Forum RPG médiéval-fantastique inspiré de la série Les Chevaliers d'Émeraude d'Anne Robillard
 

Partagez | 
 

 [Animation] Infiltration nocturne [Lotus & Khanrell & Dylan]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Parandar

avatar

Messages : 332
Date d'inscription : 08/02/2015

MessageSujet: [Animation] Infiltration nocturne [Lotus & Khanrell & Dylan]   Mer 8 Fév - 19:23

Pour plus d'informations sur le contexte d'animation, consultez ce topic.

Profitant de la nuit tombée, les magiciens vampires Khanrell et Dylan de Shola s’introduisent en douce dans le campement ennemi endormi, désireux de faire le plus de dégâts possibles (manger, la faim c’est dur) avant le lever du soleil. Ils seront repérés par la seccyeth de garde, Lotus.

_________________
Notre Parandar, qui est aux plaines de lumière, que ton Rp soit relancé. Que tes joueurs reviennent de vacances. Que ta motivation soit forte, sur l'animation comme dans les rps persos. Donne-nous aujourd'hui notre inspiration quotidienne, et pardonne-nous nos absences, comme nous pardonnons aussi à ceux qui jouent aux Sims. Et ne nous sommets pas à Facebook, mais délivres nous des distractions. Amen.

Je vous salut Admins, plein de pouvoirs. Vous êtes choisis entre tous les joueurs, et les autres rôlistes, nés de votre inspiration, écrivent pour vous.
Saints Admins, créateurs de forum, motivez-nous, pauvres joueurs, maintenant et même pendant les vacances, Amen!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://emeraude.skyforum.net
Khanrell
Magicien(ne) conseiller(ère)
avatar

Messages : 1629
Date d'inscription : 08/02/2015
Localisation : Shola

Feuille de personnage
Âge: 29 (éter.), 32 (fév.)
Race: Humaine (Vampire)
Âme soeur:

MessageSujet: Re: [Animation] Infiltration nocturne [Lotus & Khanrell & Dylan]   Dim 12 Fév - 13:17

Depuis qu’ils étaient arrivés à la frontière du désert, les deux magiciens s’étaient tenus calmement dans leur tente de jour, se reposant un peu, mais en profitant pour participer à la stratégie militaire (qui se passait dans leurs quartiers, pour des raisons logiques et pratiques). Le soleil levé, s’ils avaient besoin d’aller chercher quelque chose, ils demandaient à Aegon, en leur compagnie parce que… ben c’était quand même leur fils et l’apprenti de Dylan… Khanrell n’avait jamais passé autant de temps avec lui depuis son accouchement, et avait du mal à s’habituer à cette présence constante, mais heureusement, soit parce qu’il la craignait ou… parce qu’il la craignait (?) il ne lui avait finalement pas tombé sur le système… Eh, peut-être un jour arriverait-elle à être une mère pour lui?

Les nuits, ils sortaient prendre l’air pendant que le petit dormait, surveillant la frontière, vérifiant l’organisation de la garnison… bref, Khanrell faisait son boulot de Magicienne Conseillère. Cette nuit-là, toutefois, ils avaient décidé de ne pas s’en contenter. Dormant toute la journée pour conserver leur énergie, ils avaient demandé à Aegon d’assister les soldats pour avoir un silence parfait dans la tente, et avaient dormis comme des bébés… Puis, le couple vampirique attendit que l’orangée du crépuscule soit complètement dévoré par l’horizon, laissant les campements illuminés par les seules lueurs des feux de camp, avant de finalement sortir de leur tente.

-Emporte le quand même, quoi que je doute qu’on en ait besoin… susurra Khanrell en enfilant ses boucles d’oreilles «en rubis» qui étaient en fait des fioles de sang. Prêt pour un savoureux carnage, mon amour?

Pour Aegon, c’était l’heure du couché, Wrath attendit donc que Dylan s’en occupe, lui ordonnant de rester dans la tente et ne pas les suivre (sait-on jamais) avant de les envelopper tous les deux dans une bulle de silence. Ils n’étaient pas invisibles, mais inaudibles, et grâce à leur vitesse accrue de vampires et leur nyctalopie, ils se faufilèrent aisément dans le camp ennemi, traversant la frontière si rapidement et agilement que nul ne les remarqua. Ils pouvaient bien faire un boucan de tous les diables en courant, la protection sonore de Khanrell les entouraient, les gardes en surveillance ne pouvaient pas entendre ni leur pas, ni leur respiration. La nuit aidant, couverts de vêtements noirs (spécialement les cheveux blonds clairs de la magicienne), ils étaient difficiles à remarquer.

Ce fut donc avec un plaisir non dissimulé que la vampire se glissa dans la première tente qu’elle croisa, après s’être assuré que personne n’y était réveillé (facile, avec sa manipulation des ondes sonores, elle pouvait percevoir aisément toutes les variations de sons qui venaient de l’intérieur de la tente, et les respirations qu’elle percevait étaient si parfaitement régulières que les soldats ne pouvaient que dormir). Dernière vérification visuelle, comme si c’était nécessaire, et Khanrell adressa un clin d’œil à son mari, l’incitant à la suivre. Toujours enroulés dans leur bulle sonore, personne ne put entendre, sur le campement, les cris paniqués du premier soldat qu’elle tua en plantant ses crocs dans sa gorge, sauf ses compagnons de tente… Elle aurait pu le tuer d’un coup, mais elle adorait entendre ses victimes paniquer et se débattre! De toute façon… aucun de ses compagnons d’infortunes n’allaient réussir à s’en sortir, même s’ils étaient cinq en tout, ils ne faisaient pas le poids contre deux magiciens vampires… Dylan maîtrisait la situation avec elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dylan
Magicien(ne) Négociateur(trice)
avatar

Messages : 112
Date d'inscription : 24/02/2016

Feuille de personnage
Âge: 25 ans (22 vamp)
Race: Humain
Âme soeur: Renata

MessageSujet: Re: [Animation] Infiltration nocturne [Lotus & Khanrell & Dylan]   Dim 12 Fév - 19:45

La faim le tiraillait. Le négociateur de Shola s’était volontairement affamé dans le but d’une petite sortie en amoureux… Oh oui. Une jolie sortie de couple, sauf que pour eux, ça ne serait pas fleurs et soie, mais plutôt cri et sang. Mais avant de partir, il devait rassurer son fils. Son adorable moulin à parole, qui depuis des jours n’arrêtait pas de piailler dans sa tête pour éviter de déranger sa mère… et par conséquent, le père avait une migraine ! Une chance qu’il discutait aussi avec son copain parce que sinon, Faith serait devenu fou. Enfin, plus que d’habitude.

Quoi qu’il en soit, l’enfant avait eu une journée chargée et par conséquent était fatigué. Parandar soit loué, il avait trouvé un écuyer parmi les membres de l’Ordre présent en mesure de surveiller la terreur sur patte qu’était Aegon. Un brave garçon d’environ 16 ans qui avait emmené le Petit Prince curieux aux abords des combats pendant qu’ils dormaient lui et Khanrell. Quoi qu’il en soit, il devait s’assurer que son fils allait dormir. Pour éviter qu’ils ne les suivent. Le mage avait donc bordé sa progéniture, lui faisant promettre de rester dans la tente avec la promesse d’une surprise ramener de son expédition. «Goodnight, goodnight, goodnight. Goodnight my little slayer goodnight…* » chantonna-t-il pour l’endormir. Sa berceuse, un peu étrange pour un enfant avait l’avantage de l’endormir rapidement un sourire aux lèvres, son griffon de métal serrer contre lui.

Faith rejoint sa femme, un sourire sadique aux lèvres « Il dort, on peut y aller, mon amour… » susurra-t-il en passant à côté d’elle, non sans lui avoir pincé fortement un sein. Juste pour le fun. Pantalon de cuir noir, botte haute et lacée, tunique noir… il se fondait parfaitement dans le décor. Un peu partout sur lui, ses dagues et autres armes bien camouflées ainsi que son collier-fiole de sang. Le carnage pouvait commencer. Il suivit son épouse au travers de la frontière, courant dans une bulle de silence.

Le campement était silencieux. L’odeur du sang flottait doucement, résultat des derniers combats. Se faufilant dans les ombres, le couple de vampires entra dans une tente où le diner les attendait. Rapidement, ce fut la débandade. Khanrell dévorait un type alors que les compagnons hurlaient de peur dans le silence de la bulle. Dylan éclata de rire en attrapant un qui voulait fuir. Ses ongles –qu’il limait maintenant en pointes- griffèrent le visage et son pouce s’enfonça dans l’œil du soldat. La douleur et l’horreur le fit hurler alors que l’humeur aqueuse coulait sur les doigts du vampire enjoué. De son autre main, il alluma un mur de flamme pour couper toute sortie. Mur qu’il prit soin de garder hors limite des tissus.

Dans le même mouvement, il enfonça ses dents dans le cou, arrachant la gorge dans le même mouvement. L’homme était mort et son sang maculait la bouche et le menton de Dylan. Il n’avait pas de temps à perdre avec les premiers morts, il dégusterait le dernier de la tente. Paralysés par la peur –faut dire que c’est un réveil brutal- les trois autres essayaient désespérément de partir. Le mage agrippa un d’eux et le lança à sa femme qui avait bu son premier avant d’attraper les deux autres. Oui, deux. Une main sur la gorge de celui de droite, il enfonçait ses ongles dans les chairs alors qu’il dévorait le troisième sans ménagement. Ce dernier hurlait jusqu’à ce que l’Alombrien le fasse taire à jamais en lui brisant la nuque d’un coup de dent. Il le laissa choir sur le sol dans un bruit mou. Sa dernière victime pleurait entre ses doigts, implorant sa pitié. Mais… quelle pitié ? Il n’en avait aucune. L’odeur âcre de l’urine lui gâcha son plaisir… même s’il appréciait le fait de lui faire peur à ce point.

D’un coup, il arracha ses doigts de sa victime, envoyant une giclée de sang sur la paroi de la tente. Des trous, il aspira le liquide vital avec délectation. Derrière lui, son mur de feu s’éteignit, n’ayant plus de nécessité. Une fois vidé, il laissa le cadavre tomber au sol et alla embrasser avec ardeur sa femme, partageant ainsi le goût des sangs. Cinq était mort. Ce n’était qu’un début. « Passons donc, à la suivante… » murmura-t-il, presqu’aussi ronronnant qu’un gros chat devant un bol de lait. Aussi silencieusement qu’au début, ils changèrent de tente. Le manège se répéta. Délice sanglant sur la langue, hémoglobine s’aspergeant sur les murs et cris de terreur. Il en plaignait presque celui qui allait découvrir la scène ! Les deux vampires se faisaient un plaisir d’être les plus sanglants possible, laissant toute la place à leur sombre côté. Avant de passer à une autre tente.

Ils avaient fait trois tentes et le mage commençait à être plein. Maintenant, il ne tuait plus pour se nourrir, mais bien par plaisirs. Plaisirs coupables… et horrifiants. Pour les autres. Entre ses mains, la dernière victime en date, qui allait bientôt rendre l’âme entre les crocs… et sous les coups de butoir du Prince qui avait aussi d’autres faims à assouvir. Le tout, sous le regard bleu brillant de sa femme. L’homme n’avait plus la force de hurler, son sang s’écoulant bien trop vite dans la bouche de Dylan… qui adorait le moment. Quand enfin, la Foi se libéra dans une dernière lapée, il laissa son cadavre toucher le sol.

Une fois de plus, le duo à crocs, sortir dans la nuit.


*Goodnight Demon Slayer, chanson de Voltaire.

_________________

What makes heroic strife, to whet the assassin's knife
Or hunt a parent's life with bloody war.
- Ye Jacobite by Name, scotland traditional song
Thème couleur : #a30001 et musique : Bring me to life
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Khanrell
Magicien(ne) conseiller(ère)
avatar

Messages : 1629
Date d'inscription : 08/02/2015
Localisation : Shola

Feuille de personnage
Âge: 29 (éter.), 32 (fév.)
Race: Humaine (Vampire)
Âme soeur:

MessageSujet: Re: [Animation] Infiltration nocturne [Lotus & Khanrell & Dylan]   Mar 14 Fév - 13:10

Ce pantalon de cuir noir lui faisait un cul totalement croquable… et il le savait l’enfoiré! Khanrell avait presque envie d’abandonner la mission, rentrer au campement et régler son cas à son beau mari. C’était presque sadique à ce point-là, de lui imposer cette sensualité dévorante sans qu’elle ne puisse en profiter. Et dévorante était un mot tout à fait approprié pour la situation, car rien n’était plus sexy pour elle que Dylan se nourrissant dans toute sa sauvagerie des irianiens, l’un après l’autre, se contentant de tuer parfois seulement pour le plaisir de voir souffrir sans même s’abreuver. C’est qu’après autant de tentes vidées (de toute forme de vie) et ensanglantées… Ils n’avaient même pas gardé un peu de place pour le dessert! S’ils continuaient à ce rythme, ils devraient se rouler hors du campement plutôt que marcher! Mais c’était si délicieux, et dommage de gaspiller autant de sang pour des vampires qui avaient trop tendance à en banquer. S’ils n’avaient pas craint de s’encombrer, ils auraient transporté des tonneaux pour en ramener à la maison (c’est Theodore qui aurait aimé cette exploitation de la guerre pour augmenter leurs «ressources»).

Dylan s’occupait à chaque tente d’empêcher les fuites, en instaurant un mur de feu, puisque Khanrell mettait toute son énergie à limiter les cris de souffrance et de désespoir à l’intérieur de leur zone. Heureusement, ils ne tombèrent que sur des soldats normaux, aucun magicien ou chevalier, car ils n’auraient pas pu s’amuser autant : il aurait fallu les égorger avant qu’ils se réveillent pour éviter qu’ils appellent à l’aide télépathiquement. C’est tellement plus drôle de lire la panique dans les yeux et les entendre essayer d’obtenir des secours… sans succès.

Les vêtements noirs des deux membres royaux de Shola se croûtaient lentement de sang qui séchait doucement. Khanrell prenait chaque fois le temps de remettre sa capuche pour cacher ses cheveux blonds entre chaque tente (puisqu’elle avait tendance à tomber lorsque ses victimes essayaient de lui échapper) et se les était donc beurrés de tâches rouges également. Sans compter les gouttes qui éclaboussaient son visage et le filet sanguinolent qui coulait sur son menton. Dylan offrait à peu près le même spectacle, à quelques détails près… et c’était magnifique. Excitant même. Entre chaque nouvelle tente, le couple s’embrassait passionnément, partageant le goût de leurs victimes, se délectant des nuances entre les races, tout ce qu’il fallait pour allumer furieusement Wrath, qui peinait à se retenir de simplement arracher les vêtements d’acteur porno que portait Faith et simplement le violer sur place, au milieu des cadavres.

Comme s’il pensait exactement à la même chose qu’elle (mais constatait qu’ils n’en avaient pas le temps) Dylan profita de la faiblesse de l’une de ses victimes pour la violer rapidement et sauvagement, en même temps qu’il buvait son sang, ne lui laissant que constater que son bourreau atteignait l’orgasme avant de mourir, dans la plus grande honte. Mais au grand plaisir de la magicienne, qui se délectait du spectacle, sentant sa propre excitation exploser dans son bas ventre, son corps s’enflammer de désir… et un peu de jalousie. La chance qu’avaient les hommes, de pouvoir «régler ça si vite», le temps leur manquait pour qu’elle ne s’amuse au même jeu que Faith, se contentant de l’imaginer, gémissant et visualisant ces scènes de luxures et de torture auxquelles elle s’adonnerait joyeusement s’ils étaient enfermés dans les cachots de Shola et avaient toute la nuit devant eux.

- Égoïste, et moi alors? J’espère que tu as pensé à te garder de l’énergie pour moi, quand on aura terminé, Dylan, parce que tu ne vas pas t’en sortir facilement.

Non mais, tant qu’à avoir envie de prendre rapidement quelqu’un par derrière pendant qu’il buvait sa victime, il aurait pu choisir l’arrière de sa femme à la place! Ce n’est pas comme si elle se serait plainte. M’enfin, tuer dans la perversité, c’était aussi amusant. Mais il n’avait plus intérêt à se tromper, et pour s’assurer qu’il ait capté le message et les instructions pour sa prochaine pulsion sauvage, Khanrell lui vola sa main et l’enfonçant dans son propre pantalon, le laissant sentir la chaleur et l’humidité explicite qui y régnait.

-Au cas où ça te donnerait d’autres idées… susurra-t-elle en enlevant rapidement la main de son mari de là, parce que s’il s’adonnait à jouer trop longtemps, elle ne serait plus capable de résister.

Les magiciens s’approchèrent silencieusement d’une autre tente, où ils virent des silhouettes bouger légèrement. Khanrell jeta un regard interrogatif à son mari, pour savoir s’ils prenaient le risque de foncer tout de même en espérant qu’ils ne soient pas armés (ils s’étaient peut-être seulement levés pour pisser, mais ils pouvaient aussi être la relève pour la garde), ou s’ils passaient à la suivante en espérant ne pas être vus… car si les enkievs pouvaient les voir, l’inverse était aussi possible. D’un commun accord, la magicienne conseillère élargit sa bulle de silence, et fonça rapidement, toutes griffes dehors, dans la tente en question. Le garde leva son épée vers elle, prêt à l’embrocher si elle faisait un pas de plus, et elle dut donc freine brusquement. Grognant, Wrath émit un cri strident, vibrant uniquement à l’intérieur de sa zone de magie, usant son pouvoir pour atteindre des aigus insupportables, qui non seulement éveillèrent tous les habitants de la tente, mais obligea le garde à lâcher son arme pour se bloquer les oreilles. Puis, sourire aux lèvres, elle récupéra l’épée pour l’éventrer avec, et fit de même avec ses comparses.

-Il va falloir arrêter de jouer maintenant… soupira-t-elle sur un ton franchement déçu. Je suis certaine qu’il allait relever un guetteur, comme il ne s’y rendra pas… quelqu’un viendra vérifier et l’alerte sera donnée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dylan
Magicien(ne) Négociateur(trice)
avatar

Messages : 112
Date d'inscription : 24/02/2016

Feuille de personnage
Âge: 25 ans (22 vamp)
Race: Humain
Âme soeur: Renata

MessageSujet: Re: [Animation] Infiltration nocturne [Lotus & Khanrell & Dylan]   Mar 14 Fév - 14:10

Joueur, Faith sourit comme un gamin prit la main dans le sac –totalement faux le sourire contrit. Il fit rouler ses hanches dans le pantalon qu’il savait absolument indécent tout en s’avançant vers Khanrell. Égoïste ? Peut-être bien… « Allons mon éternelle amour, tu sais bien que de l’énergie, j’en ai à revendre ! … » souffla-t-il suavement les lèvres ensanglantées à quelques centimètres de celles tout autant barbouillées de sang appartenant à sa douce (not) épouse. Alors qu’il l’embrassait sauvagement, mêlant encore une fois les diverses saveurs, elle lui prit la main et la fourra dans son pantalon.

Le poignet cassé dans une position inconfortable le fit frémir, tout autant que l’humidité ambiante. C’était pire qu’une rivière là-dedans. Pour lui donner d’autre idée, ça lui en donnait ! Son érection revenue d’entre les morts (haha) pulsait contre le cuir de son propre pantalon alors qu’il gémissait d’envie. Il avait juste eu le temps de frotter durement ses doigts contre le centre névralgique de la Colère, la faisant gémir. Oh oui, le couple de vampires était dans un état d’excitation bien avancer et aurait adoré être dans les cachots de Shola pour assouvir encore et encore leurs désirs vibrants.

Mais ils ne pouvaient pas s’adonner à leurs plaisirs ici et maintenant. Ils devaient tout de même rester sur leurs gardes et en plus, ils n’avaient certainement pas le temps… leurs intermèdes pouvaient durer des heures. De longues heures de torture mutuelle, de sadisme explicite, de souffrance partagée et d’amour brûlant. Il en avait des frissons juste à y pensé. « Je t’aime, ma reine des souffrances ! Qu’on soit rapidement rentré pour que je puisse te montrer l’étendue de mon amour ! » La voix vibrante de promesse, il l’embrassa une dernière fois en lui mordant violemment la lèvre. Il suçota son sang puis se déplaça plus loin. Ils avaient du travail.

La capuche cachait à nouveau les magnifiques cheveux de sa femme et ils sortirent dans la nuit… pour voir les occupants de la prochaine tente bouger. Enfin, un occupant. Prendraient-ils le risque de passer ou devaient-ils faire le ménage… la question fut rapidement réglée et ils se jetèrent dans la tente, toute sauvagerie dehors. Sachant très bien ce qui allait se passer, il entra après son épouse, évitant ainsi le cri. Par contre, les occupants étaient maintenant bien réveillés… ce n’était pas un problème, leurs sorts furent réglés en quelques mouvements. Dommage. Il aimait bien jouer avec ses victimes ! Là il n’avait pas pu en profiter !

Il fit une petite moue déçue à son épouse. Elle avait bien raison, l’heure n’était plus à l’amusement… l’alerte allait être donnée et ils devaient faire le plus de victimes possible avant d’être découverts et de devoir fuir vers leur propre campement. Faith prit quand même le temps de ramasser une dague ensanglantée, appartenant à un des occupants… il lui avait planté dans le ventre quand l’idiot avait essayé de l’attaquer ! « Aegon va l’adorée, elle est magnifique ! » Après tout, il avait promis à l’enfant de lui ramener quelque chose. Il la glissa avec les siennes et se prépara à sortir de la tente avec Khanrell.


_________________

What makes heroic strife, to whet the assassin's knife
Or hunt a parent's life with bloody war.
- Ye Jacobite by Name, scotland traditional song
Thème couleur : #a30001 et musique : Bring me to life
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lotus
Seccyeth
avatar

Messages : 21
Date d'inscription : 18/09/2016

Feuille de personnage
Âge: 21 ans
Race: Hybride Phérixian-Lycan
Âme soeur: Si j'en ai une, je la plains!

MessageSujet: Re: [Animation] Infiltration nocturne [Lotus & Khanrell & Dylan]   Mer 15 Fév - 12:07

C'était une bonne bataille qu'on avait eu dernièrement, sanglante et bruyante comme je les aime, un peu courte à mon gout mais au moins, Kharta s'était bien amusé. Moi aussi d'ailleurs, bien que je dois à présent entretenir mon armure maculée de sang séché et mes ailes. J'ai horreur de ça, les plumes poisseuses et lourdes de crasse. Heureusement, je suis de garde ce soir, je peux donc profiter de ce moment mortellement ennuyeux pour m'occuper de mes affaires au coin du feu que je dois aussi surveiller, c'est la seule source de lumière avec la lune qu'on a pour ce soir, faut bien qu'on économise les torches pour de potentielles attaques nocturnes. Ah, une bagarre de nuit, c'est ça qui nous manque! Mais bon, ça viendra, faut juste patienter une semaine ou deux, héhé. Et le camps? Ah, bien trop silencieux pour qu'un chien passe inaperçu, même le craquement du bois, rongé par les flammes, ne gênait pas mon ouïe de demi-lycanthrope.

L'eau de la bassine calée entre mes jambes virait lentement au rose puis au rouge à chaque fois que j'y trempais mon chiffon, c'était beau à voir, presque autant que de voir Kharta s'enflammer au dernier moment. Ah, faudra que je le lave aussi, pas question qu'il chope de la vermine! Je ferais ça à l'aube. Alors que je finissais de nettoyer une pièce de ma panoplie Seccyeth, un bâillement parvint à s'enfuir de mes poumons, me faisant ouvrir la bouche de façon exagérée. Le sommeil commençait à me prendre et il n'y avait personne, autant aller chercher l'autre gus qui devait me remplacer il y a un petit moment. La feignasse doit surement profiter justement que ce soit moi qui me tape le sale boulot pour grappiller quelques minutes de repos supplémentaires... Enervée, je me levais lentement, faisant craquer mes os au passage. Appuyée sur la lance que j'avais trouvé sur un étai, je marchais d'un bon pas vers une tente, bien décidée à réveiller l'imbécile à coup de pieds au fessier. Comme je m'y attendais, il pionçait, le silence flagrant de l'abri me le confirmait à lui seul. Ca va jazzer là dedans dans deux secondes tu vas voir... Frappant du pied contre le poteau d'entrée qui tenait la toile bien droite, je me mis à raler.

-On se bouge là-dedans! Nom d'un chien, j'suis pas payée pour faire vos corvées les gars!

L'absence de réaction des gaillards fit monter mon énervement d'un cran et la puissance de mon coup de botte contre le poteau par la même occasion, ce dernier émit un craquement sonore avant de se plier tout simplement, envoyant la toile sur les occupants de l'ancienne tente. Les taches foncées qui commencèrent à prendre forme sur l'épais tissu au contact des soldats étendus sur leur lit me fit hausser un sourcil tandis que je me penchais sur le sable étrangement noir à l'entrée, maintenant visible suite au déplacement de la toile. Lentement, je plongeai mes doigts dans l'étrange matière tout juste absorbée par le désert et encore fraiche. C'était chaud et poisseux. Ca ne pouvait quand même pas être de la poix, si? Pour en avoir le coeur net, je mis deux doigts couverts de sable et de liquide dans la bouche. Le gout âcre dans mon palais confirmait mes craintes: c'était du sang. Me redressant après avoir craché le sable que j'avais absorbé avec le liquide sanguin, je pris la pauvre barre en bois que j'avais cassé et remis plus ou moins la tente en place. Je plantai la lance dans le sol pour qu'elle serve de soutien à la place de l'autre puis m'engouffrai à l'intérieur. En tatonnant, je trouvai la bougie sur un coffre et l'allumai, éclairant un sinistre spectacle et tout simplement sale. Les cinq gaillards avaient la gorge arrachée ou broyée sous les coups de puissantes machoires aux dents visiblement fort pointues. Un soupir s'échappa de mes lèvres, blasée devant ce qui voulait dire "Ta nuit va être longue, ahah!". Je passai ma main dans mes cheveux tout en fixant les cadavres. En plus de mettre gourée de tente, je mettais donnée plus de boulot.

"Catins de mes deux, elles pouvaient pas attendre le changement de garde pour faire leurs saloperies? Va falloir les trouver maintenant..."

Exaspérée, j'éteignis la bougie et quittai les lieux, récupérant la lance au passage, une main posée négligemment sur le pommeau d'une de mes épées. Comment localiser deux mulots dans un camp aussi vaste? Et surtout comment avaient-ils fait pour passer inaperçu? De la magie? Cette pensée réchauffa mon sang jusque là glacé par le froid de la nuit. Deux souris magiques, enfin du sport dans cette guerre! Mais cela ne résolvait pas mon premier problème... Mon nez était inutilisable, bien plus sensible que celui des Phérixians et humains, l'odeur d'urine cuite, de sang et de vieil alcool m'avait grillé les sinus dés le début, à peine l'odeur de sang pouvait-elle me réjouir. Heureusement, certaines plantes peuvent apaiser ma douleur et je dois bien reconnaitre que les mages guérisseurs et leurs traitements sont fort efficaces. Je n'avais plus qu'à suivre la piste des mulots donc... Ramenant mon écharpe en tissu imprégné d'huile d'eucalyptus, je m'aventurai dans l'allée, passant la tête dans la tente suivante. Comme pour la première, ils n'y étaient pas allés de main morte, et le vampire a petite machoire n'arrachait pas la chair, une femelle sophistiquée qui n'aimait pas en foutre partout? Non, c'était plutot son mode opératoire. Voir avec quelle facilitée ils parvenaient à abattre les soldats me faisait trembler comme une feuille. De peur et... d'excitation. Un sourire se dessina sur mes lèvres pendant que je sortais de la tente, c'est alors qu'un mouvement attira mon regard et me força à reculer. Ils étaient juste là! Dans la tente voisine! Bon sang, je m'attendais à ce qu'ils soient un peu plus rapides et la piste plus longue histoire de me titiller un peu plus! Lentement, je me penchai pour les observer, constatant qu'ils étaient bien plus intéressés par les intimités de la vampirette que par moi, malgré la proximité, je ne les entendais pas, ce qui était surprenant. Je compris alors comment ils avaient fait pour s'incruster chez nous sans se faire remarquer, la magie était bien à l'oeuvre, je ne vois que ça pour parvenir à empêcher le son venant d'eux de parvenir à mes oreilles...

J'attendis un peu, le temps qu'ils aillent dans un autre garde-manger pour aller dans celui qu'ils venaient d'abandonner. Curieuse de voir s'ils changeaient de façon de tuer. Dans les deux premières, la faim les avait guidé, cette fois-ci, ils calaient, ou alors ils avaient toujours faim mais ce n'était plus la même... Lentement, je remis la couverture sur la victime qui avait eu de mon point de vue la pire mort qui soit possible d'avoir avec pour bourreau un vampire. Je faisais ça aussi pour préserver un tant soit peu sa dignité, bien que dans l'Au-delà, il doit bien s'en foutre. J'avais suffisamment attendu maintenant. Une fois sortie de la tente, je m'approchais de celle d'à coté, voyant le talon d'une botte entrer dans le logis, probablement celle d'un des vampires, il n'avait pas réagi au bruit du pan de toile frottant par terre et je n'entendais rien non plus venant de l'intérieur. Donc le sort qu'ils utilisaient avait un champs d'action assez vaste, la taille d'une tente militaire commune. Bien qu'il n'y avait pas de son, je pouvais toutefois voir qu'il y avait de l'agitation, celui qui devait me remplacer venait tout juste de se réveiller on dirait, dommage...

Inutile de me jeter dans la mêlée, ils étaient foutus de toute façon, pourquoi me fatiguer et risquer ma peau dans cette tente? J'attendis donc un peu avant de dégainer une de mes épées en os. D'un geste ample, je sectionnai le poteau d'entrée, faisant choir la tente sur elle-même et sur les intrus, gardant un main la lance, prête à pourfendre le premier qui osait sortir. J'ai été suffisamment gentille pour leur donner quelques gardes à déguster, maintenant, on passe à la casserole mes petits chéris! Dommage que j'ai oublié le cor d'alerte à coté du feu avec mon armure, m'enfin, avec le boucan qu'on risque de faire et si je les entraine jusqu'au feu de camp, il y a des chances que quelques uns se réveillent. C'est que combattre deux vampires, ce n'est pas la même chose que batailler contre une armée!

-Allez mes jolis, venez donc me montrer vos sales têtes de rat...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Khanrell
Magicien(ne) conseiller(ère)
avatar

Messages : 1629
Date d'inscription : 08/02/2015
Localisation : Shola

Feuille de personnage
Âge: 29 (éter.), 32 (fév.)
Race: Humaine (Vampire)
Âme soeur:

MessageSujet: Re: [Animation] Infiltration nocturne [Lotus & Khanrell & Dylan]   Ven 17 Fév - 17:50

Avant de sortir de la dernière tente visitée, Dylan ramassa un nouveau jouet pour leur fils, une jolie dague volée sur un cadavre, lui ayant promis de lui rapporter un présent. Khanrell soupira, un air franchement réprobateur au visage. Comme si les enfants, en général, n’étaient pas déjà assez dérangeant comme ça, quelle idée merdique de mettre une arme dans les mains du plus démoniaque des gamins de la royauté sholienne. Enfin, c’était de toute façon à son mari de gérer leur fils jusqu’à ce qu’elle le juge assez calme et mature pour lui donner son attention, alors les problèmes qui en découleraient… n’allaient pas être ses problèmes! Le couple s’apprêtait à franchir l’ouverture de la tente lorsque la toile s’effondra sur eux, l’une des attaches ayant probablement été sectionnées de l’extérieur. Déjà? Dommage, Wrath ne s’attendait pas vraiment à ce que l’alerte soit donnée si rapidement, c’était trop nul. Dire qu’ils s’apprêtaient à partir en plus, et voilà qu’une salope leur tombait dessus comme un cheveu sur la soupe.

Salope, parce que même sans pouvoir voir qui les avaient engloutis, Khanrell reconnut une voix de femme. Enfin, si on peut appeler ça une voix, elle ne comprit même pas un traître mot de ce que l’ennemi leur lança comme pique (ça sonnait vaguement comme insultant, mais elle n’en était pas certaine). D’ailleurs, avait-elle parlé irianien ou bien enkiev? Difficile à dire, elle parlait avec une voix de constipée, comme si ça lui demandait un effort épouvantable (peut-être était-elle attardée?)

-Non mais tu as entendu ça? J’me demande si c’est une enfant avec la chiasse au cul, rigola Khanrell en s’enflammant, bientôt imitée de son mari, brûlant autour d’eux la toile qui les bloquaient.

L’avantage, c’était que, comme la tente brûlait et se décomposait, elle créait également une dense fumée noire les rendant invisibles momentanément aux yeux de leur adversaire. Ils en profitèrent donc pour s’éloigner, se fiant à l’endroit où ils avaient entendu la voix de l’irianienne pour prendre l’autre direction, qui était (tant mieux pour eux) la même que celle de la frontière. Cette garce n’aurait même pas le temps de se rendre compte de se qui se passait avant que les deux enkievs lui filent entre les doigts.

Libbééééréééee! Délivréééée! chantonna Khanrell en imitant ridiculement l’intonation de voix de l’irianienne, chantant comme si elle était en train de se forcer à chier une grosse crotte qui ne veut pas passer. Leee ssaaaang des irriiianiiiien, bloqueeent mes intesttinnnns! continua-t-elle à fredonner malicieusement, poussant son mari en direction de leur campement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dylan
Magicien(ne) Négociateur(trice)
avatar

Messages : 112
Date d'inscription : 24/02/2016

Feuille de personnage
Âge: 25 ans (22 vamp)
Race: Humain
Âme soeur: Renata

MessageSujet: Re: [Animation] Infiltration nocturne [Lotus & Khanrell & Dylan]   Ven 17 Fév - 19:56

Dylan rangeait promptement la toute nouvelle acquisition de l’armurerie familiale dans une des nombreuses poches de son équipement. Il ne la nettoya pas du tout, étant persuadé que son adorable enfant préfèrerait la nettoyer lui-même. Le petit avait un certain enclin vers le sadisme et l’attitude un peu gore. Mais que pouvait-on imaginer d’autre, pour l’enfant de Wrath et Faith ? De toute façon, le gamin ayant été fiancé à l’Héritière, valait mieux qu’il aille cette attitude… après tout, il serait un jour appelé à épauler son épouse dans la gestion du royaume. Et donc des guerres à mener pour la grandeur de la Nation. Ah ! Quel magnifique pied au nez à Vertuas que c’était ! Faith la riait encore dans sa tête.

Quoi qu’il en soit, alors qu’il s’apprêtait à sortir de la tente, cette dernière lui tomba sur la tête. Fichtre ! Ils avaient à peine eu le temps de s’amuser ! Et puis, c’était quoi cette voix dégueulasse ? La moins que rien qui les dérangeait avait-elle bouffé un paquet de coupe-chous ? Ou bien, à force de lécher la merde de son pays, ses cordes vocales avaient fondu ? « Ma chère, même Aegon, alors qu’il était encore aux langes parlait mieux ! » C’est vrai quoi ! On aurait dit un mélange de constipation et de crécelle. Brr.

Le couple de vampires s’enflamma, brûlant ainsi la tente. Dylan adorait toujours autant voir des choses brûlées autour de lui. C’était tout ce dont il avait besoin pour réveiller à nouveau ses envies. La fumée noire masquait tout, ce qui permit aux deux représentants de la famille royale de filer dans le noir, leurs habits sombres aidant. Et Khanrell, qui c’était mise à chanter d’une manière absolument pas digne d’une princesse ! Ah, comme sa femme était géniale ! Étouffant un rire en l’écoutant – c’est qu’elle avait plutôt l’air d’une enfant coincée sur le pot ! – il prit sa main dans la sienne. « Khanrell Wrath, si ce n’était pas déjà fait, je t’épouserais ! J’espère que le sang des Irianiens ne t’indisposera pas trop longtemps… j’ai quelques projets pour nous cette nuit… » susurra-t-il, d’une voix de miel alors qu’il embrassait le dessus de la main qu’il tenait toujours.

Mais pour ça, il faut faire vite… il me tarde d’être au campement pour terminer ce qui a si bien commencé… Tout en parlant, il tira sur la main, pour courir vers la frontière, tel l’enfant innocent qu’il était loin d’être. Mais quand on s’amusait si bien…

_________________

What makes heroic strife, to whet the assassin's knife
Or hunt a parent's life with bloody war.
- Ye Jacobite by Name, scotland traditional song
Thème couleur : #a30001 et musique : Bring me to life
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lotus
Seccyeth
avatar

Messages : 21
Date d'inscription : 18/09/2016

Feuille de personnage
Âge: 21 ans
Race: Hybride Phérixian-Lycan
Âme soeur: Si j'en ai une, je la plains!

MessageSujet: Re: [Animation] Infiltration nocturne [Lotus & Khanrell & Dylan]   Dim 5 Mar - 18:59

Etait ce la peur qui enserrait ma gorge? Non, un simple coup de froid. Saloperie de climat, il a fallu que je chope la crève! Irritée, je me raclais les bronches pour me les dégager quand les deux silhouettes se mirent à bouger légèrement. Finalement, ils mirent le feu à la toile dont le tissu, épais et peu adapté aux incendies, se mit à produire une fumée sombre à l'odeur acre. Mon champs de vision fut rapidement brouillé, instinctivement, je me mis en position de combat, m'attendant à voir surgir les deux bêtes de n'importe où. A ma grande déception, ils ne vinrent pas à moi, ils ne m'avaient pas contourné non plus, sinon je les aurais vu. Les pleutres tentaient de fuir en allant dans l'autre direction! Le sourire qui flottait vaguement sur mes lèvres disparut, ils ne me donnaient plus envie de jouer, et encore moins de m'amuser. Oser venir ici, tuer, puis filer tel des voleurs de farine? Je détestais ce genre de personne... Furieuse, j'ouvrais grandes mes ailes et profitais du courant chaud du feu naissant pour m'envoler tout en me concentrant sur Kharta. Il dormait profondément dans son coin mais au bout du second appel, il se mit à grogner télépathiquement:

"Qu'est ce qu'y a...?"

"Enflamme-toi! On a des intrus!"

"Oh!"


Très vite, des flammes apparurent dans la zone des dragons, provoquant des cris de la part des autres reptiles qui ne tardèrent pas à réveiller une bonne partie du campement. Le temps qu'ils voient les corps et ma silhouette dans les airs, ils allaient rappliquer pour tirer au clair cette histoire. Pendant ce temps, je pourrais m'amuser avec les mulots... D'un claquement d'ailes, je perdis un peu d'altitude, profitant d'un courant frais suffisamment fort pour dépasser le couple qui se mettait à se bisouiller la main maintenant. Ah les amoureux, ce que ça peut me donner envie de vomir... Rangeant mes lames, je me retournai, profitant encore du vent pour m'éloigner, cette fois-ci, je me focalisai sur cet élément. Les mains entrouvertes, je laissais la magie modeler l'air avant d'écarter mes bras d'un coup sec, envoyant deux lames d'air creuser le sable devant les vampires, projetant les grains ci et là suite à l'impact. Une fois au sol, je repris possession de mes épées et lançai une nouvelle lame, cette fois-ci horizontale, droit vers le duo, visant leur abdomen. Ils allaient bien s'arrêter non? Ou allaient-ils continuer à fuir? La colère fit luire mes iris, l'envie de se transformer et de les déchiqueter était tentant, mais avant d'en arriver là, je voulais les tester. Après tout, on ne faisait que jouer, pas besoin d'en faire tout un plat... Et justement, pour appuyer sur la nature de ce "combat", j'envoyai une nouvelle rafale de lame de vent avant de tousser et cracher par terre. Cette crève ne s'arrangeait vraiment pas... Vivement que je retourne au camps pour me blottir contre le ventre chaud de mon compagnon écailleux!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Animation] Infiltration nocturne [Lotus & Khanrell & Dylan]   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Animation] Infiltration nocturne [Lotus & Khanrell & Dylan]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quand la virée nocturne se transforme en cauchemar | Nicolas de Ruzé |
» logiciel animation gif
» Escapade nocturne [Galyana]
» Unité d'infiltration en formation !!!
» Entretien nocturne [Ashenie de Sephren]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Émeraude :: Le Sud :: Désert-
Sauter vers: