Forum RPG médiéval-fantastique inspiré de la série Les Chevaliers d'Émeraude d'Anne Robillard
 

Partagez | 
 

 An orc, a wolf and a princess, that can only go wrong [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: An orc, a wolf and a princess, that can only go wrong [Terminé]   Mer 17 Fév - 11:49

Ce jour-là, Aemi était en panne d'inspiration. Elle voulait composer une nouvelle mélodie. C'était bien beau jouer de la musique, mais elle se devait aussi de la composer et soudainement, il y avait le vide intersidéral dans son esprit. Plus rien. Avec la mort de son père, sa mère qui s'isolait de plus en plus, elle se sentait si déprimée qu'elle n'arrivait plus à penser clairement. Chaque membre de sa famille, ses six frères et soeurs, réglaient les choses à leur façon et elle, la petite dernière, se retrouvaient un peu laisser à elle seule. Heureusement, elle avait Yahto et Douhbée, ses deux bons amis, pour traverser ces dures épreuves.

Mais là, c'était le vide, et elle devait changer d'air, ce n'était plus vivable au château. Elle n'en pouvait tout simplement plus. Elle avait besoin de calme, de tranquillité. Elle voulait retrouver sa sérénité, sinon son esprit se troublait et elle ne pensait plus clairement. Ainsi, ce matin là, après avoir déjeuner aux cuisines accompagnés de son fidèles compagnon lycan, elle demanda à une domestique d'avertir son aînée, Marian, la reine, qu'elle sortait dans les bois ornant le château afin de se ressourcer, accompagnée de son garde du corps, Yahto. Ceci fait, elle demanda à ce qu'on fit seller son cheval et retourna à sa chambre pour se préparer et demanda à Yahto d'aller s'habiller et se préparer lui aussi pour une journée entière dans les bois. « N'oublie pas des provisions pour le dîner aussi! »

Sans le chercher ou l'attendre, lorsqu'elle eut sa tunique de monte, pantalon et chemise, pas de jupe, merci divin Parandar! Elle se dirigea à l'écurie et entreprit de vérifier que sa monture était bien seller. Les provisions étaient dans des sacoches et tout ce dont elle aurait besoin y était. Elle accrocha son violon à un harnachement spécialement conçu qu'elle hissa sur son dos, puis entraîna sa monture dans la cours à l'extérieur. Fidèle au poste, Yahto l'y attendait. À pied. Comme à son accoutumée, il allait courir à côté d'elle. Elle lui sourit et il l'aida à monter en selle -il faut dire qu'Aemi, à douze ans, était plutôt petite et son cheval bien que pas très grand, n'était pas un poney.

Temperance n'était pas pressée, rien de surprenant après tout, alors elle demanda à son cheval de commencer la cadence au pas et quitta tranquillement l'enceinte du château sans plus se presser. Lorsqu'ils furent en dehors et que les villageois se faisaient plus rare sur la route, elle se laissa aller à trotter, appréciant l'allure du cheval. Si elle voulait profiter des bois, elle devait tout de même y mettre de l'avant, car le petit trot, elle ne trottait pas rapidement, cela pourrait abîmer son violon, ne leur permettrait pas d'arriver avant au moins une heure. Elle donna donc l'ordre à la jument de partir au galop.

À ses côtés, le lycan courrait, bien entraîné, sans s’essouffler. La princesse avait essayer, maintes et maintes fois, de le convaincre de monter à cheval, mais il ne voulait rien savoir. De toute façon, sa présence rendait les chevaux mal à l'aise et il avait fallut désensibiliser longuement la petite Queency avant qu'elle accepte la présence de Yahto à ses côtés, courant ainsi comme un prédateur. Arrivés à l'orée des bois, elle ralentit considérablement l'allure, graduellement, jusqu'au pas. Lentement, ils s'enfoncèrent dans l'épaisse forêt. Lorsqu'ils furent assez creux au goût d'Aemi pour que l'odeur de la cité de lui brûle plus les narines, elle arrêta sa monture et sauta à terre.

Attachant solidement celle-ci à un arbre avec un noeud d'attache (Noeud très solide mais qu'il s'agit de tirer sur une extrémité pour que tout lâche), elle prit une grande inspiration et grimaça. « Ne trouves-tu pas que cela sent mauvais? » Elle eut un petit rire. C'était toujours moins pire que l'ambiance du château. Elle prit une plume, une encrier et un parchemin dans ses sacoches et s'installa sur un rocher couvert de mousse. Elle posa son encrier près d'elle et replia ses jambes pour poser le parchemin à plat dessus. Fermant les yeux, elle chercha l'inspiration. Puis, elle se dit qu'elle pourrait commencer par la mélodie, elle étira donc les jambes, gardant le parchemin dessus, et prit son violon.

Posant l'archet sur les cordes, elle entama une douce musique. Comme toujours, la puissance partit du centre de son corps et remonta en une magnifique vague pour se propulser dans sa musique. Chaque note revêtait la puissance magique de son pouvoir et détendait quiconque pouvait l'entendre, comme l'effet d'une douce vague apaisante. Les lavant de toutes peurs, les vidant de tout stress. Puis la musique s'interrompit brutalement. « À ton avis, si je voulais une mélodie qui inspirerait plus de joie, sur quelles notes pourrais-je jouer? Je trouves mes mélodies plutôt sinistres dernièrement... » Bien sûr, elle savait que Yahto n'était pas un expert en musique, c'était elle qui l'était. Elle posa son violon sur ses genoux, par dessus son parchemin, et prit une mine pensive.  


Dernière édition par Aemi le Jeu 21 Avr - 17:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Yahto
Soldat(e)


Messages : 78
Date d'inscription : 15/02/2016
Localisation : Pourquoi? Vous me cherchez?

Feuille de personnage
Âge: 27 ans
Race: Lycan
Âme soeur: Aemi, en quelque sorte

MessageSujet: Re: An orc, a wolf and a princess, that can only go wrong [Terminé]   Jeu 18 Fév - 20:50

Ses yeux étaient encore embrumés. Le lycan avait toujours du mal à se lever le matin et acceptait d’être matinal simplement pour faire plaisir à Aemi. Assit sur son tabouret à une table en cuisine, il croqua dans un bout de pain recouvert de confiture de fraises d’un air absent. C’était à peine s’il ne se rendormait pas, le visage directement dans son assiette. Aemi le connaissait sur le bout des doigts et acceptait bien ce moment de quiétude somnolente. Une promenade en forêt était au programme de la journée. La princesse avait besoin d’inspiration et l’immersion en nature était l’une des façons pour elle de s’évader, de faire le vide. Yahto ne s’en plaindrait pas. Il n’y avait rien au monde qu’il adorait plus que de passer du temps en forêt… mis à part passer du temps avec Aemi, évidemment.

La voix claire et douce de son amie retentit, ce qui sortit le garde du corps de sa torpeur. Elle somma à une servante d’aller informer la reine de leur départ imminent et demanda à une autre de faire sceller sa monture. Sans attendre plus longtemps, le lycan avala son dernier croûton de pain, secoua ses mains au-dessus de la table puis se leva. Il frotta rapidement ses yeux pour se réveiller complètement puis hocha de la tête lorsque la princesse lui demanda d’aller s’habiller et de rassembler des vivres pour la journée.

Il décocha un sourire à son amie, puis tourna les talons pour s’éloigner aux pas de course. Sa chambre se situait juste en face de celle d’Aemi. La pièce était minuscule et ne contenait qu’un lit, une petite commode et une minuscule table. Yahto s’en foutait royalement, il n’avait besoin de rien d’autre. Il lui arrivait même de sortir de ses appartements au milieu de la nuit pour grimper sur l’une des balustrades du château et dormir à la belle étoile… D’un mouvement rapide, il poussa la porte en bois et entra dans la minuscule pièce. Il ouvrit sa petite commode et en sorti un pantalon noir et prit une tunique couleur forêt… et hésita. En général, il se contentait de se balader en pantalon puisque de toute façon, il finissait toujours par se changer en bête et passait le plus clair de son temps sous cette forme. Il détestait la texture du tissu sur sa peau et se sentait toujours coincé dans des vêtements… sans parler du fait qu’il avait toujours chaud! En fait, Yahto n’avait aucune pudeur. Pour lui, se promener nu comme un ver n’était rien d’autre que totalement naturel. Toutefois, le défunt roi Virtuas lui avait appris (non sans le gronder à quelques reprises) qu’il était franchement inconvenant de se balader en tenue d’Adam devant les gens au château. Mais ils allaient en forêt… Poussant un soupir, le lycan changea de pantalon et enfila le morceau de vêtement vert forêt pour finalement attacha une ceinture à sa taille. Il ne pouvait pas se permettre d’être inconvenant, au cas où ils rencontreraient des gens sur leur route.

Une fois vêtu, il revint vers les cuisines. Dès qu’il rentra dans la pièce, Rosalya, la cuisinière, l’incendia du regard. Yahto se contenta de lui faire son plus beau sourire et lui demanda de quoi subsister l’espace d’une journée. Cette femme le détestait. Pourquoi? Parce qu’il passait son temps à rôder aux cuisines pour voler des tartes ou autres petites douceurs. Rosalya était travaillante et contrôlait ses employés d’une main de fer. Voir ce cabot rôder autour (parce qu’il se pointait normalement toujours sous sa forme à fourrure) la rendait folle… il se jouait constamment d'elle et mettait des poils partout! Néanmoins, cette fois, elle obtempéra puisque les ordres venaient directement de la princesse.

Une fois sa besogne terminée, il remit les sacs plein de nourriture à la palefrenière afin qu’elle installe le tout sur la monture d’Aemi, puis sortit de l’écurie, histoire de ne pas faire paniquer les chevaux outre mesure. Les destriers détestaient littéralement lycan… en fait, il était probable que ceux-ci sentaient qu’il était en quelque sorte un prédateur naturel. C’était d’ailleurs pour cette même raison qu’il n’avait pu conquérir le cœur l’apprentie palefrenière; une jeune fille qui était tombée dans l’œil du jeune lycan, mais qui avait repoussé ses avances avec véhémence à cause de sa passion pour les chevaux. Yahto avait eu le cœur brisé… Secouant légèrement la tête, il chassa cette pensée sombre de son esprit et attendit quelques minutes que son amie de toujours fasse son apparition. Cette dernière arriva enfin en compagnie de Queency, sa petite jument. Cette monture était la seule, de toute la harde, à avoir été désensibilisée à la présence du lycan. Évidemment, ce dernier gardait tout de même ses distances, histoire d’éviter tout vent de panique. Comme à son habitude, il aida Aemi à monter en scelle, puis ils se mirent en route. Yahto courait à côté de la monture de sa « maîtresse » qui galopait maintenant joyeusement. Lui-même était naturellement un peu plus rapide qu’un humain régulier et courait maintenant à pleine vitesse. Il adorait cela! Le vent dans les cheveux, les chauds rayons du soleil, toutes ces odeurs qui voguaient jusqu’à ses narines… Tout cela… c’était grisant! Il avait également l’avantage d’avoir un cardio à toute épreuve, ce qui lui permettait de courir très longtemps sans être épuisé.

La balade dura un peu moins d’une heure. La cadence diminua dès qu’ils arrivèrent à l’orée du boisée. Un immense sourire au visage, le jeune homme prit un peu d’avance sur son amie et fit rapidement un périmètre de sécurité autour de l’endroit où cette dernière désirait s’installer. Tout semblait dans l’ordre… jusqu’à ce qu’une odeur nauséabonde envahisse ses narines. Aemi lui demanda, non sans un petit rire, s’il avait senti l’émanation qui embaumait l’air. Son odorat était si affûté, qu’il était impossible qu’il rate ça. La grimace qui ornait son visage semblait d’ailleurs amuser sa meilleure amie. Néanmoins, cette dernière s’installa et sorti son encrier, sa plume et ses parchemins.

Un bruissement se fit entendre; trop subtil pour qu’Aemi le remarque, mais qui ne pouvait passer inaperçu à l’oreille trop fine du lycan. Quelque chose se tramait… et cette odeur qui s’intensifiait… Un air soucieux trônait maintenant au visage du jeune homme. Non il n’aimait pas ça. Du coin de l’œil, il remarqua également que la jument semblait légèrement nerveuse. Mieux valait quitter ces lieux et aller plus loin…

Il se tourna vers son amie et vit qu’elle s’apprêtait à jouer.

- Non attends! s’exclama-t’il… trop tard. La musique envahit l’air. Douce, mélodieuse… mélancolique? Peu importe, les effets se firent aussitôt ressentir. Yahto sentit sa crainte le quitter et ses muscles se détendre. Il ne savait même plus pourquoi il paniquait… ce n’était qu’une odeur et des bruissements, et rien d’autre. Même la jument ne semblait plus nerveuse du tout. Tous ses doutes l’avaient quitté et il s’approcha d’elle tranquillement. Non laisse tomber ce que j’allais dire.

Il s’installa, assit en indien, devant elle et ferma les yeux afin de mieux apprécier la mélodie. Il resta comme ça quelques instants, quand Aemi s’interrompit pour lui demander son avis. Oh il n’y connaissait pas grand-chose, mais elle avait raison : ça faisait un moment maintenant qu’elle n’avait plus joué de mélodies joyeuses… Mais pourquoi cette odeur était-elle si persistante? Puis soudain, son instinct se remit à crier et le stress l’empoigna au niveau des tripes. Sans attendre, il se releva dans un bond.

- Je sais ce que je voulais te dire! Aemi, je n’aime pas cet endroit… Je ne le sens pas du tout. Nous devons partir!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: An orc, a wolf and a princess, that can only go wrong [Terminé]   Dim 28 Fév - 16:47

Enfin, dormir dans un lit sur quelque peau de bete, cela faisait changement de se qui était devenu la routine, trouver une fausse, une crevasse et s'assoupir en étant assit et guettant l'entré de sa tanière provisoire jusqu’à en tomber endormit. Cela faisais deja quelque temps que Oz avait quitté sa tribut, son clan et le confort bancale au quelle il avait droit, son harem lui manquait ainsi que l'odeur de la chair brûlé au réveille le gruk et autre alcool qu'il adorait ingurgiter jusqu'au comas !

Il n'était pas passé chez un clan Orc depuis un moment donc et encore moins chez celui ou il avait grandit ! Mais meme pour un monstre comme lui cette mâtiner était délicieuse.. Ouvrant ses yeux d'un bleu acier presque blanc, toisant un plafond en bois don les lattes espacés auraient probablement laissé tomber la pluie, s'il avait effectivement eu de la pluie,  mais au lieu de cela, de fin rayon de soleil filtraient ainsi que quelque cochonneries laissé tomber par les arbres, feuille desséché, épine de pain ect. Entreprenant de se lever. Empoignant le rebord du lit pour s'y aider il entendit celui ci gindre du poids de l'orc l'esprit encore embrumé il vient se mètre quelque claque au visage pour se réveiller un peu plus vite. Son regard glissant sur sa grande hache ainsi que sur son épée adosser au pied du lit, machinalement il s'en saisit et commença a s'équiper, son habit, lui, il ne l'avait pas retiré.

Sur une table non loin ou plutot sur se qui en restait un grand sac de provision et de babiole accumulé au cour des pillages et voyages. La vie de maraudeur était plein d'aventure et de trésor !

Se levant.

Oz, l'orc, était dans une petite maison situé pret d'une rivière un maigre quais embarquait a moitié sur celle ci et l'odeur de poisson était imprégné dans chaque morceau de bois constituant cette demeure. Quand a son propriétaire d'origine, il était non loin et dans un bien mauvais état. Le torse le ventre le visage et les bras avait servit de nourriture a l'orc qui était venu pas plus tard que hier '' frapper '' a la porte. Un homme dans la quarantaine ainsi que ca femme qui avait passer par la fenêtre après avoir servit comme il se doit ! Il faut dire que sur la  ''route'' il y avait peux de distraction alors il fallait se saisir de toute les opportunités ! Se rapprochant de son dernier repas il le prit par le pied et le tira jusqu’à l’extérieur, là, il le mit sur une surface plate avant de lui couper une jambe a l'aide de sa hache, se servent par la suite de corde pour attacher celle ci a sa taille. Il aurait de quoi manger pour une partie de la journée avec ca!

Jetant un coup d’œil a la défunte également, ses vêtement déchirer, toujours dans la même position, un morceau de verre lui transperçant le cou. Il la regard ainsi un petit moment, elle restait bien préservé, les betes n'étant pas encore venu la gruger mais il ne ferrait pas comme son oncle, les morts, on touche pas même s'il sont encore chaud.. Ce n'était pas faute d'avoir essayé, l’expérience avait été décevante.. Revenant a l’intérieur il se saisit de son sac qu'il passa en bandoulière avant de ressortir a nouveau et reprendre son chemin.

A sa connaissance il y avait des terres civilisé un peux plus loin, un hameau, une ville, un fort... Il n'en savait rien mais s'il voulait poursuivre ses recherches il aurait probablement besoin de l'aide d'un érudit. Il fallait seulement se tenir un peu plus tranquille et se faire passer pour un mercenaire et non pas un barbare anthropophage, ca, il en était capable. Il se demandait néanmoins comment la population réagirait a son approche,une fois avoir manger ou jeter la jambe lui pendant a la hanche, sortiraient ils des fourches et devrait il en découdre a chaque village ou ne serait il que toisé du regard et sujet a quelque méprit ? Si ce n'était que ca il s'en foutait royalement ! C'est donc lentement mais surement qu'il reprit sa route, la foret était dense d'autant plus qu'il ne prit pas le chemin de terre reliant la cabane de pécheur a la civilisation, alors, elle était dense. Préférant couper par le boisé dans le quelle il n'avait pas de mal a progresser se servant de sa grande hache dont le manche était assez long pour sans faire un bâton de marche, d'autant plus que s'il était attaqué par un animal ou une saleté d'elf il serrait plus a même de réagir.

Le temps passa ainsi, il était encore tot le matin et c'est les bottes pleine de terre et de boue que l'orc se freina. Subitement, grognant un peux, posant genoux a terre afin d'y coller son oreil par la suite.

- Un cheval... et.. A deux pattes capable de suivre.. A peine entendable..

Restant accroupie, un temps, les pas finirent assez rapidement par s'arreter il savait plus ou moins par ou aller pour rejoindre se qu'il avait entendu mais préféra tout de meme attendre un peux. Il avait l’ouïe fine mais pas assez pour entendre une conversation a plus de 50 metres quand meme ! Néanmoins c'est environs a cette distance qu'il avait évaluer, sommairement, l'arret de cette.. Chose ou de c'est choses.. Mettant par la suite son entrainement a l'action pour se déplacer le plus furtivement possible dans les bois il entreprit de se rapprocher..

Soudain, un instrument a corde. Un violon, l'orc le s'avait car un jour le clan avait fait pour prisonnier un ménestrel jouant de cette instrument, ils lui avaient couper un doigt chaque jour et l'avait forcer a jouer ainsi jusqu'a se qu'ils n’en tirent plus de plaisir. Continuant a se rapprocher, cette chanson n'avait pas les airs sauvages des balades orc ou de leur percutions lorsqu'il partait piller mais elle restait curieusement plaisante a l'oreille.  Il s’entait ses muscles se détendre au fur et a mesure que la mélopée prenait de l’ampleur, il ne faisait plus réellement attention a son approche furtive non plus, du moins, autant qu'un orc grand pour les orc pouvait etre furtif. Le bruit des chaînes que Oz portait a la taille, le fracas des quelque pièces de fer composant son armure qui s'entrechoquaient également..

La musique finit néanmoins par s’interrompre et avec elle cette petite effet reposant s'étant installé chez l'Orc. Il grogna un coup, semblable a des pierres dévalant une montagne et reprit sa marche d'un pas lourd et puissant. Écartant de son chemin quelque arbres n'étant pas arrivé a pleine maturité et contournant les autres il finit par voir un peux plus loin ceux qui l'avaient fait dévier de sa route... Pour  peux qu'il possède un réelle itinéraire.. Une jeune fille, frêle, incapable de soulever deux fois son poids ainsi qu'un autre individu, lui aussi assez jeune et loin de ressembler a un homme pour un Orc.

S'approchant, serrent la mâchoire ou ses crocs semblable a des cornes trônaient. Il vit un cheval, probablement celui qu'il avait entendu mais pas l'ombre de la créature semblant etre capable de suivre celui ci.. Ses deux la fuyaient ils quelque chose ayant finalement abandonné ? Non.. Si c'était le cas la gamine n'aurait pas sortit son violon au risque d'attirer la bestiole a nouveau..

Quoi qu'il en soit et malgré ses spéculations, il continuait a s'approcher resserrent sa poigne sur le manche de sa hache..
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: An orc, a wolf and a princess, that can only go wrong [Terminé]   Mar 1 Mar - 12:18

[HRP : Bon les amis!! J'ai pas beaucoup de contenu, alors je vais vous faire danser un peu, j'ai parler avec vous deux, j'ai une petite idée de vos réactions, si jamais je suis aller trop loin, dites-le moi et je modifierai! ]

Comme Yahto ne lui répondait pas, Aemi le dévisagea. Il était assis devant elle et semblait calme. Mais soudain, il se releva dans un bond et sembla comme envahi d'une angoisse poignante. « Je sais ce que je voulais te dire! Aemi, je n’aime pas cet endroit… Je ne le sens pas du tout. Nous devons partir! » Elle soupira. Ils venaient à peine d'arriver! Mais elle faisait confiance en son garde du corps. Elle se releva donc immédiatement et, bien que ses gestes manquaient peut-être de l'urgence que celui-ci tentait de lui faire ressentir, elle replaça son violon dans le harnais de son dos.

Un bruit attira leur attention à tous les deux, qu'ils n'avaient pas remarqué, à cause de la musique de Temperance justement, mais plus elle y pensa, plus elle se disait qu'il résonnait déjà avant. Du fer, des pièces, des chaînes? Du métal qui s'entrechoquaient. Ce son lui donnait un curieux frisson dans le dos et elle saisit ses choses pour les mettre dans ses sacoches au moment où de jeunes troncs s'écartèrent pour laisser voir le visage le plus horrifiant qu'elle ait vu de sa vie. Elle avait vu toutes sortes de créatures, il existait plusieurs races vivant sur Enkidiev, mais de près, elle n'en avait croisé que très peu, Douhbée était sans doute la plus exotique de ses contacts.

Selon ses connaissances, en voyant les cornes, le crânes et la corpulence de la créature... « C'est... c'est un orc?! Yah... Yahto? Yahto! » Aemi sentit un frisson lui parcourir la colonne et lui glacé le sang. Toutes les histoires qu'elle avait entendu sur les orcs n'étaient absolument pas merveilleuses. Ils pillaient, volaient, faisaient de l'esclavage, torturaient pour le plaisir, même qu'ils mangeaient des hommes! Elle déglutit. Une raideur parcourut son corps, ses yeux de la couleur de l'océan se fichèrent dans ceux si pâle de la créature et elle ne put plus réagir. Cela se passa assez rapidement, ce petit instant, une seconde, ou deux.

La seconde suivante, elle ne voyait plus l'orc. Devant elle se trouvait plutôt le dos de Yahto. Il s'était placé entre elle et la créature. Il lui cria quelque chose, mais ses oreilles bourdonnaient, elle n'entendait rien. « Yah... Yahto... il... il a une jambe... humaine... à... à... à sa taille... » Elle déglutit. Elle avait parler si peu fort que c'était à peine inaudible. Est-ce qu'il voulait les manger?! Ses yeux s'embuèrent. Elle ne voulait pas mourir dévorer par un orc! Elle devait se calmer! Oui! Mais elle ne pourrait pas jouer! Une inspiration! Elle devait respirer! Elle retenait sa respiration là? Oui? *Expire Aemi!* Elle souffla. Ce n'était tout de même pas le moment de s'évanouir.

Elle s'imposa le calme. Devant elle, Yahto se transforme en homme-loup. « Non! » Elle voulut s'avancer mais son corps refusait de bouger. Il ne fallait pas qu'il provoque l'orc! Ils auraient peut-être une chance, de toute évidence, il n'avait pas faim, sinon il n'aurait pas de jambe à la hanche, mais dans l'estomac. Elle inspira, expira. S'imposant au calme. Elle était Temperance, elle valait mieux que cela.

Elle posa une de ses petites mains sur le bras de Yahto. Il était immense en loup, elle se sentait minuscule à ses côtés. Elle était avec deux géants... mais Aemi était de glace, avec ses longs cheveux bleutés, ses riches habits d'équitation de haute couture. Elle s'était calmée. Elle leva le menton, elle n'avait le choix de toute façon, et voulut s'adresser à l'orc qui regardait maintenant le Lycan comme si celui-ci représentait quelque chose d'intéressant. Elle ouvrit la bouche, puis la referma. En définitive, il était terriblement intimidant, et Yahto semblait décider à ne pas la laisser approcher.

À quoi bon être négociatrice si on ne pouvait même pas négocier sa propre vie!
Revenir en haut Aller en bas
Yahto
Soldat(e)


Messages : 78
Date d'inscription : 15/02/2016
Localisation : Pourquoi? Vous me cherchez?

Feuille de personnage
Âge: 27 ans
Race: Lycan
Âme soeur: Aemi, en quelque sorte

MessageSujet: Re: An orc, a wolf and a princess, that can only go wrong [Terminé]   Jeu 3 Mar - 14:03

Debout, bien campé sur ses pieds, le lycan jeta un regard pressant à sa meilleure amie. Cette dernière ne semblait pas plus pressée qu’il fallait pour ranger son violon dans son dos, ce qui exaspéra le garde du corps au plus haut point. Prenait-elle son avertissement au sérieux? Il avait envie de ranger le tout pour elle et d’en profiter pour la soulever de terre et la mettre immédiatement en scelle. Il n’aimait pas cette odeur et un mauvais pressentiment lui parcourait l’échine. Ils. Devaient. Partir. Maintenant.

Un bruit suspect survint. Derrière eux. Ce n’était pas naturel. Des chaînes? Du fer? Des pièces? Yahto était sur le qui-vive et tout son instinct lui dictait d’être sur ses gardes. Ces bruits, ils résonnaient dans son crâne comme s’ils se produisaient juste à côté de lui. Ses oreilles fines de lycans ne pouvaient le tromper et que dire de son flaire? Faisant face à l’origine de tout ce raffut, il remarqua qu’Aemi l’avait perçu également. La jument piaffait de nervosité et son regard fou scrutait les alentours. La princesse, sans plus attendre, se dépêcha de ranger ses effets personnels dans ses sacoches quand soudain, de jeunes arbres plièrent sous la pression effectuée par ce qui semblait être un monstre, ni plus, ni moins. Un orc! Et immense en plus! Yahto en avait déjà vu, ayant déjà effectué quelques missions pour la garde d’Alombria (avec l’autorisation de Tempérance, évidemment). Il en avait également déjà combattu et il savait qu’ils étaient des ennemis redoutables. Celui-ci était particulièrement colossal pour un représentant de sa race. Le lycan nota sans problème le mouvement que son adversaire avait effectué en portant sa main au manche de sa titanesque arme. C’était mauvais, très mauvais.

Un grondement surgit naturellement du fond de la gorge du jeune homme alors que son regard aux reflets dorés toisait l’humanoïde. La petite voix étranglée de la princesse remonta jusqu’à ses oreilles, mais Yahto ne prit pas la peine de lui répondre. Il ne désirait pas détourner sa concentration, ne serait-ce qu’une minute, de cette horreur. Une odeur ferreuse lui monta aux narines. Baissant le regarde l’espace d’un court instant, il remarqua la jambe qui trônait à la taille de la bête! Quel être épouvantable!

- Aemi! Va-t’en! Chevauche jusqu’au château, je t’y rejoindrai! tonna-t’il, la voix rauque de colère.

Sans attendre une seconde de plus, le garde du corps posa ses mains au sol et dans un cri de colère laissa libre cours à la bête. Ses muscles se déplacèrent, ses os craquèrent et un épais pelage couleurs charbon et terre recouvrit sa peau nue. Ses vêtements éclatèrent en lambeaux alors que corps prenait une ampleur considérable et sans aucune hésitation, il déchirait le tissu qui nuisait à ses mouvements avec ses griffes coupantes comme des lames de rasoir. Le lycan se redressa ensuite sur ses pattes postérieures et ouvrit sa gueule aux crocs acérés pour aboyer avec hargne. Son pelage était complètement hérissé sur son encolure et son échine et sa queue était bien dressée, signe de dominance au sein de sa race.

Ce monstre n’allait pas approcher davantage d’Aemi! Dû-t’il y laisser la peau! Complètement absorbé par son adversaire, le lycan n’entendit pas les petits pas de la princesse s’approcher de lui. Ainsi, il sursauta en sentant sa main se déposer sur son bras. Mais que faisait-elle ici encore?! Elle était tombée sur la tête ou quoi? Elle avait bien vu comme lui cette jambe à la taille de l’orc! Croyait-elle vraiment que ce dernier allait raisonner? De toute façon, les orcs étaient trop stupides pour ça. Elle voulut approcher de son adversaire probablement pour discuter, mais il était hors de question que Yahto permette une chose pareille. Il avait vœux de la protéger jusqu’à sa mort et c’est ce qu’il allait faire, et ce, même si ça impliquait de la protéger d’elle-même.

Rapidement, le garde du corps plaqua un bras devant Tempérance, l’empêchant ainsi d’approcher puis la toisa d’un regard autoritaire. De son bras libre, il pointa la jument qui hennissait avec terreur. La pauvre bête était terrorisée. Dans un mouvement vif, il attrapa la princesse sous son bras et couru jusqu’à l’animal. Il déposa Aemi à côté du destrier et lui intima du regard de prendre la poudre d’escampette. Dans un bond, il se retourna pour faire face au monstre et aboya de nouveau avec force, lui intimant ainsi de garder ses distances. Yahto n’avait pas la moindre envie d’affronter l’orc devant Aemi. Cette dernière n’avait jamais assisté à un réel combat et ne savait pas à quel point ces créatures pouvaient être horribles… et lui-même ne donnait pas sa place lorsqu’il décidait d’agir par pur instinct… les issus de ses combats se terminaient régulièrement en bain de sang… de quoi terrifier la princesse.

La créature ne semblait pas d’avis à reculer. Si ça se trouvait, il n’était aucunement impressionné et était même motivé par l’idée d’une bataille. Ce que les orcs pouvaient être idiots… Sans plus tarder, le lycan empoigna un rocher plus gros que son poing et utiliser celui-ci comme projectile qu’il balança vers son adversaire avec la ferme intention de l’atteindre en pleine poire.

Il espérait honnêtement qu’Aemi aurait cessé de jouer les têtes de mule et qu’elle serait en ce moment même en lisière de forêt. Sa place n’était pas ici… et il ne pourrait se concentrer adéquatement en sachant que sa vie était en péril de la sorte…

Yahto aurait mieux fait de regarder par-dessus son épaule puisque les chances que Tempérance soit dans les parages étaient plus que probables…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: An orc, a wolf and a princess, that can only go wrong [Terminé]   Lun 14 Mar - 21:54

Cette réaction, cette stupeur, de la peur et n'en plus voir devant soit la tete embourber d'images horrifiantes.. Ahahah ! Cet effet était un plaisir malsain et plus que pervers que Oz adorait regarder ! Il adorait que les gens le craigne que se soit par sa stature ou par toute les histoires que son peuples avait laisser derrière lui au meme tire les batiment enflammer et quelque veuve qui allait probablement se suicider plutot que de metre au monde un demi orc après une séance de passion forcer ! Toute cet terreur, il la vit dans les yeux de cette gamine semblant si innocente... Il ne cessait de se repeter qu'il devait la jouer plus fine, s'il voulait de l'aide d'autre individu que des orc il allait bien devoir se contenir mais se regard... Se regard bleuté comme l'océan.. Il avait de quoi excité n'import quelle Orc! Aussi un horrible rictus a en donner des cauchemars s'afficha naturellement sur le visage, sur la gueule du monstre...

Une voix dans sa tete ayant du mal a se faire attendre ne cessait de lui répéter les quelque coutume humaine qu'il connaissait... Il savait faire la révérence avec autant de grace qu'un porc boiteux mais il le savait tout de meme.. Comment deja.. Bras gauche tendu menton sur la poitrine et.. jambe droit fléchit ver l’arrière.. non gauche... Non c'est le bras gauche...  Quoi qu'il en soit et comme dit plus tot, cette petite voix gaspillait son énergie..

Au lieu de cela il resta de marbre toisant du regard ses deux jeunes individu, une voix bien plus forte n'avait qu'a lui chuchoté pour lui etre audible celle ci lui proposait de changer la jambe qu'il avait a la taille pour une appartenant a l'homme... Enfin, homme... c'est vite dit.. Et de prendre la gamine pour lui apprendre a jouer comme une grande ahah ! D'ailleurs, l'orc glissa son regard a sa taille...

- Ehm..

Regardant effectivement la jambe toujours en place, niveau infiltration dans la civilisation et jouer fin, c'était rater. Laissant tomber ses lourdes épaule l'air décourager d'avoir oublier un détail comme celui ci avant de s'etre présenter devant autre chose qu'un valeureux orc.. C'était de la faute de la petite jeunesse juste la complètement terrifier ! Cette musique ! Argh! Remontant la tete et reprenant une posture colossale il lanca un regard noir a cette jeune fille qui ne semblait meme plus en mesure de le voir avant que son .. Garde du corps ? Quelle genre d'individu faible et pleutre avait besoin de pareille chose! S'il aurait bien eu envie de pauser la question se fut avant tout un rire qui s'extirpa de sa gueule, gras et grave, résonnant.

- Ahahahhaahh !

Se pliant presque en deux a gorge déployé devant pareille spectacle !

- Comme c'est mignon tu veux protéger ta p'tite soeur ?!

Recommençant a rire de plus belle. Se moucheron pensait il vraiment pouvoir freiner l'orc a l'aide de ses petits bras dont il ne ferrait qu'une boucher ! Détournant le regard, de son coté il ne se sentait pas obliger de garder le contacte visuel a cet '' adversaire '' , le poney un peux plus loin semblant lutter pour s'enfuir comme s'il avait le feu au sabot disposait de sacoche et selle de qualité.. De quoi vendre ou bourlinguer avec tout les talents de diplomate dont il était affublé. Commencant a metre un pied devant l'autre ayant dans l'idée de pousser ses deux chiots dans les fourrés pour abattre le cheval d'un grand coup de hache et prendre se qu'il y trouverait par la suite. Hm.. Mais quoi faire de ses deux la par la suite ? Baste se dit il ! Il trouverait surement un peu de viande sur se jeune garcon et un coin chaud a cette gamine !

Avancent, se servent toujours de sa grande hache comme baton de marche, il entendu aisément cet jeunesse ordonner a l'autre de se rendre au chateau.. Un chateau rien que ca ? Non mais il faut dire qu'il ne s'attendait pas vraiment a ca, lui qui pensait tomber sur un hameau de quelque habitation ou il aurait pu, PEUT ETRE, se faire apprécier d’au moins une personne pour lui soutirer quelque direction ou conseil. De plus... S'il y avait un chateau, y avait il une princesse ? Ahah les histoires qui se racontaient dans son clan sur ses gens la... De vrais fou ! Faisant abstraction de ses quelque parole et continuant de marcher verre la monture une poignée de seconde avant que le jeune garcon ne se lance au sol dans un cri rauque. Un bruit de craquement lui parvient par la suite au oreille en meme temps qu'un '' Non '' hurlé de la jeune fille. Arquant un sourcil au fur et a mesure que le rictus toujours non dissiper allait meme jusqu'a prendre de l’ampleur!

- Ooh..

Ricana alors l'orc, les os qui craque, puis ensuite un pelage. Les vetements commençant a se déchirer il vit les muscle se mouvoir et se gonfler pendant que se jeune garcon en apparence aussi interesent qu'une poule devenait lentement quelque chose réveillant se qui restait de pulsion barbare chez Oz. Attendant, regardant avec pur délice se spectacle ! Un regard bestiale, une posture courbé et une musculature correct ! Surtout comparé a se qu'il en était quelque seconde au paravent ! Néanmoins et pour en avoir deja briser dans l'une des arènes de son clan il était visible que se spécimen était encore jeune et ne reflétait pas encore a son plein potentiel se qu'était la Bete !

Le voyant hérisser son poile, voulant se montrer dominant ! Loin de lui faire peur voir meme de dissuader le monstre qu'était l'orc vient metre un pied plus a l'avant frappant le sol jusqu'a le faire trembler, littéralement et pour cause il commenca a faire se réveiller le rock sous la surface.. Les pierres se mouvent s'entrechoquant alors qu'il construisait lentement une arène plus que basique a cet instant se préparant a la faire émerger ! Il accompagna se tremblement de l'un des plus puissant rugissement dont il pouvait s'exprimer ! Ses deux monstre s'hurlant mutuellement l'un sur l'autre! S'il pouvait encore évité le carnage les choses devenaient de plus en plus prédictible ! Pareil réaction ! Se lycan aurait tot fait de lui sauter a la gorge alors autant rendre le change !

Par la suite se fit la gamine qui attira son attention, ah oui, elle était la elle aussi.. Cette petite chose se rapprochant de ses deux colosses, était elle aussi lycan ? Non ! Elle n'aurait pas presque tomber dans les pommes s'il elle se savait en mesure de telle pouvoir de telle force ! Du moins celons l'orc. D'un mouvement plutot vif mais laissant transparaître une certaine faiblesse, probablement pour ne pas blesser l'enfant, il s'en saisit pour la posé pret du destrier..

Ahah, le temps que le lycan se tourne l'orc fit un bond ver l'avant histoire de grappiller toujours plus de terrain. La Bete lui fit face de nouveau avant de s'emparer d'une pierre aussi grosse de son poing et lui lancer au visage! Se tournant pour parer le projectile a l'aide de son épaisse épaulette il prit néanmoins quelque éclat sur le coté du visage.

- Aahah !

Son rire a mi chemin entre le grognement et ... Et le grognement..

La terre continuait de trembler, elle était prete ! Sommaire mais elle ferrait l'affaire.

- Moi aussi je peux jouer avec les cailloux

Faisant un mouvement rapide et sec de son bras comme s'il empoignait quelque chose dans le vide, les doigts crisper sur se néant qu'il prenait au creux de sa mains. Un grondement venant accompagner ses dires. De grande pierre au forme varier vient alors sortir de la terre sur un large périmètre, une muraille plus ou moins ovale ou carré ... Dans tout les cas, si la gamine voulait fuir avec son cheval, c'était dans le domaine de l'impossible a moins d'avoir une volonté plus que divine! Cela dit, il ne lui était pas impossible de se faufilé au vue de sa petite taille mais encore.. Elle aurait tot fait de se coincé entre deux monticules.

- Si tu veux protéger ta p'tite soeur..

Empoignant plus que fermement son arme et plongeant son autre mains sous ses vêtements, semblant y attraper quelque chose pour en ressortir avec, vite faite, une boule de chair velu... La lançant au pied du loup.. Pour peux qu'il y prête attention il y verrait la quelque oreille de ses '' freres '' ressembler en a un amas.

- Je vais accrocher une de tes jambes a la place et toi petite..

Regardant l'enfant dans les yeux.

- Je vais te prendre dans tout les sens jusqu'a tant déchirer en deux !

L'aurait il vraiment fait ? Hm Probable, mais c'était surtout pour suscité cette peur si galvanisante et chez son compagnon, une colère encore plus grandiose ! Ancrant bien ses pieds dans le sol, il y avait plus beaucoup de pierre a utiliser sous le sol après avoir créer la structure mais justement, cela, il pouvait également sans servir.. Plus tard.. A vrais dire, de se coté il avait deja besoin de repos ! Il se mit alors a les faire rouler, de faire trembler le sol, c'était le mieux qu'il pouvait faire en se moment.

De sa mains toujours libre il se saisit des chaine pendante a sa taille. Maintenant armé, une grande hache dans une mains et des chaines dans l'autre, il était pret a lui couper les oreilles, a se chiot, a lui comme au autre !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: An orc, a wolf and a princess, that can only go wrong [Terminé]   Dim 20 Mar - 14:38

Yahto l'attrapa et la déposa près de sa monture. Aemi ne protesta pas, sachant que c'était inutile, mais croisa les bras sur sa poitrine alors qu'il la déposait au sol. C'était ridicule. Elle n'allait pas le laisser seul ici face à cette grosse bête! Mais il s'était rapidement retourner, ne lui prêtant pas plus attention, s'attendant sans doute à ce qu'elle rentre, comme il lui avait déjà expliquer, il y a un moment déjà, qu'il faudrait qu'elle fasse. Il lui avait expliquer en long et en large à quel point il était dangereux pour elle de rester là et qu'il s'inquiétait pour elle et bla bla bla. Mais aussi qu'il pouvait mourir. Et elle ne pouvait pas rentrer avec l'idée de ne plus le revoir. Elle ne pouvait pas. Tout simplement pas.

Devant elle, les deux titans se gueulaient après, la faisant frissonner. C'était vraiment lugubre. Sa jument s'agitait, elle posa sa main sur son encolure et lui fredonna quelques notes pour l'aider à s'apaiser. Les autres ne l'entendirent pas, trop occuper à jouer de leurs cordes vocales. Ce qui inquiétait le plus Temperance, ce n'était pas leurs cris, mais le sol qui continuait de trembler. Au début, elle s'était dit que c'était en tapant au sol... mais là, on aurait dit qu'un troupeau de vache circulait dans le bois, et ce n'était pas le cas. L'orc avait peut-être des airs en commun, mais ce n,était pas une vache, et il n'était encore moins un troupeau.

« Moi aussi je peux jouer avec les cailloux. » La voix était vraiment désagréable. Elle se tourna vers l'orc et l'observa faire un drôle de mouvement. C'est alors qu'elle comprit. Vivant avec pleins de magiciens, les chevaliers pratiquant tous la magie, le mouvement lui évoqua aussitôt celui que faisaient les élémentaires. Des pierres fusèrent alors du sol et les encerclèrent, formant une cage autour d'eux. La bête s'agita à nouveau, elle s'en éloigna avant que cela ne devienne dangereux pour elle, mais elle ne s'approcha pas des deux guerriers non plus. Leur ''arène'' était composé de rochers et d'arbres. Pleins d'obstacles qui pouvaient autant être un atout qu'autre chose.

Il s'adressa à Yahto et lança quelque chose à ses pieds, elle eut un haut le coeur et détourna le regard. « ...et toi petite... » Elle leva ses yeux glacés vers la créature, inquiète de ce qu'il allait lui dire. « Je vais te prendre dans tout les sens jusqu'a tant déchirer en deux ! » Elle blêmit un peu et fronça ses délicats sourcils. Elle n'en comprenait pas le sens réel. Dans la tête de la jeune princesse, elle s'imaginait que l'orc allait la suspendre dans les airs par les bras et les jambes puis l'écartelé. Ce n'était pas plaisant, elle déglutit.

Le sol tremblait sous ses pieds. Elle grimpa sur les grosses racines de l'arbre le plus près, s'évitant ainsi le risque de souffrir de son contrôle des pierres. Elle ignorait à quel point il contrôlait son pouvoir. Avait-il eu une formation magique comme les chevaliers et les sorciers? Si c'était le cas, ils étaient dans le pétrin. Sinon, ils avaient un avantage car la petite arène l'aurait fatigué. S’agrippant après l'écorce pour maintenant son équilibre. Elle observa les deux hommes, ne sachant que faire ou que dire. Elle n'était pas terrorisée à proprement dit, mais elle devait s'avouer qu'elle avait peur pour la vie de son ami.

Les menaces de l'orc, pour l'instant l'effrayait, mais pas autant que l'idée de perdre Yahto. Elle était venue ici pour s'aider à gérer le deuil de son père, par pour en vivre un nouveau... Malheureusement, que pouvait-elle faire pour l'aider? Elle n'avait pas d'armes, aucun pouvoir qui pouvait l'aider... en fait si mais plus ou moins. Ce n'était pas le moment de chanter. Elle ne pouvait que prier Parandar pour que le lycan foute la pâté à l'orc... ou trouve un moyen de négocier... mais ce n'était, de toute évidence, plus le moment de parler. Elle était définitivement inutile. Tout ce qu'elle pouvait faire, c'était de surveiller les mouvements de l'orc pour se tenir le plus loin possible de lui afin de ne pas servir de couverture ou d'appât.
Revenir en haut Aller en bas
Yahto
Soldat(e)


Messages : 78
Date d'inscription : 15/02/2016
Localisation : Pourquoi? Vous me cherchez?

Feuille de personnage
Âge: 27 ans
Race: Lycan
Âme soeur: Aemi, en quelque sorte

MessageSujet: Re: An orc, a wolf and a princess, that can only go wrong [Terminé]   Mar 22 Mar - 21:05

Les pattes enfoncées dans la terre meuble, Yahto toisa son adversaire. Son projectile avait fait mouche, du moins, en partie. L’orc avait simplement fait pivoter sa poitrine et avait encaissé le coup à l’aide de son immense épaulette et ne sembla pas s’inquiéter outre mesure des éclats qui heurta le côté de son visage. Son rire rauque envahit l’air ambiant alors que Yahto, museau plissé et gueule ouverte, grognait avec force. La terre se mit soudainement à trembler avec une vigueur surprenante. C’était comme si un troupeau de bisons passait tout près d’eux, bien qu’il n’en fut rien. Le lycan entendit derrière lui les plaintes de la jument craintive, ce qui lui confirma que la princesse était toujours dans les parages. Néanmoins, malgré cette information qui l’exaspérait profondément, Yahto conserva son attention sur son ennemi. Ce n’était pas le temps pour lui de perdre le focus, puisque ce simple détournement de sa concentration pouvait désormais lui coûter très cher. L’orc s’amusait visiblement de la situation et déclara qu’il savait également jouer avec les cailloux. À la suite de ses propos, le sol trembla de plus belle et des piliers de pierres rustiques jaillirent du sol, tout autour d’eux. Mais, qu’est-ce que…?! Depuis quand les orcs pouvaient-il faire ce genre de trucs?!

Une espèce d’arène très basique prit forme tout autour d’eux et les murets, bien que grossièrement sculptés, semblaient d’une solidité à toute épreuve et s’érigeaient sur une distance quand même surprenante. Ils étaient coincés comme des rats. Yahto pourrait s’en sortir assez aisément en escaladant la surface rocailleuse et n’aurait aucun mal à emmener la jeune fille avec lui… mais pour ce qui était de la jument… Disons qu’Aemi ferait bien de songer à s’en procurer une autre. Néanmoins, il était déterminé à défendre sa maîtresse et à terrasser cet ennemi impromptu. L’orc empoigna son arme et usa de son autre main pour sortir un amas de chair velu étrange de sous sa cape et jeta le drôle de colis aux pieds de Yahto. En regardant la chose de plus près (et surtout en reniflant l’odeur fétide qui en émanait), le jeune lycan réalisa bien vite qu’il s’agissait d’un amoncellement d’oreilles de canidés. Espérait-il l’effrayer avec cette menace? Le garde du corps de Temperance ne s’en laissa pas imposer et se redressa de toute sa grandeur, un air digne émanant de sa posture. Les propos grotesques de l’humanoïde ne sembla pas atteindre le jeune homme jusqu’à ce qu’il fasse mention du sort qu’il réservait à Aemi.

La colère du garde du corps grimpa d’un cran et son regard aux pupilles dilatées témoignait bien de toute la hargne qu’il ressentait. Le sol tremblait toujours, mais il ne porta aucune attention à ce phénomène pas si naturel que ça. Son attention était entièrement portée vers son adversaire lourdement armé qui se saisissait maintenant de chaînes comme arsenal d’appoint. Sans plus attendre, le lycan s’élança avec une vitesse surprenante, plantant ses griffes dans la terre afin d’avoir un meilleur contrôle de ses mouvements et ainsi éviter de déraper.

Une fois à portée de main du maraudeur, il pivota brusquement vers la droite, évitant avec aisance une attaque d’une force titanesque. Effectuant un bond vertigineux, il esquiva un deuxième coup porté à son intention, puis vint s’agripper directement sur la tenue de son adversaire au niveau du poitrail. Ses griffes lacérèrent la peau de son ennemi, mais il ne put continuer son manège très longtemps car une baffe fulgurante le heurta de plein fouet, lui coupant le souffle par le fait-même. Le canidé virevolta plus loin et roula dans la poussière. Malgré la puissance de l’assaut, il se releva sans difficulté et se remit debout. Sa gueule écumante était entrouverte et un filet de bave coula jusqu’au sol. Yahto était enragé, ni plus, ni moins. S’élançant de nouveau, il chargea le guerrier orc, mais cessa net son assaut. Un bruit métallique surgit et une douleur vive le prit au niveau de son bras gauche. Tournant son regard d’or fondu vers son avant-bras, il remarqua que la chaîne de son ennemi s’y était enroulée. Il n’eut le temps d’agir qu’il se sentit tiré vers la créature maléfique avec une aisance surprenante. Oh que non! Il n’allait pas se laisser faire de la sorte sans rien faire!

Reprenant le contrôle de lui-même, Yahto enfonça les griffes de ses pattes arrières au sol, puis utilisa sa patte libre pour s’agripper à une racine d’arbre qui avait surgie lors de la création de l’arène. Il banda alors ses muscles et usa de toute sa force lycane pour tirer sur son bout de chaîne dans le but de déstabiliser son ennemi. Cette épreuve de force dura quelques minutes. Puis la chaîne se rompit près de l’avant-bras du guerrier d’Alombria. Le jeune loup roula sur lui-même puis se releva d’un bond. Les mailles de la chaîne tombèrent au sol, libérant ainsi son bras endolori. Du coin de l’œil, il nota la présence d’Aemi qui avait eu la présence d’esprit de grimper dans un arbre pour rester hors de portée du combat qui se déroulait devant elle. Soudainement, il réalisa tout l’étendu des enjeux qui résultaient de cette bataille. Jusqu’à présent, il s’était battu pour elle, mais surtout pour son propre orgueil. Le but premier n’était pas de gagner à tout prix, mais de préserver Aemi! Dans tous les cas, Yahto serait perdant : s’il mourrait, elle serait à la merci de ce monstre, mais s’il gagnait, il la traumatiserait à vie en lui montrant un côté bestial de lui-même qu’il valait mieux garder tapis dans l’ombre. Sa seule issue – bien que cela ne lui plaisait en rien – était nulle autre que la fuite. C’était la seule façon de s’assurer que la jeune fille s’en sortirait indemne. L’orc le prendrait pour un couard, pour un lâche, mais il n’en avait rien à foutre au final. Temperance valait beaucoup plus que sa réputation, que son envie de se battre. Mais avant de pouvoir fuir, il devait d’abord mettre temporairement l’ennemi hors d’état de nuire...

Un changement d’attitude de la part du lycan fut plus qu’évident. Il ne se battrait plus par colère, mais par soucis de préserver la seule chose importante en ces lieux. Détachant son regard de la princesse, il sursauta en voyant un coup de hache fuser en sa direction. Usant de sa vitesse surprenante, il se jeta sur le côté, puis se précipita vers l’une des colonnes de pierres. Il effectua un dérapage contrôlé en griffant le sol, puis s’installa derrière le pilier rustique. Dès qu’il sentit que l’orc se trouvait à proximité, il frappa de toutes ses forces contre l’obstacle de roche et le poussa en direction de son adversaire. Le pilier émit un grondement sourd, s’effrita puis s’écroula en direction du maraudeur.

Le souffle légèrement court, le lycan espéra que son assaut avait porté fruit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: An orc, a wolf and a princess, that can only go wrong [Terminé]   Jeu 21 Avr - 17:16

Aemi sentait la pression du combat se déroulant devant elle qui grimpait en flèche. Sa propre tension se faisait de plus en plus difficile à gérer. Elle avait du mal à détacher ses yeux du combat, mais c'était tout autant difficile de le regarder. Cette gueule écumante... cette posture menaçante, ces yeux bestiaux, cette bête, c'était Yahto! Elle ne l'avait jamais vu en combat et cela la troublait grandement. Elle voulait partir d'ici. Le plus vite possible. Mais pas seule. Elle ne pouvait pas le laisser là... Elle frissonna et déglutit. Son corps était tendu comme jamais elle ne l'aurait cru possible et ses yeux glacé semblaient vides de toutes pensées rationnelles. Elle ne savait pas quoi faire, ne pouvait rien faire.

Elle suivit des yeux les deux combattants, s'accrochant à l'arbre sans se rendre compte qu'elle s'écorchait les mains. Puis soudain Yahto échangea un regard avec elle. Elle déglutit et se colla à l'arbre, hésitante. Voulait-il quelque chose? Elle voyait encore sa gueule écumante et ses griffes plongées dans la chair de l'orc... qui lui se défendait avec une aisance plutôt inquiétante. Le lycan disparut ensuite derrière un pilier de pierre et le poussa lourdement sur l'orc lorsque celui-ci passa tout prêt, c'était sans compter que celui-ci contrôlait les pierres, il ne les craignait point. Il se moqua ouvertement, encore une fois. Temperance n'en pouvait plus de ce rire. Elle secoua la tête. « Yahto! » appela-t-elle. Elle voulait sortir d'ici. Le plus vite possible.

Son regard parcourut l'arène. Certaines pierres étaient suffisamment espacées pour lui permettre de se faufiler... elle recula à l'opposer d'où les combattants étaient situés. Elle ne partirait pas sans Yahto. Elle serra ses mains contre elle. Dans son dos, son violon heurta une branche et elle se retourna, puis manqua trébuché, mais se redressa rapidement. « YAAHTO! » cria-t-elle plus fort cette fois. Elle avait sincèrement peur pour sa vie et commençait à perdre son sang-froid à nouveau. L'orc l'avait plus ou moins coincé entre deux pierres, Yahto avait fait son sort en s'y dirigeant au départ, et allait potentiellement se faire écraser. Elle eut un sanglot. « Je ne partirai pas sans toi, Yahto. »

C'est alors qu'il surgit par-dessus les rochers, peut-être avait-il sauter, elle ne saurait le dire, peut-être s'était-il agrippé avec ses griffes. Filant à la vitesse de l'éclair, il se saisit d'elle et l'attrapa, elle sursauta et laissa échapper un petit cri, mais ne résista et s'agrippa plutôt à son cou avec ses petits bras. Elle n'eut que le temps de voir l'orc se tourner pour les voir et ils disparurent par-dessus les remparts de pierre. Il ferma les yeux et laissa les larmes coulés sur ses joues sans émettre un son. Avec de la chance, l'orc n'aurait pas faim et sa jument reviendrait au château sitôt l'arène relâchée. Elle pourrait toujours demandé à ce qu'un troupe de chevaliers aillent vérifier plus tard... Elle eut un frisson en repensant au combat et les larmes reprirent de plus belles, sans un son. C'était bien jouer, de vouloir se remettre de ses émotions du deuil. Elle n'allait pas retourner dans la forêt de si tôt...


Fin du RP
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: An orc, a wolf and a princess, that can only go wrong [Terminé]   

Revenir en haut Aller en bas
 
An orc, a wolf and a princess, that can only go wrong [Terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Team Aura (pv : Red Wolf )
» Rp avec Thunder Wolf ?
» Bienvenue aux Galeries Red Wolf
» Tequila Tequila ! [Téquila Wolf, Rang A, Chasseurs de Primes, Un plan mafieux, réservée]
» Punk Wolf

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Émeraude :: Archives :: Archives du nouveau forum :: RPs-
Sauter vers: