Forum RPG médiéval-fantastique inspiré de la série Les Chevaliers d'Émeraude d'Anne Robillard
 

Partagez | 
 

 [Event] - Les Festivité sont ouvertes !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: [Event] - Les Festivité sont ouvertes !    Lun 30 Mar - 19:57

Code:
Ceci est juste pour dire que ce post d'animation est tout le royaume. Ce n'est pas le rôle d'Améthyste de faire les attributions. Mais nous postons cela pour que tous puissent s'amuser tandis que les duos d'écuyers et de Chevaliers sont en cours. Pour toutes questions concernant le déroulement de cette animation, veuillez vous référer à un Membre de l'administration.


Une belle journée s’annonçait. L’histoire de l’Empire allait redevenir aussi grandiose qu'elle l’était avant ! Avant l’empire était surpuissant mais malheureusement, Enkidiev en est venu à bout. Cependant, le père de l’impératrice actuel a été capable de rallier son peuple et de reprendre le contrôle. Ainsi, L’organisation est revenu peu à peu, jusqu’au moment où l’Empire put être pris comme une force presque aussi puissante qu’avant. Les clans des Pardusses, les clans des arachnéens, les clans des reptiliens, etc. Ils sont tous ralliés grâce à Dorian, le père d’Améthyste. Cet homme était maintenant mort et sa fille avait pris sa place, gardant le même état d’esprit pour diriger l’Empire. Elle était puissante et elle était difficile à approcher. Mais, toujours, elle sera là pour son peuple. Elle semblait faire moins que son père avait fait, cependant, elle avait juste une approche différente et son but était exactement le même que son père, vaincre.

Sa nièce était assez forte et elle était assez bonne pour prendre le rôle des chevaliers Impériaux. Ce n’était pas du favoritisme, bien que certains doivent le penser. Elle avait les compétences et l’aristocratie savait qu'elle ne trahirait pas. C’était le meilleur choix possible, et Améthyste avait entièrement foi en ses capacités. C’était bien. Les sorciers aussi étaient de bonnes personnes, compétents à souhait. Nareth aussi. Tous les dirigeants de l’Empire étaient des gens compétents et c'est pourquoi que le tout était bien.

Aujourd’hui était le jour où tout changerait, aujourd’hui était le jour où la première génération des chevaliers impériaux allait voir le jour, comme un phoenix qui renaissait de ses cendres. L’ordre n’était pas si grand mais il était entraîné et donc, il était puissant. Améthyste demandait même à sa nièce des informations sur les jeunes qui avaient la formation. Ainsi, Améthyste était au courant de tout ce qu’il se passait. Pour l’empire, pour les impériaux, c’était un jour de fête car cela signifiait une avancée vers le jour de la victoire ! Tous étaient heureux et Améthyste la première ! Elle se prépara, s’habilla tout de même sobrement avant d’aller annoncer au peuple toutes les nouvelles. Tous étaient invités, les citoyens, les impériaux, les seccyeths, sans leur dragon (dragons qui pouvaient aller s’amuser dans la grande salle d’entraînement). Ainsi, le peuple ne serait jamais lié autant que ça, c’était un si bel événement.

« Peuple ! Comme vous le savez, l’Empire sort de l’hibernation. L’empire deviendra plus puissant et aujourd’hui marque le début de cette nouvelle puissance, la puissance que l’Empereur Dorian souhaitait obtenir depuis des années ! Maintenant, il pourrait être satisfait ! Moi, sa digne fille, fera tout ce qu’il souhaitait faire et je marcherai dans ses pas ! » Elle prit une pause en invitant sa nièce. « Grâce à nos sorciers et de nombreuses personnes, l’ordre renaît ! Aujourd’hui, nous assistons à l’adoubement de cette première génération, si fière ! Ainsi, l’Empire vaincra. » Elle laissa les acclamations et après un mouvement de la main, le tout s’arrêta. « Fêtons notre victoire prochaine ! Fêtons ce renouveau ! Peuple, Chevaliers, Sorciers, Seccyeths, profitez de cette journée qui est là pour nous tous. Des combats, des tournois comme le tir à l’art, ou tout autre. Des activités. Fêtons comme nous sommes capables de le faire. Aujourd’hui, vous  profitez de cela, pour unir les liens en tant que peuple uni ! L’union fait la force ! »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Event] - Les Festivité sont ouvertes !    Mer 1 Avr - 20:05

Même si Douhbée manquait un peu de l’éducation que toute bonne jeune fille devait avoir sur l’histoire de l’Empire lorsqu’elle avait rejoint les rangs des élèves, six ans plus tôt, elle était désormais assez instruite pour chérir la chance qui lui était donnée d’assister à un tel événement. Elle, dont la vie n’avait été qu’une suite de malheurs, faisait partie de la seconde génération de l’Ordre Impérial et aurait la chance d’avoir pour maître un Chevalier de la Première Génération de la Renaissance de l’Ordre.

Habillée dans son uniforme d’écuyer, tel qui le lui avait été demandé, Douhbée se rendit à la cérémonie d’adoubement dans un état de fébrilité dont elle ne doutait pas jusqu’à maintenant. C’était le retour en force de son peuple, et elle était là pour le voir, elle serait là pour le raconter, elle était un personnage important de ces changements! C’était tout un honneur. Elle s’approcha pour écouter le discours magnifique de l’Impératrice, si belle et si grandiose sur scène, et rejoignit le minuscule groupe formé des deux autres écuyers de l’Ordre. Sans les regarder, elle concentra son attention sur la scène, où bientôt, la Chef et le Sorcier adouberaient la première génération et attribuerait les écuyers. Cela faisait des jours que leurs classes étaient terminées, et ils attendaient ce moment avec beaucoup d’impatience, tous les trois.

Du coin de l’œil, Douhbée repéra Leelah, qui l’avait aidé à tuer le temps un de ces beaux jours de vacance avant l’attribution, et qu’elle avait appris à aimer malgré sa dureté. Elle lui fit un très subtil sourire en coin, avant de reporter son attention sur la scène. Vivement qu’elle apprenne le nom de son Maître! Elle avait tellement hâte de mettre officiellement en pratique les bases que lui avaient fournies la jeune sous-chef de l’ordre, et perfectionner le tout pour se sentir utile sur la terre qui l’avait accueillie, alors qu’elle n’était qu’une pauvre esclave en fuite.

Seule une sombre pensée nuisait à ce tableau parfait. En effet, des hommes aussi allaient être adoubés ce soir…

Et si elle tombait sur l’un d’eux?

Tentant de cacher son angoisse, Douhbée attendit le début de la cérémonie.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Event] - Les Festivité sont ouvertes !    Sam 4 Avr - 19:51


Arkay vivait sa vie sans se soucier des autres, alors encore une fois, il coupait la foule en fonçant droit devant, y allant à coups d'épaules. Peut être n'était-il pas le plus grand - les incubes n'étaient pas réputés pour ça - mais il n'était pas du genre gringalet et pouvait envoyer les gens valser sans problème. Mais il était pourtant réparable dans la foule, ses cornes, elles, l'aidaient à dépasser quelque peu le commun des mortels en taille, mais il parait que c'était de la triche et que ça ne comptait pas. Qu'ils essaient de passer les portes avec ces bestiaux sur la tête sans se baisser tiens ... Mais bon, que celles-ci l'aident à ce qu'on le repère ne l'avançait pas, ses yeux ne se situaient pas à hauteur de cornes. Il devait donc se mêler à la foule et les dégager un peu pour rejoindre les premiers rangs, là où il allait sûrement retrouver ses frères d'armes.
Ouais, parce qu'il était en retard. Il avait que peu dormir en fait, vu qu'il avait appris qu'il allait devoir passer le plus clair de son temps avec un gamin dans les pattes à présent, il s'était fait plaisir et avait presque passé une nuit blanche mais en étant plutôt bien entouré. Disons qu'il s'était fait quelques copines à la taverne mais que seules deux d'entre elles l'avaient suivi au lit. Apparemment certaines étaient fortes pour aguicher mais faibles à passer à l'acte. En tout cas, en cette matinée, il se sentait à la fois bien détendu et encore un peu fatigué. Par contre, dès que ses pensées vagabondaient sur ces derniers ébats, la chaleur semblait se réapproprier son corps, du coup il avait eu plutôt chaud depuis qu'il s'était réveillé en bonne compagnie. Ce n'était peut être pas très réglementaire en une pareille journée, mais Arkay portait sa chemise ouverte sur la moitié de son torse, ayant besoin d'évacuer son surplus de température. Avec son pantalon serré et ses bottes, il semblait comme tout juste sorti du lit. Par contre il avait l'avantage de ne jamais paraître décoiffé, les dreads, ça aidait. D'après certains, c'était un look de crade, mais l'incube pensait surtout que c'était pratique. Il aurait aussi bien pu se les couper, surtout s'il était souvent la proie à des chaleurs intempestives, mais il aimait bien son physique comme il était et n'avait pas envie de se débarrasser de ses cheveux. En fait, il y avait une petite raison, cette coiffure était pratique pour dissimuler le fait que ses cheveux n'étaient pas très épais mais de cette façon, cela faisait tout de même assez "crinière", ce qui allait bien avec le côté sauvage qu'il se donnait.

Il écarta une dernière personne en l'attrapant aux épaules et la dégageant sur le côté avant d'arriver auprès de visages plus connus. Il aperçut son amie et se dirigea vers elle. L'impératrice avait commencé son discours et son regard passa sur elle rapidement, vu qu'il n'avait cure d'écouter le programme qu'il connaissait déjà. Les préparatifs étaient en cours depuis un moment et les chevaliers allaient être mis à l'épreuve lors du festival, ils avaient donc été mis au courant.
C'est au moment de passer une nouvelle rangée qu'il sentit son pied se poser sur un truc à moitié mou. Son attention fut alors détourné de son but et il baissa les yeux. En fait, c'était un pied. Le pied menu sur lequel il venait de marcher appartenait à une fille qu'il avait déjà vu. C'était l'une des futures écuyères. Juste à la pensée de ce mot, Arkay soupira d'ennui et lança un regard à la jeune fille.

C'est marrant, dit-il d'un ton tout sauf amusé, on les oublie souvent ces machins là.
Euuh, il se parlait plus à lui-même qu'autre chose, vu que contrairement à ce qu'on pourrait penser, il parlait simplement de ces écuyers, c'est ce qu'il venait d'appeler des "machins". Ces étaient des trucs si petits et insignifiants à son goût - alors que lui-même ne devenait chevalier qu'en ce jour ci - qu'il ne les considérait même pas comme des êtres doués de leur propre opinion. Sûrement étaient-ils tout de même sujets à la douleur, mais il n'en avait cure.
Bouge de là ou je t'écrase. Ajouta-t-il avant de la pousser sur le côté pour lui faire de la place.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Event] - Les Festivité sont ouvertes !    Lun 6 Avr - 22:57

Une importante journée se préparait aujourd’hui. L’Impératrice donnait une grande fête à la forteresse afin de présenter l’ordre impérial qui venait de renaître de ses cendres. Cela avait pris plus de mille ans à l’Empire pour se remettre de sa cuisante défaite aux mains des Enkievs. De nombreuses dissensions avaient eu lieues, des séparations cruciales et des guerres inutiles. Mais Dorian, son grand-père avait réussi à tout réparer et à faire de l’Empire un royaume plus fort, uni malgré les différences. Un royaume prêt à se venger et à reprendre le continent d’Enkidiev. Améthyste, sa tante, avait suivi les traces de son père et elle régnait en maître. Elle ne faisait aucun faux pas, exerçait son contrôle et avait le soutien de la majeure partie de la population. Mais plus important encore, elle avait le soutien de Sémiramis. Traître à son sang par son père, elle avait été épargnée par son grand-père. Celui-ci l’avait confié à ses meilleurs combattants et au magicien Sylid lorsqu’il s’était aperçu qu’elle avait des pouvoirs magiques. Elle était devenue une arme, la parfaite pièce afin de provoquer la renaissance de l’ordre impérial. Si Sémiramis pouvait avoir des pouvoirs, il était évident que d’autres progénitures de l’Empire en auraient aussi. La jeune succube avait donc été isolée de tout le monde, entraînée au combat, à ne rien ressentir, à tuer et surtout à obéir aux ordres. Elle vouait une admiration et une loyauté sans faille à la nouvelle impératrice. Sa loyauté envers l’Empire était son bouclier, sa plus grande force, car elle était infaillible. Jamais, elle ne questionnait les ordres de sa tante, comme elle n’avait jamais questionné ce que son grand-père lui avait ordonné de faire, même si cela la faisait souffrir à la fin.

Sémiramis se leva de son lit où elle était restée couchée bien longtemps après s’être réveillée. Elle se rendit au bain où elle resta un bon moment. Elle adorait la sensation de l’eau chaude sur son corps. Elle retourna ensuite dans sa chambre et brossa ses longs cheveux avant d’enfiler sa toute nouvelle armure; celle des chevaliers impériaux. Elle ajouta des plumes dans ses cheveux et traça une bande rouge autour de ses yeux; sa manière de montrer à tous son état sauvage. Ses deux épées courtes furent attachées dans son dos, entre ses ailes et sa longue épée fut ceinte à sa taille. Prête pour la cérémonie, le succube quitta sa chambre. Son trajet vers la grande cour de la forteresse se fit lentement, sans précipitation. Elle arriva la première sur les lieux, si on excluait les serviteurs qui se démenaient à obéir aux exigences très précises données par l’impératrice. Rapidement, elle examina ce qui se passait et s’assura que tout était sécuritaire. L’ennemi n’était pas au courant de leur éveil, mais l’Empire n’était pas à l’abri du danger. La nouvelle chef de l’ordre impérial s’adossa à une colonne et observa la foule qui se faisait de plus en plus nombreuse. Juste avant que la cérémonie commence, elle aperçut Arkay qui, fidèle à son habitude, était en retard et bousculait tout le monde à coups d’épaules. Elle réprima un sourire. Elle avait vieillit avec lui et il restait toujours une brute sans manière. Même s’il avait l’habitude de lui tomber sérieusement sur le système nerveux, elle l’appréciait tout de même comme sa famille, puisque les impériaux étaient les seules personnes avec qui elle entretenait des liens plus amicaux. Sa tante Améthyste ne la traitait pas comme sa filleule, mais bien comme la chef de ses armées, et elle faisait de même. L’impératrice ne serait jamais sa tante, mais sa reine. Elle le vit se diriger vers Leelah, sa meilleure amie, celle qui était devenue sa sous-chef puisqu’elle lui faisait totalement confiance. Sémi lui fit un clin d’œil et reporta son attention sur la foule.

L’impératrice apparut sur l’estrade et la foule se mit à l’acclamer. Elle était très appréciée du peuple, puisqu’elle continuait à maintenir la paix et à faire du peuple un Empire fort. Améthyste prononça la première partie de son discours puis elle invita Sémiramis à la joindre sur la scène. La nouvelle chef monta fièrement les escaliers, le corps droit et le visage fermé et se posta à côté de sa tante. Sémiramis fit signe à ses compagnons d’armes de venir sur scène pour ensuite être adoubés par l’impératrice. Lorsque ce fut fait et que les acclamations baissèrent d’intensité, la chef leva le bras pour avoir l’attention et le silence. « En tant que Chef de ce nouvel ordre, je tiens officiellement à nommer les fiers écuyers qui étudieront auprès de leurs maîtres pendant les six prochaines années. Elros, tu seras l’écuyer du Chevalier Gaël, Douhbée, tu seras l’écuyère du chevalier Leelah, Jacob, tu seras l’écuyer du chevalier Arkay, Vesper, tu seras l’écuyère du chevalier Colombe et Brendon, tu seras mon écuyer. Apprenez et obéissez toujours à votre maître. Et vous, Chevaliers, faites tout ce que vous pouvez pour assurer la relève de ce puissant ordre. Nous félicitons aussi tous les élèves et nous les prions de suivre le magicien Sylid» Selon la coutume, elle passa la ceinture autour de la taille de son écuyer et ils regardèrent la foule qui les applaudissaient. Elle descendit ensuite de l’estrade en compagnie de son écuyer et se dirigea vers Leelah. « Alors, tu penses qu’on doit payer pour la bière aujourd’hui? » Elle lui fit un clin d’œil. Sémiramis adorait la bière, mais elle détestait payer pour. Souvent, elle s’en faisait offrir et cela faisait son plaisir.

HJ: J'ai nommé des écuyers fictifs pour les autres chevaliers. Il se peut que ça change, j'attends l'approbation de l'admin! Je vous aime!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Event] - Les Festivité sont ouvertes !    Mar 7 Avr - 7:03



Les festivité sont ouvertes




[justify]
Aujourd'hui je vais enfin avoir un maitre, il était temps. Je suis tout souriant avec les autres écuyer, je les connais tous, on a passé ensemble quelques cours. Il y a Istra sur mon épaule droite, mon araignée de compagnie, elle est mignonne, elle sait que ce jour est important pour moi, elle m'a dit qu'elle serait sage.

Pendant les discours je parle discrètement à Istra pour passer le temps, ce n'est pas très intéressant en même temps. Toujours à parler pour rien dire ceux là... Mais la il y a la chef qui se mit parler, un léger sourire se dessina sur mon visage.

Je suis donc avec le Chevalier Gaël, je le connais juste de vue, en tout cas, il me ressemble un peu... Je me dirige vers lui pour qu'il me mette ma ceinture et je lui dis

"Bonjour maitre, je suis Elros, votre écuyer, voici Istra mon araignée de compagnie. Je suis un humanoïde Archanéen, je suis donc une araignée, j'espère que ça ne vous pose pas de problème. Ah et dans quelques jours des pattes vont pousser dans mon dos, je les garde quoi que vous disiez."





Dernière édition par Elros le Mar 7 Avr - 9:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Khanrell
Magicien(ne) conseiller(ère)
avatar

Messages : 1644
Date d'inscription : 08/02/2015
Localisation : Shola

Feuille de personnage
Âge: 29 (éter.), 32 (fév.)
Race: Humaine (Vampire)
Âme soeur:

MessageSujet: Re: [Event] - Les Festivité sont ouvertes !    Mar 7 Avr - 9:36

( Euh, Améthyste, les FestivitéS ?)

Enfiiiin débarrassée de Béatrice! Son sale caractère avait empiré au cours des derniers jours, comme si elle voulait lui faire regretter de partir, ou lui laisser un souvenir encore plus pire d'elle. La jumelle de Khanrell avait été insupportable, alors le départ de la Forteresse avec ses maigres bagages avaient été facile et rapide, il était inutile de s'attarder, ses gens ne lui manqueraient pas.

À son arrivée à l'Antre, son Chef lui avait indiqué sa chambre, une des nombreuses cavités naturelles de la grotte qui abritait les Seccyeths. Il lui indiqua qu'il serait son Maître et qu'elle avait l'avant midi pour s'installer convenablement, qu'il avait d'autres choses à faire et il lui donna rendez-vous en fin d'après-midi. Il leur faudrait rejoindre la cérémonie des Chevaliers d'Irianeth.

Lorsque son Maître la laissa seule, elle fit une moue en pensant qu'elle retournerait déjà à la Forteresse, ces vacances avaient été bien trop courtes, que quelques heures. Elle en profita quand même au maximum pour découvrir les beautés que lui offrait une nature qui semblait avoir pensé à tout, les grottes étaient parfaites, grandioses, et pourtant pas creusées de main d'homme. Rien n'égalait cette beauté, et Khanrell ne regrettait pas ses appartements luxueux de noble, où elle avait abandonné la plupart de ses biens matériels, qui lui semblaient si superflus...

Une fois bien installée, elle appela sa petite dragonne, qui virevolta jusqu'à elle, heureuse d'être dans un environnement où elle se sentait bien. Shenya et Khanrell firent un rapide tour des principales aires partagées de l'Antre. Elles ne croisèrent pas Demelza et c'était tant mieux.

À l'heure prévue, l'apprentie-seccyeth rejoignit son Maître et ils rentrèrent ensemble à la Forteresse que la petite blonde essayait tant de fuir mais où elle se retrouvait toujours malgré elle. Elle espéra simplement qu'elle ne serait pas obligée d'aller féliciter les écuyers, car elle avait repéré Elros et n'avait pas franchement envie de lui parler. Et le fait que sa soeur jumelle soit hors de vue la ravissait, même si elle n'avait pas passé innaperçu au yeux de Leelah, cette aînée qu'elle ne connaissait que trop peu.

-Maître? osa-t-elle demander, le questionnant pour la première fois plutôt que de se contenter d'hocher la tête. J'aimerais beaucoup savoir, si vous le permettez, la raison de ma présence ici? Je n'ai pas l'impression d'être assez importante pour changer quelque chose. Est-ce que j'ai un devoir à faire que j'ignore?

Elle espérait vraiment qu'il lui dise qu'ils ne venaient que regarder et repartir aussitôt, puisqu'elle avait laissé Shenya à l'antre et qu'elle lui manquait... La petite dragonne n'avait pas voulu venir, elle non plus n'aimait pas la forteresse...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Event] - Les Festivité sont ouvertes !    Mar 7 Avr - 19:46


Leelah avait plus ou moins hâte à cette grande journée. Elle était au courant que c’était LA journée que tout le peuple avait hâte d’assister et avec raison. Cependant, ça sonnait ennuyeux pour la sous-chef de l’ordre. Ce n’était pas ça qu’elle avait fait. Elle aimait être sur le terrain et faire de quoi de ses mains. Elle n’était pas fait pour ce genre de cérémonie où les nobles passaient leur temps à licher les bottes de l’impératrice qui était relativement jeune à comparer à son défunt père. En arrivant sur place, elle avait même pu remarquer la présence de sa détestable mère. À chaque fois qu’elle la voyait, elle avait toujours ce mouvement de haut de cœur qui survenait instantanée. C’était impossible que sa mère lui change les idées. En plus, elle ne savait pas ce qu’elle avait bien pu dire à ses sœurs jumelles, mais c’était visiblement 100% fois plus pire.

La sous-chef remarqua par le fait même une de ses sœurs jumelles, apprenti- Seccyeth. Alors, elle allait se rendre utile pour une fois? Elle savait que Béatrice était l’apprenti de Nareth et sincèrement, elle se doutait que Sylid faisait ce qu’il voulait d’elle. Elle avait suffisamment souvenir de cette sœur désagréable aux voix. Au moins, Khanrell n’avait pas cette voix ingrate, mais elle avait une attitude visiblement faible, juste à voir sa posture. Elle avait juste eut le goût de la frapper et de la faire redresser. Visiblement, mère s’était amusé à la diminuer différemment. La vie ne changerait jamais. Elle détourna son attention lors du discours de l’impératrice et afficha un petit sourire au coin de son visage. Malgré le fait que l’impératrice était jeune, elle avait visiblement beaucoup de désir et ça compensait pour beaucoup de chose. Elle put remarquer la présence de son meilleur ami, Arkay, le irremplaçable ami. Incorrigible mec, mais que personne pouvait comprendre mieux Leelah que lui. Elle le regarda se diriger vers lui et lui envoya un message télépathique ** J’espère que ta soirée a été bien agréable… hi hi hi.** Elle s’avança alors sur l’estrade, tout fièrement à côté de Sémira, sa meilleure amie de fille, chef de l’ordre également. La sous-chef affichait un air sérieux, mais ceux qui la connaissait bien était au courant qu’elle était en faite heureuse, même si l’évènement l’ennuyait profondément. Heureusement que ses amis étaient là, sans eux, elle aurait été définitivement différente.

Elle écouta alors le discours de Sémira et quand elle entendit le nom de Doubhée associé à la sienne, elle se disait qu’elle n’avait pas perdue de temps au moins avec cette gamine. Elle pourrait s’assurer qu’elle devienne une digne chevalier de l’ordre impérial. Elle aimait avoir le contrôle et Sémira avait du deviner qu’elle était une des meilleures choix de maître pour cette gamine fort différent des autres écuyers pour une raison qui lui était encore inconnus. À la fin, ils purent tous descendre de l’estrade et elle vit que Sémira se dirigea vers elle avec son sourire traditionnel. « Je ne pense pas. Après tout, c’est à notre honneur sinon… HONTE à eux. Les tavernes qui osent nous refuser d’en donner gratuitement devrait fermer. De tout manière, ils savent que nous allons leur redonner milles fois.» Elle rira légèrement et jeta un coup d’œil à Akay « Tu ne m’as pas encore répondu, nigaud. Visiblement, tu es encore dans ton lit.» elle jeta de nouveau son regard vers Doubhée. « Toi, tu vas être longtemps avec moi. Prête à souffrir?»
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Event] - Les Festivité sont ouvertes !    Mar 7 Avr - 22:29

Gaël se demandait vraiment s'il devait se rendre à la cérémonie. Techniquement, il était obligé, elle se préparait depuis un moment, mais il aurait bien passé sa journée à faire autre chose qu'apprendre qu'il partagerait les prochaines années avec un écuyer ou une écuyère. Un gamin n'était pas vraiment utile. En fait, la seule raison pourquoi Gaël aurait un gamin entre les pattes, ce serait pour effrayer les jolies dames qui tentaient de la marier pour son physique. Oui, ça lui arrivait de passer la nuit avec des femmes ou des hommes selon les disponibilités, mais il n'était pas connu pour ses excès et surtout, très peu de personnes étaient au courant. En fait, presque aucune n'était au courant.

Alors, se faire attribuer un gamin n'était pas la meilleure idée pour lui qui aimait assez bien sa solitude actuelle même s'il aimerait parfois avoir des discussions intelligentes. Remarquez l'utilisation du mot "intelligent", il parlait là de personne le comprenant. Gaël ne se mettait pas au-dessus du monde, en fait, il avait tendance à valoriser les autres avant de se valoriser. Il préférait se rendre utile dans l'ombre sans que nécessairement les honneurs lui soient décernés. Ce n'était pas dans ses habitudes.

C'est sur cela qu'il prit place aux cotés de ses compagnons d'armes. Entre temps, il avait décidé de se rendre à la cérémonie et d'y participer… quand à être l'un des rares absents, il valait mieux être présent. De toute façon, ça lui empêchait d'avoir des problèmes avec les supérieurs. Ses yeux bleus hautains ratissaient la foule, il voyait avec un certain plaisir plusieurs personnes détournés les yeux de lui-même. Il y en avait parmi la foule qui le regardait avec convoitise, il pouvait voir certains regards vers les autres succubes et incubes, c'était complètement normal en somme.

L'impératrice fit son discours, un discours que Gaël écouta d'un oreille discrète, il était plutôt intéressé par la marmaille qui allait devenir leurs écuyers, à eux, chevaliers. Bon, tant et aussi longtemps qu'il n'avait pas une fille, il pouvait vivre avec cela. Oui, il avait un problème avec les adolescentes… hormonales. Il avait parfois des problèmes avec les hommes, mais c'était beaucoup plus rare.

Sémiramis finit par annoncer les écuyers. Son nom était associé avec Elros, un gamin… dont il ne savait strictement rien. Il ne s'était jamais intéressé à ce genre de chose. Lorsque ce dernier s'approcha et s'immobilisa, Gaël lui mit sa ceinture en écoutant d'une oreille discrète ce qu'il disait. Un humanoïde Arachnéen avec une araignée comme animale de compagnie. Il ne répondit pas immédiatement préférant descendre de l'estrade pour parler au jeune garçon qui semblait désireux de plaire. Gaël ne prit même pas la peine de regarder si ce dernier suivait réellement, il continua sa route pour sortir un peu de la foule.
- Je suis Gaël, je te prierai d'arrêter de m'appeler Maitre, je trouve que ça me vieilli et je n'ai aucune envie d'avoir la cinquantaine immédiatement. Je te le dis immédiatement, ton araignée, tu la gardes près de toi, je n'ai aucune envie de devoir regarder autour de moi pour quelque chose de si minuscule si elle osait quitter ton épaule. En fait, ça n'arrivera jamais. Donc, soit tu l'as gardes sur toi en tout temps, soit qu'elle va finir un jour sous mes bottes sans que je m'en rende compte. Pour ce qui est de ta race, sache que ça ne m'intéresse pas. Je veux plutôt savoir si tu peux être utile ou non, si tu sais te battre ou non. Que tu sois Reptilien, Arachnéen, Incube/Succube, Phéryxian, je m'en fous. Je veux savoir si tu es capable d'être un chevalier et de représenter l'empire.

Sur ces mots, Gaël se retourna pour faire face à son écuyer. Il allait certainement devenir plus grand que lui, mais bon, les incubes et les succubes étaient connus pour leur petite taille. Les cheveux et les yeux noirs de son écuyer contrastait évidement avec son teint pâle. Du premier regard, le chevalier percevait une certaine force au niveau des bras.
- Outre cela, pour tes pattes, c'est ton problème. J'ai mes propres ailes moi-même alors il serait un peu égocentrique de t'ordonner de te débarrasser de tes pattes. Sache, par contre, que s'ils te posent problèmes durant ton entrainement, je n'aurai aucune honte à te les faire enlever contre ton gré. L'important ici n'est pas de représenter notre race, mais l'empire, nous nous battons pour l'empire et rien ne doit nous empêcher d'être à notre meilleur surtout pour quelque chose d'aussi peu important que quelques pattes en plus. Je ne t'aiderai pas durant ce passage de ta vie, c'est à toi de faire face à tes problèmes. Je suis là pour te guider, t'entrainer, te protéger lorsque je le dois et surtout, faire de toi un puissant combattant.

C'était vrai, il ne prendrait pas son écuyer par la main. Elros devait apprendre par lui-même et devenir son être à lui. Gaël n'avait aucune envie d'avoir une personne copiant ses faits et gestes pour le reste de sa vie. Les yeux bleus du guerrier s'arrêtèrent dans ceux de son écuyer, son air hautain toujours présent sur ses caractéristiques faciales.
- Maintenant que c'est clair, je vais y aller avec une présentation plus approfondie. Je m'attends à la même chose pour toi. Je suis Gaël Darkwings, incube de 19 ans, mon pouvoir consiste à la maitrise de la glace. Je suis un manipulateur donc, ne t'étonne pas d'être utilisé si tu t'en rends compte. Je suis très déterminé à te rendre un fier chevalier impérial alors attends-toi à suer et à souffrir. Je vais certainement être sévère peu importe si tu es blessé ou non.

Gaël se tut attendant la réponse de son écuyer, non, il n'avait pas envie de le connaitre réellement, mais pour en faire un guerrier, Gaël avait le devoir de savoir au moins la personnalité de son écuyer. Après tout, son entrainement allait dépendre de qui était l'écuyer et de ses capacités.
- J'accepte seulement le vouvoiement, il serait très mal vu de te voir me tutoyer alors que tu es mon écuyer. Je m'attends que tu m'appelles maitre seulement lors des événements officiels ou les missions. Cette liste de contrainte risque d'augmenter selon qui tu es et ta personnalité, mais pour le moment, c'est ça. Des questions?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Event] - Les Festivité sont ouvertes !    Mer 8 Avr - 10:18

Lorsque la Chef de l'ordre monta finalement sur scène pour faire adouber les nouveaux Chevaliers, l'un d'eux, un terrible monstre probablement hybridé de quelques races effrayante, marcha sur le pied de la pauvre Douhbée, qui attendait son tour pour monter sur scène, et la poussa sur le côté avec violence. L'adolescente sentit des larmes lui monter aux yeux, elle avait toujours peur des hommes, ses six ans passées avec des maîtres Sorciers masculins ne l'avaient pas apaisée de ses craintes, Et celui-là était plutôt impressionnant. Elle se dépêcha toutefois de renflouer ses larmes de craintes et baissa les yeux pour que personne ne la remarque, jusqu'à ce qu'enfin elle soit appelée à être attribuée à un Chevalier.

Angoissée, elle monta tête basse, mais les yeux enfin secs, et n'osa regarder personne. Douhbée n'avait jamais cru aux Dieux avant ce moment précis, lorsqu'elle apprit qu'elle aurait comme Maître Leelah, la sous-chef qui lui avait donné quelques trucs de combat dans les derniers jours. Elle soupira de soulagement de façon très évidente lorsque son Maître passa officiellement sa ceinture autour de sa taille. Ce n'était pas un homme! Pour au moins trois ans, garanti, elle serait protégée par une femme, enseignée par une femme! Ce soulagement n'avait pas de mots, elle se contenta de sourire de toutes ces dents, les yeux brillants de bonheur et non plus de tristesse.

Aucun mot ne fut prononcés sur l'estrade, et lorsqu'elles descendirent toutes les deux, Douhbée ne savait pas où se placer puisque son Maître discutait avec ses collègues Chevaliers. Elle ne savait pas si elle devait rester auprès d'elle, en fidèle écuyer, ou se faire discrète pour ne pas avoir l'impression d'épier des conversations qui ne la concernaient pas et dont elle ne comprenait pas grand chose, puisqu'ils parlaient d'événements passés dont elle n'était pas au courant. Heureusement, Leelah ne lui laissa pas le temps de devoir prendre une décision, puisqu'elle se retourna enfin vers l'adolescente sous sa charge en lui demandant si elle était prête à souffrir. Douhbée lui sourit.

En effet, Leelah n'était pas une Chevalier au cœur tendre, mais elle n'était pas si méchante non plus, Douhbée avait compris que son attitude rude ne servait qu'à la rendurcir elle-même et non lui faire du mal. Il y avait quand même une petite voix dans sa tête qui lui rappelait que cette femme avait vu son incompétence, alors que le but premier de son entraînement des derniers jours était justement que son nouveau Maître ignore qu'elle ne savait pas se battre! En même temps, elle avait appris à être à l'aise en la compagnie de cette femme forte et impressionnante.

-Je n'ai pas peur de la souffrance, Maître affirma-t-elle poliment, en s'inclinant un peu, les mauvaises habitudes ne se perdent pas.

Ce n'était pas pour faire la fanfaronne, Douhbée avait eu de toute façon son lot de souffrances dans les 7 premières années de sa vie, elle n'était pas a un cheveux près de devenir folle de douleur.

-Je suis contente de vous avoir pour Maître, Leelah, c'est tout un honneur. J'ai hâte qu'on continue notre entraînement, et j'vais tout faire pour que vous ne regrettiez pas de m'avoir avec vous, promis.

Il était rare que cette jeune fille osa regarder quelqu'un dans les yeux, mais à ce moment, elle avait la tête droite, les yeux brillants et un sourire vraiment heureux sur les lèvres. Douhbée jeta une œillade discrète aux compagnons d'arme de son Maître, qui faisaient connaissance avec leurs nouveaux apprentis, mais elle remarqua que plusieurs d'entre-eux donnaient congé pour la soirée aux adolescents. La jeune fille aurait préféré passer du temps avec son maître, mais elle se doutait qu'elle ferait la même chose.

-Je ne veux pas me montrer indiscrète, mais je crois avoir entendu bien contre mon gré que vous alliez sortir avec votre cohorte? J'imagine qu'il me faille prendre congé de vous ce soir? Est-ce que je dois rentrer à nos quartiers ou puis-je rester ici encore un instant? demanda-t-elle en montrant clairement qu'elle était à cent pour cent sous les ordres de Leelah, comme un bon petit soldat, les mains dans le dos, la tête fière.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Event] - Les Festivité sont ouvertes !    Mer 8 Avr - 20:13

Il n’avait jamais aimé les festivités où on ne retrouvait souvent que des aristocrates hautains et stupides. Le genre de personnes que Théodore haïssait, car les nobles se croyaient tout permis, mais se cachaient toujours derrière le reste du peuple. Il n’aimait pas les hypocrites, ni les abuseurs de pouvoir. Le jeune puma n’était évidemment pas un saint sauveur non plus, mais il respectait ceux qui avaient leur rang grâce à leur dur labeur et non pas à cause de leur liens de famille. C’était un trait qu’il partageait d’ailleurs avec Nareth, son ancien mentor, dont il était désormais le sous-chef. Rôle qui l’avait surpris quand on le lui avait attribué. Il s’entendait certes très bien avec le grand seccyeth et Théo savait, tout en restant humble, qu’il était sans nul doute le meilleur parmi sa cohorte. Juste le fait qu’il ait réussi à faire équipe avec Fenrir le démontrait. Fenrir qu’il laissa libre après qu’il l’ait porté jusqu’aux lieux des festivités, Fenrir qu’il enviait, car le wegoÿt irait sans nul doute voler alors que lui il devrait rester coincé dans la forteresse. La soirée s’annonçait longue et plate…

Alors que l’impératrice donnait son discours, suivie par la chef des chevaliers impériaux qui attribua des écuyers aux nouveaux adoubés, Théo refusa l’un des verres d’alcool que les serviteurs offraient –voler en état d’ébriété, c’est toujours dangereux- et vola un morceau de fromage, aliment qu’il chérissait. Regardant les écuyers sur l’estrade, il pensa aux deux nouvelles apprenties qui avaient rejoint leurs rangs sous peu. Deux sœurs qui ne semblaient pas très proches, malgré le fait d’avoir trouvé leur dragon presque en même temps et de la même race. Des sœurs assez différentes aussi avait-il constaté, car l’une semblait avoir trop de confiance en elle et l’autre pas assez. Même chose pour leur physique, juste quelques traits du visage étaient semblables et là s’arrêtait la ressemblance. Nareth avais pris sous son aile la plus âgé et Théodore s’était vu imposer la charge de la cadette, Demelza, celle qui était trop sûre d’elle, c’était pas mauvais avoir confiance en soi, mais fallait pas non plus se prendre pour un dieu, concept qu’il enseignerait à sa petite apprentie. Ça bien sûr, si Fenrir ne la mangeait pas avant. Le jeune homme fouilla la foula des yeux, cherchant par ailleurs la fillette qui se nommait Demelza, en arrivant, elle avait aperçu sa famille et il lui avait autorisé d’aller les voir. Après tout, elle n’aurait pas cette opportunité pour les années à venir et lui, il pouvait flâner sans faire la nounou.

Après avoir fini son morceau de fromage et en avoir volé un autre dans le plateau d’un serviteur, il se dirigea vers son chef et ami qu’il avait repéré en compagnie de sa propre apprentie. Cette dernière lui posait justement une question qui le fit sourire. Ainsi donc l’enfant n’aimait pas plus ces festivités. Il salua Nareth d’un hochement de tête, mais n’eut pas le temps de lui parler, car des gens vinrent s’adresser au chef. Théodore s’arrêta à la hauteur de la fillette et, par réflexe, il fit pression sur la colonne vertébrale de la blondinette qui se tenait un peu courbée.

«Tiens-toi droite, jeune fille, ce n’est pas digne d’une apprentie de nos rangs de courber l’échine», lui dit-il avec un léger sourire quand elle le regarda. Voyant que Nareth n’était pas près de finir sa conversation avec les autres personnes, il décida de répondre à la question laissée sans réponse : «Même si pour l’instant tu n’es qu’une apprentie, il faut que tu t’habitues à ce genre d’événement pour quand tu seras une seccyeth afin que tu habitues tes apprentis à leur tour. Nous faisons tous partie de l’Empire et on se doit de tisser des liens avec les autres membres des autres ordres, car nous avons besoin les uns des autres pour être aussi forts. C’est la raison pour laquelle l’impératrice a organisé ces festivités : ça plait à la plupart des gens, mais je vois que toi et moi ne faisons pas partie de ces gens.»

Il lui sourit encore avant de reprendre une bouchée de son fromage, observant les gens, en saluant quelques-uns. Certains le félicitèrent même pour sa nomination de sous-chef, mais il balaya les remarques d’un revers de main. Le titre ne lui importe pas vraiment, il était juste content de pouvoir aider Nareth avec l’ordre. Il salua un dernier passant et reporta son attention sur l’apprentie de son chef qui était toujours occupé.

«Nareth risque d’être occupé encore pour un moment et ta sœur est encore avec vos parents, voudrais-tu aller les rejoindre ou tu m’accompagnes chercher du fromage? Ah, je me nomme Théodore, tu vas me croiser souvent alors autant bien s’entendre, qu’en dis-tu, Khanrell? C’est bien ton nom, pas vrai?»

C’était rare qu’il sourie autant comme il le faisait en présence de l’apprentie, mais voir qu’il y avait quelqu’un qui semblait ne pas aimer ce genre d’événement autant que lui, ça lui plaisait bien. Et puis, il n’avait pas vraiment de raison pour se montrer désagréable avec l’enfant. Juste les idiots se montraient désagréables pour rien et des idiots, il y en avait plein dans l’empire. Théodore regarda la fillette en attente de sa réponse, mais ne pensant à rien d’autre qu’au morceau de fromage qu’il irait chercher sous peu.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Event] - Les Festivité sont ouvertes !    Sam 11 Avr - 22:49

Soupirant de plus belle, il avait l'impression que la journée était arrivée beaucoup trop vite. Durant cette semaine, il n'avait même pas deux minutes pour lui. Il y avait tellement à faire... des cours pour les futurs enfants qui devaient devenir des élèves ... en même choisir ses enfants. Il à aussi passer la majeure partie de la semaine avec Sémiramis pour choisir quel homme et femme avait été susceptible de devenir des chevaliers. Personne ne le savait encore sauf les sorciers et l'impératrice. Mais le choix du chef des chevaliers avait été fait depuis un bon moment. Comme toute personne sensée, il s'était demandé si à cause de l'impératrice avait choisi sa nièce simplement parce qu'elle faisait partie de la famille... où il avait choisir cette femme pour ses compétences. En bon sorcier... il avait choisi cette pour les deux. Il avait besoin d'une soldate fidèle et compétent à se poste sinon à long terme on pouvait risquer d'avoir des ennuis. Placé cette femme à la tête de l'ordre était un concourt de circonstance et de la force de ses atouts.

Restait toujours le problème de son collègue. Celui-ci semblait avoir oublié depuis longtemps les lois des sorciers... peut être avait-il perdu tout intérêt pour le reste du monde. Il ne semblait jamais s'intéresser à rien de l'empire. Sa façon désinvolte d'agir le mettait quelquefois sur ses gardes ... comme si refaire les CDI étaient une erreur monumentale. Certe Sylid aurait bien changé beaucoup plus de choses dans cet ordre s'il avait eu le temps. Mais les événements l'ont pris de cours. Quelques fois, il se demandait pourquoi son clan l'avait envoyée pour devenir le sorcier... mais la réponse n'était jamais la même à chaque fois. Mais aujourd'hui il n'avait pas le temps de se poser la question. Trop de choses à faire encore une fois.

Il rejoignit les festivités un peu en retard, non parce qu'il ne faisait pas attention à l'heure, mais contrairement a tout le monde... il était toujours bondé de travail. En arrière plan, il s'était assuré que toute la cérémonie se passe bien sans incident. Mais évidements, il était là au moment du discours de l'impératrice. Bien sûr qu'il ne l'aurait pas manqué. Un discours éloquent qui était remplie d'émotion et de fierté. De quoi lever les foules sans problème... même elle semblait gagner la ferveur des citoyens de l'empire. Certe il était bon de pouvoir sortir sans avoir peur d'une dague plantée dans le dos par un assassin des concurrents au trône. Soupirant de plus belle, il fit craquer le cuire de ses vêtements en croisant des bras. Il n'était toujours pas d'accord avec le fait que l'impératrice avait choisi sa nièce pour prononcer le discours suivant... Voyant l'impératrice le dévisagé sévèrement... elle aimait sa nièce. Il grogna et mécontentement.

** Améthyste :: Quoi? C'est vrai et vous le savez majesté... votre nièce n'est pas encore prête à ce genre de discours. Elle fait cela trop impersonelle et vide de passion... Elle doit apprendre comme toi à devenir une oratrice digne de nos forces. Son manque de tacte peut nous nuire à la longue. Je vais devoir ... lui donner quelques cours pour arranger ça. **

** Sémiramis : ahem ... je vois que ton entrainement n'est toujours pas terminé.... Il semble que nous devrions encore prendre de temps a autres pour quelques cours oratoire pour toi ma chère Sémi... Tu as toutes les compétences pour être une excellente soldate... mais tu manques cruellement de leadership. Nous allons nous concentrer la-dessus la prochaine fois. Apprendre à enflammée les coeurs de tes soldats et de l'empire est aussi dur que de manier une épée. Sur se ma chère profite bien des festivités beaucoup de travail nous attend. **


Il fit une révérence à son impératrice et se dirigea à son tour vers la place central. Il regarda un bon moment l'assemblée sans pour autant dire quoique se soit. Beaucoup de parents attendaient de pouvoir connaitre la parole du sorcier. Après tout, il allait choisir les élèves qui deviendraient possiblement Sceccyeth, chevalier voir peut être même future sorcier. Il prit une grande inspiration et il se mit enfin à parler : '' Cher peuple de l'empire. À présent que nos fervents défenseurs ont été nommés! Nous honorons leur sacrifice et leur dévotion envers notre Empire encore plus fort et souder qu'avant. Notre sécurité est assurée avec leur vigilance et force, mais malgré tout il faut toujours se tourner vers l'avenir puisque nous ne seront pas tous éternel. C'est pourquoi j'ai choisi les enfants qui seront les candidats pour devenir un membre de l'élite de l'empire. Arik, Malk, Serra, Mellya , Secki, Crelak et Pim ... vous êtes l'espoir de la futur génération. Mais aujourd'hui fête avec vos familles et vos amis, car à la prochaine lune vous apprendrez comment défendre ces êtres chers et l'empire. ''

Une fois terminée, il retourna simplement à sa place près de l'impératrice se demandant combien d'idiot allait être arrêté ce soir après avoir trop fait d'abus d'alcool. Bah il allait le savoir bien assez tôt.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Event] - Les Festivité sont ouvertes !    Dim 19 Avr - 19:57

    La fierté emplissait son âme tandis qu'il contemplait fièrement l'assemblée qui s'accumulait pour les festivités. Aujourd'hui était un grand jour pour l'Empire. Et lui, il était celui qui avait participé à tout cela, comme bien d'autres. Oui car lui, il avait protégé l'Empereur, et il veillait désormais sur la sécurité de la forteresse en entier. Ce soir, toute la garde était sur le qui vive. Les festivités allaient être un grand événement, mais malgré le beau travail qui avait rallié tous les peuples, des troubles fêtes, il y en a partout. Il se devait, lui, Saros la Brute, de s'assurer que ces râleurs ne gâchent pas les festivités.

    Aujourd'hui, l'Empire allait regagner l'ampleur qu'il avait jadis. Se vêtir de ses meilleurs atouts et narguer cet océan qui se croyait si puissant en abritant des ennemis futiles et ridicules. D'ailleurs, se vêtant lui aussi de sa plus belle tenue officielle, il gagna le lieu de rencontre d'un pas calme et fier. Il savait exactement où serait sa place pour le début des festivités. Se dirigeant directement vers l'estrade, il se plaça près de l'escalier de celle-ci et s'y posta. Il allait assurer la sécurité des discoureurs de la soirée.

    Peu de temps après, l'Impératrice fit son arrivée. Elle était très belle, très agréable à regarder. Et elle avait ce charisme! Comme son père, elle rassemblait les foules. Elle avait tout ce qu'il fallait pour garder ces peuples unis. Il allait l'aider au mieux de ses compétences. Il allait être là comme il le pouvait, il la protégerait, il s'assurait que la forteresse soit le lieu où elle sera toujours le mieux par sa sécurité efficace. Il aurait tant aimer pouvoir la suivre pas à pas et s'assurer de sa protection, mais cet honneur ne lui était pas revenu. Peut-être qu'un jour...

    Il sentit comme une bouffée de chaleur l'envahir lorsqu'elle fit son discours. Enflammé jusqu'au tréfonds de son âme, il savait qu'il était à sa place dans ce royaume, aux côtés de cette femme qu'il protégerait comme une précieuse petite soeur. Il l'écouta sans manquer un seul mot. Vint ensuite le discours de Sémiramis, la nièce d'Améthyste, vint ensuite le sorcier, Sylid. Il avait saluer tout ce beau monde d'un discret hochement de tête lorsqu'ils montèrent sur l'estrade. De toute façon, ils ne lui accordaient pas réellement d'attention. Malgré son rôle important, les gens de l'aristocratie étaient généralement du monde assez hautain. Saros était facilement remplaçable, après tout.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Event] - Les Festivité sont ouvertes !    

Revenir en haut Aller en bas
 
[Event] - Les Festivité sont ouvertes !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les portes de la mode sont ouvertes [terminée]
» Halloween event !!!
» Pourquoi les pommes sont-elles rondes ? (PV - Kallo Hone)
» Pourquoi les nègres sont-ils des xénophobes?
» ILS SONT DEVENUS FOUS! Est-ce que je mène une campagne contre Aristide au Forumh

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Émeraude :: Archives :: Archives du premier forum :: RPs de l'Empire noir-
Sauter vers: