Forum RPG médiéval-fantastique inspiré de la série Les Chevaliers d'Émeraude d'Anne Robillard
 

Partagez | 
 

 Madeline D'Irianeth

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Madeline D'Irianeth   Jeu 18 Juin - 15:47

Informations personnelles
Nom : D’Irianeth
Prénom : Madeline
Surnom : Il est bien rare que des gens utilisent un surnom lorsqu’ils s’adressent à elle, mais le plus fréquent est Maddie. Par contre, dans le cadre de son travail, Madeline a parfois l’habitude d’utiliser de faux noms et personne ne remarque le stratagème.
Âge : Mais quelle insulte! Demander l’âge d'une femme, pour qui vous prenez-vous? (28 ans)
Sexe : Femme
Race : Humanoïde insecte

Informations physiologiques et psychologiques
Physique : Madeline est une femme magnifique. Et elle le sait. C’est d’ailleurs ce qui lui a permis de survivre jusqu’ici, et de mener une vie bien meilleure que ce à quoi elle aspirait. Femme insecte, elle aurait normalement eu la peau brune, et probablement très foncée, puisqu’elle vient de la plèbe et que sa famille a passé de longues heures au soleil, à travailler sur les champs. Mais Madeline a eu la chance d’être épargnée de ce dur labeur, faisant en sorte que sa peau brune est plus pâle que la majorité des gens de sa race et douce comme du satin. Cela lui donne un air plus recherché, plus noble. Elle a une longue et volumineuse chevelure ébène, qui tombe en cascade derrière son dos. Son regard perçant et hypnotiseur, est d’un vert brillant, qui anime son visage d’une fougue étonnante. Ses pupilles à la verticales lui donnent un petit air de chat, qui lui sert à bon escient. Mince, effilée, car jamais très bien nourrie, elle a par contre héritée d’une généreuse poitrine à faire rêver les hommes. Femme insecte, Maddie a, à la place des ongles, des griffes qu’elle prend bien soin d’entretenir.
Une chose que l’on pourra dire sur elle, s’est que la petite Madeline est devenue une femme désirable et désirée.
Signes particuliers : Trop encrée dans ses habitudes de séductrice, il lui arrive fréquemment de mordre la lèvre inférieure de manière aguicheuse, sans nécessairement sans rendre compte. C’est plus fort qu’elle, comme si elle voulait automatique séduire tout être vivant autour d’elle.
Caractère : De par l’étrange vie qu’elle a mené et qu’elle mène aujourd’hui, il est souvent bien difficile de définir le caractère de Madeline. Elle peut être tantôt forte et dominante, tantôt douce et innocente, tout cela pour servir son métier. Elle peut être manipulatrice, tout comme elle se laisse souvent manipuler par son frère. Elle ouvre rarement son cœur, car elle ne sait comment s’y prendre. Elle n’a pas beaucoup d’amis non plus. Toute la place est prise par son frère. Pourtant, elle saurait probablement aimer un homme, ses propres enfants même, si elle en avait un jour.
L’emprise que son frère peut avoir sur elle la rend souvent complètement soumise à lui. Alors qu’au quotidien, elle est une femme forte, intelligente, déterminée, qui ne se laisse pas marcher sur les pieds. Féministe, elle a également un sens de la justice qui la prendre au ventre. Elle veut défendre la veuve et l’orphelin. Elle sait très bien ce que vivre dans la misère signifie et elle voudrait aider son prochain à se sortir de ce merdier. C’est un peu de cette manière qu’elle intègre de nouvelles filles à son commerce. Elle se dit qu’elles sont alors en sécurité avec elle.
Si elle avait un jour une vie plus normale, elle pourrait certainement être une femme rieuse, heureuse, drôle et de bonne compagnie. Pour le moment, elle flotte plutôt quelque part entre les deux.

Faiblesse(s)/phobie(s) : Sa faiblesse est certainement l’emprise que son frère peut avoir sur elle. En même temps, c’est aussi ce qui lui a sauvé la vie. Elle déteste les gens qui abusent des plus faibles, des femmes, des enfants.. et pourtant, il s’agit là exactement de son histoire à elle et de la vie qu’elle a choisi. La différence, c’est par contre justement qu’elle le fait par choix.
Orientation sexuelle : Généralement hétérosexuelle. Mais il lui arrive de jouer avec la bisexualité.

Capacités :
Talent(s) / Compétence (s) : Manipulatrice et comédienne, Madeline peut faire croire pratiquement quoi que se soit à n’importe qui. C’est d’ailleurs entre autre pourquoi elle est une si bonne alliée pour son frère lorsque vient le temps de faire parler des hommes. Intelligente, elle sait entrer dans la tête des gens pour leur faire sortir les vers du nez. Elle aurait été une excellente bourreau ou avocate, pour faire parler des criminels.
Pouvoir(s) : Aucun.

Informations sociales
Royaume d'origine : Irianeth
Royaume de résidence : Irianeth
Relation/Famille/Clan : La personne la plus importante dans sa vie ; son frère Gareth.

Informations historiques
Histoire : Self Made Man…
C’est une histoire banale. On pourrait même dire pathétique. L’histoire de la misère noire et du pauvre monde. Ce genre d’histoire triste, où personne n’a mérité son sort, mais où tous doivent vivre avec ce choix de que les Dieux ont faits pour eux. Ce choix injuste de les mettre au monde dans une réalité que nul n’envierait. Jusqu’au jour où l’on décide que c’est assez. Que l’on refuse de vivre dans de telles conditions. Qu’on ne se laissera pas abattre et qu’on s’en sortira. Peu importe ce que ça pourrait prendre, survire et s’en sortir. C’est ainsi que s’est déroulé l’histoire de Madeline…

NOTE : Attention, cette histoire a un contenu avec des sous-entendus pouvant ne pas convenir à un jeune public. Bien que rien ne soit trop explicite, je tenais tout de même à avertir de ce qui allait suivre…

Née de parents pauvres, dont les parents étaient pauvres et dont les grands-parents avant eux étaient pauvres, Madeline était destinée à une vie tracée d’avance, où tout suivrait son cours, où rien ne changerait. Or, rien ne s’est passé comme prévu. Comble de malheur pour sa pauvre mère, Madeline est une jumelle. Lorsque l’on vit dans un milieu pauvre, on espère faire des enfants qui nous aideront à gagner de l’argent. Mais on veut faire le moins d’enfants possible, car cela ferait trop de bouches à nourrir. Quel malheureux dilemme! Mais on espère au moins faire des garçons, qui seront plus forts, pourront travailler plus dur, ou pourront même se joindre à l’armée. Mais un malheur n’arrivant jamais seul, dans ces jumeaux, il y avait une fille. Tant qu’à avoir deux enfants, aussi bien avoir deux garçons! Quand le malheur semble s’acharner sur une famille…

Madeline grandit donc dans la misère. Il y a peu de choses à raconter sur sa jeunesse. Alors que ses frères partaient aux champs, la jeune fille restait à la maison pour aider sa mère dans les tâches quotidiennes. Par chance, Madeline avait son frère, Gareth. L’avantage d’être nés jumeaux était ce lien puissant entre son frère et elle. Maddie se sentait bien en présence de son frère. Ils s’amusaient, jouaient, s’écoutaient, se comprenaient. La vie lui paraissait moins lourde lorsqu’elle pouvait échapper aux méandres du quotidien avec son jumeau. Elle ne se permettait pas vraiment de rêver à mieux, à quoi bon rêver lorsqu’on ne pourra jamais atteindre ces rêves. Mais elle arrivait à se sentir heureuse, malgré tout, avec Gareth.

Puis, sa vie changea, ce jour où Madeline fut envoyée travailler aux champs avec son frère. Heureuse de passer du temps avec son frère et d’effectuer d’autres tâches que celles auxquelles elle était habituée, Maddie vit ce jour comme une bénédiction. Et l’avenir lui donnera raison. Après quelques heures passées au soleil avec son frère, à trimmer dur et récolter, les deux adolescents de 13 ans se dirigèrent vers le village, comme tous les autres travailleurs. Lorsque le soleil atteignait son zénith, il n’était plus pensable de travailler, c’était donc l’heure de s’accorder une petite pause, si bien méritée.

À la taverne du village, Madeline se sentit d’abord un peu intimidée. Elle n’y avait jamais mis les pieds et il fallait avouer qu’elle était l’une des seules femmes de la place. Mais rapidement, la jeune femme pris goût à cette liberté de faire autre chose que travailler, de côtoyer des gens, de sortir de son quotidien. Encore naïve, elle ne rendait pas compte que tous les yeux de l’établissement étaient rivés vers elle. Après quelques minutes, Gareth glissa quelques mots à sa sœur. Ils pourraient faire de l’argent si elle montait à l’étage avec un homme, un certain Friedrich. Incertaine de ce que cela voulait dire, Maddie posa un regard inquiet sur son frère. Qui était cet homme? Elle se tourna vers le type en question, un grand gaillard, musclé, au teint buriné par le soleil, aux cheveux courts et au regard illuminé. Madeline ne comprenait pas de quoi il retournait, mais les encouragements de son frère la convainquirent de se lever. Après tout, si Gareth lui disait de faire quelque chose, cela ne devait pas être bien inquiétant. Il était si doux avec elle, jamais il ne lui ferait de mal. L’adolescente grimpa donc les marches en suivant l’homme… Ce qui l’attendait là-haut ne se déroula pas du tout comme Maddie l’avait imaginé.

Lorsqu’elle redescendit les escaliers, Madeline fuyait le regard de son frère. Elle ne voulut même pas retourner travailler aux champs, prétextant qu’elle ne se sentait pas bien. Ce qui en fait n’était pas très loin de la vérité. L’adolescente devait encore comprendre ce qui venait de lui arriver. Pour la première fois de sa vie, un homme l’avait touché. Un homme s’était emparé d’elle. Maddie avait fait quelque chose qu’elle croyait réservé aux adultes. Par chance, bien qu’évidement pervers, cet homme ne lui avait pas fait de mal, faisant en sorte que l’adolescente était un peu perturbée. Elle savait ce qui venait de se passer. Mais dans sa tête, ces choses n’arrivaient que dans deux situations. Lorsqu’on était mari et femme ou alors si un homme vous agressait. Pour la jeune femme innocente qu’elle était, rien n’existait entre les deux. Que venait-il alors de se produire?

Ce soir-là, réfugiée dans l’écurie, Madeline apprivoisait une nouvelle partie d’elle. Elle fut même surprise de ne pas détester les sensations que cela lui donnait. Il était donc possible d’avoir du plaisir, se mis à penser l’adolescente. La jeune femme fut interrompue par des craquements. Quelqu’un entrait dans l’écurie! Prise au dépourvue, elle fut cependant soulagée de voir qu’il ne s’agissait que de son jumeau. Une seconde passa, qui avait pourtant l’air d’une éternité. En plein dilemmes d’adolescente, Madeline ne savait que faire. Devait-elle en vouloir à son frère, pour ce qu’il lui avait fait faire cet après-midi? Devait-elle être gênée d’être ainsi découverte? Elle se sentait malgré tout en sécurité avec son frère. Aimée, protégée. Et quelque chose de plus. De différent. Désirée? Il lui semblait qu’elle voyait son jumeau sous un œil différent, pour la première fois. Sans comprendre pourquoi, ni comment, Madeline se releva, tandis la main à son frère, et lui expliqua tout. Ce qu’ils découvrirent ensemble ce soir-là, aucun d’eux ne pouvait s’y attendre.

C’est ainsi que grandirent Madeline et Gareth. Les jumeaux avaient compris qu’il pouvait devenir très payant de répéter ce qui s’était reproduit avec Friedrich. Et Madeline comprit rapidement qu’elle pouvait avoir l’avantage de ces situations. Surtout, elle savait aussi faire la différence entre ces fois où elle gagnait de l’argent, et les autres, notamment avec Gareth, où elle le faisait par plaisir. Oh bien sûr, combien de nuit a-t-elle passées à faire de l’insomnie, se questionnant sur ce qu’elle faisait avec son frère. Ce n’était pas accepté, de toute évidence. C’était probablement mal, du moins, pas normal. Mais qui avait-il de mal à aimer quelqu’un qui nous est cher, qui nous protège, qui nous aime? La personne qui nous comprend et qui fait en sorte que la vie est plus belle? Madeline savait qu’elle devait garder secrète la relation étrange qu’elle avait avec son jumeau. Mais elle savait aussi qu’elle ne pourrait jamais vivre sans lui, sans eux.

C’est donc ici que l’on retrouve, près de 15 ans plus tard, Madeline et Gareth. Grâce à ce commerce payant, les jumeaux réussirent à se tailler une place de choix dans la société. D’un commun accord, ils décidèrent de garder le secret sur leur lien de sang. Il valait mieux ainsi, dans un monde où jalousie, complots et traitrise étaient de mise. Gareth avait réussi à devenir Conseiller royal. C’était pas rien! Madeline s’était un peu sacrifiée pour lui, comme elle l’avait toujours fait. Tenancière d’un des bordels les plus réputé de tout l’Empire Noire, Lady Madeline était une femme fortunée, qui traitait les femmes avec soin, choisissait les clients avec encore plus de soin, et ne vendait ses services qu’aux plus offrants. Grâce à ses charmes, sa beauté, et ses talents de manipulatrice, elle réussissait à faire avouer des choses inavouables au plus droit des hommes. Elle refilait ensuite ces informations à son frère, qui lui rendait ses services en argent sonnant. Devenue une femme aux goûts de luxe, elle n’avait jamais assez d’argent.

On pouvait dire que les deux pauvres jumeaux s’en étaient bien sortis. Ils étaient riches, beaux, ils devenaient puissants, avec une place enviable dans la noblesse. Pour Madeline, c’était la vie rêvée. Seule tache à son bonheur? L’Impératrice. Entre un jumeau et une jumelle, surtout pour Madeline et Gareth, un lien puissant, inébranlable, intouchable, plus fort que tout, les unissait. Mais que pouvait la force de ce lien contre celui des âmes-sœurs? Car il semblerait que Gareth ait un intérêt bien différent envers l’Impératrice que celui qu’il ait pu avoir avec d’autres femmes. Dans ses yeux, un désir familier, que Madeline ne connaissait que trop bien. L’Impératrice deviendrait-elle une rivale? La femme qu’elle était se sentait dans un dilemme. Laisser son frère vivre sa vie, aller là où elle le mènerait et elle-même rencontrer un homme avec qui elle pourrait vivre, au vu et au su de tous. Ou laisser la jalousie s’emparer d’elle pour empêcher quiconque de toucher au cœur de son frère. Mais Madeline était une femme intelligente. Elle ne laisserait pas ses émotions détruire tout ce qu’elle avait construit. Il lui faudrait être prudente.

Fonction : Tenancière du bordel «La Rose des Vents» / espionne à ses heures.

Informations Hors-Jeu:
 


Dernière édition par Madeline le Dim 28 Juin - 16:01, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Colombe

avatar

Messages : 862
Date d'inscription : 08/02/2015

Feuille de personnage
Âge: 25 ans
Race: Humaine
Âme soeur:

MessageSujet: Re: Madeline D'Irianeth   Sam 20 Juin - 21:18

(Re)-bienvenue sur le forum Smile

En Attente
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Madeline D'Irianeth   Sam 27 Juin - 19:18

Et voilà, tout y est! Ne manque que l'approbation de mon cher frère!
Revenir en haut Aller en bas
Khanrell
Magicien(ne) conseiller(ère)
avatar

Messages : 1644
Date d'inscription : 08/02/2015
Localisation : Shola

Feuille de personnage
Âge: 29 (éter.), 32 (fév.)
Race: Humaine (Vampire)
Âme soeur:

MessageSujet: Re: Madeline D'Irianeth   Sam 27 Juin - 20:19

Gareth approuve cette beauté, et je te promet d'être ton premier client en jeu Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Madeline D'Irianeth   Dim 28 Juin - 17:13

Tout est bon pour moi, sauf un détail mais bon, ça n'empêchera pas la validation : si elle est limite maigre parce qu'elle n'a pas eu assez à manger, elle ne peut techniquement pas avoir une poitrine généreuse car après tout, ce n'est que de la graisse tant que l'on ne porte pas d'enfant x)

Présentation validée
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Madeline D'Irianeth   

Revenir en haut Aller en bas
 
Madeline D'Irianeth
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ufile, le sorcier d'irianeth
» La presse et nous...
» Soyez vous-même, la personnalité des autres est déjà prise. ~ Madeline.
» "C'est quoi ton but dans la vie?", "Manger de bonbons". • Madeline
» Registre d'Irianeth

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Émeraude :: Archives :: Archives du premier forum :: Présentations-
Sauter vers: