Forum RPG médiéval-fantastique inspiré de la série Les Chevaliers d'Émeraude d'Anne Robillard
 

Partagez | 
 

 Le véritable amour [PV Lust]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Le véritable amour [PV Lust]   Ven 12 Juin - 18:40

[Avant le saut de juin]

Mycah soignait pour la énième fois sa chevelure d'ébène, bien que Bélicia s'était occupée de la coiffée avec délicatesse et attention avant de la quitter pour d'autres tâches. Elle voulait s'assurer d'être superbe pour la visite qu'elle attendait, vêtue d'un somptueuse robe de velours bleue royale, brodée de fils d'or. C'est que des représentants de la royauté Turquaise s'étaient déplacés à Perle pour discuter d'alliances et autres blablatrucs. La Reine avait mentionné son désir de ne pas se présenter aux discussions, sachant qu'elle n'allait rien saisir de toute façon, et d'être représentée par sa meilleure conseillère, Alexandryann, qui saurait mieux exprimer ses désirs en la matière.

Le Roi Pride de Turquoise allait donc s'entretenir avec son époux, le Roi Dasayl de Perle, mais sans l'assistance de son conseiller, Lust, qui l'avait pourtant suivi jusqu'au Royaume. Mycah avait été bien surprise de la demande de ce charmant jeune homme de passé du temps en sa compagnie pendant que les autres discutaient, car comme il était un conseiller royal, elle aurait cru qu'il aurait voulu supporter son Roi et frère lors de la discussion. Néanmoins, elle avait accepté de le recevoir dans ses quartiers, puisqu'elle n'avait rien de prévu de plus intéressant que de cajoler son nouveau petit chaton, récemment adopter à la suite d'une mésaventure qui lui était arrivé avec les chiens de chasse de Feu son Père.  cat

Il faut dire que, même si les raisons profondes de Lust échappaient à Mycah, elle avait été charmée par la poésie de la missive qu'il lui avait envoyé pour lui faire part de son désir de mieux connaître sa voisine. Il disait connaître la profondeur de sa bonté et vouloir philosopher avec elle sur le sens de l'amour, le vrai, celui qui vient du fond du cœur.

Charmée par ce gentilhomme certainement plein de bonnes intentions et de talents pour les conversations distinguées, Mycah ne s'était pas pausé plus de question, acceptant son invitation tout en se disant que le Roi Pride saurait certainement se débrouiller seul avec Dasayl, de toute façon, l'heure n'était pas à la guerre et aux représailles, ils venaient à Perle en paix.

Lorsque des coups furent frappés à la porte de ses appartements, Mycah s'empressa de se regarder une dernière fois pour s'assurer que toutes ses mèches d'ébène étaient à leur place, avant d'ouvrir galamment la porte pour laisser entrer son invité.

-Prince Lust de Turquoise! C'est un plaisir de vous recevoir chez nous, s'enthousiasma-t-elle en lui claquant une bise polie sur chaque joue. Je vous en pris, venez prendre place dans un fauteuil, installez-vous à votre aise. Voudriez-vous que je demande à une de mes bonnes dames de nous apporter le thé? Ou peut-être préféreriez-vous à manger? La route n'a-t-elle pas été trop longue, cher voisin? monologua-t-elle sans laisser de chances a son invité d'ouvrir la bouche, alors qu'elle-même ne s'assoyait pas, désirant être prête à avertir une servante des désirs du dignitaire de Turquoise.

Se rendant soudainement compte à quel point elle avait manqué à son devoir d'hôte, elle prit le temps de refaire les présentations correctement, bien qu'elles étaient probablement bien inutile.

-Excusez-moi, j'en oublie les bonnes manières! ria-t-elle dans une petite courbette de jeune dame, en tendant une main délicate à Lust. Reine Mycah Mélodye Miel de Perle, mais pour vous, ça ne sera que Mycah, bien entendu, nous sommes tous égaux ici, n'est-ce-pas?
Revenir en haut Aller en bas
Mikhael
Conseiller(ère) royal(e)
avatar

Messages : 200
Date d'inscription : 23/02/2015
Localisation : Là où tu ne veux pas venir me chercher.

Feuille de personnage
Âge: 23 ans
Race: Humain
Âme soeur:

MessageSujet: Re: Le véritable amour [PV Lust]   Sam 13 Juin - 20:47

Avant de partir, Lust prit le temps de bien s’habiller pour être présentable. Pride devait aller parler au roi de Perle et comme Lust est le conseiller, il le suivit. Lorsqu’il devait être sérieux, il l’était. Mais… son frère était bien trop orgueilleux pour donner l’impression qu’il a besoin de conseils de sa famille. Lust s’en foutait un peu à vrai dire et il ne fit que le suivre, car il aimait visiter des nouveaux royaumes et ainsi rencontrer les différentes femmes. Dans tous les royaumes, les femmes sont différentes. Et donc… pourquoi pas ? Lust était content de suivre son frère, bien que lui allait discuter avec la reine pendant ce temps. Ce pourrait être amusant. De plus, tellement de gens vantaient la beauté de la reine de Perle. Bien sûr que cela donne envie à la Luxure de profiter de cette beauté.

Avant de partir pour le royaume de Perle, Lust avait écrit une lettre à la magnifique reine. Lui expliquer les raisons, tout en utilisant des mots doux et très sensibles… il fallait dire qu’il était très doué avec les mots et qu’habituellement, il faisait fondre le cœur des femmes juste grâce à cela. Et donc, il lui avait écrit une jolie lettre disant qu’il souhaitait la rencontrer et parler de philosophie et de l’amour, une chose si abstraite. Il souhaitait tant la connaître, mieux. Beaucoup mieux. Faire de plus amples connaissances, comme on disait. Pride ne serait pas content, et Lust en était pleinement conscient.

Il était maintenant arrivé à Perle et faussa compagnie à son frère, simplement. Ainsi, il savait que sa fierté et son orgueil étaient intacts. Lui, il alla voir les serviteurs à qui il dit qu’il avait une invitation de la part de la reine Mycah. Il arriva et il cogna trois petits coups à la porte de ses appartements. Elle ouvrit la porte et effectivement, les rumeurs ne s’étaient pas trompées. Cette femme était magnifique. Il inclina la tête en guise de respect. Le protocole et l’étiquette étaient de l’acquis pour lui. Il ne put pas faire la révérence complètement car elle lui fit la bise. Une étape de faite. Le contact. Elle lui proposa de s’asseoir et elle… parlait beaucoup. Qu’elle était mignonne. Il voulait accepter pour le thé mais il n’avait même pas une seconde pour placer un mot. Donc il attendit simplement. Qu'elle continue à parler. Il pensait finalement avoir trouvé un temps où lui répondre… mais elle continua.

Elle se présenta finalement, avec une petite révérence. Elle lui présenta sa main et il s’approcha, prenant sa main en posa un petit baiser sur sa main en la regardant dans les yeux. Tous égaux 6 Si cela pouvait faire plaisir à la reine, pourquoi pas.

« Je suis bien heureux de vous rencontrer enfin, Dame Mycah. » dit-il en s'inclinant comme on le devait avec les coutumes. Et pour faire bonne impression.

Il regarda un peu autour de lui et vint s’asseoir comme elle lui avait proposé quelques secondes plus tôt, pendant son monologue.

« Oui, le chemin était effectivement long. Mais pour venir dans ce royaume et vous rencontrer, cela n’était pas pénible je vous l’assure. Cela me fait tant plaisir de me retrouver finalement devant vous et de pouvoir juger de moi-même. »

Il prit une petite pause en la regarda avec un sourire charmeur. Bien sûr, il ne faut pas oublier. Lust est un gentleman hors de cette situation… et il adore les femmes et leur dire à quel point elles sont belles. Elles adorent ça.

« Votre beauté n’est pas qu’une rumeur, Dame Mycah. Je suis bien heureux d’être si et de le constater par moi-même. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le véritable amour [PV Lust]   Sam 13 Juin - 21:09

Mycah rougissait à mesure qu'elle parlait à Lust, parce qu'elle se sentait drôlement observée, comme s'il profitait qu'elle était occupée à monologuer pour la mesure, la jauger. Il sembla heureusement qu'il était satisfait de ce qu'il entrevoyait, et la Reine fut soulagée d'avoir réussis a faire bonne impression devant de l'aristocratie voisine, elle qui avait plutôt tendance à gaffer, son Mari et sa Mère seraient fiers d'elle. Et Papa aussi, là-haut.

Lorsqu'elle lui tendit sa main, Lust la baisa doucement en s'inclinant, avec toutes les bonnes manières dignes de son rang, ce qui fit penser à Mycah que sa soirée allait fort probablement être bien agréable, avec cet homme si civilisé comme compagnie. En guise de protestation, et comme s'il lisait dans ses pensées, son petit minet des sables vint se frotter à sa cheville, comme pour lui rappeler qu'il était là, et qu'elle ne se serait pas ennuyée seule avec lui non plus.

Lust s'installa enfin sur canapé à deux places. Sage, Mycah choisit plutôt un fauteuil en face, oubliant de demander aux servantes d'apporter quelque chose, de toute façon, son invité n'avait rien demandé. Il manifesta plutôt son plaisir de la rencontrer finalement, sentiment qui surpassait tous les aléas de la route. Lorsqu'il parle de «juger par lui-même», Mycah eut un léger froncement de sourcil inquiet, elle craignait que sa réputation ne soit pas alléchante, car sa mère lui rappelait souvent qu'elle agissait en idiote et que les gens se moqueraient d'elle. Mais ce que lui appris le Conseiller Turquais sur les rumeurs la fit plutôt rougir de plaisir, bien qu'elle se sentait excessivement gênée d'être ainsi complimenté par un presque inconnu, alors qu'elle avait plutôt l'impression que ce genre d'attention ne pouvaient venir que de son époux.

-Oh, Sir Lust, je vous en prie vous me faites rougir... On ne dit pas vraiment cela de moi? Vous me taquinez, je suppose? gloussa-t-elle en baissant légèrement la tête pour cacher ses joues roses.

Quelques personnes l'avaient avertis de ne pas rencontrer Lust, car lui aussi était précédé d'une réputation, quoi que moins intéressante à raconter. On disait qu'il était un goujat, un coureur de jupons, mais Mycah croyait bien que ce n'étaient que les mauvaises langues qui voulaient salir ce Noble, les gens pouvaient être si jaloux des lignées royales. Désolant spectacle. maintenant qu'elle rencontrait le Conseiller Turquais, elle n'avait pas l'impression que les rumeurs étaient justifiées, au contraire.

-Vous savez, on a tous nos petites rumeurs qui nous collent au dos, j'en ai moi-même qui sont beaucoup moins favorables à  mon image. Je dois vous dire que j'en ai entendu des peu jolies sur votre compte, mais je ne voulais pas en croire un mot. Si vous permettez mon opinion, j'ai l'impression que vous êtes un incompris, Sir Lust. On vous traite de... elle toussota pour se dénouée la gorge, gênée. de vilain garçon, mais après avoir vu votre lettre, et bien que je n'ai passé que quelques minutes en votre présence, je sais que vous êtes en faite un vrai Romantique, Passionné, que les gens ont du mal à interpréter et voient du mauvais œil. Je ne suis pas comme eux, je crois au bon de chaque chose, et je suis vraiment ravie d'avoir la chance de parler avec vous de l'amour, pouvoir partager mes expériences avec quelqu'un d'aussi vrai et pur. C'est un honneur, vraiment, Sir Lust. scanda-t-elle passionnément, en caressant distraitement son chaton du bout des doigts, qui était venu se blottir contre ses cuisses.


Dernière édition par Mycah le Dim 14 Juin - 9:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Mikhael
Conseiller(ère) royal(e)
avatar

Messages : 200
Date d'inscription : 23/02/2015
Localisation : Là où tu ne veux pas venir me chercher.

Feuille de personnage
Âge: 23 ans
Race: Humain
Âme soeur:

MessageSujet: Re: Le véritable amour [PV Lust]   Sam 13 Juin - 23:05

Cette jeune femme était bien mignonne et jolie, comme on disait sur elle. D’ailleurs, toutes les rumeurs qui couraient sur sa beauté étaient vraies, bien que Lust les arrange un peu pour s’aider. C’était bien plus facile de parler des belles choses qu’on entendait sur une personne plutôt que de parler à propos des mauvaises choses pas très flatteuses. Il se voulait gentil et flatteur, comme il était. Il aimait bien parler avec de gentils mots. Les femmes adoraient ça. Juste vu les réactions de la reine, il savait qu'elle aimait les compliments. Quelles femmes n’aiment pas les compliments ? Franchement, Lust n'en avait pas encore rencontré… à Part peut-être sa sœur Envy qui ne semblait jamais satisfaite. La luxure était une personne bien gentille de surface, qui aimait complimenter les belles choses.

Elle lui demanda maintenant si les rumeurs sur son sujet étaient vraies. Effectivement, il avait entendu quelques personnes en parler, bien évidemment… il avait grossi ce qu’il avait entendu. Certainement qu’il en mentait pas… il disait la vérité. Disons simplement qu’il avait légèrement arrangée la vérité pour que cela lui soit bien plus utile. Il fit un sourire à la dame avant de lui répondre, une chose nécessaire.

« Je ne taquine pas. Jusqu’à Turquoise, on entend parler de votre beauté. Plusieurs hommes ont été conquis en vous voyant. Je ne me permettrai jamais de vous mentir, Dame Mycah. »

Ou pas. Franchement, Lust faisait partie d’une famille entièrement composé de péchés. Tout le monde péchait et ce n’était pas un problème. Le mensonge pouvait bien s’ajouter à la longue liste sans aucun problème… Il se tint bien pour regarder la reine, ne voulant nullement salir sa réputation. Réputation qui devait être relativement sale. Cependant, les femmes ne croyaient pas trop à ce qu’on disait sur lui… vu comme il agissait et son attitude noble et ses paroles dignes de celles d’un poète.

Lust continua de l’écouter et un sourire se forma sur ses lèvres. Effectivement, tous avaient des rumeurs sur eux. Et lui, la liste devait être très longue. Elle était gentille… ou bien naïve de ne pas croire aux rumeurs au sujet du conseiller royal. C'est une bonne idée de ne pas y croire avant de rencontrer la personne. Cependant, il faut savoir… Ce n’est pas que les rumeurs qui existent. Un incompris. Il attendait la suite de ses idées. Vilaine garçon ? Vraiment. Comme s’il ne le savait pas. Il fut réellement ravi de savoir que ses mots et ses lettres faisaient en sorte que les idées changent sur la personne. Il allait continuer puisque ça marchait bien. Effectivement, Lust avait la preuve, cette Dame était très naïve. Ce sont les plus faciles, heureusement. D’aussi vrai et pur, de parler d’amour avec elle. Oui, cela lui ferait plaisir… bien qu’il doit être la personne la moins pur de tout Enkidiev.

« Je comprends parfaitement et je vous suis si reconnaissant de ne pas vous faire d’idées préconçue à mon sujet. Jamais je ne serai de ce genre, bien au contraire ! »

Il riait intérieurement. Bien sûr, ça ne le dérangeait pas de dire qu’il l’était… il L’avouait et des fois, même, il en était fier. Il incarnait vraiment ce que devais être la luxure : le charme, et le sexe. Les deux ensembles. Il n’était pas une bête sans raffinement… loin de là.

« C'est un honneur de me retrouver avec vous en parlant de nos expériences. Hélas, je n’ai pas encore de femme. Heureusement, j’ai tout le temps qu’il me faut puisque je suis encore jeune. L’amour est une chose si compliquée à trouver, vous ne trouvez pas, Dame Mycah ? Une fois la personne trouvée, cependant, la joie est toujours présente. Je suis si content que mon frère ait eu l’idée de venir ici. Je n’aurais pas pu vous rencontrer. »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le véritable amour [PV Lust]   Dim 14 Juin - 9:46

[Oups, vilain garçon, pas vilaine mdrr]

Bien entendu, que Lust n'était pas malhonnête, pourquoi l'aurait-il été? Rassurée, Mycah lui sourit en hochant la tête, consciente qu'il aurait été absurde de croire qu'il aurait voulu lui mentir, puisque mentir est mal et qu'il n'est définitivement pas une mauvaise personne. De toute façon, la Reine de Perle est si douce et gentille, pourquoi quelqu'un aurait-il dans l'idée d'essayer de la berner pour abuser d'elle? C'est qu'elle fait confiance aux gens, la jeune femme, elle n'arrive pas à croire que des gens puissent fondamentalement être mesquin au point de vouloir abuser des gens. Malgré les avertissements incessants de sa mère, Phybie, qui lui rappelait toujours que sa naïveté allait un jour la perdre dans un piège vil, elle préférait ne pas écouter, certaine que personne, jamais, ne voudrait lui faire de mal.

Quand même, c'était un nouveau concept pour elle à digérer, d'être reconnue comme une belle femme, elle n'avait pas l'habitude qu'on lui rapporta des rumeurs à son sujet, encore moins d’assis flatteuses, elle en rougissait encore, se tortillant nerveusement une mèche, qu'elle avait plus tôt savamment coiffée, au bout de son doigt.

-Je suis bien placée pour comprendre qu'il ne faut pas juger les gens avant de les rencontrer personnellement, Sir, répondit-elle lorsqu'il la remercia de ne pas s'être faite de fausses idées à ce sujet. Je ne suis pas particulièrement philosophe, les livres que j'ai lus à ce sujet étaient trop complexes pour moi, je n'y ai pas saisis grands choses, toutefois, j'ai retenu une phrase un jour, sur l'humain, que je comprend parfaitement car elle se colle à nous deux. «L'humain est comme un livre. Bien souvent, les gens ne regardent que la couverture, parfois liront-ils le résumé ou écouteront la critique. Mais pour vraiment bien connaître un livre, il faut l'avoir lu en entier». Cette phrase m'a bouleversée, les gens ont tellement tendance à n'écouter que ce qui a été dit au sujet de quelqu'un, qu'ils oublient d'apprendre à les connaître eux-même. C'est comme ça que partent les rumeurs. déclara-t-elle philosophiquement en agitant les mains en l'air pendant qu'elle parlait, passionnée de ce qu'elle disait, elle en oubliait le chaton des sables qui, insulté d'être négligé, lui inséra une petite griffe dans la cuisse, au travers de l'étoffe de ses jupes, avant de s'enfuir sous un fauteuil pour bouder.


Mycah tiqua lorsqu'elle se fit griffer, mais reporta vite son attention sur son interlocuteur, elle ne voulait pas le vexer en portant plus d'attention à son chat qu'à lui. Il lui répéta encore comment il était honoré de se retrouver avec elle, ce qui fit encore rougir la jeune Reine, comme si elle n'était pas assez gênée ainsi. Enfin, ils entrèrent dans le vif du sujet, Lust lui confiant qu'il n'avait pas encore trouvé l'amour.

Et je suis encore plus en joie d'avoir pu profiter de votre compagnie, ma soirée eut été bien triste, seule avec mon minet, c'est vous qui me faites un honneur en désirant me rencontrer, Sir Lust. Quant à l'amour, eh bien...

Elle fit mine de réfléchir, se demandant si c'était vraiment une chose difficile à trouver, ou trouvable, tout simplement. Le sens de cette question la bouleversait, car elle n'avait pas trouvé Dasayl a proprement parlé...

-Je ne crois par qu'il se trouve. Non, vraiment, je crois qu'il arrivera pas lui-même, lorsque le moment sera venu. Vous voyez, je n'étais pas particulièrement à la recherche d'un époux lorsque Dasayl est arrivé, et ce n'est même pas moi qui a découvert cette perle, c'est le cas de le dire, dans mon Château. Eh non, c'est ma mère qui, après avoir entendu parlé de lui, me l'a fait rencontré. Je crois que nous avons vécu ce qu'on appelle un coup de foudre, on s'est aimé tout de suite, en tout cas, de mon côté, je l'assure. Mais ce n'est pas là où je voulais en venir, c'est une question de timing, mon époux m'est arrivé juste au bon moment dans ma vie, car peu de temps après la célébration de nos noces, Feu mon Père, l'ancien Roi de Perle, est décédé. N'étant définitivement pas prête à prendre le trône, j'ai compris que Dasayl n'était pas là pour rien, il était là pour me supporter et me guider en attendant que j’apprenne toutes les nuances du métier... Ce que je veux dire, pour résumer, c'est que votre parfaite épouse, arrivera quand vous en aurez besoin, il ne faut pas la chercher plus que cela, les âmes sœurs sont faites pour se trouver, non?

Évidemment, bien que Mycah ne possédait pas de pouvoirs et n'avait jamais vu la lumière blanche autour de son mari, elle ne doutait pas qu'il puisse être son âme-sœur, de toute façon, qui d'autre aurait bien pu l'être que lui? C'eut été insensé qu'elle soit liée pour la vie à une autre personne que son bien-aimé époux, qu'elle savait aimer à la folie.

-Quand vous l'aurez trouvée, vous le saurez, et alors vous serez prêt à tout pour elle, ça c'est certain. Moi, par exemple, bien qu'après trois ans à ne pas avoir réussis à lui offrir un héritier, je ne désespère pas d'un jour lui offrir ce si beau cadeau du ciel, car c'est ce que doivent faire les épouses aimantes, c'est ce que je suis. Les époux aimants, eux, protègent leur femme, c'est ce qu'il fait. Je pense que c'est ça, l'amour.

Revenir en haut Aller en bas
Mikhael
Conseiller(ère) royal(e)
avatar

Messages : 200
Date d'inscription : 23/02/2015
Localisation : Là où tu ne veux pas venir me chercher.

Feuille de personnage
Âge: 23 ans
Race: Humain
Âme soeur:

MessageSujet: Re: Le véritable amour [PV Lust]   Mer 8 Juil - 1:00

Ce femme était très naïve, cela faisait si longtemps que Lust n'en avait pas vu de sa trempe. Et pourtant, Dieu savait à quel point il adorait ce genre de femme. Elles étaient faciles à berner et bien évidemment, à mettre dans son lit. Cette femme était une reine en plus, donc pour Lust, c’était parfait… une belle femme, de haute lignée complètement naïve et un peu stupide sur les bords. Il savait que s’il continuait comme il le faisait en ce moment, il allait atteindre son objectif relativement facilement. Pour le moment, continuons de jouer l’homme parfait et de haute lignée. Les rumeurs ne devaient pas sonner vraies aux oreilles de la reine… car elles étaient entièrement vraies. Si ce n’était pas de mettre cette femme dans son lit, il  ne lui mentirait pas et continuera à être la Luxure. La luxure l’habitait partout, et cela lui plaisait une vie comme cella-là. Il ne la changerait pour rien au monde. Des femmes, de l’alcool, du plaisir, une libido… tout cela était pour son propre plaisir. Certes, cela faisait en sorte qu’il jouait avec les femmes et les prenaient un peu comme des objets : une femme satisfaite ne criera jamais au viol ni à la manipulation. Ne pas juger les gens avant de les rencontrer… quelle naïve. Si une réputation se rend jusqu’aux oreilles de la royauté d’un autre royaume, cela signifiait qu’elle était vraie. Habituellement.

Et bien, sa citation ne s’appliquait pas du tout à Lust, car il jugeait les femmes sur leur capacité et sur le physique. Il était un bien mauvais humain si on se fiait à ce que disait les livres. Les livres ne sont qu’une pâle caricature de la vraie vie. Elle ne devrait pas vivre dans les livres, mais bien aux yeux de tous. C’est bien dommage. Lust réagit en disant que cela était vrai, et que c’était une phrase très représentative. Évidemment, c’était un mensonge pur et simple. Les rumeurs, très souvent, ont saison d’être. Et cela ne dérangeait nullement la victime principale de ses rumeurs… au contraire, il appréciait cela. Elle le remercia et il accepta. Il était bien content de se retrouver dans la même pièce qu’elle à parler d’amour. Qu’est-ce c’était l’amour ? Il ne le savait pas… c’était une chose qu’il ne trouvait pas utile…. Mais bon, passons sur ce détail. Si cela permettait à la jeune femme de se rapprocher de lui, pourquoi pas.

Lust la laissa parler se disant que cela n'avait pas de sens. L’amour n’était rien… mais pourtant, elle disait qu’il ne fallait pas chercher et il allait venir tout seul. Peut-être. Le corps des femmes, malheureusement, ne vient pas tout seul et nous devons aller le chercher. Franchement, ce n’était pas un problème. Qui sait, peut-être qu’une personne aimera Lust un jour, ou qu’il trouvera l’amour et qu’il changera. Il n'en avait pas envie du tout, cela ne lui plaisait pas du tout. Et pourtant, qui sait ? Il ne savait pas ce que l’avenir lui réservait. Les âmes-sœurs, voilà bien une chose que Lust trouvait stupide : il n’y croyait pas. Tout le monde pouvait apprécier le corps d’une femme. Et elle continua avec la description de l’amour. C’était presque mignon… malheureusement Lust ne croyait à rien de tout cela. Et… il jouait encore dans la dentelle. Les mots étaient importants.

« Certes, l’amour est une chose qui vient vers nous. On ne s’en attend pas toujours et on le remarque. L’âme-sœur n’est qu’un plus évidemment, cette personne est la personne qui sera toujours présente… entre eux deux, il aura un attachement naturel. C’est impressionnant ce que les Dieux savent faire. » Il prit une pause pour lui sourire doucement, séducteur. « Évidemment… on ne le cherche pas il nous tombe dessus. Par contre, tant de gens sont malheureusement lorsqu’ils cherchent tant l’amour. L’amour n’est pas à prendre à la légère et on ne peut pas juste le vivre ainsi… Vous avez bien compris cela et c’est bien. » Il se rapprocha légèrement, sans pour autant le faire trop. Il ne voulait pas qu'elle ait peur… ce serait dommage de perdre une si belle proie. Continuant de lui sourire de façon séductrice, il continua à parler, tout en la complimenta. « Vous êtes merveilleuses Dame Mycah. Ce royaume a de la chance d’avoir une personne comme vous. J’aimerais bien vous connaître plus, connaître vos liens avec ce magnifique royaume. Tout le monde semble vous aimez, vu tous les compliments que j’entends sur vous. Ne vous demandez pas pourquoi, vous êtes une personne tant formidable et admirable. »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le véritable amour [PV Lust]   Mer 8 Juil - 21:42

Lust semblait boire ses paroles, fasciné même du sens que Mycah donnait à l'amour, elle se sentait enfin écoutée par quelqu'un, voire comprise. Ce pouvait-il donc qu'il y ait des hommes aussi sensibles à la bonté du monde qu'elle-même? Le Sir ne cessait de hocher la tête, acquiesçant à ses propos, soulignant comme il les trouvaient vrais. Pureté, était le mot exacte. Cette conversation était tout simplement pur, dénuée de malignes intentions. Claire, comme l'eau de l'étang au jardin royal. Au plus profond d'elle-même, la Reine de Perle savait que cet homme était bien plus Bon que ne le laissait croire la rumeur, et qu'il était sincère.

Le Conseiller turquais pensait comme elle que les Dieux leur offrait le plus beau des cadeaux, aux hommes, de leur faire voir la lumière. Mycah pensait que son sang de fée aurait pu lui permettre d’apercevoir celle autour de Dasayl, puisqu'elle était persuadée qu'il était son âme sœur, mais semble-t-il que son sang fut trop dilué. Son coeur, toutefois, ne démentait rien.

En écoutant attentivement les paroles de son invité, comme une bonne confidente, elle comprit que malgré ses beaux sourires et sa douceur, le beau Lust était malheureux, profondément attristé par la solitude de son âme. Oh, il cachait bien son jeu, mais Mycah était trop maligne, elle compris lorsqu'il parla de la tristesse qu'apportait la recherche de l'amour. Soudain, elle s'illumina, comprenant pourquoi il était venu la voir, il avait besoin de conseils, d'être rassuré, et tous connaissaient la bonté de la Reine de Perle. Il l'avait demandée pour une discussion philosophique sur le véritable Amour car il savait qu'elle ne le jugerait pas, et qu'elle l'encouragerait...

Quel homme charmant...

Lorsqu'il se pencha vers elle, pour la complimenter à nouveau, Mycah serra la main de Lust entre les siennes, toutes petites, pour lui apporter son réconfort. Elle souri à ses compliments, se doutant que cela devait le soulager de ses malheurs d'éviter la question de sa solitude. En faite, ce qu'il voulait, c'était apprendre à être aimé, rien de plus, et voulait prendre exemple sur la pureté de la Reine de Perle.

-Il faut être honnête envers le peuple, Sir Lust, c'est tout simple. Honnête comme vous l'êtes avec moi. Ne cachez pas vos secrets, vos craintes, vos désirs profonds, ne laissez pas les mauvais mots meurtrir votre réputation. Montrez leur que vous êtes un homme bien, et vous serez aimé. Personne ne doute de ma gentillesse, à Perle, alors comment quelqu'un pourrait-il m'haïr? Si vous laisser votre coeur parler, avec toute la véracité dont vous faites preuve avec moi, je sais que vous trouverez ce que vous cherchez. l'encouragea-telle en serrant sa main, caressant vigoureusement sa peau froide pour lui donner de l'énergie positive.

Peu à peu, Lust s'approchait d'elle, mais Mycah ne remarquait pas vraiment cet écart, concentrée à lire au travers de ses yeux d'améthyste, remplis de désespoir et de peur. Elle avait longtemps cru que personne ne voudrait d'elle, qu'elle était trop stupide pour les bons hommes, et pourtant, il y avait eu Dasayl, et il ne l'aimait pas pour sa richesse ou ses titres, elle le savait. Il était un vrai Homme. Comme le Turquais.

-Moi je crois en vous, croyez-moi également.
Revenir en haut Aller en bas
Mikhael
Conseiller(ère) royal(e)
avatar

Messages : 200
Date d'inscription : 23/02/2015
Localisation : Là où tu ne veux pas venir me chercher.

Feuille de personnage
Âge: 23 ans
Race: Humain
Âme soeur:

MessageSujet: Re: Le véritable amour [PV Lust]   Mar 14 Juil - 0:01

Lust n’était pas stupide, et il voyait bien que cette jeune femme l’était. Par contre… elle était peut-être stupide et affreusement naïve, elle était aussi affreusement gentille et très belle. Donc cela le faisait rire intérieurement et pratiquait de ce fait même sa résistance et sa capacité à ne pas montrer ce qu’il ressentait réellement. C’était un bel entraînement et il se disait que s’il usait des bons mots… cette jeune femme n’allait pas être difficile à mettre dans son lit. Peut-être que cela ne se ferait pas aujourd’hui, peut-être bien une prochaine fois… mais il fallait seulement qu’il soit patient. Il devait simplement continuer à L’écouter et discuter avec elle de cette chose stupide que nous avons décidé d’appeler amour, il y a bien longtemps. L’amour ne voulait rien dire pour lui… mais faire l’amour… c’était autre chose.

Lust faisait semblant d’être attristé par le fait que l,amour ne vienne pas vers lui. Dans le fond, ce n’était pas du tout le cas car il ne le cherchait pas du tout. Il espérait même que son frère ne le marie pas un jour… ce serait certainement la pire chose à faire à la luxure, qui ne voudrait pas du tout de cela. Ses petites attentions, pour être près d’elle, étaient douces… mais sans pour autant qu’elle prenne peur. Il devait y aller très doucement. Plus doucement il y allait et plus doucement il se retrouvait avec elle dans un moment chaud et intime. Enfin. Patience était bien sa seule vertu. Car du reste… il profitait des femmes et il profitait de la naïveté de cette pauvre reine.

Elle répondit à sa question… en disant d’être honnête avec le peuple. S’il avait pu réagir avec cette remarque, certainement qu’il se serait étouffé à force de rire. Honnête avec elle …. Il devait mentir autant au peuple donc ? Alors cela était bien simple… Bien plus qu’il n’y parait ! Bien sûr qu’il ne devait pas laisser les mauvais mots nuire à sa réputation…. Bien sûr ! Enfin, ça ne me dérangeait pas. Il doutait fort que la royauté de Turquoise soit bien aimé…. Enfin en tant que bon dirigeant. Sauf peut-être Pride. Laisser son cœur parler. Certes, il pouvait bien le faire, continuant très bien son double jeu. Elle croyait en la luxure… qu'elle était mignonne.

Très délicatement, il mit sa proche main sur la sienne et lui fit un sourire charmant, qui se voulait un peu triste. Il est un expert dans le fait de jouer avec le cœur des femmes… et d’aller toucher la corde sensible. En plus… il était un bon parleur et un très bon comédien. La main n'était que pour montrer son "ressenti" physiquement. Le véritable but était de la toucher.... évidemment. Et de franchir un nouveau pas.

« Si vous saviez comment cela me touche de vous entendre dire des choses comme celle-ci. Je n’avais jamais pensé cela… ces rumeurs, qui viennent certainement de ma sœur qui me jalouse énormément… C'est bien dommage… » il la regarda dans les yeux et lui fit un petit sourire… bien triste encore. Comme s’il était libéré d’un grand poids qu’il avait sur les épaules. « Je pense qu’il faut une personne pure et gentille comme vous l’êtes pour le faire réaliser à un homme que je le suis. Le fait que vous croyez en moi m’aide beaucoup, je vous en remercie, Dame Mycah. »

Evidemment que cela était beaucoup pour moi… ça prouvait que ça allait être plus facile lui faire faire ce que je voulais. C’était une façon d’agir qu’il appréciait. Flatter dans le sens du poil… un peu de manipulation. C’était bien merveilleux cela !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le véritable amour [PV Lust]   Mer 29 Juil - 17:57

Mycah avait le cœur palpitant lorsqu'elle plantait son regard dans les yeux plein de sincérité et de tristesse de Lust. Elle avait l'étrange impression de ne pas savoir quoi faire pour guérir son désespoir, malgré qu'elle posséda les pouvoirs de Reine d'un Royaume, elle ne pouvait pas créer l'amour, le vrai, celui qui soignerais les blessures de l'âme du conseiller Turquais. Il ne restait qu'à espérer que son compassion suffisait à apposer un baume sur le cœur meurtri du jeune homme, en attendant qu'il trouve une Dame de sa prestance prête à recoudre les plaies béantes.

Lust répondit délicatement à la main que lui serrait Mycah, une main douce et réconfortante, et il lui sourit d'un air soulagé, qui eut le don de raviver le cœur de la jeune Reine. Au moins, elle semblait faire son travail de consultante correctement, et elle était fière de voir que ses mots apportaient du support au bel homme, qui se rapprocha encore d'elle, comme pour partager un lourd secret. Lorsqu'il parla de la méchanceté de cette sœur jalouse, la jeune fée sentit son âme se meurtrir à son tour, elle était tellement sensible des peines des autres, cette histoire la touchait profondément. Elle-même n'ayant pas eu de frère ou de sœur, elle ne comprenait tout simplement pas cette haine fraternel qui empoisonnait bon nombre de familles pourtant pures... Quel drame qu'une famille déchirée par l'envie et le mensonge!

-Mon pauvre ami... ce que vous avez du souffrir... Je ne savais pas qu'il y avait des querelles dans votre famille, laquelle croyez vous capable de volontairement vous nuire pour votre malheur? J'ai du mal à concevoir qu'il y ait tant de cruauté dans ce monde! compatit-elle en lui caressant le bras pour lui apporter sa chaleur en réconfort, sa voix pleine de pitié.

Au moins aurait-elle fait quelque chose de bon, c'était de montrer à Lust qu'il y avait du bon en lui, qu'il lui fallait chercher dans cette lumière pour trouver celle de son âme-sœur, celle qui réglerait toutes ses peines. Soulagée de lui avoir apporté un peu de courage, Mycah était flattée qu'il reconnaisse sa pureté à elle, c'était sa plus grande fierté, d'être blanche comme neige.

-J'vous en pris Sir Lust, ce n'est que ce que je penses sincèrement, du fonds de mon cœur. lui jura-t-elle en le regardant directement dans les yeux, dans ses yeux plus violets que nature le permet. Et ce cœur, plus tôt mentionné, qui battait la chamade, commençait à la troubler.

Elle se savait très émotives face aux compliments, mais aussi devant la peine des autres et la détresse, elle était émotive et empathique. Mais maintenant qu'elle croyait avoir soulagé le poids de Lust, pourquoi son cœur l'avertissait-il encore? Y avait-il une autre blessure à guérir? Son instinct ne pouvait la tromper, le conseiller Turquais n'en avait pas encore fini avec elle, il avait BESOIN d'elle, elle le savait dans son âme. Alors qu'une de ses mains tenait toujours la sienne, en signe de support, l'autre lui placer une mèche de cheveux rebelle derrière l'oreille, dans un geste maternel, lui effleurant la joue au passage pour lui montrer qu'elle était là, pour lui.

-Y'a-t-il autre chose que je puis faire pour vous soulager, mon ami?

Ce soudain élan de tendresse la confirma dans son objectif ultime : elle devait apprendre comment faire des bébés à son mari, elle avait trop d'amour à donner pour un seul homme. Câliner un enfant serait le plus beau des présents. Plusieurs enfants. Elle était maternelle, il lui fallait trouver la cause de son apparente infertilité et la contourner pour ravir son Mari.

[OMMMGG LES DOUBLES SENS DE MON POSTE XD]
Revenir en haut Aller en bas
Mikhael
Conseiller(ère) royal(e)
avatar

Messages : 200
Date d'inscription : 23/02/2015
Localisation : Là où tu ne veux pas venir me chercher.

Feuille de personnage
Âge: 23 ans
Race: Humain
Âme soeur:

MessageSujet: Re: Le véritable amour [PV Lust]   Dim 16 Aoû - 1:29

Lust ne savait pas s’il devait être content ou non de sa si grande naïveté. Cela la rendait facile et accessible tout de même… mais il avait certaines limites. Elle était jolie et s’il continuait comme cela, il allait être capable d’atteindre son objectif. Pride ne serait pas bien content de l’attendre, mais il n'avait pas à le savoir… et surtout qu’il devait s’en douter. Toute sa famille le connaissait… même que sa réputation était exacte. Seule cette reine n’y croyait pas grâce aux magnifiques mots venant de la part de la luxure. Lust n'est qu’un homme de luxure et peut-être que si elle réfléchissait, elle allait bien le voir et le comprendre. Cependant, cela n’était pas une capacité qu'elle était capable d’utiliser.

Il avait mis tout sur le dos de sa sœur jumelle. C’était facile… Certainement que plusieurs problèmes venaient d’elle. Elle était Envy tout de même et il ne fallait pas l’oublier. Elle le plaignait car elle disait qu’il avait dû souffrir. Et pourtant, pas du tout… il adorerait pouvoir rire en ce moment même. Mais il devait continuer son jeu, il devait se jouer d'elle. Elle demanda quelle sœur serait si apte à jouer dans sa vie comme cela. Bien sûr que la grande famille de Turquoise était connue… et c’est pour cela qu'elle savait qu’il avait de nombreux frères et sœurs. Ses caresses sur son bras étaient merveilleuses… sauf qu'elle ne comprenait pas ce que cela donnait envie de faire à Lust. Il l’imaginait déjà chaude, dans un lit. Patience. Elle compléta aussi en disant que c’était cela qu’elle pensait du plus profond de son corps… Sérieusement, elle avait le mérite d’être honnête mais elle était si stupide.

« Ma sœur jumelle. Cela est difficile, je confirme… Elle veut me pourrir la vie, sans que je sache pourquoi. »

Mensoooonge ! Lust fixa la jeune reine un léger sourire triste sur les lèvres. Qui était complètement faux aussi. Sa main tenait toujours la sienne et les gestes que fis la reine surprirent Lust. Elle replaça une mèche derrière son oreille en caressa sa joue. Normalement, Lust aurait pris cela comme une invitation à aller plus loin sauf qu’avec cette reine…. On ne pouvait pas le savoir, ou bien c’était très difficile. S’il avait autre chose qui pouvait le soulager. Oh oui. Plusieurs autres choses. Comme elle dans son lit. Mais patience, il ne fallait pas sortir cela pour le moment. Il profita du fait qu'elle avait commencé pour continuer. Il posa sa main sur sa joue et la caressa doucement.

« Vous êtes si gentille ! Cela fait si longtemps que je ne me suis pas senti aussi bien après une discussion. Je dois vous remercier pour cela. Vous êtes si merveilleuse et je vous dois beaucoup. Que puis-je faire pour vous. Tout ce que vous souhaitez, je vous dois cela pour ce que vous avez fait pour moi. »

Bientôt… encore un peu de patience Lust et tu vas y arriver. Ainsi, Lust attendit de savoir ce que la reine voulait en remerciements. Il était prêt à lui donner beaucoup… beaucoup… espérant que cela soit dans ses intérêts à lui aussi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le véritable amour [PV Lust]   Mar 18 Aoû - 20:16

Les yeux de Mycah s’embuèrent lorsque Lust lui annonça tristement que c’était sa propre jumelle qui tentait de lui pourrir la vie. Comment diable des frères et sœurs ayant un lien si fort que celui des jumeaux pouvaient-ils se vouloir du mal? Le pauvre Conseiller Turquais était tombé dans une bien piètre famille pour être aussi mal aimé Il était bien grand temps qu’il trouve une épouse digne de lui et quitte le château de son frère pour celui de sa dame.

-Je vous souhaite sincèrement que votre vraie sœur, celle de votre âme, vous sauve bientôt de cette terrible famille en vous emmenant bien loin. Pur comme vous l’êtes, j’ai espoir que vous soyez choyé des Dieux d’avoir la chance d’épouser, non seulement votre âme-sœur, mais une femme possédant un héritage qui vous permettrait de vous éloigner de cette ignoble jumelle! Honte à la famille qui ne sait prendre soin des siens… pria-t-elle avec vigueur, la voix brisée par le chagrin, car la peine des autres l’avait toujours affectée.

Son cœur battait toujours à tout rompre, et elle ne cessait de ressentir le besoin de le consoler, de se blottir contre lui pour le rassurer, bien que cela aurait été une réaction peu digne d’une Reine, Lust sembla apprécier ses mots et son toucher, car il prit sa main pour la caresser avant de la remercier. Bien entendu, il ne s’épancha pas d’avantage sur ses autres problèmes, que Mycah ressentait dans son cœur, mais elle pensa qu’il valait mieux aller en son sens et parler d’elle plutôt que de lui : l’orgueil d’un homme est fragile, et Lust avait déjà dévoilé une partie de sa faiblesse, il ne fallait pas le mettre à nu (lol) tout en une journée. De toute façon, elle aurait bien d’autres chances de lui reparler et il aurait d’autres occasions de se confier.

Pensant donc que lui parler de ses propres problèmes arriverait à remonter le moral de son nouvel ami, Mycah dut toutefois refuser son ide, car rien ne pouvait y faire dans son cas, sauf quelques consolations et bonnes paroles. Au moins, elle se libérerait aussi d’un poids.

-J’ai bien peur que vous ne puissiez rien pour soulager mes propres tourments, mais votre simple présence me suffit à moins y penser. En faite, depuis trois ans de mariage avec Dasayl, mon ventre reste obstinément plat, sans donner à mon mari l’enfant que je lui dois. J’aimerais bien lui faire ce plaisir, mais ce n’est pas un homme, aussi gentil que vous êtes, qui pourrait m’apporter une solution, que connaissez-vous de l’enfantement? Je cherche déjà des conseils auprès de dames qui sont passé par là, ce que j’ai besoin c’est d’apprendre à servir mon mari pour bien enfanter, il doit y avoir une chose que je ne fais pas correctement… en disant cela, elle se mit aussitôt à rougir, et se cacha le visage d’une main timide. Excusez-moi, ça ne doit pas être des détails qui conviennent à donner à un Sir, les choses ne femmes ne sont pas de vos affaires. se gêna-t-elle alors que son cœur battait toujours aussi fort dans sa poitrine, et que ses mains se mirent à trembler comme une adolescente en émoi. Une bouffée de chaleur l’accabla en croisant le regard de Lust, mais elle ne sut arriver à ‘éloigner de lui pour autant, bien que c’était évidemment leur proximité qui la mettait dans tous ses états. Mycah pensait que c’était simplement parce que cette posture avec un presque inconnu était inappropriée, mais une partie d’elle chuchotait de rester au près de lui, qu’elle était bien où elle était et que son émoi était de l’excitation…
Revenir en haut Aller en bas
Mikhael
Conseiller(ère) royal(e)
avatar

Messages : 200
Date d'inscription : 23/02/2015
Localisation : Là où tu ne veux pas venir me chercher.

Feuille de personnage
Âge: 23 ans
Race: Humain
Âme soeur:

MessageSujet: Re: Le véritable amour [PV Lust]   Mar 29 Sep - 21:09

Que c’était étrange… Lust ressentait un certain besoin de rester avec elle… avant même que le plaisir de la chair vienne. Bien sûr que ses intentions n’étaient pas aussi nobles qu’il le laissait croire… Mais cette femme, aussi naïve était-elle, plaisait un peu à Lust. Oh non, pas qu’il puisse avoir une relation stable avec quelqu’un… mais peut-être qu'elle avait un plus, plus que toutes les femmes qui étaient entrées dans son lit précédemment. Au fond, Lust n’était pas attiré que par son titre et par sa beauté, mais un peu par elle. Était-ce mal ? Non, du tout. Pour lui, les femmes étaient un peu comme un jeu… ils devaient faire attention car elles étaient si fragiles… Mais elles étaient agréables. Bien sûr, ses pensées étaient ainsi, et personne ne pourrait le changer. Son péché était comme en lui tout le temps et rien ne pourrait le retirer. Peu importe. Lust ne voulait pas perdre ce mal, car il appréciait cela.

Ses paroles étaient gentilles et cela le fit sourire. Peut-être qu’en effet… Oui, effectivement, sa sœur n’était pas très gentille comme personne, c'est vrai. Mais elle était sa sœur et Lust l’appréciait tout de même… c’était juste plus facile appeler la pitié des femmes. C’est bien un point faible chez elle. Il lui disait des choses qui étaient vraies, pour ne pas mentir… mais il maquillait la réalité en empirant le cas et s’inventant des sentiments là-dessus. La situation avec sa sœur était assez réelle, mais elle ne lui importait pas tant que cela à vrai dire…. Ainsi, il garda la douce main de la reine dans les siennes pour la caresser et ne pas lâcher son contact. Il ne voulait pas qu'elle s’éloigne et qu’il perde une possibilité…

Et voilà qu’elle me parla de ses propres problèmes. Effectivement, peut-être que son mari ne pouvait pas lui donner d’enfant car elle semblait être en parfaite état et pouvoir donner plusieurs héritiers. Il ne savait pas tant, mais dans son cas, toujours était mieux qu’il n’ait pas d’enfants. Mais son problème était difficile pour un royaume qui avait besoin d’un héritier. C’était aussi simple que cela… les parents de Lust avaient bien eu 7 enfants… rien n’était impossible. Elle avança l’hypothèse qu’il avait bien quelque chose qu’elle ne devait pas bien faire et un sourit vint sur ses lèvres en voyant son interrogation et ses rougeurs sur les joues. Il s’approcha d’elle encore plus, en caressant sa main.

« Ne vous inquiètes pas, ma Dame. Tous sujets vous concernant sont intéressants. Je pourrais vous regarder et vous aider des heures durant. »

Avançons d’une étape de plus… il glissa sa main sur sa joue pour lui lever un peu le visage et lui sourire, la regardant dans les yeux. Elle était magnifique comme femme, surtout avec ce regard tourmenté. Elle était vraiment une femme parfaite. Et il la voulait très certainement.

« Il est difficile de faire cela mal, comme vous semblez le croire. Une fois que le désir complet est présent, cela viendra tout seul. Ainsi, faire quelque chose de mal, si vous aimez réellement votre mari à la folie… s’il est votre âme sœur, aucun de vous ne ferait quelque chose de mal… »

Le sous-entendu était parfaitement évident. Il sous-entendait que son désir pour son mari n’était pas si grand… et de plus en plus, il s’arrangeait, lentement mais sûrement, pour qu’elle souhaite s’entraîner avec elle. Qui sait… peut-être que cela pourrait être constructif. Il caressa encore sa joue pour lui montrer qu’il était présent pour elle et qu’il souhaitait l’aider. Enfin… aider ….
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le véritable amour [PV Lust]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le véritable amour [PV Lust]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» GIFI un amour de caniche toy femelle de 10 ans (34)
» la faim plus fort que l'amour
» Barikad Crew-- Amour Infini-- Honneur à la femme haitienne
» L'amour sans philosopher C'est comme le café : très vite passé. [Les Shepard && Gibbs]
» L'amour dans Bilbon

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Émeraude :: Archives :: Archives du premier forum :: RPs d'Enkidiev-
Sauter vers: