Forum RPG médiéval-fantastique inspiré de la série Les Chevaliers d'Émeraude d'Anne Robillard
 

Partagez | 
 

 Hop ! On avance.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lyslo H.
Chevalier
avatar

Messages : 43
Date d'inscription : 27/02/2016

MessageSujet: Hop ! On avance.    Jeu 31 Mar - 21:31

Lyslo avait toujours fait son travail en tant que chevalier. Même s’il n’était pas sous-chef ou même chef, il était totalement fidèle au royaume. Il n’allait jamais le trahir. Surtout, cette place était tout pour lui. Il avait la plupart de ses souvenirs ici, et c’est au château qu’il vivait. Le visage de ses parents lui était presque inconnu maintenant. Il avait quelques vagues souvenirs mais encore là, ce n’était presque rien. Il était certain d’avoir maintenant encore plus de frères qu’avant. Sauf que les deux jumeaux, en plus, d’être jumeaux, étaient des êtres dotés de pouvoirs et de forces. Bref, tous les deux étaient au château et la famille était maintenant très loin.

Il y a quelques semaines, il avait sauvé un homme. C’était bien son rôle de chevalier de sauver les gens qui en avaient besoin. Malheureusement, il n’était pas arrivé assez vite pour le sauver complètement. Enfin bref, il n’était pas décédé et il s’en était occupé. L’un et l’autre venaient du château et Hylias était très fidèle. Encore, ce n’était pas une fidélité maladive comme certains mais il était possible de dire qu’il ne trahirait pas ce qu’il connaissait. Peu de monde voudraient quitter ce qu’ils connaissaient réellement et vraiment : C’était le cas d’hylias aussi. Il était un homme bien normal. Bref.

Après avoir sauvé cet homme, ils étaient devenus de grands amis. Jamais Lyslo ne disait qu’il lui devait quelque chose : c’était son rôle et il l’avait fait car il le désirait personnellement. Aider quelqu’un dans le but de se faire aider. Certes, c’était bien mais ce n’était, dans ce cas-ci, ce qu’il souhaitait. Gareth lui avait demandé quelque chose de bien précis et… sur le coup, ça l’avait vraiment surpris. Peu après cette demande, un léger sourire se forma sur ses lèvres. Bien sûr qu’il allait accepter, malgré l’entraînement de son écuyer à lui. Il n’était pas obligé de rester avec lui tout le temps. Il lui avait dit de continuer et de s’avancer seul un peu. Se faire des amis, se dégêner… il pouvait faire beaucoup de choses seul, au niveau de l’entraînement. Il avait demandé à Gareth ce qui lui allait le mieux et ils avaient placé ça.

Lyslo s’était présenté d’avance. Il avait l’habitude de se lever tôt, vu ses entraînements personnels. Cette fois-ci, ça allait être un peu différent car il entraînerait un ami. Ami ou pas… il allait souffrir comme son propre écuyer. Ce matin-là, il savait qu’il allait utiliser ses pouvoirs donc… rire de lui en se faisant passer par Los, ce n’était pas très nécessaire et surtout, il allait se faire remarquer tout de suite. Dans ce cas-là, il se sentirait stupide. Une fois Gareth en face de lui, il lui sourit et croisa les bras en le regardant. Le rendez-vous n’était pas trop tard mais pas trop tôt, deux heures avant midi. Lui était très réveillé, levé depuis un bon moment.

« Bon matin Gareth. J’espère que tu es bien prêt. »

Il sourit légèrement, content d’entraîner un ami. Un ami et… il semblait quand même solide, il n'avait pas à se retenir. Enfin… peut-être un peu, ça il allait voir en temps et lieu.

« Même si tu es mon ami, tu n’auras aucun cadeau. T’apprendras rien sinon. Si tu souhaites quelque chose en particulier, dis-le moi et ça me ferai plaisir. À vrai dire, être ici en ce moment, je trouve ça déjà bien. Dès que tu es prêt dis-moi. »

Avait-il amené une épée ? Y avait-il pensé ? Je pouvais bien lui passer la mienne, ce n’était pas comme si c’était avec cela que je me battais principalement. On verra bien sa préparation… l’épée étant quand même majoritairement essentielle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gareth
Roi / Reine
avatar

Messages : 56
Date d'inscription : 07/03/2016

Feuille de personnage
Âge: 36 ans (fév.)
Race: Insecte
Âme soeur: Marian (DCD)

MessageSujet: Re: Hop ! On avance.    Mar 5 Avr - 15:32

Ça commençait à devenir un peu dangereux ce nouveau métier, bien plus que lorsqu’il n’avait qu’à gérer les crises des clients mécontents du bordel et les négociations pour le champ. À plusieurs reprises déjà, Gareth s’était retrouvé en danger lorsqu’il espionnait pour sa Reine, il commençait à se faire des ennemis et devait apprendre à se défendre contre eux. Sa première altercation avait d’ailleurs failli lui faire perdre (littéralement) la tête, n’ayant été sauvé qu’in extremis par Lyslo, il en garde toutefois un cuisant souvenir au visage. S’il le marchand est toujours vivant aujourd’hui, c’est parce qu’il a eu la chance d’être souvent entouré de gardes à l’affut lors des derniers accidents.

Mais la chance n’allait pas lui sourire éternellement, voilà pourquoi il avait demandé de l’aide à Lyslo. Les seules armes dont savait se servir Gareth sont des outils pour l’agriculture. Et son cerveau. N’ayant jamais eu à se battre avant d’entrer au service de Marian comme Espion, il était maintenant tant qu’il rattrape cette lacune, au moins pour éviter de mourir prématurément. Lyslo Hylias était l’homme tout indiqué pour l’aider, non seulement parce qu’il lui avait déjà sauvé la vie, mais parce que les semaines suivantes avaient permis à Gareth de s’assurer qu’il était fidèle à la couronne et un bon Chevalier, il pouvait lui faire confiance, ça ne faisait aucun doute. D’ailleurs, lui et son frère jumeau feraient d’excellents alliés en temps voulu…

Ainsi, Lyslo avait laissé son écuyer Vigie s’entraîner seul cette journée-là pour montrer quelques basses à Gareth. On allait au moins vérifier s’il avait les compétences pour se débrouiller, et le cas échéant, ils pourraient aller plus loin dans l’entraînement. Après s’être éveillé dans les bras délicieux d’Aïcha, il était en pleine forme pour cette journée qui s’annonçait… instructive.

-Bon matin Lyslo, aussi prêt que possible. dit-il avec un sourire en pensent à «l’échauffement» qu’il avait déjà eu ce matin. Autant que peut l’être quelqu’un qui n’a jamais touché à une arme, est-ce suffisant?

Ensuite, Lyslo le prévint qu’il n’allait pas y aller doucement, même s’ils étaient amis, Gareth n’allait pas avoir de cadeaux. Un vrai maître, finalement, et l’homme-insecte compris que Vigie allait devenir un incroyable Chevalier s’il était entraîné de cette façon. Pas de place pour la faiblesse, c’est quand même une armée qu’on veut former, non? Bon ok, pas pour lui, mais il n’était quand même pas question de s’amuser, sinon pourquoi perdre leur temps ici?

-Ce n’était pas mon intention non plus, je veux apprendre à me battre pour vrai, pas à parader avec une arme. Met toute la gomme mon ami, parce que j’ai des vrais ennemis et ils ne se gêneront pas parce que je suis un débutant.

Incapable de se départir de son sourire, Gareth dégaina l’épée qu’il avait attachée à sa ceinture. Ben oui, il en avait une quand même… Pour faire jolie… Ouais, c’était une belle arme, qui valait chère mais qui n’était qu’une parure. Peut-être un peu avec l’intention de faire croire à ses ennemis qu’il savait s’en servir? Visiblement, ça n’avait pas fonctionné!

-Je n’ai pas de demande particulière, je veux juste ne pas avoir l’air imbécile si j’ai besoin de me battre. Je ne sais même pas comment on devrait tenir ce truc. Pour appuyer ses propos, il lui montra sa poigne, bien haut, exactement comme s’il tenait une fourche. Mon plus bel espoir n’est pas de devenir un grand épéiste, mais juste de garder ma tête encore quelques années, si tu vois ce que je veux dire! Son sourire fit reluire la cicatrice encore un peu sensible qui ornait son nez et sa joue, trace de la première tentative de décapitation à son encontre…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lyslo H.
Chevalier
avatar

Messages : 43
Date d'inscription : 27/02/2016

MessageSujet: Re: Hop ! On avance.    Dim 10 Avr - 23:09

J’étais parfaitement bien motivé ce matin. C’était du nouveau dans ma routine et j’adorais ce nouveau. Vigie était mon écuyer depuis trois ans… pendant ce temps, je dois dire que je commence à bien le connaître et surtout, il devenait de plus en plus doué. Il me restait encore trois ans pour être en mesure de l’amener à un haut niveau et qu’il soit en mesure de continuer par lui-même. Mon ami Gareth n’était pas du tout dans la même situation. Lui, il ne souhaitait pas rejoindre l’élite, il souhaitait simplement être en mesure de se sauver. Quand il m’avait demandé si je souhaitais l’entrainer et l’aider, je n’ai pas pu dire non. Ça allait m’amuser d’une autre façon.

C’était le matin, nous étions dans la cours du château. En gros, j'avais mon épée à ma ceinture et mes autres armes. Je ne portais pas d’armure ; lui n'en portait pas et si un jour, il venait à ce qu’il se fasse attaquer à nouveau, il n’allait pas en porter. En avoir une ou non ne devait rien changer à l’issu du combat. Parfois, je préférais me battre sans armure. Je me sens plus rapide et plus léger. Cette armure permet de donner des munitions à mon jumeau, si on peut dire cela comme ça. Je lui souris lorsqu’il me dit qu’il était prêt. Il était prêt et peu importe de quel façon.

J’avais toujours mon arme à la taille et je pris le temps de me nouer les cheveux. J’étais bien heureux de savoir qu’il ne voulait pas de cadeaux. Je suis pour le fait de dire que des cadeaux en combat, même lorsque la personne en face de soi est débutante, c’était stupide. Les ennemis ne feront jamais de cadeaux. Il disait exactement ce que je pensais et ça, j’avoue que ça me faisait plaisir. Son épée était tenue n’importe comment, et il en avait conscience.

« Tu vas la garder ta tête, ne t’en fais pas. En ce moment, la plus grande menace n'est pas les autres mais bien toi qui tient ton épée n’importe comment… »

Il allait se blesser s’il continuait ici, je le savais. Je pris finalement mon épée et je m’approchai de lui. La première chose la plus importante était de la tenir fermement dans ses mains. Je me plaçai en face de lui, en le regardant. Maintenant que cela faisait de nombreuses années que je me servais d’une épée, je n'avais même plus à y penser que ces habitudes venaient toutes seules.

« Places-là dans tes mains bien fermement. Une épée n'est pas juste un bâton coupant qui peut blesser : C'est aussi le rallongement de ton bras. »

Je voyais très bien qu’il n’était pas encore très doué… je lui avais donné la théorie sur le maintien de l’épée, je lui avais donné en masse le temps de regarder ma position. Et finalement, sans lui dire ce que j'allais faire, mon épée fendit l’air et vint frapper directement son épée, cette dernière se faisant lâcher ; elle tomba directement sur le sol.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gareth
Roi / Reine
avatar

Messages : 56
Date d'inscription : 07/03/2016

Feuille de personnage
Âge: 36 ans (fév.)
Race: Insecte
Âme soeur: Marian (DCD)

MessageSujet: Re: Hop ! On avance.    Lun 11 Avr - 21:01

[ Tu me mp si ce que j'ai écris c'est pas correct, j'ai comme assumé que tu continuais l’assaut Wink ]

Gareth ne put s’empêcher de rire devant la bonne réparti de son ami. C’est qu’il appréciait la compagnie cet homme qui savait manipuler les mots aussi bien que sa propre épée, bien que l’insecte ne fût pas certain que l’hybride s’en rende lui-même compte. Il était temps d’en rire, tant que l’entraînement n’était pas commencé, puisqu’il était alors persuadé qu’il n’aurait plus la chance de sourire pour la suite. Lyslo n’allait par rigoler avec sa nouvelle mission, et lui non plus.

Qu’il se moque un peu de la façon dont il tenait son épée, ce n’était pas grave, même Gareth riait de lui-même ! Au fil de la théorie que lui donnait Lyslo, l’homme insecte tentait d’en assimiler le plus possible, mais à mesure qu’il tentait d’imiter son ami, il se déconcentrait sur l’élément premier, puis le second. Sans s’en rendre vraiment compte, il n’oubliait pas toutes les informations, mais n’arrivait tout simplement pas à les appliquer toutes en même temps! Il était un vulgaire paysan travaillant dans les champs, pas un soldat, et s’il était un génie, devenu un riche marchand, il n’en était pas moins un amateur.

Bref, trop concentré à s’attarder aux détails, Gareth en mis de côté la base, et Lyslo sembla le remarquer puisqu’il ne fallut qu’un rapide mouvement de son épée pour lui faire lâcher prise.

-Hum, pas assez fermement, je présume? soupira-t-il en reprenant son arme.

La force, la position des doigts, la posture de ses bras, la façon de bouger. Si Gareth avait bonne mémoire pour se souvenir des détails, il n’eut pas le temps de les rassembler à temps physiquement avant l’attaque suivante de Lyslo. Ce n’était vraiment pas supposé être un jeu, en effet… Le choc lui fit mal au doigt, puisqu’il passa à un cheveu d’échapper son arme et qu’elle lui tordit drôlement la main, mais il la rattrapa in extremis. Au coup suivant, il la tint correctement, mais c’était la puissance personnelle qui manquait. Si les mains de l’homme insecte résistèrent sous l’assaut, ses bras le faisaient souffrir. Il ne pouvait même pas soutenir la force de son adversaire, alors à quoi bon savoir tenir l’épée?

-Ce sera plutôt un entraînement de force pour moi, n’est-ce pas Lyslo? En fait, peut-être que tu devrais recommencer par la base, comme si j’étais qu’un sal mioche d’élève fragile, c’est un peu ce que je suis! Je te paris que lorsqu’on aura renforcit mes bras, même si tu m’apprends des techniques de maniements d’arme, tu en auras pas fini : je ne serai pas assez endurant, assez rapide!

Gareth recula de quelques pas pour mettre de la distance entre lui et Lyslo, parce qu’il fallait qu’il se reprenne avant le prochain coup. Il ne s’apitoyait pas vraiment sur son sort, il constatait. Bien qu’il n’ait pas le sourire aux lèvres, il avait envie de rire… du ridicule de sa situation! Qu’espérait-il vraiment, en fait, de cette faveur qu’il avait demandée à son ami?

-Tu me l’dis si tu veux arrêter, j’comprendrais que t’aie mieux à faire que de perdre ton temps avec moi. Le coup qu’il bloqua envoya plutôt son bras faible vers l’arrière, dévoilant tout son torse comme un cadeau. Je pense que je suis malheureusement une cause perdue, mon frère. Tu resteras mon ami pour me protéger? J’vais te payer.

Il eut juste le temps de faire un clin d’œil, avant de bloquer le coup suivant, Lyslo voulant feindre de lui percer son cœur laissé lâchement à découvert. Gareth, bien qu’il sache que le Chevalier aurait arrêté son geste à temps, avait arrêté son mouvement avec le plat de son épée. Toutefois, le choc fit que ce fut le plat de son épée qui s’abattit sur sa poitrine, et c’est à cause de lui-même qu’il tomba sur le derrière…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lyslo H.
Chevalier
avatar

Messages : 43
Date d'inscription : 27/02/2016

MessageSujet: Re: Hop ! On avance.    Dim 17 Avr - 2:31

Ce que je trouvais le plus drôle était qu’il semblait savoir exactement où .étaient ses erreurs. Il n’avait pas à l’écouter pendant 10 jours pour comprendre qu’il ne tenait pas très fermement son épée. Je lui avais dit qu’il ne la tenait pas bien et que, tenir son épée était une question de survie. Je lui avais clairement dit. Mais ça… c’était différent que ce qu’il savait. Bien sûr qu’il ne tenait pas assez fermement son épée… elle ne serait pas tombée sinon. C’était vraiment n’importe quoi. Enfin, je devais comprendre qu’il n’était pas épéiste et même pas combattant. Mon entraînement devait prendre en compte ces détails : la seule chose que mon ami souhaitait était d’être en mesure de se protéger tout seul s’il se passait quelque chose une fois de plus. J'avais parfaitement conscience du

Ses paroles me firent vraiment rire. Un sale mioche. C’était ce qu’il était non ? Je commençais avec lui de la même façon que je l’avais fait avec Vigie. Il doit comprendre que tout cela n’est pas un jeu. Si je le blesse, c’est normal. Même qu’en fait, c’est mieux que je le blesse car ça lui montre qu’il pourra être blessé. Si quelqu’un arrivait vers lui, il n’aurait pas peur d’être touché et donc, s’arrêter. Je ne voulais pas y aller de main morte sinon, l’entraînement ne servira à rien. Il savait très bien qu’il était faible et j’avoue que ça me faisait sourire. C’était bien une chose que je n'avais pas à lui montrer… il le savait et il partait d’assez bas. De l’endurance, de la force et de la vitesse. Pour être doué, il ne faut pas de force. Il faut juste être capable de se servir de ce qu’on avait. Oui, Lyslo était fort. Pas autant que son jumeau mais pareil, ce n’était quand même pas rien.

« Ne t’en fais pas. Mon écuyer est devenu bon, alors tu le deviendras aussi. »

Arrêter ? Mais pourquoi arrêter… je commençais tout juste à m’amuser moi. Vigie pouvait faire ce qu’il voulait, il n’avait pas besoin de moi pour tout. Je suis son maître, il n'est pas mon chien de poche. Je lui envoyais des coups, assez fort juste pour le faire arrêter. Je visais directement son épée comme ça, je savais bien que je n'allais pas le blesser. Je ne voulais pas le blesser trop non plus, je ne suis pas une personne horrible. Quand même. Il parlait beaucoup trop pendant le combat. Par contre… s’il voulait me payer, je ne serais pas contre. Et tout dépend du mode de paiement. Je souris avec cette pensée, arrivant vers son cœur pour lui faire comprendre qu’il devait se taire. Mais… il tomba après un geste vraiment stupide. J'eus un léger rire, en baissant mon épée. Je ne l’aidai pas à se relever par contre…

« Imaginons que je suis une personne qui voulait te tuer. Je vise le cœur mais tu l’arrêtes de cette façon vraiment stupide. Tu tombes à nouveau. Tu crois que ton assaillant va arrêter parce que tu es à terre ? Non, il va juste en profiter encore plus. »

Je lui tendis la main pour l’aider à se relever. Il était maintenant debout, à nouveau. Je ne voulais pas être tendre avec lui, mais je savais très bien qu’il était capable de plus que cela. Oui, vrai, il n’était pas doué avec une épée en main. Mais ce n’était pas l’important : il pouvait être bon en autre chose… fallait maintenant trouver cette autre chose.

« Tu dois toujours penser à ça. Ton épée ne doit pas tomber. Et toi non plus. Ce n’est pas de la force. C’est seulement une façon de maîtriser ton poids pour ne pas tomber. Déjà, l’épée ne te va pas du tout. On va essayer autre chose. Tes réflexes, tu en as, t’as quand même réagi vite à mon épée. Alors on va pratiquer ça ! »

Je remis mon épée dans mon fourreau et j’adoptai une autre position. Utilisons mon pouvoir… c’est plus simple. Je formai des petites boules de terre aussi grosse qu’un petit caillou que j’allais lui lancer dessus. Mon rythme était parfait pour qu’il soit en mesure d’éviter ce que je faisais. Il allait sûrement doué dans ce domaine.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gareth
Roi / Reine
avatar

Messages : 56
Date d'inscription : 07/03/2016

Feuille de personnage
Âge: 36 ans (fév.)
Race: Insecte
Âme soeur: Marian (DCD)

MessageSujet: Re: Hop ! On avance.    Mar 19 Avr - 20:44

Gareth éclata de rire devant le piètre encouragement de Lyslo. Ah, si son écuyer avait réussi à devenir doué, c’est que tous pouvaient le devenir? N’était-il pas ainsi en train de dénigrer les compétences de son propre apprenti? L’insecte n’arrivait pas à être flatté d’être mis sur le même pied d’égalité qu’un écuyer, il ne ressentait pas qu’il méritait autant d’estime. Un paysan, un marchand, a-t-il autant de chances de réussir à devenir combattant qu’un être doué de pouvoirs comme les membres de l’ordre? Après tout, on n’avait même pas voulu de lui, gamin, lorsqu’il était l’heure du recrutement pour l’armée, comme quoi peut-être que les soldats avaient lu en lui qu’il serait nul de toute façon!

Et voilà qu’il se moquait de lui. Bon, effectivement, il n’y avait rien de gracieux ou de noble à tomber sur les fesses comme un débutant, et même Gareth n’arrivait pas à s’empêcher de rire. Tout cela était absurde, il ne ferait jamais un bon combattant! Au moins, cette journée eut-elle le mérite de l’amuser, de se lier un peu plus à son nouvel ami, s’il advenait qu’il n’aurait rien appris au final. Ce n’était pas des heures perdues. Oui, il fallait qu’il soit plus sérieux en combat, mais comment faire lorsqu’on est capable d’être conscient de son propre ridicule?

Ce ne fut pas difficile pour Gareth d’imaginer la scène de quelqu’un qui veut le tuer, disons que ces gens ne sont pas si rares à la capitale d’Alombria. Lyslo souligna la stupidité du réflexe de défense de l’homme insecte, et lui fit remarquer qu’en tombant ainsi et en ne se relevant pas, l’ennemi n’aura pas la politesse d’attendre qu’il se remette sur pieds pour recommencer et l’achever. Heureusement, l’hybride devant lui n’était pas un ennemi, et il lui tendit la main pour l’aider à se relever, ce que Gareth accepta de bon cœur, sa position assise n’ayant rien de très… gracieuse… ou noble…

-Les réflexes ne suffiront pas à me garder en vie, je le crains dit-il en haussant les épaules après la déclaration suivante de Lyslo. J’ai le pouvoir de percevoir le danger, mais ça ne me permet pas de l’éviter ou d’y répliquer, je le sais, c’est tout. Un avantage, certes, mais pas invincible, comme tu as pu le constater. dit-il en grattant l’arrête de son nez, cette foutue cicatrice le démangeait encore…

Le chevalier abandonna son épée, puisqu’il prétendait que ce n’était pas la force qui comptait en combat, et Gareth était prêt à se prêter au jeu. S’il pouvait essayer autre chose comme entraînement qui lui permettrait de mieux se débrouiller en combat, soit. C’était Lyslo le professeur, il connaissait son job après tout. Le combat à l’épée n’était pas pour lui? Mais avec quoi d’autre pourrait-il se défendre en cas d’attaques? Il n’avait pas un large éventail de choix, les armes à distance se prêtant peu à sa situation… Disons qu’il savait trop souvent à la dernière minute qu’il était en danger, ce n’est pas le moment d’encocher une flèche!

Avec sa magie, Lyslo commença à former des toutes petites boules de terres, qu’il se mit à lancer sur Gareth. Alarmé par son pouvoir, l’homme insecte eut tout juste le temps de reculer, se demandant à quoi jouait le Chevalier. Certes, il lui avait dit vouloir travailler ses réflexes, mais en quoi lui jeter de la terre allait le rendre meilleur épéiste?

-C’est toi le maître, Lyslo déclara Gareth en évitant une autre boulette sale, ses vêtements étaient encore impeccables. Mais tu peux m’expliquer, je ne comprends pas? Si les épées ne sont pas pour moi, quelle arme pourrais-je bien utiliser? Éviter mon ennemi ne me suffira pas indéfiniment, et je me vois mal essayer de le repousser avec autre chose qu’un objet bien aiguisé.

Même s’il parlait (ça, Gareth, il était très doué pour parler…) l’homme-insecte arriva à éviter tous les projectiles, car il resta attentif. Il était fin observateur, après tout. Et son pouvoir l’aidait un peu, bien qu’il ne s’en rende pas toujours compte. Sa tenue était encore intacte après plusieurs projectiles, de quoi lui faire monter sa fierté au nez. Fallait qu’il recommence ¸a être nul avant de commencer à avoir la grosse tête.

-C’est bon, on dirait que ça, je l’ai! Maintenant tu as un pouvoir pour me faire apparaître des gros muscles? Oh, c’est pas pour me battre, juste pour faire tomber les filles, fait pas attention… Je m’égare, on s’entraînait pour le combat…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lyslo H.
Chevalier
avatar

Messages : 43
Date d'inscription : 27/02/2016

MessageSujet: Re: Hop ! On avance.    Dim 8 Mai - 1:51

Mon plus grand plaisir était de me moquer de lui, je l’avoue. Ce n'est pas gentil de ma part, ni  même sympathique… mais bon, il le savait lorsqu’Il me l’avait demandé. C’était un détail essentiel qu’il devait savoir. Je me moque gentiment quand même : mon but n’est pas de le dénigrer non plus… j’avais cru comprendre avec le temps que j’étais un bon enseignant et dénigrer les élèves ne fait pas partie du travail d’une personne qui est qualifiée comme bonne dans un domaine. J’adorais ça, apprendre aux gens et les aider à devenir meilleur. Mes technique était parfois difficile, demandez à Vigie ou bien à ce pauvre Gareth qui est en train de goûter à mon entraînement. L’important, je crois, c’est que ça fonctionne bien. Mes techniques ne sont pas horribles, elles ne sont pas géniales… il faut simplement arriver à saisir la personne et hop, l’entraînement se fait tout seul.

Je soupirai, car l'entendre dire qu’il n’y arrivait pas m’énervait. Bien sûr qu’il ne va jamais être capable de se défendre s’il se disait sans cesse qu’il n’y arrivait pas. C’était de la mauvaise manipulation, il ne pouvait pas se permettre cela, c’était, pour lui, une chose complètement impossible. Enfin, ce n’était pas si grave... tant qu’il y arrive. Il ne semblait pas bien loin, mais si loin à la fois. Je crois bien qu’entraîner Gareth allait être beaucoup plus dur que Vigie. Avec Vigie, je savais déjà d’avance ce que je devais faire.. Lui, je patine, j’essaie et ça ne marche pas particulièrement bien.

Un soupir sortit de ma bouche quand il parla. Avait-il besoin d’une arme ? Est-ce qu’il était en train de me faire croire qu’il allait garder une arme sur lui ? Je continuai un moment par contre. J’étais assez content de le voir éviter le tout par contre. Il n’était pas aussi mauvais que je l’aurais d’abord cru. Je soupirai en l’entendre parler à nouveau. Mais qu’il se la ferme un peu ! Des beaux muscles pour les filles… ? Nan, elles sont un peu trop… niaises pour regarder que ça. Enfin, ça aidait. Bref, attirer les filles et faire de cela son but, c’était carrément stupide. Il faut dire que sur ce point de vue, je ne suis pas la meilleure personne. Il faudrait que ce soit Gunter.

« Et même si je le pouvais, tu deviendrais juste laid à être trop musclé. T'es déjà pas mal en ce moment. »

Un léger sourire vint sur mes lèvres et je m’approchai d’un pas. Ouais, Gareth n’était pas mal c’est vrai. Différent de beaucoup… breeeeeeef. C’était un entraînement et non autre chose. Je m’arrêtai simplement et croisai les bras, lui faisant comprendre que le but était qu’il apprenne à se défendre, pas qu’il devienne le meilleur épéiste d’Alombria. Il avait une bien belle différence entre ces deux choses-là… Et pour qu’il devienne doué… j’allais avoir du travail à faire. Ce n’était pas gentil mais c’était parfaitement réaliste.

« Toi t’as pas compris. Tu te promènerais avec une épée ? Non. Ou peut-être mais ton but est de rester en vie, pas de prouver ta valeur aux autres. Donc t’apprends juste à te défendre et à répliquer pour pouvoir fuir. C’est ce que tu devrais faire. Et d’ailleurs, t’es quand même pas mauvais, tu arrives à éviter. Donc je dirais que t’es réflexe ne sont pas trop mauvais. À pratiquer car j’étais gentil mais… »

Je pourrais être vraiment méchant et lui envoyer sur ses beaux vêtements de la terre, sans prendre la peine de la modifier légèrement. Par contre j’ajoutai avant toutes choses… car l’entendre parler de ça me tapait vraiment sur les nerfs.

« Et si tu redis UNE fois encore que t’es mauvais ou que tu y arriveras pas… tu comprends qu’en effet, tu peux rien contre un soldat entraîné. » Autrement dit… je lui ferai mordre la poussière. Et hop, je lui envoyé un morceau de terre tout sur la cuisse avec un gros sourire. « Je ne t’envoie que de la terre, essaie de m’avoir. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gareth
Roi / Reine
avatar

Messages : 56
Date d'inscription : 07/03/2016

Feuille de personnage
Âge: 36 ans (fév.)
Race: Insecte
Âme soeur: Marian (DCD)

MessageSujet: Re: Hop ! On avance.    Mer 11 Mai - 19:53

Malgré qu’il réponde avec amusement à sa boutade, Lyslo s’empressa de reprendre son sérieux, les bras croisés. Décidément, celui-là, quand il donnait une leçon, il y mettait du cœur, et ce n’était vraiment pas un défaut! Gareth haussa les sourcils de surprise lorsque son entraîneur douta qu’il trimbalerait toujours une épée sur lui pour se défendre. En fait, si justement, il en trimballait une… parce que ça lui donne un air, une prestance… Et que pendant un temps, ça a fonctionné pour dissuader l’ennemi… Mais maintenant qu’ils savent tous que l’espion royal ne sait pas réellement se battre…

-Je porterai l’arme que tu me diras de porter, mais oui, je me promènerais avec, partout où j’irais, si c’est pour me garder en vie. répondit-il avec le même sérieux dont faisait preuve Lyslo. Elle va me suivre partout comme mon ombre, et faire partie de mon accoutrement comme mon pantalon, ça ce n’est pas le problème. Mais c’est effectivement ce que je veux, savoir me défendre, quoi que fuir comme une femelette me dégoûte un peu, c’est encore mon meilleur choix. En fait… L’insecte hésita un instant avant de poursuivre, mais il savait qu’il pouvait tout dire à cet ami. C’est surtout Marian que je veux défendre, mais en cherchant à repérer ses assassins je crois que je lui attire encore davantage de dangers…

Personne ne s’en prenait à un honorable marchand juste parce qu’il a de la classe, non non! Mais s’en prendre à l’espion qui donne sur un plateau d’argent tous les mercenaires à la Reine, oh ça oui, c’est une bonne raison. Alors, oui, Gareth voulait se défendre, mais plus que lui-même, il voulait défendre Marian contre les êtres perfides qui arrivaient à l’approcher. Certes, elle avait une garde personnelle, mais même cette dernière pouvait être corrompue…

Gareth ne pu se retenir de rire malgré son sérieux des derniers instants lorsque Lyslo le sermonna de passer son temps à se rabaisser, puisqu’il était juste normal de ne pas faire le poids contre un chevalier entraîné.

-C’est quand même dur sur l’égo, l’ami… ricana-t-il en haussant les épaules. Mais d’accord, je me tais.

Les attaques reprirent alors de plus belle, alors que Lyslo avait profité que sa garde soit baissée pour lui jeter de la terre sur ses pantalons. L’espion royal soupira et empoigna son épée à deux mains, il allait voir ce qu’il allait voir, celui-là! Ces vêtements valaient une fortune! Et ne lui dites surtout pas qu’il n’avait qu’à mettre un truc moche pour l’entraînement et que c’était irresponsable de sa part, car Gareth n’écoutera pas.

*Essaie de m’avoir*, alors comme ça, il voulait qu’il cesse d’éviter et tente d’attaquer? Même si Lyslo avait rengainé son épée, le Chevalier n’eut aucun mal à freiner chacune des tentatives d’attaques piteuses du marchand, ne serait-ce qu’en stoppant sa lame avec des boules de terre, ou en le déconcentrant d’une quelconque manière. Bref, après plusieurs minutes de danse entre le métal et la terre, Gareth était maintenant couvert de saletés, trop concentré à tenter l’offensive pour faire gaffe à ses alertes magiques l’avertissant des attaques. Et il était épuisé. Le souffle court, l’espion royal s’arrêta, prenant appui sur le manche de son épée enfoncée dans le sol.

-Arrête Lyslo, c’est bon, j’en ai assez pour aujourd’hui. supplia-t-il d’une voix hachurée par sa respiration rapide, alors qu’il recevait une dernière boule de terre sur l’épaule. Maintenant je ne lève plus un seul membre sauf si c’est pour prendre une femme, capice? marmona-t-il avec moins de bonne humeur qu’un peu plus tôt. Rien de tel qu’une femme après un combat…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lyslo H.
Chevalier
avatar

Messages : 43
Date d'inscription : 27/02/2016

MessageSujet: Re: Hop ! On avance.    Mar 24 Mai - 0:18

Je pouvais bien rigoler, mais l’entraînement était une chose sérieuse et il ne fallait pas l’oublier. Je voue presque un culte à l’entraînement et à l’apprentissage. Pour moi, n’importe qui peut devenir bon avec une certaine détermination. C’est l’important… donc parler et ne pas se battre parce qu’on dit ne pas être capable… ça m’irrite un peu, je dois l’avouer. J’allais l’aider, j’allais faire tout ce que je pouvais faire pour l’aider et même pour ça, je serai prêt à dépasser mes propres limites. L’arme qui lui irait le mieux ? Je ne sais pas encore, quelque chose de bien simple… je verrai, mais quelque chose qui doit utiliser sa dextérité. Il a de supers réflexes, ce serait vraiment dommage de s’en passer et de ne pas les entraîner encore plus. En gros, c’était juste une question d’orgueil, car il ne voulait pas fuir encore et encore.

Je comprenais ce sentiment mais en même temps si cela permettait de vivre, ce n’était pas un problème pour lui… enfin, je suis certain que j’allais arriver à quelque chose au bout d’un moment. J’eus juste un sourire lorsqu’il me parla de la reine. C’était donc ça. Un petit sourire innocent, qui ne voulait rien dire. Mais au fond, je ne savais pas si je trouvais ça chou ou stupide. Je ne vais pas me prononcer là-dessus, je crois que c’était la meilleure chose à faire : ne pas le noter et continuer. Si la protéger l’aidait, je n’avais rien contre. Mais bien sûr, il parla aussi qu’il avait l’impression de la mettre en danger,. Qu’il soit là ou non, les temps allaient être de plus en plus dangereux, surtout avec cette guerre qui semblait annoncée de façon assez évidente.

J’évite tous ses coups et même que je pourrais dire qu’il n'en avait aucun qui étaient prêts de me toucher. Au moins, je peux voir ce qu’il fait. Je rigole encore, en me disant qu’il pouvait devenir bon. Il allait simplement devoir se convaincre lui-même qu’il allait arriver à quelque chose. Mais… je compris quand même que je venais de l’épuiser. Il avait fait beaucoup plus qu’il ne faisait à l’habitude. Il me dit d’arrêter. Enfin, il me supplia et je soupirai, avec un léger sourire aux lèvres. Je comprenais oui et j’allais arrêter, je crois bien qu’il le méritait. Je m’approchai mais… je ne pus pas m’empêcher d’éclater de rire en entendant ce qu’il venait de dire. Juste pour une femme hein… ça ne semble pas si mal.

« C’est un bel objectif l’ami. Tu mérites bien une fille là, avec tous les gros efforts que tu viens de fournir. Il faut dire que je n’ai pas été super gentil avec toi. Essaie de ne pas trop la décevoir, au moins...  »

Il était couvert de terre, et j’avoue que je trouvais ça très drôle. C’était seulement un peu de terre lancée sur lui, un bon bain et il allait être proche. Mais au moins, il s’est amélioré et on ne peut rien dire contre cela.

« Et on recommencera un autre jour, comme tu veux, pour protéger Marian. Mais là, oublions ça et dis-toi que ça aurait vraiment pu être pire. Comme c'est la premier fois, je suis gentil et je te laisse y aller. Si tu veux continuer, ça me fera toujours plaisir et je suis là pour t'aider. Demande et tu auras ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gareth
Roi / Reine
avatar

Messages : 56
Date d'inscription : 07/03/2016

Feuille de personnage
Âge: 36 ans (fév.)
Race: Insecte
Âme soeur: Marian (DCD)

MessageSujet: Re: Hop ! On avance.    Sam 28 Mai - 21:04

Même mort de fatigue, Gareth trouva la force de rire avec son ami, qui semblait franchement amusé par son sens de la répartie, lui assurant qu’il méritait bien une fille considérant qu’il n’avait pas été très gentils avec lui. L’Espion royal retrouva son sérieux juste l’espace de croiser le regard de Lyslo pour le confronter suite à sa dernière phrase. Même mort de fatigue, Gareth ne pouvait pas décevoir une belle demoiselle. Enfin, surtout pas Aïcha, mais ça ne pouvait pas être précisé!

-Là où j’ai l’intention d’aller, tu peux entrer en te traînant à quatre pattes, et tu trouveras toujours une réserve d’énergie pour gâter les demoiselles. J’sais pas, je pense que les hommes on a cette réserve secrète de puissante, un peu comme les multiples estomacs d’une vache, sauf qu’imagine le en énergie pour les sports de chambres!

Gareth aurait voulu se jeter sur le sol pour ne plus devoir se tenir sur ses jambes tremblantes d’;puisement malgré qu’il le cachait par un ricanement, mais il craignait de ne plus se relever et de dormir ici, sur le sable du terrain d’entraînement. L’idée de ne pas se blottir dans des bras chauds et réconfortant et de se réveiller au matin sur un sol froid et dur lui redonna la détermination de rester debout, du moins jusqu’à ce qu’il plonge dans un bain chaud pour se décrasser. On ne rend pas visite à une dame aussi abîmé!

L’Espion royal frissonna à l’idée de se rejeter dans l’entrainement de si tôt, dit qu’il ne savait pas combien de temps il lui faudrait pour se remettre de ses courbatures et être capable de soulever une épée correctement sans souffrances! Mais le jeu en valait la chandelle, certes, car le seul nom de Marian lui donnait un souffle de courage. Elle l’ignorait… ils l’ignoraient tous, mais plus que sa propre sécurité, c’était à celle de la Reine que pensait Gareth. Il mourrait s’il lui arrivait quelque chose, même si ce n’était probablement pas réciproque et qu’elle ne le considérait que comme un bon et dévoué conseiller…

-On n’a pas encore parlé de paiement. relança Gareth avec un sourire, bien qu’il n’ignorait pas que Lyslo l’entraînait de bon cœur et qu’il n’attendait rien en retour. Ton temps compte et je l’apprécie, et interdiction de rouspéter! Si tu es capable de m’attendre quelques minutes pour que je prenne un bain afin d’être présentable, j’ai quelques amies de ma connaissance qui pourraient nous tenir compagnie pour la soirée. De ma poche, bien entendu, ce n’est pas grand-chose pour ce que tu as fait pour moi. Je te dois quand même la vie, non?

Se redressant difficilement, Gareth, entreprit de marcher lentement vers l’intérieur du château et retrouver son appartement, où un dévoué serviteur lui réchaufferait un bain délicieux. Mais rien ne le faisait autant languir que d’avoir les bras d’une femme…

-Demande et tu auras! lança-t-il sans se retourner, un sourire toujours collé aux lèvres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lyslo H.
Chevalier
avatar

Messages : 43
Date d'inscription : 27/02/2016

MessageSujet: Re: Hop ! On avance.    Mar 31 Mai - 0:31

Il me faisait vraiment rire comme personne. J’avoue que j’étais content de l’avoir sauver, sinon, nous ne serions jamais devenus de grand ami. C’est assez important pour moi et je crois que lui aussi apprécie bien. Il ne serait jamais venu me demander de le torturer s’il ne M’appréciait pas. De ce que j'avais compris, il n’était pas fait pour le combat et il le savait très bien donc… je ne crois pas que sa fierté masculine lui aurait permis de se faire humilier de la sorte. Je trouvais ça assez drôle mais ça me faisait dire que j’étais bien heureux de m’être retrouvé à la bonne place.

Ahah la réserve secrète des hommes pour les femmes. Lyslo préférait aller dormir que de se réveiller avec une femme, car ce n’était qu’une illusion et cela ne mènerait à rien. Mais bon, il n’allait pas contredire ce qu’il disait car si cela marchait pour lui, c’était bien beau. Disons que je ne croyais pas que quelque chose qui marchait avec lui marcherait avec moi. Bon… je ne doute pas que d’autres soient de cet opinion non plus. Je dois être un certain cas qui n’aimait pas se réveiller dans les bras d’une femme. Ou avec une femme dans les bras, tout dépend du point de vue.

Je fronçai les sourcils lorsqu’il me parla de paiement. Quoi ? Mais payer pour quoi… ? Parce que je m’amusais à l’humilier ? Enfin… je ne voulais pas particulièrement mais en même temps, je n’avais pas envie de me battre avec lui pour ça. Je savais qu’il allait gagner pour ça, donc…. Ouais. Je gagne en vrai combat, mais lui, c’est sûr qu’il allait trouver les bons mots pour que j’accepte sa proposition. Il me confirma que je ne pouvais rien dire. La compagnie de ses amies… Attends. Non. Quand même, il n’était pas sérieux quand même… ? Est-ce que je pouvais dire non ? Non, je ne le pouvais pas. Et bien, j’allais vivre avec. Enfin, si c’était de sa poche et que je pouvais en profiter… pourquoi pas ?

J’étais sûr d’une chose : je n'aimais pas les femmes. Mais cela ne voulait pas dire que je ne pouvais pas passer des soirées avec elles. C’était assez étrange quand même, mais passer du temps avec des femmes, sans payer et sans jamais les revoir… ça lui plaisait bien, cette perspective. Il haussa les épaules. « Eh bien, cette perspective ne me dérange pas du tout. Je ne pourrais pas te faire comprendre que je n’ai pas besoin de paiement… alors je crois que je vais simplement accepter cette offre. » J’acceptais car… je me disais que ça faisait bien longtemps. Demande j’aurais… Ahahah ! Il me fit vraiment rire et j’éclatai de rire.

« Hey ! On ne reprend pas mes mots comme ça ! Mais je dois avouer que… c’était simplement trop bien sorti et je ne peux rien dire là… »

Et alors, Lyslo allait l’attendre. Tsé, il fallait tout de même y aller ensemble pour être certain de ne rien payer. Jamais je n’allais me retrouver dans ce genre de situation sans payer. Il rêve en couleur ! Mais, j’avais le temps d’aller retirer des trucs et chercher autres choses dans ma chambre. Me laver le visage, au minimum aussi…

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Hop ! On avance.    

Revenir en haut Aller en bas
 
Hop ! On avance.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Émeraude :: Archives :: Archives du nouveau forum :: RPs-
Sauter vers: