Forum RPG médiéval-fantastique inspiré de la série Les Chevaliers d'Émeraude d'Anne Robillard
 

Partagez | 
 

 Spare the rod, spoil the children (Classe d'Alombria)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Spare the rod, spoil the children (Classe d'Alombria)   Mar 17 Mai - 1:26

Spare the rod
Spoil the children
Nata & les élèves d'Alombria

Ailis, Athelstan, Ishobel et Miya

Tell me and I forget.
Teach me and I remember.
Involve me and I learn.
BENJAMIN FRANKLIN


Aussi loin qu’elle se souvenait, la jeune princesse d’Alombria avait toujours rêvé d’être la mage enseignante. Elle se rappelait es classes que son maître, qui a bien des égards était un père pour elle, et la joie qui éclairait les yeux du vieil elfe l’avait marquée et elle voulait ressentir la même satisfaction. C’était sa vocation ; elle l’avait su dès ses trois ans. Ses parents, le roi et la reine, l’avait encouragée avec douceur et l’amour. Maître Song, lui,  avait vu la générosité, la détermination et le désir d’aider de sa pupille, il avait déclaré qu’il ne se retirerait de l’enseignement que lorsqu’elle serait prête à le remplacer. Humble devant la confiance du Grand Maître qu’était Shi Song, Renata avait accepté avec honneur.

Quelques années plus tard, elle n’était plus si certaine qu’elle avait fait le bon choix de carrière : Ses journées étaient si chargées déjà, même sans les responsabilités d’enseignante ! Elle se devait, en tant que princesse d’Alombria, de prêter main forte à sa sœur aînée et assister à des évènement en tant que représentante. Vu sa personnalité (et son nom, il fallait se l’avouer), Charity se voyait souvent assigner des évènements caritatifs et des fêtes religieuses, ces derniers généralement avec son jumeau, Faith. Elle avait aussi la responsabilité en tant que Mage guérisseuse du royaume de veiller la compétence des autres guérisseurs pour éviter la prolifération de charlatans. Et ce n’était pas chose aisée, Alombria étant vaste, elle devait fréquemment faire le tour des villages et des alentours pour soigner et rencontrer les guérisseurs locaux. En addition de tout cela, c’était sa responsabilité de grande sœur de garder un œil sur sa jeune sœur Aemi (qui de jour en jour perdait des attributs de la jeune fille pour gagner ceux de la jeune femme) et sur son jumeau (qui depuis son accident était différent …).  Tout cela sans même compter la guerre qui semblait se profiler à l’horizon, c’était à se demander si elle n’était pas folle de vouloir également enseigner la magie aux futurs écuyers.

Malgré tous ses doutes, elle se dirigea vers la Tour Est, là où se déroulait les classes. Lorsque que Nata arriva, la classe était illuminée, les servantes ayant ouvert les grands rideaux de velours noirs qui cachaient les vitraux multicolores. La magicienne avait fait quelques changements dans la classes, elle avait enlevé tous les pupitres et les avaient remplacés par des tatamis et des coussins plats très espacés les uns des autres, elle avait aussi ajouté un grand tapis d’entraînement gris. Les murs circulaires avaient été recouverts de hautes bibliothèques en bois d’ébène  et finalement deux fontaines et plusieurs plantes avaient leur apparition dans la classe. Elle vérifia que tout était en ordre avant de prendre place au centre de son tapis et médita en attendant la venue de ses élèves.

« Bienvenue dans ma classe. Je suis Sifu Nata… Vous pouvez vous présenter chacun votre tour puis vous asseoir au centre de votre tatamis pour commencer avec un petit entraînement d’art martial. »



©️ Gasmask


Résumé:
 

***


Pour aider les autres élèves (et votre pauvre professeure), je vous demanderais d'ajouter ce tout petit questionnaire au début de votre premier poste.

Surnom : Nata
Âge : 19
Race : Humaine
Pouvoirs : Télépathie, Hydrokynésie, Guérison, Copie
Lien présentation : Renata Charity
Lien fiche de personnage : H. Renata Charity O.

Comme nous sommes six, nous allons essayer d'y aller avec des réponses plus moins courtes pour favoriser plus de réponses. Aussi, ne vous empêchez pas de poster si personne ne le fait : Amusez-vous !


Dernière édition par Nata le Dim 29 Mai - 2:21, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Miya
Écuyer
avatar

Messages : 120
Date d'inscription : 21/03/2016

Feuille de personnage
Âge: 15 ans
Race: Pardusse - Lynx
Âme soeur: Ishobel

MessageSujet: Re: Spare the rod, spoil the children (Classe d'Alombria)   Mar 17 Mai - 12:33

Surnom : Miya
Âge : 9
Race : Pardusse - Lynx
Pouvoirs : Télépathie, guérison et contrôle du vent
Lien présentation : Miya du Clan des Lynx
Lien fiche de personnage : Miya du Clan des Lynx du Désert


- Allez, Isho, vite! incita la jeune pardusse.

Excitée à l’idée d’aller en cours pour ensuite pouvoir tout raconter à sa soeur, la fillette aux oreilles touffues pressait son amie à sortir du bain. Elle sautait partout sur place, nue comme un vers, ne se préoccupant très peu des regards que lui jetaient les autres. Elle tendit les mains en direction de la lycan pour lui envoyer un courant d’air, mais elle dut se reprendre plusieurs fois avant de parvenir à créer la moindre brise… Si on pouvait appeler son maigre déplacement d’air une brise. Affichant une mine déconfite, elle poussa un soupir et se rua en direction des serviettes.

Une fois séchées, Miya entraîna son amie jusqu’à la salle à manger en la tenant par la main. L’enfant aux yeux dorés allait se mettre à s’empiffrer, mais se rappela des remontrances de son aînée lorsqu’elles mangeaient ensemble. Elle se concentra alors pour manger convenablement avec les ustensiles… en ne prenant pas vraiment le temps de bien mâcher. Elle était trop excitée pour ça.

- Je me demande ce qu’on va voir aujourd’hui… demanda-t-elle plus pour elle-même.

Les meilleures amies se rendirent ensemble au local de classe et furent surprise du ré-aménagement qui avait été fait dans la pièce. La pardusse ne passa que la tête au travers du cadre de porte, scrutant la pièce de son regard perçant. Elle ne se décida qu’à franchir le seuil de la porte qu’après qu’Ishobel l’ait poussée gentiment dans le dos pour qu’elle avance.

**[Ishobel] Tu crois qu’elle dort?** envoya-t-elle mentalement à sa copine. Elle trouvait la magicienne fort immobile et ne pensa pas à la possibilité qu’elle méditait simplement.

L’élève à la chevelure blonde se dirigea vers un coussin près de la fenêtre. Elle était toujours plus à l’aise quand elle pouvait avoir une vue sur l’extérieur. Ça l’aidait à rester assise en place… Ce qui n’était pas facile, particulièrement ce matin, alors qu’elle avait tant d’énergie à dépenser! Ainsi, on pouvait noter son agitation de par sa queue qui s’agitait vivement et son regard félin qui se promenait partout.

Elle sursauta légèrement sur place quand la magicienne prit enfin la parole, bien qu’elle essaya de ne pas le laisser paraître. Shi Nata, quel drôle de… Ah! Ce devait être un titre qui précédait le nom! Miya bomba fièrement le torse d’avoir compris aussi rapidement. Elle se leva donc, de bonne humeur, et entreprit de se présenter en premier.

- Bonjour, Sifu Nata. Je suis Miya du cl… d’Alombria! se rattrapa-t-elle. Enchantée.

Elle savait qu’elle n’appartenait plus au Désert et était devenue une habitante à part entière d’Alombria, mais il était difficile pour elle de ne pas se présenter en indiquant son clan d’origine. Elle jeta un rapide coup d’oeil à sa meilleure amie à ses côtés, gênée de sa bévue. Elle fit une courbette de politesse en direction de l’enseignante et alla s’installer au centre du tatami, tel qu’on lui avait demandé. Elle se tortillait sur place, ayant hâte de bouger et de tenter sa chance aux arts martiaux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ishobel
Écuyer
avatar

Messages : 51
Date d'inscription : 04/04/2016

Feuille de personnage
Âge: 14 ans (fév.)
Race: Lycan - Elfe - Humaine
Âme soeur: Miya

MessageSujet: Re: Spare the rod, spoil the children (Classe d'Alombria)   Mar 17 Mai - 19:28

Surnom : Isho’
Âge : 8
Race : Lycan/elfe/humains
Pouvoirs : Télépathie, Guérison et manipulation de la kératine
Lien présentation : Ishobel, le bébé loup
Lien fiche de personnage : Ishobel

Ishobel soupira en quittant avec regret l’eau chaude des bains. Elles avaient tellement tout leur temps devant elles avant le début des cours, mais Miya la pressait de se dépêcher comme si leur existence dépendait de sa vitesse à se sécher et se rhabiller. Voyons, ce n’était que le premier cours seule de mademoiselle Nata, rien à se rouler par terre! Et pourtant, sa collègue pardusse tentait de la sécher avec sa magie pour accélérer sa préparation… ce qui la ralentit en réalité, car elle n’arriva qu’à la chatouiller avec sa brise si fine et la fit rire, avant de se précipiter vers les serviettes, finalement.

-Mais qu’est-ce qui te prends Miya, il n’y a pas si longtemps on devait te traîner vers la salle de classe, et aujourd’hui tu prends à peine le temps de bien mastiquer pour arriver en avance! soupira Ishobel lorsqu’elles eurent rejoint la salle à manger, encore presque vide parce que, hein, le cours n’était pas tout de suite non plus! Rien qu’un cours de magie, pourquoi serait-ce différent sans l’ancien maître? répondit la demie-lycan en haussant les épaules, entre deux bouchées d’un gruau chaud et fruité qu’elle prit le temps de savourer, malgré l’empressement de la pardusse. Un ronronnement intensif signala à la gamine le retour de son compagnon, qui l’avait quitté pour une balade nocturne. Visiblement repus de sa chasse, le tigre s’allongea près de sa maîtresse sans quémander de nourriture.

Qui n’avait pas tord, finalement. Leur enseignante était déjà là, assise à sa place les yeux fermés, et tout le décor avait changé dans la salle de classe. Comme quoi, vraiment, les cours seuls avec Nata n’allaient pas ressembler à ceux que donnait leur ancien tuteur. Miya hésitait maintenant à rentrer dans la classe, alors qu’elle avait passé la matinée à précipiter Ishobel dans les couloirs, elle craignait maintenant visiblement d’éveiller la princesse, mais la demie-lycan doutait fort qu’elle soit endormie, ayant entendue dire que les Chevaliers apprenaient dans leur formation la méditation. Peut-être que c’était ce qu’elles allaient voir aujourd’hui, qui sait?

***[Miya] Bah, de toute façon c’est pas l’heure de dormir, c’est l’heure de donner la classe, alors on ne va pas se gêner!*** lui répondit Ishobel dans la même voie, mais en ricanant audiblement lorsqu’elle poussa doucement son amie dans la pièce.

La demie-lycan alla s’assoir juste à côté de Miya, tout près de la fenêtre, et commença à natter ses cheveux (bruns aujourd’hui) avant le début de la classe, pour s’occuper les mains. Les virvoltement de ses mèches excitèrent le tigre, qui tenta de les attraper comme s’il était encore un chaton, mais Ishobel du le rappeler à l’ordre dans un chuchotis et l’inciter à se coucher près d’elle. Une seule de ses pattes était désormais presque aussi grosse que son visage, mais s’il avait trois ans et cessé de grandir depuis longtemps, Milo restait un chaton dans son attitude.

Ishobel haussa un sourcil devant le nouveau titre de Nata, peut-être que ça voulait dire princesse? Ou alors c’était le vrai titre d’un magicien enseignant? En tous les cas, elle imita Miya en se levant à son tour pour commencer par une petite courbette.

-Je suis Ishobel d’Alombria, madame Sifu Nata. se contenta de répondre la gamine en rejoignant Miya sur ce que Nata avait désigné comme un «tatami».Ça veut dire quoi, «art martial», Sifu Nata? C'est une sorte de dessin magique? questionna Ishobel après avoir vérifié où se trouvait son gros chat. Il dormait déjà derrière elles. Évidemment.

résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ailis
Écuyer
avatar

Messages : 30
Date d'inscription : 31/03/2016

Feuille de personnage
Âge: 15 ans (fev)
Race: Humaine
Âme soeur: Athelstan

MessageSujet: Re: Spare the rod, spoil the children (Classe d'Alombria)   Mar 17 Mai - 20:43

Prez:
 

Spare the rod
Spoil the children
Nata & les élèves d'Alombria

Ailis, Athelstan, Ishobel et Miya

Tell me and I forget.
Teach me and I remember.
Involve me and I learn.
BENJAMIN FRANKLIN



Ailis s’était réveillée en retard. Le dortoir était déjà vide, Miya et Ishobel étaient partis ! Il devait être très tard ! Se dépêchant, la petite rousse courut vers les bains. Histoire de ne pas perdre plus de temps, elle ne s’embêta pas avec les portes sur son chemin. Elle pouvait passer au travers de toute façon ! Alors, pourquoi perdre du temps à les ouvrir ? Elle se dépêcha dans les bains, mais perdit un temps considérable à sécher ses cheveux. Trop longs, ils tapaient le haut de ses cuisses alors qu’elle courait vers la salle à manger.  

Elle ne regardait pas vraiment où elle allait, était distraite de nature. Sans compter qu’elle avait commencé à carrément traverser les murs là. Suivre le chemin des portes allait être trop long. Ailis fit peur à quelques servantes, se fit réprimander par une femme qui avait échappé un seau d’eau… mais elle était déjà loin.

Juste avant la salle à manger elle percuta avec force un autre enfant en sortant du mur. Subitement, elle fut sur ses fesses, en plein couloir. Face à elle dans la même position et hébéter, son meilleur ami.

« Athel ! Tu n’es pas en train de manger ? On est en retard !!!!! »

Athelstan n’était jamais en retard. Même s’il trainait, il arrivait toujours à l’heure parce qu’il pouvait allez très vite. Ce n’était pas juste. Ailis se remit sur ses pieds et tira pour que son ami fasse pareil. Ce qu’il fit en lui expliquant qu’ils n’étaient nullement en retard. Il eut droit à la superbe imitation de poisson hors de l’eau de la petite passe-muraille. « Oh! » Sans plus, ils prirent la route de la bouffe.

Une fois leurs ventres bien remplis, ils se dirigèrent vers la salle de classe. Maître Song avait pris officiellement sa retraite et c’était maintenant la Princesse Renata qui allait faire la classe. La petite rousse était toute fébrile à l’idée d’avoir un nouveau professeur.

« Tu crois qu’elle va nous permettre d’aller dehors maître Renata ? »

Dehors. C’était le fantasme d’Ailis ! Elle détestait être à l’intérieur.  Par contre, elle eut une agréable surprise quand ils passèrent la porte. Exit les pupitres, il y avait plein de coussins et la salle était superbe et lumineuse. C’est avec un énorme sourire coller au visage qu’elle s’assit sur le coussin le plus près d’une plante.

Aussi sage qu’une hyperactive pouvait l’être, elle écouta Miya et Ishobel se présenter en gigotant juste un tout petit peu sur son coussin.

«Bonjour ! Moi, c’est Ailis. Dites. C’est quoi que ça veut dire Sifu ? »

Elle s’avança vers le tapis au drôle de nom, intriguée.  



© Gasmask


Résumé:
 


Dernière édition par Ailis le Ven 24 Juin - 9:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Athelstan
Écuyer
avatar

Messages : 16
Date d'inscription : 31/03/2016

Feuille de personnage
Âge: 15 ans (Fev)
Race: Incube
Âme soeur: Ailis

MessageSujet: Re: Spare the rod, spoil the children (Classe d'Alombria)   Mar 17 Mai - 21:43

Surnom : Athelstan
Âge : 9
Race : Incube
Pouvoirs : Télépathie, Super vitesse, Duplication physique (Clones)
Lien présentation : Athelstan
Lien fiche de personnage : Athelstan

Spare the rod
Spoil the children
Nata & les élèves d'Alombria

Ailis, Athelstan, Ishobel et Miya

Tell me and I forget.
Teach me and I remember.
Involve me and I learn.
BENJAMIN FRANKLIN



Athelstan finissait de se préparer. Les remous de l'eau allaient dans tous les sens tellement  il se lavait à pleine vitesse ! Une fois hors de l'eau, lui et ses multiples copies s'appliquaient à sécher et s'habiller en vitesse. Pas question d'être en retard ! Le jour où Athelstan serait en retard n'était pas arrivé ! À force de bouger rapidement, il devenait paresseux, traînard et se disait qu'il avait encore le temps, mais il se faisait un point d'honneur d'être à l'heure. Aujourd'hui, c'était cours de magie comme d'habitude, mais surtout nouveau professeur ! Il adorait Nata. Elle lui souriait tout le temps contrairement à maître Song.


Il prenait la direction de la salle à manger.  Avec de la chance, elle all…. C'était exactement  à ce moment précis qu'Ailis faisait une entrée percutante. Elle venait de passer à travers le mur pour lui foncer dedans. Il tomba sur ses fesses instantanément. Avant même de bouger le petit doigt, elle s'était déjà remise sur pied et l'aidait à se relever.

‘'Ailis ! On n'est pas en retard ! Tu sais pourquoi ? Parce que je suis toujours à l'heure ! Aller viens, on va manger !!!''

Ailis était toujours hyperactive. Combien de fois elle s'était cogner dans quelqu'un ou quelque chose en sortant de nulle part ?  Une fois dans la salle à manger. Ils attaquaient l'endroit. Œufs, pain, bacon, pommes de terres, pommes, tomates, petits pains … Trop de bonnes choses à leur porté. Ils mangeaient de bon cœur et quelques fois il s'étirait le bras en vitesse pour essayer d'attraper le bacon d'Ailis juste pour la picocher avec un gros sourire.  Une fois repus, ils se dirigeaient vers la salle de classe.

‘'Peut-être que si on lui demande gentiment, elle voudra. ''

Dehors, il pouvait courir à sa guise et non resté immobile et cloué sur une chaise. Il n’en croyait pas ses yeux en entrant dans la classe. De l’espace ! Pas de pupitre et pleins de coussins ! Ses ailes battaient de bonheur en entrant. Il fit le tour de la classe rapidement avant de rejoindre  Ailis, Miya et Ishobel.  

‘’Je m’appelle Athelstan. Pourquoi vous dites Sifu avant votre nom ? C’est quoi des arts martiaux Sifu Nata ? ’’



© Gasmask


Résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Spare the rod, spoil the children (Classe d'Alombria)   Lun 20 Juin - 2:51

Spare the rod
Spoil the children
Nata & les élèves d'Alombria

Ailis, Athelstan, Ishobel et Miya

Tell me and I forget.
Teach me and I remember.
Involve me and I learn.
BENJAMIN FRANKLIN


Les élèves se présentèrent un à un et la question qui revenait surtout était la définition de « Sifu » … La petite Ishobel demanda également ce que voulait dire « arts martial » et suggéra innocemment si cela pouvait être une sorte de dessin magique. Nata éclata d’un rire franc avant d’aller doucement ébouriffer les cheveux de la fillette. La jeune princesse n’y avait jamais pensé ainsi mais il y avait quelque chose de résolument poétique dans l’idée de comparer les arts de la guerre à un dessin.

« Commençons par le début. Sifu signifie Maître. C’est un titre que l’on peut donner à quelqu’un qui est particulière doué dans un domaine, comme un professeur. C’est également un signe de respect. »

Tout en parlant, Nata se déplaça entre les tapis en faisant signe aux élèves de se lever – et en évitant de piler sur la queue du tigre qui était couché. Elle se rappelait distinctement de Maître Song qui faisait la même chose pour Lachleïn et elle et elle se surprit à sourire. Il n’y avait aucun doute qu’elle leur enseignerait les traditions de son maître. Il avait été sévère mais grâce à lui, elle avait aujourd’hui la discipline et la force.

« Les arts martiaux quant à eux sont une école d’enseignement des techniques de combat. Mais il y a aussi une dimension spirituelle et morale aux arts martiaux. D’abord, avant de commencer l’entraînement, je dois vous montrer comment saluer. »

Revenant sur son propre tatami, elle colla ses pieds ensemble et souleva ses bras au niveau de son cœur avec la main gauche serrée dans un poing et appuyée dans la paume de sa main droite qui était ouverte.

« Ce salue représente les arts martiaux. Le poing, représente la force et la rigidité. Le poing est la dimension martial – qui veut dire guerre. La paume ouverte symbolise l’ouverture d’esprit et l’apprentissage. C’est la dimension artistique. Un vrai maître des arts martiaux est fort et puissant mais est aussi éduqué et en contrôle de lui-même et de ses pouvoirs. À votre tour de saluer »

Relâchant sa position, elle observa attentivement les jeunes qui essayaient de reproduire son mouvement. De son expérience, le salut n'était pas difficilement à apprendre. Mais l'entraînement de Tai Chi qui a allait suivre serait beaucoup plus difficile, car si les mouvements étaient simples, l'équilibre nécessaire pour les effectués ne l'était pas.




© Gasmask


Résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
Ailis
Écuyer
avatar

Messages : 30
Date d'inscription : 31/03/2016

Feuille de personnage
Âge: 15 ans (fev)
Race: Humaine
Âme soeur: Athelstan

MessageSujet: Re: Spare the rod, spoil the children (Classe d'Alombria)   Ven 24 Juin - 9:28

Spare the rod
Spoil the children
Nata & les élèves d'Alombria

Ailis, Athelstan, Ishobel et Miya

Tell me and I forget.
Teach me and I remember.
Involve me and I learn.
BENJAMIN FRANKLIN


Ailis n’était pas une enfant tranquille. Bien sûr, elle était respectueuse et obéissante. Mais elle avait beaucoup de difficulté à rester concentrée sans bouger. Elle aimait trop l’action pour rester inactive longtemps. Son petit esprit tournait toujours à un rythme effréné, remarquant les détails les plus incongrus ou partant dans de longues circonvolutions. C’est pourquoi elle fronça ses sourcils roux avec une mine embêtée.

« Mais alors, pourquoi on ne peut pas vous appeler Maître tout simplement, Sifu Nata ? »

Au moins, elle n’était pas arrogante dans ses demandes et ne passait pas pour une enfant difficile, juste d’une curiosité maladive qui lui demandait d’avoir toute les cartes en mains pour faire une action ou prendre une décision.  

C’est peut-être simple, ou compliquer… mais elle ne comprenait pas du tout pourquoi il fallait dire un synonyme de ce qu’ils disaient en général. La petite rousse avait souvent besoin d’explication claire sur ce qu’elle devait faire. Elle détestait faire quelque chose sans savoir pourquoi précisément. Elle n’était pas et ne serait jamais une brebis sans conscience. Même si pour l’instant, ses interrogations n’étaient pas très évoluées ou développées.

Debout sur son tapis, Ailis s’agitait subtilement. Elle avait hâte de commencer ! Elle suivait du regard la princesse du royaume qui se déplaçait entre les tapis. Elle était tellement belle ! La petite fille n’avait jamais eu l’occasion de voir réellement les membres de la famille royale et s’en était toujours un peu foutue. Renata était donc la première princesse qu’elle voyait… Et elle décida que c’était la plus belle de toutes !

Son esprit revient sur le moment présent quand le professeur débuta le cours à proprement parler avec des explications sur les arts martiaux –quel nom étrange ! Dommage qu’Isho n’avait pas raison- et sur la salutation. Pourquoi devaient-ils saluer avant de se battre ? N’était-ce pas ridicule ? Ses sourcils roux ne se défroncèrent pas pendant qu’elle essayait de trouver une logique à tout ça.

Elle fit ce que la charité lui demanda, imitant le salut. C’était étrange et pas très logique, mais elle donnait le bénéfice du doute. Peut-être auraient-ils plus d’information dans les prochaines minutes… Sinon, elle noierait son professeur sous les questions, histoire de bien comprendre.


© Gasmask


Dernière édition par Ailis le Mar 12 Juil - 20:35, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Athelstan
Écuyer
avatar

Messages : 16
Date d'inscription : 31/03/2016

Feuille de personnage
Âge: 15 ans (Fev)
Race: Incube
Âme soeur: Ailis

MessageSujet: Re: Spare the rod, spoil the children (Classe d'Alombria)   Dim 26 Juin - 20:08

Spare the rod
Spoil the children
Nata & les élèves d'Alombria

Ailis, Athelstan, Ishobel et Miya

Tell me and I forget.
Teach me and I remember.
Involve me and I learn.
BENJAMIN FRANKLIN


Athelstan n’arrêtait pas de gigoter sur place. Non pas parce que ce Sifu Nata n’était pas intéressante ou ennuyeuse, il avait hâte d’apprendre les arts martiaux. Il voulait de l’action, bouger, courir même ! Il regardait par la fenêtre et il se demandait pourquoi elle ne faisait pas le cours dehors ? Ce serait agréable d’apprendre avec au grand air.

Il se gratta la tête en entendant Ailis. Elle n’avait pas tort après tout. Il observa Nata qui leur demanda de se lever. Il bondit d’un coup tout content ! Combat ? Combat ! Ses petits yeux  devenaient tout brillant. Il voulait devenir le meilleur chevalier et tout le monde sait que les chevaliers étaient les meilleures au combat.

Il observa les mouvements que Nata fit. Pourquoi devaient-ils-saluer ? C’était bizarre. Il avait déjà vu quelques personnes se battre dans la cour et jamais ils ne s’étaient salué avant de se frapper ou de donner des coups d’épées ?  Il obtempéra et mit ses mains comme Maître Nata.

Il ne tenait plus en place.

‘’Est-ce qu’on peut faire de l’art martiaux maintenant ? C’est long. ’’

Il tournait sur lui-même, agitant les bras dans tous les sens rapidement. S’il ne faisait rien rapidement, il allait trouver un autre moyen pour en savoir pour apprendre les arts martiaux. Il y avait peut-être des livres dans sa bibliothèque sur le sujet.



© Gasmask
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miya
Écuyer
avatar

Messages : 120
Date d'inscription : 21/03/2016

Feuille de personnage
Âge: 15 ans
Race: Pardusse - Lynx
Âme soeur: Ishobel

MessageSujet: Re: Spare the rod, spoil the children (Classe d'Alombria)   Mar 28 Juin - 21:31

La pardusse esquissa un sourire à la vue de Milo qui était plus intéressé par les cheveux de sa maîtresse virevoltant alors qu’elle les tressait que par les autres élèves de la classe. Elle affectionnait ce chat, avec qui elle partageait plusieurs traits félins. La fillette du Désert ramena ensuite son attention sur l’enseignante, celle-ci ayant pouffé de rire à l’idée des dessins magiques. Miya était néanmoins curieuse de la réponse qu’elle offrirait à sa meilleure-amie-pour-la-vie. Elle devait cependant prendre son mal en patience, car les autres étudiants devaient se présenter à la suite d’Ishobel.

Miya les regarda chacun à leur tour, légèrement ennuyée. Elle connaissait déjà Ailis et Athestan puisqu’ils étaient de la même génération. Elle n’apprenait donc rien de nouveau et devait se contenter de rester assise sur le tatami. Elle remarqua toutefois qu’ils avaient tous les mêmes questions : soit quelle était la signification du mot Sifu et en quoi consistait les arts martiaux, exactement.

Quand Nata leur expliqua que Sifu n’était qu’une façon de différente de dire maître, l’enfant au regard doré plissa les sourcils. À vrai dire, elle appuyait entièrement Ailis qui demandait pourquoi ils n’utilisaient pas simplement le mot « maître », comme tout le monde. La jeune lynx hochait vivement de la tête pour montrer son accord. Évidemment, elle devait ajouter son propre grain de sel.

- De quel endroit ça vient, le mot Sifu?

Puis, la fillette sursauta quand la professeure passa près d’elle et lui indiqua qu’elle devait se lever. Elle obtempéra en jeta un regard curieux autour d’elle. Ses camarades de classe faisaient de même. Cependant, elle buvait les paroles qui sortaient de la bouche de son maître. Elle qui croyait apprendre de la magie, elle était ravie de plutôt avoir droit à de l’exercice physique! Elle avait hâte de pouvoir en parler à Douhbée.

Se retenant à peine de sautiller sur place, Miya copia la salutation de son enseignante avec le plus grand plaisir. Elle aimait bien l’idée de saluer son adversaire avant de le combattre… Bien qu’en pratique, il était difficile d’imaginer qu’elle aurait la patience de le faire puisqu’elle était une fille d’action. Ce serait donc tout un défi pour elle de maîtriser sa patience.

Elle fut toutefois distraite par Athelstan, qui grouillait comme un vers partant au vent. Elle le suivit minutieusement du regard pendant quelques secondes, mais finit par secouer la tête parce qu’elle était étourdie. Heureusement qu’elle croisa le regard d’Ishobel, car elle était en train de devenir aussi énervée que son camarade. Son amie l’aidait souvent à conserver son calme. Elle se redressa le torse, en maintenant toujours la position de salutation.

- Sifu Nata a plein de choses à nous montrer, mais elle doit s’assurer que nous maîtrisions chaque étape avant de passer à la suivante. Mais nous allons bouger bientôt, pas vrai, Sifu Nata?

En réalité, la pardusse espérait que c’était le cas, car elle était une gamine plutôt active. Elle-même avait hâte de dépenser son surplus d’énergie.
Résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Spare the rod, spoil the children (Classe d'Alombria)   Sam 2 Juil - 23:52

Spare the rod
Spoil the children
Nata & les élèves d'Alombria

Ailis, Athelstan, Ishobel et Miya

Tell me and I forget.
Teach me and I remember.
Involve me and I learn.
BENJAMIN FRANKLIN


Devant les élèves qui ne tenaient plus en place et qui l’assaillaient de questions, elle comprenait la patience herculéenne dont avait fait preuve son Sifu, surtout avec elle. Elle voyait les élèves s’agiter, impatient mais avant d’apprendre à se battre ou à perfectionner leurs pouvoirs, ils devaient se concentrer sur la discipline.  Fronçant les sourcils, elle posa les yeux sur chacun d’entre eux.

Puis s’adressa à eux à la fois par télépathie et par voix parlé. « Nous allons commencer les entraînements, à l’extérieur, lorsque vous allez faire preuve de discipline. »

C’était une technique assez impressionnante qu’utilisait Sifu Song lorsqu’elle ne l’écoutait pas. Même si elle avait parlé d’une voix très calme, le fait qu’elle résonnait dans leur esprit la faisait paraître plus forte et … omniprésente.

« Pour répondre à Aillis et Miya, le mot Sifu vient d’une région où les elfes habitent qui s’appelle Chine. Sifu Song, qui a été votre enseignant, vient de cette région. J’ai été entraîné selon le principe des arts martiaux chinois. Voilà pourquoi il est important pour moi que vous m’appelliez Sifu. »

Pour montrer qu’elle n’était pas fâchée, elle sourit doucement aux jeunes avant de les emmener vers la porte pour les amener dans la cour intérieure, près du saule pleureur. C’était un vaste espace recouvert d’herbes et proche d’un petit étang.

« Placez-vous à 2 bras de distance de vos voisins. Nous allons commencer par l’étirement… Touchez le ciel puis touchez vos pieds. Puis on recommence ! »





© Gasmask
Revenir en haut Aller en bas
Ishobel
Écuyer
avatar

Messages : 51
Date d'inscription : 04/04/2016

Feuille de personnage
Âge: 14 ans (fév.)
Race: Lycan - Elfe - Humaine
Âme soeur: Miya

MessageSujet: Re: Spare the rod, spoil the children (Classe d'Alombria)   Jeu 7 Juil - 14:45

Apparemment, Ishobel n’était pas la seule à ne pas avoir compris que Sifu était un titre et non un autre prénom, ni ce que signifiait «arts martiaux», aussi, sous l’avalanches de questions des élèves, la nouvelle professeur n’eut d’autre choix que de prendre une à une les questions et les replacer dans le bon ordre, pour que son cours sur les arts martiaux soit plus que structuré. D’ailleurs, elle ne manqua pas de s’amuser de l’innocence de ses élèves, particulièrement la demie-lycan avec les «genre des dessins magiques», ce qui ne froissa pas du tout cette dernière. Au contraire, la gamine sourit à Nata lorsqu’elle lui ébouriffa les cheveux, impatiente d’avoir la réponse à ses question.

Ainsi, Sifu signifiait tout simplement Maître dans un domaine quelconque, c’est tout simplement respectueux et voilà pourquoi Nata voulait qu’ils l’utilisent. Ishobel rougit en repensant qu’elle l’avait appelée «Madame Sifu Nata», ce qui constituait presque une répétition. L’enfant se leva au signe de sa professeur, qui circulait entre eux, en leur expliquant que les arts maritaux étaient des techniques de combat, ce qui fit ouvrir de grands yeux surpris à la demie-lycan, qui s’attendait à un autre cours de magie comme d’habitude. Hors, elle était étonnée, mais pas déçue, de commencer déjà l’apprentissage physique de leur futur rôle de Chevalier, disons que ça aiderait à ne pas se sentir complètement dépassée quand viendrait le temps d’être écuyer!

Maladroitement, les élèves répétèrent tous la technique de salutation montrée par Nata, dont les explications laissèrent à penser à Ishobel qu’elle n’avait pas tout à fait tord avec son «dessin magique». Les Arts martiaux portaient bien leur nom, c’était de l’art! Toutefois, l’impatience se faisait déjà sentir dans la salle, et les enfants semblaient avoir envie de bouger plutôt que de faire de drôles de postures sans réelle signification.

-D’ailleurs, Sifu Nata, pourquoi devrait-on saluer quelqu’un avant de commencer un combat? Nos ennemis aussi vont nous faire ce coucou?

Miya eu tôt fait de les remettre à leur place, leur rappelant qu’ils apprendraient une étape à la fois et qu’il ne fallait pas s’impatienter, bien que la pardusse n’était pas connu pour être la plus calme. D’ailleurs, ce fut un regard échangé avec la demie-lycan qui lui suffit à conserver sa tenue, et à lui donner espoir qu’ils allaient bientôt vraiment bouger.

Nata semblait avoir la même opinion que Miya sur l’impatience des enfants, puisqu’elle leur apprit qu’ils allaient vraiment s’entraîner, et à l’extérieur en plus, le jour où ils allaient être plus discipliné. Ishobel cacha un sourire en voyant une oreille de Milo se dresser au mot «dehors», et sentit l’excitation générale quant à la possibilité d’aller à l’extérieur pour la suite du cours. Encore fallait-il rester tranquilles, ce que la demie-lycan s’obligea à faire pendant le temps que durèrent les autres explications, ce qui sembla satisfaire leur professeur puisqu’elle les entraîna finalement dehors, au grand bonheur de tous, et particulièrement Ailis et Athelstan, visiblement.

Imitant à nouveau son enseignante, Ishobel tenta de réussir les étirements tels que les lui montrait Nata, mais avec des points d’interrogations évidents dans le visage. Milo était parti à la chasse, trop heureux de ne pas avoir à rester enfermer avec eux toute la journée, ce qui fit bouder la gamine, les bras tendus vers le ciel à essayer de le toucher.

-Comment on sait qu’on étire assez haut? Moi je sens pas le ciel au bout de mes doigts? Je dois tirer plus haut? ne put-elle s’empêcher de questionner à propos de l’expression «touchez el ciel», qui lui semblait inatteignable…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miya
Écuyer
avatar

Messages : 120
Date d'inscription : 21/03/2016

Feuille de personnage
Âge: 15 ans
Race: Pardusse - Lynx
Âme soeur: Ishobel

MessageSujet: Re: Spare the rod, spoil the children (Classe d'Alombria)   Mar 12 Juil - 16:34

L’enfant du Désert figea sur place en entendant la voix de la princesse non seulement parvenir à ses oreilles, mais également résonner dans sa tête. Elle devait avoir les yeux ronds comme des écus d’or! C’était flippant comme effet! Elle fut tellement sidérée par l’impact de cette communication à la fois orale et télépathique qu’elle manqua la moitié des propos de Sifu Nata.

Elle plissa néanmoins les sourcils à la mention du royaume de Chine. Ça ne lui disait absolument rien. En même temps, loin d’elle était l’envie d’aller fouiller dans les grimoires de la bibliothèque pour se renseigner sur cette contrée mystérieuse, hein! Il fallait pratiquement la trainer de force ou lui promettre une récompense, c’est-à-dire de la nourriture, pour qu’elle accepte de se rendre dans ce lieu fermé avec un tas de vieux livres poussiéreux.

Par chance, les élèves furent bientôt amenés à l’extérieur. L’excitation était palpable dans la classe. Miya, fidèle à elle-même, profita d’un moment d’inattention de sa professeure pour se rouler dans l’herbe avec Milo. Ce fut presque un miracle que sa meilleure-amie-pour-la-vie ne la réprimande pas, étant donné que la jeune lynx venait de faire la morale à ses camarades quant à la discipline dont ils devaient faire.

Heureusement, la pardusse ne tarda pas trop à rejoindre Ishobel, tout en faisant comme si de rien était. Elle envoya un regard amusé à sa copine, fière de son coup. Selon les consignes, elle étira les bras vers le haut. Cependant, elle était loin d’atteindre le ciel.

- Il faut peut-être monter dans les arbres? demanda-t-elle en sautant aussi haut qu’elle était capable. Bougonnant face à son échec, elle se plia en deux pour aller toucher le bout de ses orteils. C’est beaucoup plus facile de toucher ses pieds… mais le ciel, je ne suis pas capable, Sifu Nata!

Résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ailis
Écuyer
avatar

Messages : 30
Date d'inscription : 31/03/2016

Feuille de personnage
Âge: 15 ans (fev)
Race: Humaine
Âme soeur: Athelstan

MessageSujet: Re: Spare the rod, spoil the children (Classe d'Alombria)   Mar 12 Juil - 20:35

Spare the rod
Spoil the children
Nata & les élèves d'Alombria

Ailis, Athelstan, Ishobel et Miya

Tell me and I forget.
Teach me and I remember.
Involve me and I learn.
BENJAMIN FRANKLIN


Ailis frissonna quand la voix de la Princesse résonna dans sa tête en même temps qu’en vrai. Cela la calma immédiatement, malgré son désir d’aller dehors toujours bien présent. C’est qu’elle était quand même très impressionnante leur enseignante ! Même Athelstan semblait se calmer un peu ! Voilà quelques années qu’ils avaient commencées à apprendre un tout petit peu le phénomène de la télépathie. Mais ils n’étaient pas encore capables de l’utiliser pour communiquer pleinement comme les écuyers. Mais bientôt ils sauraient. La petite rousse avait très hâte en fait ! Tiens, ça lui donnait une idée… Elle se concentra très très fort pour envoyer un message à Athelstan juste pour voir si elle était encore capable.

- Bouuuuuh !

Au sursaut que le petit garçon eut, elle sut qu’elle avait réussi. Ce qui la fit glousser d’amusement, que l’on pouvait bien prendre pour un élan joyeux devant les pitreries du petit incube. Heureusement, elle ne manqua pas les explications de Sifu Nata sur le pourquoi du comment ils ne devaient pas l’appeler Maitre. Ailis soupira doucement, c’était compliqué pour rien selon elle. Son attention retourna à la classe, Ishobel avait posé une question très intéressante.  Elle aussi, elle se demandait si les Sholiens allaient leur faire des coucous avant de sortir leur épée !  Elle hocha vivement la tête, pour montrer son accord avec la question.

Mais toute trace de frustration mentale ou d’interrogation disparue dès qu’ils eurent le OK pour sortir ! Aaah ! Dehors. L’endroit parfait ! Rien de mieux que le dehors, sauf quand il pleut. C’est moins drôle d’être dehors sous la pluie.  Elle résista de toutes ses forces pour ne pas foncer se jeter dans l’étang et nager.  C’est que l’eau était si belle et donnait envie d’aller se tremper pour faire des batailles navales ! Ou bien de faire comme Milo et prendre la clé des champs pour chasser. Elle aimerait bien chasser des papillons là maintenant ! Mais à la place, elle devait toucher ses orteils… et le ciel. Mais le ciel c’était super haut quand même !

Elle pouvait facilement les toucher ses pieds… mais elle n’arrivait pas à ne serait-ce que frôlé le ciel. Une moue boudeuse apparue sur son visage constellé de taches rousses. Miya proposa de monter dans les arbres. Ce n’était pas idiot, mais elle savait que ce n’était pas assez. Les bras toujours étirer dans les airs, elle secoua la tête. « Non Miya ça fonctionnera pas… quand on a monté dans le grand arbre de la cour hier, on n’a pas touché le ciel avec nos doigts. Et Athel, il est super grand ! » Ailis soupira doucement.  Alors, comment faire pour toucher le bleu qui paraissait aussi loin que la plus haute tour du château? OH !  « Il faut monter dans la grande tour du château ! Comme ça, on pourra toucher le ciel ! » S’exclama’elle en pointa ladite tour de manière excitée.  


© Gasmask


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Spare the rod, spoil the children (Classe d'Alombria)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Spare the rod, spoil the children (Classe d'Alombria)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Victoire Repugnante de la classe politique traditionnelle
» Haiti a la recherche de sa classe moyenne
» Pourquoi les Haitiens forment-ils la classe la plus pauvre au Québec???
» Chaud Gun ou Gun chaud (ça fait plus classe)
» La décapitalisation de la classe moyenne

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Émeraude :: Archives :: Archives du nouveau forum :: RPs-
Sauter vers: