Forum RPG médiéval-fantastique inspiré de la série Les Chevaliers d'Émeraude d'Anne Robillard
 

Partagez | 
 

 On the wings of Death, by the hands of Doom...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: On the wings of Death, by the hands of Doom...   Sam 20 Juin - 2:26

Informations personnelles

Nom : Drakebred
Prénom : Melkor
Surnom : Morgoth
Âge : 23
Sexe : Masculin à tendance bishōnen
Race : Mixte (voir texte). En pratique, Insecte-Phéryxian

Informations physiologiques et psychologiques

Physique : Melkor est né avec la peau sombre des Arachnéens, mais ses griffes, ses yeux et son ossature sont clairement des attributs Insecte et Pardusse. En grandissant, ses canines longues et pointues furent comparées à une version bien moins impressionnante, mais toutefois similaire, de la dentition des Lézards. Quant à ses étranges cheveux blancs, leur origine est complètement mystérieuse.

Signes particuliers : Peau grise, canines remarquablement longues, cheveux blancs. Cicatrices sur l'abdomen.
Caractère : Élevé dans le seul but de devenir l'élite des Seccyeth, Morgoth est le produit de son éducation: sérieux,concentré sur ses objectifs et arrogant quant à ses capacités. Le monteur de dragon est terriblement orgueilleux, préférant tout faire tout seul même quand la tâche est visiblement trop grande pour lui seul. D'un naturel silencieux, il ne se gêne pas toutefois pour lancer des piques sarcastiques ou moqueuse à ses comparses moins talentueux.

Sa personnalité détestable est cependant contrebalancée par sa grande loyauté envers l'Ordre, dont il se considère l'un des membres les plus important. Morgoth est toujours soit en train de se battre --d'une manière ou d'une autre-- ou de se préparer avec impatience pour sa prochaine mission pour la gloire de l'Empire. Ayant été élevé pour une carrière militaire, tout ce qu'il connaît et dont il parle a toujours rapport avec la guerre.

Faiblesse(s)/phobie(s) : Arrogance extrême / Les flammes.
Orientation sexuelle : Disponible pour les fantasmes, rêves érotiques et délires fiévreux en tout genre, mais dans la réalité, seulement hétéro.

Capacités : Griffes héritées de son parent insecte, vision exceptionnelle des Phérixians et ossature fragile.

Talent(s) / Compétence (s) : Combattant émérite, notamment avec les griffes, chevaucheur de dragon particulièrement doué, se faire détester rapidement.
Pouvoir(s) : Télépathie, freaking DRAGON!

Informations sociales

Royaume d'origine : Empire
Royaume de résidence : Empire
Relation/Famille/Clan : Ungoliant (compliqué, voir texte), Clan Drakebred, Khanrell (Apprentie)

Informations historiques

Histoire : -Faites un exemple, votre Altesse. Plutôt que d'accepter une bande  de mercenaires vos Seccyeth pourraient être une race d'élite, chevauchant des dragons incomparables à ceux des renégats!

Ainsi parla Ungoliant la Tisserande, aussi nommée à son insu (si telle chose était possible) "la Vieille Ungoliant", "Ungoliant Trois-Pattes", et "cette vieille araignée avare"  même si, avec un nom aussi archaïque que le sien, on ne risquait pas de la confondre avec une autre. Même il y a deux siècles, elle était déjà ancienne et décrépite, ses trois pattes d'araignée gesticulant sans cesse pour remplacer ses yeux blancs et aveugles. On la disait aussi vieille que l'ancien Empire, qu'elle avait toujours été ridée. D'après certains, c'était secrètement une sorcière (ce qu'elle démentait) et d'autre, que c'était juste une vieille manipulatrice douée pour le mensonge (ce qu'elle démentait aussi, même si c'était clairement vrai).

-Ma décision est prise. L'Ordre des Seccyeth demeurera tel qu'il a toujours été, selon la tradition. Ce sont eux qui garderont les œufs de dragons, et tes... protégés n'y auront aucun privilège au sein de l'Ordre.

La vieille mégère quitta la cour de l'Empereur Dorian en marmonnant des injures; pourtant, elle était plus que comblée de bonheur. À cette époque, l'Empereur atteignait un point culminant dans la reconquête de son Empire, les rumeurs allant que les légendaires monteurs de dragons, qui depuis quelques siècles désormais travaillaient à leur propre compte, pourraient reconnaître la légitimité du monarque émergeant et prêter allégeance à la famille impériale. Évidemment, qu'il n'allait pas céder à la vieille intrigante le droit de parrainer elle-même les Seccyeths impériaux! Il rejetait aussi son idée, de tenter d'obtenir des hybrides de dragons comme le font les races impériales entres elles, au nom de la tradition. L'Empereur avait besoin de paraître fort et inflexible devant sa cour, d'où son refus très vocal. Or, la joie de la vieille Ungoliant venait justement qu'il n'avait pas refusé son idée la plus importante. Elle avait donc, pour le moment, l'autorisation tacite du souverain pour pousser la fameuse hybridation des races aussi loin que possible, pour créer un jour une race Seccyeth idéale!

Ainsi la vieille araignée se retira dans l'une des plus petites et éloignées caverne/ruche avec un minimum de serviteurs, pour y refonder un nouveau clan destiné à changer à jamais les Seccyeths. Durant 200 ans, la tribu presque invisible produisit plusieurs enfants de sang mêlés de différentes races, mais jamais le moindre d'entre eux ne parut en société avec les attributs de plus de deux races à la fois. Quant aux rumeurs de monstres déformés, par exemple des bébés Araignée-Lézard-Insecte suffocants sous leurs écailles recouverts de chitine et avec quatre queues dans le dos, elles revenaient de temps, sans qu'on puisse les prouver. Par contre, on put s'accorder sur une chose: aucun des enfants présentés par Ungoliant avait présenté n'avait échoué à se lier à un dragon, sans qu'on puisse pourtant percer son secret.

C'est dans ce milieu que naquit Melkor; un bébé avec la peau sombre des Arachnéens, mais dont les griffes, les yeux et l'ossature étaient clairement des attributs Insecte et Pardusse. En grandissant, ses canines longues et pointues furent comparées à une version bien moins impressionnante, mais toutefois similaire, de la dentition des Lézards. Quant à ses étranges cheveux blancs, leur origine était complètement mystérieuse. Même si la plupart de ses caractéristiques interraciales étaient seulement esthétiques, il fut traité comme un succès par sa matriarche, et devint rapidement son favoris, se faisant sans cesse répéter combien il était exceptionnel et voué à la création d'une race supérieure.

Melkor trouva son œuf de dragon sur les berges d'Irianeth, et baptisa le reptile, un dragon électrique aux ailes pleines de motifs multicolores, L'Orage, avec le déterminant qui vient avec, pour le faire sonner plus comme une force de la nature que comme un simple animal. Entrant dans l'Ordre vers ses 10 ans, le garçon adopta le nom de "Morgoth", le plus illustre des anciens héros de l'Ordre. Talentueux et assidu, l'élève assimilait rapidement les notions qui lui étaient présenté et employait le reste de son temps à s'entraîner, au point où, à la fin de la première moitié de son entraînement, il pouvait se permettre de chercher les ennuis avec des élèves plus âgés que lui (et des dragons bien plus gros que le sien)! 

L'arrogance de l'apprenti finit par presque lui coûter la vie avec son second maître, qui répondit à l'attitude condescendante du garçon en le jetant à pâture à son dragon. Quand Morgoth se réveilla, il était de retour dans la cave des Drakeborn, empêtré jusqu'au cou dans un cocon de soie d'Araignée. On lui raconta que son propre dragon l'avait secouru in extremis, puis qu'on l'avait ramené à Ungoliant, qui l'avait soigné. Par contre, son attitude ne s'était pas amélioré: il abandonna rapidement toute armure qui dissimulait son torse, pour arborer fièrement les marques laissées par les crocs de la bête, et employa pour un temps le slogan: "J'ai été dans la gueule d'un dragon. De quoi tu te plains?"

Il y a environ un an, peu avant sa "graduation" en tant que Seccyeth à part entière, Morgoth fut rappelé dans sa demeure natale. La caverne privée d'Ungoliant avait toujours été un endroit mystérieux où personne d'autre n'avait jamais mis les pieds, et dont s'élevait parfois, la nuit quelque hurlements à glacer le sang. Ce status quo durait depuis si longtemps, que les plaintes morbides ne faisaient guère plus que retourner les habitants blasés dans leur sommeil en grommelant quelques insultes décousues envers la maîtresse des lieux. Or, depuis plusieurs jours, on n'avait plus entendu la moindre activité provenant de la salle privée. Puisque Morgoth était le favoris de la vieille, raisonnaient les serviteurs, c'était lui qui subirait le moins de conséquences à briser l'interdiction tacite et s'aventurer dans la chambre de leur maîtresse.

Soupirant à la couardise pour laquelle il devait pallier, le jeune homme se fraya un chemin, griffes à l'appui, à travers les méandres de toiles qui encombrait le couloir de pierre menant à l'appartement privé de la chef du Clan. Il y trouva la momie desséchée de la vieille Arachnéenne dans sa toile, les pattes recroquevillées, et une jeune femme araignée portant une simple robe de soie blanche et qui connaissait son nom. Elle se présentait comme la "nouvelle" Ungoliant, qui reprendrait tous le projets de l'ancienne, mais "en les menant de manière bien moins pathétique", selon ses propres paroles. C'est elle qui fit brûler le bûcher funéraire de la Tisserande, avant de prendre sa place, non seulement en tant que chef du Clan Drakebred, mais en insinuant être l'incarnation même de son prédécesseur! Puisque la mégère n'avait nommé aucun successeur, et que la (seule) prétendante semblait connaître des secrets connus seuls de la défunte, personne ne s'opposa à sa prise de pouvoir...

À ce jour, Morgoth ne croit toujours pas que celle qui se fait appeler "Ungoliant la Matriarche" ne soit réellement celle qu'elle prétende, même si elle ne cache pas sa forte préférence envers le sang-mêlé, à l'instar de l'ancienne araignée. Il pense plutôt qu'il doit s'agir d'une petite-fille ou une descendante auparavant inconnue, la vieille étant connue pour ses secrets. Le Seccyeth a aussi pu s'arranger pour qu'on ne lui foute pas un élève dans les pattes, mais ce n'est qu'une question avant qu'il ne puisse plus gliser entre les mailles du filet, étant donné les règles strictes de l'Ordre.

Fonction : Seccyeth.

Informations Hors-Jeu:
 


Dernière édition par Morgoth le Sam 25 Juil - 13:09, édité 18 fois
Revenir en haut Aller en bas
Colombe

avatar

Messages : 862
Date d'inscription : 08/02/2015

Feuille de personnage
Âge: 25 ans
Race: Humaine
Âme soeur:

MessageSujet: Re: On the wings of Death, by the hands of Doom...   Sam 20 Juin - 21:19

Re-bienvenue!

En Attente
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: On the wings of Death, by the hands of Doom...   Sam 25 Juil - 3:23

Bon, voilà! *S'écarte du chemin pour pas être piétiné par Khan et ses persos*
Revenir en haut Aller en bas
Khanrell
Magicien(ne) conseiller(ère)
avatar

Messages : 1644
Date d'inscription : 08/02/2015
Localisation : Shola

Feuille de personnage
Âge: 29 (éter.), 32 (fév.)
Race: Humaine (Vampire)
Âme soeur:

MessageSujet: Re: On the wings of Death, by the hands of Doom...   Sam 25 Juil - 16:15

Présentation approuvée
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: On the wings of Death, by the hands of Doom...   

Revenir en haut Aller en bas
 
On the wings of Death, by the hands of Doom...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les faits et gestes des Wings.
» The Détroit Free Press : Couverture complète des Wings
» Renouvellement de contrats...DETROIT Red Wings!
» Commande Death at Koten
» Cities of Death

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Émeraude :: Archives :: Archives du premier forum :: Présentations-
Sauter vers: