Forum RPG médiéval-fantastique inspiré de la série Les Chevaliers d'Émeraude d'Anne Robillard
 

Partagez | 
 

 Se faire prendre la main dans le sac (Terminé)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Se faire prendre la main dans le sac (Terminé)   Mar 1 Mar - 17:02

Résumé:
 

**Merci. Ce fut un plaisir de faire affaire avec vous.** lança-t-elle avec un sourire, puis elle rangea l’argent dans sa bourse.

Cela faisait longtemps qu’elle n’avait pas mis les pieds dans le royaume de Shola… Pas depuis… depuis les événements d’il y a six ans. Toutefois, le paiement d’une livraison sur une aussi longue distance en valait largement la peine. L’elfe n’aurait pas à s’inquiéter pour ses vivres pendant un moment, ce qui enlevait tout un fardeau de ses épaules.

Il était maintenant temps de se prendre une chambre, car il faudrait quitter dès l’aube afin de retourner à Alombria dès que possible.


- Hé, Léo! T’as entendu ce qu’ils disent au sujet des Lames Pourpres ces temps-ci? s’exclama un homme qui venait d’entrer dans la taverne, le tout en déposant lâchement son chapeau sur la table et en faisant signe à la serveuse pour qu’elle lui apporte à boire.

- Non, mais ta gueule! Parle-moins fort, imbécile! répondit sèchement ce qui semblait être un ami de longue date du premier. Il paraît que c’est la galère… termina-t-il en murmurant.

- T’as pas idée… Il paraît que c’est la guerre entre les jumeaux…

- Putain… Ça regarde mal si ya de la bisbille chez les boss… Faudrait pas que ça dégénère, ça serait mauvais pour les affaires…

-M’en parle pas… ajouta le premier homme, puis il se pencha plus près de son compagnon. Il y en a un qui a été vu au château récemment… Je me demande qu’est-ce qu’il irait faire là.

- Peu importe! N’en parlons plus! On ne veut pas se mêler de ça. Bon, v’la ta bière! Santé!

Saoirse n’avait pu s’empêcher de tendre l’oreille à cette conversation. D’ailleurs, les murmures ne dérangeaient aucunement son ouïe elfique. Était-ce possible que ce soit…

- Alors, ma p’tite dame, ça va être quoi pour vous ce soir? demanda le tavernier, ramenant la messagère à l’ordre.

Celle-ci procéda à lui expliquer ce qu’elle voulait et le paya distraitement, ignorant les blagues avec sous-entendus que lançait le tavernier. Clairement, il avait déjà commencé à boire; or, malheureusement pour lui, l’elfe n’en avait rien à faire des hommes plus petits qu’elle et de trois fois sa grosseur.

En pleine nuit, Saoirse était couchée en étoile dans son lit plutôt inconfortable. Elle était incapable de fermer l’œil. Zackeriel pouvait-il réellement être au château? « Quelles sont les chances qu’il y ait une autre paire de jumeaux dans les Lames Pourpres? » s’interrogea-t-elle. Il y avait aussi la possibilité que ce soit Uriel… Que ferait-elle si elle tombait sur lui plutôt que Zack? Et s’infiltrer dans un château, à quoi pouvait-elle bien penser? Elle ne pouvait pas sérieusement être en train de considérer de…
*-*-*-*-*


Ah, bon, voilà… elle était dans le château. Elle se tenait dans l’un des mille et un corridors. Elle était parvenue à entrer par infraction grâce à son pouvoir de camouflage… comme quoi, sa nature elfique lui était vraiment utile ce soir. Le fait qu’elle avait un pas léger avait également joué en sa faveur. Mais maintenant, elle faisait quoi? À vrai dire, elle se rendait compte qu’elle n’avait pas pensé à son plan bien en profondeur… En fait, elle ne s’était pas rendue plus loin que l’étape : il faut s’infiltrer dans le palais. « Alors, là, bravo, championne! » se félicita-t-elle sarcastiquement.

Elle déambula dans les corridors pendant ce qui lui semblait être une éternité. Elle laissa éventuellement tomber son camouflage, car le château était étrangement calme. Elle se serait attendu à plus de challenge. C’était quand même le centre du pays, là où la royauté résidait… et une simple messagère, même pas une espionne ou quoi que ce soit du genre, était capable d’entrer et marcher allègrement.

Elle tournait un coin et… Zut, flute, elle avait pensé trop vite! Elle s’était retrouvée face à face avec une femme qui ne semblait pas particulièrement apprécier se faire couper subitement le chemin par une inconnue. Sea improvisa un sourire qui se voulait charmant. Elle avait déjà vu cette personne… Elle creusait ses méninges à cent miles à l’heure pour s’en rappeler le plus vite possible. Ça ne lui faisait pas d’être absente de Shola depuis aussi longtemps.



Eh, merde. Elle replaçait la demoiselle : lady Khanrell, princesse de Shola, connue pour son tempérament. D’ailleurs, on pouvait déceler qu’elle commençait à s’impatienter.

**Ah, noble dame! Justement la personne que je cherchais!** débuta la messagère d’un air légèrement théâtral, faisant son possible pour paraître le plus naturel possible. **Je me présente : Saoirse d’Alombria.**

Elle fit une petite courbette. Il lui fallait une excuse plausible… et vite!

**Je suis venue jusqu’ici afin de vous annoncer la mort du magicien Finn d’Alombria, tel que furent ses derniers vœux… Vous voyez, j’étais son apprentie et, dans ma quête d’un nouveau maître, j’ai cru bon de venir aviser la famille royale de Shola de son décès.**

Pas si mal… jusqu’à la partie des derniers vœux… et c’était quoi l’idée de déblatérer toute cette histoire de vouloir informer la royauté de Shola? Finn n’était pas un magicien à grande réputation… à sa connaissance… Et sincèrement, ce genre de nouvelle ne pouvait-elle pas attendre jusqu’au matin? Oulala, l’elfe sentait qu’elle était dans la merde jusqu’au cou.


Dernière édition par Saoirse le Lun 28 Mar - 12:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Khanrell
Magicien(ne) conseiller(ère)
avatar

Messages : 1644
Date d'inscription : 08/02/2015
Localisation : Shola

Feuille de personnage
Âge: 29 (éter.), 32 (fév.)
Race: Humaine (Vampire)
Âme soeur:

MessageSujet: Re: Se faire prendre la main dans le sac (Terminé)   Mer 2 Mar - 19:09

Cette journée qui s’annonçait comme les autres n’allait pas l’être. Oh oui, bien sûr, comme d’habitude, Khanrell allait péter des coches, vouloir tuer plein de monde, et puis boire du thé. Ça ne changeait pas vraiment souvent de ce côté là. Mais pour la jeune femme qui s’irritait aussitôt que des gamins excités faisaient un peu de bruit dans les couloirs, en pratiquant leurs pouvoirs de futurs Chevaliers, il y avait de quoi s’étonner que sa vie prendrait un si important tournant pour les six prochaines années. Elle qui s’était jurée de ne jamais former d’apprenti, outre son frère, mais ça ne comptait pas, et puis il avait presque terminé lorsqu’elle l’avait pris sous son aile. Dans quelques instants, Wrath allait effectivement parjurer la promesse qu’elle s’était faite à elle-même, mais elle ne le savait pas encore.

Alors qu’elle marchait vers la bibliothèque pour voir si elle n’y trouverait pas un brin de silence et de calme pour réfléchir, elle sursauta en tombant sur une inconnue au détour d’un couloir. Une femme qui, visiblement, n’avait strictement rien à faire ici. Après l’épisode avec Cailean, toutefois, Khanrell ne s’étonnait plus de voir l’incompétence des gardes qui laissaient passer sous leur nez des gens qui n’avaient pas de permission d’errer dans le Château de Shola.

Toutefois, si l’elfe n’était pas prévue dans les plans de Khanrell pour la journée, ni même pour les prochaines années à venir, celle-ci semblait justement la chercher, ce qui fit soupirer la magicienne. Aurait-elle le droit, un jour, à une journée de calme pour travailler? Bien que Saoirse était douée pour bouger les lèvres en même temps qu’elle utilisait son pouvoir de télépathie, Wrath compris tout de suite qu’elle était muette, peut-être un simple instinct de Magicienne? Se courbant grâcement devant elle, l’elfe lui expliquât que le Magicien Finn d’Alombria était mort, et qu’il avait demandé qu’elle en soit avertie. Pourquoi donc? Déjà que ce nom ne lui disait rien du tout, si l’apprentie provenait du Royaume ennemi, elle aurait du prévenir la famille royale des vertues, pas des péchés!

-Et pourquoi diantre Finn d’Alombria voudrait-il que Khanrell Wrath de Shola soit informée de son décès, mademoiselle?

Elle n’osait franchement pas répéter le prénom que lui avait dit l’elfe, puisqu’elle était certaine de bafouer.

-Je m’intéresse certes à la sécurité magique du Royaume et il est de mon devoir de connaître le recensement des magiciens vivants sur mon territoire, mais il relèverait plutôt du Magicien Conseiller d’Alombria de recevoir cette information, et Finn ne pouvait pas ignorer la petite… hum… querelle entre les royaumes, non? D’ailleurs, pour ce qui est de vous trouver un nouveau Maître, n’est-ce pas que que vous préféreriez en avoir un de ce côté là du continent, mademoiselle.

Son ton sèche laissait clairement voir son agacement, elle avait plutôt l’impression que le continent entier se mettait contre elle pour l’empêcher de travailler correctement, ce matin. Si elle devait maintenant gérer les affaires magiques de ses ennemis en plus des siennes, elle ne dormirait plus jamais… Et tout le monde sait que la Colérique Magicienne n’est pas tout à fait agréable à vivre lors qu’elle n’a pas toutes ses heures de sommeil…

-Vous êtes pas un peu vieille, d’ailleurs, pour être encore apprentie? demanda-t-elle bien que ce n’était pas ce qui l’intéressait vraiment. Qu’est-ce qui vous fait croire que quelqu’un voudra de vous ici, à Shola?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Se faire prendre la main dans le sac (Terminé)   Lun 7 Mar - 18:34

Résumé:
 

« Inspire… Expire… » se répétait mentalement l’elfe. Son malaise était tel qu’elle avait besoin de se rappeler de respirer si elle ne voulait pas perdre connaissance en plein milieu de la place. Elle était persuadée d’avoir signé son arrêt de mort. Maudits soient ces hommes qui commèrent comme des femmes et sa faiblesse pour tout ce qui touche Zackeriel! À quoi avait-elle pensé? Elle n’avait même pas l’excuse d’avoir trop bu pour se défendre….

La princesse de Shola ne semblait pas acheter sa salade, d’ailleurs. Qui l’aurait fait? Une fille cinglée se faufile dans un château au petit matin pour annoncer la mort d’un magicien dont personne ne connait le nom et qui résidait dans le royaume ennemi. Saoirse aurait aussi bien été de se défendre en prétextant qu’on avait laissé la porte débarrée. Elle aurait été tout aussi crédible. Khanrell, naturellement, posait des questins. Le contraire aurait été surprenant.

**Ah… Vous voyez, Finn était un grand voyageur. Pour lui, il n’y avait qu’un seul royaume… Il était quand même vieux… et idéaliste… Bref, il voulait refusait qu’il y ait de la discrimination dans l’annonce de sa mort…?** tenta d’expliquer la messagère avec des demi-vérités. Or, encore une fois, elle avait raté sa finale.

Malaise… La magicienne lui fit remarquer qu’elle se trouvait un peu loin pour se chercher un maître. Elle marquait un très bon point. Sea était plus que consciente qu’il aurait été davantage logique pour elle de faire sa recherche à Alombria… et cela avait initialement son intention. À vrai dire, ce l’était encore…elle était juste mal prise présentement et voulait sauver sa peau. Oulala, elle pouvait sentir la sentence de mort planer au-dessus de sa tête.

**Bah, ehm… Eh bien, voyez-vous, respectable dame Khanrell Wrath de Shola… Shola est le royaume m’ayant vu naître et…** débuta-t-elle avec un air décontracté, prenant appui sur le mur à sa gauche.

Et v’lan! Elle eut l’impression de se faire tirer une flèche au cœur quand la princesse lui demanda si elle n’était pas un peu vieille pour être une apprentie. Quel coup bas… Saoirse était encore dans la fleur de l’âge, même qu’elle était encore très jeune pour une elfe. Elle perdit sa concentration sous le choc émotionnel et son bras passa au travers du mur. Elle passa à un cheveu de tomber dans elle ne savait quelle pièce qui se trouvait à côté.

Heureusement, elle se rattrapa à la dernière minute. Elle porta une main sur son cœur et reprit son souffle. Elle allait vraiment devoir maîtriser ce pouvoir avant longtemps. Honteuse, elle envoya un sourire embarrassé à son interlocutrice, puis elle gratta l’arrière de sa tête. Voilà qui était gênant…

**Je… me suis épanouie tardivement? J’avais dix-sept ans quand Maître Finn a entamé ma formation.** se défendit-elle, tout en essayant de faire comme si sa presque chute ne s’était jamais produite. En fait, elle préférait oublier ce qui venait de se passer.

Un regard à Khanrell suffit à lui faire comprendre que sa bévue n’était pas passée inaperçue. La magicienne n’en avait clairement rien à cirer des histoires de l’inconnue devant elle. L’elfe avala difficilement sa salive. Elle commençait à manquer d’histoires, justement. Ça n’augurait rien de bon pour elle. Elle craqua finalement sous la pression.

**D’accord! Je ne suis pas venue ici pour vous!** s’exclama-t-elle en affaissant ses épaules. **J’ai entendu des rumeurs à la taverne comme quoi un ancien amant avait été vu au palais et, sur un coup de tête, je suis venue ici. Je ne sais pas comment je comptais m’y prendre pour me venger, encore moins pourquoi… En fait, non, je voulais ravoir mon ar… err- c’est bon, j’ai compris, c’est le cachot pour moi… **

La messagère baissa la tête, s’avouant vaincue. La princesse de Shola allait lui rendre son jugement. Sea se voyait déjà mourir à 23 ans. À vrai dire, elle ne serait pas surprise qu’on la transforme en brochette. D’ailleurs, elle entendait un bruit d’armure dans un corridor tout près. Il s’agissait probablement d’un des rares soldats qui faisait sa ronde.

Fidèle à elle-même, l’elfe ne put s’empêcher d’ajouter rapidement : **Mais soit dit en passant, c’est vrai que mon maître Finn d’Alombria est mort et que je me cherche un nouveau maître… Donc, pour ma défense, je n’ai pas menti sur toute la ligne!**

Tout à coup, Saoirse agrippa le malheureux soldat et le poussa en direction de la magicienne. Elle lança quelques bombes aveuglantes qui, à son plus grand bonheur, fonctionnèrent à la perfection, puis elle prit ses jambes à son cou. Il n’était pas question qu’elle meurt ce soir! Contrairement à ce que pensait Khanrell, elle était trop jeune encore! Elle tenait à terminer sa formation de magicienne… sans compter qu’elle n’était pas prête à aller rejoindre sa famille. Son temps n’était pas venu.

Elle tourna à gauche, puis à droite et elle ne savait plus dans quelle direction elle s’en allait. Elle ouvrit soudainement une porte et se fraya bruyamment un chemin au travers des cuisines. Elle poussait cuisiner, tassait les mains de ménagères… Au diable, les morceaux d’œufs dans ses cheveux! Elle n’avait qu’une idée en tête : se sauver.


[P.S. J’espère que tu ne m’en veux pas de te donner un peu de fil à retordre!]
Revenir en haut Aller en bas
Khanrell
Magicien(ne) conseiller(ère)
avatar

Messages : 1644
Date d'inscription : 08/02/2015
Localisation : Shola

Feuille de personnage
Âge: 29 (éter.), 32 (fév.)
Race: Humaine (Vampire)
Âme soeur:

MessageSujet: Re: Se faire prendre la main dans le sac (Terminé)   Mar 8 Mar - 19:25

Khanrel ne goba rien de l’histoire de Saoirse, son expression corporelle la trahissait, même pour un non expert en comportement. Elle ressemblait vaguement à une enfant s’était fait prendre avec un biscuit dans la bouche et prétendant ne pas en avoir shipé. Le fait de trouver une banale voyageuse dans les couloirs n’embêtaient même pas la Colérique Magicienne, qui aurait tout simplement passé son chemin si celle-ci ne l’avait pas carrément arrêtée! Non, elle était habituée à l’incompétence de la garde, qui laissait passer n’importe qui, n'importe quand, sans se poser de questions, et qui faisaient des rondes de merde.

Ce qui la dérangeait, en fait, c’était qu’on lui mente. Mentir c’est pas beau, voilà. Surtout à une Princesse. Elle tiqua sur le «un seul royaume», car la famille des péchés voulait retrouver cette unité de jadis, mais si son maître vivait à Alombria, c’était qu’il avait fait un choix de vivre chez des imposteurs…

Bref, tout ce qu’elle lui dit par la suite semblait faux, ou à peu près, quelqu’un qui dit la vérité n’est pas aussi nerveux… Enfin, c’est vrai qu’elle s’adressait à la Magicienne réputée la plus folle du continent, mais il y avait vraiment anguille sous roche. Je veux revenir dans le Royaume qui m’a vu naître, blablabla, épanouie tardivement, pauvre petite chose. Elle avait tellement l’air de vouloir être ailleurs en ce moment, la Saoirse… En fait, Khanrell la comprenait. Elle aurait aimé être ailleurs aussi, elle n’avait pas voulu ni demandé une telle rencontre, et aurait préféré passer son chemin devant cette inconnue dont elle se fichait éperdument. Sauf que comme elle lui mentait en pleine gueule, il allait bien falloir qu’elle lui apprenne les bonnes manières…

L’elfe avala sa salive de travers alors que Khanrell s’apprêtait à lui dire qu’elle avait l’air d’une imbécile, mais apparemment l’apprentie-magicienne craqua et déballa son sac. Même cette histoire là était ridicule, mais comme elle n’avait plus l’air de mentir, Wrath commença à s’interroger sur l’identité réelle de celui qu’elle cherchait, bien qu’une drôle d’impression lui dictait qu’elle savait de qui il était question…

Elle n’eut pas le temps de lui demander qu’un garde, dans sa petite ronde habituelle, arrriva dans leur direction sans leur porter la moindre attention. Mais cela sembla faire paniquer la jeune femme qui avait peur d’être envoyée au cachot, alors elle précipita le soldat sur la magicienne, faisant tomber la princesse, et se poussa à la course en ajoutant rapidement qu’elle n,avait pas menti sur toute la ligne. MAIS QU’EST-CE QU’ON S’EN FICHE!

Enragée, Khanrell se demandait pourquoi le destin avait voulu salir sa journée, qui allait de mal en pi. Et dire qu’elle s’apprêtait à aider cette gamine!

-Qu’est-ce que tu fou là toi! cria-t-elle au garde alors qu’elle s’était déjà relevée mais qu’il traînait toujours par terre comme le dernier des empotés. Fait ton travail, on te paie pas pour compter le dallage imbécile! Rammene-la moi!

Par télépathie, elle interpella quelques gardes qui erraient dans l’environ de son secteur, et retourna en bouillant dans ses appartements, sa journée à la bibliothèque annulée par cet incident qui n’aurait même pas du la concerner. Sur le chemin, Khanrell évacua sa frustration en mettant le feu à deux ou trois tapisseries, Philomena allait probablement rager… Et Ava aussi par la même occasion, mais ça lui permettait de respirer!

Rageuse, elle se laissa tomber dans le luxueux fauteuil derrière son bureau, et attendit. Elle avait déjà reçu un message l’avisant que la fille avait été capturée et qu’on la lui amenait. Pour avoir porté atteinte à l’intégrité physique d’un garde et d’une princesse, Khanrell aurait pu seulement la faire envoyer au cachot, en effet. En plus cette idiote lui avait mentit. Mais il y avait juste ce petit truc innocent… Elle voulait savoir si elle avait mis le doigt sur l’homme que cherchait l’apprentie-magicienne…

-Tu sais que tu aurais pu juste passer ton chemin et m’ignorer, plutôt que de me raconter ses balivernes ? s’exclama sèchement la magicienne colérique lorsque Saoirse fut introduite dans son bureau, entourée de gardes qui la maintenaient en place. Et même après avoir mentit, si tu n’avais pas fait tout ce cirque, je n’aurais pas envie de te pendre à la place publique…

Bon, elle ne ferait pas ça, le délit n’était pas assez grave, mais ce serait surement délicieux à voir.

-Avant que tu ne batte en retraite comme la dernière des voleuses, j’allais te demander qui tu cherchais, avec l’intention de peut-être t’aider? Tu imagines? Moi, la Magicienne Conseillère de Shola, j’ai pensé une fraction de seconde à t’aider, toi, une idiote sans importance qui entre dans les châteaux en catimini et qui bouscule les gardes et les princesses.

Le tout énoncé si sèchement que l’impatience et la colère de Khanrell ne pouvait passer innaperçu.

-Mais en ce moment, tout ce que j’ai envie de te demander, c’est si tu préfère une vue sur la fausse à déchets ou sur les catacombes pour ta cellule? Entrer dans le château sans permission n’est pas passible d’emprisonnement, Mademoiselle, je ne m’étonne plus de l’incompétence de mes gardes, dernièrement…

Khanrell jeta un oeil froid aux gardes en question qui retenaient la jeune messagère, et chacun d’eux avalèrent leur salive de travers, craignant de voir leur tour venir sous peu… Depuis l’épisode où Cailean était revenu à Shola, Wrath leur ramenait toujours cet égard de sécurité sur le dos.

-Mais on peut les enfermer pour outrage à une Princesse. Alors explique-moi, Saoirse, ce qui t’a pris de ficher le camp? Est-ce que j’ai raison de croire que tu as vraiment quelque chose à te reprocher pour craindre ainsi la justice, ou est-ce que tu es vraiment juste stupide? Si la dernière histoire que tu m’as raconté est vrai, en jurant que tu ne mentiras plus à la famille royale, je pourrais reconsidérer ce que je ferai de toi…

Les gardes encerclant Saoirse échangèrent un regard surpris. Est-ce que Khanrell allait faire preuve de clémence? Vraiment? C’était probablement juste un stratagème pour donner confiance à la messagère pour mieux la détruire ensuite…

Ben non… La Magicienne Colérique était juste un peu curieuse, bien que vraiment froissée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Se faire prendre la main dans le sac (Terminé)   Ven 11 Mar - 18:35

Un saut par ci, un coup de hanche par là, des mouvements de bras un peu dans tous les sens… La fugitive était en train de frayer son chemin à travers les cuisines comme une tornade le ferait en pleine ville : elle ne laissait que désordre et destruction derrière elle. Naturellement, on lui balançait des injures à la suite de son passage bordélique. Elle aurait pris la peine de s’excuser de son comportement en temps normal… Simplement, elle ne voulait prendre aucun risque pouvant la ralentir et sceller son destin de finir dans une cellule à l’odeur d’urine avec pour seuls compagnons des rats. Oh, elle aimait bien les animaux… les rats n’étaient simplement pas en tête de sa liste.

Il fallut peu de temps avant qu’une panoplie de gardes se mette à apparaître. Ils semblaient arriver de toutes parts. L’elfe parvint à les éviter au début, mais elle se fit rapidement encercler. C’était comme s’ils s’étaient soudainement rappelé de ce pourquoi ils travaillaient dans ce château. Ils eurent éventuellement le dessus sur elle et, cette fois, elle dut réellement se résoudre à accepter son sort. Elle ne reverrait jamais la lumière du jour!

Oh! Mais cela ne signifiait aucunement qu’elle allait leur faciliter la tâche, non, non. Par Parandar, ils allaient mériter leur salaire! Tel un enfant, Sea laissait ses pieds trainer au sol. Têtue comme elle était, ils n’eurent pas de choix que de la trainer jusqu’à la princesse et ce n’est qu’à ce moment que l’apprentie décida de se rappeler comment marcher, au plus grand dam des gardes exaspérés par son comportement de gamine. Bah, elle n’en avait rien à cirer! Ils allaient la jeter en prison de toute façon, alors… cela justifiait amplement de leur mettre des bâtons dans les roues.

Un air refrogné suspendu au visage, la fugueuse fixa le sol en attendant que la magicienne commence à lui faire des reproches. Ça ne se fit pas attendre, d’ailleurs! L’elfe fronça des sourcils en entendant qu’elle aurait pu simplement continuer son chemin comme si de rien était et elle ne se serait pas retrouvée dans cette galère.

**Ah bon? Ça fonctionne vraiment, ça?** ne put-elle s’empêcher de demander, incrédule, retroussant son nez devant l’incompréhension. Quelle sécurité merdique si personne ne se posait de question sur l’identité des gens déambulant louchement dans les corridors. **Vous devriez revoir votre garde personnelle dans ce c… Je vous laisse finir.**

L’apprentie magicienne avala difficilement sa salive quand la princesse lui expliqua avait considéré lui venir en aide. Eh bien, c’était la dernière chose à laquelle elle se serait attendue d’un membre de la royauté de Shola. Bon, elle ne connaissait personne, mais elle n’imaginait pas que les quêtes de vengeance amoureuse étaient de grand intérêt pour les monarques.

Lady Khanrell avait une fois de plus raison en le sens que la messagère avait agi en idiote. Ce n’était clairement pas son heure de gloire, encore moins le moment dont des générations allaient se rappeler.

**… Je préfèrerais la vue sur les catacombes?** indiqua-t-elle faiblement en guise de réponse, même s’il aurait sans doute été préférable qu’elle se taise. Toutefois, elle avait vraiment un penchant pour les catacombes plutôt que la chute à déchets. Elle avait un nez sensible et souhaitait se tenir loin des mauvaises odeurs autant que possible… bien que ça ne paraisse pas présentement avec son sale état après avoir fait une virée désastreuse dans les cuisines. Elle en aurait de la misère à faire partir ces odeurs de ses vêtements et ses cheveux, si elle était remise en liberté un jour.

Ensuite, la magicienne fit un commentaire qui surpris autant les gardes que leur prisonnière : elle offrait reconsidérer le sort de Saoirse si celle-ci lui donnait sa logique derrière son choix de fuir quand on ne lui avait pourtant pas mentionné qu’elle pouvait être en danger de finir aux oubliettes. Le trio en face de la princesse avaient les yeux grands ouverts, de même que la bouche qui menaçait d’aller toucher par terre.

Excellente question… maintenant que la fugitive y pensait. Elle avait la vague impression qu’elle allait encore rater une occasion en or de sauver sa peau. D’un autre côté, que perdait-elle à essayer? La menace de faire une visite dans un cachot était déjà dans les airs…

Elle prit une minute pour réfléchir à ce qu’elle allait dire.

**À vrai dire, non… Je n’ai jamais eu de démêlés avec la justice auparavant… C’est plutôt lié au fait que je regrettais déjà d’être venue au château alors que je ne suis pas sensée être là… D’autant plus que chercher une ancienne flamme pour lui arracher la tête n’entre pas exactement dans la catégorie de raisons valables…** commença-t-elle doucement, déterminée à se montrer plus coopérative qu’elle ne l’avait fait jusqu’à maintenant. Elle n’avait envoyé sa réponse qu’à Khanrell, ne tenant pas particulièrement à partager cette partie de sa vie avec les deux idiots qui la retenaient en place.

Cependant, au même moment, un garde lui asséna un coup dans les côtes en lui indiquant sèchement :
« La princesse vous parle! Répondez-lui comme il se doit, stupide elfe! »

**NON, MAIS C’EST CE QUE JE FAIS! Ça ne vous concerne juste pas!** tonna-t-elle à leur intention. Elle en profita pour se démener un peu. Elle n’était peut-être pas en position de demander un traitement de faveur, mais si leur patronne ne disait rien, même eux devraient être en mesure de comprendre que c’était parce que quelque chose se passait. Elle reçu une claque derrière la tête en guise de représailles d’un garde. Elle grimaça, mais se retint de créer davantage de problèmes.

**Je suis désolée, Lady Khanrell…** continua-t-elle, baissant la tête un instant en guise d’excuse. Elle ne pouvait pas vraiment faire de courbette pour appuyer ses paroles. **Ma dernière histoire est bel et bien la raison pour laquelle je suis venue au château. Je suis venue d’ici d’Alombria pour livrer un colis à un client et, durant mon temps à la taverne, j’ai entendu une rumeur comme quoi une connaissance avait été aperçue au château. Comme cette personne m’a dérobé de plusieurs biens précieux et d’argent il y a quelques années, je n’ai pu me retenir de vérifier si cette piste était véridique ou non… même si je savais que ce n’était pas une sage décision de le faire. Cet homme a joué avec mon cœur et, même aujourd’hui, je lui en veux pour ce qu’il m’a fait.**

Il était évident sur le visage de Saoirse que celle-ci n’était pas fière de la rancune qu’elle ressentait toujours. Elle était incapable de passer à autre chose, peu importe à quel point les jours continuaient de défiler. Tant qu’elle n’obtiendrait pas des réponses de Zackeriel, son esprit ne pourrait être tranquille.

**Comme vous le savez déjà, j’ai habité à Alombria ces dernières années… et la seule raison pour laquelle je suis ici, c’est pour la paie qui venait avec le travail. Ne sachant pas quand je serai de retour, je ne pouvais pas me permettre de passer à côté d’une occasion de revoir…** Elle soupira. Elle n’avait toujours pas mentionné le nom de celui qu’elle cherchait. L’elfe ne croyait pas que la magicienne tienne particulièrement à entendre tous les détails, ni si l’idée de l’aider à le retrouver tenait encore après sa course folle pour se sauver avait eu lieue… Mais qui n’essaie rien n’a rien? **Son nom est Zackeriel de Shola. Il était le fils d’un duc… mais je crois qu’il s’est mêlé à un groupe criminel… Ce qui signifie que je ne devrais sans doute pas chercher à le retrouver. Vous avez raison, je suis vraiment une idiote… et je suis sincèrement désolée d’avoir ruiné votre matinée, Lady Khanrell.**
Revenir en haut Aller en bas
Khanrell
Magicien(ne) conseiller(ère)
avatar

Messages : 1644
Date d'inscription : 08/02/2015
Localisation : Shola

Feuille de personnage
Âge: 29 (éter.), 32 (fév.)
Race: Humaine (Vampire)
Âme soeur:

MessageSujet: Re: Se faire prendre la main dans le sac (Terminé)   Jeu 17 Mar - 18:47

Cette fille allait devoir vite changer d’attitude, elle ne vivrait pas longtemps avec son comportement. Interrompre les gens comme ça, le nez en hauteur, l’air un peu snob, c’est le genre à se mériter des sales taloches, et ça, c’est pour les personnes moins excessives que Khanrell. L’envie d’ordonner aux gardes de la frapper pour la faire taire démangeait la Magicienne. Elle se prenait pour qui, cette messagère qui lui disait ce qu’elle devait faire par rapport à sa garde.

-Premièrement, je ne m’occupe pas de la garde du château et deuxièmement, je n’ai pas besoin de garde personnelle, alors mêle toi de tes petites affaires. répliqua-t-elle sèchement avant de poursuivre son discours, à la suite de quoi Saoirse resta presque silencieuse, sauf au moment où la Magicienne lui demanda la vue qu’elle voulait. Cette idiote lui avait répondu, comme si elle lui donnait vraiment le choix… Peut-être, après tout, que l’apprentie avait un réel retard mental?

Visiblement, Saoirse semblait peser le pour et le contre de lui déballer toute la vérité, car il s’écoula quelques instants avant que Khanrell reçoive une réponse. Peu patiente, elle était d’ailleurs sur le point d’ordonner aux gardes de l’escorter aux cachots, où elle aurait eu tout son temps pour réfléchir, mais l’apprentie se décida enfin à lui dire qu’elle n’avait rien à se reprocher vraiment, qu’elle avait fuit seulement parce qu’elle savait qu’elle n’avait pas le droit d’être dans le Château, considérant son objectif criminel peu reluisant. Techniquement, la Magicienne Colérique se fichait un peu des règlements de comptes, elle ne blâmait pas la jeune femme de vouloir se venger d’un homme, n’étant pas elle-même prompte au pardon, mais elle n’allait certainement pas le lui laisser savoir.

Khanrell sut avec certitude que Saoirse était muette (si elle avait besoin d’une confirmation supplémentaire), lorsqu’un garde la rabroua pour avoir gardé le silence, il lui ficha d’ailleurs un coup dans les côtes, ce qui ne fit même pas ciller la Magicienne. Qu’on la malmène un peu allait seulement rappeler à cette apprentie qui menait dans la pièce. Celle-ci protesta en expliqua aux hommes que c’était ce qu’elle était en train de faire, mais que ça ne les concernait pas, et reçu en prime une claque derrière la tête pour son ton.

-Elle est muette, les gorilles, j’aurais cru que même vous auriez eu l’intelligence de remarquer qu’elle communique par télépathie marmonna Khanrell d’un ton irrité, on ne pouvait donc pas passer aux choses sérieuses?

Elle pensa soudain qu’elle devait avoir eu l’air imbécile lorsqu’elle avait répliqué à Saoirse lorsque celle-ci l’avait interrompue, parce que les gardes ne l’avaient sûrement pas entendue, mais bon, ça ne serait pas la première fois qu’elle passerait pour une folle dingue.

Enfin, en bonne jeune dame sage, Saoirse s’excusa, la tête bien basse, lui expliquant les circonstances de son arrivée à Alombria et la façon dont elle avait appris la présence au château de celui qui lui avait dérobé ces biens en même temps que son coeur. Bien que Khanrell n’était pas sensible aux histoires d’amour triste, elle était capable de comprendre le désir de vengeance, étant elle-même une experte en la matière. Mais ce qui décida la Magicienne de l’aider et non de la mettre au cachot, ce ne fut pas l’air véritablement honnête de la messagère, mais plutôt lorsqu’elle nomma le fameux amant. Wrath ne put alors retenir un fou rire, qu’elle étouffa dans sa main au grand étonnement de la garde, alors que Saoirse s’excusait à nouveau.

Ainsi donc, elle voulait mettre la main sur Zackeriel pour lui rendre la monnaie de sa pièce. Voyant là une occasion en or de ramener son bel amant d’un soir à Shola (car il n’y reviendrait certainement pas pour les talents d’alchimiste de Khanrell…) la Magicienne crut qu’elle pourrait se servir de cet apprentie, dut elle l’avoir dans les pattes. Elle ne voyait d’ailleurs aucun mal à ce que le fils du Duc se fasse un peu amoché par elle, il était quand même un ancien criminel de renom et s’il avait vraiment fait ce que l’elfe prétendait, il le méritait. Mais il fallait mettre une chose au clair.

-Fichez le camp. ordonna-t-elle sèchement en observant les deux gardes qui, n’y comprenant rien, décampèrent tout de même sans demander leurs restes. Plus loin ils étaient de la Magicienne, mieux il se sentaient. Assis!

De son côté, Khanrell se mis à faire les cent pas en réfléchissant. Oui, c’était pas trop con en fin de compte, et peut-être qu’elle trouverait une alliée en la compagnie de cette elfe de son âge à qui elle finirait la formation… En la gardant à ses côtés, elle s’assurait d’avoir le contrôle sur Zackeriel lorsque Saoirse l’aurait retrouvé, ce qui était préférable à ce qu’il se retrouver entre les mains de la garde, ou bien la tête tranchée sous un pont… Bref…

-Zackeriel de Shola est recherché pour des crimes gardes par les autorités royales, s’il avait été vu au Château, j’espère que j’aurais été mise au courant, Saoirse… Enfin, sait-on jamais… Bref, je comprends très bien ton ressentiment envers lui, mentit-elle, et si cette vengeance peut rapporter au Royaume, soit. Je suis prête à te faire cette fleur de te laisser libre, puisque tu n’as rien fait de trop grave, mais tu as une dette envers moi. Les gens qui bousculent une Princesse ne s’en sortent jamais à si bon compte, saches le, et si je te laisse ta liberté c’est seulement parce que j’espère que tu mettras la main sur ce criminel. Fais en ce que tu veux, venge toi Saoirse, mais j’ai des restrictions pour que tu revoie l’air de dehors : laisse le vivant. Et quand tu en auras fini, tu me l’amène directement, c’est moi qui s’occupe de son cas, et il doit répondre des ses crimes envers le Royaume devant moi.

C’était du bluff, les criminels faisaient face à la justice du Roi, mais en tant que Magicienne Conseillère, ce mensonge allait certainement paraître crédible. Après tout, son frère aîné lui avait peut-être confié cette tâche parmi tant d’autres?

-Pour m’assurer que tu ne le donneras pas à une autre autorité que la mienne, je vais t’offrir un autre cadeau, et j’espère que tu sauras m’en remercier en étant une sage apprentie tranquille. Tu cherchais un maître, tu l’as, Saoirse, alors n’oublie plus de l’autorité de qui tu réponds désormais, te voilà habitante de Shola.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Se faire prendre la main dans le sac (Terminé)   Ven 18 Mar - 20:58

Une chose des plus déconcertantes de produisit : la colérique magicienne de Shola pouffa de rire dès que sa prisonnière se mit à expliquer la réelle raison derrière son infiltration du château. Il y eut un malaise général, personne ne s’attendant à ce que cela se produise. La captive en question clignait des yeux, incrédule. Elle n’avait pas encore fait le lien entre ce qu’elle avait bien pu dire et ce qui avait causé ce ricanement. À vrai dire, même les gardes qui la retenaient échangèrent un regard confus entre eux… D’autant plus que ceux-ci n’avaient pas entendu le discours de leur otage.

L’elfe, quant à elle, ne pouvait faire autrement que de se dire : « Je savais que c’était ridicule de venir ici pour Zackeriel! » Si la princesse parvenait à trouver cela si hilarant, c’était à se demander ce qui avait passé par la tête de Sea de passer à l’acte. Elle allait très certainement regretter sa décision si elle survivait à cette journée… Du moins, c’était ce qu’elle croyait à ce moment même.

D’un autre côté, elle était effrayée par le changement soudain d’humeur de son hôte. Après tout, elle aurait pu jurer que Khanrell voulait lui arracher la tête il n’y avait même pas une minute. La messagère était peut-être inconsciente de bien des choses, mais même elle était en mesure de voir qu’elle mettait la patience de la magicienne à rude épreuve.

Elle se retint de justesse de couiner lorsque la magicienne conseillère renvoya les deux gardes, ces derniers ne se faisant pas prier pour quitter la pièce. Cela ne faisait rien pour rassurer la pauvre apprentie. Pour une mystérieuse raison, elle ne se sentait aucunement plus à l’aise sans leur présence. Ces soldats ne devaient pas avoir peur pour aucune raison, non? Il allait donc de soi que Saoirse s’alarma, craignant pour sa peau.

L’intrus sauta sur ses pieds dès qu’elle reçu l’ordre de s’asseoir. Elle suivit l’exemple des gardes qui étaient parti et fit en sorte de ne pas avoir à se le faire dire deux fois. Elle jeta un rapide coup d’oeil autour d’elle pour voir à quel endroit elle pouvait prendre place sans risquer de perdre sa tête. Elle repéra alors un fauteuil non loin et y prit place. Elle suivit consciencieusement son hôte qui marchait d’un bout à l’autre de la pièce, étant clairement en train de réfléchir à la suite des choses. La pauvre elfe espérait que ce n’était pas à la meilleure façon de la réduire en bouillie. Elle ne tenait pas particulièrement à mourir aujourd’hui. Quelques années de plus ne seraient pas de refus, si on lui demandait son avis.

L’apprentie se redressa promptement tel un soldat rappelé à l’ordre quand la magicienne reprit la parole. Elle avait quand même appris que la complaisance dans la situation actuelle n’attirait pas la faveur de la princesse. Néanmoins, elle écouta attentivement les paroles de son interlocutrice, ne sachant trop à quoi s’attendre.« Attend une minute… » pensa-t-elle. Libre? Avait-elle bel et bien compris qu’elle était libre? Elle n’allait pas rencontrer une fin horrible?

Cependant, elle ne se sentait pas soulagée… pas tout à fait. La troisième héritière de la lignée royale de Shola continuait à donner son jugement. Elle mentionna d’ailleurs que la messagère avait désormais une dette envers elle. Ce qui poussa Saoirse à se demander comment on pouvait bien rembourser une dette à une princesse. Dans son état actuel, elle avait peu à offrir. Elle hocha néanmoins de la tête afin de montrer qu’elle comprenait et qu’elle portait toujours attention à ce qui était dit.

Elle fronçât toutefois les sourcils à se faire encourager dans sa quête de vengeance et, surtout, vis-à-vis les conditions qui accompagnaient cette déclaration. Le laisser vivant? Quand est-ce avait-il été question de l’éliminer? Bon, elle le détestait amèrement après ce qu’il lui avait fait subir, mais elle ne serait jamais capable de le tuer. Premièrement, ce n’était pas le genre de personne qu’elle était… et, deuxièmement, c’était lui le mercenaire sans pitié. Il avait définitivement plus d’expérience en combat qu’elle.

**Vous… Vous le ramener?** se risqua-t-elle à demander. Comment était-elle sensée forcer un mec qui faisait deux fois son poids à revenir au château avec elle? Même si elle était en mesure de le tromper, il ne se rendrait jamais jusqu’au centre de la capitale en sa compagnie. Il se douterait que quelque chose cloche bien avant que le palais n’entre dans son champ de vision. Assez! Elle devait se ressaisir! Sans quoi, elle allait choquer Khanrell à nouveau. **Si c’est ce que vous voulez, je ferai mon possible pour l’amener à vos pieds.**

Pourquoi à elle plutôt qu’au roi, maintenant que Sea y pensait? D’un autre côté, la magicienne conseillère avait peut-être des fonctions dont elle n’était pas au courant. Sans mentionner qu’elle ne tenait pas vraiment à poser la question. Elle n’avait pas obtenu de très bons résultats quand elle avait osé demander des choses stupides auparavant. Elle conclut simplement que son hôte devait avoir ses raisons pour vouloir traiter ce criminel recherché elle-même. Et puis, elle en avait sans aucun doute les compétences. Après tout, Khanrell était réputée pour sa magie.

Tout à coup, la princesse déclara qu’à partir de maintenant, elle était le nouveau maître de Saoirse. Cette dernière eut la mâchoire qui tomba par terre à la suite de cette proclamation. Elle devait avoir mal entendu. Sous le choc, elle s’exclama : **Je ne suis pas trop vieille?**, ce qu’elle regretta immédiatement. C’était précisément le genre de connerie qui exaspérait la magicienne. Malheureusement, cela avait été plus fort qu’elle. L’elfe fut bouche-bée par après. Sa vie venait de prendre un sacré tournant. Devenir l’apprentie d’un membre de la royauté, c’était tout un accomplissement. Cela pouvait lui donner des connexions très bien placées. D’autant plus que cela signifiait qu’elle serait de retour dans son royaume natal pour les six prochaines années, au minimum.

Jamais aurait-elle pu croire en pleine nuit que la pire connerie de sa vie et le fait d’essayer de s’en sortir en mentionnant sa quête d’un nouveau maître apporterait ce résultat. Ce n’était pas comme si elle avait demandé à ce que la magicienne la prenne sous son aile, non plus.

L’elfe prit un moment pour assimiler la nouvelle. C’était beaucoup à prendre d’un seul coup. Ses doigts jouaient avec l’ourlet de sa tunique. Il était évident qu’elle ne pouvait refuser cette offre, car l’opportunité ne se présenterait vraisemblablement jamais à nouveau.

**M-Maître… Si je peux me permettre de poser la question… pourquoi avez-vous décidé de me prendre en tutelle? Je sais que c’est discourtois, mais votre soudaine générosité me surprend. Ne pensez surtout pas que je crache sur votre offre, bien au contraire!** s’empressa-t-elle d’ajouter en agitant les mains.

Pour faire preuve de bonne foi, elle s’agenouilla devant la magicienne. Elle porta une main à son coeur, la tête inclinée vers l’avant. La moindre des choses était de prêter serment en bonne et due forme.

**Je jure d’être une apprentie digne de vos enseignements, dame Khanrell. Ces maigres paroles ne sont pas assez pour exprimer la reconnaissance que j’éprouve à votre égard. Je vous promets de faire honneur à Shola.**

C’était peut-être exagéré, mais Saoirse ne prenait pas ses engagements à la légère. En acceptant, elle jurait de se donner corps et âme à ses tâches. Elle se releva et retrouva sa place dans le fauteuil. Elle plongea son regard dans celui de son nouveau maître, bien qu’elle était encore légèrement craintive. **Dès maintenant, je ferai tout ce que vous me demanderez. Par où voulez-vous commencer?**
Revenir en haut Aller en bas
Khanrell
Magicien(ne) conseiller(ère)
avatar

Messages : 1644
Date d'inscription : 08/02/2015
Localisation : Shola

Feuille de personnage
Âge: 29 (éter.), 32 (fév.)
Race: Humaine (Vampire)
Âme soeur:

MessageSujet: Re: Se faire prendre la main dans le sac (Terminé)   Sam 19 Mar - 16:57

Plus tendue qu’un ressort, Saoirse n’arriva même pas à rester assise confortablement, craignant probablement (avec raison) le caractère bipolaire de Khanrell. Disons que la rapidité avec laquelle les gardes s’étaient éclipsés aussitôt la permission accordée devait avoir l’air bien louche… Décidément, elle devait avoir l’air complètement folle, mais après tout, n’était-ce pas ce qu’elle était? Seulement, l’apprentie-magicienne ne pouvait pas se douter que la situation avantageait d’avantage Wrath qu’elle…

Saoirse sembla étonnée de la condition de Khanrell, probable qu’elle n’avait jamais envisagé de le tuer véritablement, bien que c’est propos eut été plus tôt de «lui arracher la tête», ce n’avait certainement été qu’une figure de style pour illustrer sa frustration. Hors, le tempérament naturellement destructeur de Wrath n’avait pas mis en doute la probabilité que ce fut l’intention exacte de la messagère. Hésitante, l’apprentie lui assura alors qu’elle tenterait de le ramener à ses pieds si elle le trouvait, ce qui fit sourire la Magicienne à nouveau. Cette vision qu’elle détaillait dans sa tête était un véritable délice…

Mais rien ne valait la réaction de Saoirse lorsqu’elle apprit que Khanrell s’imposait comme son maître, puisqu’un peu plus tôt la Dame Colérique s’était étonnée de son âge avancée pour être encore en apprentissage. Elle haussa d’ailleurs les sourcils devant la question de son apprentie, voulant montrer qu’elle n’avait pas envie de jouer à ce petit jeu.

-Tu va spas te plaindre quand même? répondit-elle sèchement du tac au tac.

Ce n’est pas qu’elle refuserait d’avoir une apprentie «tardive» qui lui avait fait passer son commentaire plus tôt, juste que c’était bizarre. En fait, Khanrell était plutôt contente de ne pas avoir une enfant ou une adolescente dans les pattes. Si ça avait été le cas, jamais elle ne se serait offerte, elle ne supportait pas les ados et les gamins, ayant déjà eut le «bonheur» d’entraîner son frère, elle s’était promit que c’était la dernière fois. Bien sûr, Saoirse était en droit de refuser, puisque les apprentis sont libres de changer de maître comme bon leur semble, mais ça n’était pas à son avantage, puisque Wrath pouvait bien décider de l’envoyer derrière les barreaux, finalement…

Elle sembla le comprendre, puisqu’elle commença immédiatement à l’appeler Maître, bien que la nervosité face à cette nouvelle transperçait par tous les pores de la peau de l’elfe. Saoirse eut quand même le courage de lui demander pourquoi, tout en soulignant qu’elle était surprise et flattée, et qu’elle serait digne de cet honneur. Elle alla même jusqu’à s’agenouiller aux pieds de Khanrell, qui n’en demandait pas tant, mais qui fut flattée dans son égo presque aussi démesuré que celui de Pride.

-N’en fait pas trop Saoirse, ou je pourrais commencer à aimer ça et continuer à exiger ce genre de choses. ricana-t-elle devant le serment exagéré de l’elfe, puis elle s’installa derrière son bureau, toujours debout, les poings sur les hanches. Il se trouve que ce jumelage me servirait autant à moi qu’à toi, la façon cavalière qu’ont eu Zackeriel et Uriel de quitter Shola, leur père et leurs amis en ont froissés plus d’un, et je ne te cacherai pas que j’éprouverai tout un plaisir moi aussi à rappeler à cette ordure que j’existe.

Ce qui était amusant, c’est que ces explications étaient véridiques, bien que pour Khanrell, elles prenaient un tout autre sens.

-Alors, abîme-le juste assez pour qu’il en reste à tout ceux qu’il a blessé en partant, parce que par son sang et son rang, il était un grand ami de toute la famille royale, moi inclus, alors tu n’es pas la seule à vouloir te venger. Donc, si mon enseignement peut t’aider à atteindre ton but, j’en bénéficierai tout autant, considérant que je n’ai pas le loisir de me mettre à la chasse aux hommes, au sens propre comme au figuré… considérant l’ampleur de mon rôle et des tâches associées…

L’elfe s’était finalement relevée et installée dans le fauteuil le plus près du bureau de Khanrell, si bien que la Magicienne fit de même, soutenant le regard faible de son apprentie qui semblait hésitant à la fixer dans les yeux. Disons que même les plus courageux trouvaient difficile de garder contacte avec la glace pure de ses iris…

-Ben, déjà faudrait que je saches quels sont tes pouvoirs et où tu en es avec chacun d’eux. Je n’ai eu qu’un seul apprenti et c’était mon frère, qui avait par ailleurs eu le même maître que moi pour ses débuts. Ainsi, je ne sais pas comment s’y prennent les autres magiciens, j’ai d’autres chats à fouetter pour m’intéresser à ce genre de choses. Combien d’années as-tu terminées, qu’est-ce qu’on t’a appris, outre la maîtrise de tes pouvoirs? Connais-tu l’alchimie, l’astronomie, l’herboristerie?

Toutes des choses que lui avaient montré Cailean et son premier maître, certaines matières mieux couvertes par l’un que par l’autre, selon les compétences de chacun. Elle se doutait donc que certains magiciens pouvaient même n’avoir aucune notions de l’un ou l’autre, ce qui lui alourdirait beaucoup la tâche…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Se faire prendre la main dans le sac (Terminé)   Lun 21 Mar - 19:47

**N-Non, je ne me plains aucunement de la tournure des événements.** précisa l’elfe, qui venait de jurer allégeance à la magicienne conseillère de Shola. Loin d’elle était l’envie de se faire renvoyer moins de cinq minutes après avoir été choisie comme apprentie, surtout quand l’unique alternative était d’aller pourrir dans les cachots.

Elle se mit à rouler et dérouler l’ourlet de sa tunique une fois de plus, en prise à une légère anxiété, pendant que son nouveau maître prenait place derrière son bureau. C’était tout de même mieux que de recommencer à déblatérer un peu n’importe quoi parce que son cerveau n’était pas dans un état optimal pour filtrer ce qui sortait par sa bouche. Elle fut néanmoins surprise que même Khanrell en voulait personnellement aux jumeaux. Cet ahurissement était visible sur le visage de la brunette, bien que ce n’était pas si étonnant provenant de quelqu’un dont le deuxième nom était Colère. Pourtant, une partie de Saoirse était soulagée de voir que sa quête de représailles faisait quelque peu écho chez la princesse. Peut-être ne devait-elle pas creuser trop loin pour trouver une raison pour la magicienne de l’aider. Et puis, de toute façon, elle retirait suffisamment de cet arrangement pour que les conditions en vaillent la peine.

La messagère baissa les yeux pour concentrer son regard sur les détails du bureau devant elle plutôt que sur les yeux de son maître. Elle ne voulait pas passer pour condescendante ou, plus probable, pour la pauvre fille trop apeurée par ce que l’avenir lui réserve. Elle se calmait lentement, hochant la tête au fur et à mesure que Khanrell expliquait qu’une personne de son statut avait beaucoup mieux à faire que traquer tous les criminels du royaume.

Vint éventuellement le moment où la magicienne demanda à son apprentie de lui expliquer en long et en large l’étendue de sa formation afin de savoir ce qui serait à travailler au cours des six prochaines années. Sea déglutit, prenant conscience qu’il lui manquait la plupart des connaissances énumérées par son interlocutrice. Elle espérait ne pas se faire taper sur les doigts pour cette carence dans sa formation qui, à vrai dire, n’était pas vraiment de sa faute. Elle tira un peu sur son col, question de se donner un peu plus d’air à respirer.

**Bien sûr, il est naturel de vouloir connaître mes acquis... ** Peut-être si elle énumérait ce qu’elle était capable de faire, la princesse serait moins encline à rager une fois qu’elle se rendrait compte du travail qui l’attendait. ** Pour mes pouvoirs, vous avez déjà été témoin de deux d’entre eux. Le premier consiste en le contrôle de la lumière et est celui que je maîtrise le mieux. C’est ce que j’ai utilisé pour mes bombes aveuglantes après… eum… après avoir poussé le garde sur… sur vous… Encore une fois, je suis vraiment désolée!** s’empressa-t-elle d’ajouter.

Elle savait que c’était le genre de bavardage qui exaspérait son maître, mais n’était-il pas mieux de demander pardon après lui avoir rappelé de la façon irrespectueuse dont elle l’avait traité quand elle craignait finir sa vie dans une cellule de prison… Peur qui n’était pas entièrement disparue non plus.

L’elfe décida ensuite de faire une courte démonstration, plaçant ses deux mains une par-dessus l’autre, de façon à faire tourbillonner un arc-en-ciel entre ses paumes. Elle procéda ensuite à concentrer la lumière de façon à ce que ça brille intensément, puis elle fit tout disparaître.

**Je pourrais sans doute apprendre à pousser davantage ce don; il doit y avoir des utilisations auxquelles je n’ai pas encore pensé.** Elle prit une courte pause pour laisser le temps à la magicienne d’assimiler l’information qu’elle venait de recevoir. **Mon second pouvoir est de passer au travers des objets. Vous avez peut-être remarqué qu’une partie de mon corps a traversé le mur alors que nous discutions de la raison pour laquelle j’étais au château et que je vous expliquais que j’étais apprentie. Je n’ai malheureusement aucun contrôle sur cette capacité, qui va et vient comme bon lui semble. En fait, cela ne fait pas très longtemps qu’il s’est manifesté. Je suis encore à essayer de comprendre ce qui le déclenche…** avoua-t-elle, penaude. **Pour ce qui est de mon dernier pouvoir…**

Elle prit une grande inspiration, puis entama de montrer son dernier pouvoir plutôt que d’essayer de l’expliquer avec des mots. Elle ferma les yeux et laissa une douce lumière émaner faiblement de son corps, augmentant graduellement l’intensité. Lorsqu’elle cessa de produire la lumière, on put remarquer qu’il restait comme une phosphorescence de sa peau.

**Ce dernier pouvoir est plus instinctif que les autres. Je m’en sers peu, car je préfère éviter les problèmes qui apparaissent avec la tombée de la nuit… mais autrement, il n’est pas aussi problématique que de passer au travers des objets sans le vouloir.**

Il était désormais le temps d’aborder l’aspect qu’elle redoutait le plus : son manque de connaissance dans les sciences variées que pratiquaient la plupart des mages. Elle ne pouvait malheureusement pas éviter d’y répondre éternellement… puis si elle tenait à son intégrité physique, mieux valait qu’elle n’essaie pas d’esquiver non plus.

**Enfin… Je crains de n’avoir d’autre choix que de vous décevoir concernant mes autres compétences. Maître Finn m’a apprit les rudiments de l’herboristerie… mais cela est à peu près tout ce qu’il m’enseigna qui n’était pas directement relié à mes pouvoirs. Il était plus du type à vouloir que j’apprenne comment me débrouiller. Il m’envoyait chercher des plantes spécifiques en forêt, me chargeait de transmettre ses messages tout en faisant des courses au village, m’ordonnait de livre divers manuels après avoir rangé sa bibliothèque et ainsi de suite. Oh! J’allais complètement oublier…** Saoirse compta rapidement sur ses doigts. **J’ai pu compléter six années de formation auprès de Maître Finn.**
Revenir en haut Aller en bas
Khanrell
Magicien(ne) conseiller(ère)
avatar

Messages : 1644
Date d'inscription : 08/02/2015
Localisation : Shola

Feuille de personnage
Âge: 29 (éter.), 32 (fév.)
Race: Humaine (Vampire)
Âme soeur:

MessageSujet: Re: Se faire prendre la main dans le sac (Terminé)   Mer 23 Mar - 17:24

Saoirse semblait, aux yeux de Khanrell, aussi nerveuse que si elle était en train de passer une entrevue d’embauche (ce qui était presque le cas, remarque). Au moins eut-elle la décence de tenir sa langue tout au long des explications de la Magicienne et de s’abstenir de tout commentaire, elle apprenait vite que Colère n’aimait pas être interrompue, c’était une bonne chose. Ainsi donc, l’elfe devait voir dans l’offre de Wrath que ce temps qu’elles passeraient ensemble lui serait tout aussi gratifiant à elle qu’à l’autre, puisqu’elles poursuivait le même but. Enfin, c’est ce qu’il fallait lui faire croire, car si la charmante blonde souhaitait mettre la main sur Zackeriel, ses intentions étaient à l'opposé de celles de son apprentie.

Jusqu’à sa façon de parler, Saoirse semblait passer une entrevue, mais Khanrell n’aurait pas engager quelqu’un qui n’était même pas capable de la regarder dans les yeux… glacials et effrayants, certes... Enfin, heureusement que ce n’était pas pour ça qu’elle avait choisit d’être son maître, parce que visiblement l’elfe ne faisait pas le poids contre le caractère de la Colérique Magicienne.

Enfin, l’apprentie-magicienne commença à énumérer les pouvoirs qu’elle possédait et ce dont elle était capable de faire avec eux. D’ailleurs, bien qu’elle ne s’en était pas vraiment rendu compte sur le coup, aveuglée de colère, Khanrell avait vu la matérialisation de deux de ses pouvoirs, malheureusement pas tout à fait contrôlés. Bon, ne lui dites pas qu’elle non plus, elle n’a jamais sur maîtriser parfaitement tous ses pouvoirs, ça pourrait la froisser… En effet, la femme bipolaire explose souvent, littéralement, de sa magie sans y penser lorsqu’on l’emmerde.

Ainsi, c’était son pouvoir de lumière que Saoirse avait utilisé pour aveugler Khanrell et le garde afin de mieux s’éclipser après l’avoir poussé. Pour ce que ça lui avait servit, au final… C’était quand même intéressant, et Wrath se promit de lui faire tester de nouvelles choses pour exploiter à fond ce don qu’elle semblait déjà maîtriser, autant viser à améliorer les forces… Ne disant rien pendant la démonstration, la Magicienne dut avoir l’air ennuyée, mais c’est plutôt qu’elle réfléchissait à une bonne façon de travailler ce pouvoir.

Toutefois son air irrité lorsque Saoirse lui dit qu’elle ne maîtrisait pas son pouvoir de passer au travers des objets était bien réel. Elle ne comprenait même pas ce qui le déclenchait et ça se produisait à n’importe quel moment, sans qu’elle le veuille.

-Dommage, c’est franchement pratique. On va s’acharner à comprendre son fonctionnement… marmonna Khanrell plus pour elle-même, en s’imaginant tout ce qu’elle pourrait faire en abusant de cette capacité de son apprentie. Elle ne doutait pas que Saoirse la craigne assez pour obéir si son Maître essayait de profiter de ce don, tant que ça ne se retournait pas contre elle après…

Au moins elle avait compris comment se servir de son troisième et dernier pouvoir, puisqu’elle lui fit une démonstration. Encore en lien avec la lumière, le corps de Saoirse devint comme phosphorescent.

-Qu’est-ce que tu veux dire, par les problèmes qui viennent à la tombée de la nuit? C’est plutôt même l’inverse, tu devrais t’en servir pour être illuminée dans le noir, t’as peur d’être croquée par un grand méchant loup? demanda Khanrell avec sarcasme.

Finalement, Saoirse du expliquer à son Maître que Finn ne lui avait montré que quelques bases de l’herboristerie, mais rien d’autre. Khanrell s’étonna de voir que l’ancien maître de l’elfe se servait d’elle comme messagère, ce qui avait probablement inspiré à cette dernière ce travail qui l’avait mené à Shola. C’était incroyable de voir que cet imbécile de vieillard avait profité d’avoir une élève sous la main pour lui faire faire cette sale besogne! C’était digne de quelqu’un comme Wrath, d’être aussi profiteuse, mais c’était injustifiable pour les autres!

-Au moins tu maîtrise la télépathie soupira Khanrell en pensant à quel point six ans allait être extrêmement long.

Avec un peu de chance, elle allait peut-être trouver un autre maître à l’elfe bien avant ça, aussitôt qu’elle aurait remis la main sur Zackeriel. Disons que de passer une demi-douzaine d’années avec une apprentie dans les pattes allait être difficile pour Wrath, femme quelque peu solitaire et détestant être emmerdée par des questions. Oh, voilà. Maintenant elle se rappelait pourquoi elle n’avait jamais eu d’apprenti!

-Ça sera à peu près pareil avec moi alors, Saoirse. Je m’attends à ce que tu sois débrouillarde, tu n’es plus une enfant, je n’ai pas envie de faire de la discipline ou de te materner toute la journée. Je comptes que tu travailleras de ton côté sur la maîtrise de tes pouvoirs et ne vienne me voir qu’en cas de problèmes, je suis trop occupée pour t’enseigner à tous les heures du jour. Si tu m’assiste assez bien dans mes tâches de Conseillère, par contre, ça me débloquera assez de temps pour te partager mes connaissances en alchimie et en astronomie.

Et voilà, c’est comme ça qu’on transforme une apprentie en esclave femme à tout faire. Non mais on a quand même à faire avec Khanrell Wrath de Shola, Magicienne Conseillère et Princesse de Shola. Pas que ça à faire de ses journées, donner des cours! En abusant un peu de son apprentie pour l’aider dans son travail, elle aurait le temps de souffler… Et, oh oui, de l’entraîner!

-D’ailleurs, ta petite irruption dans ma journée ma retardée, alors déguerpi maintenant, je te reverrai plus tard, j’ai des choses à faire. Je vais tout de suite informer des servantes de te préparer une chambre quelque part. En attendant dégage de ma vue.

Aussitôt dit, aussitôt fait, Khanrell envoya télépathiquement un message à son esclave sa servante préférée, lui demandant de libérer la chambre qu’occupait Cailean lors de son premier séjour au Château, normalement réservée pour les invités de marques. Et dont le principal atout est de n’être pas trop loin de l’appartement privé de la Princesse Magicienne…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Se faire prendre la main dans le sac (Terminé)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Se faire prendre la main dans le sac (Terminé)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Sam Sweid - La plus belle chose au monde ? C'est de voler sans se faire prendre ! [terminer]
» Pourquoi il ne faut pas mettre la main dans un engrenage?
» Prise la main dans le sac...[PV Sacha]
» [PREFETS] Que diable allait-il faire dans cette galère ?! [Terminé]
» Quelques notes dans les escaliers... [FINISH]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Émeraude :: Archives :: Archives du nouveau forum :: RPs-
Sauter vers: