Forum RPG médiéval-fantastique inspiré de la série Les Chevaliers d'Émeraude d'Anne Robillard
 

Partagez | 
 

  Entre deux eaux [Zénor]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Entre deux eaux [Zénor]   Mer 1 Avr - 9:30

Que savais-je en prenant la mer si ce n’est que mes dernières chances de survies. La vie étais plus simple en tant que pirate c’étais sûr ! Mais je ne savais pas encore comment allait se dérouler le reste des évènements. Quand la porte s’ouvrit un vent doux entra dans la pièce et le brouhaha ambiant qui régnait sur le pont. Quand je sortis de la cabine accompagnée de la jeune femme certaine tête se tournèrent vers moi et quelque ricanement fusèrent de la bouche de ceux qui avaient devinés la cause de mon retard … Un matelot s’approcha près de nous et nous jeta un regard amusé. Tridias étais grand et fort. Il était d’un brun très foncé et avait des yeux bleus presque blancs … Il était mon meilleurs marin et faisait souvent office de quartier maître … Même si il allait falloir que je m’en trouve un car Tridias n’aimait pas ce poste ! Il me lança des paroles d’un ton moqueur. « Hé cap’tain ! C’est une bien jolie femme qui se tiens à ton côté ! Aurais-je l’espoir de pouvoir te l’emprunter ? »  dit-il en créant une hilarité chez les marins. Un sourire amusé était dessiné sur mes lèvres alors que d’un ton posé je lui répondis calmement. « Mon cher sache qu’il est dit que les femmes portent malheur sur un navire … Et bien je pense que si quelqu’un tente de la toucher il comprendra que la femme en question n’est pas directement impliquée dans cette légende » dis-je en faisant tournoyer ma dague entre mes doigts. Mon quartier maître par intérim éclata de rire et retourna à son poste alors que j’entraînais Aren jusqu’au gouvernail.  Il était sculpté finement et un corbeau se trouvait en son centre.

Je pris le gouvernail de mes deux mains. « Tous à vos poste on fait demi-tour ! » dis-je en tournant le gouvernail d’un coup violent pour virer de bord. Le navire partis pour refaire le voyage inverse qui durerait bien une bonne heure vu la distance parcourue. Pendant ce temps je fixais l’océan qui laissait place au littoral de l’autre côté. Les marins se mirent tout de suite au travail et un chant s’éleva sur le pont. Mes hommes aimaient chanter pendant les manœuvres … Les chants étais des chants du « bas peuple » évidemment ! Un marin de la noblesse étant déjà rare, le voir chanter des chants de ce genre étais aussi inconcevable. Le navire se mit à tanguer légèrement et je me penchai près  de ma compagne. « J’espère que tu n’a pas le mal de mer ! »  
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Entre deux eaux [Zénor]   Mer 8 Avr - 16:27

L'air marin était plus frais qu'à l'intérieur des terres, une odeur salée était omniprésente dans l'atmosphère sans être dérangeante. Le cadre était magnifique, la mer d'un magnifique bleu s'étendait à perte de vu, des mouettes chantaient une douce mélodie dont les marins semblaient accompagner par leur propre chant. La jeune fille n'avait jamais rien entendu de pareille, certes elle avait pratiqué les travaux des champs avec son peuple et donc chantée des chants de récolte. Mais ici, la chanson avait une toute autre tonalité, elle racontait des récits marins avec un rythme qui accompagnait celui de la marée. Chaque chose dans se navire semblait à sa place, les gens semblaient être nés sur la mer, ils avaient fusionné avec cette dernière. Aren jeta un regard à l'homme qu'elle accompagnait, il avait l'air d'être tellement heureux sur ce navire, la mer était son élément, bien plus qu'à n'importe qui. La jeune se sentait un peu mal à l'aise, elle n'était pas à sa place ici et savait qu'elle ne méritait pas sa présence sur ce navire. Pourtant elle voulait plus que tout être près de l'homme qu'elle aimait, et pour ça elle saurait apprendre à vivre comme lui.

La présence d'Aren au côté du capitaine fit ricaner quelque marin. La jeune fille prise par surprise se mit à rougir. C'était la première fois qu'on riait en sa présence, d'habitude les gens se prosternaient. Pourtant, Yornnir ne réagit pas, la jeune fille comprit alors que les marins ne se moquaient pas d'eux. Pas de manière insolente en tout cas.
Un matelot se détacha alors de la bande et s'approcha d'eux, il était très grand et très fort en comparaison la jeune fille semblait tout chétive. Il était assez bel homme et avait des yeux d'un bleu impressionnant. D'un ton moqueur, il cria à Yornnir :

« Hé cap’tain ! C’est une bien jolie femme qui se tiens à ton côté ! Aurais-je l’espoir de pouvoir te l’emprunter ? »

L'hilarité générale créée, la jeune demoiselle piqua un fard. Aucun homme jusqu'à ce jour n'eut l'audace de dire quelque chose comme ça devant elle. Même dans son dos personne n'aurait osé dire cela. La jeune fille eut un sourire en coin à la penser de la tête que ferraient tous ces hommes s'ils apprenaient qui elle était réellement.
La jeune fille tourna la tête vers son âme sœur et le vit faire un sourire amusé, elle en conclue donc que ce n'était guère une insulte mais bien une blague que ce faisait les pirates. Ce monde commençait de plus en plus à lui plaire décidément.

« Mon cher sache qu’il est dit que les femmes portent malheur sur un navire … Et bien je pense que si quelqu’un tente de la toucher il comprendra que la femme en question n’est pas directement impliquée dans cette légende »

Aren trouva cette réponse vraiment A-DO-RA-BLE ! Elle eut vraiment dû mal à cacher son sourire de satisfaction. La jeune fille eut une irrésistible envie de l'embrassait mais elle ne le pouvait pas en public. Elle pensa donc à lui prendre la main, mais là encore c'était quelque peu risqué. La jeune reine suivit donc son amant en silence jusqu'au gouvernail.
C'était la partie du bateau qu'elle trouvait le plus intéressant. La jeune fille avait eu l’occasion de lire de nombreux ouvrages de navigation dans les bibliothèques de Zénor et le gouvernail était la partie qui comportait le plus de mystère pour la jeune fille. Elle connaissait toute la théorie à ce sujet, mais au fond d'elle-même la jeune fille avait toujours su que la pratique était loin d'être aussi simple que les ouvrages le laissaient entendre.
Yornnir prit le gouvernail à deux main et avec une voix forte et sérieuse que la jeune fille trouvait très excitante.

« Tous à vos poste on fait demi-tour ! »

D'un coup violent qui fit de nouveau perdre l'équilibre à Aren, le bateau fit demi-tours. Il restait environ une heure avant l'arrivée au port et la jeune fille comptait bien en profiter. Les chants reprirent et la jeune fille se sentait un peu plus à sa place. Le bateau tanguait quelque peu, et la jeune fille préféra s'accrochait à une barrière de bois. Elle était déjà montée dans un navire plus d'une fois, mais n'avait jamais eu totalement confiance en ces machines. Pourtant ce jours-là, elle fit confiance à l'homme qu'elle aimait lâcha la barrière et s'approcha de lui. Yornnir se pencha vers elle et lui chuchota :

« J’espère que tu n’as pas le mal de mer ! »  

Une douce chaleur se fit sentir dans son bas ventre, la jeune fille adorait quand l'homme lui parlait tout bas. Dans un sourire d'extase elle prononça ses premières paroles depuis qu'ils étaient sortis de la cabine.

« Moi ? Le mal de mer ? Je ne suis pas faite en sucre. Je serai capable de passer des jours entier sur ce navire »

Un rire cristallin s’échappa de ses lèvres, malgré sa légère appréhension de la mer, la jeune fille ne mentait pas quand elle disait être capable de passer des jours entiers sur ce navire. Dans les draps de cette cabine.
Elle regarda l'horizon, et son sourire s’élargit :

« C'est vraiment magnifique, je comprends pourquoi tu aimes autant ce que tu fais. Enfin, si tu enlèves la partie 'voler des gens pour s'acheter du vin de luxe'. Et puis tes camarades ne semblent pas si barbares que ça. Certains sont même appréciable à regarder ».

Aren lança un regard en coin à Yornnir après cette dernière remarque, elle aimait déjà le taquiner.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Entre deux eaux [Zénor]   Dim 19 Avr - 8:52

Sa remarque me fit froncer les sourcils tout d’abord … Non pas le fait qu’elle ait traitée les pirates de barbare mais celui qu’elle prend un malin plaisir à me taquiner … Un sourire s’afficha tout de même sur mon visage qui scrutait l’horizon. J’eus soudain une envie sérieuse de briser les préjuger qu’elle avait sur les pirates afin que le monde cesse de voir la peste du monde en nous. Le monde entier voyait notre liberté comme un affront à leurs lois … Ils pensent être libre … « Penser que les pirates sont tous des barbare reviens à penser que tous les rois font les bon choix … C’est faux … Tous ici viennent de milieu différent … Mendiant en recherche d’aventure, musicien, aventurier, noble déchu de tout pouvoirs, cuisinier, pêcheurs, gardes et j’en passe … Tous viennent pour la liberté où pour survivre … On a tous été réduis à l’état de nuisible chacun à notre manières … A vrai dire … Sur le ponts de ce navire on y vois la liberté … Je me préoccupe de l’équipage et leurs donne des ordres certes … Mais ils sont tous égaux à leurs manière ! Seulement la liberté ne s’obtiens que de la sorte … » L’équipage tirait des cordes de si de là, grimpait sur les mat à la seule force de leurs bras et de leurs jambes, étendait un filet de pêche à l’arrière du navire où allait aider le cuisinier espérant avoir ration double au repas.

« Un navire pirate est un royaume de bois sur les flots … Notre liberté … Nous la revendiquons car le principe d’une loi est contraire à celui de la liberté ! Nous volons pour survivre, et pour faire passer un message … Celui qu’un imbécile sur un trône ne peut pas tout faire … » dis-je en serrant le gouvernail qui grinça légèrement. « J’ai failli servir un roi mais en échouant à faire mon devoir j’ai été bannis de son palais … J’ai fait énormément de chose dont je ne suis pas fier mais … Je reste convaincu que tout ce que j’ai fait suis une bonne cause … Il ne s’agit pas de guerre … Ni d’une envie de régicide … Comment lutter contre les pouvoirs d’un rois … Et la magie de ses chevaliers … Il s’agit de montrer qu’il n’est pas apte à décider du chemin que doivent emprunter les autres … » dis-je en regardant la mer calme laissant le navire glisser d’une manière vive. Des navires marchands passaient mais je n’avais nullement envie de choquer ma compagne et de dévier de la destination habituelle.

Certain marins qui n’avais à faire passaient le temps avec des duels à l’épée pour s’entraîner. La vie allait bon train. Je poussai un soupir d’aise … Ce navire ressemblait de plus en plus à un royaume décidément …

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Entre deux eaux [Zénor]   Mer 20 Mai - 15:42

Yornnir eut un petit froncement de sourcil, la jeune fille eut peur pendant un instant de le vexer mais elle fut soulager de voir apparaître un sourire sur le visage de l'homme. Apparemment il semblait ne pas avoir l'habitude d'être taquiné et la jeune fille se ferait un plaisir de lui donner cette habitude.

« Penser que les pirates sont tous des barbare reviens à penser que tous les rois font les bon choix … C’est faux … Tous ici viennent de milieu différent … Mendiant en recherche d’aventure, musicien, aventurier, noble déchu de tout pouvoirs, cuisinier, pêcheurs, gardes et j’en passe … Tous viennent pour la liberté où pour survivre … On a tous été réduis à l’état de nuisible chacun à notre manières … A vrai dire … Sur le ponts de ce navire on y vois la liberté … Je me préoccupe de l’équipage et leurs donne des ordres certes … Mais ils sont tous égaux à leurs manière ! Seulement la liberté ne s’obtient que de la sorte …
Un navire pirate est un royaume de bois sur les flots … Notre liberté … Nous la revendiquons car le principe d’une loi est contraire à celui de la liberté ! Nous volons pour survivre, et pour faire passer un message … Celui qu’un imbécile sur un trône ne peut pas tout faire … J’ai failli servir un roi mais en échouant à faire mon devoir j’ai été bannis de son palais … J’ai fait énormément de chose dont je ne suis pas fier mais … Je reste convaincu que tout ce que j’ai fait suis une bonne cause … Il ne s’agit pas de guerre … Ni d’une envie de régicide … Comment lutter contre les pouvoirs d’un rois … Et la magie de ses chevaliers … Il s’agit de montrer qu’il n’est pas apte à décider du chemin que doivent emprunter les autres …
»


La jeune fille eut un mal fou à réprimer un rire, pour tout dire au bout de quelques secondes elle s'abandonna à un rire joyeux et franc. S’il savait qui elle était vraiment... Aren était impressionnée par la soif de liberté qu'avait l'homme, pour lui tout semblait possible tant qu'il était avec son navire et son équipage. Il ne semblait pas se préoccuper des affaires du continent comme la guerre qui se préparait.
Avec un peu de mal Aren arrêta de rire, elle espérait ne pas avoir offusqué son âme sœur. Avec un sourire qui montrait tout de même qu'elle avait bien rie la jeune fille répondis :

« Pardonnes moi, je trouve ta soif de liberté vraiment admirable. Et bien sûr j'adorerai savoir ce qu'il t'est arrivé pour que tu viennes ici. En y réfléchissant un peu tu es comme un roi. Tu donnes des ordres aux gens pour que tout le monde puisse vivre en communauté. Certes tu fais de ton mieux pour réussir à faire les bons choix mais de temps à autres malheureusement ça ne marche pas comme il faudrait. »

Le jeune fille se tourna alors vers l'horizon et croisa les bras sur la rambarde qui la séparait de l'océan. Elle eut un petit soupire las.

« Dans mon pays nous avons une jeune reine. Elle est toute jeune et semble tellement chétive, et pourtant dès le début de son règne elle s'est retrouvée avec des tâches colossale. Des fois j'ai l'impression qu'on oublie que les rois sont aussi des humains qui ont eux aussi pour but que le peuple soit heureux. Certes ils font des erreurs, mais tout le monde fait des erreurs. Le plus important c'est qu'ils travaillent pour les réparer et qu'elles aient le moins possible de répercussion sur le peuple. »

La jeune fille repensa alors à la dernière phrase qu'avait prononcée son âme sœur et la trouva tellement injuste. Comment pouvait-il lui en vouloir d'être sur le trône ? Elle qui n'avait rien demandé ? Le peuple voulait se diriger ? Mais qu'il le fasse ! Entre les ministres véreux et les besoins totalement différents qu'avaient les classes sociales ça serait un chaos total.
Soudain la jeune fille se retourna avec son air le plus sérieux et regarda droit dans les yeux le pirate.

« Un roi n'ait rien sans un peuple. Il est seul contre tous, même avec ses chevaliers, ses ministres, si le peuple voulait vraiment se révolter ils gagneraient. Un roi n'a pas la prétention de décider le chemin que doivent emprunter les autres. Non, il est là pour que les chemins soient plus simples à être emprunté. Il est là pour aider son peuple à avancer. Je ne sais pas quel roi tu as failli servir et je suis désolée du sors qui a été le tiens, mais j'ai confiance en ma reine car je sais qu'elle fait de son mieux pour aider son peuple. Certes elle fait des erreurs mais je sais aussi que sa vie n'est pas aussi facile qu'on le dit. »

Aren eut alors un sourire las, elle se sentait un peu mal d'avoir contredit si fort celui qu'elle aimait et cela lui déchirait le cœur qu'il soit contre la monarchie. Son regard devint triste quand elle pensa au jour où il apprendrait qu'elle était-elle même reine. Il la détesterait surement, pour lui avoir menti mais aussi pour faire partie de cette caste qu'il haïssait tant.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Entre deux eaux [Zénor]   Dim 24 Mai - 9:24

Après mon discours Aren éclata de rire … Me trouvait-elle ridicule ? Aucune idée … Mais cela me déstabilisa … Cette femme était incroyable … Elle parvenait à me désarçonner si facilement …L’amour en était sûrement la cause … Qui sait … Tout pouvait arriver … Je l’écoutais patiemment en tenant le gouvernail à deux mains … Elle parlait de sa reine et faisait la louange de la royauté … Je ne lui en voulais pas, c’était normal … Mes projets était ridicule face à la puissance des rois, dans ce sens elle avait raison … Mon but était de mourir face à la royauté victorieuse mais, en portant mon message … A moins que j’arrive à rassembler suffisamment d’homme pour venir se battre à mes côtes … Je ne sais pas ce qui pourrais pousser les gens à venir à mes côté à part l’appât du gain … Mes hommes m’était loyaux car ils souhaitaient la même chose que moi … Rien d’autre … Je ne pouvais pas faire une anarchie, Aren avait raison … Non … Mon but allait plus loin que ça finalement … Les eaux d’Enkidiev était indomptées, sauvages ! Et personne ne prévoyait une attaque de masse par la mer ! Ma maîtrise en mer me donnait un énorme avantage tactique. Dire que si j’étais resté à Argent je serais resté un mendiant crasseux dans le caniveau … Je me concentrai un peu sur la navigation pendant que Aren continuait de parler …

« Un roi n'est rien sans un peuple. Il est seul contre tous, même avec ses chevaliers, ses ministres, si le peuple voulait vraiment se révolter ils gagneraient. Un roi n'a pas la prétention de décider le chemin que doivent emprunter les autres. Non, il est là pour que les chemins soient plus simples à être emprunté. Il est là pour aider son peuple à avancer. Je ne sais pas quel roi tu as failli servir et je suis désolée du sors qui a été le tiens, mais j'ai confiance en ma reine car je sais qu'elle fait de son mieux pour aider son peuple. Certes elle fait des erreurs mais je sais aussi que sa vie n'est pas aussi facile qu'on le dit. » La jeune femme semblait triste … Triste à l’idée que je sois un hors-la-loi ? Aucune idée … Peut être … Cependant son discours me semblait un peu naïf … Je devais peut être avoir l’air méprisant mais je devais avouer que certains rois travaillait pour le bien de leurs peuple … Cependant les rois ne voyait qu’un seul peuple … « J’aime ta vision de voir les choses … Elle est idéale et à t’entendre on dirait presque que les royaumes baignent dans un bonheur total … Seulement, il y a certaines choses que tu ignores peut être … Regarde les rois … Ils aident leurs habitants à avoir des maisons, des familles, de l’argent ! Tout cela est basé sur de bonnes intentions … Mais … Je suis né dans une ferme émérienne à deux lieux du palais … Une riche ferme … Un jour un brusque incendie ravagea toute les cultures et la misère s’installa. On m’envoya au palais pour me former au combat dans le but de servir le roi d’émeraude … » dis-je en serrant encore les poignées du gouvernail encore plus fort.

« Je devais devenir espion du roi … Mais il y a eu un accident … Je poursuivais un criminel … Et il y a eu un incendie … On m’a accusé d’avoir assassiné des gens … J’ai été bannis du royaume d’émeraude, par le roi en personne … J’avais 17 ans … Ils m’ont retiré mes possessions et je n’ai même pas eu de quoi vivre nulle part … » dis-je en ressentant une colère sourde … « J’ai dû mendier à Argent avant d’entrer au service d’un capitaine … Et pendant que je me voyais moi et les autres avachis sur le pavé j’ai su quelque chose … Les rois n’en ont rien à faire ! Ni eux, ni personne … Aucune aide, ont avaient même pas de quoi manger tous les jours … Et ceux qui volent, sont arrêter et mis en prison … Et je peux te dire que c’était préférable à la mort qui nous attendait … Voler … c’est un crime … Mais pourquoi vole-t-il ? Parce qu’ils ont faim et que personne ne daigne leurs venir en aide quand ils agonisent dans les ruelles … C’est à ça que j’ai été confronté … Les rois aident le peuple, c’est bien. Mais ils ne voient pas ceux qui en ont besoin … » terminai-je en continuant de naviguer.

« Tu sais, je ne souhaite pas une anarchie … Je rêve d’une assemblée, dont les représentant serait élus par le peuple … Enfin quoique pour flatter mon égo, être à la tête d’un empire ne me déplairait pas … Mais seulement pour garder la paix il faut des lois … Je souhaitais imposer un code … Un code pour la paix … Mais je n’espère pas arriver à ce stade là … Je ne suis qu’une goutte dans l’océan pour les rois … » dis-je en souriant … Nous venions d’entrer à Zénor. Le voyage allait s’achever … Déjà ? « On est bientôt arrivé … Désolé si mes paroles peuvent te donner une mauvaise impression de moi … Je n’ai jamais souhaité tuer et volez pour vivre … »

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Entre deux eaux [Zénor]   Mar 2 Juin - 13:53

Le simple fait de parler politique lui avait fait se fermer. Aren n'aimait pas qu'on lui dise qu'elle faisait mal son travail, la jeune fille savait que son compagnon ne le faisait pas exprès mais cela lui faisait tout de même mal. Elle souffrait que son peuple la croit indigne de son rang et cela s'accentua quand il avoua qu'il venait d'Emeraude. La jeune fille avait beaucoup de mal à croire que son père ait pu bannir un garçon aussi jeune mais dans un sens elle savait que les rois devaient de temps à autres prendre des décisions qui pouvaient sembler injustes pour le bien de tous.
Maintenant qu'elle y pensait si Yornnir avait vécu au palais d'Emeraude il y avait des chances qu'ils se soient croisés.
Elle murmura :

«Le palais ? Un entrainement d'espion ? »

Soudain, elle se souvenue des hommes qui s'entrainaient dans la cours intérieur. Parmi eux il y avait un jeune homme qui ressemblait comme deux gouttes d'eaux à ce que Yornnir avait pu ressembler avec quelques années en moins. La jeune fille le regardait souvent quand elle passait dans la cour, elle ne l'avait avoué à personne mais ce garçon l'avait toujours rendu toute chose. Un jour ils s'étaient même parlés, bon ils ne s'étaient dit trois mots et le jeune homme avait passé son temps incliner mais Aren avait été très contente de cette avancé. Pourtant quelques jours plus tard, le jeune homme avait disparu du palais et n'y avait plus remis les pieds.
Aren faillit dire qu'elle l'avait déjà vu mais s'arrêta brusquement, si elle lui disait sa couverture volerait en éclat et il saurait qui elle est vraiment. Elle devait se taire.

«Tu as de très bonnes idées, je suis sûre qu'elles pourraient plaire à notre jeune reine. Si j'en ai l'occasion je lui en ferrait part si cela ne te dérange pas bien sûr ».

Aren regarda le port avec tristesse, elle avait vécu un moment merveilleux à bord de ce navire et maintenant elle devait retourner à son travail. Tous ces soucis lui retombèrent dessus, la guerre, son mari... Si seulement Yornnir pouvait venir avec elle, tout cela serait tellement plus simple à ces côtés.

La jeune fille se jeta dans les bras de son amant et l'embrassa passionnément, une larme perla à ses yeux.

«Tu vas vraiment me manquer. J'attendrais notre prochaine rencontre avec impatiente, je t'aime sache le. Quoi qu'il arrive dans l'avenir sache que j'ai été sincère. Je t'aime ».

Après de longues minutes à s'embrasser, la jeune fille quitta à regret l'homme qu'elle aimait et ce magnifique navire. Debout sur le quai, Aren avait la conviction qu'elle reverrait Yornnir et son équipage plus tôt qu'elle ne le pensait, elle savait que leur relation ne se terminerait pas ainsi.


Le rp prend fin !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Entre deux eaux [Zénor]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Entre deux eaux [Zénor]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Duel entre deux âmes soeurs. [PV Luke Kayan]
» Discution entre deux Gryffondor [pv : Judicaelle]
» conflit entre deux [PV WildStorm] [Dé]
» Retrouvailles entre deux amis [ PV: Josh ]
» Pique nique entre deux chemins...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Émeraude :: Archives :: Archives du premier forum :: RPs d'Enkidiev-
Sauter vers: