Forum RPG médiéval-fantastique inspiré de la série Les Chevaliers d'Émeraude d'Anne Robillard
 

Partagez | 
 

 [CDE] Adaïem - Équipe 1: Masa, Frédégonde, Nex, Dinah

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: [CDE] Adaïem - Équipe 1: Masa, Frédégonde, Nex, Dinah   Mer 8 Avr - 2:38

Adaïem - Équipe 1: Masa, Frédégonde, Nex, Dinah


Vous êtes arrivés à ce que l'on pourrait considérer comme votre réel point de départ, à l'orée de la forêt Ayea. Il s'agit d'une forêt boréale, composée d'arbres résistants au froid, dont la majorité des espèces sont résineuses. Bon nombre d'animaux y vivent: une extrême vigilance est de mise pour les malheureux qui s'y aventurent. Les écrits anciens vous conseillent la prudence, elle qui sera mère de votre destin. N'hésitez pas à bifurquer de votre itinéraire initiale si un danger s'impose, il en va tout de même de votre vie.

Vous voyez tout de même une montagne trônant sur la chaîne de l'autre côté de la forêt: s'agirait-il du sol rocailleux d'Adaïem? À vous de le découvrir... Il semblerait tout de même que quatre jours de marche vous séparent du sommet.
-------------------------------------------------------------------------------------------------
Jour 1 : le soleil se lève sur une journée brumeuse et le ciel vous informe d'un risque de pluie.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [CDE] Adaïem - Équipe 1: Masa, Frédégonde, Nex, Dinah   Jeu 9 Avr - 15:36

À peine avait-il eu le temps de rencontrer ses camarades qu'il avait déjà choisi leur prochaine destination; de longues discussions avaient été nécessaires afin d'obtenir l'accord de la magicienne, mais elle mieux que lui savait qu'il était de leur devoir d'investiguer ce passé mystérieux. Ilena jouissait d'une culture bien extérieure à celle du chef, la lettre ayant toujours été un obstacle à sa compréhension de divers enjeux. Les vertus de la connaissance de l'Histoire lui étaient donc très peu accessibles et c'est autrement que le nomade avait choisi d'entretenir ses réflexions, elles qui pénétraient sa mémoire et y restaient gravées plus facilement, à force d'entraînement. Son passé n'était donc pas inscrit sur les pavés et les derniers instants marquaient probablement les débuts de sa pérennité. Déjà l'on questionnait son autorité : un étranger à la tête du noble regroupement? Et qui plus est, un métèque, un vieil homme du Désert venu de trop loin pour les villageois en colère. Sans tarder le prince de Maëdja avait compris qu'il serait pour longtemps un simple invité, et qu'avant d'être considéré comme l'un des leurs, il devrait prouver certaines choses. Il ne pouvait pas les blâmer, car après tout, il avait lui aussi vécu dans une communauté fermée sur les autres. Il s'agissait d'un moyen de défense comme les autres devant le trop peu d'informations qui pouvaient se révéler à l'Homme...

Masa connaissait à peu près l'état des choses : la plupart de ses confrères et consœurs n'avaient que trop peu voyagé, et les mots étaient faibles. En fait, plusieurs d'entre eux n'étaient pas sorti de leur royaume, sauf pour se rendre à Émeraude. Leur chef savait pertinemment alors qu'il ne pouvait exiger d'eux que le nécessaire, c'est-à-dire les compétences à la survie. Ainsi ce qu'il visait ne sortait pas de l'impossible, mais il devrait être capable de leur montrer la voie. Cependant, leur destination même n'avait rien de tracée, elle qui s'était faufilée dans les pages de vieux grimoires et qui n'offrait pas de clarté quant à sa position exacte aux lecteurs attentifs. Alors en plus de partir vers l'inconnu ensemble, ils devraient se séparer en petits groupes afin d'améliorer leurs chances. Ne connaissant à peine ses effectifs, Mä avait simplement décidé de former trois groupes : un avec le chef, un avec le sous-chef et un avec la magicienne. Eux devraient être capable de guider leurs semblables vers la réussite, connaissances géographiques facultatives. Comme Ilena avait insisté pour assister à leur première aventure, Maünh avait pris la décision de l'envoyer avec le troisième groupe, celui où se trouvait Pita : son pouvoir pouvait leur être utile et elle seule saurait comment l'aider à comprendre ce qu'il pouvait tirer de cette compétence magique.

Quelques jours à cheval, à parcourir le monde...



Les trois groupes s'étaient séparés et Masa avait perçu la peur dans le regard des plus jeunes, mais également dans ceux des moins aventuriers. Il savait que Jasper venait du Désert, et comme il connaissait cette réalité, il n'avait nul doute qu'elle saurait se débrouiller. Pour les autres, il espérait fortement que leur jugement était pointu, mais pour ça, il devait se fier à celui de la magicienne, car c'est de celui-là que le reste en découlait. Peu importe, maintenant il avait à sa charge trois êtres humains précieux qu'il devait mener. Frédégonde était bien évidemment de la partie, elle qui avait su se frayer un chemin vers le cœur du Chevalier; Mä était bien sensible aux questionnements de l'enfance et en cela il était servi, même que la curiosité de la jeune demoiselle l'avait dépassé à plusieurs reprises. Il était particulièrement heureux de l'avoir sous sa tutelle puisqu'il savait à quel point elle était animée du désir de rencontrer le monde et cela avait affecter sa décision de partir aussi loin. S'il pouvait répondre à ce besoin pour elle et pour plusieurs, déjà il pouvait considérer cette excursion comme une réussite.

S'il ne connaissait guère trop ses deux autres alliés, il savait que leur importance au sein du groupe était capitale : Nex et Dinah étaient les guérisseurs de la formation et s'il n'arrivait pas à les protéger des maux du monde, c'est la destruction entière de l'Ordre qui planait en menace. Bien sûr la vie de chacun, pour Masa, valait autant, mais c'est bien là l'incohérence, car puisque c'était bien le cas, Nex et Dinah se prévalait d'une certaine primauté. Enfin, il s'était fait un devoir de les défendre personnellement si un danger devait se présenter à eux, et la possibilité existait bel et bien puisqu'à leur première journée séparés du reste des troupes, ils firent face à une forêt de vaste étendue. De magnifiques sapins, pins et épinettes siégeaient robustement en avant d'eux. L'horizon en était congestionné mais lorsque le chef porta son regard plus haut, il remarqua un pic dépassant tous les autres. Si les écrits n'avaient pas été clairs sur le sujet, c'est par logique que Mä associa le mont au refuge d'Adaïem: ses êtres avaient désiré se dissimuler du reste du monde et où de mieux qu'au sommet? La carte qu'ils avaient reproduite à trois exemplaires n'indiquait guère de plus haute résidence et de ce fait il connaissait sa prochaine destination.

Le petit groupe devrait donc franchir la forêt, eux qui avaient établi campement à l'orée des bois le soir précédent. D'abord, Masa s'assura qu'ils leur restaient un peu d'eau, car c'était la ressource d'entre les ressources, et que sa présence constituait à elle-seule la plus grande raison d'un échec ou d'une réussite. Après, ils devaient prévenir les dangers, et préparer un abri lorsque la nuit tombait était la meilleure solution; un feu s'y joignant n'étant pas de refus.

« Bon, le ciel s'annonce et il faudra le respecter, mais pour l'instant, avançons. Soyez réceptifs à vos alentours, la nature se présente d'elle-même et y être attentif pourrait vous en faire apprendre beaucoup sur la composition de notre précieuse planète. Vous voyez la pointe? C'est ce qui nous attend, mais pour l'instant, franchissons les bois profonds. » Masa prit les devants, en s'assurant bien sûr que ses amis le suivaient. Leurs montures ne pouvaient plus les accompagner à ce stade de l'aventure, il les avait donc porté à une clairière, espérant qu'elles attendraient leur retour. Pour son étalon, il n'avait aucun doute, il s'agissait d'un ami fidèle. Pour le reste, il faudrait composer avec.

Lorsque derrière eux se referma le chemin du retour et que les arbres les entouraient sans offrir de piste, sans suggérer de direction, Masa entendit quelques craquements. Son doigt pointa un endroit : un impala s'occupait de son petit, lui qui semblait marcher ses premiers pas.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [CDE] Adaïem - Équipe 1: Masa, Frédégonde, Nex, Dinah   Sam 11 Avr - 15:18

    Moi qui n’ai jamais quitté l’enceinte du château d’Émeraude, me voilà à parcourir les routes de royaumes qui n’étaient encore que de vagues rêves il y a quelques jours à peine. Sur le dos d’un cheval bien réel et solide, de surcroît! Frédégonde, ancienne apprentie cuisinière, maintenant écuyer d’Émeraude, a quitté ce royaume qui l’a vu grandir pour partir à la conquête du continent. Ou pas exactement. La première mission que nous a confiée le chef de l’Ordre, chef qui se trouve également à être mon maître, est d’en apprendre davantage sur la vie mystérieuse d’un peuple magique qui se serait réfugié sur les plus hautes montagnes du royaume de Béryl. Les mots sonnent comme une musique à mes oreilles, un air mystique, envoûtant, qui m’émeut et me fascine. Moi qui ne pouvais qu’imaginer la vie de mes semblables, je franchis l’horizon du monde pour en nourrir mon esprit et tout y découvrir.

    Sur ma monture calme, une jument nommée Satine en l’honneur de son calme olympien, j’observe les routes, la terre, les arbres qui entourent notre maigre groupe. L’Ordre s’est séparé un moment il y a déjà en trois groupes, le premier étant dirigé par l’ancien prince du Désert, le deuxième par l’une de ses semblables et le dernier par notre illustre magicienne qui tenait à faire partie de cette folle aventure. Bref, en compagnie d’un autre écuyer aussi inexpérimenté que moi et deux chevaliers, dont au moins l’un sait parfaitement se battre, je ne sais pas trop comment je dois me sentir. Sur ma taille, je sens le poids de ma dague reçue à la cérémonie d’adoubement. Certes, j’ai déjà tenu un couteau de cuisine, et la dague, mais je ne la manie pas très bien. Je n’ai pas conscience de mon corps, de sa portée. Quant à une épée, je n’y songe même pas! Je suis encore bien trop faible pour porter une telle arme qui doit peser autant que moi! J’ai bien essayé de soulever cette de mon maître chevalier, après le lui avoir demandé, bien entendu, mais ma tentative s’est soldé par un échec et le rire tonitruant de mon maître qui m’a consolé en me disant d’apprendre à marcher avant de courir. Je n’ai pas relevé l’incohérence, à savoir que je savais déjà marcher et courir, parce que je me doute bien que c’est pour illustrer mon incompétence actuelle… Heureusement, j’apprendrai. Comme tout le reste!

    Une fois notre groupe séparé des autres, nous avons continué notre route sur nos montures jusqu’à la limite du possible. La forêt est devenu tellement dense que nous n’avons eu d’autres choix que de laisser nos chevaux dans une clairière tranquille, paisible, pour poursuivre notre aventure à pied, avec notre matériel sur le dos. J’ai pris la peine de caresser le flanc de Satine et de lui murmurer à l’oreille que je serais bientôt de retour, sans savoir si elle me comprenait ou si elle serait vraiment là quand nous reviendrions. Parce que nous en avons pour plusieurs jours, ne serait-ce que pour nous rendre au sommet de la plus haute montagne. Si nous la voyions auparavant, il est plus difficile de l’apercevoir au travers des arbres. Je crois que nous nous fions à la carte que mon maître a en sa possession, seul guide de l’expédition.
    Le chemin est tout tracé dans la forêt, jusqu’à un certain point, en tout cas. Parce que les traces finissent par s’espacer et la route par s’estomper. Il ne reste plus rien que les arbres et le silence de la forêt qui nous avale. Si plusieurs peuvent ressentir de la peur, je ne peux m’empêcher d’avoir mille et une questions sur la provenance des couleurs, des sons, des animaux qui croisent notre route. Des craquements attirent l’attention de mon maître qui nous montre de sa main deux animaux, près de nous, une mère accompagnant sa progéniture dans ses premiers pas. C’est magnifique. Touchant. Incroyable. Je n’aurais jamais eu la chance d’observer un tel phénomène des cuisines du château d’Émeraude.

    Après un moment à observer ces deux âmes innocentes, nous continuons toutefois notre chemin, les craquements des branches et des feuilles sous nos pieds nous accompagnant. Et je ne peux m’empêcher de questionner mon maître sur notre mission, notre environnement, notre but. Et pour respecter cet environnement enchanteur, ce temple naturel, je murmure, si bien que je ne suis même pas certaine d’être entendue. Mais ce serait sacrilège que de briser le silence environnant. « Que ferons-nous, une fois en haut de la montagne? Comment savoir ce qui est arrivé à ce peuple, ou s’il a jamais même existé, s’il ne reste plus rien là haut? En quoi cela nous aidera-t-il d’ailleurs, considérant que les dragons ont été vu beaucoup plus loin d’ici, non? Et quel est l’animal que nous venons de voir? Le connaissez-vous? Y en a-t-il beaucoup dans les forêts de Béryl? » Je me tais, attendant les réponses, continuant d’observer les alentours, surtout qu’il y a le chevalier Nex et son écuyer Dinah avec nous. Je vais bien devoir socialiser avec ces derniers, un jour, mais sachant que nous ne provenons pas du même milieu, je trouve cela très dur, parce que je me sens inférieure. Le prince du Désert a accepté à notre toute première rencontre de répondre à mes questions et de me parler comme à une égale, ce qui me semble faciliter nos rapports, mais les autres… Je me sens toujours comme la petite domestique qui doit baisser les yeux, murmurer des « oui, merci madame » et quitter à pas de souris la pièce pour laisser les grandes gens de ce monde parler sans oreilles indiscrètes. Je jette un coup d’œil à Dinah, qui marche un peu derrière moi. Comment cela se passe-t-elle avec son maître chevalier? Oserais-je lui demander? Peut-être, mais pas devant les deux chevaliers, tout de même…
Revenir en haut Aller en bas
Nex
Sous-Chef de l'Ordre
avatar

Messages : 1043
Date d'inscription : 08/02/2015
Localisation : Shola

Feuille de personnage
Âge: 29
Race: Humain
Âme soeur:

MessageSujet: Re: [CDE] Adaïem - Équipe 1: Masa, Frédégonde, Nex, Dinah   Mer 15 Avr - 21:43

Bien qu'il était content de pouvoir rester un peu à la même place, le nouveau chevalier était tout aussi content de pouvoir repartir sur les routes. Il s'y était habitué, depuis le temps, de se déplacer constamment ou presque. Il avait appris à se défendre, il n'était pas un maître, mais il n'était non plus novice. Il pourrait se débrouiller seul. Il aimait beaucoup plus les arcs, où il était meilleur, d'où l'idée d'avoir amener le sien, mais il ne servait que dans quelques situations.

Tout le long du chemin, il avait regardé tout ce qui les entourait, même si dans certains royaumes, il y avait déjà mis les  pieds, il y avait toujours quelque chose à découvrir. Il avait dut se séparer de certains compagnons d'armes et bien qu'il trouvait cela dommage, il savait qu'il finirait par les retrouvé. Il espérait se rapprocher de tous et il souhaitait que cette mission pourrait être un aidant. Pendant qu'il était seul avec Masa et leurs deux écuyer, Frédégonde et Dinah, il s'était placé à la fin de la queue par instinct. Il l'avait aussi fait lorsqu'ils arrivèrent à l'orée du bois. Il avait aussi garder l'œil ouvert et ses sens aux aguets tout au long du trajet jusqu'à maintenant.

Il regarda aussi les impalas avec beaucoup de douceur et bienveillance. Bien qu'il se doutait bien qu'il était en sécurité, il garda à l'oeil la possibilité d'une attaque, sans changer son attitude face à ce beau spectacle.

Il finit par suivre le groupe et s'assura que tous restaient ensemble. Il écouta ce qu'avait à dire Frédégonde avec intérêt. Bien sur, pour lui, elle était en quelque sorte, bien plus qu'une simple servante, mais à vrai dire, Nex ne le savait pas, alors il ne s'en faisait pas de la provenance et le jeune perlois n'en tait point intéresser. Ce n'est pas ce qui l'intéressait chez quelqu'un. Il apprécierait chacun de ses compagnons comme ils étaient.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://emeraudeng.creationforum.net/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [CDE] Adaïem - Équipe 1: Masa, Frédégonde, Nex, Dinah   Sam 18 Avr - 16:06

A peine l’excitation du début de cette nouvelle vie commençait à retomber qu’une grande aventure se profila pour les Chevaliers et leurs écuyers. Leur chef, le Chevalier Masa, les envoyaient au Royaume de Béryl, pour une histoire de peuple étrange vivant sur une très haute montagne, leur but étant d’en apprendre plus sur eux. Le jour du départ, l’angoisse et l’excitation bataillaient dans le cœur de Dinah. L’angoisse, bien sûr, car c’était la première fois que le nouvel ordre partait en mission, et c’était surtout la première fois que Dinah s’éloignait pour si longtemps d’un endroit familier. Elle savait de plus que des dangers les attendaient probablement, il eut été étrange que tout se passe sans le moindre heurt. L’excitation, elle, venait du fait que son rêve le plus cher prenait vie. Elle qui avait durant des années rêvé de découvrir le monde, elle allait enfin voyager à travers le continent qu’elle connaissait si peu mais qui l’attirait tellement.

Les premiers jours, l’Ordre entier voyagea ensemble, jusqu’à atteindre le point de séparation. Dinah chevauchait fièrement auprès de son maître, le Chevalier Nex, sur la belle jument qui lui avait été attribuée et qu’elle avait nommée Myrina. Elle jetait régulièrement des coups d’œil aux autres écuyers, et particulièrement à Pita, qui chevauchait aux côtés du Chevalier Gretchen. Puis, après quelques jours de chevauchée, les chevaliers se séparèrent en trois groupes. Dinah se retrouva ainsi en compagnie de son maître, du chef de l’ordre et de l’écuyère de ce dernier, Frédégonde. Ils poursuivirent donc tous les quatre leur route jusqu’à l’orée de la forêt.

Ils durent rapidement laisser les chevaux paître dans une clairière et poursuivre à pied. La forêt se faisait trop dense pour leurs montures. Le silence qui régnait dans la forêt était presque angoissant, comme si tous les sons étaient absorbés, comme s’ils étaient dans une bulle verte. Des craquements portèrent leur attention sur des animaux, pour qui la vie semblait continuer comme toujours, ce qui était un bien agréable spectacle. Dinah avait tellement de questions dans sa tête qu’elle préféra ne rien dire, de peur de trop parler, et surtout de briser le silence qui les entourait. Elle interrogerait son maître à un moment plus opportun. Elle entendit cependant les chuchotements de Frédégonde, qui elle avait choisi d’exprimer ses interrogations et sourit. Elle n’était pas la seule à être curieuse de ce qui l’entourait. Elle ne connaissait pas vraiment la jeune fille, mais elle avait l’impression que pour elle aussi, cette aventure était une grande nouveauté.

Elle capta le regard que lui lança Frédégonde et lui sourit. Elles n’avaient pas encore eu l’occasion de discuter, mais cela ne pouvait qu’arriver dans un futur proche. Dinah était un peu plus jeune, mais elles avaient probablement plusieurs points communs, l’un étant d’ailleurs d’être des filles ayant pour maîtres des hommes. Et puis, toutes les deux venaient de changer radicalement de vie, et Dinah ne doutait pas une seconde qu’elles pourraient avoir plein de choses à se dire. Seuls les craquements des branches sous leurs pas se faisaient entendre. Dinah avait toujours du mal à réaliser ce qui lui arrivait. Dire qu’il y avait à peine quelques jours, elle était chez elle au royaume de Jade. Elle regarda autour d’elle, cette végétation qui lui était inconnue, et murmura, pour elle-même :

- C’est incroyable …

Elle avait l’impression d’être minuscule au milieu de tous ces arbres majestueux et menaçant, et elle se sentait presque ignorante de ne pas connaître leurs noms, de ne reconnaître aucun des animaux qu’ils croisaient. La montagne, leur but ultime, est masquée par l’épaisseur des feuilles. Dinah ne pouvait que se demander ce qui pouvait bien les y attendre…
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [CDE] Adaïem - Équipe 1: Masa, Frédégonde, Nex, Dinah   

Revenir en haut Aller en bas
 
[CDE] Adaïem - Équipe 1: Masa, Frédégonde, Nex, Dinah
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [CDE] Adaïem - Équipe 2: Sigurd, Mathéo, Jasper, Eirik
» [BloodBowl] Mon équipe : Les enfants du Curé...
» Comment créer sa nouvelle équipe ?
» Équipe Canada Junior Édition 2010-2011
» L'Équipe Staal s'impose

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Émeraude :: Archives :: Archives du premier forum :: RPs d'Enkidiev-
Sauter vers: