Forum RPG médiéval-fantastique inspiré de la série Les Chevaliers d'Émeraude d'Anne Robillard
 

Partagez | 
 

 Un entraînement particulier

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Un entraînement particulier   Jeu 18 Fév - 22:40

Louis-Alexandre n’avait pas encore rencontré Pride, mais il s’était déjà présenté comme étant son fou du roi à plusieurs personnes du château. Il se demandait bien quand il aurait la chance de rencontrer le grand roi Pride de Shola, mais pour l’instant, il se contentait de faire affaires avec les autres personnages importants du château. Cailean était l’un d’entre eux. Il avait appris que le mage avait été le maître de Khanrell pendant quatre ans et se demandait bien comment quelqu’un avait pu éduquer la jeune princesse sur une aussi longue période, mais enfin, tout était possible. Il devait avoir une patience infinie et une bonne résistance aux brûlures. Louis avait cru comprendre que la magicien avait ensuite quitté le royaume et venait tout juste de revenir pour servir le nouveau roi. Il avait été nommé mage-guerrier, mais il n'aurait jamais reçu d’entraînement physique pour apprendre à manier quelque arme que ce soit ; il devait plutôt utiliser sa magie pour se battre. Pourtant, un guerrier devrait au moins savoir comment utiliser une arme, non? Louis décida d’utiliser ce point pour approcher le mage.

Le jeune fou du roi auto-proclamé s’habilla en prévision d’un entraînement physique : il avait réussit à se procurer un uniforme identique à celui que portait les chevaliers de Shola, mais il lui avait donné une couleur rose bonbon tout à fait adorable, avec un beau petit dessin de licorne à l’avant plutôt que la croix habituelle. Il avait même amené un deuxième uniforme semblable pour Cailean, pour que celui-ci ne soit pas jaloux. Louis avait aussi amassé une bonne quantité d’armes de toutes sortes qu’il avait placées dans un grand sac en toile assorti à son uniforme. Le combat à cheval étant très important, il avait amené deux balais avec lui. Finalement, il portait son habituel petit sac de tissus de toutes sortes à la ceinture. C’est donc un fou du roi courbé sous le poids de tout ce qu’il transportait entre ses deux bras qui entra dans les quartiers du mage. Le sac était si gros qu’il entravait même sa vision. Il cogna à la porte, et l’ouvrit sans attendre. Il fut heureux de voir que le magicien était là.

«Monsieur le mage! Bien le bonjour! Je suis enchanté de faire votre connaissance!» Il avança vers lui, mais se cogna contre une chaise et tomba à la renverse. «Oh là là! On croirait que ces petites choses sont vivantes!» Il se releva d’un bon, laissant son matériel par terre, et s’empressa de faire une courbette extravagante. «Enchanté de faire votre connaissance, monsieur le mage Cailean! Je me présente, Louis-Alexandre LeGrand 1er de SholAlombria – ou bien disons seulement de Shola, ce serait plus approprié, n’est-ce pas? C’est notre bon, notre grand, notre extraordinaire roi Pride 1er Le Majestueux qui m’envoie pour vous rendre service.» Nouvelle courbette. On ne faisait jamais assez de courbette devant les gens importants. «On m'a dit que vous seriez maintenant le mage guerrier du roi Pride 1er le Monarchique, et d’ailleurs, mes félicitations les plus grandes pour cet exploit! Obtenir un poste auprès de sa majesté Pride 1er le Royal n’est pas mince affaire, n’est-ce pas? À moins de s’attribuer soi-même un poste, bien sûr!» Il rit comme si c'était là l'idée la plus absurde du monde.

«Enfin, revenons à nos oignons! Notre cher roi Pride 1er le Souverain voudrait que vous receviez de l’aide dans votre entraînement, en votre qualité de mage guerrier. Je suis votre humble serviteur en ce domaine. » Nouvelle courbette, un peu plus courte celle-là, parce que quand même, ils n’avaient pas toute la journée. Notez qu'il ne dit pas spécifiquement que Pride voulait que ce soit lui, Louis-Alexandre, qui aide Cailean ; mais il devait bien vouloir que son magicien s'entraîne un peu, non? «Sachez que je sais manipuler certaines armes –quoi que jamais au même niveau que notre monarque favori, bien sûr- et que je pourrais vous aider dans ce domaine. J’ai d’ailleurs amené un sac contenant plusieurs armes de pratique.» Il pointa son sac, omettant d’expliquer la présence des balais. «Mais si vous préférez m’utiliser comme cobaye pour votre spectaculaire magie, je serais plus qu’heureux de vous aider. Si vous acceptez mon service, bien sûr. Bien que je serais plutôt embarrassé de devoir retourner auprès de notre roi Pride 1er le Princier sans avoir pu vous aider…!»

Louis-Alexandre serait heureux que le magicien choisisse l’une ou l’autre des options. Il était toujours heureux de voir les pouvoirs d’autres magiciens, mais croyait pouvoir développer une meilleure relation avec l’homme s’ils faisaient un entraînement plutôt physique.

Hors Jeu:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un entraînement particulier   Mar 1 Mar - 20:26

Cailean acheva de nourrir ses anguilles électriques avec quelques petits poissons récupérés au marché plus tôt et soupira. Cela faisait quelques jours maintenant qu'il avait finalement obtenu un poste au château, tel que désiré. Il ne s'était pas réellement imaginer en tant que mage-guerrier mais ayant des capacités de traqueurs exceptionnelles et une magie très offensive, cette fonction lui seyait plutôt bien. Il ne regrettait pas d'avoir choisi de s'établir ici, il regrettait la méthode. Cela avait été une humiliation cuisante. Le roi ne lui avait jamais demandé de se lever lorsqu'il s'était incliné devant lui, Khanrell l'avait fait passé pour un fou furieux... si ce n'avait été du conseiller, Mikhael, ce prince réfléchi, il serait sans doute en fuite à quelque part parce que cette folle colérique aurait trouvé le moyen de lui roussir le poil des pattes.

Protéger Shola était désormais sa mission. Il ricana puis grimaça. Ce roi ne lui donnait pas particulièrement envie de mourir pour lui. Il ne lui avait pas vraiment laisser sa chance. Khanrell était complètement timbrée, tout le monde le savait. C'était facile d'avoir une mauvaise expérience de vie avec elle. N'était-il pas naturel qu'en tant que mage, il ait du lui faire peur pour qu'elle cesse d'essayer de la martyriser? Cela ne s'était pas passé ainsi, mais bon. Il était tout à fait justifier qu'elle ait peur de lui, sans pour autant expliquer qu'elle veuille à tout prix l'éloigner d'ici. Il allait devoir la garder à l'oeil, elle allait tenter de lui nuire, à tout coup. Ce qui était certain, c'est qu'il devait une fière chandelle à ce Lust. Il n'aimait pas avoir une dette envers quelqu'un, mais il avait tenu tête à son roi et à sa soeur pour défendre un innocent, pas si innocent mais dans cette situation il l'était.

Marchant jusqu'à la fenêtre, il jeta un oeil dehors, qui donnait sur la cours d'entraînement. Il n'avait pas réellement de notion de combat physique. Il savait se servir d'une dague, mais n'était pas particulièrement doué pour porter des coups. Il était meilleur pour les éviter. Des coups à la porte le tirèrent de sa réflexion, et il eut tout juste le temps de se retourner qu'un... homme, oui, c'était un homme, entra, chargé comme un boeuf. « Monsieur le mage! Bien le bonjour! Je suis enchanté de faire votre connaissance! » Ah bon. Lui, il ne l'était pas. Il s'avança dans la pièce pour déverser sa charge partout au milieu de son salon. Cailean haussa un sourcil. Quel accoutrement ridicule. Était-ce une mauvaise blague de Khanrell? Elle lui avait envoyé un bouffon?

« Oh là là! On croirait que ces petites choses sont vivantes! » Il lui fit une courbette qui ne ressemblait en rien en ce à quoi le sorcier était habitué. Celui-ci fronça les sourcils. Que se passait-il dans ses appartements? « Enchanté de faire votre connaissance, monsieur le mage Cailean! Je me présente, Louis-Alexandre LeGrand 1er de SholAlombria – ou bien disons seulement de Shola, ce serait plus approprié, n’est-ce pas? » Quel nom ridicule... « C’est notre bon, notre grand, notre extraordinaire roi Pride 1er Le Majestueux qui m’envoie pour vous rendre service. » Pride, vraiment? En quoi est-ce que cette... chose, pouvait lui être utile? Il s'inclinait à nouveau. Il roula des yeux exaspérés.

« On m'a dit que vous seriez maintenant le mage guerrier du roi Pride 1er le Monarchique, et d’ailleurs, mes félicitations les plus grandes pour cet exploit! Obtenir un poste auprès de sa majesté Pride 1er le Royal n’est pas mince affaire, n’est-ce pas? À moins de s’attribuer soi-même un poste, bien sûr! » C'était quand même pas passé loin qu'il rate son coup, à cause de cette fichu torche inflammable. « Venez-en aux faits. » Il plongea ses yeux orageux dans ceux de son interlocuteur. « Enfin, revenons à nos oignons! Notre cher roi Pride 1er le Souverain voudrait que vous receviez de l’aide dans votre entraînement, en votre qualité de mage guerrier. Je suis votre humble serviteur en ce domaine. »

La prochaine fois qu'il s'inclinait, il placerait une chaise sous sa tête. Là au moins, ce serait intéressant. Non mais, en quoi est-ce qu'il aurait besoin d'aide dans son entraînement? Son regard tomba sur l'accumulation d'armes au sol. Ah... ouais... pour ça. L'énergumène venta ses mérites, sans oublier de vanter ceux de Pride -mais qu'il s'étouffe le roi!- et proposa son aide. Cailean demeura pensif. Il pouvait difficilement refuser. Son entraînement physique laissait à désirer, bien qu'il possède une certaine force physique, il manquait d'entraînement et cela ne pourrait pas lui faire de mal. Il s'entraînait par lui-même certes, mais surtout le cardio. Pour la chasse. Il chassait toujours sans arme. Ses proies n'en nécessitaient jamais -et on ne parle pas ici d'humanoïdes, mais bel et bien de proies animales.

« Mais si vous préférez m’utiliser comme cobaye pour votre spectaculaire magie, je serais plus qu’heureux de vous aider. » Cailean sourit, un rictus plutôt menaçant et pas très avenant. Non, il ne voulait probablement pas servir de cobaye pour sa magie. Le mage l'utilisait fréquemment sur les gens et ne doutaient absolument pas de son efficacité. Il secoua la tête pour signifier à l'inconnu qu'il allait pouvoir rester et lui fit un signe de la main. « Non, c'est bon, j'accepte votre aide. » Jetant un oeil suspicieux sur le sac de fracas métallique, il fronça les sourcils. « Je crois qu'il vaudrait mieux y aller étape, par étape, ne le croyez-vous pas? »

Il fit un geste de bras circulaire. « Emmenez vos... choses, ici, n'étais pas la meilleure idée. Je n'ai aucune intention de m'entraîner dans un endroit pareil. » Il jeta un oeil à ses anguilles, elles avaient fini leur repas. Euhm, Pour s'entraîner, il devrait ne pas porter sa lourde cape, mais sans cela, on allait voir ses pattes, et ce secret était jalousement conserver depuis si longtemps que le révéler si bêtement serait embêtant. En ce moment, il portait un simple pantalon de toile brune et une chemise d'un tissu plus soyeux noir, par-dessus quoi il portait une cape, actuellement ouverte sur le devant, ne cachant que son dos. La cape, très lourde et sombre, semblait avoir beaucoup de vécu. Elle était un peu brûlée sur les manche. Cadeau de Khanrell.

Il leva les yeux sur Louis. « Un instant, je change de cape. » Il entra dans la chambre par la porte attenante et ferma derrière lui. Derrière la porte, il y avait des crochets. Il accrocha sa lourde cape et enfila une plus légère qu'il attacha sur son buste, celle-ci n'avait pas de capuchon. Normalement, elle pourrait se déplacer et dévoiler ses pattes, mais celles-ci, recroquevillées dessous, la tenait en place avec leurs poils adhésifs. Il s'étira les pattes. Si cet homme lui apprenait des techniques intéressantes, il pourrait s'entraîner avec ses autres pattes. Bien que ceux-ci n'avaient pas de mains, il y avait sûrement des armes qu'il pourrait utiliser. Cela pourrait être intéressant. L'idée le fit sourire.

Sortant de la chambre, il salua l'autre de la tête. « D'ailleurs, je ne me suis pas présenté convenablement. » Il fit une courte révérence. « Je suis Cailean Ogmelt de Shola. » Avec un mouvement de tête, il l'invita à le suivre. Il avait suffisamment eu le temps de ramasser ses affaires. Il le devança, en prenant soin de ne pas passer trop près afin de ne pas l'accrocher. En fait, il voulait surtout que ses pattes demeurent sous sa cape, assez épaisse pour que cela ne paraisse pas. Se tenant droit, le mouvement de la cape faisait généralement le reste. « Quel est votre rôle, déjà? Vous n'êtes certainement pas... chevalier... » Il reluqua l'étrange accoutrement de l'homme. « Quoi qu'il en soit, dans la cours d'entraînement, nous serons plus à l'aise, quelques soient vos intentions. » Il espérait au moins que cela serait sérieux. Même si s'afficher avec cette chose lui semblait humiliant, s'il apprenait qu'il avait été dupé, il en ferait son en-cas, tout simplement.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un entraînement particulier   Ven 4 Mar - 21:18

Cailean semblait tellement enthousiasme à l’idée de s’entraîner, un peu plus et il chanterait pour montrer son bonheur! Juste un peu plus. Vraiment, c'était tellement plaisant de rencontrer quelqu'un qui semblait si... joyeux! Louis-Alexandre aurait été prêt à faire l’entraînement n’importe où (pourquoi pas dans la buanderie? Dans la salle du trône? À la bibliothèque?) parce qu’on pouvait devoir se battre n'importe où, non? Rares étaient les ennemis qui acceptaient poliment de se déplacer à la cour pour faire un duel...! Mais les gens avaient la drôle d’habitude de s’entraîner dans la cour. C’était plus convenable, et puis il y avait de la place pour que les jolies dames les observent… Un avantage certain pour plusieurs soldats, mais peut-être pas pour Cailean. Curieusement, Louis l’imaginait mal avec une femme... Par contre, il n’aurait pas laissé son sac et ses balais dans un corridor : quelqu’un aurait pu lui voler! Qui aurait pu résister à la tentation? Un tel trésor… ! Il avait dû l'amener avec lui ; pas le choix.

Pendant que le mage se changeait, Louis se promena tranquillement dans la pièce. Il regarda les anguilles avec curiosité, se demandant à quoi elles pouvaient servir. Repas gastronomique? Ingrédient secret pour une potion quelconque? Animal de compagnie? Dans le genre, il avait déjà vu mieux. Cailean revint avec une cape légère. Elle était plus adéquate que la première pour l’entraînement, mais n’importe quelle cape serait incommodante… Il le réaliserait bien vite. Le magicien se présenta, faisant même une courte révérence, puis l’invita à le suivre d’un signe de tête.

«Enchanté, enchanté, monseigneur! Mais je ne serai jamais digne de vos révérences, gardez cela pour les gens que vous respectez vraiment… Ou que vous êtes censés respectés!» dit-il en ramassant toutes ses choses tant bien que mal. Il dû courir sur quelques pas pour rejoindre Cailean qui lui demanda quel était son rôle au château. Ah oui, il avait oublié ce petit détail…

«Mes excuses, monseigneur! Il est de mon devoir de m’identifier. Non, je ne suis pas chevalier, à mon grand malheur! Bien que je porte une version améliorée de leur uniforme, l'aviez-vous remarqué? Je crois que je devrais le proposer à sa majestitude, Pride. Mais non, je ne suis qu’un fou du roi!» Il sourit. «Tout roi a besoin d’un fou, pour s’amuser, pour détendre l’atmosphère, pour ajouter du rose à sa vie! Vous ne croyez pas?»

Le mage mentionna qu'ils seraient plus à l'aise dans la cour d'entraînement, quelques soient ses intentions. Quelques soient ses intentions? Qu'est-ce qu'il croyait? Pensait-il qu'il voulait l'assassiner? L'enlever? Le charmer? Le manger? Le découper?

«Croyez-vous que mes intentions sont sombres, monseigneur? Ja-mais je n’oserais! Je n’ai aucune intentions cachées ; cacher des choses, c’est bien trop compliqué!» disait-il alors qu’il comptait ne révéler à personne son statut de mage et avait voulu rencontrer Cailean pour apprendre à le connaître plutôt que pour l'aider à s'entraîner… «Mais j’ai une surprise pour vous lorsque nous serons à la cour! Je suis certain que ça va vous plaire!»

Une fois dans la cour, Louis ouvrit son sac et en sortit les armes qu’il avait choisies. Il les sortit une à une, faisant un commentaire à chaque fois. D’abord deux épées en bois. «L’épée, le grand classique! Toujours pratique pour découper les gens en petits morceaux!» Deux bâtons. «Les bâtons, ça coupe pas fort fort, mais il y en a qui aiment». Quelques dagues. «Les dagues, les dagues! Classique arme d’assassinat, mais ce n’est probablement pas ce qui vous intéresse, mmm? On peut aussi les lancer, ça fait bien joli, mais bon, ça coûte cher, c’est pas tout le monde qui a le budget pour ça.» Deux cuillères en bois. «Redoutables armes utilisées par les cuisinières pour frapper les doigts des gamins qui veulent des biscuits, j’en fais encore des cauchemars.» Deux petits fouets. «Je les ai trouvé dans les quartiers de seigneur Mikhael…! Curieux!» À vrai dire, ils les avaient trouvé à un marché il y a plusieurs années et les traînait depuis. C’était des petits fouets un peur ridicules, qui ne feraient pas de mal à une mouche. Ou à une vache. Parce qu’une mouche, c’est dur à toucher, même avec un bon fouet. Une vache par contre, ça ne bouge pas trop. Et finalement, deux vraies épées, légères et émoussées. «J'ai amené deux épées en métal aussi, parce que bon, les épées de bois, c'est pas tellement courant sur un champs de bataille!»

Il sortit finalement sa fabuleuse surprise qui n’était nul autre que l’uniforme modifié (pour le mieux, en rose) des chevaliers, uniforme qu’il avait amené spécialement pour le mage. «Tadaaaaaam! J’ai bien vu comment vous regardez mon uniforme! Vous faites tout pour avoir l’air de le trouver ridicule, mais au fond, je sais que vous êtes jaloux!» Il lui fit un clin d’œil.  «Vous pouvez enlever votre cape, elle risque d’être un tout petit peu dans le chemin! Je ne voudrais surtout pas l’abîmer. Et puis, elle n’irait pas avec vos nouveaux habits! À moins que…» D’un coup, il changea la cape de Cailean pour qu’elle soit de la même couleur que son «uniforme». Rose. «Voilà! Fantastique! Magnifique! Pas besoin de me remercier, tout le plaisir est pour moi!»

Il sourit, pas d'un sourire moqueur, mais d'un sourire de bonne humeur. Cailean prenait un air presque inoffensif avec sa nouvelle cape. Définitivement, c'était un avantage, ça lui allait si bien! Il lui demanderait certainement de changer toute sa garde robe. Il ne manquait plus qu'une licorne... Louis commença à en tracer une, doucement, tranquillement...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un entraînement particulier   Sam 5 Mar - 18:03

« Mes excuses, monseigneur! Il est de mon devoir de m’identifier. Non, je ne suis pas chevalier, à mon grand malheur! Bien que je porte une version améliorée de leur uniforme, l'aviez-vous remarqué? » Il haussa un sourcil. Version... améliorée? « Je crois que je devrais le proposer à sa majestitude, Pride. Mais non, je ne suis qu’un fou du roi! » Un fou du roi? Il soupira. À quel part, quelqu'un se moquait de lui. Il ne répondit pas à la question qui suivit, n'y voyant pas d'intérêt. Ajouter du rose à la vie... et puis quoi encore.

« Croyez-vous que mes intentions sont sombres, monseigneur? Ja-mais je n’oserais! Je n’ai aucune intentions cachées ; cacher des choses, c’est bien trop compliqué! » Cailean roula des yeux. Il ne parlait pas de ce genre d'intentions. Il parlait de son planning d'entraînement. Ce personnage tout en mouvement et en paroles était vraiment particuliers. Il ne savait pas s'il devait être agacé ou juste l'ignorer. « Mais j’ai une surprise pour vous lorsque nous serons à la cour! Je suis certain que ça va vous plaire! » Il était certain que non. Quelle drôle de coïncidence!

C'est ainsi qu'affublé du clown de service, il déboucha dans la cours du château, sans soucier des regards qui se posait sur le drôle de duo qu'ils formaient, tenant fermant sa cape dans son dos par ses pattes dorsales. Lorsqu'ils furent dans la cours, il fit face à son interlocuteur et l'observa tandis qu'il déversait le contenu de son sac. « L’épée, le grand classique! Toujours pratique pour découper les gens en petits morceaux! » Cailean sourit. Il était parfaitement au courant. Côté découpage de gens en morceaux, il s'y connaissait. « Les bâtons, ça coupe pas fort fort, mais il y en a qui aiment » Pratiques pour assommer surtout. Mais il ne s'en servait pas vraiment. Il sourit, plutôt amusé par les commentaires du fou du roi. Peut-être que Pride avait un peu d'humour, au fond.

Lorsqu'il sortit les fouets, le mage aussi un sourcil sous l'allusion au conseiller. Il comprenait l'allusion mais ne la releva pas. Les blagues salaces n'étaient pas vraiment son style. En fait, maintenant qu'il observait tout ce matériel, il se rendait compte qu'il n'y avait là pas de réel équipement d'entraînement... était-ce seulement sérieux tout cela? Devait-il se prêter au jeu? Était-ce un test de la part du seigneur Pride? En fait... le vrai test devait sûrement être cette abomination qui venait devoir le jour devant ses yeux. Il eut un mouvement de recul et prit un air vraiment pas sûr. « Tadaaaaaam! J’ai bien vu comment vous regardez mon uniforme! Vous faites tout pour avoir l’air de le trouver ridicule, mais au fond, je sais que vous êtes jaloux! » Il soupira de nouveau.

Ce devait être un test. Ce ne pouvait être qu'un test. Louis-Alexandre lui déclara qu'il pouvait enlever sa cape. Euh, non? Il fronça les sourcils. Avant même qu'il put lui répondre, sa cape noire... devint rose! Mais qu'est-ce que... « Voilà! Fantastique! Magnifique! » Il lui jeta un regard incrédule. C'était lui qui avait fait ça? Quel drôle de pouvoir! « Pas besoin de me remercier, tout le plaisir est pour moi! » Pouvait-il faire autre chose? Soudain, Cailean était intéressé. Le personnage devant lui souriait, sincèrement heureux. Il ne se moquait pas de lui -contrairement aux témoins qui gloussaient en tentant de ne pas se faire voir.

Non seulement c'était un véritable simple d'esprit, mais son pouvoir était étonnamment contrôlé. Mais, cela n'aurait pas été aussi impressionnant, si ce n'avait été... ces gloussements dans son dos... alors que, pivotant sur lui-même, il finit par regarder son dos et voir les traits d'une licorne se dessiner sur sa cape... Il grogna. Elle était bonne pour la poubelle maintenant. « Pouvez-vous, s'il vous plait, cessez cela? » Il le considéra un instant avec intérêt. Il semblait d'un humain standard, si ce n'était de ses habits et de ses allures excessivement voyants.

Il pencha la tête légèrement sur le côté, le considérant pensivement. « Avez-vous d'autres capacités de telles sortes? Vous savez... » Pourquoi ne pas essayer de l'attirer par un attrait magique? Ça marcherait peut-être! « ... je pourrais vous apprendre la magie, si vous pouvez faire autre chose. Vous me semblez particulièrement talentueux avec votre pouvoir! » Maintenant, il fallait faire quelque chose pour sa pauvre cape... « Pouvez-vous la ramener comme avant ou ces changements sont... définitifs? » Il espérait connaître l'étendue des pouvoirs de l'homme devant lui.

Était-ce un homme ordinaire? Un mage? Si cet homme pouvait réellement faire de la magie, plus que de changer la couleurs de vulgaires draps ou de tracer des dessins dans les tissus, peut-être qu'il serait pertinent de... Bien sûr, l'être humain n'était pas très appétissant. La chair était un peu nerveuse, mais cet homme ne semblait pas souffrir de stress. S'il possédait suffisamment de puissance magique, sa consommation serait assez bonifiante pour compenser le manque de goût! Il n'aurait qu'à le manger cuit, pour faire changement. « Alors, cet entraînement! » Voyons de quoi il était capable!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un entraînement particulier   Dim 20 Mar - 12:24

Cailean ne sembla pas apprécier les changements apportés à sa cape, contrairement aux témoins qui semblaient bien s’amuser de voir le mage ainsi accoutré. Louis-Alexandre se força pour ne pas sourire, tâchant de réagir avec le plus grand sérieux du monde. Cailean lui demanda d’arrêter de dessiner la licorne. Pourtant elle était si jolie, si… masculine! Elle rajoutait de la joie et du bonheur sur la vieille cape du mage qui, franchement, était plutôt laide. Booon, il n’était pas surpris que sa licorne ne soit pas appréciée, aussi belle soit-elle. Le magicien aurait peut-être préféré un autre animal? Quelque chose qui existait vraiment? Un dragon, peut-être? Quoi qu’il en soit, Louis arrêta son dessin, laissant une tête de licorne avec un corps sans patte sur la cape. Probablement plus ridicule que si le dessin avait été complété…

«Je ne voulais pas vous offenser, mon seigneur! Je croyais que la licorne vous plairait. Moi-même, j’adore la mienne!» Il pointa son propre habit rose orné de l’animal fantastique. «Mais si vous préférez un vieux crapaud bulleux, je peux changer votre cape! J’aurais dû adapter mon choix d’animal à votre personnalité, je m’en excuse.»

Le magicien semblait intéressé par son pouvoir, un peu trop intéressé, même. Il lui demanda s’il avait d’autres capacités de la sorte et lui proposa même de lui apprendre la magie. C’est qu’il était vite en affaire, celui-là! Mais Louis n’était pas ici pour améliorer ses pouvoirs et il comptait bien garder ses capacités magiques secrètes. Avait-il montré une trop grande maîtrise du pouvoir qui aurait dû être son seul et unique don magique? Il faudrait qu’il fasse attention, surtout devant des magiciens qui sauraient reconnaître un pouvoir bien maîtrisé.

«Oh, je peux faire plein de choses! Je peux changer les tissus dans touuutes les couleurs, même si je change rarement vers le noir ou le brun! Ce sont des couleurs plutôt ennuyantes, vous ne trouvez pas?» Il fit mine de réaliser que le mage portait justement des vêtements dans ces teintes et ajouta : «Mais c’est juste une question de goût, hein! Je juge personne! Mais si vous voulez changer… Faites-moi signe.» Il lui fit un clin d’œil. «Je peux aussi faire des dessins, rajouter des moustaches sur les tapisseries, faire des motifs, bref, tout ce que vous voulez! Je vois que vous êtes un bon magicien, monseigneur, pour remarquer mon talent! D’autres m’ont dit que mon pouvoir était inutile, inadéquat ou même pasdrôlepentoute! Je ne les comprends pas. Je serais honoré d’apprendre à vos côtés, mais je crains ne pas le mériter, je ne suis après tout qu’un pauvre fou.»

Il espérait avoir assez expliqué à quel point son pouvoir ne servait à rien de concret pour que Cailean oublie son idée de lui enseigner quoi que ce soit. Ou réalise à quel point lui enseigner serait fatiguant, parce que peu étaient capables de tolérer les singeries de Louis-Alexandre tous les jours. Le magicien lui demanda de retourner sa cape à sa normale.

«Je peux retourner votre cape à son état de base, si c’est ce que vous souhaitez. Ne bougez pas!» Il se plaça derrière Cailean et commença à faire des mouvements étranges des bras, comme un sorcier faisant une incantation complexe. Un sorcier un peu fou. «Alakazim, Alakazoum, bim boum katoum youp!» Il arrêta de bouger et la cape reprit sa couleur normale. Il sourit comme s’il était fier de la transformation. Qui ne nécessitait aucun mouvement ni parole, d’ailleurs, mais c’était bien plus amusant ainsi, non?

Il retourna près de sa montagne d’armes insolites. Cailean voulait passer à l’entraînement. Surprenant tout de même qu’il ait encore espoir de pouvoir profiter d’un entraînement utile ou sérieux… Louis était prêt à lui montrer les bases du combat, mais il se demandait combien de temps le mage tiendrait avant d’en avoir assez de ses blagues.  

«Oui, bien sûr, passons à l’entraînement! Quelle arme voulez-vous utiliser?» Louis avait amené plusieurs armes inutiles, mais l’épée, la dague ou le bâton pouvaient être utilisés en combat. «Nous pourrions aussi essayer l’arc, si cela vous intéresse.»

Mais le mage devait déjà avoir un moyen de se battre à distance ; la plupart des pouvoirs n’étaient pas utilisés au corps à corps. Le fou du roi avait essayé de se renseigner sur ceux du mage, mais il n’avait pas réussi à bien les cerner. Tous (ou presque) s’accordaient pour dire qu’ils pouvaient contrôler les ombres, mais toutes sortes de rumeurs courraient sur ses autres pouvoirs. On disait qu’il pouvait contrôler le feu, ou peut-être l’électricité, ou même les femmes? Certains croyaient qu’il pouvait se transformer en chauve-souris, entrer dans les rêves ou faire allonger la nuit pour qu’elle dure toujours. Bref, Louis-Alexandre n’avait aucune certitude sur les capacités du magicien.

«Comment croyez-vous pouvoir utiliser vos pouvoirs en combat, monseigneur? En les connaissant, je pourrais vous aider à choisir une meilleure arme! Par exemple, je peux me battre avec un drapeau, pour épater mes ennemis avec mes fabuleux dessins!»

Il ne croyait pas que Cailean lui dévoilerait beaucoup par rapport à ses pouvoirs, mais ça ne coûtait rien d’essayer.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un entraînement particulier   Lun 21 Mar - 12:33

«Mais si vous préférez un vieux crapaud bulleux, je peux changer votre cape! J’aurais dû adapter mon choix d’animal à votre personnalité, je m’en excuse.» Cailean tiqua, puis soupira. Il l'avait probablement chercher. Mais il se voyait plus comme une araignée carnivore, mais il ne pouvait pas en vouloir à cet homme de l'ignorer, il masquait volontairement sa nature afin de toujours conserver un avantage. La description de son pouvoir, qui était, somme toute, réellement inutile, fut des plus ennuyeuses. Cet homme n'avait aucun avenir et son talent ne le mènerait nul part. Quel gaspillage de don divin. Bah, s'il le mangeait, ça ne serait pas une grosse perte, mais ce qu'il en tirerait serait tellement infime que c'était à se demander si la perte d'énergie en valait le coup.

Ce Louis-Alexandre était une figure royale, le fou du roi, et masquer sa disparition allait nécessité un regain d'énergie. Khanrell ne manquerait pas de le pointer du doigt. Maudite grande folle colérique. Bon tant pis, il n'en valait pas réellement la peine. Il pouvait toujours continuer de le jauger, mais il ne le mettait absolument pas en appétit. Il risquait de goûter le coton de toute façon. L'imbécile de service se déplaça derrière et le sorcier le suivit du regard tandis qu'il fit des frasques inutiles avec des mots ridicules afin de replacer sa cape comme elle était. Quel fanfaron... Mais si tel était son métier. C'était presque un soulagement que sa magie s'arrête à ce simple don ridicule, cela aurait été un véritable gaspillage, d'un autre côté, cela aurait aussi été une joie indicible et un soulagement général de le dévorer.

Cailean sourit. Non pas des frasques du fou, mais personne n'avait besoin de savoir pourquoi il souriait, avec son drôle de rictus menaçant que personne n'appréciait, sous ce regard hautain qui donnait des frissons à la cour qui assistait. La circulation reprit un peu autour, maintenant que la licorne avait disparue. L'orageux magicien espérait voir si cet homme allait réellement lui être utile au combat. Ne l'avait-on pas envoyé à lui pour cela? Ou lui faisait-on perdre son temps ici? Il était patient, il verrait bien. « Oui, bien sûr, passons à l’entraînement! Quelle arme voulez-vous utiliser? » Haussant un sourcil, il avisa le tas ridicule gisant au sol. Rien de tout cela ne lui semblait réellement intéressant... « Nous pourrions aussi essayer l’arc, si cela vous intéresse. » Il ne se voyait pas du tout en archer. De toute façon, il préférait lancer sa Toile, beaucoup plus efficace que n'importe quelle flèche. Il secoua la tête.

« Ce sera le bâton alors. » Il pointa l'arme dans le tas. Il ignorait ce que son « adversaire » savait de lui. Il savait bien sûr que plusieurs rumeurs circulaient sur son compte. Cailean n'avait jamais vraiment usé de ses pouvoirs en public, il n'en avait que très peu besoin. On savait, avec presque certitude, qu'il pouvait contrôler les ombres, ce qui était vrai. Mais ses autres pouvoirs se manifestaient de façon beaucoup plus subtils et il était presque impossible pour les gens de les connaître. Il n'utilisait sa Toile que pour chasser et se nourrir, et ne le faisait donc que lorsqu'il était seul, Khanrell avait déjà vu la Toile sans pour autant l'associé à un pouvoir magique. Son pouvoir de réflexe était subtil et pouvait n'être associé qu'à une grande agilité. Tant qu'à son pouvoir de dégager des phéromones... il ne s'en servait quasiment jamais. Mais bon, un homme avait ses besoins. Et parfois... il s'en servait aussi pour manger.

« Comment croyez-vous pouvoir utiliser vos pouvoirs en combat, monseigneur? » Cailean haussa un sourcil. Tous ses pouvoirs portaient sur sa capacité à combattre. Il était un chasseur, un traqueur. Agile, rapide, il pouvait capturer ses proies avec ses ombres et ses Toiles. Mais il ne voyait pas l'intérêt de divulguer cela à un homme qu'il ne connaissait même pas. Moins les gens en connaissaient sur lui, plus il pourrait surprendre où le jour viendrait et il devrait se battre. Puisqu'il se battait toujours dans l'obscurité, personne n'avait jamais compris la nature réelle de ses capacités. Il sourit à l'homme devant lui, moqueur, arrogant. « Mes pouvoirs jouent sur l'obscurité. Peu importe l'arme que j'utiliserai, elle ne changera rien à ma façon de combattre. Je dois admettre que je n'en ai jamais eu le besoin, mais que cela ne pourrait être de refus. »

Il s'accroupit et saisit le bâton qu'il soupesa. Puis se releva avec l'arme dans la main droite. « Vous savez vraiment vous battre avec tout cela? » fit-il, sceptique, en regardant l'homme dans les yeux. « J'ai déjà utilisé des dagues dans ma vie, mais je ne suis pas vraiment aller plus loin que piquer avec le bout et découper avec le côté... » À ces mots, sa bouche s'étira sur le coin en un sourire amusé, car en effet, il avait utilisé des dagues à de nombreuses reprises pour torturer des victimes, car il aimait bien jouer avec sa nourriture. Mais bon, il ne mangeait que très peu d'humanoïdes et se nourrissait principalement d'animaux, surtout depuis qu'il était au château. La princesse Wrath allait le soupçonner de toutes les disparitions sur les cinquante kilomètres à la ronde même s'il n'avait pas bougé du château dans les dernières 72 heures alors...

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un entraînement particulier   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un entraînement particulier
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Entraînement d'orientation
» [Entraînement] Lame
» Entraînement sous haute température [ Sento - Tenzen ]
» La roche n'est pas si solide! Chapitre d'entraînement numéro 4
» Entraînement d'escrime

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Émeraude :: Archives :: Archives du nouveau forum :: RPs-
Sauter vers: