Forum RPG médiéval-fantastique inspiré de la série Les Chevaliers d'Émeraude d'Anne Robillard
 

Partagez | 
 

 Wrath of the King

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Edgar Pride
Roi / Reine
avatar

Messages : 709
Date d'inscription : 25/02/2015

MessageSujet: Wrath of the King   Mer 11 Mar - 16:51

Debout sur le balcon de ses appartements privés, le Roi Pride contemplait son royaume. Baignant dans le soleil du midi, les forêts, les plaines et les rivières de Turquoise brillaient de couleurs vibrantes. Même la terrible Forêt Interdite, qui se dessinait à l’horizon, semblait paisible. Presque tout ce qui se dressait à sa vue lui revenait de droit, et sa responsabilité était de le protéger et de le faire prospérer. Seulement, de noirs nuages se dressaient à l’horizon en provenance de l’océan. Même s’il était le seul, pour l’instant, au courant de la noirceur sur le point de s’abattre sur son fief, il devait faire tout ce qui était en son pouvoir pour le protéger. Or, sur ce point, quelqu’un l’avait déjà devancé. Le souverain tentait, en vain, de s’imprégner de l’ambiance paisible pour apaiser son propre outrage avant l’entretien qu’il avait convoqué.

Pride entendit derrière lui des bruits de pas familiers, ceux de sa sœur Wrath, qu’il attendait. Le souverain tournait le dos à l’arrivante et portait son armure étincelante dans le jour radieux, ce qui indiquait que, malgré le lieu informel où elle se déroulait, leur rencontre privée avait tout de même un caractère hautement officiel. C’était chez lui l’équivalent de sa couronne, quand il portait son harnois décoré, il fallait garder en tête qu’on s’adressait avant tout au Roi. Par contre, ses appartements étaient en général l’endroit où il se permettait d’être lui-même en présence de ses frères et sœurs. Sans se retourner, les bras croisés dans son dos droit, sous sa cape turquoise, il aborda la conversation le premier.

-Dormez-vous bien la nuit, chère sœur ?

La question en apparence anodine était bien sûr faussement désintéressée et posée d’un ton un peu sévère. L’orgueil légendaire du fier homme le rendait parfois autoritaire parmi ses proches. Pride savait très bien que les devoirs de sa Magicienne incluaient l’astrologie, afin de percevoir les présages dans le ciel et ainsi prédire les grands événements touchant les Royaumes. Cette formule trompeusement courtoise était donc un moyen détourné d’évoquer les tâches nocturnes de sa conseillère.


Dernière édition par Pride le Ven 13 Mar - 12:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Wrath of the King   Mer 11 Mar - 18:48

L'ambiance était toujours la même dans les appartements de la Magicienne de Turquoise : tendue, lourde, silencieuse. Enfin, presque silencieuse. Pendant que ses esclaves servantes personnelles s'échinaient à la coiffer, la maquiller et la vêtir, Wrath s'impatientait, hurlant ici, punissant là, frappant ceci d'un revers énervé de la main. Impatiente comme toujours, elle s'énervait pour un rien, ne comprenant pourquoi sa chevelure n'était pas tressée, alors qu'on travaillait encore à la démêler. Ne comprenant pourquoi le vase fracassé (qu'elle venait de jeter par terre cinq secondes plus tôt) n'était pas encore ramassé, bien qu'il faudrait des heures pour retirer chacun des minuscules débris de porcelaine enfoncé dans les poils longs de sa luxueuse moquette...

Pour bien l'irriter d'avantage, alors qu'elle avait un million de deux ou trois choses importantes à faire en cette journée, un jeune messager vint l'aviser que son grand frère, nul autre que le Roi, la demandait en sa demeure. Wrath roula ses yeux rageurs vers le plafond, remarqua une araignée qui se dandinait sur une poutre, et se leva de son fauteuil où sa maquilleuse avait enfin terminé d'appliquer son fard à paupière violet, mais où sa coiffeuse se débatait toujours pour tresser sa longue tignasse. Impatiente, elle s'y passa ses longs doigts parfaitement manicurés, qui se coincèrent dans ses noeuds, et elle poussa un soupir sec en jetant un regard assassin à sa pauvre servante.

-Puisqu'il t'es impossible de réaliser une simple coiffure dans les délais, tu vas me faire le plaisir de nettoyer ma pièce de la cochonnerie qui orne mon plafond pendant que je rencontre ton patron. Nous déciderons ensemble ce que je ferai de toi, ma si mauvaise coiffeuse. S'il décide d'être plus clément que toi, peut-être que tu seras assez chanceuse pour récurer les cuisines. lança-t-elle en parlant entre ses dents, sifflant presque, en ramassant une longue cape de velours noire pour couvrir sa robe violette à la coupe légère et plongeante, avant de sortir d'un pas ferme de ses appartements.

Ceux de son frère n'étant pas bien loin, elle le rejoignit rapidement, toujours pas décoléré et les cheveux en pétard d'avoir essayé de les démêler. L'apparent calme de Pride sauta rapidement aux yeux de la Magicienne, qui savait qu'il avait certainement une mauvaise nouvelle derrière son ton anodin et sa prestance exagérée, qu'il arborait même en présence de sa famille. Wrath roula des yeux en entendant sa question, mais surtout à cause de l'étrange mélange entre la familiarité du «Chère soeur» avec la distance de son vouvoiement, comme si elle était une parfaite inconnue. La Colère fit une drôle de moue, découragée, en découvrant qu'il n'y avait pas d'araignée au plafond de son frère, et se demanda pourquoi tous les malheurs se tournaient vers elle.

-Très bien, merci, et TOI, mon frère? demanda-t-elle sans essayer de masquer son irritation, appuyant de toutes ces forces sur le tutoiement qu'elle utilisait avec sa famille, jugeant qu'ils devaient tous être considérés comme des égaux. J'ai bien hâte, mon CHER frère, que tu comprenne que je ne veux-plus-t'entendre-me-vouvoyer! Les gens qui me vouvoient sont mes serviteurs et nos sujets, te considères-tu inférieur à moi?

Elle sourit devant sa répartie, sachant qu'elle ferait tiquer l'orgueil légendaire de son frère, à la mesure de son épée gigantesque, car il ne fallait jamais le comparer à des êtres un peu moins impressionnants que des Dieux sans risquer de le froisser. De toute façon, Wrath était déjà en colère, d'avoir été dérangée, d'avoir été interpellée comme une étrangère, d'avoir trouvé une araignée dans sa chambre. Tous les pores de sa peau transpiraient l'amertume, tous ses mots poignardaient les oreilles du Roi comme nombre de petits poignards.

-Mais j'imagine que ce n'est pas pour t'inquiéter de mon repos que tu m'as d-é-r-a-n-g-é-e en ce beau matin, n'est-ce pas, Pride? demanda-t-elle en prononçant lentement ses mots pour se calmer, autant que pour montrer ce qui l'irritait justement.


Dernière édition par Wrath le Lun 23 Mar - 14:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Edgar Pride
Roi / Reine
avatar

Messages : 709
Date d'inscription : 25/02/2015

MessageSujet: Re: Wrath of the King   Jeu 12 Mar - 0:43

L'humeur de Wrath ne s'était pas adoucie en grandissant, et encore, c'était une manière polie de présenter la chose! Tyrannique, la Magicienne avait la réputation que l'on ne pouvait se mettre de son bon côté... parce qu'elle n'avait pas de bon côté! Bien sûr, Pride la connaissait mieux et... n'en était pas certain lui non plus. C'est pourquoi il osait l'accueillir avec des remarques relativement sarcastique: il savait qu'elle serait en colère peu importe ce qu'il disait, et peut-être pas sans raisons. En grandissant, Pride avait longtemps été jaloux des pouvoirs surnaturels de sa sœur, qui lui seraient inaccessibles, et ne l'avait pas vraiment caché. Avec le temps, il s'était fait une raison et, même s'il était toujours jaloux de ces fantastiques pouvoirs, le monarque mettait un point d'honneur à rendre apparent qu'il appréciait l'expertise et les conseils de sa sœur, même si le comportement avec lequel elle les donnait laissait à désirer.

Pride laissa couler la boutade de sa sœur frustré, ce ne serait pas la première fois, ni la dernière, qu'elle tentait de l'énerver de cette façon. Le pire, c'est que ça marchait encore. Évidemment, la réalité était qu'il n'appartenait pas du tout au même monde que les esclaves des sautes d'humeurs de Wrath, mais le simple fait qu'on puisse faire la comparaison l'irritait. Par contre, répondre à son insinuation serait plus humiliant encore, parce qu'il reviendrait à admettre que sa remarque avait de l'importance, donc un fondement de vérité. Jouer les plus mature avait l'avantage de flatter son ego, tout en faisant rager un peu plus sa sœur. La jeune femme était déjà de mauvaise humeur d'être dérangée, même si elle exagérait l'importance de l'heure somme toute raisonnable, alors il jouait un dangereux, simplement pour satisfaire son orgueil.

-Je ne dérangerais pas la Magicienne dans ses importantes tâches sans raison! Mais je tenais d'abord à m'assurer que le ciel n'annonçait pas de présages important.

Pride avait apparemment la mémoire sélective, puisqu'il semblait avoir oublié les plans de fou qu'il avait parfois pour les pouvoirs de la Magicienne: il était convaincu que si elle était plus coopérative, ses pouvoirs pourraient faire de grande choses! Le roi détacha enfin son regard des paysages de Turquoise, pour se retourner vers Wrath, sans faire cas de la coiffure fantaisiste de la jeune femme: il y avait des limites à ne pas franchir s'il voulait éviter que ses propres cheveux ne prennent en feu! L'air grave, il lui tendit une missive roulée, arborant le sceau brisé d'Émeraude.

-J'ai été moi aussi dérangé de bon matin. J'espère que ceci vous aidera à mieux comprendre les raisons pourquoi j'ai jugé bon de convoquer ma Magicienne.

Le parchemin relatait, bien sûr, les nouvelles récentes de la résurgence de l'Empire, et de la décision d'Émeraude de ressusciter son ancien Ordre de Chevaliers pour y faire face. Peu étonnant que Pride soit de mauvaise humeur: des événement important se déroulaient sans qu'il puisse y participer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Wrath of the King   Jeu 12 Mar - 19:02

Dire que Wrath a tendance a se fâcher pour rien est un euphémisme à haute échelle, elle est plus que colérique et impatiente : c'est une vraie bombe à retardement, sauf qu'on ne sait jamais quand le compte à rebours arrivera à sa fin. Son petit plaisir coupable, c'était de renvoyer les répliques aux gens pour qu'eux-mêmes se fâchent et qu'elle puisse ainsi amplifier à sa guise les disputes les plus brûlantes. Malheureusement, il arrivait de moins en moins souvent que Pride tombe dans le panneau, alors qu'il avait été la cible de ce jeu souvent dans sa jeunesse grâce à son orgueil indécent qu'il est facile de froisser, il faut croire qu'il a comprit qu'il se ridiculisait plus qu'autre chose en tombant dans le piège bête de sa sœur.

Et perdre son jouet préféré, pour Wrath, c'est vraiment... très.... extrêmement... ENRAGEANT!

Pride affirma qu'il n'oserait jamais déranger la Magicienne sans bonnes raisons, et elle ne comprit pas trop l'allusion au ciel, se demandant pourquoi il n'aboutissait pas tout simplement à ce qu'il voulait lui dire au lieu de la faire poiroter, sachant qu'elle ne représentait pas l'exemple de la patience et le calme. Où est-ce qu'il voulait en venir, avec son ciel à la con? La journée était belle, les oiseaux chantaient, les paysans sifflaient, c'était un temps pour faire la fête! Il pouvait bien le voir, puisqu'il regardait toujours vers la fenêtre, et ce depuis l'arrivée de sa soeur. Le Roi daigna enfin se tourner pour regarder Wrath, qui eu l'étrange réflexe de vouloir placer ses cheveux, sans arriver à quoi que ce soit d'efficace. Il lui tendit un parchemin roulé, prétendant qu'il avait été lui aussi dérangé en cette si belle matinée, et la vouvoya à nouveau en lui indiquant qu'elle comprendrait en lisant la missive la raison de sa convocation.

Wrath eut du mal à contenir son irritation fasse à cette seconde manifestation de désintérêt et lut en diagonal le contenu de la lettre. Elle en saisit rapidement le contenu mais ne parvenait toujours pas à comprendre en quoi la renaissance de l'Ordre d'Émeraude la concernait. Certes, la réapparition de l'Empire avait de quoi inquiéter tout Enkidiev, mais c'était un Conseil qu'il fallait réunir, pas une seule des membres!

-D'accord... siffla Wrath entre ses dents, ne s'étant toujours pas calmée de sa colère puisqu'elle n'arrivait pas à suivre les idées de son frère. C'est bien triste tout ça, et nous allons en parler dans une réunion pour savoir comment on va porter notre appui à Émeraude, cela va de soi... En quoi cela me concerne-t-il, Pride? Ce n'était pas nécessaire que tu me dérange pour un entretient privé donc je ne vois pas le but, une simple missive pour une réunion urgente m'aurait suffis! J'aimerais que tu cesse de te moquer de moi, autant en CESSANT DE TOURNER AUTOUR DU POT qu'en voulant bien arrêter ta politesse déplacée, j'suis ta sœur, traite-moi comme telle, je n'accepte pas ton comportement IDIOT! ragea-t-elle en peinant tant à se contenir qu'un coin de la missive s'embrasa en crépitant. Wrath, toujours aussi énervée, l'éteignit en la jetant au sol et en l'écrasant de ses bottes, laissant une marque indélébile de brûlé sur le plancher des appartements royaux. Heureusement, le document n'était pas détruit et son contenu restait lisible pour la réunion.


Dernière édition par Wrath le Lun 23 Mar - 14:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Edgar Pride
Roi / Reine
avatar

Messages : 709
Date d'inscription : 25/02/2015

MessageSujet: Re: Wrath of the King   Sam 14 Mar - 2:12

Pride avait peut-être poussé son petit jeu un peut trop loin, Wrath bouillait déjà de rage et menaçait d'exploser. Même son grand frère pourtant intransigeant surestimait la patience de sa Magicienne. C'était dommage, qu'une jeune femme qu'il savait  intelligente soit à se point à la merci de ses émotions. À l'instant même, ses emportement avaient failli faire partir en fumée une des informations importantes provenant d'Émeraude! La trace de brûlé sur le tapis hors de prix de Pride l'avait fait tiquer, mais tout comme la boutade plus tôt, la situation était trop importante pour qu'il se mette à tenir compte des piques que lui envoyait sa sœur. Le roi pris un moment de réflexion avant de répondre à irascible conseillère, dans l'ordre qu'il jugeait bon.

-Je t'ai convoquée ici justement pour avoir ton avis avant de rassembler le Conseil. Quand tu es d'humeur, tu peux être une conseillère avisée.

Malheureusement, ce n'était clairement pas le cas ce matin. Le ton un peu acide du souverain démontrait que ce n'était pas de la flatterie, et qu'il n'était bien sûr pas satisfait de l'attitude de sa soeur. Pride qui demandait conseil? En fait, ce n'était pas si étonnant: c'était certes rares, mais il y avait eu des précédents. Le roi semblait parfois se souvenir que les autres avaient leur opinion et qu'elle pouvait valoir la peine d'être entendue. Bien sûr, même si le roi acceptait les conseils et les opinions, ça ne voulait pas pas dire qu'il allait les prendre en considération pour autant, loin de là! En général, il ne fallait rien de moins que le veto de la grande majorité de ses frères et sœurs au Conseil pour lui retirer une idée de la tête, et encore, il le faisait avec énormément de mauvaise foi. Dans ce cas-ci, par contre, c'était un peu différent: la nouvelle venait de rentrer, avec trop peu d'éléments pour que Pride ait en tête un plan d'action... pour l'instant! Cependant, Wrath n'était pas la seule à court de patience, et il ne lui laissa pas le temps de répondre avant d'enchaîner sur un ton particulièrement querelleur:

-Sache que ça te concerne, parce que tu es sensé observer les augures annonciateurs d'événements importants! Et que si les dieux ne jugent pas utile de nous présager une invasion de l'Empire, tu puisse AU MOINS en présumer les raison! Parce qu'en attendant, non seulement nous en somme informée en retard, mais j'apprend TROIS JOURS PLUS TARD que des mesure ont été prises par Émeraude PENDANT QUE NOUS CROUPISSIONS DANS L'IGNORANCE COMME DES IMBÉCILES DE PROVINCE!

En effet, cette pensée lui était insupportable. Encore aujourd'hui, quiconque avec des notions d'Histoire louait la sagesse d'Émeraude 1er, qui avait lui aussi ressuscité l'Ordre à temps pour prévenir la précédente invasion. Émeraude en conservait un statut prestigieux, deux millénaires plus tard, et la reine actuelle venait certainement de renouveler la réputation de son royaume pour les générations à venir. Comme Wrath l'avait indiqué, tout ce que Turquoise pouvait faire, à présent, c'était coopérer à l'effort  qui allait valoir tous les honneurs au royaume voisin. Plus tard, Pride sûrement apprécierait et prendrait discrètement leçon de la sagesse de la reine Aren d'Émeraude. Pour le moment, par contre, il se souvenait surtout de la petite demoiselle je-sais-tout arrogante qu'il avait rencontré il y a si longtemps, et était furieux de s'être fait damer le pion par cette jeune reine!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Wrath of the King   Sam 14 Mar - 20:11

Pride, que rien ne semblait offusquer aujourd'hui, pas même les paroles les plus salées et les dégâts magiques de Wrath, prétendit qu'il l'avait conviée avant d'appeler une réunion générale, car elle était capable de donner des conseils avisés lorsqu'elle n'était pas en colère. La Magicienne leva un sourcil intrigué, ne comprenant pas pourquoi il faisait appel à elle avant les autres, alors que c'était Lust son conseillé officiel. Ce n'était pas son rôle à elle de guider le Roi dans ses décisions. La plupart du temps, elle préférait écouter les points de vues de tous lors des rencontres du conseil et prendre un parti, plutôt que de proposer d'autres alternatives, surtout qu'elle jugeait souvent qu'elle avait mieux à faire que d'être coincées dans des discussions politiques qui n'en finissaient plus et qui l'irritaient.

Malgré le ton rude de son frère lorsqu'il lui dit qu'il voulait ses conseils, Wrath ne pu que se forcer à prendre une grande inspiration pour l'écouter et savoir en quoi elle pouvait lui être utile, puisqu'elle était trop surprise qu'on lui demande réellement son avis, même si elle ne comprenait pas en quoi elle pouvait aider. La seule bonne nouvelle, c'est qu'il avait cessé de faire le fanfaron en vouvoyant sa petite soeur.

Toujours sur un ton brusque, il lui expliqua que cela la concernait puisque c'était apparement son travail de découvrir les présages envoyés par les Dieux dans le ciel. Ainsi donc, il ne l'appelait pas vraiment pour avoir son avis, mais pour la blâmer du fait qu'il était informé UN PEU en retard que l'Empire préparait une nouvelle invasion! Quel égoïste! En faite, la seule chose qui énervait Pride, c'était qu'Émeraude avait été plus rapide que lui et qu'une fois de plus, ils seraient le centre d'Enkidiev grâce à l'Ordre des Chevaliers! La Magicienne fronça les sourcils, insultée qu'on porte sur elle un blâme qu'elle ne méritait pas.

-Ah je m'en doutais bien, espèce de petite chose orgueilleuse! Tu es juste jaloux que Dame Aren d'Émeraude ait sus avant toi ce qui se passait! Et tu viens me blâmer, MOI!? hurla-t-elle en lui jetant un regard rageur et en bousculant, du revers de la main, une délicate table ouvragée qui supportait un sublime vase de cristal, désormais fracassé en miettes. Eh bien tu sauras, Pride, que les Dieux n'envoient plus de signes depuis des années, et tu sais pourquoi? J'VAIS TE LE DIRE! Parce qu'il se FICHE de ta sale gueule de Roi! OK? Non seulement ils se fichent de toi, mais ils se fichent de nous tous! TOUT au long de mon apprentissage, j'ai sus que les enseignements de mon maître en matière d'astronomie n'était que balivernes, parce que rien de ce qu'il prédisait ne se réalisait, alors la lecture du futur, mon cher frère, c'est de la science-fiction! Et je tiens à te rappeler que JE N'AI PAS LE DON DE PRÉMONITION! Pour ces deux excellentes raisons, tu ne peux pas t'attendre à ce que je te préviennes d'événements qui ne sont pas arrivés! Par contre, si tu voulais être prévenu à temps, c'est à ton relationniste que tu dois te plaindre! N'est-il pas à blâmer, c'est son travail d'être au courant de ce qui se passe ailleurs?

Bon, elle savait que c'était vraiment cheapshot de mettre ainsi le blâme sur le petit dernier, mais c'était vrai que le Ciel et ses Étoiles ne lui avaient jamais écrit de message, à elle, et qu'elle ne croyait pas à l'astronomie, pas plus qu'elle n'était capable de voir l'avenir. Ce n'était pas un de ses pouvoirs personnels, ni un don de base que possède tous les magiciens! Comment avait-il pu penser qu'elle était responsable de leur ignorance?

- De toute façon, qu'est-ce que tu aurais fait, hein, Pride? Dis-moi, je suis curieuse? QU'AURAIS-TU FAIS DE PLUS? Ressusciter l'ordre des Chevaliers toi-même? Les Chevaliers de Turquoise? C'est ambitieux, à la hauteur de ton orgueil, mais tu oublis une chose, un détail, c'est que pour réaliser ce grand rêve de gloire qui aurait fait passer notre Royaume au grand livre des légendes, il faut une Magicienne pour enseigner la magie à tous ces enfants et adolescents... Est-ce que cela t'a traversé l'esprit que ta soeur n'avait non seulement pas la patience de partager son apprentissage avec une trentaine de jeunes imbéciles excités et explosif, mais qu'en plus, elle N'EN AIT PAS ENVIE ? Hein? Alors, merci bien, mais je ne vois pas ce que ça aurait changé que je t'apprenne l'invasion plus tôt. On n'est pas en retard, on est à la même heure que tous les autres Royaumes, excepté Émeraude, mais qu'est-ce que tu veux qu'on y fasse? Ce sont les chouchous, ils l'ont toujours été et ça ne changera pas demain la veille... protesta-t-elle en réussissant enfin à reprendre son souffle et à dérougir de sa colère, maintenant calmé parce qu'elle avait cassé quelque chose et qu'elle avait crié tout son saoul.


Dernière édition par Wrath le Lun 23 Mar - 14:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Edgar Pride
Roi / Reine
avatar

Messages : 709
Date d'inscription : 25/02/2015

MessageSujet: Re: Wrath of the King   Lun 23 Mar - 2:04

Et voilà, une discussion avec Wrath n'avait pas commencé tant qu'elle n'avait pas brisé quelque chose, en l’occurrence un vase hors de prix appartenant à son frère. Peut-être que Wrath s'était calmé, mais c'était loin d'être le cas du souverain. D'abord elle venait douter de ses motivations, bon, elle visait juste, mais ça ne diminuait pas la portée de l'insulte. Rabaisser le règne de Pride, discréditer son propre apprentissage pour se justifier, remettre la faute sur un autre de leur frère, rien n'était trop bas pour la Magicienne en colère. Pour un peu, on pourrait croire que Pride allait perdre toute contenance et frapper sa sœur. Bien sûr, ce n'est pas Pride qui allait perdre le contrôle. Sa Majesté était évidemment susceptible, et facile à piquer au vif. Mais même dans ses emportements, il y avait toujours cette voix en lui qui lui murmurait de ne pas se rabaisser au niveau des autres. Il crierait, invectiverait, parfois passerait les plus cruelles sentences, mais jamais on ne le verrait recourir à la violence sous le coup de la colère. Et il s'en vanterais presque!

-Si tu as été formée par un incompétent, essaies-tu de me dire que c'est ton cas aussi? PEUT-ÊTRE que tu essaie de me dire que les dieux ne se donnent simplement pas la peine de signaler à un pays dirigée par une Magicienne incapable?

Le souverain n'en croyait pas un seul mot. Wrath était maligne, quelque chose que les gens oubliaient à leurs risques et périls à cause de sa courte patience. Sa Magicienne valait au moins cinq fois son prédécesseur, mais elle semblait vouloir l'ignorer, ou l'avoir oublié à force que ses crises étouffent toute opposition. Même si leur père l'aurait sans doute quand même promue à son rôle actuel peu importe ses compétences, personne n'ignorait que Wrath avait pleinement mérité son titre. Par contre, il était inadmissible pour le roi actuel de se défiler de ses responsabilité, peu importe s'il s'agissait d'un serviteur ou d'un membre de sa famille.

-Est-ce que tu t'écoutes? On croirait entendre Sloth se plaindre! Crois bien que je me moques de ce dont tu as envie! Comme chacun se moques bien de ce dont j'aurais envie plutôt que de rendre jugement à des paysans brailleurs toute la journée! Parce que je suis le roi! Parce que TU es la Magicienne de ce royaume. Mais si tu n'as pas envie de l'être, forme quelqu'un pour prendre ta place!

Voilà qui était dit. Pride mettait sa sœur au défi, de deux façon. La première, dont il se doutait (et dont il espérait) qu'elle ne relève pas, la mettait au défi d'abdiquer son poste pour peu importe ce qu'elle voulait tant. La seconde, la défiait de prouver qu'elle voulait réellement rester à sa place, et de se comporter comme la Magicienne qu'elle était. Il se fichait pas mal qu'elle maltraite ses servants, du moment qu'elle s’acquitte de ses tâches. En fait, maintenant que sa colère diminuait à lui aussi, il intervint encore, peu désireux de laisser la chance, si mince soit-elle, que sa sœur abdique.

-Bien sûr que je ne t'infligerais pas l'enseignement d'un Ordre de Chevaliers, je ne suis pas un crétin. Mais ce n'est pas parce qu'Émeraude sont effectivement les favoris, que nous devons rester là à ne rien faire pour que ça change!

S'il était plus calme, le souverain restait encore de fort mauvaise humeur, ce qui serait sûrement encore le cas pendant encore un bon moment, simplement parce qu'il était mauvais perdant. Perdant contre qui? Contre cette Reine d'Émeraude, bien sûr.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Wrath of the King   Lun 23 Mar - 14:13

Apparemment, après toutes ces années à cohabiter et à travailler ensemble, Pride n’avait pas encore appris comment il fallait s’y prendre avec Wrath. Quand on voit la magicienne se calmer légèrement et mettre fin à sa colère, il ne faut jamais, oh grand jamais, la relancer! Profitez du peu de répit qu’elle vous offre, car il n’y en aura pas souvent, et qu’on ne sait jamais quand elle sera prête à exploser à nouveau. Parfois, la magicienne se demandait qui d’elle et du Roi était la colère, et qui était l’orgueil, car se faire ainsi agresser verbalement égratignait son égo, comme si c’était le Dieux qui la trouvaient trop incompétente pour la contacter, alors que bien franchement, jamais l’astronomie ne lui avait parue réelle, tant les prédictions de son maître était erronée. Le fait de se faire rabaisser dans son travail la remit en colère, elle qui s’était pourtant apaisée légèrement, elle était toujours des braises ardentes et il ne lui fallait qu’une étincelle pour la raviver.

-Ne me traite plus jamais d’incompétente, Pride… siffla-t-elle entre ses dents, mettant milles efforts pour ne pas lui exploser la cervelle. Si tu crois à tes petits Dieux chéris autant, alors demandes-leurs pourquoi ils se fichent de ta gueule depuis tant d’années, mais ne met pas ça sur mon dos… Les Dieux ne nous aideront pas, ce n’est pas ma faute!

Pour appuyer sa menace, elle laissa quelques flammèches lécher ses doigts finement manucurés. Elle ne se contrôlait qu’in extremis pour ne pas former une boule avec le feu qui brûlait de sa colère et en lancer dans toutes les directions …

Comble de son malheur, Pride traita Wrath de paresseuse, en la comparant directement avec leur aîné Sloth, qui se lamentait de tout et de rien. Quand il en avait la force. Il lui affirma qu’il se fichait qu’elle n’ait pas envie d’éduquer les enfants d’un potentiel ordre des Chevaliers de Turquoise, que si elle n’était pas prête à faire son devoir, elle n’avait qu’à former quelqu’un pour le faire. Ne voyait-il donc pas que c’était justement son problème principal? Elle n’avait PAS l’intention de partager son savoir avec un enfant brailleur!

Dire qu’il lui demandait de laisser son poste, elle, sa propre sœur, son sang. Il se reprit toutefois assez rapidement pour qu’elle n’ait pas la chance de lui rappeler qu’il n’était pas en droit de lui demander d’abdiquer, et qu’elle seule était responsable de décider les tâches qui lui incombaient, dont, bien entendu, l’éducation d’une armée de petits magiciens était exclue!

Il lui affirma enfin qu’il n’était pas assez imbécile pour lui mettre sur les épaules la charge d’un ordre magique, considérant son manque de patience, mais qu’il ne voulait pas rester les bras ballants à obéir à Émeraude, le Royaume favoris partout sur Enkidiev, alors que l’ennemi s’apprêtait à frapper à leurs portes. À la dernière phrase de son Roi, Wrath s’amusa à modifier les ondes sonores de sa voix pour la rendre suraigüe et féminine. Oui, c’était vraiment pathétique et gratuit comme acte pour blesser l’orgueil de son frère, mais c’était ça, la Colère, il fallait bien qu’elle l’attaque d’une manière ou d’une autre, et elle ne pouvait pas le faire physiquement sans compromettre l’équilibre (déjà précaire) de la famille. Ravie de l’effet, Wrath pencha la tête sur le côté, observant son frère devenu sœur d’un air amusé, et haussa les épaules avec négligence, calmée par sa petite blague idiote.

-Et j’imagine que tu as des idées de quoi faire pour que ça change, soeurette? Franchement, je ne sais pas ce que tu as dans la tête, mais ça ne me plait pas, tu commences à faire la grosse tête, alors laisse-moi te remettre à ta place : Turquoise n’essaiera pas de descendre Émeraude dans l’estime du peuple Enkievs pour te remonter toi, pour la simple et bonne raison qu’ils sont les plus forts, qu’ils ont les meilleurs bras armés et que tu vas aller leur prêter ton appui, en réponse à la lettre de l’adorable Aren que tu aimes tant. Et si tu as d’autres idées sanguinaires pour établir ta main sur tout le territoire comme l’Orgueilleux que tu es, alors tu en parleras en réunion, parce que je ne suis visiblement pas de ton avis et que je suis certaine que le Conseil ne se proposera pas en faveur de faire quoi que ce soit contre Émeraude. Puis-je encore t’être utile? Sinon, je voudrais foutre le camp et alerter la famille d’une réunion imminente, car je n’en peux plus de voir ta sale tête… finit-elle en susurrant de façon aguicheuse, ce qui contredisait ses paroles.
Revenir en haut Aller en bas
Edgar Pride
Roi / Reine
avatar

Messages : 709
Date d'inscription : 25/02/2015

MessageSujet: Re: Wrath of the King   Dim 19 Avr - 21:06

Pride se tut, refusant d'alimenter davantage le sort que sa sœur avait jeté sur lui, la laissant donc totalement libre de lancer une tirade furieuse à son égard. Bien sûr, il y a tout de même une différence laisser parler, et écouter ce qu'on lui dit. Dans le cas présent, où sa magicienne lui disait ce qu'elle pensait être ses quatre vérités, le souverain laissait complètement glisser sur lui les critiques: il était persuadé qu'elles ne s'appliquaient pas à lui et à ses projets, de toute façon. À l'écouter, il était prêt à lancer ses troupes contre Émeraude, pour usurper la souveraine légitime et s'établir en grand dictateur. Bien sûr qu'il fallait réagir, mais il n'était pas un barbare!

Par contre, les paroles de Wrath avait éveillé une idée dans l'esprit du roi. Les meilleurs bras armés, les plus forts du continents... C'est de cela qu'il était question, même si sa sœur lui rappelait judicieusement que l'ennemi n'était pas leur voisin. Une vision, grandiose et glorieuse se révélait à Pride, qui n'écoutait plus que d'une oreille sa sœur, alors qu'il se retournait vers son paysage royal, imaginant ce dont elle aurait l'air une fois sa vision concrétisée.

Derrière lui, il avait vaguement la jeune femme avait cessé de se plaindre. C'était aussi bien, car lui aussi en avait assez de sa présence, lui aussi. Qu'elle fasse donc ce qui lui plaisait, il devait réfléchir à ses plans. Conservant son mutisme, pour ne pas qu'elle ne joue encore avec sa voix, sa Majesté la congédia d'un geste, avant de consulter la carte de son royaume encadrée contre le mur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Wrath of the King   Mer 22 Avr - 14:25

Pendant que Wrath attaquait son grand-frère à grands coups de vérité, se délectant de chaque méchanceté qu'elle pouvait trouver à lui dire, elle ne put s'empêcher de remarquer que Pride ne l’interrompait pas, ce qui n'était pas dans ses habitudes, de se laisser insulter et dénigrer sans réagir. Apparemment, le sale petit coup que lui avait joué la sorcière lui avait rappelé à qui il avait à faire, et son orgueil démesuré l'empêchait de parler tant qu'il aurait cette voix de fillette. C'était une véritable jouissance pour la Colérique jeune femme.

Toutefois, après un moment, elle eut l'impression que le Roi ne l'écoutait plus vraiment, il lui tourna d'ailleurs le dos, regardant le village par la fenêtre. Intriguée, Wrath tenta de percer les pensées de son Grand-frère, elle comprit qu'il avait une idée derrière la tête, un plan pour arriver à ses fins, mais comme il était toujours entrain de l'élaborer, il n'y avait rien d'assez clair dans son esprit pour que la Sorcière puisse percevoir les détails. Ce qu'elle en comprit lui donna tout de même froid dans le dos, elle préférait ne pas avoir à mêler le Royaume de Turquoise aux envies de conquête de Pride.

Wrath n'eut pas le temps de lui demander des détails de ses intentions, car il lui envoya un signe de la main pour la congédier, comme on le faisait avec les petits serviteurs. Certes, l'instant d'avant, la Sorcière ne voulait que quitter cette pièce pour préparer la Réunion, mais maintenant, elle était plutôt insultée d'être renvoyée de manière si peu délicate, comme si elle était sans importance.

-Ah! Et puis va donc te faire foutre! bougonna-t-elle en tournant les talons, puisque son frère ne daignait même pas la regarder, analysant plutôt les plans d'Enkidiev. Il fallait qu'elle trouve un moyen de lui freiner ses ardeurs, elle avait la désagréable impression que la nouvelle idée de Pride n'allait pas être une bonne nouvelle pour le Royaume.

FIN (suite à la Réunion)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Wrath of the King   

Revenir en haut Aller en bas
 
Wrath of the King
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» F.T. de Tiger D. Wrath
» lion king spirit of war
» [Octobre] Isul Romantic King
» CAVALIER KING CHARLES F 5 ANS REFUGE DE BETHUNE 62
» FT de King [Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Émeraude :: Archives :: Archives du premier forum :: RPs d'Enkidiev-
Sauter vers: