Forum RPG médiéval-fantastique inspiré de la série Les Chevaliers d'Émeraude d'Anne Robillard
 

Partagez | 
 

 Un amour fraternel inconditionnel...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Un amour fraternel inconditionnel...   Mar 9 Juin - 21:35

Cet imbécile!

Wrath la furie dévala les escaliers qui permettaient de sortir de sa tour, réservée à l'usage de la magicienne du Royaume, afin de rejoindre l'étage recelant les appartements du reste de la famille. Les Loges, comme on se plait à les appeler, pour leur luxe impressionnant, dignes de princes et princesses.

Sloth, chef de la garde Royale et prince de Turquoise, avait aujourd'hui pour mandat de mener une escouade de soldats à la frontière du territoire avec Émeraude, où on avait eu vent qu'un conflit s'était déclaré. Une broutille, probablement, comme d'habitude, une histoire de paysan qui ne s'entend pas avec son voisin sur la frontière de son champ par rapport à celui de l'autre, mais qui a viré en bataille à mains armées (de faux et de fourches)

-Sloth! Espèce de sal fainéant raté, lève-toi! s'exclama la Magicienne en tambourinant sur la porte de l'appartement de son frère pour le réveiller.

Parce qu'évident, il ne s'était pas levé ce matin, le paresseux, négligeant son devoir de Chef de Garde Royale. Comme d'habitude quoi.

Notez que Wrath aime (si on peut dire qu'elle sait aimer) sa famille, vraiment, inconditionnellement, malgré tous ses défauts, les péchés sont sa vie, à elle, à eux...

Elle les aime, tous...

Même cet imbécile...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un amour fraternel inconditionnel...   Mar 9 Juin - 21:55

Sloth rêvait à un grand lit confortable avec milles et une oreillers, assez grand pour dix personnes, sur le bord d'une plage magnifique et sous les palmiers pour éviter de brûler au soleil. Il rêvait d'être sur le point de s'endormir, moment qui était certainement le plus heureux dans la vie d'un homme. Le prince écoutait le doux son des vagues qui se brisent sur le sable fin lorsqu'il entendit ce qui semblait être des coups à une porte, vite suivis d'un voix criarde et franchement désagréable. Il essaya de s'accorcher aux fabuleuses oreillers de plumes, mais se réveilla bien vite dans son propre lit qui, quoi que très confortable, était très loin d'une plage, de un, et très près de sa soeur, de deux, point qui était assez inquiétant.

Si ça avait été quelqu'un d'autre, Sloth serait simplement resté couché et n'aurait pas pris la peine de répondre, mais il savait que Wrath ne partirait pas aussi facilement. Il se demandait ce qu'elle lui voulait, aujourd'hui. Elle ne venait jamais la voir pour lui faire un câlin ou pour lui donner du gâteau ; elle lui demandait toujours de faire des tonnes de choses toutes plus épuisantes les unes que les autres. Découragé et voulant en finir le plus vite possible, Sloth se leva du lit et ouvrit la porte dans sa tenue de nuit, c'est-à-dire torse nu avec des pantalons trop grands pour lui, mais franchement confortables. Il bailla longuement au visage de sa soeur avant de lui demander :

«Wrath, Wrath, Wrath, tu es trop stressée, tu veux pas venir te reposer avec moi?»

Sur ce, il retourna se coucher, laissant tout de même la porte ouverte à Wrath. Il savait être un minimum poli avec sa famille... Évidemment, il espérait qu'elle soit tellement fâchée qu'elle décide de partir, mais il était beaucoup plus probable que la colère lui donne simplement encore plus envie de lui crier dessus. Ce qui s'annonçait très, très fatiguant.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un amour fraternel inconditionnel...   Mar 9 Juin - 22:17

La réponse mit du temps à venir, Wrath cru qu'il lui faudrait défoncer la porte pour s'introduire dans les appartements de Sloth, qui dormait probablement trop dur pour l'entendre, jusqu'à ce qu'il lui ouvre, à moitié habillé, la bouche grande ouverte dans un bâillement très peu distingué. La Magicienne fit une moue en sentant l'odeur fétide de son haleine matinale, le nez plissé, mais i l lui tournait déjà le dos pour retourner se coucher, dans son immense lit bien garnis.

À moitié endormi, il lui demanda si elle ne voulait pas plutôt se reposer, plutôt que de se stresser de la sorte. En temps normal, on recommande aux gens colériques de prendre de grandes inspirations avant de parler, afin d'avoir le temps de s'éclaircir les idées, mais Wrath utilisait cette technique plutôt pour avoir assez de souffle pour débiter un discour interminable.

-Stressée? MOI STRESSÉE? Toi, tu es trop DÉTENDU espèce de FAINÉANT, ce n'est pas moi qui a un problème, c'est TOI! Cette toute cette famille de débiles profond qui a un problème, PAS MOI!

Inspiration. Comme dit plus tôt, Wrath aime sa famille, profondément, elle ne désirera jamais partir, elle ne peut se passer d'eux pour être heureuse... Disons seulement qu'elle manque de talent pour exprimer son affection. Surtout en ce qui a trait à Sloth.

- Te reposer? Se REPOSER? Alors que tu as une MISSION qui t'attend? Tes hommes, qui puisent leur vie dans la confience qu'ils éprouvent pour toi, et toi, tu les abandonne, comme le dernier de lâches, des imbéciles, des nuls!

Inspiration. Sloth s'était étendu sur son lit, il ne semblait pas vraiment l'écouter, alors elle grimpa sur son lit, s'agenouillant au dessus de lui et le força a la regarder dans ses yeux bleus glacés.

-Tu m'écoutes quand je te parle au moins Sloth? Il est HORS de question que tu dormes toute la journée alors que notre peuple place des espoirs en toi! C'est la zizanie à la frontière d'Émeraude, il y aura des morts si tu n'y amène pas bientôt tes hommes, je m'assurerai de te rappeler ça chaque jour pour t'allourdir la conscience, tu ne t'en sortiras pas comme ça!

Inspiration. Wrath aime sa famille. Surtout ses frères. Ils sont si beaux, si séduisants, tous les quatre, même le plus jeune. Glutonny, Sloth, Pride, Lust, que du plaisir dans les chambres de chacun d'eux. Rien que les regarder était excitant, et la posture de la magicienne n'allait certainement pas lui enlever ces idées de la tête. Une famille de péché, ça reste une famille de péché, dans la chambre à coucher comme partout ailleurs dans le Château.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un amour fraternel inconditionnel...   Mer 1 Juil - 13:16

Sloth ne comprenait pas pourquoi les gens en général avaient un problème avec le fait d’être détendu. Sa chère sœur, par exemple, trouvait qu’il était trop détendu, ce qui lui semblait plutôt impossible. Être détendu, c’était être heureux, être seul avec son propre bonheur sans avoir à se préoccuper de quoi que ce soit… Si tout le monde était aussi détendu que lui, le royaume serait en paix et personne n’aurait de problème. Malheureusement, la mode était plutôt au stress et aux cris stridents. Pendant que sa sœur lui criait aux oreilles, le chef de garde se tourna simplement sur le côté en essayant de s’endormir, ce qui serait un défi assez difficile à réaliser. Pour s’assurer qu’il ne puisse pas retourner dans le doux monde des rêves, Wrath monta littéralement sur lui et le força à le regarder droit dans les yeux.

Sloth était conscient que sa famille avait des habitudes sexuelles plus ou moins louches. Lui-même n’avait jamais eu la force ou l’énergie de s’y intéresser, mais il n’était pas tout à fait stupide à ce sujet et il savait bien qu’une femme s’agenouillant sur un homme avait une certaine… connotation. Est-ce que sa sœur voulait obtenir des faveurs sexuelles…? Pourtant, elle ne faisait que lui crier à quel point il était un imbécile et lui expliquer pourquoi il devait absolument aller souvent tous les pauvres paysans à la frontière du royaume. Peut-être que c’était une sorte de jeu de rôle…? Il avait entendu dire que les gens aimaient bien faire l’amour après s’être chicané, mais lui-même n’avait jamais fait l’expérience d’une telle chose. Tout de même, Wrath n’était pas Lust… En même temps, entrer dans ce jeu pourrait peut-être lui permettre de rester plus longtemps au lit et même de ne pas avoir à aller s’occuper des brigands.

«Wrath… Ssshhh…»

Il plaça un doigt sur ses lèvres, ce qui était tout de même risqué… Mettre quoi que ce soit près des dents de sa sœur était plutôt dangereux.

«Tu ne penses pas que ce serait plus agréable de passer la journée dans un lit… Avec moi…? Le peuple peut bien attendre un peu, si ça nous fait plaisir, non?»

Il lui sourit. Pour Sloth, passer la journée dans un lit signifiait dormir toute la journée, mais Wrath aurait peut-être une autre idée à ce sujet… Peu importe, s’il n’avait pas à sortir de sa chambre, c’était déjà une grande victoire.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un amour fraternel inconditionnel...   Sam 4 Juil - 23:30

Il n'y a rien qui énerve plus Wrath que quelqu'un qui se fiche de son devoir et de ses obligations, surtout quand il s'agit d'un membre de sa famille, son propre frère! Un prince bon sens! Prince et Chef de la Garde, ce n'est pas rien quand même, et il agit comme un adolescent, c'est pas croyable... Tout ce qui compte, c'est son petit nombril.

Le hic avec Wrath, c'est que quand on l'énerve, surtout quand on l'énerve avec autant de calme que le fait Sloth, avec son petit «sshhh» ordonnant le calme, avec le doigt doux et mou sur ses lèvres... Quand on l'énerve donc.... Elle devient violente. Elle voit rouge, lorsque les gens ne cèdent pas à sa colère, pourtant terriblement effrayante, si bien qu'elle peut s'avérer dangereuse. Elle utilise soit sa magie ou la rudesse de ses longs ongles effilés pour témoigner de sa frustration.

Et lorsqu'elle commence à être rude... Ça a l'étrange réaction de la rendre... un peu... Excitée ?

Le corps musclé, malgré sa paresse, de Sloth qui la caresse malgré les ongles de Wrath qui pénétraient maintenant la chair de son cou, elle ne pouvait résister à l'envie de goûter à la présence de son frère. Pendant un instant, elle songea à accepter son invitation, malgré l'urgence de la situation à la frontière. Son corps se languissait d'être comblé par le Chef de Garde.

-Il n'en est pas question, gronda-t-elle rudement, en glissant ses ongles acérés sur la peau de Sloth, qui se rougit aussitôt. Tu te lève et tu travaille, ou je te botte le cul.

Elle le menaçait avec des yeux sévères, une voix enragée, contrairement à son corps de femme qui réclamait tout autre chose. D'ailleurs, la rougeur de la peau de Sloth, en réaction à la maltraitance que lui imposait Wrath, déclenchait en la Magicienne un Je-ne-sais-quoi de désirable, elle ne pouvait nier les appels de son corps à recevoir l'attention qu'il voulait. Sloth était tout simplement excitant. Parce que sa fainéantise l'enrageait, parce que la rage la chauffait, parce qu'être échauffée la rendait sensuelle. Sensuellement violente... Parce qu'elle aime son frère, comme toute sa famille.

Les griffures de ce cou attirèrent les lèvres remplies de Wrath, elle ne put se retenir de les embrasser, puis de les lécher en remontant tout le long du tracé, jusqu'à l'oreille du Paresseux. Toujours aussi frustrée, elle lui mordit le lobe d’oreille pour lui rappeler sa colère, alors que ses ongles s'enfonçaient dans la nuque et la chevelure de son frère.

-Le devoir avant tout, mon frère adoré... Tu sais pourtant. susurra-t-elle avec autant de rudesse que d'excitation, bien que pour elle, c'était la même chose.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un amour fraternel inconditionnel...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un amour fraternel inconditionnel...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Souvenirs et amour fraternel [ ft. Mathis de Fontanges ]
» GIFI un amour de caniche toy femelle de 10 ans (34)
» la faim plus fort que l'amour
» Barikad Crew-- Amour Infini-- Honneur à la femme haitienne
» L'amour sans philosopher C'est comme le café : très vite passé. [Les Shepard && Gibbs]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Émeraude :: Archives :: Archives du premier forum :: RPs d'Enkidiev-
Sauter vers: