Forum RPG médiéval-fantastique inspiré de la série Les Chevaliers d'Émeraude d'Anne Robillard
 

Partagez | 
 

 Make me thrill as only you know how [Athel]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ailis
Écuyer
avatar

Messages : 30
Date d'inscription : 31/03/2016

Feuille de personnage
Âge: 15 ans (fev)
Race: Humaine
Âme soeur: Athelstan

MessageSujet: Make me thrill as only you know how [Athel]   Mer 1 Mar - 16:56

[Publique avertis seulement]

Ailis aimait particulièrement les journées de congé. Non pas qu’elle n’aimait pas sa vie d’écuyère, bien au contraire ! Elle adorait par-dessus tout, les entrainements et même les missions qui devenaient au fils des ans, de plus en plus difficiles. Elle se rapprochait du statut Chevalier et c’était une fierté de tous les jours. On était loin de l’enfant terrorisée par quelques Norrois quelques années au paravent. Maintenant, elle devenait chaque jour une meilleure guerrière sous la tutelle de Lyslo. Le chevalier avait clairement vu le potentiel que pouvait donner un duo entre ses deux écuyers… et il avait raison. Plus les entraînements passer, plus Ailis et Athelstan devenaient un duo mortel. Les deux âmes sœurs étaient parfaitement complémentaires dans un combat.

Quoi qu’il en soit, elle aimait les journées de congé, parce que ça voulait dire qu’elle pouvait prendre un temps pour se relaxer au bain ! L’adolescente aimait particulièrement paresser dans l’eau chaude du bassin, y restant parfois au-delà d’une heure ! C’est pourquoi, dès qu’elle s’était levée ce matin-là, la rouquine avait rejoint son nirvana. En passant de l’autre côté de son paravent, elle avait remarqué que son maître était déjà parti, probablement en vadrouille dans un coin avec son jumeau –et Chef de l’Ordre d’ailleurs – où en train de faire elle ne voulait pas savoir quoi… il restait un demi-incube en plein dans la force de l’âge ! Pour ce qui était de l’incube pur, ce dernier dormait encore profondément bien étaler dans son lit. Elle avait donc rejoint les bains sans bruits.

Les cheveux encore humides, elle revenait vers la chambre. Ailis avait trempotée longtemps et maintenant elle se sentait complètement détendue. Ses muscles trop tendus avaient enfin pu se relaxer… la vie d’écuyère était peut-être géniale, mais c’était dur sur le corps ! En entrant dans la chambre, elle remarqua tout de suite que son coéquipier était enfin levé… Et même très levé en fait. L’adolescent roux lui tournait le dos, faisant face à un meuble sur lequel était posé un miroir et grand bol d’eau pour se toiletter rapidement. C’était là que lui et Lyslo se rasaient où qu’elle se peignait. Et dans tous les cas, là, il ne se rasait vraiment pas.

Dans le plus simple appareil, Athelstan était très occupé à… s’aimer lui-même. La vue figea l’adolescente sur le pas de la porte. Ils se connaissaient depuis la plus tendre enfance, il était son meilleur ami et ils partageaient tout… mais c’était un côté de leurs vies qu’ils avaient plutôt évité. Pas nécessairement par gène surtout à cause d’une forme d’occultation. Pour Ailis, son ami était toujours le même petit monstre qui courait derrière son clone imitant une poule. Sauf que là tout de suite, il n’avait vraiment plus rien de l’enfant. Même qu’il n’avait plus vraiment de commun avec le jeune qui l’avait embrassé trois ans au paravent. La bouche sèche par la vision qui s’offrait à elle, l’écuyère ne manquait pas une miette. Ses yeux glissaient sur le dos et la chute de rein du garçon… passant par les ailes qui frémissait doucement et sur les fesses musclées et contractées. Son ventre s’enflamma de désir brut.

Il était là juste devant elle, elle voyait ses yeux fermer dans le miroir et son air de concentration extrême… la bouche entrouverte sur un souffle saccader lui donnait envie de la goûter à nouveau. Sans vraiment l’avoir décidé, elle s’avança doucement vers lui. Il ne l’avait pas entendu, trop occuper à s’affairer sur sa masculinité… qui était fort agréable à voir d’ailleurs. Les joues chaudes, autant par les désirs que par la timidité Ailis se plaça juste derrière lui et glissa doucement ses doigts sur le dos d’Athelstan.

Elle sentait sa poitrine être tendue et la chatouiller alors que ses pointes frottaient contre le tissu de son peignoir. Les sensations expérimentées avec Ishobel revenaient… et elle savait ce que ça voulait dire : elle avait envie de son ami. Terriblement envie de lui… et n’avait-elle pas dit à son amante qu’elle voulait voir si Athel vibrait pendant ? De ce qu’elle sentait, il vibrait effectivement un peu…

Les magnifiques yeux bleus s’ouvrirent de surprise et elle croisa son regard voilé dans le miroir… elle-même avait les yeux brûlant de désirs… ne laissant aucune place à doute. Ils étaient tellement proches tous les deux que c’était pratiquement un miracle que ça ne soit pas arrivé plutôt… Ailis n’aurait jamais osé être aussi téméraire avec aucun autre homme, mais Athelstan avait toujours été spécial. Ne quittant pas son regard, elle se pencha pour poser ses lèvres contre la nuque couverte de petits cheveux roux. « Ne t’arrête pas pour moi… » susurra-t-elle, un peu moqueuse, dans son humour typiquement elle en voyant qu’il ne bougeait plus… probablement, car il ne savait plus comment réagir. Honnêtement, elle ne savait pas trop ce qu’elle faisait non plus. Elle agissait à l’instinct, vu qu’il ne semblait pas horrifier et sur le point de la repousser… bien au contraire. Avec un petit sourire joueur, elle lui attrapa un lobe d’oreille entre ses lèvres/dents. Elle avait découvert que c’était un endroit bien intéressant…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Athelstan
Écuyer
avatar

Messages : 16
Date d'inscription : 31/03/2016

Feuille de personnage
Âge: 15 ans (Fev)
Race: Incube
Âme soeur: Ailis

MessageSujet: Re: Make me thrill as only you know how [Athel]   Mer 1 Mar - 22:31

[sujet à changement et modification]

Athelstan faisait la grâce matinée ce matin. Pas d’entrainement au programme. Juste le bonheur de relaxer dans un bon lit confortable. S’il pouvait avoir une copie de lui qui dormirait à côté de lui, il l’aurait vrai. Les nuits paraissait vide et froides plus les années passaient à dormir seule. Il finit par s’étirer et lever la tête. Personne ? Il s’avait que son maître sortait rejoindre son frère parfois, alors rien de nouveau ici. Pour sa part, Ailis allait souvent prendre un long bain les jours de congés. Un petit sourire encoin et une pensée grivoise lui traversa l’esprit s’imaginant avoir du plaisir à prendre un bain avec.

Il se leva avec cette image en tête imaginer Ailis toute nue dans les bains de l’ordre et avança vers le miroir. L’incube ne s’était pas embarrassé de s’habiller. Après tout, il était tout seul et perdu dans ses pensées. C’est la qu’il vu l’horreur ! Il s’approcha et fixa intensément l’énorme bouton qui avait élu domicile sur sa joue.

- Faut que t’ôte ça !
- C’est vraiment laid !
- Y’a pas une fille qui voudra t’approcher avec ça !
- Reste Calme !
- Aidez-moi bande de pipelette au lieu de Jacasser !!!!

Après bien des manœuvres, du pue et des grimacements, Speedy finit par venir à bout de la bête sur son visage. Il ne pouvait pas faire disparaitre la chose d’un coup de magie, mais il inspecta le reste question qu’il n’y est pas de mauvaise surprise. C’est en laissant trainer ses mains partout sur lui pour s’inspecter qu’il analysa plus en détail sa masculinité. Il prit l’objet entre ses doigts et s’amusa à l’astiquer lentement et le rouler entre ses doigts. Les sensations étaient toujours aussi intéressantes, mais encore meilleur en laissant aller son imagination. Les visages des écuyères Alombriennes donnaient de l’entrain et de la vitesse à ses mains. Il s’était assurer qu’il n’y avait plus aucun bouton sur lui, mais il devait s’assurer que le tout fonctionne parfaitement bien. La bouche s’entrouvrit légèrement, sa respiration s’accélérait, ses yeux se fermèrent, ses ailes vibraient aussi.

Un contact sur la peau de son dos lui fit ouvrirent les yeux par surprise. C’était… c’est Ailis ! Elle le fixait dans le miroir, les yeux remplis de passion. Il se croyait dans un de ses rêves. C’était peut-être un rêve aussi ! Non, les rêves ne lui murmuraient pas aux oreilles avec les cheveux mouillé, avec une simple chemise de nuit qui ne cachaient pas grand-chose et avec l’odeur de son shampoing. Sans compter qu’ils ne lui mordillaient pas les oreilles pendant qu’il l’astiquait son membre vigoureusement ! Ça évitait de perdre le contrôle comme dans l’instant présent avec une de ses mains recouverte de fluides collants et gluant.

Est-ce que c’était mieux ça que d’aborder un énorme bouton dans le visage ? Il était trop obnubilé par sa présence, sa poitrine prédominante et son être qui réclamait un contact rapide, puissant et profond avec la rouquine !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Make me thrill as only you know how [Athel]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Live Fast, Die Young and Make a Beautiful Corpse - Anastasia Vanderbilt ❀
» MAKE YOUR OWN FAIRYTALES
» And in the end, the love you take is equal to the love you make ✖ Diana Angelus Leroy
» you make me shine ▲ shane
» Rosemary > Can you make it feel like home ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Émeraude :: Alombria :: Capitale :: Château-
Sauter vers: