Forum RPG médiéval-fantastique inspiré de la série Les Chevaliers d'Émeraude d'Anne Robillard
 

Partagez | 
 

 Un heureux événement ?[PV:Yanstoam]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Un heureux événement ?[PV:Yanstoam]   Mar 30 Juin - 13:48

S'étant réveillé tôt ce matin-là Lavande avait de se lever pour ensuite s'habiller et faire sa toilette et pour enfin se rendre dans la salle à manger le tout sans déranger son époux qui dormait encore. Une fois son petit déjeuner pris elle se rendit dans les jardins du manoir ou elle s'assit sur un bon avec un roman d'aventures pour seule compagnie. Pourtant cette journée-là Lavande n'avait pas du tout l'esprit à la lecture ce qui devait bien être une première au cours de sa courte vie. En réalité elle était troublée depuis quelques jours par étranges changements changement dans son corps qu'elle n'avait jamais eu jusque-là. Yanstoam semblait d'ailleurs avoir remarqué son trouble mais il ne lui avait pas posé de questions ce qui faisait bien l'affaire de Lavande qui n'avait pas vraiment envie d'en parler avec lui. Elle sirotait une tisane à base de menthe et de gingembre tout en songeant à cela. Depuis quelque temps elle se sentait bizarre, le matin elle avait très mal au cœur et il lui était même arrivé de vomir, elle se sentait anormalement fatiguée et ressentie aussi un drôle de ballonnement. Enfin, le symptôme le plus évident, elle n'avait pas eu de règle depuis près de deux mois ce qui était très inhabituel pour elle. Serait-il possible qu'elle soit enceinte ? Il est vrai que même si ce n'était pas agréable elle avait toujours rempli consciencieusement ses devoirs conjugaux. Quoique au moins maintenant elle ait fini par comprendre que plus elle se détendait moins se serait douloureux ce qui avait beaucoup facilité cette corvée pour la jeune fille qui bien qu'elle ressentait encore de la douleur, cela n'avait rien à voir à ce qui se passait au début. Donc puisqu'elle avait été une bonne épouse et qu'elle avait souvent partagé la couche de son mari il était fort possible qu'elle soit enceinte. Elle en avait parlé avec une de ces domestiques avec qui elle s'était liée d'amitié et elle lui avait confirmé qu'elle attendait bien un enfant. Elle l'avait félicité puis lui avait ensuite donné quelques trucs pour soulager ses symptômes, comme la tisane qu'elle buvait en ce moment et qui faisait merveille pour soulager ses nausées. Oh bien sûr une partie d'elle-même était folle de joie, elle Lavande, allait être une maman et elle aurait un magnifique petit bébé à aimer et à cajoler. Dans sa tête s'était déjà claire qu'elle ne se comporterait pas avec son enfant comme sa propre mère s'était comporté avec elle et que ce dernier aurait tout l'amour et le soutien dont il avait besoin. De plus bien qu'elle n'ait même pas encore un début de ventre rond elle aimait déjà ce futur petit être d'un amour inconditionnel et elle avait déjà hâte qu'il soit là pour pouvoir le prendre enfin dans ses bras. Mais une autre partie d'elle-même était plutôt partagé concernant cette nouvelle. Tout d'abord cet enfant était celui de Yanstoam, un homme qu'elle haïssait et qu'elle pouvait à peine supporter et bien que marié avec lui depuis au moins quatre mois déjà elle ne le connaissait toujours pas et elle ignorait totalement quel genre de père il serait pour son enfant. Ensuite depuis qu'elle était mariée elle avait eu l'occasion de lire beaucoup de livres d'anatomies auquel elle n'avait jamais eu accès lorsqu'elle vivait avec sa famille et donc elle avait appris beaucoup de choses importantes sur la manière dont fonctionnait son corps. Elle savait donc désormais comment se passait exactement une grossesse et elle en connaissait tous les avantages et les inconvénients. Elle était inquiète car elle avait lu quelque chose dans un de ces livres qui lui faisait craindre le pire. Elle avait appris que lorsqu'une femme tombait enceinte trop tôt alors que son développement n'était pas terminé cela pouvait être très dangereux pour elle et son enfant. Donc Lavande craignait que son corps encore trop juvénile ne puisse pas supporter sa grossesse jusqu'au bout et qu'elle perde donc ce petit être avant même d'avoir pu le connaître. Elle craignait que lorsque le moment de la délivrance arriverait elle ne parvienne pas à avoir un travail sans problème et donc son accouchement se révélerait rempli de toutes sortes de complications aussi horribles les unes que les autres. Elle était encore plongée dans ses réflexions quand son mari fit son entrée dans les jardins.
Revenir en haut Aller en bas
Fraghstoam
Assassin apothicaire
avatar

Messages : 105
Date d'inscription : 01/06/2015

Feuille de personnage
Âge: 51
Race: Humain-Elfe
Âme soeur: Sibylle

MessageSujet: Re: Un heureux événement ?[PV:Yanstoam]   Mer 8 Juil - 12:32

Yanstoam s'étira lentement de tout son long et bailla bruyamment. Se tournant sur le côté, il tomba sur le vide. Lavande était déjà levée. Il aimait bien parfois le matin voir son visage paisible. Il soupira. Comment pouvait-il autant apprécié la regarder et détester la fréquenter. Parfois il s'imaginait qu'elle lui souriait et lui disait des choses gentilles qu'une épouse dit à son homme. Il s'imaginait qu'elle l'appréciait et lui massait les épaules après une dure journée de travail à gérer ses affaires.

Que d'imaginations! Ce genre de chose ne semblait pas possible. Déjà plus de quatre mois qu'ils étaient mariés et elle n'avait pas changé son attitude envers lui, si ce n'est qu'elle tentait de se détendre lors de leur relation sexuelle, il l'avait remarqué. D'un autre côté, la voir si crispé ne l'aidait pas lui non plus et ses gestes étaient parfois encore maladroit. Il voulait essayer de la rendre heureuse, mais elle ne voulait tout simplement pas l'être. Il n'était pas un dieu non plus, il faisait de son mieux.

Soupirant et pestant contre son épouse insupportable, alors que quelques secondes auparavant il était déçu de ne pas la voir, il se leva en s'étirant à nouveau, se lava, puis s'habilla pour aller déjeuner. En mastiquant sa nourriture, il repensa au manque d'appétit de Lavande dernièrement, à ses airs pensifs et distants et à son teint pâle. Quelque chose la tracassait et elle ne lui en parlait pas. Si c'était pour le télescope, il avait déjà fait ce qu'il pouvait, son père était supposé l'avoir envoyé.

Elle était si fermée qu'il lui était impossible de savoir si elle allait se livrer à lui ou pas. Il était lasse un peu de la regarder du coin de l'oeil en attendant qu'elle fasse un pas. Il avait l'impression parfois de lui courir après, tout en retenant son élan, car il n'en avait pas envie. Allait-ce toujours être ainsi avec elle? Était-il le chat et elle, la souris? Il repoussa son assiette et se leva. Ses domestiques, bien qu'ils n'en disent rien, n'était pas dupe et voyait bien que le jeune couple battait de l'aile depuis leur première rencontre, le jour du mariage. Du coup, certains se faisaient gardiens de secret, d'autres en colportait.

Parfois il entendait des domestiques discuter entre eux, et même parier! Certains disaient qu'elle partirait en premier pour retourner chez elle, d'autres disaient que c'était lui, le duc, qui finirait par la renvoyer. D'autres disaient que cela allait s'améliorer, et d'autres qu'ils allaient simplement finir par s'ignorer. C'était décourageant. Mais il avait beau tendre l'oreille, si son épouse avait dit quelque chose de sa situation à un domestique, celui-ci était bien silencieux.

Décidant qu'il voulait en avoir le coeur net, car si elle était souffrante, il ne voulait pas se retrouver veuf si rapidement, il prit la direction du jardin où il était sûr de pouvoir la trouver. Même s'ils ne se connaissaient pas vraiment, ils avaient pris l'habitude des habitudes des autres. Comme de fait, elle était justement assise là, lui montrant son profil. Un livre ouvert était posé sur ses jambes mais son attention était fixé sur quelques fleurs plus loin. Il l'observa un instant, une tasse à la main, l'autre posée sur son livre. Elle semblait complètement ailleurs.

Il en profita pour prendre le temps de la détailler un peu. Elle était vraiment jolie, avec ses longues boucles blondes et ses yeux bleus très expressifs ainsi que ses traits délicats. Tout le contraire de lui, avec ses traits durs, ses cheveux cuivrés foncés et ses yeux presque noir. Leur tempérament aussi semblait parfois s'opposer. Dès qu'il lui semblait qu'ils pourraient partager quelque chose, cet espoir s'envolait avec son attitude désagréable qui le faisait se crispé aussitôt et répondre du même ton.

Puisqu'elle ne semblait pas remarquer sa présence, il fit quelques pas, puis se racla la gorge pour qu'elle ne sursaute pas en le voyant apparaître de nul part. Elle n'allait sûrement pas apprécié qu'il la dérange dans ses moments ''intimes'' -sans lui- mais cela faisait plus d'un mois maintenant qu'elle lui semblait palote. Il s'installa sur le même banc qu'elle, à une distance respectable pour qu'elle ne se sente pas -trop- envahir. Il regarda devant lui, tout en gardant un oeil sur elle, et alla droit au but. « Dernièrement, vous me semblez pâle, mon épouse. Êtes-vous souffrante et éviteriez de me le dire? Je sais que nos relations sont... compliqués. Mais si vous êtes malade, vous devez m'en faire part, que je communique avec mon médecin. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un heureux événement ?[PV:Yanstoam]   Dim 12 Juil - 16:38

Malgré les précautions de Yanstoam Lavande était à ce point plongé dans ses pensées qu'elle ne put s'empêcher de sursauter. Elle posa alors les yeux sur son mari et elle dut bien reconnaître que malgré la haine qu'elle éprouvait envers lui il était vraiment très beau. Il était grand et mince, son torse était musclé mais sans tomber dans l’exagération et ses cheveux roux semblaient flamboyer telles les flammes d'un puissant brasier. Il prenait soin de lui et cela paraissait car il était en bonne forte physique et fort bien faite de sa personne. De plus les traits de son visage étaient fins et délicats ce qui ajoutait encore à sa beauté. Bon il n'était peut-être pas l'homme le plus beau du monde mais il n'était pas le plus laid aussi. Mais il aurait beau été le plus bel homme d'Enkidiev cela n'aurait rien changé dans l'esprit de la jeune fille. Il était l'homme qu'on lui avait fait épousé de force et ça même si ça lui paraissait un peu injuste elle ne pouvait pas lui pardonner. Peut-être sa colère se calmerait-elle avec le temps mais pour le moment rien n'était moins sûr et donc leur relation était tout sauf idéale. Par contre lui il la trouvait de toute évidence très séduisante, il suffisait de voir avec quelle manière il la regardait, et cela franchement ça la mettait franchement mal à l'aise. Ont ne lui avait vraiment jamais dit qu'elle était belle donc elle n'avait jamais eu réellement conscience de sa beauté. Même lorsqu'elle vivait au château familial aucun homme ne l'avait jamais regardé comme ont la regardait maintenant aujourd'hui. La raison était tout simplement que son père les aurait probablement tués s'ils avaient osé laisser vagabonder leurs regards sur elle donc n'étant pas suicidaire ils s'en étaient soigneusement abstenu. Tout ça avait changé depuis qu'elle vivait ici. Non seulement les hommes la regardaient mais en plus on ne cessait de lui répéter qu'elle était belle, aussi bien les hommes que les femmes et cela était complètement nouveau pour la jeune fille. Mais aucun regard n'atteignait l'intensité de celui de son mari. Les autres hommes la regardaient certes mais par respect envers Yanstoam ces derniers évitaient de laisser leurs regards vagabonder trop loin. Elle se sentait donc mal a l'aise chaque fois que le regard de son mari se posait sur elle et elle ne pouvait s'empêcher de frémir en songeant aux pensées, surement perverses vues sa nature débauchée(enfin pour elle...), qu'il devait avoir sur elle en ce moment. Après avoir fait remarquer sa présence ce dernier s'assit à côté d'elle sur le banc de pierre, à distance respectable cela dit et s'éclaircit la gorge.

-  Dernièrement, vous me semblez pâle, mon épouse. Êtes-vous souffrante et éviteriez de me le dire? Je sais que nos relations sont... compliqués. Mais si vous êtes malade, vous devez m'en faire part, que je communique avec mon médecin.

Elle se figea en entendant ses paroles. À sa grande surprise elle baissa les yeux et se mit à rougir comme une écolière ce qui ne lui arrivait pratiquement jamais. Elle se voyait maintenant face à ce moment fatidique où elle devrait annoncer la nouvelle de sa...son état a son époux. Comment réagirait-il ? Serait-il content ? Triste ? Plus tard serait-il un bon père pour son enfant ? Et si c'était une fille . L'aimerait-il quand même ? Elle savait maintenant après quelques mois passer au manoir que l'attitude désastreuse de ses parents était exceptionnelle et que la plupart des parents du royaume ne traitaient pas leurs enfants, surtout leurs filles, comme cela. Mais elle savait aussi qu'elle vivait à Perle et que la naissance d'une fille dans ce royaume pouvait parfois être très mal vu par le part et la famille. Ces derniers se vengeaient donc sur la mère et son enfant en les maltraitant et en les blâmant pour quelque chose pour laquelle elles n'étaient absolument pas responsables. Mais bon elle ne pouvait se défiler parce que très bientôt elle ne pourrait absolument plus cacher sa grossesse et elle avait comme l'intuition que Yanstoam n’apprécierait pas vraiment cette petite cachoterie. Inutile d’aggraver encore la situation entre eux deux non ? Et puis peut-être serait-elle enfin libérée de la pression du devoir conjugal après cela, ce qui signifiait au moins une sainte paix pendant environ neuf mois minimums pour la jeune fille. Elle prit donc son courage à deux mains et elle annonça la nouvelle en essayant de ne pas trop bafouiller ou rougir.

- Non je ne suis pas malade...pas du tout....c'est que.....enfin......je crois que......je crois que je suis.....enfin........je suis peut-être enceinte.....

Voilà c'était dit, il ne restait plus qu'à attendre la réaction de son mari.
Revenir en haut Aller en bas
Fraghstoam
Assassin apothicaire
avatar

Messages : 105
Date d'inscription : 01/06/2015

Feuille de personnage
Âge: 51
Race: Humain-Elfe
Âme soeur: Sibylle

MessageSujet: Re: Un heureux événement ?[PV:Yanstoam]   Mar 14 Juil - 10:58

Dès qu'elle se figea, il se dit que ça y était, elle était malade et ne voulait pas le lui avouer. Pourquoi? De quel mal pernicieux pourrait-elle souffrir? Peut-être était-ce contagieux et que c'était là la raison de son silence! Il se retint de grimacer. Puis il la vit piquer du nez, ses cheveux couvraient une partie de son visage mais il vit clairement qu'elle rougissait sévèrement. Il fronça les sourcils. Il ne comprenait rien à rien. Elle rougissait comme une vierge! Il ne lui avait rien dit de cru ou de vulgaire, il avait pris soin des mots qu'il avait employé, il n'y avait là rien de blessant ou de troublant. Pourquoi rougissait-elle de la sorte?

Peut-être parce qu'elle était maintenant confrontée à lui et qu'elle devrait lui avouer ce qui la tracassait? Ou pire, peut-être cherchait-elle quel mensonge lui dire et qu'il l'avait trouvé en flagrant délit, et elle cherchait maintenant quoi lui faire avaler. Il n'était pas sot, il le saurait si elle lui mentait. Du moins... il l'espérait. Avait-il épousé une grande menteuse? Dans ses souvenirs, elle avait toujours été très honnête dans sa froideur et ses regards haineux. Son esprit se perdait en conjoncture plus idiotes les unes que les autres. Ne pouvait-elle pas lui répondre plutôt que de baisser les yeux de la sorte?

Elle semblait être replongée dans de profondes pensées. Il s'agita un peu sur son siège. Avait-elle réellement quelque chose à lui cacher et cherchait à trouver comment se défaire de lui? Peut-être prévoyait-elle de le quitter? Tant qu'ils seraient mariés, il ne le permettrait pas! Il se rembrunit. Il irait la chercher au bout du monde s'il le fallait, ils étaient mariés et elle ne s'enfuirait pas. Son père serait si déçu de lui qu'il craignait de se faire renier. On lui avait donné une épouse, c'était à lui d'en prendre soin, mais c'était si difficile! Parfois il la serrerait dans ses bras, parfois il lui indiquerait la porte et serait même prêt à lui donner le coup de pied qu'il faut pour la faire sortir.

Soupirant, il s'apprêtait à lui demander de lui faire confiance et de se confier, mais elle le devança en bafouillant beaucoup et en évitant son regard qu'il posait sur elle, insistant. « Non je ne suis pas malade...pas du tout....c'est que.....enfin......je crois que......je crois que je suis.....enfin........je suis peut-être enceinte..... » Il cligna des yeux, eut un recul de la tête, ouvrit la bouche et la referma. Elle bafouillait et marmonnait, peut-être avait-il seulement mal compris. Il secoua la tête, ouvrit la bouche et la referma à nouveau.

Soudain conscient d'avoir l'air d'un poisson, il se ressaisit et tendit doucement la main pour lui prendre le menton, d'une main douce mais ferme, pour la forcer à le regarder. Lorsqu'il put enfin capturer son regard, il articula, clairement : « Aies-je bien entendu, mon épouse? Vous êtes enceinte? » Ses yeux la scrutait jusqu'au fin fond de son âme, pour essayer d'y lire la vérité. Il y voyait surtout une profonde gêne et même un peu de crainte. Il plissa les yeux, lui donnant un air plus sévère qu'il ne l'aurait voulu, il voulait seulement lui faire voir qu'il prenait le sujet au sérieux et qu'il ne voulait pas de plaisanterie. « Si c'est une plaisanterie, sachez que ce n'est pas amusant. Dites-moi clairement, Lavande. Êtes-vous enceinte? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un heureux événement ?[PV:Yanstoam]   Ven 24 Juil - 15:33

L'expression de son mari lorsqu'elle lui avait annoncé la nouvelle la laissa perplexe pendant un bon moment. Il avait l'air sincèrement surprit de ce qu'elle venait de lui dire, certes elle avait imaginé plusieurs réactions possible a l'annonce de la nouvelle mais la surprise n'en faisait pas partie. Ensuite semblant se rendre compte qu'il devait avoir l'air un peu bête avec la bouche grande ouverte comme cela il recomposa son visage et afficha une expression plus neutre. Ensuite alors qu'elle ne s'y attendait pas du tout son mari lui prit délicatement le menton pour la forcer a le regarder dans les yeux et lui demanda d'une voix douce si elle avait dit la vérité. Lavande fut tellement surprise par ce geste d'affection inattendu qu'elle ne songea même pas a le repousser, de plus elle n'était toujours pas certaine de savoir comment Yanstoam considérait la nouvelle de sa grossesse puisque ce dernier semblait avoir du mal a y croire. D'ailleurs elle aussi avait un peu de mal a y croire même si les symptômes qu'elle ressentait ne permettait aucun doute. Cela serait sans doute plus clair pour elle lorsque son ventre commencerait a s'arrondir et qu'elle commencerait a pouvoir sentir bouger le petit être qu'elle portait en elle. Mais ce qui la surprenait le plus était sans doute le fait que malgré qu'elle ait été mariée de force, malgré le fait qu'elle n'avait jamais désiré cette grossesse, malgré le fait même qu'elle n'était même pas certaine de vouloir devenir mère si tôt elle aimait malgré déjà cet enfant d'un amour inconditionnel alors même qu'elle doutait encore de son existence. Elle savait qu'elle voulait mener cette grossesse a terme, elle savait qu'elle voulait connaître la joie de tenir son bébé pour la première fois dans ses bras et en même temps elle était terrifié car elle savait que les mois a venir seraient la source de nombreux bouleversements dans son corps et son âme et qu'une fois l'enfant là ce serait une très grande responsabilité qu'elle devrait supporter car elle devrait l'élever et l'éduquer. En plus elle n'était même pas certaine que Yanstoam soit un père présent pour son enfant elle craignait donc de devoir faire face seule a cette responsable et elle doutait posséder a seulement quatorze ans de la maturité nécessaire pour y faire face. Elle ne s'était jamais sentie aussi jeune...Lorsque son mari lui demanda si tout cela était une plaisanterie elle ouvrit la bouche pour y répondre quand soudainement une violente nausée la pris. Se dégageant brusquement de son époux elle se leva et se précipita vers un coin du jardin en craignant de renvoyer son petit-déjeuner mais heureusement après être rester quelques secondes pliées en deux une main sur son ventre et une autre devant sa bouche a déglutir violemment la nausée passa et la pauvre Lavande put garder son petit-déjeuner dans son estomac. Se sentait gêné devant cette réponse plus qu'éloquente a la question de son mari elle se tourna vers lui et essaya de lui sourire timidement.

- Euh....oui je suis bien enceinte....je crois que c'était assez éloquent d'ailleurs....

Puis reprenant un air sérieux elle décida de poser franchement les questions qu'elle voulait poser à son mari.

- Je me demandait....serez vous un bon père pour cet enfant ? Je veux dire je ne vous connait pas vraiment et je sais que beaucoup d'homme ne s'implique pas auprès de leurs enfants et j'ai peur...j'ai peur de devoir affronter cette épreuve toute seule.....non pas que je ne veuille pas de cet enfant ou que je ne l'aime pas bien au contraire....c'est juste que....je ne me sens pas prête a être mère...

Puis baissant la tête et prenant une expression triste sa voix sembla se briser quand elle reprit la parole.

- Quand je vivait avec mes parents je n'ai jamais vraiment été aimé par eux.....c'est que voyez vous pour eux le fait que je soit née femme était un déshonneur et ils ne me l'ont jamais pardonné....comme si c'était ma faute...alors c'est pour ça que je voudrais vous poser une autre question.....Si cet enfant devait s'avérer être une fille l'aimeriez vous quand même ? Ou du moins serez vous fâché après moi ? Parce que je sais que certains hommes, et pas seulement dans ma famille, réagissent très mal a la naissance d'une fille et ils s'en prennent après a leur épouse. La belle famille aussi peut parfois mal accepté la naissance d'une fille.....ont est a Perle a près tout, être une femme ici n'est pas vraiment une sinécure.....mais si vous devez être ce genre de père je ne vous demande qu'une chose....S'il vous plait ne vous en en prenez pas a ma fille ! Si vous devez être fâché après quelqu'un que ce soit envers moi et personne d'autre ! Je ne supporterait pas que l'ont fasse du mal a mon enfant...

Mais pourquoi lui avait-elle dit tout ça ? Elle aurait pu se contenter de demander si avoir une fille le dérangerait ou non et passer sur les détails. Mais il avait fallu qu'elle s'étende et se confie a lui sur des choses qu'elle n'avait jamais dites a personne. Était-ce son état qui la rendait aussi bavarde ? Après tout il était encore un inconnu pour elle il n'avait pas a connaître des détails aussi intimes, et douloureux, sur sa vie. Que penserait il d'elle après ça ?
Revenir en haut Aller en bas
Fraghstoam
Assassin apothicaire
avatar

Messages : 105
Date d'inscription : 01/06/2015

Feuille de personnage
Âge: 51
Race: Humain-Elfe
Âme soeur: Sibylle

MessageSujet: Re: Un heureux événement ?[PV:Yanstoam]   Mer 19 Aoû - 13:42

C'était un sujet sur lequel il ne plaisantait pas. Scrutant son visage, ses yeux, cherchant à percer son âme, il voulait voir, il voulait savoir. Pourrait-elle lui faire ce sale tour? Se prétendre enceinte pour le narguer? Pour rire de lui? Savait-elle que c'était là, la seule raison de leur mariage? La descendance? Il n'avait pas été fait duc pour rien. Son père attendait de lui qu'il lui montre un héritier avant sa mort. Il ne pouvait que s'exécuter, bien que son épouse soit très jeune, et cela le rebutait légèrement que cela se produise ainsi. Mais toujours est-il que cet enfant était très attendu. Il pourrait alors délaissé ses devoirs conjugaux au lit, pour un moment du moins, jusqu'à ce que la nécessité revienne, ou le besoin...

La surprise qu'il voyait dans son regard pouvait s'interpréter de différente manière, mais il mit cela sur le compte qu'il lui avait pris le menton, ce qu'il ne faisait pas souvent. Plein d'émotions passaient par ses yeux. De la peur, de la joie, des doutes. Mais aucune animosité ni mesquinerie. Elle sembla s'apprêter à lui répondre, quand soudain, elle se dégagea de lui et se précipita plus loin, où elle fut prise d'une violente nausée. Il grimaça et détourna son regard le temps qu'elle finisse. Elle ne pouvait pas avoir provoquer cela. Il n'y avait aucun doute. Il fut pris à la fois par la joie et la crainte.

Enfin, il aurait cet enfant qu'il attendait. Mais en même temps, cette jeune fille allait devenir maman, et il s'inquiétait qu'elle ne le laisse pas s'occuper de l'enfant comme un père se le doit. Il se leva pour s'approcher quand il entendit que la nausée s'était calmée. Il hésita un instant, la main en l'air, voulant la lui poser entre les omoplates comme réconfort, mais ne sachant comment elle réagirait, il abaissa son bras. Elle se tourna vers lui, il recula d'un pas pour garder la distance d'un bras entre eux, et, avisant son air gêné, il afficha lui même un regard attendri devant l'éloquence des événements. Elle fit un petit sourire et lui dit « Euh....oui je suis bien enceinte....je crois que c'était assez éloquent d'ailleurs.... » Il hocha la tête en lui souriant en retour, se voulant conciliant.

Lavande afficha soudainement un air très sérieux et il se demanda ce qui pouvait bien la taraudé ainsi. Il la laissa parler. « Je me demandait....serez vous un bon père pour cet enfant ? » Il fronça les sourcils. Que voulait-elle insinuer là? « Je veux dire je ne vous connait pas vraiment et je sais que beaucoup d'homme ne s'implique pas auprès de leurs enfants et j'ai peur...j'ai peur de devoir affronter cette épreuve toute seule... » Il s'adoucit légèrement. C'était des craintes toutes naturelles, sans doute, pour une enfant comme elle qui avait du grandir si vite. « ...non pas que je ne veuille pas de cet enfant ou que je ne l'aime pas bien au contraire....c'est juste que....je ne me sens pas prête a être mère... »

Elle baissa la tête, et il vit la tristesse qui peignit soudain ses traits. Il aurait voulu la réconforter, il se sentait soudainement un élan d'affection lui saisir les tripes, mais il n'osait pas, de peur qu'elle le repousse et qu'elle cesse d'exposer ses craintes. C'était sans doute la première, ou non, la troisième, conversation qu'ils avaient qui avait un minimum de signification pour l'un comme l'autre. « Quand je vivait avec mes parents je n'ai jamais vraiment été aimé par eux.....c'est que voyez vous pour eux le fait que je soit née femme était un déshonneur et ils ne me l'ont jamais pardonné....comme si c'était ma faute... » C'était d'un ridicule incroyable! Il comprenait mieux alors sa façon d'agir avec lui. Malgré elle, elle le voyait sans doute comme quelqu'un de supérieur et se récriait de son autorité. Mais ici, être femme n'était pas un crime! Au contraire! C'est elles qui apportaient la vie aux vaillants hommes de Perle.

« ...alors c'est pour ça que je voudrais vous poser une autre question.....Si cet enfant devait s'avérer être une fille l'aimeriez vous quand même ? Ou du moins serez vous fâché après moi ? » Si elle l'avait regardé, elle aurait vu en ce moment que jamais Yanstoam ne lui ferait du mal, à elle ou à leur fille. Il serra les poings dans son dos, se retenant de la secouer et de lui faire comprendre qu'il n'était pas son père, qu'elle ne serait jamais puni, elle ou leur descendance d'être de sexe féminin. Tout autant qu'il avait envie de la serrer contre lui et de lui dire que tout cela était fini, qu'ici elle ne subirait rien de cela. « Parce que je sais que certains hommes, et pas seulement dans ma famille, réagissent très mal a la naissance d'une fille et ils s'en prennent après a leur épouse. La belle famille aussi peut parfois mal accepté la naissance d'une fille.....ont est a Perle a près tout, être une femme ici n'est pas vraiment une sinécure.....mais si vous devez être ce genre de père je ne vous demande qu'une chose....»

Il l'écouta attentivement, ses bras revenants ballottés le long de son corps, hésitant entre la peur d'un recul et l'envie de lui offrir son épaule. « S'il vous plait ne vous en en prenez pas a ma fille ! Si vous devez être fâché après quelqu'un que ce soit envers moi et personne d'autre ! Je ne supporterait pas que l'ont fasse du mal a mon enfant... » Il soupira. Jamais il ne leur ferait du mal. Décidant de céder, il avança d'un pas et entoura ses frêles épaules de ses bras, l'attirant doucement dans le creux de son épaule. La joue contre ses cheveux, il lui répondit, d'une voix douce : « Jamais cela ne sera un crime chez moi, que d'être une femme. Personne ici ne vous persécutera pour ce que vous êtes, et si cela devait se produire, cette personne sera punie comme il se doit. Jamais cet enfant ne souffrira d'un manque, quel qu'il soit. »

Ne laissant qu'un bras autour de ses épaules, il la força doucement, gentiment, à retourner s'asseoir sur le banc, où il s'agenouilla devant elle, prenant ses mains et cherchant son regard. Quand leur yeux se croisèrent, il poursuivit. « Peu importe ce que votre père, ou votre mère, vous ont appris sur la honte que vous portez sur vos épaules, vous pouvez laisser tomber ce voile ici, dans ces murs qui sont les nôtres. Cet enfant portera mon nom, et avec lui l'honneur d'une noble famille qui respecte chacun de ses membres, homme ou femme, adulte ou enfant. Vous portez mon sang en vous désormais, mon épouse. Il serait temps que vous preniez le temps de connaître les us et coutumes qui s'y rattachent. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un heureux événement ?[PV:Yanstoam]   Dim 30 Aoû - 17:14

- Jamais cela ne sera un crime chez moi, que d'être une femme. Personne ici ne vous persécutera pour ce que vous êtes, et si cela devait se produire, cette personne sera punie comme il se doit. Jamais cet enfant ne souffrira d'un manque, quel qu'il soit.

Son premier réflexe lorsque Yanstoam l'avait prise dans ses bras fut de se dégager le plus rapidement possible mais ses paroles murmurer doucement a son oreille la prit tant au dépourvu qu'elle resta figer pendant un moment. Elle ne résista donc pas lorsqu'il la ramena au banc et lorsqu'il la fit asseoir avec douceur, puis la regardant droit dans les yeux il acheva de la déconcerté.

- Peu importe ce que votre père, ou votre mère, vous ont appris sur la honte que vous portez sur vos épaules, vous pouvez laisser tomber ce voile ici, dans ces murs qui sont les nôtres. Cet enfant portera mon nom, et avec lui l'honneur d'une noble famille qui respecte chacun de ses membres, homme ou femme, adulte ou enfant. Vous portez mon sang en vous désormais, mon épouse. Il serait temps que vous preniez le temps de connaître les us et coutumes qui s'y rattachent.

Jamais dans ses rêves les plus fous elle n'avait pu seulement oser imaginer rencontrer un homme pareil. Jusqu'à maintenant sa vision des hommes étaient ceux d'oppresseurs qui détestaient les femmes et les martyriseraient parce que c'était le seul genre d'homme qu'elle n'avait jamais connu de toute sa courte vie. Elle ne parlait pas seulement de son père mais de tout les hommes qui faisaient partie de son entourage et qui lui avait montrer et ce a de multiple reprise ce qu'ils pensaient des femmes. Elle n'avait jamais songé que ce n'était pas tous les hommes qui pensaient ainsi et que certain non seulement traitai bien les femmes mais en plus les voyants comme des êtres humains a part entière et non de simple machine a bébé. Elle fut si soulagé et si déboussoler par le comportement complètement inattendue de son mari que sans qu'elle ne puisse le contrôler elle se jeta dans ses bras et le serra bien fort contre elle. Jamais sa poitrine musclé ne lui avait sembler aussi rassurante et jamais ses bras forts ne lui avait sembler aussi accueillant. A sa grande surprise elle se découvrit une faim qu'elle croyait avoir oubliée, voire même vaincue a force de l'ignorer mais qui ne l'avait en réalité jamais réellement quitter. Celle d'une petite fille désespérément en manque d'amour et qui bien qu'elle eu fait tout son possible pour se faire aimer de ses parents n'avaient jamais réussi a obtenir leurs amours. Elle s'en était même senti pendant bien des années coupable car elle se disait que si ses parents ne l'aimaient s'était entièrement de sa faute et qu'elle n'avait qu'à être plus gentille et obéissante avec eux. Maintenant adulte, car oui tous les évènements que Lavande avait vécu dans sa courte vie l'avait fait devenir une femme adulte et mature bien plus tôt que les autres jeunes filles, elle savait qu'elle n'était en rien coupable et que rien de ce qu'elle n'aurait pu faire aurait changer la situation. A part devenir un homme bien sûr mais ça s'était évidemment impossible. Elle fut donc très surprise de découvrir cette faim qui contrairement a ce qu'elle croyait ne l'avais jamais quitter et qu'elle avait été bien plus gravement blessée qu'elle ne l'avait cru au premier abord. Se rendait soudainement compte qu'elle avait été bien injuste avec Yanstoam qui pourtant ne lui avait jamais fait aucun mal elle leva les yeux vers lui et lui dit un peu honteuse.

- Je crois.....je crois que je vous ai mal jugé après tout....

Et c'est alors qu'elle l'embrassa, qu'elle l'embrassa vraiment, pour la première fois, c'était un baiser a la fois tendre et tendre et jamais elle n'avait pu seulement songer qu'un baiser pouvait être aussi merveilleux. Elle l'avait déjà embrassé mais ce n'était pas de vrais baisers, c'était des baisers de façade, des baisers que toute femme se devait de donner a son époux, afin de faire croire aux autres qu'ils s'aimaient alors que c'était faux, personne n'était tombé dans le panneau d'ailleurs, mais elle se rendait compte maintenant que cela n'était pas de vrai baiser, que les vrais baisers étaient celui qu'elle était en train de partager en ce moment même avec Yanstoam, et alors qu'elle s'éloignait de lui soudainement, a la fois honteuse et effaré de son audace, une pensée complètement folle lui vint a l'esprit. Et si finalement ce mariage pouvait fonctionner pour elle et Yan ?
Revenir en haut Aller en bas
Fraghstoam
Assassin apothicaire
avatar

Messages : 105
Date d'inscription : 01/06/2015

Feuille de personnage
Âge: 51
Race: Humain-Elfe
Âme soeur: Sibylle

MessageSujet: Re: Un heureux événement ?[PV:Yanstoam]   Mar 1 Sep - 20:18

Yanstoam fut triste de voir comment tout cela bouleversa sa femme. N'y avait-il donc jamais personne qui fut doux avec elle? Amical? Il commençait soudain à comprendre l'ampleur du cas particuliers qu'il avait devant lui. Contre toute attente d'ailleurs, elle lui sauta dans les bras, autant qu'on peut sauter lorsqu'on est assis. Il referma ses grands bras sur ses frêles épaules et serra ce petit corps contre le sien, conscient de sa très grande fragilité qui lui était tout à coup dévoilée.

Elle leva les yeux vers lui et il plaça sa main sous son menton en coupe, lui caressant la joue du pouce. « Je crois.....je crois que je vous ai mal jugé après tout.... » sa petite voix toute honteuse le fit sourire, il s'apprêta à lui répondre mais n'en eut pas le temps, elle s'avança rapidement vers lui et l'embrassa, il fut surpris mais réagit rapidement, ne voulant pas perdre ce moment, et l'embrassa tendrement en retour. Une chaleur se diffusa rapidement dans son corps et il coula son deuxième bras dans le creux de ses reins pour l'attirer plus près de lui.

Ne voulant pas la brusquer, il se fit doux et tendre, conscient qu'elle cherchait du réconfort. Il se fit donc le plus aimant possible, ignorant qu'en fait, au fond de lui, c'était le plus qu'il n'aurait jamais. Brusquement, elle se détacha de lui et il put voir, à son regard, qu'elle était honteuse et effrayé de son geste, et il s'en amusa. Il se retint de rire un peu. Il l'avait encore un peu dans ses bras, elle était près de lui, et ne s'était pas enfui. C'était un bon pas en avant. Même plusieurs pas.

Du coup, il n'osait plus parler. Un silence s'installa. Puis, hésitant, il demanda : « Avez-vous penser à un nom? » Il la regarda dans les yeux. « Pour l'enfant, le bébé. » Elle était vraiment belle, toute perturbée qu'elle était. Il avait envie de la reprendre contre lui, et de la traîner jusque dans la chambre pour lui montrer qu'il n'y avait pas que de la haine entre les hommes et les femmes, mais il se retint. Elle avait besoin de temps pour apprendre, et cela n'allait certes pas être facile...!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un heureux événement ?[PV:Yanstoam]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un heureux événement ?[PV:Yanstoam]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [UPTOBOX] Un Heureux événement [DVDRiP]
» Fêtons l'heureux événement de Bertrand et Luna (LIBRE)
» Pourquoi les hommes sont-ils heureux ?
» Entraînement d'orientation
» Wouyyyyyyy Le premier ministre Bellerive ''heureux'' de l'issue des élections

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Émeraude :: Archives :: Archives du premier forum :: RPs d'Enkidiev-
Sauter vers: