Forum RPG médiéval-fantastique inspiré de la série Les Chevaliers d'Émeraude d'Anne Robillard
 

Partagez | 
 

 [Animation] Capitale - Sheireen / Edea / Tiffany vs Vigie / Saéline

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Parandar

avatar

Messages : 330
Date d'inscription : 08/02/2015

MessageSujet: [Animation] Capitale - Sheireen / Edea / Tiffany vs Vigie / Saéline   Mar 10 Mai - 19:33

Sheireen, Edea et Tiffany VS Vigie et Saéline

Ce rp se déroule en plein coeur de la capitale de Shola, au beau milieu de l'agitation urbaine du quartier marchand. Le Chevalier Vigie et la Magicienne guerrière Saéline ont été dépêchés sur les lieux pour glaner des informations sur les forces de leurs ennemis. La noble dame Sheireen et sa fille Tiffany sont en pleine scéance de magasinage, mais comme des ennemis ont été vus sur dans les villages environnants quelques temps plus tôt, elles sont accompagnées d'Edea, nulle autre que la garde du corps de la Reine, pour leur sécurité... On ne sait jamais quand l'ennemi pénétrera la capitale!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://emeraude.skyforum.net
Sheireen
Documentaliste
avatar

Messages : 60
Date d'inscription : 15/02/2016

Feuille de personnage
Âge: 27 (Fév.)
Race: Elfe-fée
Âme soeur: Noah

MessageSujet: Re: [Animation] Capitale - Sheireen / Edea / Tiffany vs Vigie / Saéline   Mar 10 Mai - 22:04

résumé:
 

Plusieurs personnes ont essayé de la dissuader, mais quand Sheireen a une idée en tête, elle ne l’a vraiment pas dans le derrière. Au moins, la jeune noble a-t-elle accepté d’être accompagnée de la meilleure garde du corps du Château, Edea. C’est que Madame avait décidé qu’elle irait faire préparer la nouvelle garde-robe de la princesse Tiffany par sa couturière préférée, en compagnie de ladite princesse. Hors, si elle avait toujours fait affaire avec elle, la jeune noble se mettait maintenant en danger en essayant de la rejoindre, car la capitale était sur le qui-vive depuis quelques jours, alors que des ennemis avaient été aperçus non loin.

En effet, depuis trois ans maintenant, si aucun combats ouverts n’avaient éclatés, quelques bisbilles et attaques sournoises avaient été déclarée un peu partout sur le continent. Sheireen, définitivement naïve jusqu’au bout, ne croyait tout simplement pas qu’elle risquait quoi que ce soit chez elle, après tout, la guerre, c’est un truc de Chevaliers. Qui oserait s’en prendre à une femme seule et innocente? Personne! Ne se sentant donc pas du tout concernée ou en danger, l’elfe-fée se mit terriblement belle pour sa sortie dans le seul but de confectionner des vêtements bien signés pour sa fille… La princesse ne méritait-elle donc pas tous ses efforts?

Enfin sorties du château et arrivée à destination, soit le cœur de la capitale, la jeune dame richement vêtue attira irrémédiablement les regards sur elle. En effet, sa chevelure lustré et ses vêtements étincelants disaient assez bien d’où elle venait. La garde-robe de Sheireen avait toujours été sophistiquée, mais elle était encore plus riche maintenant qu’elle avait épousé un prince. À côté des marchands, c’était assez pour se faire remarquer. L’elfe-fée entendit bien les paysans chuchoter qu’ils n’aimaient pas que la noblesse attire autant l’attention sur le quartier marchand, que si un ennemi rodait il se rendrait irrémédiablement vers elle. Et la noble dame ferait un bon otage à capturer, tout comme sa petite princesse, ce qui n’aiderait pas à la cause de Shola.

-Oh mais arrêtez donc avec vos ennemis! soupira-t-elle en parlant dans le vide, puisque les murmures venaient de partout, les mains sur les hanches. Ce que vous pouvez être paranoïaques, pourquoi des ennemis seraient-ils tapis dans ce quartier sans importance? Les ennemis sont à Alombria ou à la frontière, pas si près du château de Shola! Si vous voulez mon avis, nous sommes plus en sécurité à la capitale que n’importe où sur ce continent, alors fichez-moi la paix un peu! bougonna-t-elle bien qu’elle ne croyait pas vraiment tout ce qu’elle venait de dire : elle ne pensait pas réellement qu’il y avait des ennemis nulle part! Naïve comme tout, elle croyait dur comme fer en la sécurité implacable de la garde. Oh… ce qu’elle se trompait…

Sheireen se dirigea alors vers la boutique de sa couturière préférée et bonne amie, Shetat, sans jamais lâcher la main de la gamine. Elle soupira en entendant, derrière elle, un autre marchand rouspéter qu’il avait un «mauvais pressentiment». Ce qu’ils pouvaient être paranoïaques!

-N’écoutes pas ces gens, ma petite chérie, ils veulent juste te faire peur. Personne n’est assez fou pour s’en prendre à nous, ne sommes-nous pas sous bonne garde? N’est-ce pas, Lady Edea?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Animation] Capitale - Sheireen / Edea / Tiffany vs Vigie / Saéline   Mer 11 Mai - 19:05

Résumé:
 

À son âge, la petite princesse n’était pas réellement concernée par les conversations sérieuses que les adultes avaient entre eux. D’ailleurs, on essayait habituellement d’éviter de parler de la tension montante entre les royaumes en sa présence ou, si on ne pouvait faire autrement, on s’assurait de l’occuper et de murmurer pour qu’elle n’entende rien.

Tout ce qu’elle remarquait, donc, était que bien des gens semblaient consternés par sa sortie en ville avec sa mère. Elle posait ses yeux marrons sur chaque personne essayant de raisonner la noble Sheireen, dissimulant mal leur agitation devant la fillette. Cette dernière ne put faire autrement qu’attendre en se tenant après les jupes de sa mère. Elle ne comprenait pas ce dont ils parlaient, de toute façon.

Elle adressa un charmant sourire à Dame Edea et fit sa meilleure imitation d’une dame de la cour s’inclinant devant une personne d’importance. Elle était même allée jusqu’à tenir le bas de sa robe du bout des doigts. Pourquoi? Simplement parce qu’elle voyait tout le monde le faire et Eowyn voulait plus que tout appartenir au monde des adultes.

L’enfant se laissa docilement amener à destination, s’émerveillant par le peu qu’elle parvenait à voir au travers des fenêtres. Puis, par habitude, elle prit la main de sa mère en descendant du carosse. Elle fronçât des sourcils face à tous ces gens qui les regardaient drôlement et semblaient parler dans leur dos. Tiffany n’avait pas l’habitude de se faire dévisager de la sorte. Elle voulut demander à sa mère pourquoi les gens agissaient ainsi envers eux, mais celle-ci s’emporta.

La princesse jeta un regard inquiet à leur garde du corps. Il y avait beaucoup de mots qu’elle ne connaissait pas encore, mais elle croyait bien reconnaître « ennemi » pour l’avoir entendu souvent dans les histoires qu’on lui lisait.

- Y avoir des méchants, mama? demanda-t-elle, inquiète.

Sheireen s’empressa de la rassurer, sous prétexte qu’on cherchait seulement à effrayer les nobles dames. La fillette chercha l’acquiescement de Dame Edea car, après tout, c’était elle qui était en charge de leur sécurité.

- Pas besoin d’avoir peur avec Dame Edea?

Eowyn resserra son étreinte de la main de sa maman, puis la suivit pendant qu’elles faisaient leur chemin jusqu’à la boutique de la couturière. Elle ne put s’empêcher de continuer à jeter des regards aux habitants de la capitale à la dérobée. Elle fixa deux personnes qui avaient de drôles d’ailes dans le dos pendant un instant. Elle trouvait étrange qu’ils ne semblent pas partager la même méfiance que les autres. Éventuellement, elle retourna son attention à ses compagnes. Ce n’était que deux étrangers parmi tant d’autres. Elle préférait se concentrer sur les robes que sa mère ferait faire pour elle. C’était bien plus excitant! … Et facile pour son esprit de fillette de trois ans.

- Avoir de belles robes comme maman?

Revenir en haut Aller en bas
Vigie
Chevalier
avatar

Messages : 109
Date d'inscription : 03/03/2016
Localisation : Alombria

Feuille de personnage
Âge: 25 ans
Race: Pheryxian
Âme soeur:

MessageSujet: Re: [Animation] Capitale - Sheireen / Edea / Tiffany vs Vigie / Saéline   Lun 16 Mai - 9:37

Spoiler:
 

Leur mission était claire : glaner des informations sur les forces ennemies, afin de savoir de quoi était composée l’armée adverse. Ainsi, ils s’étaient retrouvés en plein cœur de la capitale et devaient passer incognito. Personne ne devait se douter de leur provenance, sinon, ils seraient rapidement pris captifs. Les temps étaient durs et les hostilités faisaient rage aux frontières des deux pays adverses. Plusieurs villages étaient pris d’assaut et le petit peuple connaissait des temps horribles. Toutefois, vu l’abondance des lieux où il se trouvait actuellement, Vigie nota mentalement que la guerre ne semblait en rien toucher les citoyens de la capitale. Ceux-ci vivaient malgré tout dans l’opulence et profitaient des petits plaisirs de la vie. Ils avaient cette chance, au fond…

Vêtu de vêtements plus que standards, le pheryxian avait des airs de simple roturier. Une tunique couleur terre reposait sur son torse et une cape tout aussi foncée recouvrait ses épaules et sa tête, dissimulant par le fait même ses ailes d’un blanc nacré. Un pantalon de cuir noir enserrait ses jambes et des brassards de cuir clouté ceignaient ses avant-bras, dissimulant son tatouage à l’effigie d’Alombria. Bref, il était à peu près impossible de connaître son pays d’origine en le regardant simplement. Passer le plus inaperçu possible était l’objet principal de la mission, après tout!

Les mains dans les poches, Vigie s’approcha d’un comptoir marchand et observa quelques légumes généreusement colorés par le soleil. D’un regard en coin, il nota la garnison de guerriers qui traversaient la place marchande en direction des grandes portes de la capitale. Ils se dirigeaient probablement vers le front… Ces hommes, lourdement armés, étaient taillés pour le combat et pour l’art de la guerre. Tout en eux respirait la violence : leur air sévère, leur lourd équipement, la hache affûtée qui battait leur hanche… Tournant son regard couleur or, il regarda sa compagne du moment, Dame Saéline, avec qui il devait accomplir sa mission d’espionnage.

** [Saéline] Dame Saéline, vous avez vu ça? Fit-il mentalement en référence à la garnison qui se déplaçait encore, un peu plus loin. Ils ont l’air taillé dans le roc… Je me demande combien d’autres les suivront… Idéalement, nous devrions essayer de nous rapprocher du palais le plus possible, nous aurions ainsi une belle vue des forces ennemies… **

Il releva la tête, puis se détourna du kiosque marchand, un air nonchalant au visage. Il s’approcha ensuite du prochain comptoir où des pâtisseries étaient exhibées. Il sélectionna un croissant doré et croustillant et remit de la monnaie sholienne (qu’il avait préalablement volée) au marchand. L’air de rien, il croqua dans son délice et fut ravi de constater que la pâtisserie était fourrée à la confiture. Puis, un drôle de sentiment le prit d’assaut. Il se sentait observé. Tournant la tête, il remarqua qu’une gamine le fixait drôlement. Suivant le regard de cette dernière il remarqua qu’une de ses ailes dépassait de sa cape. D’un mouvement subtil, il replaça le morceau de vêtement puis continua d’observer l’enfant. Cette dernière se détourna enfin pour s’intéresser à un étalage de robes aux côtés de ce qui semblait être sa mère… puis Vigie repéra enfin l’autre femme qui les accompagnait. Cette dernière ne semblait pas comme les autres. Une guerrière peut-être? Un soldat de Shola? Néanmoins, ils devaient la garder à l’œil.

** [Saéline] La femme, là. Vous pensez que c’est un soldat? Elle semble différente des autres. Moins frivole, plus lourdement équipée… nous devrions garder un œil sur elle. Un soldat sait en reconnaître un autre, pas vrai? **
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Animation] Capitale - Sheireen / Edea / Tiffany vs Vigie / Saéline   Mer 25 Mai - 22:55

Edea devait surveiller une Dame et sa fille qui faisait du magasinage. Vraiment c’était la situation qu’elle appréciait le moins. En plus, elle trouvait ça stupide d’être seule car elle savait qu’il avait des problèmes en ce moment dans les villages. Du moins, beaucoup plus qu’à l’habitude. Elle se disait qu’il ne devrait pas avoir trop de problèmes, qu’elle n’aurait aucun problème à gérer des villageois ou d’autres personnes de cette trempe. Tout le village était d’accord avec la crainte d’Edea. Il n'avait que la princesse qui n’était pas d’accord avec cela… et vraiment, c’était un problème car elle semblait encore moins prévoyante qu’il ne le faudrait. La garde pensait comme tous les villageois.

La garde ne disait rien contre cette Dame mais elle savait très bien qu’il y avait un problème. Elle était tellement inconsciente qu’Edea n’était même pas certaine qu’elle comprenait la situation actuelle. Sa fille semblait par contre avoir un peu peur de la situation. À voir qu’une fillette de 3 ans était mieux informée que sa mère. Cette dernière essaya de la rassurer, bien sûr c’était tout de même le rôle d’une mère de le faire. Mais… elle semblait mettre beaucoup d’espoir sur Edea. Certes, cette dernière pouvait les aider, mais si le tout se passait réellement comme les gens du village le disaient, elle-même allait avoir de la difficulté.

Malgré le fait qu’elle sache très bien qu’il avait de bonnes chances d’avoir un problème, elle n'allait pas le dire comme ça devant l’enfant et lui faire peur. De plus, sa mère lui disait qu’il n’y avait aucun problème face à ces soucis et Edea était avec eux. Malheureusement, il fallait bien l’avouer, Edea ne pouvait pas vaincre n’importe quoi : elle avait beau être forte mais elle avait elle aussi ses limites.

« Il est possible qu’il ait des méchants mais je suis là pour vous protéger s’il a un problème. C’est bien mon utilité, alors tu ne devrais pas avoir peur. »

Rassurer la gamine mais il fallait bien que la mère comprenne que ce n’était pas certain qu’il n'allait rien se passer. Edea était leur garde et cela se voyait. Bien sûr, Edea était en uniforme normalement, plus attentive à ce qu’il se passait autour d’elle. À vrai dire, c’était assez facile de voir L’entraînement qu’elle avait reçue car elle était bien plus attentive, toujours sur ses gardes sans pour autant paraître stressée. Elle envoya un message télépathique à la mère de l'enfant : elle ne le dit pas à voir haute car elle en voulait pas faire peur à l'enfant.

** [Sheireen] Vous savez qu’il a un risque tout de même. Il ne faudrait pas sembler aussi insouciante car vous souhaitez finir votre magasinage. Je vous protégerai quoi qu’il en soit, mais je ne souhaite pas avoir de la difficulté à le faire parce que vous ne faites pas attention. **

Résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
Sheireen
Documentaliste
avatar

Messages : 60
Date d'inscription : 15/02/2016

Feuille de personnage
Âge: 27 (Fév.)
Race: Elfe-fée
Âme soeur: Noah

MessageSujet: Re: [Animation] Capitale - Sheireen / Edea / Tiffany vs Vigie / Saéline   Jeu 2 Juin - 10:34

Évidemment, cette bande d’imbéciles avaient fini par effrayer la pauvre petite Tiffany avec tous ces murmures et ses commentaires sur l’ennemi. Si la princesse était encore très jeune et ne comprenait pas tous les enjeux de la guerre, elle comprenait quand même certains mots et commençait certainement à s’inquiéter. Sheireen, ne croyant nullement au danger, la rassura du mieux qu’elle le put, sans laisser transparaître le moindre doute, puisqu’elle était assez stupide pour ne pas en avoir! Aussi, elle caressa doucement la minuscule main de sa fille entre ses doigts, tendrement pour la rassurer.

-Non Princesse, des plus belles robes que celles de maman, on va bien y veiller! Les princesses sont plus jolies que les nobles. s’amusa la noble en guidant sa fille dans les ruelles du quartier.

Malheureusement, même Edea se mit de la partie en sous-entends qu’il y aurait peut-être des ennemis, pour répondre à la question de Tiffany, mais que c’était son devoir de les protéger et qu’elle n’avait pas à avoir peur. Sheireen soupira, préférant qu’on ne mette pas dans la tête de sa fille des idées paranoïaque comme quoi Alombria allait attaquer sournoisement Shola, au cœur même de leur capitale! C’était tellement insensé qu’elle ne cacha pas son agacement, elle qui tentait de soustraire sa fille à tous ces ragots!

Et voilà que la garde en rajoutait en lui envoyant un message télépathique pour lui dire de faire attention à son insouciance, car si quelque chose devait arriver elles devaient toutes être alertes. Sheireen secoua négativement de la tête, incapable de lui répondre par la même voie et persuadée qu’Edea se trompait. Il n’y avait aucun risque, pas ici, pas aujourd’hui et pas pour elle. Qui s’en prendrait à une jeune femme sans défenses et à une si mignonne enfant? Il fallait être paranoïaque pour s’imaginer que des gens aussi malsains pouvaient exister. Enfin, aux yeux d’une noble ayant été élevée dans un nuage de ouate avec une cuillère d’argent dans la bouche.

-Shetat ma belle et tendre amie, enfin! soupira Sheireen en poussant la porte de la boutique, déclenchant le carillon de la porte pour avertir la couturière de la présence de clients.

Très réputée pour ses doigts de fée (oh, elle en était une, en fait!) Shetat ne travaillait que pour les grands nobles, fabriquant des vêtements plus luxueux les uns des autres, ce qui lui offrait la possibilité de posséder une boutique et non un simple kiosque. Elle gagnait très bien sa vie, en sommes! C’était reposant d’entrer dans l’atmosphère calme et parfumée au thé de cette boutique qu’elle appréciait tant, et Sheireen s’empressa d’aller embrasser sa bonne amie, contente de trouver quelqu’un d’aussi sensée qu’elle.

-Tu reconnais ma petite princesse, n’est-ce pas Shetat? C’est fou comme elle grandit vite, hein, toutes ses robes lui montent déjà au dessus de la cheville, alors j’ai toute une commande à te passer ma très chère!

Imprudente, Sheireen n’avait jamais vu les deux silhouettes qui les avaient suivies.
résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Animation] Capitale - Sheireen / Edea / Tiffany vs Vigie / Saéline   Jeu 2 Juin - 11:37

Je ne connaissais pas la réputation que j'avais en terre ennemie, mais pas grave, juste le fait qu'on m'offre d'y aller m'honorait, j'avais été la bas avec Isil, elle ou il avait été assez gentil/gentille pour me prêter ses portail, mais il ne m'avait pas déposer trop loin mais pas non plus trop proche, question de ne pas attirer l'attention, car on ne pouvait pas voir l'autre côté du mur et en me déposant dessus, on aurait eu des chance de trop attirer l'attention, je savais ce que j'avais a faire ici et comment le faire. Les gens ne devait pas se douter d'ou on venait ou nous serions captif... ou pas, je sortirais ma dernière carte en cas de danger extrême et je volerais hors de la ville. L'ordre de mon invocation serait claire: Cause le plus de dommage possible en terme de perte humaine et attire leur attention sur lui, car malgré le fait que même si il était redoutable, il pouvait être vaincus mais pas définitivement, car il retournait simplement là d'ou il venait et sa robustesse ainsi que sa puissance de feu en font un adversaire d'une colossale puissance. J'avais un problème, mes ailes bi-colore, les gens les regarderait surement, car ce n'était pas très habituel, je les repliais donc sur moi-même pour m'en servir comme un vêtement par dessus ma tunique et mon pantalon blanc. comme ça, certains pourrait croire que c'est un vêtement un peu plus exotique et non des ailes, une foi dans la capitale, je ne suivais pas trop Vigie question qu'on attire pas trop l'attention, car un faux couple se remarquait bien vite et des amis qui reste trop a l'équart de la foule aussi, alors le fait de ne pas être ensemble était beaucoup mieux pour nous deux.

Vigie regardais des fruit bien coloré et moi des décorations de jardin mais j'achetais aussi, j'avais échanger des pièce du royaume ennemie grâce a un voyageur qui avait l'intention de transiger vers les deux terres en prenant son nom, Esteban. Il fallait acheter un peu question de sembler plus que normal, mais pas trop, car les gens riches étaient connu alors il ne fallait pas exposer une fortune incroyable, seulement une légère normalité due a un rang de paysan. Je reçus le message télépathique de vigie, Oui tout était en roc du coté du bâtiment militaire. Je lui répondit immédiatement après de la même manière:

** [Vigie] Oui j'ai vue, en même temps des soldat s'entraîne jours et probablement de nuit aussi, sa dépend du fanatisme de chacun face a l'importance des performances. si ils l'on a cœur autant que nous, Shola sera un adversaire de taille a ne pas sous-estimer et pour le château, j'ai ma petite idée, j'ai des pièce du royaume de Shola, un voyageur me les a échanger, si on allait payer les impôt?**


Je reçus un autre message de Vigie qui me demanda si il devait surveiller la femme moins frivole que les autres et je lui dis télépathiquement: J'espérait qu'il prenne mon idée en conte pour le fait d'entrer.

**[Vigie]C'est justement a cause de ce genre t'attitude que vous vous faites prendre, elle n'est pas supposé te déranger si tu es normal, un guerrier te reconnecteras par ce genre de réflexe, détend toi et achète des truc, mange, regarde les jolie dame puis prend des notes sur ce que tu vois, et je ne parles pas des dames.**

Je continua de me promener sur dans le marcher a la recherche de plus ample information, je souhaitais que Vigie je s'intéresse pas trop a la guerrière et plus aux nombres de soldat, seul le nombre contait dans la prise d'information et pas ce qu'ils savaient faire et je ne souhaitais pas le découvrir cela voudrais dire que nous nous serions fait prendre et c'était mauvais signe.


Résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Animation] Capitale - Sheireen / Edea / Tiffany vs Vigie / Saéline   Ven 3 Juin - 15:27

Résumé:
 

Afin d’éviter de se laisser aller à la panique qui la gagnait à cause des commentaires des villageois, la petite princesse essayait de se concentrer sur les robes qu’elle allait bientôt avoir. Elle sourit au commentaire de sa mère, malgré qu’elle ne comprenne pas pourquoi sa mère n’était qu’une noble si elle, elle était une princesse… mais elle finirait bien par l’apprendre en grandissant.

Cependant, son bonheur était plutôt fragile puisque dame Edea ne se faisait pas très rassurante. Contrairement à la plupart des adultes de l’entourage d’Eowyn, la garde du corps ne cachait pas la possibilité qu’il puisse avoir des gens mal intentionnés qui essaieraient de s’en prendre aux nobles dames. La petite déglutit et s’accrocha à l’espoir que la guerrière assurerait leur sécurité.

Le carillon à l’entrée de la boutique parvint à captiver la jeune princesse pendant un instant. C’était un petit son qu’elle aimait bien. Elle tendit son minuscule bras afin d’essayer de l’agripper mais, de toute évidence, elle n’était aucunement près d’y arriver. Un regard de la part d’Edea rappela à Tiffany que sa place était auprès de sa mère et non collée à la porte où elle pourrait facilement se sauver.

Timidement, la fillette retrouva le confort des bras de sa mère, lui ayant fait comprendre qu’elle désirait se faire prendre en tirant sur la robe de sa génitrice. Une fois devant l’inconnue qui la regardait avec intérêt, la brunette enfouit le visage dans le cou de sa mère. Si elle connaissait les gens du château, elle n’était pas très familière avec cette fée. Clairement, cela allait changer avec le temps puisqu’elle reviendrait souvent pour de nouveaux vêtements. Il fallut quelques encouragements de la part de Sheireen avant que sa progéniture ne daigne montrer son adorable visage. Elle tendit la main à la couturière et se présenta tout bas.

Elle se tint tranquille pendant qu’on prenait ses mesures, mais elle remarqua qu’un des étranges personnages ailés de tout à l’heure était venu faire un tour à l’intérieur. Son visage s’illumina, croyant qu’elle pourrait lui poser mille et une questions sur ses ailes, mais il repartit en vitesse quand il entendit le carillon qui annonçait sa présence. La princesse fit la moue, déçue que l’inconnu soit reparti.

Puis, sa mère se mit à s’entretenir sur toutes les tenues qu’elle désirait que la couturière fasse pour sa progéniture. Tout ce blabla n’intéressait pas vraiment Eowyn puisqu’il n’y avait rien de tangible devant elle. L’enfant se contenta donc de promener ses yeux marrons sur l’intérieur de sa boutique, Sheireen ne lui jetant des coups d’oeil que de temps à autre.

La princesse profita d’un moment d’inattention de la garde du corps, et ce, sans vraiment le faire exprès, pour se faufiler à l’extérieur. Elle repéra l’étrange personnage de tout à l’heure et courut vers lui. Un « TIFFANY! » colérique lui fit retourner la tête, mais il était trop tard… elle ne vit pas s’il s’agissait de sa mère ou de leur compagne, car elle venait de foncer dans les jambes du pheryxian. Elle se mit à pleurer instantanément, tendant les bras pas réflexe pour qu’on la prenne et la console.
Revenir en haut Aller en bas
Vigie
Chevalier
avatar

Messages : 109
Date d'inscription : 03/03/2016
Localisation : Alombria

Feuille de personnage
Âge: 25 ans
Race: Pheryxian
Âme soeur:

MessageSujet: Re: [Animation] Capitale - Sheireen / Edea / Tiffany vs Vigie / Saéline   Lun 6 Juin - 14:54

Spoiler:
 

Du coin de l’œil, le pheryxian continua d’observer la femme soldat alors qu’il terminait sa pâtisserie. Il adressa ensuite un sourire quasi charmeur à une dame qui tentait d’attirer son attention sur son étalage de fourrure, insistant par le fait même sur leur qualité remarquable. « Cela ferait un magnifique cadeau pour votre femme, n’est-ce pas? » fit-elle tout sourire. Oh il doutait que Douhbée (qui n’était pas officiellement sa femme en fait) aime ce genre de trucs principalement destinés aux riches bourgeois du royaume. Néanmoins, il joua le jeu, histoire d’avoir un prétexte pour être près du trio qu’il observait depuis quelques minutes. Puis, il reçut un message télépathique de la part de Saéline relativement à son commentaire un peu plus tôt et le chevalier fut légèrement piqué au vif. Se faire prendre?! Il avait accompli plusieurs missions par le passé et l’infiltration était son domaine d’expertise. Il n’était pas éclaireur pour rien! Son commentaire déplacé lui laissait sous-entendre qu’il n’était qu’un amateur, voir même un incompétent dans son propre domaine. Heureusement pour le jeune pheryxian, son visage ne refléta en rien sa frustration et il se contenta de caresser un manteau en fourrure de renard du bout des doigts. Il devait se mordre la langue pour ne pas répliquer à cette pique, mais réussit tout de même à se maîtriser. Ce n’était surtout pas le moment de régler des comptes et de faire preuve d’orgueil.

Toutefois, l’idée de s’infiltrer dans le château dans le but de payer les impôts n’était pas une bête idée en soi. Par contre, y aller ensemble serait étrange… à moins de prétexter qu’ils soient mari et femme, mais vu la différence d’âge entre eux deux, cela pourrait paraître… particulier. Non, mieux valait que Saéline y aille seule et lui fasse son rapport. Elle passerait davantage inaperçu de cette façon et cela leur permettrait de couvrir davantage de superficies.

**[Saéline] Pour les impôts, je crois qu’il s’agit effectivement d’une brillante idée qui nous permettrait de pouvoir jeter un œil dans le château en toute légitimité. Toutefois, y aller ensemble pourrait éveiller des soupçons. Allez-y, je vais continuer de scruter les environs. Vous n’aurez qu’à me faire part de vos observations et je ferai de même.**

Détournant le regard des fourrures, le chevalier remercia la marchande puis s’éloigna du kiosque non sans noter l’expression déçue au visage de la dame. Il remarqua alors que la femme soldat n’était plus là et une porte battante lui fit comprendre qu’elles étaient entrées à l’intérieur du bâtiment. Nonchalamment, il décida de les suivre. Il voulait jeter un coup d’œil sur les étalages offerts par cette boutique. L’endroit recelait de robes et d’accessoires hautes gammes visiblement destinés pour les dames de la cour. Des objets d’une écœurante richesse qui contrastaient avec la pauvreté de bien des paysans qui étaient coincés en plein cœur du conflit. À la base, il avait vraiment voulu acheter un objet pour Douhbée, mais à en voir la qualité des étalages, il songea à l’impertinence d’un tel achat. Néanmoins, en représentant un véritable acheteur, il avait un parfait alibi pour observer les femmes qui avaient attiré son attention. Il avait l’impression que la plus insouciante des deux – discutant avec la propriétaire des lieux qui se nommait vraisemblablement Shetat – était quelqu’un d’important. S’il pouvait discuter avec elle plus amplement, peut-être pourrait-il profiter de son insouciance pour en savoir davantage sur la situation du royaume. Il poussa donc la porte et un carillon retentit. C’est alors que des exclamations de voix dans son dos attirèrent son attention, ce qui l’incita à retourner à l’extérieur, faisant mine de s’être trompé de boutique. Deux soldats riaient aux éclats devant un groupe de femmes. Ils parlaient de la façon dont ils avaient mis une rincée à un bataillon de soldats alombriens près de la rivière, au sud de la capitale. À entendre leurs propos, c’était une défaite cuisante que l’ennemi avait dû essuyer. Bon après, ces hommes n’étaient peut-être que des vantards, ce qui n’était pas impossible. Selon leurs propos, ils étaient une cinquantaine de soldats à être revenus il y a à peine quelques minutes.

**[Saéline] Deux guignols de Shola déclarent avoir foutu une rincée à nos troupes à la rivière, juste au sud d’ici. Bon après, ils se vantent sur leurs exploits surement pour épater la galerie, mais ils ont ajoutés qu’ils venaient à peine de revenir de leur mission accompagnés d’une cinquantaine d’hommes. Un nombre à additionner à ceux que nous avons vu et qui se trouvent probablement à la caserne. Si seulement nous pouvions trouver cet établissement… ça nous donnerait une fichue de bonne idée des troupes encore présentes sur le territoire de la capitale. Au fait, ça se passe bien de votre côté?**

Les mains dans les poches et un air décontracté au visage, le chevalier glissa son regard sur un étalage de parfums exotiques quand un éclat de voix attira à nouveau son attention. C’est à ce moment qu’il vit la gamine d’un peu plus tôt accourir en sa direction pour finalement buter dans ses jambes. Avec toute sa maladresse infantile, celle qui s’appelait visiblement Tiffany se mit à pleurer en tendant les bras vers lui. Heu… que devait-il faire, là? S’il la prenait, il aurait l’air d’un kidnappeur d’enfants… mais s’il la laissait pleurer, il aurait l’air d’un sans cœur et attirerait également l’attention sur lui. Il prit la décision qui lui sembla la plus logique, puis posa un genou en terre pour regarder l’enfant de plus près. Elle s’était écorchée le genou et une toute petite goutte de sang était apparue, ce qui était probablement à l’origine de ses pleurs.

- Ah, je vois ce qui vous retourne autant, mademoiselle, fit-il avec un sourire bienveillant. Vous vous êtes fait mal au genou, pas vrai? Mais ce n’est rien, il faut juste éponger et ce sera terminé. Il plongea une main dans sa poche et sortit un mouchoir de tissu qu’il colla sur « l’immonde » blessure. La goutte de sang disparut et le saignement cessa aussitôt. Vous voyez? Il n’y a déjà plus rien! Il ne savait pas si c’était la disparition du sang ou la surprise, mais l’enfant cessa ses pleurs et regarda curieusement sa jambe, ses joues étant néanmoins marquées par les sillons de larmes. Vous savez que vous êtes brave, jeune fille? Vous ne pleurez même plus! Vous êtes une véritable lady.

Il ponctua ses propos d’un clin d’œil et c’est à ce moment qu’il réalisa que les deux femmes étaient sorties en trombe de la boutique.

- Je crois que c’est votre fille, pas vrai? Demanda-t-il tout bonnement à voix haute afin d’attirer leur attention. Il tendit ensuite la main vers l’enfant et l’aida à se remettre debout. Je crois qu’elle s’était perdue. Néanmoins, elle a bravé fièrement les vilaines écorchures au genou comme une véritable lady! Il rendit alors la main de l’enfant à celle qui semblait être sa mère, puis se redressa, les mains dans les poches. En fait, elle semblait regarder ailleurs, et s’est butée sur moi. Plus de peur que de mal.

Il aurait nettement espéré éviter cette situation. Moins il discutait avec la population locale, plus il passerait inaperçu. Toutefois, s’il se sauvait là, maintenant, il aurait l’air d’un homme qui a quelque chose à cacher, ce qu’il voulait éviter à tout prix. Il devait donc agir en bon citoyen et rien de moins.

- Je m’appelle Maximilian et je suis enchanté de faire votre connaissance, fit-il avec un sourire aux lèvres. Évidemment, il allait éviter son véritable nom ainsi que son surnom de chevalier, au cas où quelqu’un aurait entendu parler de lui. De plus, ce nom ne lui était pas totalement étranger, puisque c’était le prénom de son frère aîné. Mais vous pouvez me surnommer Maxi si vous le désirer, ajouta-t-il en gloussant à l’intention de la gamine.

Il allait donc les occuper et tenter d’en connaître davantage sur la capitale. En espérant que tout allait pour le mieux pour Dame Saéline.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Animation] Capitale - Sheireen / Edea / Tiffany vs Vigie / Saéline   Ven 22 Juil - 0:05

Cette princesse avait le don de me faire un peu rager. Elle était tellement inconsceinte. Il devait bien avoir quelque chose qui se passait : il fallait vraiment être stupide pour ne pas le voir. En plus, tout le monde semblait penser ainsi. Je n'étais pas paranoïaque, j'étais seulement réaliste. Et même si tout cela était faux, c'était mon devoir de les protéger en ce moment. J'allais le faire, j'existais et je ne vivais que pour cela. Alors, pourquoi faire autre chose ? Pourquoi pas ? Je préférais être trop prudente que pas assez, comme cette princesse un peu stupide sur les bords.

Mon regard regarda rapidement vers une direction, mais rien de plus. J'avais eu le sentiment qu'on m'avait regardé, mais je ne fus pas en mesure de dire qui cela pouvait être. À moins que ce soit seulement Sheireen qu'ils regardaient... Enfin, ce sentiment était vraiment désagréable : se faire regarder en tout temps comme cela, comme si elle avait quelque chose. Elle ne savait pas d'où il venait, ce sentiment... et surtout de qui il venait. La chose la plus importante pour le moment. Je rentrai dans la boutique en compagnie de Sheireen, en restant à ses côtés sans m'intéresser du tout à ce qu'elle faisait. Une boutique de robe... ce n'était pas du tout la place pour moi, car là, je ne m'y connaissais pas.

Malheureusement, mes yeux passèrent du temps ailleurs et je ne vis pas Tiffany partir. Je n'avais pas regardé un trente seconde et voilà qu'elle était partie. J'ouvris grand les yeux sous la surprise de mon erreur stupide lorsque Sheireen cria le nom de sa fille. Moi, j'étais déjà en train de regarder où elle était et voir si je devais craindre le pire. Ensembles, sa mère et moi arrivâmes vers elle, voyant le garçon qui l'avait aidé. Je me souviens rapidement que mon regard s'était tourné vers cette personne, mais je ne l'avais pas réellement noté plus que cela. Une erreur stupide en tant que garde.

« Je vous remercie pour votre gentillesse. Je crois que la petite a vu quelque chose qu'elle souhaitait aller voir et elle est sortie sans attendre sa mère. Merci pour vous aide Maximilian »

Elle ne s'était pas perdue, c'était sûr : elle était sortie par elle-même. En sortant, là peut-être qu'elle s'était eprdue. Sortir dehors était entièrement volontaire. Je ne l'affirmais pas mais je le croyais réellement. Je me retournai vers Sheireen en penchant doucement la tête.

« Pardon, my lady. Je n'ai pas été assez attentive, surtout dans ces temps. Heureusement qu'elle n'a rien eu, autre qu'une petite blessure. Nous devrions être plus attentives... »

Et je me retins de dire que c'était parce que la capitale était dangereuse. Je savais très bien qu'elle n'y croyait rien. C'était rageant.

Résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
Sheireen
Documentaliste
avatar

Messages : 60
Date d'inscription : 15/02/2016

Feuille de personnage
Âge: 27 (Fév.)
Race: Elfe-fée
Âme soeur: Noah

MessageSujet: Re: [Animation] Capitale - Sheireen / Edea / Tiffany vs Vigie / Saéline   Mar 26 Juil - 14:58

Sans se plaindre, Sheireen se pencha pour prendre sa fille dans ses bras lorsque celle-ci réclama son attention en tirant sur sa jupe, n’étant jamais ennuyée de le faire. La jeune noble adorait sentir ce petit corps fragile contre son cœur, ressentant plus que jamais qu’il était de son devoir de mère de la rassurer. Elle lui embrassa la joue en lui chuchotant des encouragements afin qu’elle regarde enfin Shetat, alors que Tiffany jouait les timides en cachant son visage dans son cou, ce qui était plutôt mignon qu’embêtant, il fallait avouer! L’elfe-fée n’était, à vrai dire, jamais capable de se fâcher ou de punir sa fille, tout ce qu’elle faisait était simplement adorable en tout temps.

Trop concentrée à discuter des détails qu’elle voulait apporter à la future garde-robe de sa princesse, Sheireen ne remarqua même pas le tintement du carillon derrière elle, pendant que Shetat prenait les mesures de Tiffany. La princesse, elle, semblait toutefois s’en être rendue compte, et elle disparue alors que sa mère croyait simplement qu’elle faisait le tour des choix de tissus et couleurs pour ses robes, elle ne pris pas le temps de vérifier si elle restait près. De toute façon, Edea était là pour veiller sur elles, non? Le second tintement de carillon, toutefois, lui fut parfaitement audible, lorsque l’enfant s’enfuit pas la porte, ayant définitivement trouvé quelque chose de plus intéressant que ses robes pour l’occuper.

-Tiffany? TIFFANY! cria-t-elle en réalisant que sa fille était déjà beaucoup trop loin d’elle pour se rendre compte qu’elle était déjà beaucoup trop loin pour l’avoir entendu la première fois, c’étant mise à courir à l’idée de voir, attraper ou explorer quelque chose. Ah, les enfants!

Suivant de près Edea, Sheireen se précipita à l’extérieur, laissant Shetat en plan dans la boutique, pour constater qu’heureusement, Tiffany n’avait pas eut le temps d’aller bien loin. Un homme était penché sur elle, la réconfortant visiblement en lui épongeant le genou, et rendit la gamine à sa mère dès qu’elles furent à portée de voix.

-Mais pourquoi es-tu sortie comme ça mon petit trésor? Il faut le dire à maman quand tu veux aller voir quelque chose. la gronda-t-elle doucement, d’une voix où s’entendait distinctement la peur qu’elle avait ressenti. Heureusement que tu n’as rien mon bébé. chuchota-t-elle en la prenant immédiatement dans ses bras, incapable d’être véritablement fâchée contre sa fille. Ce n’était qu’une gamine, elle ne pouvait pas vraiment comprendre l’importance de rester avec les adultes.

Probablement que cet homme avait évité qu’elle ne se perde vraiment, comme il semblait croire que c’était le cas, puisqu’en lui rentrant dedans comme elle l’avait fait, Tiffany avait interrompue sa course vers une destination inconnue. Sheireen eut un sourire fier lorsque le sauveteur venta le courage de sa petite fille avec un amusement évident. Edea s’empressa de remercier celui qui s’était présenté comme étant Maximilian, avant de s’excuser de ne pas avoir porté plus attention à la princesse.

-Ce n’est pas grave, Edea, il n’est rien arrivé de grave finalement. Ne vous en faites pas avec cela.

Posant un baiser sur la joue toute trempée de larmes de sa fille, Sheireen la reposa par terre et joignit sa petite main délicate dans la poigne sécuritaire de sa garde, hors de question qu’elle s’enfuit encore, avant de se retourner vers leur sauveteur, à qui elle tendit la main pour se présenter avec une petite révérence gracieuse.

-Je suis Sheireen Lucia Monik, fille du Duc Darius et épouse du Prince Noah, se présenta-t-elle en grandes pompes, comme elle le faisait toujours, qu’importe à qui elle s’adressait.

L’elfe-fée se leva alors sur la pointe des pieds pour embrasser le phéryxian sur la joue, dans un geste purement maternel et avec beaucoup de noblesse. Ce n’était rien d’autre qu’un remerciement, même si elle vit de façon évidente le rouge monter aux joues de Maximilien.

-Que puis-je donc faire pour vous remercier de façon juste d’avoir pris soin de ma fille, Monsieur? Demandez et vous aurez, je suis en vos dettes.

Résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Animation] Capitale - Sheireen / Edea / Tiffany vs Vigie / Saéline   Ven 29 Juil - 15:34

Les larmes aux yeux, la petite se fichait bien de ne pas adopter un comportement digne d’une dame de la cour. Elle venait de foncer tête première dans une paire de jambes et elle était tombée sur son petit postérieur princier, après avoir roulé sur un de ses genoux. C’était presque un miracle qu’elle ne se soit pas foulé une cheville en cours de route! Comble de malheur, personne ne venait la réconforter malgré qu’elle ait tendu les bras en ce sens. Elle frotta maladroitement son œil de son poing fermé, quand elle remarqua que le drôle de monsieur avec des ailes se mettait à genou devant elle. Tiffany continua de pleurnicher, bien que son mal de fesse semblât devenir secondaire.

Il avait de beaux yeux, le jeune homme. On aurait dit qu’il avait des pièces de monnaie à la place des pupilles. La minuscule princesse aimait beaucoup cette couleur pour les yeux. Elle aurait aimé que les siens aient la même teinte. Bien qu’elle sanglotât, elle suivit le regard de l’inconnu pour remarquer le sang qui était sur son genou. Elle savait qu’elle s’était fait mal là, mais pas qu’elle courait vers sa mort. Elle fut prise d’un vent de panique, qui ne se calma que grâce au mouchoir que passa l’homme sur son bobo. Elle hoqueta de surprise en voyant que le bout de tissu magique – c’était la seule explication dans sa tête de gamine de trois ans – avait fait disparaître tout le sang. Eowyn avait désormais les yeux ronds comme des écus.

Elle leva un regard incrédule à son sauveteur, clignant des paupières plusieurs fois. Puis un sourire se dessina quand il la qualifia de brave, d’autant plus qu’il lui fit un clin d’œil. Il venait de gagner son cœur d’enfant. C’était son nouveau héro! Elle devrait en parler à sa cousine, Katarina, quand elles se reverraient pour jouer dans les jardins avec Tatie Sina.

L’enfant accepta volontiers la main tendue par le jeune homme, se sentant réellement comme une de ces jolies dames dans les bouquins illustrés que sa mère lui lisait parfois. Parlant de Sheireen, celle-ci était arrivée à grands pas et ne perdit pas un instant pour reprendre la main de sa progéniture. Le bonheur de la gamine se dissipa rapidement, car elle se fit rappeler qu’elle ne devait jamais s’éloigner toute seule. Elle avait bel et bien capté la remontrance dans la question pourtant toute simple de la noble. La princesse baissa la tête, honteuse de son comportement. Elle n’avait voulu que voir les ailes de Monsieur Maximilian de plus près.

- Je suis désolée, maman… marmonna-t-elle tout bas. Elle était si gênée de se gronder ainsi en public, même si c’était gentiment, qu’elle ne pensa même pas à remercier celui qui lui était venu en aide. Heureusement que les deux femmes l’accompagnant y eurent pensé à sa place!

Eowyn se laissa prendre par sa génitrice. Elle n’était pas en position de ronchonner, ayant déjà désobéi aujourd’hui. Elle préféra plutôt enfouir son visage dans le cou de sa mère. Elle voulut se remettre à pleurer, mais se dit que ça ne serait pas digne d’une dame de sa trempe. Et quand Sheireen l’embrassa sur la joue, elle fit la moue.

Cependant, elle ne put rester immobile après que sa maman se soit présentée à Maximilian. Après tout, si sa génitrice devait se présenter et faire une révérence, elle aussi devrait essayer d’en faire de même. Elle redressa donc son dos dans la mesure du possible, car elle était quand même dans les bras de sa mère, puis haussa légèrement le menton. Elle prit son air le plus digne et entreprit de se présenter elle aussi.

- Tiffany Eowyn Monik de Shola… fille de… maman et papa? termina-t-elle, incertaine. À son âge, elle n’était simplement pas à l’aise d’appeler ses parents par leur nom. D’autant plus qu’elle trouvait répétitif de préciser que son père était prince, ou que sa mère était noble. Edea. fit-elle simplement en désignant la garde du corps. Elle n’avait aucune idée de comment terminer la présentation de leur accompagnatrice, à vrai dire. Oh, merci! Ma’imilian.

Bon, d’accord, elle avait de la misère à prononcer le x… Elle manquait un peu de pratique avec ce genre de nom, ce n’était pas de sa faute. Au moins, elle s’était rappelée de remercier comme il se doit l’homme qui avait guérit miraculeusement sa blessure au genou.

- Ma’imilian veut des vêtements de Shetat? demanda la gamine aux yeux marrons. Sa question lui était venue du fait qu’elle l’avait aperçu dans la boutique un peu plus tôt, tout juste avant de sortir en trombe pour essayer de le rattraper. Ce qui lui faisait penser… Ma’imilian a des plumes? Elle ne comprit pas le semblant de malaise qui disparut aussi rapidement qu’il s’était manifesté. À cela, la petite plissa les sourcils.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Animation] Capitale - Sheireen / Edea / Tiffany vs Vigie / Saéline   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Animation] Capitale - Sheireen / Edea / Tiffany vs Vigie / Saéline
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Animation] Capitale - Sheireen / Edea / Tiffany vs Vigie / Saéline
» logiciel animation gif
» Entrée et tableau de la capitale
» Nou mande la peine capitale pou mouche
» Persona 4 The Animation

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Émeraude :: Archives :: Archives du nouveau forum :: RPs-
Sauter vers: