Forum RPG médiéval-fantastique inspiré de la série Les Chevaliers d'Émeraude d'Anne Robillard
 

Partagez | 
 

 Mon petit jouet à moi. [Qerehet]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Khanrell
Magicien(ne) conseiller(ère)
avatar

Messages : 1629
Date d'inscription : 08/02/2015
Localisation : Shola

Feuille de personnage
Âge: 29 (éter.), 32 (fév.)
Race: Humaine (Vampire)
Âme soeur:

MessageSujet: Mon petit jouet à moi. [Qerehet]   Ven 27 Mai - 20:13

Oh, la paix (ou presque) était enfin revenue, plus d’apprentie entre les pattes! Certes, cela signifiait aussi de maigres chances de retrouver son amant, bien qu’elle avait mis sa tête à prix, il avait probablement filé vers Alombria avec son amoureuse. Khanrell retint un haut-le-cœur à cette idée et songea qu’elle avait besoin de se changer les idées. Si les hommes ne se lassaient toujours pas de venir lui faire la cour pour tenter de «dompter» la magicienne conseillère de Shola, ils repartaient tous bredouilles (ou apeurés en courant à moitié nus) et elle ne les revoyait jamais.

Sa situation commençait à être frustrante, non pas qu’elle ait envie de se caser et de fonder une famille comme son fou de petit frère, Noah, mais des bras chalereux, de temps à autres, n’étaient pas à négliger. Sans chercher quelque chose de vraiment sérieux, Khanrell espérait au moins avoir un amant vers qui se retourner lorsque le besoin s’en faisait sentir, et qui ne la fuirait pas après leur première escarmouche… Juste pour se soulager quand c’est nécessaire!

Il y avait déjà plusieurs semaines qu’elle n’avait pas eut de visite coquine (Mikhael en serait déjà mort depuis longtemps), et elle était plus qu’échauffée, cherchant dans tous les regards qu’elle croisait la lueur d’une envie, aussi minime soit-elle. Khanrell en était même rendu à penser qu’elle se priverait de ses «nananes» cette fois-ci, juste pour obtenir satisfaction, c’était vraiment beaucoup de sa part! Bon, allait-elle réussir à résister dans le feu de l’action? Très peu probable…

Les documents qu’elle tentait de lire lui glissaient sous les yeux comme s’ils étaient écris dans une langue étrangère, son esprit errant vers des sujets moins mornes, moins violents que la guerre à leurs portes. Soupirant, la Magicienne conseillère jeta rageusement les statistiques des pertes (plus matérielles qu’humaines, heureusement) des récentes altercations au sol. Elle n’arrivera jamais à se concentrer si elle ne réglait pas plus tôt ses problèmes personnels. Sortant en trombes de son appartement, elle se dirigea vers l’aile de chevalerie, espérant trouver là un homme assez courageux pour l’affronter, mais failli s’enfarger dans une jeune servante qui cirait le sol à quatre pattes dans le hall.

-Tu ne devrais pas rester trop longtemps sur le chemin des gens comme ça si tu tiens à garder tout tes morceaux! Non mais, qu’est-ce qu’on leur apprend aujourd’hui, à serviteurs! Houste! Tu bloque la route d’une princesse!

Évidemment, Khanrell aurait pu aisément contourner la servante, même si sa propre robe bouffante prenait beaucoup d’espace. La jeune femme était assez maigre pour qu’elle ne l’accroche même pas. Et plutôt jolie, il fallait l’avouer, pour une fille du peuple du moins! Cette drôle de réflexion fit songer un instant à la magicienne qu’elle cherchait peut-être au mauvais endroit… Pourquoi les bras d’une femme ne pourraient pas lui être tout aussi chaleureux?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Mon petit jouet à moi. [Qerehet]   Dim 29 Mai - 17:03

Ça ne faisait pas longtemps que je travaillais au château, quelques jours à peine à vrai dire et je ne m’habituais pas encore. On m’avait donc demandé par commencer  pas des tâches simples, comme cirer le plancher et nettoyer la section de la magicienne. Je ne savais pas trop pourquoi, mais lorsqu’on m’avait demandé d’y aller les autres servantes c’était reculé et j’avais trouvé ça étrange, mais j’en avais fais fis. J’avais donc commencé ma journée en nettoyant les petits meubles dans les couloirs et les nombreuses fenêtres.  J’en étais maintenant au plancher, et puisque je voulais bien me faire voir par mes employeurs, je prenais vraiment mon temps pour que tout soit fait parfaitement.  J’étais tellement dans mes pensées que je n’entendis jamais les sons des pas qui se dirigeaient dans ma direction. Je fus donc prise de cour lorsque je fis bousculer.

-Tu ne devrais pas rester trop longtemps sur le chemin des gens comme ça si tu tiens à garder tout tes morceaux! Non mais, qu’est-ce qu’on leur apprend aujourd’hui, à serviteurs! Houste! Tu bloque la route d’une princesse!


Je me sentais tellement mal, que ne réussis seulement qu’a bafouiller des excuses très peu convaincantes.

-J….Je….Je….suis dé..solé…..je….je ne…ne savais pas….

Je ne voulais pas déjà perdre mon travail, et la femme qui se tenait devant moi était tellement belle, qu’elle devait surement être une des princesses de ce royaume. La seule chose que je pouvais faire était de m’excuser et de me prosterner devant elle. Ce que je tentais de faire un peu maladroitement.

-Pour me faire pardonner, je suis prête à faire ce que vous voulez…je suis vraiment désolé de m’être mis dans votre chemin, dis-je toujours accroupis au sol.
Revenir en haut Aller en bas
Khanrell
Magicien(ne) conseiller(ère)
avatar

Messages : 1629
Date d'inscription : 08/02/2015
Localisation : Shola

Feuille de personnage
Âge: 29 (éter.), 32 (fév.)
Race: Humaine (Vampire)
Âme soeur:

MessageSujet: Re: Mon petit jouet à moi. [Qerehet]   Lun 30 Mai - 12:12

Comme la plupart des servantes du château, celle-ci se mit à bafouiller devant Khanrell, mais peut-être pas parce que la magicienne lui faisait vraiment peur. En tout cas, ce n’était pas l’impression qu’elle avait, c’était juste une femme dévouée qui voulait bien plaire pour ne pas perdre son travail. Disons que lorsqu’on rentrait au service du château des péchés, il était facile d’être mis à la porte au moindre faux pas, d’où la raison pour laquelle ils étaient presque toujours en recrutement.

La servante se prosterna alors, en bonne petite esclave comme la considérait Khanrell. C’étaient tous rien de mieux que des esclaves à ses yeux, surtout au salaire qu’ils les payaient… Définitivement, les craintes de la jeune demoiselle n’étaient que de ne pas décevoir la famille royale et perdre son emploi, puisqu’elle se proposa tout de suite à faire ce que voudrait la magicienne pour s’excuser d’avoir été dans son chemin. Wrath du réprimer un sourire moqueur, la pauvre ne savait vraiment pas dans quoi elle s’embarquait. Probablement qu’elle n’avait aucune idée à qui elle s’adressait!

-Ça fait combien de temps que tu es ici, je ne t’ai jamais vue.

Pas qu’elle portait généralement attention aux serviteurs, mais Khanrell l’aurait bien remarquée avant avec sa chevelure orange et ses attributs renards assez spectaculaires. Même couvertes de poussière à cause du ménage, les couleurs éclataient.

-Je doutes que tu proposerais la même chose si tu savais qui j’étais… marmonna Khanrell en ricanant, regardant autour d’elles pour s’assurer qu’elles étaient seules. Je ne sais pas qui on avait affecté dans les nouveaux à nettoyer ma tour mais je m’en fiche, c’est toi maintenant. Je suis la Magicienne Conseillère, Khanrell Wrath de Shola, et mon appartement a besoin d’entretien. Debout gamine! ordonna-t-elle bien que la pardusse-renard semblait majeur au premier regard. Quelqu’un d’autre s’occupera de ça.

Puis Wrath pris les devants, bien déterminé à garder cette petite perle près d’elle. Si elle était aussi soumise qu’elle lui avait semblé, peut-être n’aurait-elle pas besoin finalement de rendre visite à l’aile de chevalerie aujourd’hui… Et dans le cas contraire ben, elle la mettrait à la porte et en engagerait une autre!

-Tu m’as pas dis ton nom. ajouta sèchement Khanrell avec son manque de délicatesse habituelle. Mettre une croix sur le calendrier, c’était probablement la première fois qu’elle s’intéressait au nom d’un serviteur. Mais à force, ça deviendrait redondant de l’appeler «Gamine» ou «Servante», surtout avec les plans qu’elle avait en tête…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Mon petit jouet à moi. [Qerehet]   Lun 30 Mai - 21:24

La femme qui se tenait devant moi me demanda depuis combien de temps je travaillais au château. Je ne compris pas tout de suite, tellement préoccupé que j’étais. Lorsque je compris qu’elle me parlait elle était déjà en train de m’expliquer qui elle était. Je croyais pourtant qu’elle était une princesse, mais elle dit qu’elle était magicienne. Son nom, Khanrell résonnait encore comme un doux nectar à mes oreilles. Elle me demanda de me mettre debout, j’allais devoir m’occupé de ses appartement privé, c’était un moindre mal pour ne pas perdre mon nouvel emplois, et de plus cette femme était tellement jolie, si elle restait avec moi pendant que je nettoyais, je pourrais en profiter pour l’admirer. Je me relevais donc en gardant la tête baisé, mais je relevais légèrement les yeux pour mieux la voir. Elle se mit en marche avant même que je dise un mot. Je la suivais de près de peur de la perdre de vue, car étant nouvelle ici, je ne connaissais pas très bien encore tout le château. En plus, je n’étais jamais venu dans cette partie, donc je n’avais aucune idée de ou elle me menait.  Je pris un moment avant de comprendre qu’elle me parlait de nouveau.

-Tu m’as pas dis ton nom.

-Je…je me nomme QE…Qerehet, mes amis…mes amis m’appelle…Het…Je suis désolé…tantôt je…je ne vous ais pas répondu. Je…je travail ici depuis une semaine environ.


J’avais tenté de contrôler mon bégaiement, mais étrangement son regard, non sa présence me réchauffais et me rendais mal à l’aise. Je n’avais jamais ressenti ça avant, mais je n’avais jamais été en présence d’une princesse, enfin d’une magicienne. Ou les deux, car on pouvait être une princesse et avoir des pouvoir magique non? Enfin, probablement je n’y connaissais pas grand-chose à la royauté, ni même à la magie. J’étais dénué de tout pouvoir, la seule particularité que j’avais étant ma vision nocturne, et le fais que je pouvais me déplacer dans un silence presque total, je ne savais rien faire et ne connaissais rien. Je ne m’intéressais pas à ce genre de chose, mais maintenant que j`avais fait la connaissance de cette magnifique Khanrell, il allait peut-être en être autrement.
Revenir en haut Aller en bas
Khanrell
Magicien(ne) conseiller(ère)
avatar

Messages : 1629
Date d'inscription : 08/02/2015
Localisation : Shola

Feuille de personnage
Âge: 29 (éter.), 32 (fév.)
Race: Humaine (Vampire)
Âme soeur:

MessageSujet: Re: Mon petit jouet à moi. [Qerehet]   Mar 31 Mai - 21:29

Soit elle était vraiment attardée, ou alors elle était un peu trop timide, en tous les cas, la servante ne répondit pas immédiatement aux questions de Khanrell, peut-être aussi trop impressionnée d’être en présence d’une princesse pour savoir comment réagir, ou flattée d’avoir été mise à son service personnel, comparativement aux autres serviteurs fades et normaux qui n’avaient aucune tâche gratifiante. La pauvre. Si elle savait ce qui l’attendait, elle fuirait à toutes jambes!

Qerehet, que c’était finalement son nom, ou alors Het, pour les intimes, et ça Khanrell avait bien l’intention de le devenir, même si ce n’était pas pour être son «amie». La servante n’était là que depuis une semaine, ce qui expliquait qu’elle n’avait aucune idée dans quoi elle s’embarquait, la plupart des employés du château ayant développé la manie de fuir à l’approche de la magicienne plutôt que de s’excuser en leur proposant un service dont ils se doutaient de la terrible dureté. Oh, elle allait apprendre, bien malgré elle!

-Arrête de bredouiller! s’exclama la magicienne en s’arrêtant sèchement de marche.

Khanrell agrippa le menton de la jeune pardusse, beaucoup plus courte qu’elle, et la força à la regarder dans ses yeux glacés. Les bègues énervaient la magicienne au plus haut point, elle qui était particulièrement impatiente, attendre après la fin d’une phrase pourtant simple avait le don de la faire sortir de ses gonds! Bon. Tout avait le don de la sortir de ses gonds!

-Je n’aime pas les bredouillements, ça m’énerve et me rends de mauvaise humeur. Tu ne veux pas me voir de mauvaise humeur, n’est-ce pas Qerehet? Tu n’as pas béguayé tout à l’heure, alors reprends toi. ordonna-t-elle sèchement en relâchant le menton de sa nouvelle esclave servante personnelle.

Puis, elle reprit tout bonnement le chemin de son appartement, ouvrant la porte avec aussi peu de délicatesse qu’à son habitude et fit rapidement le tour des lieux sans oublier les tâches à faire.

-Et ça, c’est mon bureau. conclut-elle en s’assoyant sur celui-ci. Si je suis assise derrière, il est interdit de me parler, de me déranger, de me regarder, de soupirer près de moi, de chantonner de digérer ton souper et même de respirer compris? lança-t-elle tout dans un souffle, claquant dans ses mains pour signifier que c’était terminé et qu’elle pouvait ce mettre au travail. Bon, je crois que tu as tout ce qu’il te faut, mais moi je n’ai pas encore ce que je voulais petite. Si tu es gentille et sage, tu auras une prime d’accord? proposa la magicienne avec un sourire niais, considérant définitivement sa nouvelle servante comme une attardée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Mon petit jouet à moi. [Qerehet]   Mer 1 Juin - 21:02

-Arrête de bredouiller!

Sans avertissement, Khanrell me cria après. J’eu peur sur le coup, mais avant même que je puisse réagir, elle m’agrippa le mentons et me dit qu’elle détestait les gens qui bégayait. Je fis un petit signe de la tête pour faire savoir que j’avais compris et lorsqu’elle se retourna pour continuer à marcher je déglutis. Sa ne risquait pas d’être de tout repos d’être à son service. Il est sur que je ne savais pas vraiment qui elle était ni quel genre de personne qu’elle était, mais personne n’est foncièrement mauvais non?
Nous arrivâmes enfin dans ses cartiers, ou elle me nomma les tâches à faire, la routine. Nettoyer le plancher, épousseter, cirer, etc.. Il n’y avait qu’une contrainte, lorsque Khanrell était à son bureau, je ne pouvais pas le regarder, soupirer, le déranger, enfin vivre auprès d’elle. Ce serait difficile de ne pas respirer, mais je ne lui dit pas, ne voulant pas la fâcher d’avantage. En plus, elle m’avait dit que si j’étais gentille j’aurais le droit à une prime. Je ne savais pas trop ce qu’elle entendait par là, mais sa ne pouvais pas être mauvais et puis je voulais lui faire plaisir. Je ressentais à l’intérieur de moi le besoin de lui faire plaisir, qu’elle soit heureuse grâce à moi. Étrange sensation, surtout envers une femme qui m’inspirais un peu de crainte et qu’elle même semblait apprécier. Puisque que je ne la connaissais pas, je ne pouvais pas vraiment juger non plus, et vu l’état de son appartement j’avais comme l’impression que personne ne prenais vraiment soin d’elle. J’allais presque croire que personne ne venait nettoyer puisqu’il avait quand même beaucoup de poussière dans les coins, pourtant les appartements d’une princesse devaient être faits à tous les jours. Je ne comprenais pas comment on avait pu les laisser aussi longtemps sans venir, ce qui expliquait peut-être la mauvaise humeur ne ma nouvelle maitresse. Je me mis donc tout de suite au travail en commençant par la poussière, les poubelles et les papiers qui trainaient un peu partout sur le sol. Je regardais voir si elle était déjà assise pour savoir ce que je devais faire de ses papiers, car je ne voulais pas risquer de jeter des choses qu’elle aurait peut-être besoin plus tard.

-Est-ce que les papiers par terre sont toujours bons, ou je dois les mettre à la poubelle? Sinon je peux partir un feu si vous voulez, dis-je sans bafouiller et en gardant les yeux baisser.
Revenir en haut Aller en bas
Khanrell
Magicien(ne) conseiller(ère)
avatar

Messages : 1629
Date d'inscription : 08/02/2015
Localisation : Shola

Feuille de personnage
Âge: 29 (éter.), 32 (fév.)
Race: Humaine (Vampire)
Âme soeur:

MessageSujet: Re: Mon petit jouet à moi. [Qerehet]   Jeu 2 Juin - 13:20

À défaut d’être capable de lui parler sans bredouiller, Qerehet resta silencieuse lorsque Khanrell lui fit faire le tour du propriétaire, mais elle semblait écouter et prendre des notes mentales. Bon, tant qu’elle n’oubliait rien et se mettait rapidement à la tâche, elle pouvait bien être muette, puisque de toute façon la magicienne conseillère l’avait choisie pour son apparence et non pour le timbre de sa voix.

Pendant que Qerehet s’acharnait déjà au ménage des lieux, Khanrell ne cessa de la regardé, toujours à moitié assise sur son bureau de travail, et non derrière à travailler. Elle se surprit à s’allumer alors qu’elle ne faisait que regarder cette rouquine, innocente et délicate mais involontairement sensuelle avec le court uniforme de service fourni par l’établissement. La pardusse renarde ramassa la boulette de papier que la magicienne avait jeté par frustration un peu plus tôt, et hésita un instant avant de lui demander quoi en faire, se demandant probablement si le règlement de silence était en cours. Comme la jeune femme n’était pas dans son fauteuil, la servante lui demanda finalement si elle devait les mettre à la poubelle, puis lui proposa aussi de s’en servir pour allumer un feu dans l’appartement.

-Si c’est par terre, c’est inutile, affirma Khanrell bien qu’elle n’eut qu’à moitié consulté lesdits documents, ces statistiques l’ennuyaient et ne lui apprenaient véritablement rien. Mais oui, on pourrait le brûler.

Le «on» était particulièrement volontaire, puisque la magicienne marcha vers le foyer de pierre, faisant signe à Qerehet d’y jeter le document. Mais alors que la servante devait se demander où trouver les pierres à briquet, Khanrell n’eut qu’à claquer des doigts pour faire apparaître une flammèche sur son index et se pencha pour embraser les statistiques. Depuis quelque temps, il n’y avait plus seulement que la colère qui déclenchait son pouvoir de feu… il y avait le désir charnel aussi, ce qui était encore plus dérangeant.

-Assures-toi qu’il ne manque de rien, ordonna-t-elle en pointant la pile de bois pour alimenter le feu, avant de retourner s’asseoir, sur le fauteuil derrière son bureau cette fois-ci. Viens ici.

En parfaite contradiction avec l’ordre qu’elle avait donné un peu plus tôt de ne jamais être dérangée lorsqu’elle était derrière son bureau, Khanrell obligea d’un geste Qerehet à la rejoindre, lui attrapant la bras lorsqu’elle fut à sa portée pour l’obliger à s’asseoir sur elle.

-Quel âge as-tu, au juste, Qerehet? demanda-t-elle en analysait ses traits fins du bout des doigts, elle était définitivement plus jeune qu’elle. Tu as dis que tu ferais tout ce que je te demanderais, et j’ai dis que tu aurais une promotion si tu étais gentille. Oublie le ménage, ça ne presse pas, ta Princesse à d’autres urgences à régler. Si tu es sage, ça devrait bien aller. suggéra-t-elle en restant vague sur ses intentions, bien que ses mains, descendues sur le buste de la servante, parlaient beaucoup plus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Mon petit jouet à moi. [Qerehet]   Jeu 9 Juin - 10:55

Je pouvais allumer un feu avec ce qui trainait, je n’eus même pas le temps de voir pour des pierres pour le feu que je vis une étincelle au bout des doigts de ma maitresse, elle pouvait donc faire du feu, c’était à la fois magnifique et un peu troublant. Elle me pointa une pile de bois en me disant que m’assurer qu’il ne manque de rien, ce que je m’empressais de faire. Pendant que je garnissais le feu elle alla s’assoir derrière son bureau, je ne pouvais donc plus l’admirer. Mais alors que je m’apprêtais a continuer mon ménage, elle me demanda d’aller la rejoindre, je n’étais pas trop sur de ce que je devais faire, je m’avançais un peu vers elle et aussitôt que je fus à sa porter elle m’attrapa par le bras pour m’assoir sur elle. Je gardais les yeux baiser, mais tout ce que je réussissais à voir, c’étais son décolleter assez généreux, qui me troublais. La vue de son corps si près du mien me troublais, le fais d’être sur elle, je ressentais quelque chose dans le creux de mes reins de tellement troublant. Je relevais les yeux lorsque me demanda mon âge, mais j’étais hypnotisé par elle, que je ne me rendis pas compte sur le coup que  ses mains étais rendu sur mon buste, mais loin de me déranger, je voulais plus. Je fini par répondre à sa question, peut-être que si je l’encourageais j’aurais plus, je voulais plus.

-j’ai 17 ans, et oui je vais faire tout ce que vous voulez

Je ne peu m’empêcher de me relever légèrement sur elle, en parlant, je voulais sentir ses mains se promener, lui faire savoir que ça ne me dérangeais pas ce qu’elle faisait, que je voulais que tout continue, qu’elle continue…
Revenir en haut Aller en bas
Khanrell
Magicien(ne) conseiller(ère)
avatar

Messages : 1629
Date d'inscription : 08/02/2015
Localisation : Shola

Feuille de personnage
Âge: 29 (éter.), 32 (fév.)
Race: Humaine (Vampire)
Âme soeur:

MessageSujet: Re: Mon petit jouet à moi. [Qerehet]   Jeu 16 Juin - 11:24

[Pour public averti seulement! ♥]

La plupart des serviteurs, connaissant les penchants particuliers de Khanrell, se seraient sauvés du château aux propositions que faisait la magicienne. Mais Qerehet n’était pas la plupart des serviteurs, puisqu’elle était nouvelle et ignorait les goûts déviants de sa nouvelle maîtresse. Hors, cette innocente jeune femme allait peut-être avoir toute une surprise lorsqu’elle découvrirait les volontés de la princesse, parce qu’il y avait toujours des limites au bon vouloir des servantes. Bien qu’elle ne montra aucune réticence à ses caresses, quoi qu’un peu de timidité, Colère doutait, l’habitude oblige, qu’elle reste docile aussi longtemps. Pour l’instant du moins, elle se déplaça sur Wrath probablement juste pour sentir les doigts curieux découvrir plus de superficie, prenant certainement autant de plaisir qu’elle a… «obéir».

Dix-sept ans. Khanrell ricana en entendant cette réponse, ayant déjà été initiée au plaisir de la chaire, et de la violence, bien avant cet âge. La timidité de Qerehet était-elle feinte pour paraître une bonne petite servante, ou était-elle vraiment novice en matière de contacts charnels? Après tout, nombre de leurs employés avaient été recrutés parmi le peuple, et donc souvent dans les rues. Les servantes anciennement prostituées n’étaient pas rares. La pardusse se doutait-elle que l’enceinte du château n’offrait guère mieux que les ruelles sombres de la capitale?

-Tu es vierge, Qerehet? demanda-t-elle du tac au tac, n’étant pas reconnue pour passer par quatre chemin. Je t’en voudrais de me refiler des bestioles, si tu vois ce que je veux dire… soupira la magicienne en délaçant la robe de sa nouvelle servante personnelle.

N’ayant jamais expérimentée la chose avec une femme, Khanrell ne fut pas déçue de découvrir que son corps s’excitait tout aussi facilement à la vue d’une jolie femme que s’il s’était s’agit d’un homme. Voilà qui était une constatation intéressante, élargissant ses horizons qui n’avaient de cesse que de se rétrécir à mesure que sa réputation de sadomasochiste se rependait dans le Royaume, faisant fuir les potentiels prétendants. Les sensations ne pouvaient être identiques, mais le plaisir n’allait certainement pas manquer avec cette… gamine?

-Ça devrait faire l’affaire… chuchota Khanrell plus pour elle-même que pour Qerehet, dont le haut de la robe s’écroulait maintenant sur ses hanches, dévoilant tous le haut du corps de la servante. La magicienne s’amusait de sentir la jeune femme s’agiter lorsqu’elle embrassa une tache de rousseur sur son sein. Ça s’annonçait intéressant…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Mon petit jouet à moi. [Qerehet]   Ven 26 Aoû - 10:56

Publique averti Fouet

Étrangement le fais que cette femme que je ne connaissais pas me déshabille ne me dérangeais aucunement. Bien que je sois encore vierge, non pas par désir réellement, mais plus par obligation. Car je savais qu’avec ma belle naïveté comme me disait Jewel, que j’étais une proie facile, et que si je m’étais adonner à ce genre chose, j’en serais probablement morte. Avant même que j’ai répondu à la princesse, celle-ci m’avais déjà enlevé le haut de ma robe et elle était maintenant sur mes hanches. Je voulu répondre, mais un baiser de sa pars sur un de mes nombreuse tâche de rousseur sur un de mes seins. Je frémis à ce contact. Je ne savais plus quoi faire, mais je savais parfaitement comment ça allait finir, et bien que nerveuse, son contact m’électrisait, me laissais pantoise. Je fini par être capable de murmurer ce qui me semblait être un non, je suis vierge…mais je ne suis pas sûr que je le dise, ou même qu’elle put m’entendre. Instinctivement je collai mon bassin sur elle, encore plus proche, et pencha la tête par derrière. Me laissant aller au bon soin de ses mains et de sa bouche
Revenir en haut Aller en bas
Khanrell
Magicien(ne) conseiller(ère)
avatar

Messages : 1629
Date d'inscription : 08/02/2015
Localisation : Shola

Feuille de personnage
Âge: 29 (éter.), 32 (fév.)
Race: Humaine (Vampire)
Âme soeur:

MessageSujet: Re: Mon petit jouet à moi. [Qerehet]   Sam 10 Sep - 20:56

Étonnante, cette jeune adolescente qui paraissait si craintive mais qui se laissait pourtant dorloter par les doigts fougueux de Khanrell. Ce manque de résistance évident plaisait à la magicienne, qui se demandait si elle avait enfin trouvé une esclave… une servante… heu une amante qui lui permettrait de laisser souffler son instinct sadique sans protester? Ils se faisaient de plus sen plus rares, ceux qui acceptaient les délires de la jeune femme sans se sauver, et cela la frustrait énormément sexuellement. Wrath n’est pas quelqu’un qu’on veut voir frustrée…

Contrastante, Qerehet souffla une faible protestation, pourtant, comme si conserver sa virginité lui paraissait désormais important. Mais son empressement à blottir son bassin contre Khanrell vint plutôt dire le contraire. N’était-ce qu’un soudain regain de vertu qui faisait surface au travers de l’océan de péchés qui l’habitait profondément? Elle n’était définitivement pas dans le bon royaume pour avoir ce genre de remords… La magicienne ignora donc le faible «non», puisque si elle avait voulu la repousser, elle l’aurait fait. De toute façon, ce n’était certainement pas Wrath qui allait avoir de la compassion, hein? Elle l’empêcherait probablement de fuir même si elle essayait alors… mieux valait qu’elle reste tranquille, pour toutes les deux…

-C’est parfait comme ça, Qerehet, laisses-moi faire, ordonna plus que ne rassura Khanrell, alors que sa servante d’abandonnait dans ses bras, laissant les mains et les lèvres de la magicienne parcourir son corps frissonnant et s’en délecter.

Pour tester sa résistance, un ongle particulièrement puissant de Wrath griffa la chaire délicate de la pardusse, vérifiant ses convictions autant que son désir de plaire. Satisfaite, elle l’empoigna brusquement pour la relever, et l’entraîna jusqu’à son lit où elle la força à s’allonger pour mieux poursuivre son manège, alternant caresses et griffures, baisers et morsures, donnant à peine le temps à Qerehet d’apprécier la douceur avant de se tendre sous la douleur. Soit sage lorsque tu souffres, et tu seras récompensé, même les chiens se faisaient dompter moins cruellement…

-Tu vas m’aider à me déshabiller ou je dois tout faire toute seule, Qerehet?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Mon petit jouet à moi. [Qerehet]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Mon petit jouet à moi. [Qerehet]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» JOEL POURQUOI VOTRE PETIT INOSANG A SI PEUR DE LA PRISON ET DE L'EXIL ???
» Petit besoin (d'un Courant) d'air
» Un petit caniche ou bichon ? 3 ans maltraité (60) ADOPTE
» MILOU petit croisé bichon gris 7 ans au Beaussart ADOPTE
» recherche chien/chienne de petit poids (environ 2-3 kg)REGLE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Émeraude :: Archives :: Archives du nouveau forum :: RPs-
Sauter vers: