Forum RPG médiéval-fantastique inspiré de la série Les Chevaliers d'Émeraude d'Anne Robillard
 

Partagez | 
 

 Théodore Cionath d'Esprit

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Théodore Cionath d'Esprit   Mer 18 Mar - 23:02

Informations personnelles
Nom : Cionath d’Esprit
Prénom : Théodore
Surnom : Théo, tout simplement.
Âge : Seize ans et sept mois.
Sexe : Masculin jusqu’à preuve du contraire.
Race : Pardusse-puma.

Informations physiologiques et psychologiques

Physique : Il n’est encore qu’un adolescent, mais on le confond souvent avec un jeune adulte à cause de sa grande taille et de sa façon de se tenir. Toujours droit, regardant devant lui avec détermination et se déplaçant silencieusement, il ne donne vraiment pas l’impression d’avoir seize ans. De plus, avec son physique agréable, il attire souvent les femmes, même s’il n’y prête pas attention. Il se trouve normal quand il se voit dans le miroir : cheveux ondulés couleur auburn et toujours en désordre, yeux verts, peau mate et un sourire qui laissait entrevoir des canines acérées. Il n’y a pas de quoi se pâmer.
Signes particuliers : Ses yeux semblables à ceux des chats rendant son regard intense et ses griffes rétractables sont les seuls indices physiques qu'on a de sa race. Sinon, il porte plusieurs cicatrises laissées par les dragons quand il est allé chercher son dragon.
Caractère : Théodore est la plupart du temps une personne silencieuse : si on ne lui adresse pas la parole, il ne prend pas la peine de parler. Il a cet air indifférent qui tend à éloigner les autres et il s’en accommode très bien. Cependant, ceux qui s’aventurent et tentent d’établir la communication avec lui sont surpris de trouver un jeune homme tantôt arrogant et caustique, tantôt blagueur et amical. Il n’a pas la langue dans sa poche et ne passera pas par quatre chemins pour dire ce qu’il pense. Les mots sortiront comme il les pense, ce qui froisse bien des gens. La diplomatie, c’est pas son truc et il s’en fout royalement. Pour la parlotte sensible, faut chercher ailleurs, lui, il dit la vérité tout crue. Ainsi, s’il vous trouve faible et incompétent –et que c’est vrai- il ne se gênera pas pour vous le dire, mais s’il voit qu’il y a espoir pour votre cas, il vous le dira aussi. Théo est un peu un justicier noir à ses heures, il aidera et défendra les autres s’ils en ont besoin, mais il est tout aussi capable de savourer la douleur des autres, de l’infliger et de la faire perdurer jusqu’à ce qu’il s’en lasse et trouve quelque chose de plus intéressant à faire. Par chose intéressante, c’est souvent des voyages, des longs vols avec son dragon ou la découverte d’un truc quelconque. Il est un jeune homme intelligent et qui aime acquérir le savoir sous toutes ses formes. Il aime particulièrement mettre en pratique ce qu’il apprend, même si ça nui aux autres. C’est peut-être pour cela que certains le trouvent insupportable, mais là encore, il s’en fiche.
Faiblesse(s)/phobie(s) : Théo n’est pas du genre à exposer ses faiblesses et la seule qu’on lui connait est propre à tous les gens de son métier : leur dragon. Le lien entre le jeune seccyeth et son dragon, Fenrir, est unique. C’est l’être le plus proche de Théodore et il ne supporterait pas de le perdre. Sinon, il ne s’agit pas d’une peur, mais plutôt d’une aversion : il hait les chiens et tout ce qui s’y apparente. Ark, des chiens.
Orientation sexuelle : Aux personnes ayant une tête de cochon et de sexe féminin pour la plupart du temps.

Capacités

Talent(s) / Compétence (s) : Malgré son jeune âge, Théo est un seccyeth très doué. Il n’a jamais eu peur d’essayer des nouvelles manœuvres avec Fenrir et leur lien est très solide. De plus, grâce à son sang pardusse, il est un guerrier silencieux et agile qu’on ne doit pas prendre à la légère. Tout peut être une arme dans les mains du jeune homme et il ne manque pas d’imagination pour remporter la victoire. Et croyez-le ou non, il est très bon cartographe, pour ne pas dire un bon dessinateur.
Pouvoir(s) : Mis à part la télépathie qu’il a avec Fenrir et les autres télépathes, il n’a aucun pouvoir et n’en a aucunement besoin.

Informations sociales

Royaume d'origine : La côte nord d’Irianeth.
Royaume de résidence : Toujours sur le continent noir.
Relation/Famille/Clan : J’ai eu des parents, mais ça fait longtemps que je ne les ai pas vus. Ils sont restés au clan des Pumas après que j’aie enrôlé l’ordre des seccyeths. Parmi ceux-ci, il y a mon chef, Nareth.

Informations historiques

Histoire :

Tout le monde naît pour une raison précise, mais pas tous savent quelle est cette raison. Ils tournent en rond, parfois ils trouvent et parfois ils ne trouvent pas. Ce n'est pas mon cas. J'ai toujours su ce que je voulais, ce que je ferais et qui j'étais. Imbu de moi-même en parlant grandement? Non, pas du tout. Je fais partie de ceux qui ont été choisis pour mener un destin différent de celui de la majorité. Je fais partie des seccyeths et voici comment c'est arrivé...

Depuis aussi loin que je puisse m'en souvenir, j'ai toujours rêvé de dragons, de voler sur leur dos et de découvrir le monde avec leur point de vue. Plus précisément, je ne rêvais que d'un seul dragon. Il était différent des autres, je le savais. Il était plus sauvage, plus fier, indomptable. Il me regardait toujours du haut de sa taille, me jaugeant avec défi et arrogance. Comme s'il voulait s'assurer que je serais à la hauteur de son tempérament. Et je soutenais son regard, sans peur, respectueux et à la fois avec impertinence. Comme le provoquant à me faire peur. Et il souriait avec un amusement moqueur, mais au fond de ses yeux vert je voyais une pointe de fierté.C'était toujours comme ça, rêve après rêve. Jusqu'à ce qu'il me dise son nom dans un grognement. Fenrir. Nom puissant qui me donna un frisson. Et il me dit tout simplement de le trouver si je le pouvais. Mes rêves se sont alors arrêtés là et mon obsession devint intolérable. Mes parents se sont exaspérés de ne m'entendre parler que du dragon et ils me menèrent à l'ordre des seccyeths. J'avais alors quatre ans et c'est là que les choses devinrent sérieuses.

Tout d'abord, on m'introduit au chef de l'ordre, Nareth, un homme sérieux portant constamment des drôles de masques. Il m'inspirait le respect, mais ne m'impressionnait guère: je ne voulais que trouver Fenrir.  Tentant de calmer mon impatience, les seccyeths tentèrent d'en apprendre davantage sur le dragon dont je rêvais pour au moins m'indiquer où aller chercher mon oeuf. Ma description fut très détaillée: il était très grand, imposant, et d'une couleur vert profond. Il avait un fort caractère qui se reflétait dans ses yeux vert lagune. Il avait un souffle dangereux et parfois il tentait de m'impressionner en faisant semblant d'en souffler sur moi, mais il s'arrêtait toujours au dernier instant, un peu ennuyé que je n'aie pas bronché. En entendant cela, plusieurs seccyeths prononcèrent une race en particulier tout en me regardant sceptiquement. Wëgoyt. Les dragons les plus sauvages et rares du continent. Personne en avait eu de cette race depuis des années et voilà qu'un enfant de quatre ans proclamait qu'un dragon de cette race était son futur dragon. La plupart ne me prit pas au sérieux, sauf le chef de l'ordre. Il me mit dans un groupe d'apprentis seccyeths et me dit de bien suivre mes cours jusqu'à ce que je trouve mon dragon par moi-même. Il me fit aussi clairement comprendre que si je n'y arrivais pas, je devrais quitter l'ordre.

Mon apprentissage était principalement théorique et je voyais peu à peu la plupart de mes compagnons revenir avec leur oeuf ou leur bébé dragon. Je ne les enviais pas, je savais que Fenrir finirait par me revenir. Et puis, presque un an après, je ressentis un pulsation intense dans mon coeur. Je quittai mon cours d'histoire de l'empire en courant. Je savais où le trouver. Il était loin, mais ce n'était pas grave; je m'y rendrais coûte que coûte. Me voyant filer, un seccyeth m'intercepta et j'expliquait avec frénésie que je devais aller le trouver. L'adulte me fit monter avec lui sur son dragon et m'amena là où mon instinct me guidait. Il me déposa à une certaine distance et me souhaita bonne chance quand il reconnut l’espèce de dragons auxquels je devrai faire face. Je l'entendis à peine et fonçait vers là où se trouvait Fenrir. Plusieurs dragons adultes me virent et foncèrent vers moi. Ma petite taille et l'agilité de ma race décuplée par l'adrénaline m'aidèrent à esquiver quelques attaques, mais je reçus plusieurs coups. Certains me griffèrent, d'autres m'envoyèrent rouler des mètres plus loin, mais je ne perdais pas de vu mon objectif. Fenrir. Je me relevais encore et encore, titubant, mais déterminé. Et j'en eus assez. Je me tins droit et les fixai dans les yeux, petit garçon d'un peu plus de cinq ans. Sortant le menton, je leur ordonner de me laisser passer, que j'étais là pour trouver Fenrir. Ils grognèrent tout autant de mécontentement que de moquerie. Et c'est alors que je le sentis venir vers moi. Il n'était qu'un dragonet d'au moins une semaine, mais ses yeux étaient les mêmes que ceux de mon rêve. Il s'avança et tendit son long cou pour m'attaquer. Je ne bougeai pas. Il grogna et me mordit à l'épaule. Je levai mon bras mordu et posai la main sur sa tête. Avec impertinence, je lui répondis que je l'avais trouvé. Il me lâcha et me fixa dans les yeux. La main sur son cou, nous marchâmes vers l'antre des seccyeths sous les yeux des autres wëgoyts. Je ne sais si le seccyeth qui m'y avait amené me ramena à la base ou si Fenrir m'y traîna, car après un moment, je perdis connaissance suite à mes blessures.

Les années passèrent et je devins l'apprenti de Nareth. Il était le seccyeth le plus expérimenté et le seul à pouvoir éduquer un apprenti ayant un dragon comme Fenrir. L'entrainement ne se fit pas en douceur étant donné le caractère insupportable de mon dragon et bien souvent les autres seccyeths s'en plaignirent. Il n'en faisait qu'à sa tête et bien souvent pour tenter de me faire fâcher. C'était cause perdue à son grand ennui. Quand il n'obéissait pas, je me contentais de sortir un livre et de m'asseoir en l'ignorant royalement. Je lui disais de m'avertir quand il serai prêt à se comporter comme un dragon mature et non pas comme un bébé. Il grognait alors et me fonçait dessus, s'arrêtant à des centimètres de mon visage. Je levai les yeux sur lui, un sourcil haussé, nullement impressionné et il se résignait en boudant pour la forme. Cependant, dès que nous prenions la voie des airs, nous nous harmonisions et on ne devenait qu'un. Notre complicité était totale, la confiance en l'un dans l'autre à toute épreuve. Nous nous démarquâmes des autres apprentis et quand on me nomma seccyeth, Nareth surprit tout le monde en me désignant aussi son sous-chef. Notre relation mentor-apprenti nous avait rendus plus proches et nos points de vue concilient bien souvent. Nous nous respections mutuellement et ce fut un plaisir pour moi de pouvoir l'aider comme bras droit. J'étais peut-être jeune, mais j'avais prouvé ma valeur aux yeux de mon chef et c'était tout ce qui comptait. Pour le moment, Fenrir en fait toujours à sa tête et moi, je me fous que ça dérange les autres tant qu'il est avec moi.

Fonction : Sous-chef des Seccyeths

Informations Hors-Jeu:
 


Dernière édition par Théodore le Dim 29 Mar - 21:05, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Colombe

avatar

Messages : 862
Date d'inscription : 08/02/2015

Feuille de personnage
Âge: 25 ans
Race: Humaine
Âme soeur:

MessageSujet: Re: Théodore Cionath d'Esprit   Sam 21 Mar - 18:17

(Re) Bienvenue sur le forum!
Il te faudra l'approbation de Nareth (:


En Attente
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Théodore Cionath d'Esprit   Mer 25 Mar - 20:44

Fini, il ne manque que l'approb de mon chef (:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Théodore Cionath d'Esprit   Jeu 26 Mar - 18:15

Approuvé mon beau Théo :3

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Théodore Cionath d'Esprit   Ven 27 Mar - 18:59

Bon, j'ai porté la correction sur mon pouvoir. S'il y a d'autres détails qui m'échappent, faites-moi signe, mais je crois que tout est en ordre. (:
Revenir en haut Aller en bas
Colombe

avatar

Messages : 862
Date d'inscription : 08/02/2015

Feuille de personnage
Âge: 25 ans
Race: Humaine
Âme soeur:

MessageSujet: Re: Théodore Cionath d'Esprit   Sam 28 Mar - 9:50

C'est un petit détail, mais tu ne mentionnes pas les griffes des pardusses que ton personnage doit avoir dans ta prez. Ce serait aussi bien que tu mentionnes s'il a d'autres particularités des pardusses (queue, poils?) qui ne sont pas obligatoires.

Ensuite, je pourrai t'approuver!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Théodore Cionath d'Esprit   Dim 29 Mar - 21:08

It's done! (:
Revenir en haut Aller en bas
Colombe

avatar

Messages : 862
Date d'inscription : 08/02/2015

Feuille de personnage
Âge: 25 ans
Race: Humaine
Âme soeur:

MessageSujet: Re: Théodore Cionath d'Esprit   Lun 30 Mar - 16:50

Présentation approuvée

Bon RP (:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Théodore Cionath d'Esprit   

Revenir en haut Aller en bas
 
Théodore Cionath d'Esprit
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La Monade : ou comment se torturer l'esprit avec Leibniz
» « Comment en suis - je arrivé là ? » ; Esprit de la Nuit & Petite Utopie
» « Timide ne veut pas dire simple d'esprit. »
» Esprit Servant de l'anneau
» José Théodore

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Émeraude :: Archives :: Archives du premier forum :: Présentations-
Sauter vers: