Forum RPG médiéval-fantastique inspiré de la série Les Chevaliers d'Émeraude d'Anne Robillard
 

Partagez | 
 

 Rorkir le capitaine pirate. (finit)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Rorkir le capitaine pirate. (finit)   Ven 31 Juil - 20:09

Informations personnelles

Nom : falout
Prénom : Rorkir
Surnom : Capitaine
Âge : 23 ans
Sexe : Homme
Race : Humain

Informations physiologiques et psychologiques Comment me décrire.... J'ai appris à être très cruelle, très sadique, bref, j'ai appris à me battre jusqu'à la mort, à ignorer la douleur et surtout à placer les intérêts de mon équipage avant les miens. Bien sûr j'ai appris tous ça, mais je garde une petite partie de moi qui rêve de gloire et de conquête. Je ne suis guère fou, je sais très bien que je ne serais jamais roi, mais je pourrais au moins prouver mes aptitudes au combat. Je n'es pas réellement d'ami , donc j'ai rapidement appris à me débrouiller seul dans ce que j'entreprenais. Ma confiance est certes dure à gagner.... même très dure, mais une fois gagné, je peu devenir un formidable allier.

Physique : C’est alors qu’une ombre descendit du mat, révélant ainsi mon corps en sueur après une dure journée de travail. La mer travaille mon sens de l’équilibre ainsi que ma concentration. Non pas que j’ai la grosse tête, quoi que peu, mais mes cheveux corbeaux plaqués sur ma tête, attaché en queue de cheval peuvent me rendre aussi séduisant, qu’effrayant. Lorsque mes yeux se poseront sur vous, c’est alors que vous serez confronté à une question qui est toujours resté sans réponse; sont-ils vert émeraude ou vert-brun? Nez cassé à plusieurs reprises, mais rien de visible. Mes lèvres, outils de bonheur aux femmes, sortent autant de belles promesses de vie future que des menaces sans limite à mes adversaires. Je suis le Yin et le Yang. Le parfait mélange de bon et de mauvais, et par là, je ne parle que de mes habits. Chemise blanche et pantalon noir, plusieurs lames cacher sous les plis des tissus qui m’habille.
Signes particuliers : Aucun
Caractère :
Faiblesse(s)/phobie(s) : Les requins
Orientation sexuelle : Au femme
Capacités : Maîtrise des sabres.

Talent(s) / Compétence (s) : Épéiste et meneur d'homme.
Pouvoir(s) : Aucun

Informations sociales

Royaume d'origine : Zénor
Royaume de résidence : Zénor
Relation/Famille/Clan :  La Coalition de Gavran

Informations historiques

Histoire :
  La mer, ma mère, m’a porté durant près de trois-quarts d’une année. Dans l’eau, je me sentais à ma place, mais bientôt, le monde fera une place pour ma venue. Je ne me surclasse pas, mais mon amour de l’eau et des cycles, il doit bien y avoir une place pour moi! Par cycle, je sous-entends bien sûr le cycle de l’eau, les marées et des tempêtes. Parlant de tempête, c’est une tempête qui m’a montré la voie à prendre. Ma mère gérait une auberge près de la côte de Zénor. Des tempêtes, il y en avait tous les mois. Mais pourquoi cette fois-ci fut différent? J’étais parti à la pêche avec mon père. Le ciel était d’un bleu azure, l’océan calme et en quelque minutes, les nuages nous avaient encerclés, le vent soufflait direction opposé à là où nous voulions aller. Mon père me regarda et m’embrassa le front avant de serrer les voiles avant que le vent nous éloigne encore plus de la côte. Je ne savais pas comment réagir; que se passait-il? Pourquoi mon père semblait-il si inquiet alors que la tempête s’approchait rapidement? Avait-il peur de l’océan? Sans l’océan, je me sentais perdu. C’était grâce à lui si nous pouvions vivre, alors pourquoi mon père avait peur? La tempête faisait rage, mon père me gardait près de lui, les vagues passèrent sur le pont et retournait à la mer. Moi, j’étais content d’être au milieu de ce spectacle de lumière et d’eau. Le bateau tanguait dangereusement déjà lorsque je me suis levé, poussé par le destin vers ma place. Le vent avait tournée et se dirigeait vers les côtes. Je coupais les fils qui retenait les voiles et ceux-ci s’ouvrir rapidement, nous propulsant vers chez nous. Je me tournais vers mon père qui avant prit place à la barre et c’est alors qu’une vague me ramassa. J’avais huit ans lorsque la mer à essayer de me ramener à elle pour la première fois. Je fus sauvé même pas vingt minutes après ma chute par un autre bateau de pêche qui appartenait à mon père. Je savais que cette vie était fait pour moi.

  Je quittais mes parents pour la première fois à mes seize ans où je partie faire une quête personnelle. Une quête, une aventure ou une expérience, je m’aventurais seul sur le bord de l’eau, je me nourrissais de ce que je trouvais. Après deux ans où je longeais le long de la côte, un navire en bonne état s’offrit à moi par un village affamé. Je pris avec moi de jeunes gens fort et parti loin de la côte. La pêche fut excellente. Ils m’offrirent le navire en guise de remerciement. Depuis, le Prédateur m’appartient et j’en prends soin. Bien que celui-ci fut devenu ma résidence même, j’ai n’empêche un autre bateau pour mes séances de pêches. Lorsque je dis que ma mère est la mer, je veux dire que c’est là que repose ses cendres. Mon père est encore en pleine santé et nous nous faisons souvent compétition dans nos prises. Je gagne, mais le mérite revient avant tout de l’emplacement.

  La deuxième fois que j’ai failli mourir, la place que je croyais avoir à changer. Mon navire, après une journée de pêche peut fructueuse se firent attaqués. Non pas par d’autre bateau de pêche, ni même par la marine, mais par leur ennemis les pirates. Je sortis rapidement mon sabre et je protégeais mon navire contre ses attaquants. Les combats furent sanglants, les chances que j’avais de rester en vie devenait de plus en plus minces lorsque j’entendis :

-Attrapper le moi vivant!

Je me réveillais sur ce bateau, ma tête tournait et j’avais mal au cœur. Les salauds! Je me relevais rapidement et je découvris que je n’avais plus mon sabre. Le sabre que ma mère m’avait demandé de redonner à mes enfants. Je serrais les poings et j’essayai de défoncer la porte qui me retenait prisonnier de ma chambre. Peu après, le capitaine du navire, en a jugé par ses habits, tenait mon sabre entre ses mains et l’examiner. Il me regardait et je fronçais les sourcils. De mes parents, je n’avais jamais vraiment compris pourquoi je ressemblais si peu à ma mère et encore moins à mon père. Cet homme devant moi, avait un petit quelque chose de familier. Je regardais à sa ceinture et je remarquai un sabre quasi identique au mien. L’homme me lançais ma lame en souriant;

-Bienvenue chez toi fiston…

Fonction : Capitaine de la coalition.

Informations Hors-Jeu:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Rorkir le capitaine pirate. (finit)   Lun 3 Aoû - 0:14

Finit Smile
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Rorkir le capitaine pirate. (finit)   Ven 21 Aoû - 12:04

Un peu de retard, désolé.

Bon, pour ce qui est de l'orthographe, c'est déjà mieux, pour la mise en page aussi, mais y'a encore un pu de travail.
Fais attention, des fois tes phrases n'ont ni queue ni tête.

Après deux trois détails sont plutôt exagérés mais passons. Et pour ce qui est de la marine, il n'y en a pas en jeu x)

Mais je te valide, fais juste attention en rp.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Rorkir le capitaine pirate. (finit)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Rorkir le capitaine pirate. (finit)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Skuka Angelica (Capitaine Pirate d'Armada)
» Présentation d'Echo [Capitaine pirate du Prométhée]
» Carnet de voyage d'un capitaine Pirate
» Nalim, Le Corbeau d'Umbar
» Nouvelle place de capitaine pirate disponible (le retour)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Émeraude :: Archives :: Archives du premier forum :: Présentations-
Sauter vers: