Forum RPG médiéval-fantastique inspiré de la série Les Chevaliers d'Émeraude d'Anne Robillard
 

Partagez | 
 

 When young ones meet... [PV Isil][RP ANNULÉ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Vigie
Chevalier


Messages : 98
Date d'inscription : 03/03/2016
Localisation : Alombria

Feuille de personnage
Âge: 22 ans
Race: Pheryxian
Âme soeur:

MessageSujet: When young ones meet... [PV Isil][RP ANNULÉ]   Mar 3 Mai - 22:41

Il avait eu du mal à dormir. Vraiment. Aujourd’hui était un grand jour. Il avait un peu peur d’avoir l’air d’un total imbécile. On était adoubé qu’une seule fois dans sa vie, pas vrai? Une pâle lueur se glissait dans la pièce, signe que l’aurore s’était pointée le bout du nez. Vigie ne dormait jamais beaucoup, heureusement. Mais là, c’était le comble! Il était si excité et nerveux. Jetant un regard dans la chambre silencieuse, il remarqua que Lyslo dormait toujours à poings fermés. Dire que cette pièce ne serait plus la sienne… On allait lui désigner sa propre chambre. Cette simple pensée lui faisait étrange. Ça faisait un bail maintenant qu’il dormait dans la même pièce que d’autres gens… En fait, du plus loin qu’il se rappelait, il n’avait jamais eu sa propre chambre! Même avant, alors qu’il habitait encore avec son père et ses frères.

N’en pouvant plus de regarder le plafond, l’écuyer décida de s’activer. Il allait prendre de l’avance sur sa journée! Doucement, il se redressa, puis mit pieds à terre. Il s’approcha de sa commode et enfila un pantalon gris par-dessus son caleçon, puis une simple tunique d’un bleu nuit. Sans un bruit, il s’approcha de la porte de la chambre, puis sortit en prenant la peine de fermer le pan de bois le plus doucement possible derrière lui. Il n’avait pas envie de réveiller Lyslo simplement parce qu’il n’arrivait pas à trouver le sommeil!

Qu’allait-il faire de si bon matin? La première étape était toute simple : prendre un bain. Se purifier faisait partie de son rituel quotidien. L’avantage de faire ça aussi tôt, c’était qu’il allait être seul et qu’il pourrait profiter des grands bains sans que personne ne vienne l’embêter, et ce, pendant plusieurs heures. Vigie adorait se baigner. Si ce n’était que de lui, il pataugerait des heures dans l’eau chaude du bain, mais malheureusement, il avait plusieurs responsabilités qui l’en empêchait. D’un pas plutôt nonchalant, il se dirigea donc vers le lieu de son désir. L’aile des chevaliers était particulièrement silencieuse en cette heure hâtive. Tout le monde dormait encore, sauf quelques soldats qu’ils croisaient et dont le travail constituait à effectuer des rondes nocturnes. Vigie les salua en un hochement de tête, puis s’arrêta devant les grandes portes en bois qui séparaient la salle des femmes de celle des hommes.

Deux serviteurs sortirent au même moment de la pièce dédiée aux hommes et informèrent Vigie qu’ils venaient de faire chauffer l’eau des bains grâce à des immenses récipients de braises. Ils reviendraient dans quelques minutes pour ajouter le liquide bouillant à l’eau déjà fraîche. Bah! Ça donnait tout le temps à l’écuyer de se de dévêtir et de se préparer. Ce n’était pas plus mal! Il leur décocha un sourire poli, puis poussa la paroi de bois pour rentrer dans la salle qui se réchauffait déjà d’une humidité chaude. Il bifurqua vers la droite et se dirigea vers une petite pièce semi ouverte où se trouvaient plusieurs coffres en bois. Il n’avait qu’à se dévêtir et à ranger ses effets personnels dans l’un de ces récipients carrés. Comme une sorte de vestiaire, quoi! Tranquillement, il opta pour une position assise sur un banc de bois, puis retira son pantalon gris qu’il roula puis lança dans l’un des bacs de rangement. Il fit de même avec sa tunique d’un bleu nuit puis se redressa pour retirer son caleçon. Il rangea donc la totalité de ses effets, puis, nu comme un verre, il se dirigea vers un étalage de bois où étaient enroulées plusieurs serviettes sur elles-mêmes.

Il se saisit de l’une d’entre elle, puis se rapprocha de l’immense bassin carré creusé à même la pierre du sol. Quelques fenêtres étaient entrouvertes afin de faire évacuer un peu l’humidité des lieux. Le futur chevalier s’approcha donc du bain immense et trempa son pied dans l’eau qui s’avérait être fraîche. Les serviteurs l’avaient bien averti de la température de cette dernière. Ce n’était pas plus grave, il aimait bien l’eau froide également. Il se glissa donc dans le liquide transparent jusqu’à la taille, puis s’aspergea afin d’humecter son corps au complet. Ensuite, il s’enfonça complètement dans l’eau, histoire de submerger sa tête. Il resta dans cette position quelques instants puis ressortit en prenant une grande inspiration d’air. De ses deux mains, il ramena ses cheveux couleur de neige vers l’arrière, puis battit rapidement de ses ailes avec un sourire amusé. Il adorait faire éclabousser l’eau grâce à celles-ci! C’était son petit plaisir de gamin.

Puis des bruits de pas vinrent chatouiller son ouïe très fine. Il tourna la tête instinctivement pour voir approcher les serviteurs. Avec des serviettes pour protéger leurs mains, ils soulevèrent des cuves en cuivre fumantes et demandèrent à Vigie de sortir de l’eau. Le jeune homme de 19 ans s’exécuta et laissa les deux serviteurs faire leur travail alors qu’ils vidaient l’eau bouillante dans le bain. Une vapeur d’eau chaude envahit rapidement la pièce, embuant les vitres des fenêtres entrouvertes. Les deux hommes répétèrent la même action avec plusieurs autres cuves, puis quittèrent les lieux. Soren se rapprocha à nouveau de l’eau du bain, puis y glissa son pied. L’eau était beaucoup plus chaude! Voir un peu trop, à la limite. Il se contenta donc de s’asseoir sur le rebord du bassin et laissa tremper ses pieds, le temps de s’habituer à la température beaucoup plus élevée.

De nouveaux bruits attirèrent son attention.

- Vous avez encore oublié quelque chose, messieurs? Demanda-t-il d’instinct, croyant que les serviteurs étaient revenus. Il ne se serait jamais douté de ce qu’il verrait par la suite…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isil
Chevalier


Messages : 42
Date d'inscription : 04/03/2016

Feuille de personnage
Âge: 18 ans
Race: Elfe
Âme soeur: pas pour le moment

MessageSujet: Re: When young ones meet... [PV Isil][RP ANNULÉ]   Mer 11 Mai - 21:11

Elle regardait par la fenêtre. C’est le moment de la journée qu’elle appréciait le plus. Elle s’était conditionnée avec le temps pour se réveiller beaucoup plus tôt que tout le monde. Que ce soit avec les élèves ou maintenant avec son maître, elle se sortait en silence de son lit pour trouver une fenêtre face à l’est et patienter. C’était une chance avec la chambre de Losly. Parfaitement aligné et intime avec ses paravents !  D’un moment où tout n’est que ténèbres, l’instant d’après l’aurore apparait de son grand éclat pour ensuite inonder doucement de sa lumière et doucement réchauffer chaque pierre, plante et  être vivant. C’est un spectacle qu’elle ne lassait jamais de regarder dans le plus grand silence possible.  Elle avait de ces petits rituels pour bien commencer sa journée. Journée qui s’annonçait chargé.

C’était le jour des adoubements, mais pas pour l’écuyère. Dans quelques années, ce serait son tour. Alors, elle allait se contenter d’assister en compagnie de Losly. Elle jeta un coup d’œil rapide de l’Autre côté de la chambre. Il dormait toujours… Elle n’allait pas faire exprès pour le réveiller. Elle enfila un pantalon brun rapidement et attrapa une grande bande de tissus noire. Depuis un bout de temps, elle avait commencé à utiliser. Elle entoura de plusieurs tours autour de sa poitrine la compressant. De plusieurs diraient que ce n’est pas ce qu’une jeune fille devrait faire, mais elle s’en fichait. Qui s’avait qu’elle était une fille ? Qui s’en souciait ? Et puis plus important, comment pouvait-elle tirer à l’arc sans se blesser ou vouloir hurler au meurtre à chaque contact de la corde avec ceux-ci ? Ils n’arrêtaient pas de vouloir réclamer de nouveaux territoires. Décidément, les garçons avaient un avantage là-dessus. Elle enfila une tunique verte foncé et sorti de la chambre sans faire aucun bruit comme d’habitude.

Elle s’avançait dans les corridors du château, souriant au passage les gardes qui faisaient leur ronde habituelle. Elle arriva devant les portes des bains. Elle allait passer son chemin et partir vers les cuisines, mais vu cette heure, elle serait sûrement tranquille pour relaxer dans une bonne eau chaude et aider pour le déjeuner ensuite. Deux serviteurs sortaient par la porte des hommes. Ils l’informèrent que l’eau venait d’être chauffée s’il était intéressé. Elle sourit et les remercia. Elle entra dans le vestiaire des hommes. En fait, ce n’était pas la première fois qu’elle y entrait. En apprenant les habitudes et les horaires des chevaliers, serviteurs et des membres de la famille royale, on pouvait être seul souvent et ce dans les deux bains ! Par contre, à cette heure, jamais elle n’était passée avant vu qu’elle venait d’inverser son horaire.

Elle entrait dans le vestiaire de droite. Personne en vue. Elle se déshabilla et déposa ses vêtements sur un banc et alla se prendre une serviette enroulée sur l’étagère de bois avant d’entrer vers le bas…. Mais, mais c’était Vigie !

- Vous avez encore oublié quelque chose, messieurs?

Il était là, les pieds dans l’eau profitant de la chaleur de l’eau qui s’évaporait au-dessus du bassin. Elle n’était pas capable de détourner le regard de ses belles grandes ailes de couleur neige. La vapeur et l’eau qui les recouvraient les rendaient luisantes à la lumière des premiers rayons du jour qui entrait par les vitres. De l’eau ruisselait le long des plumes de son dos comme une rivière suivant son lit à travers les plumes qui longeait le centre de son dos qui, d’un noir profond et brillant, était ma foi bien bâtie. Le tout allait mourir à la base de ses… Elle releva le regard avec un petit sourire et un petit frisson aussi.  Elle n’avait vu jamais Vigie vu sous cet angle. Il était vrai qu’il était aussi beaucoup plus habillé en général lorsqu’elle le croisait. Il était comme un mystère à découvrir au grand jour qui venait de faire naître une nouvelle partie d’elle-même jamais exploré encore. L’inconnu l’a fascinait et l’attirait.

Elle s’avançait vers lui doucement et se souvenu d’un détail TRÈS important. Aux dernières nouvelles, Vigie l’a considérait comme un homme et non comme une femme. Le moment de réflexion ne dura pas très longtemps. Elle n’était pas en faute à ce sujet. Vigie avait toujours eu de la difficulté à communiquer avec les filles il y a quelques années. Il avait fait un énorme travail sur lui depuis, mais elle ne savait pas pourquoi le naturel risquerait de revenir au galop devant… les faits ! Lui qui avait toujours été naturel avec elle et sans complexe, disons qu’il allait avoir tout un choc. Il n’y avait rien d’un garçon qui venait prendre place à côté de vigie en ce moment, mais une femme en devenir avec peu de traits prononcés encore. Alors, c’est sans complexe qu’elle l’approchait.

- Bon matin Vigie. Tu es très matinale. L’eau est bonne ?

Elle souriait les pieds entrant dans l’eau qui était particulièrement chaude et s’installa confortablement.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vigie
Chevalier


Messages : 98
Date d'inscription : 03/03/2016
Localisation : Alombria

Feuille de personnage
Âge: 22 ans
Race: Pheryxian
Âme soeur:

MessageSujet: Re: When young ones meet... [PV Isil][RP ANNULÉ]   Mer 18 Mai - 15:49

[Je te contrôle une tite affaire pour les besoins de la cause. Si ça ne te convient pas, n’hésite surtout pas à m’en faire part, d’accord? Je tenterai d’arranger le tout le plus rapidement possible Smile]

Il était sûr et certain que les serviteurs revenaient sur leurs pas, ayant visiblement oublié un truc quelconque. Ainsi, il se raidit complètement lorsqu’il tourna la tête en voyant une jeune femme s’enfoncer dans l’eau chaude avec un air détendu. Mais… s’était-il trompé de salle sans s’en être rendu compte?!! Pourtant, il connaissait bien ces bains pour y être allé plus souvent qu’à son tour! Et puis, les serviteurs étaient des hommes alors que du côté des femmes… bah c’était des servantes quoi. Dans un mouvement vif, le chevalier agrippa sa serviette qu’il avait jetée non loin du bassin et l’attira à lui pour cacher sa masculinité. Son visage s’était empourpré d’un coup alors qu’il pouvait clairement voir le corps ruisselant de la damoiselle aux formes de plus en plus saillantes. L’adolescente avait les cheveux très courts et les oreilles pointues… Le jeune homme de 19 ans l’observa un instant, la bouche ouverte sans pouvoir trouver le moindre mot. Il devait avoir l’air d’une carpe avec cet air ahuri!

Ce n’est qu’à ce moment qu’il réalisa enfin à qui il avait affaire. Isil?! Mais… c’était impossible! Isil était un garçon; l’écuyer de Losly! Il l’avait côtoyé si souvent… Il se trompait peut-être… Vigie l’observa encore un instant, son regard d’or fondu fixant davantage les traits faciaux de sa compagne du moment. Les mots qu’elle avait prononcés lui avaient pourtant confirmé l’identité de l’individu : il reconnaissait la voix de son « compagnon d’armes ». Le futur chevalier en devenir ne pouvait s’empêcher de fixer celle qu’il avait cru être un garçon tout ce temps. Non pas un regard pervers, loin de là! Plutôt un regard à la fois curieux et incrédule. Que pouvait-il dire? Il était sans mot! Encore une fois.

- I… Isil? Finit-il par dire avec une voix légèrement étranglée. Puis il toussota pour s’éclaircir la gorge. Pardon heu… je ne m’attendais pas à ça. Ne le prends pas mal, mais… j’étais sûr et certain que tu étais… enfin… que tu n’étais pas… Ses iris d’or scrutèrent les traits fins de la jeune elfe. Enfin, une fille quoi…? Non pas que c’est mal!! Tu es toi et c’est très bien!!

Oh bon sang, il se sentait ridicule! Et puis, il n’arrêtait pas de reluquer sa poitrine et les courbes de ses hanches! Oh mon dieu!!! L’embarras total! Il devait cesser ça immédiatement, sinon elle croirait qu’il n’était qu’un gros pervers! Sans plus attendre, Vigie se contenta de regarder le mur et se passa une main sur la nuque machinalement, visiblement plus qu’embarrassé.

- Merde, comment est-ce que j’ai fait pour ne pas voir que tu étais une fille… déclara-t-il en soupirant. [Cette phrase se voulait visiblement une critique envers lui-même et il en profita pour se traiter mentalement de crétin. J’espère que tu ne m’en veux pas…

Bizarrement, malgré l’étrangeté de la situation et le côté embarrassant qui l’accompagnait, Vigie n’était pas si intimidé par l’écuyère de Losly. Peut-être parce qu’il la connaissait bien et qu’il avait passé beaucoup de temps avec elle? Mais il se demandait sincèrement s’il était le seul à s’être trompé sur son compte. Comment pouvait-il avoir ignoré un détail aussi important pendant tout ce temps? Puis soudainement, une pensée lui traversa l’esprit. Elle était une fille… et visiblement, il ne s’était pas trompé de pièce… savait-elle qu’elle était dans les bains des hommes? Et puis, maintenant qu’il y réfléchissait, c’était vrai qu’il n’avait jamais pris son bain en même temps qu’elle.

- Isil? Savais-tu que c’était les bains des garçons ici? Demanda-t-il en se cachant toujours les parties avec sa serviette. Je suis presque sûr de ne pas m’être trompé d’endroit, alors… Je sais qu’il est très tôt et que l’endroit n’est presque jamais fréquenté à cette heure, mais quand même…

Peut-être devait-il quitter pour laisser son intimité à son amie? Certes, il était là le premier, mais Soren savait être galant, quand même. Voilà qui était toutefois étrange, puisqu’il n’aurait jamais pensé qu’un jour il aurait employé le terme « galant » à l’égard d’Isil. Se raclant à nouveau la gorge, le pheryxian tenta de se lever en évitant le plus possible un contact visuel avec sa camarade. Résultat : il ne remarqua pas l’énorme flaque d’eau sur les tuiles du plancher et – une fois debout – il glissa. Ses pieds décolèrent du sol et l’envoyèrent valser dans l’eau, non sans qu’il se heurte préalablement le crâne sur le coin du bain. La serviette virevolta plus loin au même moment où l’écuyer de Lyslo s’enfonça dans l’eau chaude. Il n’était pas blessé (il avait trop la tête dure pour ça!), mais il vit des étoiles pendant un instant. Ainsi, une poigne solide l’aida à se relever et à sortir la tête de l’eau. Isil était peut-être une fille, mais elle n’avait rien à envier aux garçons au niveau de la vivacité de ses bras!

Soren toussota bruyamment, recrachant l’eau chaude qu’il avait accidentellement avalée puis se frotta vigoureusement la tête de sa main droite. Il était un crétin doublé d’un empoté.

- Merci Isil, fit-il d’une voix légèrement rauque.

Puis, il tourna son regard vers la jeune elfe. Ce n’est qu’à ce moment qu’il constata leur soudaine proximité. L’adolescente ne semblait pas se soucier de sa nudité actuelle. En fait, elle semblait tout à fait à l’aise avec elle-même, ce qui était louable en soi. Se foutre de l’opinion des autres et s’assumer à 100 % était probablement le plus beau cadeau qu’elle pouvait se faire à elle-même. C’était inspirant au fond! Vigie était encore loin de posséder une telle assurance de lui-même. Baissant à nouveau le regard vers elle, il ne put s’empêcher de reluquer à nouveau ses formes féminines. Ses joues s’empourprèrent une nouvelle fois et le pheryxian détourna ses iris. Il espérait honnêtement pouvoir rester en contrôle de son propre corps! Imaginez l’embarras s’il devait… enfin… être heu… au garde à vous??? Mieux ne valait pas y penser, histoire d’éviter la chose!

- Je… heu… je ferais peut-être mieux d’y… hum… d’y aller. Tu ne… crois pas? Ses iris dorés se plongèrent tout naturellement dans celle de la jeune femme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isil
Chevalier


Messages : 42
Date d'inscription : 04/03/2016

Feuille de personnage
Âge: 18 ans
Race: Elfe
Âme soeur: pas pour le moment

MessageSujet: Re: When young ones meet... [PV Isil][RP ANNULÉ]   Mar 31 Mai - 21:20

Elle souriait doucement. Le monde de ce pauvre Vigie semblait avoir volé en éclat d’un simple coup d’œil. Une vérité si longtemps caché au visage du monde et juste sous son nez lui tombait dans les mains dans le plus simple apparaît. Il cherchait de nouveaux ses repères et l’information semblait difficile à avaler… ou pas.

Pardon heu… je ne m’attendais pas à ça. Ne le prends pas mal, mais… j’étais sûr et certain que tu étais… enfin… que tu n’étais pas… Ses iris d’or scrutaient ses traits fins. Enfin, une fille quoi…? Non pas que c’est mal!! Tu es toi et c’est très bien!!

Elle posa une main près de lui. ‘’Merci du compliment. Ça me touche beaucoup tu sais. ‘

- Merde, comment est-ce que j’ai fait pour ne pas voir que tu étais une fille…  Elle se balança les pieds dans l’eau. ‘’Voyons voir. Les cheveux ! ’’ Dit-elle en les pointant. Une coupe courte, pratique et sans fioriture, ni entretien. ‘’Ensuite, mes vêtements ? ’’ Elle savait fort bien qu’elle n’était pas aussi jolie avec ses habits très masculins. Ils cachaient ses attributs. En contrepartie, elle était plus efficace au combat et moins encombré. ‘’Et disons que je suis assez invisible en général aussi… ’’

Une chance que l’embarrasement ne tuait pas. Pauvre Vigie. Il se faisait mal à lui-même. Ses agissements parlaient pour lui. Elle esquiva un regard plus bas vers la serviette avant de remonter les yeux. Il cherchait par tous les moyens une échappatoire. Même les grandes évidences étaient avancées ! Elle acquiesça sur le fait que c’était le bain des garçons avec un grand sourire. ‘’Tu ne t’es pas trompé. L’eau chaude n’était pas encore prête de l’autre côté et tu aimes bien quand je suis là en général. ’’

C’est à  ce moment qu’il prit son courage à deux mains et tenta une évasion qui échoua lamentablement dans le fond du bain. Il glissa, perdit sa serviette et s’enfonça dans l’eau. Elle entra dans l’eau pour le tirer d’affaire en le tirant du fond. Le pauvre s’était cogné solidement la tête. Par Parandar, il n’avait rien. Vraiment rien en fait.

- Merci Isil

‘’Il n’y a pas de quoi.’’ Dit-elle doucement.

Ils étaient très prêts. Étant donné le goût à la tête, il ne prenait pas le temps de cacher tous ses attributs. Oui, c’était profiter de la situation, mais ne l’avait-il pas déjà fait ? Le regard de Vigie était redescendu de nouveau avant de le détourner avec de jolies couleurs sur son visage. Elle rougit un peu. C’était agréable en fait de voir qu’il n’était pas indifférent.

- Je… heu… je ferais peut-être mieux d’y… hum… d’y aller. Tu ne… crois pas?

Elle le fixait tout autant que lui. Il disait vouloir partir. Alors, pourquoi son corps disait-il autre chose ?

‘’Non Vigie. Reste. ’’

Elle s’approcha d’avantage. ‘’Ou est le problème ? De quoi as-tu peur ? Je ne vais pas te manger. Enfin, je ne crois pas.’’ Dit-elle avec un petit rire. ‘’Je ne voudrais pas te faire rater ton grand jour. Mais tu ne peux pas partir comme ça. Pas dans ton état. ’’ Elle s’approcha. Elle recherchait le contact. Il recula devant de la jeune elfe. Le bain mit un arrêt à sa fuite. Le contact arriva inévitablement. Une petite respiration avec un haussement léger d’épaule s’accompagna au contact de sa poitrine. Une proximité jamais atteint par Isil et à en croire toutes les réactions de vigie, lui non plus.

Elle ne se contrôlait plus. Jamais, au grand jamais elle n’avait fait quelque chose d’aussi, d’aussi … ‘’T’es joli quand tu rougis, tu sais ?’’ dit-elle se mordant la lèvre inférieure. Elle posa ses mains sur les flancs de Vigie et laissa glisser délicatement ses doigts sur sa peau sombre, contracté et stressé vers le bas. Surement que le fait qu’une fille se plaque contre lui toute nue n’était en rien responsable de cette réaction.

Elle le fixa dans les yeux. Elle plongea son regard dans les pupilles de Vigie. ‘’Détends toi. Dis-toi que c’est tout aussi nouveau pour toi que pour moi. Et je ne parle pas juste de prendre un bain avec toi. ’’ Elle ria de nouveau. ‘’Rien de ce que tu pourras dire ou faire ne va me blesser. Tu me connais après tout. ’’ Elle sourit en coin avec une petite lueur brillante dans les yeux. Elle ne demanda pas son avis et elle lui vola un baiser avant de se retirer doucement avec un petit sourire avec les pommettes rouges.  ‘’Désolé, je n’ai pas pu m’en empêcher. Je voulais pourquoi tout le monde adore le faire.’’
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vigie
Chevalier


Messages : 98
Date d'inscription : 03/03/2016
Localisation : Alombria

Feuille de personnage
Âge: 22 ans
Race: Pheryxian
Âme soeur:

MessageSujet: Re: When young ones meet... [PV Isil][RP ANNULÉ]   Lun 6 Juin - 18:22

Alors qu’il scrutait les traits de la damoiselle, Vigie ne sut trop quoi penser des propos qu’elle articula. Elle voulait qu’il reste près d’elle? Son cœur battait la chamade alors qu’elle s’approchait davantage de lui et il avait drôlement chaud! La température de ces bains étaient plus élevée que la moyenne, pas vrai? Non? Alors c’était tout simplement une impression qu’il avait. La jeune femme (il avait encore du mal à se faire à cette idée) lui posa une multitude de questions ponctuée de petits rires amusés. Elle lui rappela ensuite l’événement de son adoubement à venir, puis s’avança tranquillement vers lui, déclarant par le fait-même qu’elle ne pouvait pas le laisser partir comme ça. Qu’est-ce qu’elle voulait dire? Oh… ouais… il était évident que la situation actuelle lui faisait de l’effet… même s’il était malaisé. Après tout, étant un homme dans un bain, il manquait en ce moment de subtilité pour cacher l’excitation qui le gagnait. Au même rythme que son amie avançait et par réflexe, il recula devant elle jusqu’à ce que son dos bute sur la paroi qui délimitait le bain. Isil profita du moment pour venir se lover contre lui dans un soupir de contentement. En sentant la poitrine de cette dernière contre son torse, le pheryxian se mit à rougir de façon incontrôlable. PAR PARANDAR. C’était réellement entrain de ce produire?! Dire qu’il croyait sincèrement que l’écuyer de Losly était un garçon!

Elle lui murmura qu’elle le trouvait mignon puis fit glisser l’une de ses mains sur le flanc du jeune homme de 19 ans. Des milliers de frissons parcoururent le corps du chevalier en devenir. Il avait l’impression que son cœur allait éclater. Bien sûr, il aurait rêvé que ce genre de situation se produise avec Douhbée, mais il ne se leurrait plus : elle ne voudrait jamais de lui. Et Isil… et bien… maintenant qu’il la regardait d’un nouvel œil, il devait admettre qu’elle était plutôt belle. Leurs yeux se rencontrèrent et Isil tenta de détendre l’atmosphère. Elle n’avait pas tort : c’était très certainement leur première fois à tous les deux. De l’exploration, pure et dure. Les pensées de Vigie déboulèrent dans sa tête et le rendaient confus. Et si… et s’il laissait son instinct faire? Et si, pour une fois, il cessait de trop réfléchir et agissait? Après tout, n’étant pas des plus populaires avec les filles – vue son immense timidité – il n’aurait peut-être pas l’occasion de répéter l’expérience avant un bout de temps… Et elle avait raison : ils se connaissaient, ce qui était un plus. L’écuyère se redressa légèrement sur la pointe des pieds et vint quérir un baiser sur les lèvres fines du jeune homme aux cheveux de neige. Un baiser rapide, voir presque chaste. Le deuxième à vie pour l’écuyer de Lyslo. Finalement, ce n’était peut-être pas une mauvaise idée? Il n’y avait personne et, vue l’heure très matinale, il était peu probable qu’ils se fassent prendre.

Devait-il l’embrasser à son tour? Ou alors discuter? Ou alors la prendre dans ses bras? Il n’en avait aucune idée et il ne savait plus quoi faire. La complimenter serait déjà un bon départ, pas vrai?

- Tu es s-s-surprenante, Isil, fit-il non sans un bégaiement. Et t-t-très belle…

Les tiraillements de son bas-ventre lui sommaient d’aller plus loin et son instinct secondait ceux-ci. Lentement, il se pencha à nouveau vers elle, non sans hésiter un instant. Il posa à nouveau ses lèvres sur les siennes et échangea un nouveau baiser avec l’écuyère de Losly. D’abord maladroit, le contact se prolongea puis gagna en assurance. Vigie glissa une main dans le creux de ses reins et l’attira contre lui. Cette proximité très intime l’excitait au plus haut point, et ce, même s’il était un peu intimidé par la situation nouvelle. Contrairement à sa compagne du moment, Soren n’était pas du genre « curieux qui veut tout essayer ». Ainsi, il avait un peu de mal à prendre les devants. Il sentait les mains langoureuses de son amie lui caresser le torse, l’encourageant probablement à faire preuve d’un peu plus d’initiative. Le baiser devint un peu plus langoureux et il décida de glisser sa langue dans la bouche de la jeune femme afin d’effectuer une valse chaleureuse avec la sienne.

La main libre du futur chevalier se glissa dans la chevelure courte de sa compagne du moment, appréciant leur douce texture sous ses doigts. Les bras d’Isil se pendirent à son cou et Vigie décida d’être un peu plus entreprenant. Il glissa ses mains sous les fesses de l’adolescente et il la souleva pour l’inciter à s’asseoir sur le rebord du bain. Il l’incita ensuite à nouer ses jambes autour de sa taille alors qu’il se collait contre elle. Il rompit ensuite leur contact buccale et la regarda un instant, le regard à la fois fiévreux et incertain.

- Tu es sûre de vouloir faire ça avec moi? Demanda-t-il le souffle court. Il y a tellement de garçons qui pourraient probablement assurer mieux… tu sais… mon manque d’expérience dans la matière…

Pour toute réponse, il reçut un nouveau baiser langoureux. Vigie fit ensuite glisser ses lèvres sur la gorge de sa première amante et il fut satisfait alors qu’il sentait son pouls accélérer. Ainsi, elle semblait apprécier la chose autant que lui… du moins, il l’espérait. Ses mains parcouraient son dos frêle s’attardant ensuite sur le creux de ses reins, puis sur ses hanches invitantes. Oh là, il devait se calmer quand même! Il n’y avait pas le feu… pas vrai? Il était presque sûr qu’ils pourraient faire bien autres choses avant de cette rendre à cette étape. Non pas qu’il était particulièrement éduqué en la matière, mais il avait entendu les autres garçons parler de leurs prouesses amoureuses. Il n’avait qu’à se rappeler leurs propos pour se guider dans cette aventure.

Ramenant sa main droite vers l’avant du corps de la jeune femme, il lui caressant lentement la taille avant de remonter au niveau de son poitrail… C’était littéralement la première fois qu’il pouvait faire ce genre de contact et ça avait une texture différente que ce qu’il s’attendait. Beaucoup plus doux et agréable. Son regard doré se posa sur le visage de la jeune femme, guettant le moindre signe de désapprobation de sa part.

- Ça te va, comme ça? Souffla-t-il du bout des lèvres. N’hésite pas à me le dire si je fais un truc qui te déplaît…

Isil était très attirante à ce moment-même. Mais Parandar seul savait à quel point il aurait aimé que ce soit Douhbée. Une seule question trônait maintenant dans son esprit : qu’allait-il arriver après… la chose? Allaient-ils rester de simples amis? Ou plus? Voilà qui demandait matière à réflexion…

… plus tard.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: When young ones meet... [PV Isil][RP ANNULÉ]   Aujourd'hui à 16:19

Revenir en haut Aller en bas
 
When young ones meet... [PV Isil][RP ANNULÉ]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ahem.. Please to meet you ?.
» Meet Up - 27 février BD Cosmos à Laval
» Nouvelle fenêtre de saisie de message annulée.
» Annulé!
» 06. Let's be young folks together - PV Santana

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Émeraude :: Archives :: Archives du nouveau forum :: RPs-
Sauter vers: