Forum RPG médiéval-fantastique inspiré de la série Les Chevaliers d'Émeraude d'Anne Robillard
 

Partagez | 
 

 À la taverne La Marre aux Diables(ses) [Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: À la taverne La Marre aux Diables(ses) [Libre]   Lun 9 Mar - 13:20

Autrefois, la taverne se nommait la marre aux diables. Lorsque Myrianna l'acheta, elle transforma le nom en la marre aux diablesses, petit clin d'oeil au fait qu'elle vendait ses faveurs, ainsi que celles de quelques autres filles dans cette taverne. C'est la seule chose qu'elle a changé, d'ailleurs, puisqu'elle aimait l'endroit comme il était à l'origine. Populaire, la taverne est apprécié de tous, car elle permet un moment de détente. Il y a quelques chambres au deuxième étage, dont les appartements de Myrianna. Cette dernière est presque toujours présente à la taverne, qu'elle soit derrière le bar, dans ses appartements ou dans l'une des chambres...

Quelques images de la taverne:
 


La soirée venait à peine de commencer, mais déjà la taverne était comble. Myrianna travaillait derrière le bar depuis le matin et elle avait hâte de quitter le derrière du comptoir afin de passer à son autre emploi, si on pouvait dire ça ainsi. Pour le moment, aucun ''client'' ne s'était présenté, donc elle restait derrière le bar, afin de se rendre utile. Vu la quantité de monde présent ce soir là, une de plus derrière le bar ne ferait pas de tord. elle travaillait donc lorsque quelqu'un entra dans la taverne et se dirigea vers le bar...

- Bonjour! Bienvenue à la Marre aux diablesses. Que puis-je faire pour vous ce soir?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: À la taverne La Marre aux Diables(ses) [Libre]   Mer 1 Avr - 10:26

Leelah était devenue Sous-chef depuis quelques jours déjà, et il fallait dire que les journées se déroulaient très rapidement pour le moment. Elle n’avait pas eut le temps de voir Arkay ces derniers jours et il fallait bien se l’avouer, elle s’ennuyait de son meilleur ami. Après tout, passer le temps avec lui était si simple que sa vie était toujours drôle à vivre auprès de lui. Bien sur, il n’avait pas beaucoup de personne qui n’était pas de son avis et beaucoup de monde avait de la misère à comprendre leur lien d’amitié étant donné la manière qu’ils se parlaient. En fin de l’après-midi, elle décida alors d’aller voir Arkay dans sa chambre. Sans crier avertissement, elle ouvrit la porte de la chambre de son compagnon en criant « Heyyyy, bonjour Arkay. Ça commence à faire trop longtemps. Ton écuyer avec le mien. Toi avec moi. Eux dans la bibliothèque et nous à notre classique bar?» Elle jeta un coup d’œil à l’écuyer qui était présent et le regarda droit dans les yeux « Allez Out, Va a la bibliothèque mon écuyer t’attends. » Elle le regarda quitter les lieux et reposa ses yeux sur Arkay. « Bon, on y va à la fin?» tout en affichant un gros sourire.

Ensemble, ils se rendirent à la taverne et l’hôtesse traditionnelle était toujours là, même si elle ignorait son nom à vrai dire. « Je veux une table pour moi et mes amis. Une Bonne place de préférence.» Elle observa la taverne et elle pouvait deviner que le lieu était déjà rempli. Ce n’était pas un problème pour la sous-chef de l’ordre impérial. Elle trouverait une bonne place, quitte à faire tasser des minables clients qui ne seraient pas rentables pour la taverne. « Ah oui, j’e veux 3 gros pichets de bière, le meilleur que vous avez sur place.» Elle observa autour d’elle de nouveau.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: À la taverne La Marre aux Diables(ses) [Libre]   Ven 3 Avr - 17:04


Mais bouge ton cul gamin ! Reste pas dans mes pattes là !

Gaaah, non mais des écuyers quoi ... Ok, il le savait qu'ils allaient en avoir dans les pattes, mais alors genre, toute la journée ?! Non, pire, NUIT et JOUR ! Alors fini les virées à la taverne à pas d'heure, les soirs à découcher pour squatter chez une femme et EN PLUS, ils dormaient dans leur chambre ! Même pas possibilité d'en ramener une quoi ?! Il était sensé faire comment ?! S'il ne pouvait s'échapper de son rôle de maître - quoi qu'il aimait bien ce nom de fonction - comment allait-il survivre ?! Non mais c'est vrai quoi, pitié, il était impossible qu'il doive garder ce gamin avec lui vingt-quatre heures sur vingt-quatre pendant les combien ? Six années à venir ?! Enfin, si c'était le cas, tant pis, il apprendrait aussi à satisfaire les femmes en observant un pro.

Mais à cet instant, il arrivait juste pas à s'organiser avec les affaires du môme dans sa chambre. Sa nouvelle chambre qu'il n'avait pu apprécier que quelques jours seul, mais il lui avait fait honneur, pas de problème. Mais il avait juste eu le temps de s'y habituer à ce confort, seul, tranquille ... et vla qu'il devait partager sa place avec un gamin et qu'il devait ranger - enfin c'était un bien grand mot - son bordel pour que tous deux puissent circuler. Comment ça se faisait que la femme de chambre soit pas passé d'ailleurs ? Il en avait trop fait la dernière fois ?

En tout cas, la porte d'ouvrit sans prévenir, Arkay aurait tout de suite compris de qui il s'agissait, mais là, il n'en eut pas le temps. Leelah apparut dans l’entrebâillement de la porte. Avec son énergie habituelle, sa grande gueule, mais malgré les ordres qu'elle lui donnait ouvertement - qui n'étaient pas pour lui déplaire - ils obéirait sans problèmes pour une fois. Attends, elle le libérait de son rôle de maître, vu qu'elle était sous-chef, elle en avait le pouvoir non ? Et puis, c'était de sa faute maintenant s'ils étaient pris à faire des conneries, vu qu'elle était à moitié responsable de lui, la classe quoi.

A vos ordres, sous-chef de mes deux ! Le gamin, va voir ton copain, tes leçons là ou jsais pas faites vos trucs, les adultes vous lâchent ! Tchuss !

Au moment où Leelah l'apostrophait pour qu'ils décollent, Arkay lui passa devant sans lui accorder un regard. C'est pas qu'il l'a snobait, juste que maintenant qu'il était libéré, il n'avait qu'une hâte, se barrer ! Limite, il aurait couru à l'extérieur de la forteresse, mais il finit par attendre Lee et ils se rendirent à la taverne tous deux.
A peine rentré, elle alla leur demander une table - ouais, quand on était chevaliers, on avait des privilèges ! Encore plus quand on était sous-chef apparemment - ainsi que de bon pichets de bière. Arkay salua la tavernière d'un clin d'oeil par habitude. Ils se connaissaient pas mal ... en profondeur si tu vois ce que je veux dire, mais il ne s'était rien passé entre eux depuis quelques temps, garder les mêmes femmes lassait Arkay.
Du coup, il alla s'asseoir à la place qu'on leur avait donné, accompagné de Lee. Mais, il finit par se poser une question : moi et mes amis avait-elle dit ?

Au fait, quelqu'un doit nous rejoindre ? Tu as réussi à tirer Sémi ici ou tu me ramènes un couillon ?

A l'arrache donc pas terrible xD
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: À la taverne La Marre aux Diables(ses) [Libre]   Mar 7 Avr - 16:21

Sémiramis n’avait pas pu fermer l’œil de la nuit. Son nouvel écuyer, Brendon, ronflait aussi fort qu’un rugissement de dragon. Non, mais ça venait de qui cette idée de faire dormir les écuyers avec leur maître? Comme si elle était en mesure de lui apprendre quoi que ce soit pendant la nuit. On ne lui avait pas parlé de ce règlement avant l’adoubement, sans quoi elle aurait essayé de changer cette règle carrément absurde. Et pour ajouter à sa colère, elle avait l’habitude de sortir la nuit avec Arkay et Leelah, ce qu’elle ne pouvait plus faire à chaque soir en raison de son écuyer. Elle pouvait bien l’initier à la débauche, ce n’était pas là son problème. Le fait est que la tavernière n’acceptait pas les mineurs dans son établissement et ce bébé dragon rugissant n’avait pas l’âge requis. Résultat : elle était condamnée à jouer à la gardienne d’enfant tous les soirs en rêvant d’une chope de bière bien froide. Cela faisait simplement quelques jours qu’elle l’avait sous sa tutelle et elle n’en pouvait déjà plus. Comment allait-elle survivre pendant six ans? Il lui faudrait trouver une solution, argumenter avec les magiciens et l’impératrice. Il n’était pas vrai qu’elle allait faire des nuits blanches pendant six années. Cela dépendait du type de nuits blanches, il y en avait qui ne la dérangeait aucunement, mais souvent elle n’était pas seule dans son lit. La chef de l’ordre faisait tout le reste correctement avec son écuyer. Elle l’entraînait au combat comme elle avait été entraînée. Jamais de repos sauf pour s’hydrater. Elle lui apprenait également le respect des hiérarchies et elle lui enseignait la loyauté, ce qui était le plus important. Il devait en tout temps servir l’empire et obéir à l’impératrice. Et les ordres de l’impératrice passaient par elle, donc il lui devait une loyauté et une fidélité sans faille.

Après une grosse journée d’entraînement, elle avait reçu un message de Leelah lui informant qu’elle se rendrait à la taverne avec Arkay. Tout de suite l’idée lui plut, mais il lui fallait trouver une raison pour se débarrasser de son écuyer. Il fallait que cette raison soit justifiable aux yeux de l’autorité. Ah et puis elle s’en foutait. Ce n’était pas parce qu’elle se défaisait de son écuyer pendant une soirée qu’elle allait en mourir. Et puis, Améthyste était aussi un succube. Elle comprendrait les besoins essentiels qu’ils ont d’avoir du plaisir. Sémi se rendit aux bains et passa un bon moment à se prélasser dans l’eau chaude avant de finalement se décider à en sortir. Elle rejoignit Brendon dans sa chambre et l’informa qu’il aurait une soirée libre, mais qu’il ne devait pas quitter la forteresse. Elle lui intima de filer de la chambre avant qu’elle ne le fasse sortir elle-même puis elle ferma la porte en souriant. Enfin la soirée lui appartenait! La chef de l’ordre brossa ses longs cheveux et y installa les plumes qui lui étaient si caractéristiques. Une fois de plus, elle fit une bande rouge autour de ses yeux – elle adorait l’effet que cela donnait. Elle inséra ses deux épées courtes dans leurs étuis puisqu’elle ne s’en défaisait jamais et se rendit à leur endroit fétiche.

Elle marcha pour se rendre à la taverne puisqu’elle préférait revenir à pieds lorsqu’elle avait un peu trop bu. En entrant dans l’édifice, elle repéra tout de suite Arkay avec ses dreads. Elle vit qu’il était déjà assis à une table avec Leelah. Elle s’approcha en silence et apparût derrière le grand gaillard. Comme pour répondre à sa question, elle lui asséna une claque derrière la tête. « Tu penserais vraiment que je manquerais une soirée sans écuyer? Si j’avais su qu’ils seraient aussi envahissants, j’aurais jamais accepté. » Elle prit place à côté de Leelah et attrapa la chope de bière. « Alors quelle folie on fait ce soir? »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: À la taverne La Marre aux Diables(ses) [Libre]   Mer 8 Avr - 11:56

Leelah fixa Arkay droit dans les yeux.  Il était visiblement déjà fatigué de trainer un écuyer à tout bout de champs et son humeur était vraiment extrême. Mais elle afficha un sourire quand même. C’était des soirées de même que tout était possible. Elle le connaissait tellement que ses réactions étaient prévisibles, d’ailleurs ses meilleurs amis étaient si prévisibles qu’elle pouvait voir la fin de l’histoire avant même que l’histoire commence. La GRANDEEE JOIE. Est-ce que la soirée allait s’annoncer amusant? Définitivement, Leelah n’avait pas minimisé les invitations et elle se doutait déjà de la réaction de celui-ci. Encore, Arkay n’était pas au courant qu’elle avait invité le chef des Seccyeth a leur soirée, même Sémira n’était pas au courant. Elle allait se faire du plaisir noir ce soir!

C’est pourquoi ils se dirigèrent à une table TRÈS bien située et la bière arriva bien rapidement. Leelah adorait bien cette place à cause du service qu’elle y obtenait toujours. Il avait rien à faire, rare les mauvaises expériences qu’elle avait eut dans cette taverne. Oh, bien sur, elle n’hésitait pas à aller dans d’autres bars et tavernes, elle n’était pas la plus fidèle des clients, mais ici, ce n’était pas pareil. Elle se tourna la tête vers Arkay qui commençait déjà à chigner comme un gamin. Heureusement que Sémira venait d’arriver avec sa grande scène d’entrée… c’est-à-dire de bousculer Arkay dans son grand confort. Ce qui faisait bien rire la sous-chef des chevaliers impériaux et elle éclata de rire, ce qui était fort rare à l’extérieur de ces soirées.

-Du calme Arkay, bois donc la bière que je t’ai donné! DU Calme, on est là pour décompresser des stupides écuyers qu’on a eut en héritage. Et OUI, Sémira, pourquoi on ne l’a pas su plus tôt? C’est vraiment ennuyant de rester pris avec un écuyer qui te suit comme un pot de colle. Nous, il me semble que ce n’était pas si lourd. Elle réfléchit une minute et se mit à rire.  Non, en fait, nous, on était des démons que même les professeurs d’arme ne voulaient pas avoir à force qu’ils étaient faibles.

Elle bailla et se retourna son regard vers Arkay « Ah oui, j’oubliais. J’ai invité le Très cher Nareth. J’ai pensé que ça serait une bonne idée de l’inviter… » Elle se mit à rire juste à voir le visage de ses deux amis. Il n’y avait pas beaucoup de monde qui appréciait cet étrange être mais Leelah le trouvait de son goût. Oh non, pas de là à essayer d’avoir une relation avec lui mais passer du temps avec… pourquoi pas?

-Pour ta question Sémira, et si on essayait de nouveau toute les variétés de bière qu’il y a ici? Oh, on pourrait faire autre chose, mais la soirée nous donnera des bonnes occasions de s’amuser!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: À la taverne La Marre aux Diables(ses) [Libre]   Mer 8 Avr - 16:56

Lorsque la femme lui demanda une bonne table et trois pichets de sa meilleure bière, Myrianna s'exécuta sur le champ, sentant qu'elle serait une bonne cliente. Comme de fait, d'autres personnes allèrent la rejoindre, dont un client que la jeune tavernière connaissait plutôt bien, physiquement parlant. Il lui fit un clin d'oeil, auquel elle répondit par un sourire charmeur. Elle leur servit rapidement tout ce qu'ils demandèrent, puis s'affaira à servir ses autres clients. Elle s'éclipsa un moment avec un autre type de clients et monta au deuxième. Lorsqu'elle revint, elle constata que la table de la femme aux bières de qualité était toujours occupée par cette dernière et ses invités. Elle retourna donc derrière le comptoir et continua son rôle de tavernière comme il se devait. Après quelques minutes, elle se dirigea vers la table de la jeune femme et avec un beau sourire, elle s'adressa à eux.

- Est-ce que tout va bien ici? Avez-vous besoin d'autre chose?

Elle attendait leur réponse, lorsque se fit entendre un bruit de verre cassé. Surprise, elle se retourna et vit une de ses serveuses par terre, ramassant des débris de verre. Elle poussa un soupir puis repartit vers le comptoir.

- Je suis désolée, je vais m'occuper de ce petit problème et je reviens rapidement.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: À la taverne La Marre aux Diables(ses) [Libre]   Jeu 9 Avr - 5:36


Il n'était pas assis très élégamment et en avait d'ailleurs rien à foutre. A moitié de travers sur sa chaise et les jambes tendues sous la table, histoire de prendre toute la place, il lui avait lancé la question comme ça. Il ne s'en cachait pas, et espérait vraiment passer une soirée classique, peinards entre eux, et par le mot "classique" on entendait boire, se faire remarquer, se lancer des défis à la con et rentrer avec un beau morceau pour la nuit. Depuis qu'ils avaient ces gosses sur le dos, rien ne lui manquait plus que ces virées à la taverne entre potes.
Il s'apprêtait à tendre la main vers la chope qui se trouvait devant lui lorsqu'il se prit un coup sur la nuque auquel il ne s'attendait pas. Ouais bon, contrairement aux pardusses, il était loin d'avoir une ouïe super développée bon, mais s'il avait fait attention, il aurait pu au moins détecter une approche, ils avaient étudié là dessus quand même. Mais c'était Arkay, ... donc l'intérêt qu'il avait porté, à savoir ressentir les événements imminents, avait été très succinct. Enfin, pour le moment il n'avait s'agit que de Sémiramis, leur camarade qui était aussi leur supérieur à tous deux - d'ailleurs sur les trois, il était celui qui était le plus mal classé sur l'échelle politique mais il était loin de s'en soucier - qui lui avait toujours rendu plus ou moins les piques qu'il lui lançait, mais si sa mémoire était bonne, il était plutôt rare que ce soit elle qui lance les hostilités.
Il se serait bien amusé à lui dire clairement ce qu'il pensait de l'arrivée qu'elle venait de faire, mais Lee réagit promptement. C'était affligeant ! Il n'avait même pas le temps de dire quoi que ce soit qu'elle s'adressait déjà à lui comme s'il était un lion en cage prêt à sauter sur quelqu'un. C'était affligeant et terriblement tordant en fait. Il réussit à ne pas rire mais il ne put pas dissimuler un sourire. Elle avait bien le droit de croire qu'elle avait du pouvoir sur lui pour une fois tiens... pouvoir qu'elle était la seule à avoir véritablement. Il garda donc le silence pour prêter attention à leur discussion.
Les écuyers en étaient encore le sujet, mais ce n'était pas tellement étonnant, c'était l'une des premières fois qu'ils arrivaient à se voir depuis qu'ils les avaient dans les pattes et le sien était carrément doué pour être là où il fallait pas. Enfin, malgré qu'il soit d'accord avec eux, ce qui était plutôt marrant à reconnaître, il n'avait qu'une envie, que l'on change de sujet. On était là pour s'amuser ou non ?!
Leelah sembla lire dans ses pensées car elle passa carrément du coq à l'âne en leur annonçant de but en blanc - enfin surtout à lui apparemment vu qu'elle guettait sa réaction - qu'elle avait convié le chef seccyeth à leur soirée. HEIIIN ?!! Elle avait QUOI ?! Arkay le regarda comme s'il avait une folle devant lui, ce qui était le cas en fait. Qu'est ce qui lui avais pris, concrètement ? Il ne voyait pas du tout en quoi ce mec, un vieux aveugle en plus, était digne d'intérêt. Ouais, il fallait carrément lui faire passer des test, là...

Ce soir, les filles avaient décidé de prendre le pouvoir. Elles étaient deux contre lui et parlaient sans jamais lui laisser le temps de réagir, ne faisant que le provoquer encore et encore. C'était quoi ce soir ? Un test de la plus stupide pour le faire sortir de ses gonds ?! Ouais, pour expliquer, leur chef venait de lui subtiliser la bière qu'il convoitait et vers laquelle il tendait la main. Elle but tranquillement alors que lui commençait à sentir sa tension monter. C'est pour cela qu'il n'hésita pas deux secondes à la provoquer sur sa dernière phrase, coupant carrément Lee dans son idée de dégustation de bières.

Oh, j'ai bien une idée ou deux, "Soumiseramis". J'ai deux trois trucs à t'apprendre, dit-il en posant un main carrément déplacée sur Sémi et lui susurrant ces mots à l'oreille.
Autant il avait toujours enfilé les conquêtes - et l'une d'elles passa rapidement à leur table avant de repartir aussi vit - autant Sémi n'avait jamais été l'une de celles-ci. Elle avait le même style de vie que lui pourtant, ce qui n'était pas étonnant face à leurs caractéristiques raciales, mais peut être se connaissaient-ils trop à son goût. De son côté, coucher avec elle ne lui avait jamais paru hors de tout propos, cette histoire de frères et soeurs d'armes le laissait totalement indifférent, mais il n'avait jamais réussi à la séduire. Ouais, ce devait être ça, elle le connaissait trop... sinon elle aurait déjà succombé.
HJ:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: À la taverne La Marre aux Diables(ses) [Libre]   Mer 15 Avr - 21:02

Sylid marchait d'un pas décidé dans les rues de la ville impériale. Même à cette heure tardive, les rues étaient bondées de monde. Des marchants avec des articles un peu plus exotique vendaient encore leur produit. Des femmes peu vêtu vendait leur virtue qu'elle avait depuis longtemps perdu. Des hommes de médecine vendaient un peu partout leur produit miracle clamant qu'il avait trouvé la vraie solution a tous les problèmes. D'autres plus modeste ne faisait que leur travail pour s'assurer la santé du peuple comme il se devait.

On voyait des soldats en uniforme parfaitement propre faire leur ronde hallebarde à la main et épée courte attachée à leur ceinture. Ils avaient beau avoir fière allure, le sorcier espérait que leur bel atout n'était pas la seule choses qu'ils avaient de bon. Un soldat bien habiller ne servait à rien s'il ne pouvait pas se servirai de son arme. Il allait devoir s'assurer que leur entrainement était aussi rigoureux que la propreté de leur uniforme.


Il baissa les yeux et tourna la tête légèrement pour voir si son apprentie le suivait toujours. Il lui fit un simple signe de tête et continua son chemin avec elle sur les talons. Il faut dire que Sylid ne ralentissait pas pour qui que ce soit alors la pauvre devait surement courir pour être à la même hauteur que lui. Mais il savait très bien qu'elle était capable de suivre ... mais de temps à autre il s'assurait qu'elle suive sans trop de mal. Il était peut-être sévère de temps en temps, mais il devait veiller sur elle pour qu'elle devienne une sorcière de premier niveau. Il approcha de sa destination, un des endroits les plus achalandé du coin de la forteresse. La marre aux diablesses. Depuis un bon moment, cet endroit prospérait d'année en année pour devenir un des plus achalandé auberge, bar, maison de plaisir et plus encore. C'est justement pour LE encore que Sylid était en partie venue dans cet endroit.


Tout le monde dans l'empire connaissait les deux sorciers impériaux et même les simple garde du corps quoi servait de surveillance de l'entrée du n'arrêta pas Sylid et son apprentie à venir dans la taverne. À peine entrée, on pouvait sentir la puanteur des saoulons qui étaient déjà en train d'abuser un peu trop de la boisson. Laissant aller un grondement, il prit le chemin du côté de la taverne qui était en général le plus tranquille là où des groupes de gens préféraient manger et discuter tranquille sans trop avoir d'abus de la part des saoulons de l'autre côté. Il prit une table tranquille dans un coin où on pouvait sentir les délicieuses odeurs de la cuisine.


Il attendit que Myrianna vient le voir pour chercher la bonne personne. Myrianna connaissait toutes les personnes qui faisaient du commerce dans sa taverne... qu'il soit légal, selon les lois de l'empire ou clandestine. Voyant qu'elle était plutôt occupée, il attendît patiemment. Il retourna en attendant son attention sur son apprentie.

- Bon commençons Béatrice. À présent que tu as eu quelque temps d'expérience... il est temps de concerner beaucoup plus sur ton apprentissage. Maintenant que tu sais contrôler ton don relativement bien... sans y penser... Alors, aujourd'hui je veux que tu touches ton pouvoir et que tu ailles dans ton endroit secret au plus profond de ton être. Ainsi je veux que tu ouvres ton coffre secret qui cache ton pouvoir dedans et je veux que tu me décrives comment perçoit ton pouvoir.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: À la taverne La Marre aux Diables(ses) [Libre]   

Revenir en haut Aller en bas
 
À la taverne La Marre aux Diables(ses) [Libre]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La Taverne du Nain Joyeux
» La Taverne
» Les Palestiniens en ont marre
» Un bagarre à la taverne
» [Terminé] La taverne du Ménestrel [Libre !]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Émeraude :: Archives :: Archives du premier forum :: RPs de l'Empire noir-
Sauter vers: