Forum RPG médiéval-fantastique inspiré de la série Les Chevaliers d'Émeraude d'Anne Robillard
 

Partagez | 
 

 À la recherche d'un magnifique cadeau [Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Colombe

avatar

Messages : 862
Date d'inscription : 08/02/2015

Feuille de personnage
Âge: 25 ans
Race: Humaine
Âme soeur:

MessageSujet: À la recherche d'un magnifique cadeau [Libre]   Sam 21 Mar - 22:02


À chaque année, les jumelles recevaient un cadeau d’anniversaire digne de leur rang. Au départ, les jumelles recevaient le même cadeau, mais avec les années, les cadeaux se diversifièrent et Béatrice fut souvent celle qui recevait le plus joli, le plus amusant ou le plus pratique des deux, signe qu’elle était définitivement la préférée de la famille. La différence se fit plus importante lorsqu’elle commença son apprentissage comme apprentie sorcière alors que sa pauvre petite sœur demeurait une bonne à rien. Par contre, cette année serait différente. Khanrell avait réussis à rejoindre un ordre, aussi pathétique soit-il, et leur mère était maintenant fière d’avoir des enfants dans chacun des ordres de l’Empire. Elle voyait déjà ses trois filles diriger l’Empire, une sorcière, une chef des chevaliers impériaux et une chef des Seccyeth. Si Béatrice était toujours sa favorite, elle considérait maintenant que Khanrell avait aussi son importance et que, surtout, les jumelles devraient apprendre à travailler ensemble. Cela leur permettrait d’unir leurs forces. Il faudrait aussi qu’elles s’entendent mieux avec leur grande sœur, Leelah, mais leur mère était assez consciente de la haine relative que se portaient ses trois filles pour ne pas essayer de toutes les unir en même temps. Il ne fallait pas rêver, quand même.

Si cette façon de penser paraissait sensée, l’idée qui en découla ne l’était pas vraiment. La mère O’Hell décida que cette année, chaque jumelle serait responsable de l’achat du cadeau de l’autre jumelle. Elle croyait que cela leur permettrait d’apprendre à mieux connaître l’autre et à lui faire plaisir. C’était, selon elle, un plan parfait pour que les jumelles deviennent les meilleures amies du monde. C’est ainsi qu’elle amena ses deux filles à un grand marché où des marchands de tous l’Empire venaient vendre leurs merveilles. Elle remit à chacune une petite bourse en leur rappelant qu’il fallait qu’elle fasse de leur mieux pour trouver un excellent cadeau pour leur jumelle. La mère retourna ensuite à ses occupations, peu désireuse de perdre son temps à surveiller ses deux filles qui avaient tout de même dix ans ; elles pouvaient bien se débrouiller toutes seules.

Béatrice ne pensa jamais acheter quoi que ce soit qui plairait à Khanrell. Il était hors de question qu’elle fasse plaisir à sa moins que rien de sœur qui, en vérité, ne méritait pas de cadeau. L’apprentie était déterminée à trouver le pire cadeau pour la future Seccyeth. Elle ne savait pas encore si elle achèterait quelque chose d’évidemment désagréable, ou quelque chose que sa mère pourrait croire être un beau cadeau (pour ne pas déplaire à celle-ci), mais que Khanrell haïrait. La jeune fille ne savait pas ce que sa sœur comptait faire, mais elle se doutait bien qu’elle non plus ne chercherait pas véritablement quelque chose qui lui plairait.

«Khanrell, j’espère que tu vas me trouver quelque chose de ma-gni-fi-que, car je vais faire tous les efforts pour trouver quelque chose qui est… fait pour toi Elle mit l’emphase sur le toi, prenant un ton dédaigneux comme si sa sœur ne valait même pas la peine qu’elle prenne le temps de lui parler. «Par où vais-je commencer? Et si j’allais à la boucherie…? Je pourrais y trouver de tes amis… Et une cuisse de dragon, peut-être

Rigolant, Béatrice prit lentement la direction de la boucherie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Khanrell
Magicien(ne) conseiller(ère)
avatar

Messages : 1644
Date d'inscription : 08/02/2015
Localisation : Shola

Feuille de personnage
Âge: 29 (éter.), 32 (fév.)
Race: Humaine (Vampire)
Âme soeur:

MessageSujet: Re: À la recherche d'un magnifique cadeau [Libre]   Lun 23 Mar - 10:01

Khanrell n'avait qu'une hâte, c'était de quitter enfin la Forteresse pour vivre à l'Antre des Seccyeths et ne plus avoir sa jumelle dans ses pattes, même si elle était loin d'être débarrassée de sa cadette, Demelza. Elle essayait autant que possible d'éviter Béatrice durant ses dernières journées au sein de la Noblesse, mais il lui semblait qu'un cruel destin s’abattait sur elle pour l'obliger à être humiliée jusqu'à la toute dernière seconde de sa vie avec elle. Avant la date de son déménagement officiel dans l'ordre, l'apprentie-seccyeth fêtait officiellement son dixième anniversaire, et il semblait bien que sa mère avait décidé de s'en rappeler, cette année, que ce n'était pas seulement sa merveilleuse apprentie-sorcière qui était née en ce jour, mais qu'elle en avait eu deux en même temps.

La noble dame avait remit une bourse à chacune des deux jumelles, leur annonçant qu'elles devaient chacune acheter le cadeau de l'autre. Cette «activités de sœurs» devaient les rapprocher, mais Khanrell craignait de se douter de comment tout cela allait finir. Elle soupesa curieusement sa bourse, destinée à acheter le présent de Béatrice, et elle ne lui sembla ni plus grosse, ni plus petite que celle qu'avait reçue la sorcière. L'enfant ne se rappelait plus de la dernière fois où elles avaient eu un cadeau de même envergure (quand elle en avait un...)

La mère les abandonna toutes les deux au marché, pensant qu'elles étaient assez grandes pour se débrouiller (et ne pas s'entre-tuer), et les jumelles marchèrent un moment entre les tables des marchands avant que Béatrice en vienne exactement à ce que Khanrell redoutait. Bien sur, que ça ne pouvait pas vraiment être une partie de plaisir. En faite, la dompteuse de dragon ce demandait pourquoi elle marchait avec elle et qu'elle n'était pas tout bonnement déjà partie se choisir son propre cadeau, laissant sa jumelle faire la même chose pour elle-même. Mais apparemment, le présent de Béatrice serait, cette année, d'embêter sa sœur en la faisant souffrir. Elle prétendit qu'elle irait à la boucherie lui chercher une cuisse de dragon, et elle rigola en s’exécutant.

La blonde roula des yeux vers le ciel, écœurée de la stupidité de sa jumelle. Elle savait bien que les dragons n'étaient nullement comestibles, quels qu'en soit l'espèce particulière, de toute façon ça aurait été aussi imbécile que de manger un phéryxian ou un pardusse, du véritable canibalisme, puisque les dragons n'étaient pas vraiment considérés comme des animaux. Quel manque de respect de la part de Béatrice, mais Khanrell ne s'attendait pas réellement à plus de sa part...

-Bonne idée, Béatrice, si tu en trouves, nous le mangerons ensemble, en espérant que cette chair non comestible t'empoisonne... Mais ça vaut la peine de s'y arrêter, en faite, car dans le même ordres d'idée, je pourrais t'acheter des cuisses de crapaud? N'est-ce pas que c'est adapté, Sorcière? maugréa-t-elle en la suivant quand même dans la boucherie, d'où elle se dépêcha à la devancer pour entrer d'abord, sachant que sa la fâcherait d'être deuxième.

La porte cliqueta lorsque Khanrell l'ouvrit, et l'odeur de viande l'assailli avec dégoût. Elle n'était pas certaine du tout de la qualité de l'endroit, il lui semblait sentir la grotesque effluve de la chaire pourrie, de la nourriture avariée. Un rapide coup d'oeil la soulagea, bien qu'elle savait qu'elle avait raison, elle était rassurée de tromper sa soeur.

-Oh, quel dommage, pauvre Béatrice tu devras trouver une autre idée, on ne vend pas ici ce que tu souhaitais m'offrir! Tu dois être bien déçue... Par contre, je vois des cuisses de crapaud, juste là... elle s'approcha de sa juemlle autant que le permettait leur manque de complicité, et lui chuchota pour ne pas être entendue par le vendeur Est-ce que c'est biiiieeen ce que tu veux pour ton anniversaire, douce jumelle? L'odeur doit te rappeler tes cours avec notre Sorcier, non ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Colombe

avatar

Messages : 862
Date d'inscription : 08/02/2015

Feuille de personnage
Âge: 25 ans
Race: Humaine
Âme soeur:

MessageSujet: Re: À la recherche d'un magnifique cadeau [Libre]   Sam 28 Mar - 16:17

Béatrice était convaincue que la chaire de dragon était parfaitement comestible et leva les yeux au ciel lorsque sa sœur parla d’empoisonnement. Franchement, pour une Seccyeth, Khanrell ne connaissait pas grand-chose aux dragons ; pourquoi seraient-ils moins comestibles qu’une vache ou un poulet? À part leur grandeur, il n’y avait pas beaucoup de différence entre eux et un poulet, si on remplaçait les plumes par des écailles… Évidemment, Béatrice ne considéra pas un seul instant la possibilité que sa sœur en sache véritablement plus qu’elle sur les dragons, c’était tout simplement impossible que sa sœur soit plus instruite qu’elle sur quoi que ce soit. Khanrell proposa ensuite de lui acheter des cuisses de crapaud, essayant probablement de l’insulter en insinuant que les sorcières ne mangeaient que des animaux dégoûtants. Comme si les sorciers vivaient comme dans les livres faits pour les enfants… Quoi qu’elle n’aurait pas dû être surprise que sa jumelle se base sur ces livres pour juger les sorciers puisqu’elle était encore une enfant, elle.

«Tu sauras que nous mangeons des plats bien plus raffinatés que des cuisses de crapaud, et qui goûtent meilleurs aussi. Mais tu ne pourrais pas le savoir, puisque tu n’es pas apprentie sorcière, toi…»

Trop occupée à lui répondre, Béatrice ne vit pas tout de suite Khanrell entrer dans la boutique. Fâchée, elle fut forcée de courir pour la rejoindre, ouvrant à son tour la porte. L’odeur lui donna envie de vomir et elle hésita sur le pas de la porte, peu désireuse de s’aventurer dans cet endroit qui semblait de mauvaise qualité. Seule, elle aurait peut-être rebrousser chemin, mais elle n’allait certainement pas se montrer moins courageuse que sa sœur. La jeune fille entra donc dans la petite boutique, respirant par la bouche pour éviter de sentir l’odeur de chaire pourrie. Pendant ce temps, Khanrell avait trouvé des cuisses de crapaud et proposa de les acheter comme fabuleux cadeau. Béatrice y jeta un coup d’œil et décida qu’elle préférait mourir que d’en manger.

«Si tu veux m’acheter quelque chose d’aussi pathétique, c’est ton choix, mais j’aurais cru que tu mettrais un peu plus d’effort pour trouver quelque chose qui me plairait vraiment. Mais achète-les si tu veux, je les donnerai à manger aux chiens en pensant à toi…»

Elle ne commenta pas sur l’odeur de la tour du sorcier, parce que c’était vrai que ça sentait parfois bizarre avec toutes les expériences que Sylid faisait… Mais elle ne donnerait certainement pas raison à sa sœur. Béatrice ne pensait pas pouvoir rester dans la boucherie bien plus longtemps sans en absorber l’odeur à tout jamais et se dirigea vers la porte.

«Tu sais quoi, moi, je veux te trouver quelque chose qui te dureras toujours, que tu pourras avoir avec toi tout le temps… Ce serait bien trop dommage que tu ne puisses en profiter que quelques minutes, le temps de manger de la viande… délicieuse…»

Il était évident qu’elle ne pensait pas du tout que la viande de cet endroit était délicieuse, bien au contraire. Elle n’attendit pas que sa sœur lui réponde et sortit tout de suite de la boutique. Une fois à l'extérieur, Béatrice prit de grandes respirations d'air frais, soulagée de s’être échappée de l’odeur putride de la boucherie.

[Khanrell]**Tu sors ou pas? Oh, mais tu dois te sentir à ta place, là-dedans... Ça doit sentir aussi mauvais que tes dragons.**
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Khanrell
Magicien(ne) conseiller(ère)
avatar

Messages : 1644
Date d'inscription : 08/02/2015
Localisation : Shola

Feuille de personnage
Âge: 29 (éter.), 32 (fév.)
Race: Humaine (Vampire)
Âme soeur:

MessageSujet: Re: À la recherche d'un magnifique cadeau [Libre]   Dim 29 Mar - 22:12

Khanrell eut un petit sourire en coin en entendant le nouveau mot inventé par sa soeur, mais n'en pipa mot, sachant qu'elle risquait de tout faire exploser si elle apprenait que la blondinette savait quelque chose qu'elle ignorait, comme la non-comestibilité de la viande de dragon. Béatrice eut tôt fait de lui rappeler qu'elle était Sorcière et pas sa cadette, et en profita pour souligner sournoisement son ignorance des «vraies choses de sorcellerie». Une fois de plus, l'apprentie-dragonnière roula des yeux d'entendre tant de bêtise, sa jumelle se croyait tellement cultivée... elle aimerait bien, rien que une fois, assister à une de ses classes avec Sylid pour la voir se faire remettre à sa place de gamine écervelée!

Béatrice, sur le pas de la porte de la boucherie, semblait sur le bord de vomir, en lui laissant presque croire qu'elle était déçue du peu d'efforts qu'elle faisait pour lui trouver un cadeau convenable. Qu'elle ironie, compte tenu que c'était elle qui avait commencé ce jeu débile de lui trouver un cadeau ignoble!

-Tu peux bien parler, sale garce... marmonna-t-elle tout bas en la regardant sortir rapidement de la boucherie, alors qu'elle s'exclamait qu'elle irait lui chercher un cadeau éternel. Selon ce que Khanrell en pensait, elle préférait amplement ne jamais conserver de souvenir de sa petite escapade entre soeurs, elle aurait même aimé que Béatrice garde tout son argent pour elle et qu'elle n'ait rien, pour pouvoir plus facilement oublier sa vie avec les O'Hell.

Alors qu'elle replaçait la pièce de viande dégoûtante dans le comptoir en remerciant (et s'excusant) le boucher, elle entendit la voix nasillarde de sa jumelle dans sa tête, qui se moquait d'elle parce qu'elle n'était pas encore sortie, s'en prenant encore aux pauvres dragons qu'elle adorait.

La Blondinette sortie en trombe de la boucherie, n'ayant surtout pas envie de devoir lui répondre par télépathie, car elle n'était pas assez douée pour le faire, elle ne voulait pas s'humilier d'avantage devant sa soeur. Elle décrocha la bourse que sa mère lui avait donnée de sa ceinture, et la jeta à sa jumelle.

-Fait  ce que tu veux avec, Béatrice. J'arrête ton jeu idiot, je ne veux rien de toi qui me rappelleras à quel point tu es une sale garce égoïste, lorsque je serai débarrassée de toi! Tu n'as aucun respect pour les nobles dragons, et tu ne comprend rien à rien, espèce d'inculte! Les dragons sont cent fois plus intelligents que toi ET NE PUENT PAS! Achète-toi des cadeaux, tu raconteras à maman ce que tu voudras, de toute façon je serai bientôt débarrassée des O'Hell. Tu n'imagine pas comme je rêve du jour où je n'aurai plus à te supporter... s'écria-t-elle en attirant l'attention de la foule sur elles.

Elle savait bien qu'elle se leurrait car elle serait poursuivie par la petite dernière de la famille, Demelza, mais elle ferait toujours tout pour l'éviter. De toute façon, la pire des soeurs O'Hell, c'était Béatrice, alors elle pouvait s'auto-proclamer libre. A bien y penser, Khanrell ne regrettait même pas de ne pas recevoir de cadeau de Béatrice et de leur mère, car elle l'aurait probablement détruit pour oublier sa vie passé, afin de mieux se concentrer sur la suivante. Elle sourit, ses yeux dorés brillants de rêveries, et croisa les bras en lorgnant sa soeur, de plus haut qu'elle n'avais jamais osé le faire.

-Je n'ai pas besoin d'objets inutiles comme toi pour me sentir aimée et importante. Je vais obtenir ma valeur et ma place dans le monde autrement qu'en portant le nom débile d'O'Hell. De toute façon, quel genre de cadeau ridicule m'aurais-tu offert? Certainement encore quelque chose de méchant pour te moquer de moi, tu m'as toujours détestée...

L'ironie, c'est que pour une fois qu'elle recevait autant d'attention de sa mère que sa jumelle, Khanrell était dégoûtée et ne la désirait plus. Elle ne jalousait plus sa jumelle et l'amour qu'elle recevait de leur mère, elle voulait juste tracer son propre chemin...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Colombe

avatar

Messages : 862
Date d'inscription : 08/02/2015

Feuille de personnage
Âge: 25 ans
Race: Humaine
Âme soeur:

MessageSujet: Re: À la recherche d'un magnifique cadeau [Libre]   Dim 5 Avr - 19:56

Khanrell la rejoint rapidement à l’extérieur de la boucherie et lui lança la bourse. Surprise, Béatrice n’essaya même pas de l’attraper : la bourse la frappa sur la poitrine, puis tomba par terre. Consciente de la valeur de l’argent (contrairement à sa jumelle qui la jetait n’importe où, preuve qu’elle ne méritait pas de faire partie d’une famille riche), l’apprentie fit voler les pièces jusqu’à sa main et garda la bourse entre ses doigts. Sa sœur avait décidé de piquer une crise et Béatrice soupira, mimant l’agacement, mais étant plus troublée par les paroles de sa sœur qu’elle ne l’aurait avoué. Elle essaya d’ignorer ses insultes : elle savait bien qu’elle était meilleure que Khanrell, qu’elle avait depuis longtemps gagné l’amour de leur mère. Que Khanrell parte si elle le voulait : de toute façon, elle n’avait jamais mérité de faire partie de la famille O’Hell.

«T’es juste jalouse parce que moi j’vais être sorcière alors que toi tu vas être prise avec plein de dragons qui PUENT! Je ne vois pas pourquoi je respecterais les dragons, ils sont nuls de toute façon, ils servent à rien! Je ne voudrais MÊME PAS Y TOUCHER!» En vérité, Béatrice aurait voulu avoir un dragon comme sa sœur et ne comprenait pas comment un dragon avait pu choisir sa nullité de jumelle. Faute de pouvoir en avoir une, elle avait décidé de détester ces créatures démoniaques. «Je vais dire à maman que tu as pas voulu m’acheter un cadeau! Elle sera pas contente, elle te parlera plus jamais! Je vais lui dire que c’est juste de ta faute, parce que moi je voulais te chercher un cadeau, mais toi t’a abandonné! Moi non plus je veux plus de voir! C’est pas toi qui va être débarrassée des O’Hell… C’est nous qui allons être débarrassés de TOI!»

Béatrice lui fit une grimace, persuadée d’avoir bien fait comprendre à sa jumelle à quel point elle était imbécile et insignifiante. Et voilà que Khanrell pensait pouvoir obtenir sa valeur dans ce monde en devenant une merveilleuse Seccyeth et blablabla. Franchement, elle rêvait en couleur. Qu’est-ce qu’elle pensait? Que le fait d’avoir un dragon faisait d’elle une personne extraordinaire? Même Demelza, sa cadette, avait eu un dragon! C’était bien la preuve que n’importe quel idiot pouvait en avoir un! Béatrice croisa elle aussi ses bras et essaya de se faire plus grande que sa sœur, pour bien lui faire comprendre que c’était Elle la meilleure, Elle la plus importante.

«Moi non plus j’ai pas besoin d’objets inutiles pour me sentir aimée! Moi, je suis aimée et je suis importante de toute façon, alors que toi… Toi il n’y a pas grand monde qui t’aime, et tu seras JAMAIS importante! Arrête de porter le nom O’Hell si tu veux, de toute façon tu fais juste honte à notre famille.» D’un geste, elle montra la foule qui s’intéressait à la petite chicane. «Qu’est-ce que les gens vont penser de nous?! Maman va avoir HONTE! Tu nous fais TOUJOURS HONTE!»

Béatrice ne réalisa pas qu’elle avait aussi élevé son ton de voix, attirant autant, sinon plus, l’attention que sa sœur jumelle. Les gens autour commençaient à chuchoter des commentaires, se demandant qui elles étaient et ayant probablement remarqué le pouvoir de Béatrice, devinant donc qu’elle devait au moins faire partie de l’ordre impérial. Agacée, elle se tourna vers eux.

«TAISEZ-VOUS! Vous êtes aussi imbéciles que ma sœur!» La plupart ne réagirent pas, peu intimidés par une petite fille. Frustrée, l’apprentie se tourna à nouveau vers sa sœur. Il fallait toujours que Khanrell ruine tout! «Tu as ruiné ma journée! Je te déteste!»

Elle serra les poings et hésita sur la suite. Devrait-elle partir, tout simplement? Elle pourrait acheter la première chose qu’elle verrait, juste pour monter à sa mère qu’elle l’avait écouté. Ensuite, elle n’aurait plus à perdre du temps avec sa jumelle idiote…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Khanrell
Magicien(ne) conseiller(ère)
avatar

Messages : 1644
Date d'inscription : 08/02/2015
Localisation : Shola

Feuille de personnage
Âge: 29 (éter.), 32 (fév.)
Race: Humaine (Vampire)
Âme soeur:

MessageSujet: Re: À la recherche d'un magnifique cadeau [Libre]   Mar 7 Avr - 11:10

C'est vrai que Khanrell avait toujours été jalouse des talents de sorcière de sa soeur, qu'elle rêvait secrètement d'avoir des pouvoirs elle aussi, même si elle ne le hurlait pas sur tous les toits. Enfin, C'ÉTAIT vrai. Maintenant que sa vie avait croisé celle de Shenya, elle n'enviait plus la chance de Béatrice d'être née sous une bonne étoile, car pour être honnête, Sylid lui faisait un peu peur, mais pas Nareth, étrangement... De toute façon, elle considérait sa dragonne comme le véritable cadeau que la vie lui avait donné, peut-être pour se faire pardonner de l'avoir un peu délaissée. Maintenant, elle n'enviait plus Béatrice. Elle la plaignait presque de devoir rester dans cette forteresse, alors qu'elle serait libre.

La seule chose qui l'enrageait maintenant chez cette garce, c'était sa haine viscérale envers les dragons et la facilité qu'elle avait de les insulter, alors que c'était de si nobles créatures, si puissantes!

-Ben tant MIEUX si tu veux pas y toucher! Parce que j'veux pu jamais te voir Béatrice! Et tu ne pourras jamais voir ou toucher ma belle Shenya, je vais la protéger de toi et de ta méchanceté! s'exclama la blondinette, rouge de colère, ne sachant plus que dire pour protéger l'honneur des dragons, au moins s'assurait-elle que jamais Shenya n'entendrait pareilles balivernes venant de la bouche de sa terrible jumelle.

Alors, Béatrice commença à lui faire des menaces, lui disant qu'elle avertirait leur mère qu'elle n'avait pas voulu jouer à son jeu ridicule, et qu'elle n'allait plus jamais lui parler. Lorsqu'elle lui déclara, toute fière que c'était les O'hell qui seraient heureux d'être débarassés d'elle, Khanrell ne put retenir les larmes d'humecter ses yeux, et elle foudroya sa jumelle du regard.

-Dis-lui ce que tu veux, ça va rien changer... se plaignit-elle avec un sanglot dans la voix. Elle m'a jamais aimé, de toute façon, pas plus que toi. Alors le voilà, ton cadeau de dixième anniversaire, t'es débarrassée de moi... De toute façon, t'es rien que une menteuse, tu ne m'aurais jamais acheté quelque chose pour me faire plaisir, juste pour me faire de la peine, comme tu sais si bien le faire... Ben moi, j't'ai donné la bourse, c'est ça ton cadeau, des pièces insignifiantes qui ne veulent rien dire...

Elle essuya rageusement ses yeux, ne voulant plus pleurer devant cette sœur qui l'avait fait souffrir tout sa vie, et qui s'en était toujours amusé. En plus, à force de crier et de pleurer, l'attention des gens commençaient à se centrer sur elles, et la noble jeune fille ne voulait pas se ridiculiser encore plus devant eux tous, qui la connaissaient certainement de vue. Mais Béatrice n'avait pas fini de verser son venin de vérités blessantes, et attira encore plus l'attention des passants sur elles, en lui rappelant qu'elle n'était pas aimée, pas importante, et qu'elle faisait honte à tout le monde. Puis, alors que des murmures s'élevaient, Béatrice se fâcha contre eux tous, les traitant d'imbéciles, avant de dire à sa jumelle qu'elle avait ruiné sa journée.

-Bah... Tu as ruinée ma vie, Béatrice... soupira Khanrell en haussant bêtement les épaules, ses yeux à nouveau sec, tant elle était insensible à la scène exagérée de sa soeur qui s'offrait en spectacle, telle une piètre actrice. La seule chose que je vais regretter, c'est de t'avoir jalousé quelque temps et t'avoir donné la chance de me faire mal. Maman ne t'aime pas plus qu'elle m'aime, tu sais? Te donner de l'or plutôt qu'un cadeau, c'est montrer qu'elle ne sait pas jouer son rôle de mère. Comme si l'argent pouvait acheter l'amour. Tout ce qui compte pour elle, c'est l'honneur de son nom, tu lui fait honneur et ça suffit. Et moi, le jour où je serai Chef des Seccyeths et que Demelza sera sous MES ordres, je serai fière de me présenter sous le nom de Khanrell Fiorie d'Irianeth... Tu n'es plus ma sœur, je me fiche qu'on ait partagé le même utérus, tu n'es plus de ma famille!

Khanrell regarda la foule de curieux essayer de s'éparpiller pour ne pas encore attiser la colère de la petite sorcière dangereuse, même si quelques regards obliques se dirigeaient vers eux. Cette fois, c'était la blondinette qui avait honte d'être de cette famille de délurés, Béatrice ne la rendait pas fière d'être une O'Hell. Il n'y avait aucune fierté à avoir d'être O'Hell...

-Shenya... appela doucement l'apprentie-seccyeth, espérant être entendue par sa dragonne malgré la distance et le bruit de la foule, alors qu'elle essayait de se faufiler au travers du lot, pour fuir sa soeur, une bonne fois pour toute!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: À la recherche d'un magnifique cadeau [Libre]   

Revenir en haut Aller en bas
 
À la recherche d'un magnifique cadeau [Libre]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» A la recherche d'un passage secret! (libre)
» A la recherche d'un endroit calme [libre]
» A la recherche d'un amusement quelconque... [libre]
» Une magnifique journée dans la prairie [LIBRE]
» Bagarre au réfectoire [Libre, venez vous défouler !]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Émeraude :: Archives :: Archives du premier forum :: RPs de l'Empire noir-
Sauter vers: