Forum RPG médiéval-fantastique inspiré de la série Les Chevaliers d'Émeraude d'Anne Robillard
 

Partagez | 
 

 Te rappelles-tu, ce livre? [PV Mikhael]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sheireen
Documentaliste
avatar

Messages : 60
Date d'inscription : 15/02/2016

Feuille de personnage
Âge: 27 (Fév.)
Race: Elfe-fée
Âme soeur: Noah

MessageSujet: Te rappelles-tu, ce livre? [PV Mikhael]   Dim 1 Mai - 8:31

À l’instant où Sheireen frappa ses trois coups timides contre la porte, elle se demanda si elle faisait la bonne chose. Elle se trouvait presque ridicule, dans sa délicate robe d’été toute ouverte dans le dos (comme la plupart de ses vêtements, considérant son sang féérique). Elle avait un mari adorable, charmant, ils avaient eut un enfant et vivaient le parfait bonheur depuis trois ans. Que pouvait-elle rêver de plus, d’avoir épousé son âme-sœur?

Et pourtant, elle ne pouvait empêcher ses rêves de voguer vers d’autres bras. Sheireen se sentait coupable de devoir l’admettre, mais la fougue de Mikhael lui donnait envie. Bien que blessée qu’il l’ait repoussée et qu’il ne lui eut pas demandé sa main, ses joues continuaient de rougir en sa présence, souvenirs de leur trop brève étreinte. Il ne l’aimerait jamais, et elle non plus, mais l’elfe-fée avait toujours cru que les relations… au lit… étaient comme celles de ses livres romanesques. Hors, avec Noah c’était… Bien mais… Il était un peu paresseux…

La porte s’ouvrit, laissant apparaître son beau-frère dans toute sa splendeur. Sheireen prit un temps avant de savoir ce qu’il fallait dire, elle ne voulait pas que… qu’il pense que… qu’elle… enfin vous voyez?

-Bonsoir Mikhael le salua-t-elle en rougissant malgré elle, s’assurant que son appartement semblait vide, derrière lui.

Il ne fallait pas que quelqu’un sache où Sheireen passait la soirée lorsqu’elle avait prétexté à son mari qu’elle dormirait avez une amie qui avait besoin d’être consolée. Ce n’était pas vraiment faux, puisque cette amie était elle-même, ou le souvenir d’elle-même à une époque où elle était rêveuse. Elle l’était encore, mais elle cherchait à renouer avec cet idéalisme d’amour.

-Je sais qu’il commence à se faire tard, mais j’avais besoin de te parler de quelque chose… Tu permets que j’entre? demanda-t-elle en dévoila le livre entre ses mains, qu’elle triturait de nervosité. Je viens de terminer de le lire, je ne sais pas si tu t’en rappelle? C’est celui que je t’avais recommandé spécialement… un jour bien spécifique il y a quelques années.

En essayant d’être vague, elle voulait se donner l’air décontracté, voire même de s’en ficher, ce qui n’était vraiment pas le cas.

-Tu ne m’es… jamais revenu sur tes impressions de cette lecture, et elle m’a laissé un peu… comment dire? J’ai du mal à interpréter ce que je ressens par rapport à ce texte, peut-être pourrais-tu m’éclairer?

Parler littérature n’était certainement pas le passe temps préféré de Mikhael à cette heure, où il avait plutôt tendance à attirer les belles dames de la cour dans son appartement. En effet, avec le temps, Sheireen avait finit par apprendre quel genre d’homme il était, et si ça l’avait rebuté au début et conforter dans son amour pour Noah, elle avait fini par s’imaginer toute… l’expérience qu’il devait avoir. C’était d’ailleurs son excuse première pour venir le rencontrer. Si elle se cachait derrière un livre, c’est qu’elle n’avait pas trouvé meilleur scénario, mais elle se réconfortait de cette trahison envers son mari en se disant que ça ne serait qu’une seule et unique fois… Juste pour en apprendre un peu plus, pour améliorer ses relations de couple? Pour mettre un peu de piquant dans son mariage! Au final, c’était plutôt noble… Elle se «sacrifiait» pour mieux satisfaire son époux!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mikhael
Conseiller(ère) royal(e)
avatar

Messages : 200
Date d'inscription : 23/02/2015
Localisation : Là où tu ne veux pas venir me chercher.

Feuille de personnage
Âge: 23 ans
Race: Humain
Âme soeur:

MessageSujet: Re: Te rappelles-tu, ce livre? [PV Mikhael]   Mar 24 Mai - 0:06

Trois ans. Il peut se passer des choses en trois ans… Et ce, beaucoup plus qu’on ne le pense. Lust n’aurait jamais pensé se retrouver dans cette situation seulement trois ans plus tard. Personnellement, mais aussi en pensant au royaume. Le royaume était officiellement en guerre, le conseil n’allait pas être dans longtemps… Donc, sincèrement, tout changeait tellement, en si peu de temps. Il n’était pas capable de s’imaginer que cela faisait autant de temps. Enfin… il fallait simplement vivre le moment présent et profiter de ce qu’on avait. Pendant ce trois ans, plusieurs de ses frères s’étaient mariés. Noah et Pride. Et il avait maintenant trop d’enfants un peu partout, il n’était pas certain d’apprécier cela mais il fallait s’y faire.

Lust était dans ses appartements, seul. Et oui, ça lui arrivait lorsque la personne qu’il souhaitait voir n’était pas présente. Il était donc seul, ne cherchant pas à voir une personne. Une compagnie féminine ne serait jamais de refus, bien sûr…mais il n’était pas 24h sur 24 en compagnie d’une femme non plus. D’ailleurs, toute la matinée avait été en compagnie d’une dame fort sympathique.... Il entendit quelques coups à sa porte et, intrigué par qui ouvrait venir le déranger, il se leva pour ouvrir. Quelle surprise de voir Sheireen, la femme de son frère Noah. Plusieurs années avant, ils avaient eu une mésentente et depuis, ils ne s’étaient pas tellement parlés. Enfin, un peu mais jamais autant et jamais les contacts n’étaient ce qu’ils avaient été à la bibliothèque, ce jour-là. Il avait bien vu sa gêne à chaque fois aussi… donc il était grandement surpris de la voir venir vers lui. Il lui répondit, par politesse. « Bonjour Dame Sheireen. »

Elle avait besoin de parler de quelque chose, et il faisait tard quand même. Il ne savait pas quoi penser mais il la laissa entrer, comme elle le demandait. Il ferma la porte et vint la suivre. C’était assez étrange comme situation, jamais il n’aurait pensé qu’elle se retrouve dans ses appartements un jour. Il se disait qu’elle souhaitait parler de littérature. Dans ses appartements. Presque la nuit. Ce n’est certainement pas le meilleur moment pour cela… mais soit. Il avait lu ce livre il y a plusieurs années, à leur rencontre en fait. Il hocha la tête, lui confirmant que oui, il se souvenait de cette lecture. Il avait une bonne mémoire et s’il ne pouvait pas se rappeler de tous les détails parfaitement, il se souvenait du plus important. Elle voulait vraiment des conseils littéraires en fait ? Non sûrement pas… elle ne serait pas venue si tard pour cela. Il ne comprenait pas mais il allait comprendre.

« Cela me ferait un plaisir de vous expliquer mes impressions, il est vrai que je ne vous en ai pas parlé, vous qui m’avez tout spécialement conseillé ce livre. »

Il marqua une pause avant de s’approcher d’elle. Rien de différent, mais simplement pour la diriger vers le canapé. Il passa doucement sa main dans son dos pour la ramener vers le canapé, sans la pousser mais en l’entraînant délicatement.

« Si vous voulez discuter, il serait plus agréable pour vous de vous asseoir. Je ferai un bien piètre hôte si je ne vous faisais pas asseoir, my Lady. »

Il la dirigea près et il alla s’asseoir juste en face d’elle, en gardant son regard sur elle le plus possible. C’était bien étrange… enfin, il allait comprendre car il avait la vague impression que son désir réel n’était pas de parler de ce livre, trois ans après qu’il l’ait lu. Il ne comprenait pas, mais il n’était pas entièrement stupide.

« Décrivez moi vos impressions, car même si elles ne sont pas claires, ce sont les vôtres. J’aurais beau vous expliquer les miennes, cela ne dit pas que vous devez avoir les mêmes. Je pourrais peut-être vous guider ou vous éclairer sur certains points. »

Parler de littérature n’était pas tellement ce qu’il avait envie en ce moment. Mais faire ce qu’il avait envie n’était peut-être pas une bonne idée, s’il se rappelait de cette rencontre dans la bibliothèque.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sheireen
Documentaliste
avatar

Messages : 60
Date d'inscription : 15/02/2016

Feuille de personnage
Âge: 27 (Fév.)
Race: Elfe-fée
Âme soeur: Noah

MessageSujet: Re: Te rappelles-tu, ce livre? [PV Mikhael]   Jeu 26 Mai - 21:28

Sheireen frissonna lorsque Mikhael referma la porte derrière elle, s’enfermant avec elle dans une impasse qu’elle avait ouverte toute seule. Se sentant stupide de sa situation, la jeune femme mit un temps avant de réaliser que le Prince la vouvoyait. Hors, depuis son mariage, toute sa belle-famille l'avait enjoint de la tutoyer. N'ayant que très peu discuté avec Lust depuis, elle avait adopté le tutoiement, croyant que c’était tout naturel. S’il ne la corrigea pas pour son audace, il garda une distance à la fois dans ses propos et dans ses gestes, cachant bien ses impressions à l’égard de l’elfe-fée.

Cela eu le don de refroidir les ardeurs de Sheireen, pour un temps du moins, alors que Mikhael semblait d’accord pour discuter littérature, ne lui posant même pas de question sur la raison de sa venue si tard. Parler livres, ça aurait pu se faire au petit déjeuner, et pourtant le Prince ne releva pas l’absurdité du moment choisit et l’entraîna plutôt vers le canapé, d’une main douce dans son dos. Rien à voir avec la main hâtive qui avait jadis parcourus ces cuisses, malgré son dos nu.

-Merci, souffla-t-elle en baissant les yeux et en se maudissant mille fois de sa sottise.

Qu’allait-il raconter à Noah, demain, sur l’escapade de Sheireen dans ses appartements, tard dans la nuit? Surtout s’il ne se passait rien, car dans le cas contraire il se serait certainement tu! Mais maintenant qu’il lui démontrait si peu d’intérêt, s’asseyant en face d’elle pour vraiment lui demander de décrire ses impressions... Ce n’était pas exactement ce qu’elle avait prévu, mais si la soirée devait ainsi se passer, mieux valait garder son alibi et répondre à sa question sans attendre, sans quoi il n’allait pas tarder à douter qu’elle ait toute sa tête.

-C’est seulement qu’à la lumière de ma lecture, je me demandais si tu… heu si vous… heu…

Se mordant les lèvres, Sheireen se questionna sur l’attitude à adopter. La proximité qu’elle avait avec le reste de la famille royale, ou la même distance qu’il affichait? La jeune noble releva finalement ses yeux timides pour accrocher le regard si charmeur de Mikhael, même quand il ne s’y efforçait pas.

-Avant toute chose, je me demandais… c’est que je tutoie tous les autres frères et sœurs de Noah depuis notre mariage, à leur demande bien sûr, et c’est réciproque. Ça me surprend un peu que tu… ou que vous? Enfin, faute de s’être suffisamment fréquentés, je suppose que je saute un peu vite aux familiarités, mais en tant que parrain de ma fille, je t’incluais particulièrement dans la famille, est-ce une erreur? demanda-t-elle triturant son livre entre ses doigts nerveux, toujours mieux qu’abimer sa longue chevelure qui coulait dans son dos et sur ses épaules.

N’ayant elle-même ni frère, ni sœur, Sheireen avait laissé tout le loisir à Noah de choisir le parrain et la marraine de Tiffany. Hors, elle avait été un peu embêtée de devoir se coltiner la présence de Mikhael après leur «mésentente», mais elle s’était vite rendu compte que sa présence n’était pas nécessaire et que le parrain n’avait pas besoin d’elle pour faire son travail d’oncle. Alors elle avait continué d’éviter cet homme trop charmant qui lui ravageait encore le corps et l’esprit… pendant trois ans!

Après une longue hésitation, la jeune femme en revint finalement à son livre, raison officielle de sa présence. Elle avait cherché comment exprimer ses impressions de façon à ce qu’il saisisse la vraie raison de sa présence, mais sans pour autant que ce soit trop évident. Aussi, s’il ne voulait pas… elle pourrait toujours feindre qu’il l’avait mal comprise!

-Pour en revenir au livre! s’exclama-t-elle en caressa la reliure finement ouvragée du bout des doigts, tournant les pages pour en savourer la texture. La façon dont ils décrivent les scènes de… d’amour… me laisse perplexe. Sheireen rougit instantanément et détourna le regard. On y décrit la relation homme-femme comme si c’était quelque chose de complètement foudroyant, que ça devrait être envoutant et oh… heu… passionnant? Je ne sais pas, mais il me semble que ça manque drôlement de réalisme, du moins selon mon expérience. C’est pour ça que j’avais besoin de l’avis d’un expert.

L’elfe-fée du cacher son sourire maintenant qu’elle n’ignorait plus les connaissance de Mikhael en la matière, si bien qu’elle garda les yeux fermés comme si elle était encore timide, mais en fait elle espérait pouvoir observer son regard et constater si elle se trompait.

-Est-ce que c’est vrai? Enfin, est-ce que ça peut être vrai, parfois, ou n’est-ce qu’un doux maniement des mots par l’auteur pour enjoliver la réalité?
[/b][/b]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mikhael
Conseiller(ère) royal(e)
avatar

Messages : 200
Date d'inscription : 23/02/2015
Localisation : Là où tu ne veux pas venir me chercher.

Feuille de personnage
Âge: 23 ans
Race: Humain
Âme soeur:

MessageSujet: Re: Te rappelles-tu, ce livre? [PV Mikhael]   Sam 28 Mai - 14:16

Elle est une femme bien étrange. La première fois qu’il l’avait vu et qu’il avait choisi de se la faire…. Il l’avait trouvé vraiment stupide. Elle ne semblait pas du tout le connaître, connaître du moins à quel point il était de ce côté. Elle semblait comprendre qu’il avait un penchant vers ce genre de chose avec le livre qu’elle lui avait conseillé. Mais… elle était si naïve. Quand même, elle avait surpris Lust vers la fin en le repoussant comme ça. Il avait vraiment cru que c’était dans la poche… mais non apparemment. Il l’avait regretté un peu, car c’est bien vrai qu’elle est une belle femme. Par contre, elle s’était marié avec son frère donc… Enfin, dans tous les cas, en trois longues années, ils n’avaient jamais repensé à l’autre  de ce côté du moins.

Parler littérature ne lui tentait pas énormément… mais si cela pouvait être utile, faisons donc. Et Lust devait comprendre la réelle raison de sa présence. Cela fait tout de même trois ans qu’il a lu ce livre et une femme ne viendrait pas en soirée lorsqu’elle pouvait attendre le lendemain. Elle est sa belle-sœur, il n’avait aucun problème de la voir le jour, de même que pour elle. Enfin. À la lumière de sa lecture... pardon ? Il haussa un sourcil sans rien dire de plus, en attendant simplement ce qu’elle voulait. Il eut un sourire finalement lorsqu’elle parla du tutoiement. À vrai dire, ça ne lui changeait rien, il vouvoyait les gens qu’il connaissait moins et avec lesquels il fallait prendre une certaine distance. Un respect oui, mais surtout une habitude qu’il avait. Ainsi, tutoyer cette femme n’était pas un problème pour lui, surtout qu'elle semblait lui demander. Aucune différence réelle pour lui.

« Non, non. Ce n’est pas une erreur. Je dirais bien que c’en est une de ma part de t’avoir parlé aussi formellement. Si tu veux, nous pouvons oublier ces formalités. »

Ils en revinrent au livre finalement. La façon dont les scènes d’amour étaient décrites la laissait perplexe. Qu’est-ce que cela voulait dire ? Cela semblait trop romanesque selon elle ? Son sourire s’agrandit de plus en plus lorsqu’elle décrit son mal. Oh ? Cela manque de réalisme ? Bien sûr… un roman totalement réaliste, c’est bien nul. Cependant, Lust, avec une partie de l’expérience qu’il avait, il était capable de lui montrer. Elle était une bonne femme, juste avec Noah. Lui, toutes les expériences différentes qu’il avait vécues… L’avis d’un expert. Il garda le sourire, que pouvait-il faire de plus ? Cette femme est un certain cas, et très…. Etrange. Est-ce que c’était la réalité, tout dépend… ?

« Et bien, je dois vous dire que… aucune relation ne peut être semblable. Celle décrite dans le livre est aussi réaliste que celle que tu vis avec Noah. Il faut juste comprendre que ça ne semble pas réaliste comme normalement, on ne peut pas savoir ce que pense l’autre. » Il eut un léger rire. C’était drôle car il se souvenait de s’être un peu identifié dans l’homme lorsqu’il avait lu ce livre. « Dans ce livre, tu vois les pensées des personnes. Ainsi… cela peut sembler ne pas être réaliste mais plusieurs personnes pensent comme cela. Tout dépend de la personne souvent. » Il croisa les jambes et la regarda directement dans les yeux. Est-ce que… cela voulait dire quelque chose ? Il semblait comprendre qu’elle ne connaissait pas ce genre de relation ? Ça devait simplement être bien différent avec Noah.

« Le genre de relations décrite dans ce livre est un amour passionnel mais autant de désir et de fougue, toujours nouveau. Tu ne sembles pas vivre ce qu’ils vivent, n’est-ce pas ? C'est vrai qu’il est toujours difficile de s’imaginer la réalité à partir d’un livre, surtout quand ce type de relation n’est pas connu. Avec des personnes, c’est ce qu’on a mais pas avec tout le monde. Je comprends donc qu’avec ton mari, tu ne vis pas ça du tout ? »

Il ne parlait pas de sa paresse mais simplement du type de personne et surtout, c’est vrai que ce genre de situation est difficile à vivre. Réaliste car il l’avait vécu… mais est-ce que cela voulait dire que ses relations à lui étaient réellement réalistes ? Peut-être… tout dépend la personne il pourrait dire. Il ne pourrait pas lui dire qu’elle relation avait ressemblé à cela, mais il avait déjà vécu ce mélange de passion, fougue et désir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sheireen
Documentaliste
avatar

Messages : 60
Date d'inscription : 15/02/2016

Feuille de personnage
Âge: 27 (Fév.)
Race: Elfe-fée
Âme soeur: Noah

MessageSujet: Re: Te rappelles-tu, ce livre? [PV Mikhael]   Lun 30 Mai - 22:34

En fait, ce que Sheireen voulait vraiment savoir, c’était si les «sports de chambre» pouvaient vraiment être aussi bons qu’ils y paraissaient dans ce foutu livre. Mais il n’aurait pas été correct qu’une noble dame le formule ainsi, n’est-ce pas? Pendant un instant, elle n’était pas certaine que Mikhael l’ait vraiment comprise, peut-être avait-elle été trop subtile? Ou alors, il ne voulait rien savoir et détournait volontairement la question de l’acte vers les pensées et les sentiments des personnages. Évidemment, l’elfe-fée connaissait très bien ce que pouvait être la passion amoureuse et vivait sa relation avec Noah aussi puissamment que dans les livres d’amour, sinon plus. Mais pour le plaisir de la chair, il lui semblait que la réalité était bien fade en comparaison avec la littérature.

Parfois, il lui semblait même qu’elle pouvait lire les pensées de son âme-sœur comme s’il lui s’agissait d’un livre grand ouvert, ce n’était donc pas cet aspect du livre qui l’avait dérangée. De ce livre, et de tous les autres, honnêtement, car les ébats des personnages semblaient toujours apporter milles sensations fabuleuses et merveilleuses, ce que Sheireen avait (vainement) espéré à sa nuit de noces et les autres qui suivirent. Certes, si la passion des débuts lui avait fait oublier la folie décrite sur papier, elle s’était vite rendu compte que Noah n’avait rien de l’amant de rêve, même s’il était un amoureux de rêve! Hors, elle voulait donc pallier à cette lacune dans son couple en devenant la maîtresse de rêve…

-Non, en effet… soupira finalement Sheireen lorsqu’elle eut l’impression que la conversation allait enfin dans le sens qu’elle l’attendait.

Peut-être Mikhael avait-il compris finalement et n’avait utilisé cette entrée en matière que pour lui faire comprendre que oui, les relations sexuelles peuvent parfois ressembler à celles décrites dans la littérature, cela dépendait bien entendu du partenaire. Si Sheireen s’attendait à cette vérité, cela l’angoissa encore plus en sachant qu’elle avait la solution sous la main, mais manquait un peu trop de courage pour la demander ouvertement.

-Je me demandes parfois si c’est de ma faute ou de la sienne… bredouilla-t-elle en rougissant énormément, baissant les yeux sur son livre dont elle tournait les pages pour cacher le tremblement de ses doigts et sa timidité. Noah ne manque certainement pas de tendresse et d’amour, c’est mon âme-sœur et notre relation est parfaitement harmonieuse. Il me complète, c’est ma moitié et ça ne fait aucun doute, avec ou sans le signe des dieux. Le vrai problème c’est que… malgré toutes ses qualités… il est un peu paresseux.

Bon, elle ne lui apprenait probablement rien, puisque Mikhael devait connaître son frère mieux qu’elle, ainsi Sheireen continua-t-elle sans préciser en quoi il avait un manque, ça devait être assez évident!

-Mais il est comme ça et je ne veux pas le changer! Alors à qui revient la responsabilité, Mikhael? Si moi, j’apprenais à être une meilleure… amoureuse, est-ce que cela pourrait changer la donne? Juste rendre nos ébats plus… passionants?

Soudain, elle réalisa pourquoi ses chances d’obtenir un «cours» de Mikhael étaient vouées à l’échec. La naïveté, encore et toujours, lui avait fait croire que le prince serait encore assez attiré physiquement par elle pour oublier qu’elle était mariée. Peut-être aurait-ce été le cas, si Sheireen n’avait pas été mariée à son frère. Un homme pour qui la famille semblait particulièrement importante n’allait certainement pas enseigner la jouissance à sa belle-sœur dans le dos de son frère!

-Oh Mikhael je suis tellement désolée de t’importuner avec mes problèmes, tu ne dois vraiment pas avoir envie de savoir ce qui se passe dans le lit de ton frère! s’excusa Sheireen en faisant un mouvement pour se lever, utilisant ce prétexte pour se sauver des appartements du séducteur. Question de conserver les apparances!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mikhael
Conseiller(ère) royal(e)
avatar

Messages : 200
Date d'inscription : 23/02/2015
Localisation : Là où tu ne veux pas venir me chercher.

Feuille de personnage
Âge: 23 ans
Race: Humain
Âme soeur:

MessageSujet: Re: Te rappelles-tu, ce livre? [PV Mikhael]   Dim 12 Juin - 1:13

Mikhael croyait comprendre pourquoi elle était là, du moins… il avait une petite idée. C’était déjà bien étrange d’accueillir sa belle-sœur dans ses appartements à cette heure tardive. Que faisait-elle là exactement en plus ? Elle ne voulait pas seulement avoir des explications sur un livre… c’était plus que cela, et bien plus que se plaindre sur le fait que Noah n’était pas le meilleur des amants. Bien qu’il soit très bien réellement, dans le lit, ce n’était pas un as, de ce que le prince avait compris. Et même que la jeune femme l’avait confirmé. Bien sûr… pourquoi demanderait-elle des informations et des interprétations du livre si elle vivait ce genre de passion. Non, c’était complètement faux, il était évident qu’elle ne vivait pas ce que Lust vivait souvent dans ses relations. Plus précisément avec certaines…

Il écouta ses paroles et fut surpris de voir qu’en fait… elle semblait venir pour voir si elle était douée ou bien simplement pour savoir si Noah était le problème ? Mikhael venait-il de saisir ce qu’elle souhaitait ? Peut-être… mais c’était étrange après s’être ainsi fait jeté, il y a maintenant trois longues années. Elle nomma ses qualités et Lust se contenta de sourire… tous des qualités évitant ce genre de relation. Il se retint de rire lorsqu’elle confirma qu’il était paresseux… Apparemment, ça se voyait même sous la couette, de ce que Lust comprenait de ces dires. Il ne rit pas, cela aurait été irrespectueux. Il se permit de croiser les bras et de la regarder dans les yeux. Pourquoi donc venait-elle le voir et lui parler de ses problèmes au lit… maintenant qu’il s’était déjà fait rejeter. Elle était toujours aussi magnifique, c’était bien une chose qui n’allait pas changer chez elle.

Mikhael comprenait de plus en plus ce qu'elle souhaitait. Sauf que penser cela était bien étrange car… même si on lui avait dit, il n’aurait jamais été capable de le croire ni même de l’imaginer. C’était plus grand que réel, c’était même un peu fou, il devait bien se l’avouer. Bien sûr… il ne fallait pas avoir des conclusions trop hâtives, bien que parfois penser autre chose était vraiment difficile.  « Laisse-moi réfléchir un peu… » Il voulait comprendre avant qu’elle ne lui dise n’importe quoi. Alors… il approchait de la réponse et pour ça, il allait devoir lui demander et voir sa réponse. Des fois le langage corporel en disait plus que les mots eux-mêmes. Finalement, Sheireen s’excusa car peut-être que Lust ne souhaitait pas savoir ce qu’il se passait sous la couette de son frère. Il se laissa aller et rit légèrement à ce moment.

« Tu sais, que tu me le dises ou non, je sais très bien ce qu’il se passe sous une couette. Tu as une fille aussi, c’est l’évidence même. »

Mikhael se leva en la regardant, puis en revenant s’asseoir à ses côtés. Il allait clairement lui demander ce qu’elle souhaitait et la raison de sa présence… elle n’était pas venue ici simplement pour se plaindre que Noah n’était pas assez intéressant au lit… et encore moins à propos du livre. Était-elle ici pour lui réellement ? Certainement, que ferait-elle dans ses appartements à cette heure si tardive sinon ? Elle aurait pu attendre le lendemain sans aucune difficulté. Et pourtant…

« Je doute que tu sois venue ici simplement pour connaître mon opinion sur un livre que j’ai lu il y a trois ans… et encore moins pour venir te confesser que ton mari n’est pas assez actif au lit. »

Il soupira et la regarda dans les yeux, toujours son sourire propre à lui sur le visage. Mais bien sûr… elle devait très bien le savoir. Elle était ici pour rattraper ce qu’elle aurait dû faire il y a maintenant trop an. Maintenant qu’elle était mariée au frère de Lust, à un autre prince. L’adultère, il n’avait jamais aucun problème avec cela… sauf que c’était son frère quand même.

« Dois-je te rappeler qu’il y a trois ans, je t’ai dit que je n’étais pas un prince charmant ? Mais… arrête-moi si je me trompe, tu ne cherches pas en moi le prince charmant que tu penses que j’étais mais bien qui je t’ai montré être à ce moment ? Je me trompe… ? » Il vint glisser sa main sur la joue de cette femme en la fixant dans les yeux. Qu’il adorait ce regard… c’était vrai que cette femme était très belle, et qu’il en avait peu comme elle. « À voir ton visage, j’ai ma réponse. Ai-je tort, Sheireen ? »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sheireen
Documentaliste
avatar

Messages : 60
Date d'inscription : 15/02/2016

Feuille de personnage
Âge: 27 (Fév.)
Race: Elfe-fée
Âme soeur: Noah

MessageSujet: Re: Te rappelles-tu, ce livre? [PV Mikhael]   Ven 17 Juin - 12:53

Lorsque Mikhael demanda à Sheireen du temps pour réfléchir, la jeune noble se conforta dans son idée de s’enfuir tout de suite, certaine d’avoir eu l’idée la plus terrible de l’univers. Toutefois, il la surprit en ricanant, affirmant qu’il n’était pas dérangé de savoir ce que faisait son frère «sous la couette», étant plutôt expert en la matière il devait déjà le savoir. Finalement, le Prince vint s'asseoir à côté d’elle, freinant son envie de partir l’espace d’un instant, alors qu’il affirmant qu’il doutait que les raisons de sa visite soit véridiques, et à ce qu’elle vit dans ses beaux yeux bleus, elle comprit qu’il n’était pas dupe. Évidemment, il avait fini par comprendre ses intentions, mais s’il ne partageait pas son désir, elle pouvait encore prétendre qu’il se trompait et partir, dans le pire des cas.

Si l’elfe-fée garda le silence après les spéculations de Mikhael, son trouble dut se lire avec évidence sur son visage, car elle rougit et se mordit les lèvres lorsque Lust supposa qu’elle était venue rattraper ce qu’elle avait raté plusieurs années auparavant. Il ne s’empêcha toutefois pas de lui rappeler que c’était elle qui l’avait repoussée, parce qu’il n’était pas un Prince Charmant, et qu’il ne l’était toujours pas. Elle s’empourpra d’avantage en sachant que c’était justement ce qui l’avait charmé à l’époque qu’elle venait chercher, cette vigueur, cette fougue sensuelle lors de leur baiser. Sheireen frissonna et ferma les yeux lorsque le prince caressa sa joue, lui demandant s’il avait tord.

Si elle avouait, il serait trop tard ensuite pour reculer et prétendre qu’il se trompait sur ses intentions, si jamais son désir n’était pas réciproque. Quelle tête ferait alors Noah si Mikhael lui apprenait que sa femme lui avait fait des avances, qu’il aurait repoussées tout naturellement? C’était son frère, après tout, mais à quel point Lust avait-il l’esprit de famille? Cela pouvait-il aller au delà de ses penchants pour les femmes? Lorsque Sheireen posa sa propre main par dessus celle du prince sur sa joue, et qu’elle ouvrit les yeux pour plonger son regard dans le sien, elle craqua à nouveau pour son sourire qui ravageait plus son corps que son coeur, chaque fois qu’elle osait le regarder… Aussi, hocha-t-elle négativement de la tête en réponse à sa question, désormais persuadé qu’il avait autant envie d’elle que l’inverse.

-J’avais un honneur à préserver… Je ne pouvais pas faire ça sans être mariée, et pourtant Oh que Parandar savait à quel point j’en avais envie. souffla-t-elle presque honteusement en se rappelant avec combien de difficulté elle avait repoussé les avances de celle qu’elle pensait être un prince charmant, mais qui n’était rien de plus qu’un coureur de jupon. Hors, maintenant que j’ai la bague au doigt, je ne vois pas ce qui m’en empêche.

Dire qu’elle voulait apprendre dans ses bras pour mieux satisfaire son mari n’était qu’un terrible mensonge qu’elle essayait de se faire à elle-même pour couvrir sa honte, chasser l’idée d’être adultère. La vérité était qu’elle en avait vraiment envie, qu’elle l’avait toujours voulu depuis les trois dernières années, même si elle avait rencontré l’âme-soeur, parce qu’une pareille fougue s’oubliait difficilement.

Hésitante, Sheireen s’avança vers Mikhael, aussi tremblante de désir que l’avait été la petite vierge séduite dans une allée de la bibliothèque. Lorsqu’elle su qu’il ne se refuserait pas, elle plaqua ses lèvres aux siennes, cherchant à reproduire la même vigueur sensuelle qui avait habitée leur corps trois ans plus tôt, ramenant délicieusement à son souvenir le goût de cette bouche avide de chaire qu’elle avait failli oublier, avec le temps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mikhael
Conseiller(ère) royal(e)
avatar

Messages : 200
Date d'inscription : 23/02/2015
Localisation : Là où tu ne veux pas venir me chercher.

Feuille de personnage
Âge: 23 ans
Race: Humain
Âme soeur:

MessageSujet: Re: Te rappelles-tu, ce livre? [PV Mikhael]   Jeu 30 Juin - 12:58

Mikhael ne pouvait pas la croire si elle disait que ce n’était pas ce qu’elle voulait. Elle est naïve et assez prévisible… la liste s’allongeait. Bien sûr, vu son visage, vu les propos qu’elle tenait, il ne pouvait pas penser à autre chose. Peut-être avait-il tort, mais il était certain d’avoir entièrement raison. Elle était une femme bien prévisible dans sa surprise… Mikhael n’aurait jamais cru la voir cogner à sa porte… mais une fois fait, c’était presque parfaitement découvrable ce qu'elle souhaitait. Pouvait-il lui donner ? Lui donner l’homme qu’elle avait tant rejeté il y a de cela trois ans ? Il ne comprenait pas vraiment ce qu’elle voulait dire par Garder son honneur.

Lust s’imaginait bien que pour une femme si droite, c’était difficile perdre son honneur et perdre sa virginité avant le mariage. Cependant… il ne comprenait pas en quoi ce qu’elle souhaitait était plus honorable. Venir demander cela au frère de son mari semblait bien pire que de faire l’acte avant le mariage… C’était bien une chose qu’il ne comprenait pas. Ça allait peut-être s’apprendre qu’elle était venue vers lui pour expérimenter comme cela… et alors, où serait son honneur à la suite de cela ? Mikhael cherchait bien, mais il n’était pas en mesure de trouver une logique parmi tout cela. L’honneur était une chose bien compliquée à comprendre… mais dans son cas, il était impossible à comprendre. En quoi perdre son honneur en commentant l’adultère était mieux que de coucher avant le mariage. La suite le fit légèrement soupirer : qu’est-ce qui l’empêchait maintenant qu’elle avait la bague au doigt ? TOUT. Demander à son beau-frère cela, commettre l’adultère…. Lust n’avait pas l’habitude de penser à la femme. Bien sûr, adultère ou non, ça ne lui importait pas. Sauf que…. Bien. Noah était de la famille tout de même et il avait une certaine conscience qui ne souhaitait pas lui prendre sa femme.

Imaginez que ça se sache… ? Sheireen est la première à être venue le voir pour obtenir cela. Lust accepte seulement… mais ne serait jamais venu vers elle si elle n’était pas entrée dans sa chambre en premier. Enfin, il avait envie, c’était certain. Sa conscience était simplement encore présente pour lui apprendre que c’était la femme de son frère et qu’il… ouais. C’était un peu compliqué et il avait l’impression de se retrouver pris entre l’écorce et le tronc. Merde. Il ne prit pas le temps de réfléchir à la situation bien désagréable car une sensation elle, très agréable, vint l’habiter. Sheireen avait fait le premier pas en plaquant ses lèvres aux siennes. Repousser une dame qui se livrait à lui ainsi ne serait pas bien intelligent, et surtout… entièrement contre volonté. Il n'avait qu’à oublier qu’elle était la femme à son frère…. Donc sa belle-sœur. De plus, ce qui ne se sait pas ne fait pas mal. Il répondit à son baiser, en glissant sa main sur sa joue puis sur sa nuque, dans une délicate caresse.

« Ce serait bien dommage que tout le château apprenne ta visite dans mes appartements. »

Y avait-elle pensé ? Non, ça le surprendrait. Il se plaça de manière à être plus mobile, pouvoir la toucher un peu plus et la regarder. Il revint poser ses lèvres sur les siennes, ne la laissant pas partir par peur. Aujourd’hui, il avait bien l’intention de reprendre ce qu’il avait commencé il y a de cela trois ans. Il revint mettre sa main sous sa jupe, lentement en remontant contre sa jambe. Cette fois-ci, à ce niveau, il ne fut pas du tout rejeter, ce qui le fit sourire. Il avait bien l’impression qu’elle était sérieuse cette fois-ci.

« Montre-moi que tu es sérieuse, Sheireen. Veux-tu ? »

Et après…. Le petit salon allait être abandonné. Il souhaitait juste avoir une confirmation directe de sa part.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sheireen
Documentaliste
avatar

Messages : 60
Date d'inscription : 15/02/2016

Feuille de personnage
Âge: 27 (Fév.)
Race: Elfe-fée
Âme soeur: Noah

MessageSujet: Re: Te rappelles-tu, ce livre? [PV Mikhael]   Jeu 7 Juil - 14:43

Bien que Sheireen ait eu l’impression que Mikhael tergiversait beaucoup pendant un instant, lorsqu’elle l’avait embrassé, le Prince ne la repoussa pas. Au contraire, il répondit avec la même passion qu’elle lui connaissait, caressant sa joue, puis son cou en la faisant frissonner. Pourquoi les étreintes de son âme-sœur n’éveillaient pas la même extase en elle? Était-ce réellement une question de talent, ou n’était-ce que le goût du risque et la conscience de faire quelque chose de mal qui l’excitaient bien malgré elle? Effectivement, c’était son mariage qu’elle mettait en péril dans sa quête du plaisir, Noah n’apprécierait certainement pas même si elle lui disait qu’elle le faisait pour lui, pour améliorer leurs relations. Premièrement, parce que ça aurait été un demi-mensonge, n’étant qu’une excuse qu’elle se donnait pour se convaincre, et deuxièmement, parce que l’adultère reste l’adultère, peu importe les raisons. Malgré tout, il était trop tard pour reculer, car même si elle avait essayé, sa volonté l’avait quitté. La vigueur de la Luxure avait encore eu raison de sa tête.

-Qui le saura si on ne dit rien? chuchota-t-elle en jetant tout de même un regard rapide vers la porte pour s’assurer que celle-ci avait été fermée. Est-ce que tu as mis le verrou? Ce serait bien fâchant que quelqu’un l’ouvre.

Sa question resta en suspend, alors que les lèvres désirables de Mikhael rejoignaient à nouveau les siennes, avides et gourmandes. Une main aventureuse glissa sous la jupe de Sheireen jusqu’à l’endroit où c’était justement arrêté leur première étreinte, mais plutôt que de se tendre sous la nervosité, la jeune femme se détendit à la chaleur bienvenue de cette caresse. Son péché ne résidait pas vraiment à être entré dans cette chambre, mais plutôt au plaisir qu’elle en ressentait malgré la culpabilité.

-Donne-moi deux petites secondes… répondit-elle, toujours sous le ton de la confidence, lorsqu’il lui demanda de prouver son sérieux.

Avec un peu de regret, l’elfe-fée se détacha de l’étreinte de Mikhael, non sans lui voler un baiser rapide, puis se dirigea vers la porte. Si sa main trembla d’hésitation lorsqu’elle la posa sur le loquet dans le but de le fermer, elle termina tout de même son geste, marquant ce point de non-retour : il n’y avait plus moyen de retourner en arrière, et il ne lui restait qu’à ré avancer vers le Prince, ce qu’elle fit, répondant tout simplement au désir plutôt qu’à la raison. *Non. Ton point de non-retour, c’est quand tu as frappé à cette porte. Il était déjà trop tard pour les remords alors.* lui répliqua sa raison, que Sheireen fit taire immédiatement en commençant à délacer son corset, debout face à son beau-frère.

-Désolée, je crois que ça a pris plus que deux secondes, chuchota-t-elle à nouveau avec un sourire aux lèvres, craquant toujours autant pour le sourire ravageur de Mikhael.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mikhael
Conseiller(ère) royal(e)
avatar

Messages : 200
Date d'inscription : 23/02/2015
Localisation : Là où tu ne veux pas venir me chercher.

Feuille de personnage
Âge: 23 ans
Race: Humain
Âme soeur:

MessageSujet: Re: Te rappelles-tu, ce livre? [PV Mikhael]   Mer 27 Juil - 21:40

« Qui le saura si on ne dit rien? »

Personne. Et c’était bien là les intentions de Mikhael. Il ne disait pas non à une femme d’une telle beauté, et encore moins à elle, qu’il avait désiré il y a cela trois ans. La passion et le désir de la faire sienne revinrent et en force. La seule chose qui allait le repousser n’était certainement pas le fait qu’elle-même l,avait repoussé il y a de longues années… Mais bien parce qu’elle était la femme de son frère. Etre la femme d’une autre, non… À la limite, il n’y penserait même pas. Commettre lui-même l’adultère ne lui dérangeait pas, et encore moins faire commettre l’adultère à ces femmes… à ses objets de désir. Elles acceptaient, alors, elles n’étaient pas bien mieux que lui. Une réflexion totalement logique. Sauf que c’était son frère… Ce n’était pas l’adultère le problème, du tout. Mais bien la certaine confiance qu’il souhaitait garder de sa famille. Qu’il pense uniquement à son corps et à ce qu’il voulait lui faire ressentir… cela serait suffisant pour retirer la pensée de son frère. À vrai dire, elle partit bien assez vite. Ce ne sera qu’après qu’elle reviendra.

Il ne répondit pas à sa question sur le verrou. Évidemment que non, puisqu’il n’aurait jamais pensé qu’elle vienne se jeter ainsi dans ses bras. Si ça n'avait pas été le cas, qu’aurait-elle pensé du fait qu’il s’enferme avec elle ? Enfin, son objet de désir l’attirait bien plus… Elle se détacha de lui, tout de suite après qu’il lui ait demandé de se montrer sérieuse. Il voulait risquer quelque chose… pour quelque chose qui en valait la peine. Pour se rassurer, elle se leva puis ferma le loquet. Un sourire se dessina sur ses lèvres. Très satisfait de ce geste. Cela signifiait bien qu’elle ne souhaitait aucune intrusion… Parfait. C’était simplement parfait. Que pourrait-il demander de mieux ? Rien.

Elle revint vers lui, délassant son corset et affirmant que cela faisait bien plus que deux secondes. Bien sûr. Il resta assis quelques secondes à la regarder faire, un simple sourire aux lèvres. Il n’y avait pas besoin de plus pour lire ses intentions et ses envies : une femme, assez belle, il faut bien le dire, se déshabillait pour s’offrir à lui. Que demander de mieux ? « Bien sûr que cela fait plus que deux secondes. Mais c’était peut-être les secondes nécessaires. J’ai bien compris que tu ne me fuiras pas cette fois-ci. » Il se leva pour se rapprocher d’elle et lier ses mains aux siennes, l’aidant à délasser son corset. C’est un morceau de vêtement si long à retirer… mais qu’il appréciait retirer. C’était toujours une chose qu’il aimait retirer lentement, faire durer le plaisir et laisser les émotions être lues.

« Laisse-moi faire, veux-tu ? Tu peux bien me laisser ce plaisir. »

C’est un peu le même principe que déballer un cadeau. C’est long, mais cela nous permet d’attendre pour voir ce qu’il a en-dessous. Les vêtements, c’est un peu le même principe pour Lust. Il prit délicatement ses mains et les retirer, les laissant à ses côtés. Habitué, il délassa tout le long corset, qu’il retira et le laissa sur le petit canapé juste à côté. La découverte du reste allait se faire dans sa chambre… c’était plus agréable. Ses lèvres se lièrent aux siennes à nouveau dans un baiser passionné mais semblant trop court pour sembler complet. Il se décolla et recula un peu avant de se retourner et d’ouvrir la porte menant à sa chambre.

« Je crois bien que nous y serons mieux tous les deux. Tu me suis ? »

D’où il était, il lui tendit la main pour l’inviter à l’accompagner. C’était bien ce que désirait Sheireen ? C’était donc ce qu’elle allait avoir. Ce serait mentir dire que Lust ne la désirait point. Au contraire. Une femme s’offrant ainsi à lui, difficile de dire non.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sheireen
Documentaliste
avatar

Messages : 60
Date d'inscription : 15/02/2016

Feuille de personnage
Âge: 27 (Fév.)
Race: Elfe-fée
Âme soeur: Noah

MessageSujet: Re: Te rappelles-tu, ce livre? [PV Mikhael]   Jeu 28 Juil - 14:09

C’était parfois à se demander si Mikhael était vraiment purement humain ou s’il n’était pas hybride avec un incube, tant ce sourire ravageur faisait naître en elle des pensées difficilement avouables. S’il n’avait pas un pouvoir d’hormones de séduction, alors il avait seulement été ridiculement gâté par la nature. Voilà pourquoi son frère n’était pas aussi… heu… vigoureux? C’était Luxure qui avait tout eut! Sheireen rougit à cette pensée coupable, puisqu’elle n’avait rien à reprocher à Noah, au contraire, il la rendait très heureuse. Seulement pas exactement comme elle l’avait espéré, comme elle l’avait rêvé et lu. Heureuse en amour, satisfaite au lit, certes, mais pas extasiée, malheureusement.

Mikhael c’était levé, montrant par son sourire le plaisir de ne pas la voir s’enfuir, et par ses mains liées aux siennes qu’il la désirait encore autant qu’avant, sinon plus à cause de l’attente qu’il avait supportée. Leurs mains jointes délacèrent le corsage de Sheireen, relâchant cette poitrine devenue fort généreuse par sa première grossesse, plus désirable qu’auparavant. Lorsque le Prince lui écarta les mains en lui demandant de le laisser faire, la jeune femme obéit, malgré la lenteur qu’il prit – volontairement, visiblement – pour la délacer, prenant visiblement son plaisir à la faire attendre comme elle l’avait fait pendant trois ans. L’elfe-fée allait presque se mettre à trépigner d’impatience lorsque son amant l’embrassa, plutôt que de lui enlever tout ce qu’elle avait sur le dos.

Sheireen ne compris que lorsqu’il ouvrit la porte qui menait à la section chambre de son appartement, qu’il voulait conclure dans un endroit plus confortable que le salon. Elle regretta que leurs lèvres se séparèrent si tôt, mais ne regretta pas le corsage qu’ils abandonnèrent derrière eux, ne laissant plus qu’une robe banale sur sa peau, et qui laissait entrevoir toutes les courbes cachées en dessous, de la montagne à son sommet pointu. Ce fut elle qui referma la porte derrière eux, un sourire aux lèvres, avant de retrouver ses lèvres délicieuses qui avaient quitté les siennes trop tôt à son goût.

Prenant les devant, pressée comme elle l’était de goûter à ce qu’elle croyait être le vrai plaisir, l’infidèle glissa ses doigts sous la tunique du Prince pour la retirer, se délectant de la peau chaude qu’elle effleurait du bout des doigts. Sheireen ne put s’empêcher de noter les similitudes et comparer les différences entre les deux frères, se séparant du baiser langoureux pour regarder son torse l’espace de quelques secondes. Il était bien plus que désirable… Elle reprit aussitôt ses caresses, glissant une main fébrile dans la chevelure violette de son beau-frère, se délectant du contact de sa peau nue sous ses doigts lorsqu’elle se blotti contre lui.

Imperceptiblement, le couple s’était approché du lit princier dans leur étreinte passionnée, ce que Sheireen ne réalisa que lorsque le derrière de sa jambe rencontra le meuble, lui faisant perdre l’équilibre. Elle ne tenta pas de reprendre pied, choisissant plutôt de se laisser tomber sur le dos, goûtant la caresse de la soie sur son dos déjà un par la coupe particulière de toute sa garde-robe féérique.

-Et toi, tu me suis? La jeune femme sourit à Mikhael, l’incitant d’un regard à venir s’allonger avec elle, là où les mots sont inutiles…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mikhael
Conseiller(ère) royal(e)
avatar

Messages : 200
Date d'inscription : 23/02/2015
Localisation : Là où tu ne veux pas venir me chercher.

Feuille de personnage
Âge: 23 ans
Race: Humain
Âme soeur:

MessageSujet: Re: Te rappelles-tu, ce livre? [PV Mikhael]   Ven 19 Aoû - 2:30

La voir à présent le suivre dans la chambre était une victoire. Une victoire à laquelle il tenait. De plus qu’elle l’avait suivi, c’est même elle qui avait fermé la porte. Fermer la porte montrait ainsi ce signe d’intimité qu’elle souhaitait avoir. Lust n’avait rien contre cela, bien au contraire. Avoir une femme qui se donnait aussi facilement à lui, tandis qu’elle était assez désirable. Oublions le fait que ce soit sa demi-sœur, il n’y pensait plus. Seule la luxure était une chose qui le faisait réfléchir en ce moment. Le charisme et la volonté étaient présents avec lui, et c’est bien de quoi il était fait. Elle revint vers lui, recherchant le contact qui venait de rompre.

C’était amusant de sentir son impatience. Elle n’aimait pas la patience ? Lust lui, on pouvait bien dire qu’il était un peu des deux. Il aimait que le plaisir dure longtemps, pour ne pas le perdre… mais il appréciait très bien lorsqu’il avait une femme qui s’activait elle aussi. Un sourire se dessina sur ses lèvres, sentant sa peau douce contre la sienne. Il n’opposa aucune résistance, même qu’au contraire, il l’aidait à le dévêtir. Moins de barrière il y avait entre eux deux et mieux cela était. La luxure aimait ce moment en sa compagnie, plus aucun retour en arrière et il était bien d’accord avec cela. Il glissa ses mains sur ses côtés tandis qu'elle continuait ses caresses et son admiration.

Ils approchèrent du lit, puis elle tomba sur le dos. Le sourire restait, en la regardant ainsi. Aucune résistance, on voyait bien qu'elle était complètement d’accord avec cela et qu'elle-même le désirait. Un corps comme le sien, on n’en trouve pas tous les coins de rue. Il connait plusieurs femmes magnifiques, mais une de plus de fait pas de mal… Au contraire même. Cela était même très agréable de partager son lit avec cette femme qu’il avait désiré il y a de cela trois ans. La patience valait, finalement. « Tu n’as pas à demander. » Il l’aurait fait qu’elle le demande ou non. Son sourire resta doucement, tandis qu’il venait à ses côtés. La première chose qu’il fit fut de prendre l’une de ses mains et de la tenir éloignée un peu plus.

Il était hors de question qu’elle se retrouve si habillée tandis que lui ne l’était qu’à moitié. Il glissa ses mains sur ses épaules pour faire tomber le reste du tissu et voir ce qui était l’objet de son désir. Plus les couches de tissu se retiraient et mieux il appréciait ce moment. Il glissa lentement ses mains sur son corps si désirables, si chaud, pour faire glisser les derniers morceaux de tissus. C’était bien une chose qu’il trouvait importante : être plus habillée qu’elles à ce moment. Chaque centimètre qu’il découvrait était un plaisir, il découvrait cette beauté. Qui était entièrement sienne.

Il s’affairait à glisser délicatement les mains sur les courbes de son corps, appréciant cette douceur et cette délicatesse. Il aimait particulièrement la peau des fées. Si douce, si belle. C’était agréable d’imaginer y laisser des légères traces. Finalement, en de douces caresses, il finit par retirer le tissu qui recouvrait sa poitrine. Et la regarda. Les mots étaient maintenant inutiles, il continuait ses caresses, glissant ses mains sur ces objets de désir. Il fallait bien lui montrer ce qu’était un vrai amant et une vraie aventure dans un lit. Surtout dans le sien.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sheireen
Documentaliste
avatar

Messages : 60
Date d'inscription : 15/02/2016

Feuille de personnage
Âge: 27 (Fév.)
Race: Elfe-fée
Âme soeur: Noah

MessageSujet: Re: Te rappelles-tu, ce livre? [PV Mikhael]   Ven 26 Aoû - 21:37

Mikhael ne se fit effectivement pas prier pour la rejoindre dans le grand lit, s’allongeant à ses cotés pour mieux la caresser. Sheireen entreprit bientôt de lui délacer ses pantalons, mais le Prince lui pris la main pour l’en empêcher, prenant plutôt son plaisir à s’occuper de la dévêtir à son tour. Elle ne détesta d’ailleurs pas qu’il prenne les choses en mains, étant bien tristement habituée à devoir presque tout faire dans les bras de son mari paresseux. Elle se soumit donc avec plaisir à ses mains habiles qui l’effleuraient juste assez pour la titiller, alors qu’il faisait tomber sa robe légère, ne tenant plus à grand choses faute de corset. Dans le temps de le dire, la noble bibliothécaire ne portait déjà plus rien, n’étant pas nécessairement une femme prude à s’habiller plus que nécessaire, sa robe féérique ne cachant que de fins sous-vêtements qui s’enlevèrent tout aussi rapidement que le reste.

Parce que ce n’est pas pour les enfants:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mikhael
Conseiller(ère) royal(e)
avatar

Messages : 200
Date d'inscription : 23/02/2015
Localisation : Là où tu ne veux pas venir me chercher.

Feuille de personnage
Âge: 23 ans
Race: Humain
Âme soeur:

MessageSujet: Re: Te rappelles-tu, ce livre? [PV Mikhael]   Dim 18 Sep - 21:23

Mikhael avait seulement ce qu’il souhaitait. Il n'avait pas besoin de plus actuellement. Il savait très bien que ce qu’il faisait était mal… mais dans le fond, il se disait que si cela ne se savait pas, il n’y avait pas de problèmes. Maintenant, il n’y pensait plus, mais c’était passé dans son esprit, sans aucun doute. Il n'avait habituellement aucune difficulté à prendre comme amante d’un soir une femme marié. Là n’était pas le problème. Le problème était surtout que le mari de cette femme était son frère. Ce qui causait un léger malentendu en lui. Cette fois-ci, il y avait une autre différence aussi : ce n’était pas lui qui .était aller vers elle mais bien le contraire. Elle voulait passer une nuit dans ses bras en sa compagnie… et Lust allait le lui donner avec grand plaisir.

Elle souhaitait obtenir quelque chose qu’elle n'avait jamais connu avec son amant… Mikhael était bien content de lui faire découvrir quelque chose. Les vêtements retirés un à un lui donnèrent encore plus envie de lui faire comprendre ce qu’elle manquait. Ce qu’elle pouvait vivre.

À tes risques et périls ~:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sheireen
Documentaliste
avatar

Messages : 60
Date d'inscription : 15/02/2016

Feuille de personnage
Âge: 27 (Fév.)
Race: Elfe-fée
Âme soeur: Noah

MessageSujet: Re: Te rappelles-tu, ce livre? [PV Mikhael]   Mar 27 Sep - 20:35

Toutes les tentatives de Sheireen pour atteindre le dernier vêtement de Mikhael s’avérèrent veines, celui-ci s’assurant de l’en empêcher en lui montrant qui menait la danse, la laissant seule avec les sensations enivrantes qui l’habitait sans pourvoir rendre la pareille. Cette innactivité hors de l’ordinaire pour l’elfe-fée n’était pas pour lui déplaire, si bien qu’elle ferma les yeux pour goûter plus précisément le délice des baisers contre sa peau moite de désir, et la langueur des caresses qui parcouraient son corps.

As-tu vraiment envie de lire ça?:
 

Glissant sournoisement ses doigts de fées dans la chevelure violette du Prince, Sheireen le guida tout en douceur pour qu’il quitte le creux de son cou et son oreille sensible, afin d’explorer de nouveaux horizons…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mikhael
Conseiller(ère) royal(e)
avatar

Messages : 200
Date d'inscription : 23/02/2015
Localisation : Là où tu ne veux pas venir me chercher.

Feuille de personnage
Âge: 23 ans
Race: Humain
Âme soeur:

MessageSujet: Re: Te rappelles-tu, ce livre? [PV Mikhael]   Sam 22 Oct - 23:06

Ce qu’il faisait n’était pas correct du tout… mais combien de fois avait-il fait des choses qui n’étaient normalement pas acceptées ? Trop de fois, une fois de plus ou de moins, ça ne changeait rien. La seule différence, au fond, c’était que la personne qu’il trahissait était son frère. N'avait-il pas dit que pour lui, le mariage ne représentait rien ? Une femme le souhaitait, donc pourquoi lui-même devrait se restreindre parce que des mots un peu stupides avaient été prononcés le jour de l’union ? Ce n'est pas des mots, ce n’est pas réaliste car les mots ne sont pas du tout les actions. Enfin. C’était ce qui était cela.

Pour le fun...:
 

Tout finit, ayant passé un bon moment, Lust revint vers elle et l’embrassa à nouveau. « T’ai-je satisfaite ? Tu vois bien à présent qu’il est facilement possible d’avoir plus… » Il resta à ses côtés un moment, couché à ses côtés en l’observant. Vraiment, c’était une très belle femme et et elle l’était encore plus à présent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sheireen
Documentaliste
avatar

Messages : 60
Date d'inscription : 15/02/2016

Feuille de personnage
Âge: 27 (Fév.)
Race: Elfe-fée
Âme soeur: Noah

MessageSujet: Re: Te rappelles-tu, ce livre? [PV Mikhael]   Ven 28 Oct - 20:04

Pourquoi était-elle incapable de vivre la même passion fougueuse avec son mari, qu’elle aimait pourtant plus que tout? Qu’est-ce que Mikhael faisait de différent pour lui faire perdre ainsi la tête? Il lui faudrait bien finir par le découvrir et l’emmener dans sa couche conjugual, si elle ne voulait pas finir comme toutes ces épouses infidèles qui courraient d’amants en conquêtes sans jamais avoir la certitude paternelle pour leur époux. Oh, wait, c’était déjà trop tard, là, non? *Mais non, ça compte pas, juste une fois…* Elle avait compté ses jours, de toute façon, elle n’allait pas être enceinte. Et elle le faisait pour la bonne cause, non? Certain que ça n’allait pas se reproduire, Sheireen ferait tout pour devenir heureuse dans le lit de son mari, y mettant les efforts elle-même s’il le fallait, car elle n’allait pas laisser une réputation d’aguicheuse lui être collée au dos…

L’elfe-fée essayait de s’imprégner de chaque sensation, mémoriser chaque caresse pour être capable de les reproduire, ou expliquer à son mari comment le faire, afin qu’il puisse lui aussi offrir cette extase à son épouse. Les mains de Mikhael savaient ce qu’elles faisaient, le Conseiller Royal savait ce qu’il faisait, point. Doué de tout son corps, il ne lui fallu pas grands efforts pour faire tourner la tête de Sheireen, la secouer physiquement comme psychologiquement, envahir son corps de frissons d’extase et sa bouche de gémissements et de cris de plaisir, tous la guidant assez justement au septième ciel en sa compagnie.

Épuisés, les amants d’un soir restèrent allongés l’un contre l’autre, reprenant lentement leur souffle après un ébat plus que jouissif. Et il avait encore besoin de mots pour s’en assurer?! Sheireen soupira, se demandant qu’est-ce qui n’avait pas été clair pour le Prince, son bassin qui se cambrait sous lui pour le sentir d’avantage en elle ou bien sa respiration saccadée, menée par le rythme de ses coups qui l’avaient rendue complètement folle ? Si ça n’avait pas été de Noah, l’elfe-fée aurait recommencé immédiatement l’exercice, mais elle s’était fait une promesse… Juste une fois, pour vérifier, pour apprendre et renforcir son propre mariage. C’était une bien piètre excuse, mais ça lui empêcherait, au moins un peu, de se sentir coupable d’adultère.

- Évidemment, mon beau Mikhael… susurra-t-elle en se blottissant contre lui, regrettant de devoir partir et quitter cette chaleur délicieuse qu’il lui procurait. Je vais m’en rappeler, en tous les cas… Merci pour… la leçon, ajouta-t-elle avec un sourire entendu, voulant s’assurer qu’il se rappellerait… qu’elle ne reviendrait pas.

Avec un dernier baiser d’au revoir, Sheireen s’empressa de se rhabiller, telle une adolescente prise en flagrant délit, et quitta à regret les appartements de son beau-frère pour ne plus y revenir. Elle devait cela à Noah, au moins…
[RP TERMINÉ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Te rappelles-tu, ce livre? [PV Mikhael]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Te rappelles-tu, ce livre? [PV Mikhael]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Fête du Livre
» Compagnons de voyage pour lire un livre en Champagne
» Uglies, un livre....prettie ? ^^
» éditeur de livre sur les arcs et autres
» le livre rouge

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Émeraude :: Archives :: Archives du nouveau forum :: RPs-
Sauter vers: