Forum RPG médiéval-fantastique inspiré de la série Les Chevaliers d'Émeraude d'Anne Robillard
 

Partagez | 
 

 Let's play! [Orayshu]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Eisen
Élève
avatar

Messages : 2
Date d'inscription : 10/02/2017

Feuille de personnage
Âge: 9
Race: Lycan
Âme soeur:

MessageSujet: Let's play! [Orayshu]   Mer 19 Avr - 12:50

THAT’S A NEW KIND OF RAT

Aujourd’hui était l’une de ces rares journées où il n’y avait pas de cours, mais cela ne changeait rien à la routine quotidienne d’Eisen.  Au lieu de dormir en classe, il avait dormi dans son lit, avait raté le déjeuner, avait été voler de la nourriture, s’était fait pourchasser par les domestiques, bref, la même chose que d’habitude à des heures différentes.  Ainsi donc, Eisen était présentement occupé par son passe-temps favori : faire tomber les meubles.

Bien évidemment, maintenant qu’il avait neuf ans, le château savait ce qu’il faisait, et donc il y avait de moins en moins de trucs à faire tomber.  L’Ordre s’était rendu compte que peu importe les punitions, Eisen continuait, et donc il lui était interdit de se rendre dans certaines parties du château.  Comme Eisen n’était qu’un enfant, les soldats pouvaient facilement lui bloquer le chemin.  Eisen n’avait pas encore appris à se sauver de leur supervision, mais – OH!  Le soldat qui bloquait le chemin vers l’aile royale s’était endormi!

Et c’était comme cela qu’Eisen avait appris à se sauver de la supervision des soldats.

Évidemment, le jeune garçon n’avait jamais mis les pieds ici auparavant.  Il n’avait aucune idée d’où ces portes aboutissaient (d’ailleurs, était-il vraiment dans l’aile royale?), mais il était vraiment impressionné par ce qui se trouvait ici.  Le couloir était vraiment… beau… et rempli!  D’ailleurs, puisque tout était nouveau, il ne pensait même pas à détruire de quoi.  Il y avait, au milieu de ce corridor, une énorme toile, représentant quelqu’un qu’Eisen ne connaissait ou ne reconnaissait pas.  C’était un homme à la chevelure noire et aux vêtements rouges, avec des ailes noires, qui regardait quelque chose, et qui était beaucoup plus grand qu’Eisen.  Le jeune élève le dévisagea, un peu comme étonné de la présence d’un homme si grand.  Il ne savait pas que les adultes pouvaient être si grands…  Après tout, il était même plus grand que l’enseignant du moment, qui était probablement l’adulte le plus grand qu’Eisen connaissait du moment.

Intrigué par ce mystère, Eisen forma sa masse noire autour de sa main, sortant ses griffes, pour pouvoir aller toucher la face sur la toile, mais il fut déconcentré par quelque chose qu’il avait frappé avec sa main noire.  Il se retourna d’un coup vif, donnant une claque par le fait même à la chose derrière lui, et il vit une masse jaune.  Eisen ne sut comment réagir.  C’était… oui, c’était probablement la première fois qu’il voyait du jaune aussi intense.  C’était… oui, c’était quoi ça?  Le jeune élève saisit la masse avec sa main noire pour la secouer dans les airs, puis vit qu’il y avait un enfant.  C’était un petit bambin avec des cheveux noirs, habillé d’un étrange vêtement jaune avec des espèces d’oreilles bizarres.


― « Téki tsoi? » s’exprima Eisen avec toute la compassion qu’il pouvait trouver en soi, relâchant le bambin sur le sol, aspirant bruyamment sa salive qui l’empêchait de prononcer correctement ses mots.  Il pencha la tête sur le côté, sans dissiper la masse noire autour de sa main, dévisageant le jeune enfant en jaune, ayant complètement oublié la toile gigantesque derrière lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orayshu
Prince(sse) héritier(ère)
avatar

Messages : 5
Date d'inscription : 15/01/2017

Feuille de personnage
Âge: 2 ans
Race: Phéryxian - Corbeau
Âme soeur: Sa maman ? ♥

MessageSujet: Re: Let's play! [Orayshu]   Lun 24 Avr - 20:56

Quand on a deux ans, tous les matins ressemblent à n’importe quel matin, tous les jours ressemblent à n’importe quel jour. Les mêmes visages, parfois quelques surprises, mais on n’attend rien de la journée, outre rire, courir et s’amuser. La vie est beaucoup plus belle lorsqu’on n’attend rien du tout d’elle. Orayshu riait tout seul, entouré de ses petites figurines de bois, sur son moelleux tapis à poils de licorne. Enfin, on lui à dit que c’était des cheveux de licornes, car ils étaient bien longs et de toutes les couleurs. Et quand les adultes disent quelque chose, c’est toujours nécessairement vrai, parce que ce sont des adultes et qu’ils sont comme des dieux. D’ailleurs, il était bien surveillé par une adulte, qui s’assurait qu’il ne quitterait pas la sécurité de sa chambre comme avaient l’habitude de le faire les tri..

Heu, ou pas? Shu cessa son jeu, les yeux écarquillés de surprise, en entendant un ronflemment sonore. Il se leva maladroitement, un dragon d’acajou toujours en main, et s’approcha de la silhouette évachie sur le divan de son appartement princier. Il gloussa avant de tendre sa main vers le pied de sa nounoue, lui chatouillant le bout de orteils. Tout ce qu’il obtint comme résultat, ce fut un léger soubresault, mais elle continua de ronfler plus fort. Trop ennuyant! Et s’il allait jouer avec des gens réveillés? Mouais, c’était une meilleure idée. C’est ce qui est merveilleux, quand on a deux ans… on passe facilement à d’autres choses (et on disparaît VRAIMENT TRÈS VITE).

En moins de temps qu’il n’en faut pour dire «Orayshu», le petit bonhomme en pyjama déambulait dans l’aile royale. Soudain, il apperçu un terrible sorcier armé d’une masse noire prêt à saccager le tableau de son ancêtre! Sans qu’il s’en rende compte, son corps se couvrit d’électricité statique, et il fonça en direction du démon venu de l’enfer pour l’anéhantir (toujours ancré dans son jeu d’un peu plus tôt où il jouait à la guerre avec les dragons et se considérait un vaillant guerrier).

Heureusement que ce n’était qu’un garçon, car une telle débilité enfantine aurait pu tuer Orayshu, alors qu’il se fit seulement un peu mal au contact de la main de l’inconnu. Il avait à peine réalisé ce qui se passait que l’étranger (tueur de portrait) le frappait en se retournant pour voir ce qui l’avait électrocuté (enfin électrocuter est un bien grand mot puisque ce n’est que de la static, meh). Le petit Prince en tomba sur les fesses, et se fit bien mal cette fois-ci, si bien que ses yeux se remplirent bientôt de grosses larmes d’enfants et que sa bouche pleine se mit à tressauter violement.

-TOI QUI? hurla l’enfant dans un sanglot. Fait mal! Moi P’ince! Toi fait mal à Shu! gronda-t-il au travers ses larmes, à moitié compréhensible. Toi pas l’doua b’iser dessin papy!

En fait, on lui avait souvent répéter de ne pas toucher les œuvres d’art du château, surtout les portraits (très couteux à faire) alors il répétait les consignes. Mais il rêvait lui aussi de pouvoir toucher le visage effrayant de son grand-père, il faisait encore parfois des cauchemars à force de le voir chaque soir avant de rentrer dans son appartement pour aller se coucher…

-Même si papy pas beau, pas toucher.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Let's play! [Orayshu]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Enfin.... : Passage en Free to Play « imminent » en Europe
» 05. The games we play
» Guide pour étoffer votre rôle-play
» Nano. Role Play !
» fait votre play liste ici

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Émeraude :: Le Sud :: Irianeth :: Château-
Sauter vers: