation avait beau être dramatique, elle n’en était pas moins heureuse. Maître Adelyn m’a dit que les guérisseurs auraient besoin d’un coup de main, alors à moins que Vigie t’aie confié une mission, j’espérais qu’on y aille ensemble! Comme dans le bon vieux temps… Oh Miya c’est fou ce que tu me manques! gloussa-t-elle en entourant la taille de sa meilleure-amie-pour-la-vie d’un bras protecteur, la tirant vers elle sur le chemin qui menaient à l’extérieur du campement, suffisamment en retrait pour que l’infirmerie ne risque rien.

Les deux comparses s’y rendirent rapidement, et constatèrent que l’activité battait déjà son plein. En fait, il semblait que les combats ne cessaient jamais vraiment, même si les nuits étaient plus tranquilles. De nombreux soldats mal en point reposaient sur des lits de fortunes, et quelques guérisseurs visiblement débordés accouraient dans tous les sens, essayant de sauver une vie de plus. Enfin… ça n’allait pas vraiment être une journée de tout repos. Pas question de passer du bon temps avec Miya, elles en auraient par-dessus la tête!

-Papa? s’étonna l’adolescente en entendant Zackeriel les narguer avant de le voir. Miya semblait se demander qui se moquait ainsi des écuyères d’Alombria, mais Ishobel aurait reconnu cette voix entre mille, même si elle ne l’entendait pas aussi souvent qu’elle le voulait!

Repérant enfin le guerrier sholien, ancien criminel, Ishobel se précipita pour se jeter dans ses bras. Il lui semblait ainsi que la situation était moins sombre qu’elle n’y paraissait, et ce bonheur laissait un peu d’espoir en l’avenir. Peut-être, finalement, qu’ils ne courraient pas tout droit à la catastrophe, malgré les effrayants dragons qui se pointaient le museau à leur frontière… Entourée de Miya et Zackeriel, comment cela pouvait-il mal aller?

-Papa, je crois que je n’ai jamais eu la chance de te présenter ma meilleure amie, bien que je t’en aie souvent parlé? Miya, voici mon père, tu peux l’appeler Zack. Mais qu’est-ce que tu fais ici papa? Pas que je n’en sois pas contente, tu sais bien, mais à Alombria?

Plus encore, Ishobel savait que son père était un guerrier redoutable (en fait, dans son cœur d’enfant, «mon père est plus fort que le tiens», Zackeriel ne pouvait être moins qu’un héro trancheur de dragons), et bien qu’elle n’ignorait pas les pouvoirs de guérisseurs de son géniteur, elle s’étonnait qu’on ne l’ait pas placé au front! Ils manquaient tellement de guerriers… Un coup d’œil autour d’elle, entourée de blessés et de mourants, lui rappela toutefois qu’ils manquaient cruellement de guérisseurs aussi… Enfin, elle n’allait quand même pas se plaindre de travailler avec son père!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miya
Écuyer


Messages : 116
Date d'inscription : 21/03/2016

Feuille de personnage
Âge: 15 ans
Race: Pardusse - Lynx
Âme soeur: Ishobel

MessageSujet: Re: [Animation] Tente des guérisseurs [Ishobel, Miya et Zackeriel]   Lun 13 Fév - 20:01

La vie était plus qu’injuste, parfois! Cruelle, même, si on demandait l’avis de l’adolescente. Elle avait voyagé jusqu’à l’extrémité du royaume en compagnie de son maître, l’avait assisté dans toutes les tâches le nécessitant, voire qu’elle n’avait même pas une seule fois essayé de faire à sa tête depuis leur départ de la capitale… et on lui disait tout bêtement qu’elle resterait au campement. Elle ne ferait pas partie de la mission qui se déroulerait dans sa terre natale, soit le Désert. La pardusse avait les oreilles plaquées sur le crâne et une mine boudeuse. C’était à peine si elle ne grognait pas de mécontentement... La voilà qui venait de se coltiner des heures de préparation pour une mission à laquelle elle ne pouvait pas participer. À quoi bon se fendre le derrière en quatre si on était pour la confiner à faire la potiche pendant elle ne savait combien de temps?

Ce fut plus fort qu’elle de lancer des regards mauvais à Douhbée et Soren, jalouse qu’elle était. Si sa bouche ne disait rien, ses yeux n’avaient aucun secret pour personne. Elle n’avait pas plus d’amabilité envers la sous-chef de l’ordre. C’était sans doute de la faute de cette naine si elle ne pouvait pas se joindre à eux pour aller recueillir de l’information. « Bon débarras… » maugréa-t-elle tout bas pour elle-même lorsque les chevaliers et sa sœur eurent enfin disparu. En réalité, elle sentait un nœud se former dans sa gorge à imaginer toute l’aventure qu’elle manquait. Elle ne comprenait pas qu’on n’exige pas qu’elle accompagne le groupe en mission puisqu’elle avait nettement démontré un intérêt pour une spécialisation en tant qu’éclaireuse et l’objectif de la quête correspondait en tous points à ce qu’elle voulait faire.

- Mouais… pas que ça me serve à grand-chose. répondit-elle à sa meilleure-amie-pour-la-vie. Sincèrement, pourquoi s’être entraînée comme une forcenée ces dernières semaines? Elle soupira et laissa ses épaules s’affaisser. Miya força néanmoins un sourire à entendre la demi-lycane parler avec grand intérêt de la tente des guérisseurs. Elle lui rendit son étreinte et se mit à ronronner malgré elle. L’écuyère dut admettre que c’était fort moins pénible de ne pas aller botter des derrières irianiens si elle pouvait avoir son amie avec elle. Allons-y ensemble. Soren m’a suggéré d’aller y faire un tour, de toute façon déclara-t-elle.

Le meilleur moyen de ne pas se laisser aller à sa morosité, c’était de se tenir occupée. Ce serait déjà plus valorisant si elle se savait utile. Ce fut donc de bon pas que les copines se rendirent là où on avait besoin d’elles. La pardusse prit une bonne inspiration pour se donner du courage, car elle n’avait pas l’habitude de voir autant de blessés réunis en un seul endroit. Encore une chance qu’elle n’avait pas le cœur trop sensible, sans quoi elle aurait eu un mal fou à rester dans la tente d’infirmerie. Elle se frotta les mains et s’apprêta à demander aux guérisseurs déjà présents où on avait besoin de ses talents, qu’elle entendit une blague qui concernaient clairement Ishobel et elle.

L’écuyère fronçât des sourcils et tourna la tête en direction du bonhomme qui avait osé se moquer d’elles, prête à lui répondre du tac-au-tac. Elle n’était pas le moindrement intimidée par sa stature musclée; elle en avait vu d’autres! Elle dut toutefois se calmer dans ses ardeurs en entendant un [i]« Papa? »[/b] retentir de la bouche de son amie d’enfance. Pardon? La bouche ouverte comme une carpe, Miya observa sa consœur sauter dans les bras de ce qui était vraisemblablement son géniteur. Sceptique, elle s’approcha de la petite famille.

- Miya. Enchantée. fit-elle en relevant le menton, étant encore sur ses gardes. Elle tendit quand même la main au semi-elfe afin que les présentations soient faites en bonne et due forme.

Elle n’écouta que distraitement la raison ayant poussé le père de son amie à venir aider, car il y avait tant de mouvement partout autour qu’il lui était difficile de rester concentrée sur une seule chose à la fois. Elle se fit alors bousculer par un groupe entrant d’urgence dans la tente. Elle jura, mais se dirigea néanmoins vers les nouveaux arrivés. Elle expliqua rapidement qu’elle faisait partie de l’Ordre, pointant l’enseigne sur son épaule, puis se pencha sur le blessé. Elle retroussa le nez brièvement à la vue des entrailles qui sortaient de l’abdomen du soldat. On ne savait pas trop quoi faire de ce cas, se disant que le pauvre était voué à une mort douloureuse mais rapide, or ça ne décourageait pas l’apprentie de Vigie. Elle laissa Zack aider un homme à installer le blessé sur un lit et, sans attendre, elle plongea la main pour remettre les intestins en place. « Ça ne fera pas mal longtemps. » fit-elle d’une voix aussi rassurante que possible, puis elle activa son pouvoir de guérison. « Vous avez combattu vaillamment. » enchaîna-t-elle. Elle laissa les autres s’occuper de faire la conversation à partir de ce point. Elle devait se concentrer sur ce qu’elle faisait. Par après, elle retira une main qu’elle plaça sur le ventre du soldat, puis enleva doucement la seconde. Les organes internes s’étaient désormais réparés suffisamment pour qu’elle puisse se concentrer à refermer la peau de l’abdomen. Elle dut s’arrêter après un moment, sans pour autant que la plaie soit entièrement guérie… mais elle savait qu’elle ne pouvait se donner à fond pour tous les patients si elle désirait faire la journée.

- Un linge humide et des bandages, s’il-vous-plaît. demanda-t-elle, ne posant pas la question à quiconque en particulier. Elle leva la tête afin de voir qui lui amènerait le nécessaire pour nettoyer ce qu’il restait de la plaie avant de mettre un bandage. Après tout, la victime et elle étaient recouverts de sang.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Animation] Tente des guérisseurs [Ishobel, Miya et Zackeriel]   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Animation] Tente des guérisseurs [Ishobel, Miya et Zackeriel]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» logiciel animation gif
» Persona 4 The Animation
» [Flashback] Une petite journée de détente ! [PV Loyckh]
» Une bonne détente .....Ooh mais c'est Draka!
» [ Film d'Animation ] Kenshin le vagabond : Le chapitre de la mémoire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Émeraude :: Alombria :: Villages et voyages-
Sauter vers: