Forum RPG médiéval-fantastique inspiré de la série Les Chevaliers d'Émeraude d'Anne Robillard
 

Partagez | 
 

 Une journée au marché[Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Une journée au marché[Libre]   Jeu 2 Avr - 13:22

C'était un beau matin ensoleiller, Keli avait déjeuner d'une cuisse de dindon sauvage, chassé la semaine dernière et ne put s'empêcher de regretter l'absence de bouilli à l'avoine. Heureusement pour Keli aujourd'hui c'était jour de marché et elle avait plein de peaux et d'herbes à vendre, suffisamment pour être à l'abri du besoin pendant un bon moment, elle avait aussi fabriqué quelques paniers, technique apprise de sa mère, qui pourrait aussi lui rapporter quelques sous supplémentaires. La maison de Kélianne, qu'elle avait hérité de ses parents, était une petite bicoque miséreuse de deux étages situés dans le quartier le plus pauvre du royaume d'Émeraude. Pourtant, malgré son allure qui faisait peine à voir l'intérieur de sa maison était étrangement chaleureuse. Des tapis, des nattes et des tapisseries, confectionner avec amour par sa mère, ornaient les sols et les murs de la maison, camouflant un peu son aspect misérable en y apportant un peu de douceur et de couleurs. Les meubles, bien que très rustiques, étaient de bonne qualité et parfaitement fonctionnels, enfin son père, Kieran, avait fait l’acquisition de son vivant de nombreuses tentures, plutôt usé voire mité, pour décorer les murs et les fenêtre en vendant les produits de ses virées dans la forêt. Finalement la chambre de Kélianne, situé au deuxième étage et séparer de celle de ses parents par un panneau de tissu, était bien meublé, avec une commode et une table basse, son lit disposant d'une base simple mais fonctionnelle possédait un matelas épais et moelleux fait d'herbes et de foin et enfin sa chambre était aussi remplie de jouet simple acheté ou fabriqué par ses parents. Bref même si sa maison ne payait pas de mine elle était malgré tout beaucoup plus agréable que la plupart des maisons de son quartier. Donc ce matin-là, après avoir donné un bol de lait de chèvre à Lulu, la petite chatte qu'elle avait recueillie dans la rue il y a quelques mois, elle prépara ses affaires en vue de sa virée au marché. Elle commença par rassembler ses peaux et ses herbes qu'elle fourra dans un grand sac qui avait appartenu à son père. Elle attacha ensuite ses paniers à des sangles prévues à cet effet puis elle enfila le sac sur ses épaules. Le sac était beaucoup trop grand pour elle et il pesait assez lourd alors ça donnait à Keli une plutôt assez surprenante mais avec un peu de chance elle vendrait ses affaires facilement donc le sac ne l’ennuierait pas trop longtemps. Elle verrouilla sa porte et prit la route du marché. Bien sur avec son gros sac elle suscita de nombreux regards interloqués des passants mais c'étaient comme ça même quand elle n'avait de sac alors ce ne la dérangeait pas vraiment.Heureusement le marché se tenant dans un quartier voisin, un peu plus riche que le sien, donc elle n'eut pas à marcher trop longtemps. Là-bas elle trouva rapidement preneur pour ses paniers qu'elle vendit pour une dizaine de pièces. Elle vendit ensuite ses peaux pour 20 pièces et ensuite ses herbes pour 30 pièces d'or. Maintenant qu'elle avait tout vendu il était temps de faire les courses avec son grand sac désormais vide. Bien sûr elle avait encore amplement de viandes à la maison pour tenir plusieurs jours mais ses parents avaient toujours insisté sur le fait que pour bien grandir elle devait bien manger donc elle se mit à regarder les céréales et les légumes a la recherche d'une bonne affaire. Elle était sur le point de conclure avec une maraîchère quand soudain....
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une journée au marché[Libre]   Jeu 30 Avr - 17:38

Une femme âgée posa la main sur son épaule.

- Si j'étais toi petite je n’achèterai pas ces légumes, tu vois ces petites taches blanches ? Ce sont des tâches de moisissure, si tu manges ces légumes tu auras la diarrhée pendant des jours. Cette femme est bien malhonnête de vouloir te voir de tels légumes.

ces légumes étaient contaminés par des moisissures . Et bien sans cette gentille dame Kéli aurait été très malade pendant un bon moment a cause de la malhonnêteté de cette maraichère. Par contre cette dernière n'apprécia pas du tout l'intervention de la dame et avant même que Kéli ait pu la remercier elle se mit à insulter copieusement la vieille femme. Bien vite la situation dégénéra et la jeune fille préféra s'esquiver plutôt que de se retrouver prise malgré elle dans cette situation houleuse. Elle préféra remettre ses achats de légumes à plus tard et se promit intérieurement de ne pas oublier de remercier la dame si jamais elle devait à nouveau la croisée dans les rues de la ville. Elle était presque arrivé a la maison quand un garçon un peu plus vieux qu'elle est plutôt menaçante se planta devant elle.

- Et toi, donne-moi tout ton argent ou sinon je te brise le nez !

Le garçon était accompagné de deux autres enfants du même âge et tout aussi menaçants. Kélianne connaissait bien la réputation de cette petite bande. C'était de petite brute délaissée par leurs parents qui préféraient voler et battre les plus petits qu'eux plutôt que de vivre une vie honnête et constructive. Bref de futurs criminels en puissance. Malheureusement ce genre de choses était courant dans le quartier ou vivait Kélianne et ce n'était pas la première fois qu'elle se faisait taxer ainsi. Après pour tout elle était toute petite et en plus elle était orpheline donc elle était une cible idéale pour ce genre de petite bande. Elle savait par expérience que peu importe ce qu'elle ferait, qu'elle donne l'argent ou qu'elle se défende, elle serait inévitablement battue et risquait même d'être sérieusement blessé. Malheureusement elle ne pouvait pas s'enfuir comme elle l'avait fait plus tôt au marché. Elle se trouvait dans une ruelle étroite et elle n'avait aucune échappatoire. Elle pourrait bien se mettre à courir mais elle finirait surement ne pas être rattrapée et alors elle serait battue encore plus fort pour avoir osé tenter de fuir. Elle ne savait pas comment elle se sortirait de cette situation....


[Alors aiderez-vous la pauvre Kélianne ou rejoindrez vous la bande de petites brutes ?]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une journée au marché[Libre]   Jeu 30 Avr - 20:13

Je me prommena dans le village, après l'attribution, j'ai eu la journée de libre pour"dire adieux" a sa vie normal, car dès le soir venu, il devrait servir de pot de colle a la princesse des elfes, ce point n'était pas que Négatif, je devais avouer qu'elle était franchement très belle cette princesse et elle semblait formidable, j'avais hâte d'en apprendre plus sur elle et son peuple, cette expérience me serait pleinement positif de mon point de vue et de plus, je voulais être la fierté de mon père qui m'avait tout apprit pour le maniement des armes. J'étais une vraie armurie ambulante, comme a mon habitude, j'avais quatre armes sur moi, sans t'on jamais, ça pourrait être utile.

J'avais donc décidé d'aller dans les quartier défavoriser du village d'Émeraude, il y avait toujours des combat a disputé et je savais comment réfléchissait les bandits, plus s'était vulnérable, plus s'était attirant. Pour moi aussi figurez-vous, j'adorais suivre les jolie jeune fille innocente en espérant tomber sur une bande de crapule avec qui je pourrais légalement me battre, je ne faisais pas ça pour faire mal, mais pour pratiquer en situation réel, je devrais donc utiliser mon pouvoir car les criminels ne ménagerait personne, pas même un écuyer, surement pas un membre de l'ordre en faite, si je perdais, je me ferais surement tuer ou gravement blesser, mais j'avais toujours été prêt pour ça. J'avais trouver une jolie jeune fille qui était un peu plus jeune que moi, elle était jolie quand même, elle semblait vulnérable et avait une ourse assez pleine pour un bandit mal intentionné, je la suivie donc de loin. je me rappela des lois du royaume qui disait que j'avais seulement le droit d'utiliser la force nécessaire pour neutraliser quelqu'un, sinon, je deviendrais moi-même un bandit. Ma patience fut récompensé quand je pus observer qu'elle était suivi par trois garçon de mon âge réputer dans le coins, moi j'étais impatiant de me frotter a eux si ils touchait a un cheveux de la jeune fille. ce qu'ils menaçaient de faire, sauf que leur plan allaient tomber a l'eau. Je fit apparaître un de mes clones entre eux et la jeune fille et un autre derière eux en observait leur réaction. l'un d'eux dis alors:

-Peu importe d'ou il viens, il a notre age, lui, on lui casse les jambes!

Voila donc la grande trape du groupe, me casser les jambe? il me connaissait bien mal, j'étais plus insaisissable qu'ils le croyaient.

Les type commençait a frapper mon clone qui trompait la vue et le touché pour le moment, c'est a dire qu'il ne ferait pas mal si il frappait. Je changea de place avec le clone de derrière et sortis une épée a deux main et frappa lourdement la tête d'un des type avec la garde de l'épée, celui-ci s’écroula comme une pierre au sol. j'invoqua d'autre clone pour faire disparaître ceux qui était présent. Les deux autres me regardait, visiblement surpris par ce jeu d'illusion, je changea encore de place pour qu'un clone se prenne le coup de poing avant de l’assommer de la même façon. Le dernier sortit un couteau et me piqua avec, je sentis une vive douleur me parcourir le coté droit, jamais je n'avais eu mal comme ça. de douleur avant de changer encore une foi de place pour l'assomer de la même façon, l'adrénaline du combat m'aidait encore a tenir debout, j'étais épuisé par mon effort magique assez intense, sais rien dire, je fis une révérence a la jeune ville avant de tomber a genou, mon maître serait surement furax si je ne rentrais pas a temps, mais je ne pouvais pas laisser quelqu'un se faire tabasser sans rien faire. J'avais encore le couteau planter sur le coté, je laissa paraitre mon mal aise, a mon grand déplaisir. j'alla m'adossé a un mur en respirant assez fort. Je regarda mes clones qui disparurent sur le champ., je sortis un papier et écrit d'une belle caligraphie:

«Salut, je te conseillerais de ne pas être seul dans les rues du coin.»

J'avais un sourire malgré la douleur de l'arme encore enfoncé dans ma peau, en ça, c'était plus de l'orgueil mal placé. Je ne savais pas si je devais là laisser la ou la retirer.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une journée au marché[Libre]   Sam 2 Mai - 15:26

Alors que Kélianne réfléchissait encore à la manière dont elle se sortirait de ce pétrin elle eut la grande surprise de voir apparaitre devant elle un jeune homme aux cheveux bleus d'environ le même âge que ses agresseurs. Sa surprise fut encore plus grande quand elle constata que juste derrière les brutes était apparu un autre garçon parfaitement identique à celui apparut devant elle. Elle cherchait encore à expliquer ce curieux phénomène quand la bagarre éclata. Bientôt deux des brutes se retrouvèrent K.O et la petite fille ne put qu'admirer l'adresse aux armes de ses mystérieux sauveurs. Alors que l'affaire semblait conclue elle sentit son cœur se serrer quand elle vit celui qui semblait être le chef de la petite bande planter un couteau dans les côtes de l'un des jeunes hommes. Heureusement le garçon ne se laissa pas démonter pour autant et assommer d'un bon coup sur la tempe son dernier agresseur. Alors sans qu'elle ne comprenne pourquoi les deux autres jeunes disparurent, ne laissant que celui qui avait été blessé laissant la jeune fille décidément très perplexe. Le jeune, affaiblit et souffrant du fait de la blessure s'appuya contre le mur l'air complètement épuisé. Avant que Keli ait pu lui adresser la parole il sortit un papier de sa poche et gribouilla quelque chose dessus avant de le lui tendre. Heureusement contrairement à beaucoup d'enfants de son quartier Keli savait très bien lire et écrire et elle n'eut aucune difficulté à décrypter l'écriture soignée du jeune homme.

- *Salut, je te conseillerais de ne pas être seul dans les rues du coin.*

Avant qu'elle n'ait pu répondre l'une des trois brutes précédemment assommées se réveilla et se remit péniblement debout. De toute évidence furieux et bien décidé à se venger il se précipita sur le jeune homme blessé dans le but d'en finir avec lui. Mais cette fois-ci ce fut Kélianne qui fut la plus rapide. Ne pouvant supporter de voir ce délinquant s'en prendre à un garçon blessé elle se plaça en un éclair devant lui et lui balança avec précision un bon coup de pied entre les jambes. Puis, alors que le garçon se tordait en deux à cause de la douleur Kéli lui balança un coup de poing au visage, le renvoyant dans le pays des rêves. Puis voyons l'air surpris de son sauveur elle se dit qu'elle lui devait quelques explications.

- Euh...mes parents m'ont appris à me défendre alors je ne suis pas vraiment sans défense...c'est juste que la ils étaient trop nombreux pour moi...

Tout d'un coup Kélianne ne put alors de s'empêcher de se sentir coupable, c'est vrai elle savait se défendre non . Alors pourquoi elle était resté plantée la commune une idiote alors que quelqu'un d'autre risquait sa vie pour elle ! Piteuse elle baissa la tête et rougissante elle adressa de nouveau la parole au garçon.

- Je suis désolé, j'aurai dû t'aider mais je ne l'ai pas fait...tu aurais peu être pas été blessé alors...

Puis se rappelant le mystérieux phénomène auquel elle venait assister elle ne put s'empêcher d'oublier temporairement sa honte et elle releva alors les yeux vers le jeune homme.

- Dis les autres toi tantôt...c'était de la magie hein ? Ce qui veut dire que tu dois être écuyer d'Émeraude non ? ou alors apprenti magicien ? Je ne vois pas qui d'autre pourrait avoir des pouvoirs magiques au royaume...
Ensuite se rappelant sa honte elle ne put s'empêcher de se mordre la tête et baisser à nouveau les yeux. Non mais qu'est-ce qui lui prenait de poser des questions comme ça ? Elle espérait qu'elle ne venait pas de faire une grosse gaffe malgré elle. Remarqua encore la blessure du jeune homme qui bien que semblait bénigne le faisait décidément souffrir un déclic se fit dans l'esprit de la jeune et elle sut alors comment se racheter.

- Ça a l'air douloureux...je ne peux pas t'aider mais je connais quelqu'un qui le pourra...il y a un guérisseur sur la place du marché qui connaît bien ce genre de blessure...je pourrais te montrer le chemin...je m'appelle Kélianne au fait... Mais je crois que toi tu es muet non . Sinon tu aurais parler plutôt que de m'écrire un mot . Euh je devrais peu n'être pas parler de ça...désolé...

Elle préféra se taire avant de dire encore une autre stupidité. Son sauveur ne l'avais peu être pas remarquer mais il y avant quelque chose d'étrange chez cette petite fille. Bien qu'elle levât la tête lorsqu'elle s'adressait à quelqu'un elle ne le regardait jamais vraiment véritablement dans les yeux, comme si elle ne savait pas comment faire, ce qui était vraiment bizarre pour une petite fille à l'allure aussi normale, enfin presque normal. Sans doute ne s'en rendait elle pas contre vraiment elle-même.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une journée au marché[Libre]   Mer 13 Mai - 23:31

J'étais tout content que la ravissante jeune fille soit saine et sauve, mais elle avait l'aide si sans défense, mon père m'avait si souvent dit de ne jamais me fier au apparence, je vis l'un des type assommé se relever et il n'avait pas l'aide très heureux que je l'ai attaqué sans prévenir, en même temps je n'étais pas pour sortir un papier et lui dire que sa l'allait mal se passé si il agressait une jeune dame, je n'avais pas le temps bordel, c'est tout. Je souris a son commentaire sur mes clones, oui il s'agissait de magie, mais je ne trouvais pas au premiers abord la façon de bien lui expliquer ma magie, je me mis a me creuser la cervelle quand je me rappela qu'elle m'avait demandé si j'étais écuyer, si je l'étais, mais j'avais un petit manque de fierté de lui dire que j'étais d'une certaine façon le pot de colle de la princesse des elfes, c'était a la foi pour moi un honneur, on disait que du bien d'elle, mais un coup de poignard dans mon orgueil, j'écris ensuite ceci:

«Oui, je suis écuyer, je suis celui de la princesse des elfes. Pour les mois, ce sont que des illusion, je peux ensuite changer de place avec eux, c'est un type de téléportation.

Je l'ai bien expliqué, non? Je sais bien que oui, pour le couteau qui commençais a vraiment m’agacer, je me demandais si il ne faudrait pas mieux consulter mon maître ou la suivre, j'étais encore assis adosser contre le mur qui commençais a être moins confortable. Le couteau était assez profondément planté pour que ça sois inquiétant pour quelqu'un qui en savais un minimum sur les blessures Physique, je ne m'y connaissais pas trop, mais le sans qui coulait ne m'inspirait pas bonne augure. Je lui dit... euh... écrit également:

«Merci de m'avoir aider sur le type qui s'était relever, après pour ton idée, ça me va, j'ai pas envie d'aller voir mon maître si tôt pour lui dire que je suis blesser, vaut mieux qu'elle en sache rien et oui, je suis muet, mais j'en ai l'habitude, ne te sens pas mal pour ça.»

Je commença a me lever, mon écriture semblait un peu plus bâclé, encore soigné, mais différente, moins droite et moins égale a la teinte de l'ancre. Je lui redonna le bout de papier avec un sourire au lèvre, la douleur m’incommodait, mais rien de bien majeur pour le moment, j'appliqua une légère pression sur ma plaie, sans toucher l'objet de ma douleur, la tentation de l'enlever était si grande, ma main était proche au cas ou l'envie était trop forte, j'étais de tout évidence en train de faire un effort sur humain pour ne pas y toucher
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une journée au marché[Libre]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une journée au marché[Libre]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Petite balade au marché [Libre]
» Une journée, tout simplement (Libre)
» Une journée au marché...
» Journée détente - Libre
» Une journée au soleil (libre)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Émeraude :: Archives :: Archives du premier forum :: RPs d'Enkidiev-
Sauter vers: