Forum RPG médiéval-fantastique inspiré de la série Les Chevaliers d'Émeraude d'Anne Robillard
 

Partagez | 
 

 Le vieux puits [Rp avec Aldran]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Le vieux puits [Rp avec Aldran]   Mar 10 Mar - 21:36

J’étais de passage au Royaume d’Argent quand j’ai entendu parler de la nouvelle. Des crieurs de rue annonçaient avec énergie que le légendaire ordre des Chevaliers d’Émeraude allait être restitué. Bien évidemment, la nouvelle a causé de l’enthousiasme pour certains, mais aussi un état de panique que je n’avais pas vu auparavant chez une population. Curieuse, j’ai cherché à savoir pourquoi on recréait cet ordre éteint depuis presque un millénaire et dont on ne parlait que dans les contes et chansons des bardes. On n’a pas su me donner de réponse exacte, mais en général, on m’a fait comprendre que si l’ordre allait revivrait, c’était sans nul doute pour protéger le continent d’une grande menace. Si c’était pour les mêmes raisons que dans le passé, alors ça voulait dire que des grands méchants insectes s’apprêtaient à tout détruire sur leur passage. Est-ce que j’y croyais? Pas trop. Je veux dire, des insectes géants, come on! Nos ancêtres les avaient exterminés il y a des siècles! Enfin, je crois…

Et c’est ce doute qui m’a poussée à prendre la route vers Émeraude. Le voyage a duré quelques jours vu que j’étais à pied et ce n’est pas le moyen de transport le plus rapide. Parfois, je m’amusais à geler un bout de sentier pour le parcourir en glissant, mais quand un autre voyageur c’est cassé la jambe par ma faute, j’ai arrêté mon manège. C’est pas tout le monde qui est habitué à la glace, chose plutôt drôle quand on sait que je viens du Désert. Quand je fus finalement arrivée, je me dirigeai vers le château où étaient convoqués tous les futurs aspirants chevaliers. Est-ce que j’en étais une? Non, aller tuer des coquerelles n’était pas vraiment dans mes plans d’avenir, car je n’avais tout simplement pas de plan pour le futur. Je vivais au jour le jour, sans trop me casser la tête. Enfin, pas se casser la tête… pas plus que d’habitude je veux dire. Pourquoi est-ce que je m’étais rendue à Émeraude alors? Pour avoir de l’information, bien sûr! Je voulais savoir à quoi me préparer. Je voyageais toujours seule, fallait que je sache contre quoi j’allais devoir me défendre si jamais il y avait une guerre.

J’étais perdue dans mes pensées, tentant d’oublier le nombre impressionnant de gens autour de moi, quand j’ai foncé sur un jeune homme. Plus grand que moi, évidemment, même si tout le monde était plus grand que mois, sauf les enfants. Je levai la tête pour m’excuser, la rabaissant aussitôt, rouge d’embarras. Il était beau et accompagné d’une belle demoiselle. Le genre de demoiselle que je ne serais jamais. Belle, raffinée, pareille à une rose fraîche. Et moi, sale, poussiéreuse, pas attirante du tout. Je m’éloignai après avoir marmonné une excuse et me dirigeai vers je ne sais où, mais là où il n’y aurait pas trop de monde, sans remarquer que j’avais échappé ma bourse. C’était un vieux puits entouré d’arbres, à l’écart de la foule. J’allai m’assoir contre un tronc et fermai les yeux. J’étais fatiguée et un peu triste. La vue de la belle jeune femme m’avait rappelé que j’en étais une tout en n’en étant pas une. J’en voulu à mon père pour une centième fois.
C’est là que je l’entendis alors. Un craquement de branche. Des pas précipités, j’estimai trois personnes. Ça semblait courir autour de moi et j’eus soudainement peur que je sois tombée dans un piège de voleurs. Les yeux fermés, faisant semblant de n’avoir rien remarqué, j’attendis. Et quand ils furent près, je gelai leurs jambes jusqu’à la taille pour les empêcher de bouger. N’entendant pas de cri de surprise, je me dirigeai vers eux, mais ne vis qu’une personne. À quelques mètres de lui, car c’était un adolescent, je vis mes bouts de glace, mais personne. Et je remarquai alors qu’il avait ma bourse à la main.

«Hey! Explique-moi comment ça se fait que tu as ma bourse! L’as-tu volée? Comptais-tu m’en prendre davantage? Je suis peut-être minuscule, mais je sais me défendre alors t’es mieux de me prendre au sérieux. Et qu'est-il advenu de tes acolytes?»

Je le regardai droit dans les yeux, espérant des explications. Je soufflai sur une mèche blanche qui me tomba alors sur le visage. Fallait qu’il s’explique bien et ait des bonnes excuses, car sinon, je le transformerai en glaçon avant de l’amener aux gardes.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le vieux puits [Rp avec Aldran]   Mar 10 Mar - 23:16

Encore une belle journée dans ce fabuleux royaumes, j'étais particulièrement de bonne humeur, il y avait toujours quelque chose à faire, toujours. Que se sois de la course, de l'escrime avec des amis ou des gardes. Même si je ne pouvais pas parler, je savais me faire des amis. Je ressortais d'un assez dur entraînement sans pouvoir avec Wartorn, meilleur ami de mon père, il savait ce dont j'étais capable, il ne me sous-estimais jamais, chaque combat avec lui était palpitant, il avait gagner quasiment tout les combat, a l’exception de deux ou j'avais réussit a bien le tenir a distance avec mon armes à deux mains, lui maniait une épée simple, mais il la maniait d'une façon surprenante, je jurerais qu'il était né avec son arme dans la main, un rare talent dont je disposais pas encore. J'avais besoin de beaucoup de pratique pour être capable de la même chose que lui. J,avais les trois armes sur moi lors de ma course en ville, car moi après un dur entraînement, je m’entraînais encore, si je voulais atteindre le niveau de mon père et son ami, il y avait encore du travail a y mettre et les dieux savent a quel point les défis ne me font pas peur. Je vis quelques altercation dans le village, je m'empressa de voir comment les gardes pouvait interagir de façon a désamorcer les conflits, ça me fascinai à chaque fois, ça me prouvait que la valeur du guerrier réside aussi dans son cœur, de mon coté, je pouvais difficilement m'exprimer de vive voix.

Je vis alors une jeune femme, assez petite. Elle avait quelque chose d'intriguant, mais sans plus. Je la vis alors échapper sa bourse, j'accouru pour la ramasser, sous les yeux de quelques garde qui commencèrent a me suivre, je savais me déplacer dans une foule, personne ne pouvait me suivre. Je commença donc a entrer dans les masses de personne, ce ne fut pas très long que les garde perdirent ma trace et sais description de moi, ils ne pouvaient donc pas savoir qui j'étais. Je n'avais pas quitté la propriétaire de la bourse du coin de l’œil, je ne voulais même pas la garder. Je ne l'avait même pas ouverte, les biens des autres appartenait aux autres. J'invoqua mes clones de transfère pour qu'elle ne quitte pas le secteur du vieux puis ou elle était. Je les rattrapa puis nous tournions autour d'elle, surtout pour qu'elle me voit. Quand je sentis la glace m’enchevêtrer au sol, je fus très surpris, si j'aurais pu hurler de surprise, je l'aurais fais. Comprenant que mes clones ne servaient à rien, je les fis disparaitre, la jeune femme se rapproche de moi et me dit:

«Hey! Explique-moi comment ça se fait que tu as ma bourse! L’as-tu volée? Comptais-tu m’en prendre davantage? Je suis peut-être minuscule, mais je sais me défendre alors t’es mieux de me prendre au sérieux. Et qu'est-il advenu de tes acolytes?»

Mes acolytes? Attendez, je n'avais pas d'acolytes. Elle devait surement parler de mes clones, j'étais pas a sa merci comme la situation semblait le croire, un mystificateur comme moi avait plus d'un tour dans son sac. Je voulais surtout éviter la confrontation, surtout que je ne lui avait rien voler, je voulais simplement lui rendre et voila comment elle me remerciait: Me figer dans la glace et limite me menacer, j'en avais pas grand chose a faire, surtout que la situation semblait me décrire comme un voleur. Son pouvoir sur la glace m'intrigua au plus haut point, je voulais apprendre à la connaitre. Je sortis ma lame a deux main, pas prise dans la glace et y grave de façon plus que claire le mot: «Muet» Je lâcha ensuite ma lame, la poigne vers elle avant d'invoquer une autre foi mes clones derrière elle et transféra de place avec l'un d'entre eux. La glace avait engourdi mes deux jambes, je tomba alors sur le sol, sans la lame a deux mains. Le clone avec qui j'avais changer de place, se trouva à son tour prit dans la glace, le sort de changement n'avait aucun signe visible. Je l'assis alors au sol et attendit qu'elle se retourne, espérant qu'elle prenne ma patience pour un signe pacifique. J'avais également tendu sa bourse vers elle, si elle voulait en savoir plus, elle allait devoir accepter de ne pas me congeler sur place.

spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le vieux puits [Rp avec Aldran]   Dim 15 Mar - 22:04

Il s’agissait d’un jeune garçon. Un adolescent dont des multiples émotions parurent sur son visage. Tout d’abord l’étonnement quand il s’était retrouvé emprisonné par la glace. Puis une sorte d’indignation qui me fit hausser un sourcil, je veux dire, il est le voleur et il s’indigne d’avoir été pris? Cependant, il ne devint pas agressif, mais je restai sur mes gardes, surtout quand je le vis sortir une lame. Je me préparai à le geler de la tête aux pieds, mais il me surprit en écrivant sur la glace le mot ‘muet’. Ah, voilà donc pourquoi il n’avait pas crié quand il s’était pris dans ma glace. Et tout d’un coup, je le vis tomber à quelques mètres d'où il avait été prisonnier il y a à peine quelques instants. Pourtant, il y était toujours. Je fronçai les sourcils, curieuse, et activai mon pouvoir d’illusion –petit cadeau de ma mère abandonneuse d’enfants-  ce qui me permit de voir que le garçon pris dans la glace n’était rien d’autre qu’un mirage. Je reportai mon attention vers mon petit voleur et le vis me tendre ma bourse avec un regard honnête. Je le scrutai et comme je ne sentais aucune menace venant de lui, je m’approchai.

«Excuse-moi d’avoir réagi de même. Je voyage beaucoup et je me suis fait attaquer à plusieurs reprises alors je ne prends pas de risque quand je sens plusieurs individus tournoyer autour de moi comme tu as fait avec tes illusions.»

Je m’accroupis devant lui et pris ma bourse, remarquant que le lacet trop usé s’était rompu. J’avais dû l’échapper sans m’en rendre compte et il était venu pour me la rendre. Gentil, quand même, c’était assez surprenant de tomber sur des gens comme lui. Je lui souris amicalement et pointai ses jambes du menton.

«Désolée pour tes jambes, tu devrais en retrouver l’usage dans une dizaine de minutes. Et merci beaucoup pour ma bourse.»

Je lui tendis la main et lançai légèrement :

«Je m’appelle Jasper, ravie de te rencontrer. Je ne sais pas si tu peux communiquer par télépathie, mais si tu peux, on peut parler de cette façon. Sinon, hum…»

Je regardai tout autour de moi, mais le sol était couvert d’herbe : impossible d’écrire sur la terre avec une brindille. Et je me rappelai alors comment il m’avait informé de son état. Je mis une paume vers le haut et me concentrait pour faire une plaque de glace légère, mais résistante sur laquelle il pourrait écrire sans trop de difficulté. Je fouillai dans mon sac de voyage pour trouver une couverture et l’étendis sur les jambes du garçon pour qu’elles se réchauffent plus vite, mais aussi pour y déposer la plaque de glace et qu’il n’ait pas froid à son contact.

«Voilà, tu peux écrire dessus si tu ne sais pas utiliser la télépathie.»

Je m’assis, les jambes croisées et posais les deux questions qui me semblaient pertinentes :

«Bon, qui es-tu, mon bon samaritain? Et est-ce que par hasard tu es ici aussi pour te joindre à l’ordre d’Émeraude avec ton pouvoir d’illusion?»
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le vieux puits [Rp avec Aldran]   Mer 1 Avr - 23:16

Elle s'Excusait d'avoir réagit impulsivement, déjà, une première bonne impression, j'aurais été déçu qu'elle reprenne seulement sa bourse pour le laisser comme ça en plan, bref une, semble t'il très gentille jeune femme. Oui, j'étais le fameux "bon samaritain, je me ferais surement lapider par la famille si je commençais la voler la bourse des autres, ma famille était bienfaisante, jamais à ne jamais vouloir le mal des autres. C'est par fierté pour ma ligné que je n'allais jamais commencer la voie du crime. Elle parla ensuite de l'ordre et de mon pouvoir d'illusion, oui je voulais intégrer l'ordre et oui grâce a mon pouvoir d'illusion, grâce a quoi d'autre exactement? Bref, j'étais fier de ce pouvoir, je me sentais unique avec ça, personne ne pouvait changer de place avec un clone comme je le faisais. De plus l'ordre des chevaliers était, selon les légende des guerriers d'élite, je voulais absolument en faire partit, j'avais le courage, une certaine habileté avec les armes, des pouvoir magique, un sens de l'honneur et j'étais la justice incarné... ou presque, la vérité est que je n'intervenais presque pas dans les conflit trop compliquer, mais quand c'était simple, je n'héritais pas une seconde.

Elle fit apparaître de la glace, au début je me demandais pourquoi, mais je finis par comprendre que ça allait servir de "papier quand elle posa la plaque sur une couverture qui était sur mes jambe, je repris la lame pour continuer d'écrire et répondre a ses questions, j'en aurais surement moi aussi, comme le fait qu'elle sache que les clones étaient illusoire, jamais personne avant n'avait réussit a le deviner aussi vite, bref, je commença à écrire:

«Oui, je ne voulais pas voler la bourse, je l'avais simplement vu tomber et je vous ai suivi jusqu'ici, ne vous inquiétez pas, je ne suis pas un voleur et oui, je songe a me joindre a l'ordre dont la magicienne parle de faire revivre, j'ai hâte de savoir si je serais pris ou non. De plus, je ne sais pas comment communiquer télépathiquement, je m'en excuse.»
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le vieux puits [Rp avec Aldran]   Mar 7 Avr - 22:57

Mon petit samaritain se releva être un garçon bien sympathique et je regrettai de l’avoir privé de l’usage de ses jambes que j’avais congelées bien qu’il ait réussi à se sortir de ma glace sans trop de difficulté. Il était débrouillard et j’aimais bien cela, car je m’y reconnaissais un peu. Par ailleurs, la façon dont il s’était pris pour se libérer avait éveillé ma curiosité. C’était bel et bien des illusions qu’il avait créé, car les autres créatures dégageaient la même sensation que celles qu’expiraient mes illusions. La particularité avec lui, c’était qu’il pouvait changer de place avec elles. Pratique, très pratique même! Je me demandai si je serais capable de faire la même chose avec mes illusions quoique je n’aille jamais entendu parler de fées pouvant changer de place avec leurs créations. Le grattement de la lame sur la glace me ramena de mes réflexions et j’observai le jeune garçon écrire des réponses à mes questions. Il confirmait qu’il avait bel et bien ramassé ma bourse avec l’intention de me la redonner, qu’il voulait joindre l’ordre –son enthousiasme me fit froncer les sourcils cependant- et qu’il ne savait pas parler par télépathie. Je lui repris la tablette de glace pour ‘effacer’ ce qui y avait été écrit afin qu’il puisse la réutiliser.

«Tu n’as pas à t’excuser de quelque chose que tu ne sais pas, ce n’est pas une faute pour laquelle il faut demander pardon. Et ce n’est pas grave si tu ne maitrises pas la télépathie, moi-même je n’arrive pas toujours à l’utiliser comme il faut.»

Je lui souris tranquillement, lui rendant la feuille de glace, et pris appui sur mes bras, détendue, car la présence de l’adolescent était apaisante.

«Tu as un don bien particulier, je suppose que ce n’est pas des illusions ordinaires, du moins pas comme celles que je peux faire.»

Et je fis apparaitre un lapin qui sautilla jusqu’au garçon pour renifler sa main avant de le faire s’évaporer.

«Si j’ai bien compris, tu changes de place avec tes illusions, c’est vraiment utile comme pouvoir! Cependant, pourquoi veux-tu tellement devenir soldat avec ton pouvoir? Qu’est-ce qui t’attire dans la guerre pour vouloir y participer? Moi je suis venue pour m’informer de la situation avant de décider quoique ce soit. Je n’aime pas les guerres, ni la violence alors je ne comprends pas pourquoi certains sont si enthousiastes à l’idée d’aller tuer un autre être vivant…»

Je le regardai posément, sans reproches quant à sa hâte de joindre l’ordre, mais curieuse de savoir c’est quoi qui le motivait.

«Si jamais tu es pris et que tu dois aller combattre, comment payeras-tu pour les vies que tu prendras? Même si c’est l’ennemi, il y aura des familles qui vivront des deuils lorsque tu tueras l’un de leurs. Comment compenseras-tu cela? Moi, j’ai quelques connaissances en guérison alors je compenserais sans doute en soignant… Toi, que feras-tu?»

Oui, la curiosité me démangeait, je ne pouvais m’empêcher de me demander si un adolescent comme lui s’était arrêté à penser à cela, à l’autre côté de la médaille, celui que le monde tend à oublier : la douleur de la guerre qui était présente dans les deux camps.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le vieux puits [Rp avec Aldran]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le vieux puits [Rp avec Aldran]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» *regarde dans le trou de la serrure*
» BMC | Recherche coureur complet (MO, VAL, CLM)(vieux ou pas) avec beaucoup de PCs !
» Entretien avec un vieux
» Quatre mages, un bouquin, un vieux. [Mission avec Shina/Ken, Evangeline et Soren]
» Foire d'Eghezée avec rassemblement vieux tracteurs 14 Août 2011

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Émeraude :: Archives :: Archives du premier forum :: RPs d'Enkidiev-
Sauter vers: