Forum RPG médiéval-fantastique inspiré de la série Les Chevaliers d'Émeraude d'Anne Robillard
 

Partagez | 
 

 Vérité ou conséquence ? (PV Khanrell)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Theodore
Magicien(ne) trésorier(ère)


Messages : 32
Date d'inscription : 19/05/2016

Feuille de personnage
Âge: 28 Ans (Fév)
Race: Humain
Âme soeur:

MessageSujet: Vérité ou conséquence ? (PV Khanrell)   Sam 28 Mai - 21:08

Theodore écrivait tranquillement dans son carnet quelques notes assit à une table. Il s'étira le bras attrapant du raisin dans l'assiette de fruits. Du pain, du fromage avec une jarre de vin et deux coupes accompagnait le tout.  La pièce était grande, en pierre et bien éclairé par de grandes torches. Il n'y avait qu'une seule sortie. Une grande porte en bois renforcé avec une petite portière pour voir les visiteurs. Dans un coin, il y avait même une petite fontaine eau taillée dans la pierre. Le tout était rustique et un peu austère. Tout ce que Theodore pouvait aimer. Résistant, efficace et très peu coûteux. Ce qui faisait particulièrement le charme de cet endroit, c'était l'insonorisation à toute épreuve ainsi que le petit caniveau grillé sous les pieds de l'homme.

Il leva la tête. Devant lui, un homme était enchaîné à un poteau les bras surélevés avec une cagoulle sur la tête. Il était bien conscient à sa respiration. Rassuré ? Il en doutait. Il l'avait surpris dans le château à espionner des conversations pour le compte d'Alombria. Il était chanceux d'être encore en vie après que la garde lui à mit la main dessus.  Malgré qu'en y repensant bien… Il eut un petit sourire en coin. Sa chère sœur était en route pour le rejoindre pour le faire parler. Il devait bien avoir bien des secrets à nous raconter. Combien de soldats compte Alombria ? Les pouvoirs sur ses chevaliers ? Comment se porte ses cousins et cousines ? Ça fait quand même longtemps qu'il n'avait pas pris de nouvelles fraîches. Sinon, ce sera l'occasion de passer un moment en famille. Il y avait bien trop de nourriture et de vin pour lui seule.

Il se leva et approcha tranquillement du prisonnier. Celui-ci se débattait un peu. ‘‘Laissez-moi partir…. Je… je n'ai rien vu ni entendu moi… je ne sais rien !'' disait-il secouant la tête. ‘'Je n'en doute pas un instant...'' Il lui tapota l'épaule provoquant un sursaut du prisonnier. ‘'Vous me croyez dites ? '' Theodore avança vers une autre table pour au fond de la pièce laissant parler le prisonnier dans le vide. Plusieurs objets ornaient la table. Différents types de pinces, couteaux et autres ‘'jouets de travail'' en cuir, bois ou métal. Il se retourna en entendant la porte. Il sourit pendant que leur invité faisait claquer ses chaînes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Khanrell
Magicien(ne) conseiller(ère)


Messages : 1623
Date d'inscription : 08/02/2015
Localisation : Shola

Feuille de personnage
Âge: 29 (éter.), 32 (fév.)
Race: Humaine (Vampire)
Âme soeur:

MessageSujet: Re: Vérité ou conséquence ? (PV Khanrell)   Dim 29 Mai - 20:33

Khanrell marchait rapidement dans les couloirs, bousculant sur son passage les serviteurs qui n’avaient pas eu le bon sens ou le temps de s’effacer de son chemin. On l’avait averti que le prisonnier attrapé en train d’espionner le château était déjà attaché pour interrogatoire et que Theodore l’avait fait demander. Il avait bien intérêt, elle avait spécifiquement demandé d’être là pour s’amuser avec l’alombrien, mais avait craint que le Dragon décide d’être égoïste, comme d’habitude, et ne le garde pour lui! Hors, si elle se dépêchait à rejoindre le caveau à torture, c’est qu’elle pensait que son frère ne saurait patienter bien longtemps avant de commencer, il aimait peut-être autant qu’elle infliger de la souffrance à autrui. C’était probablement de famille!

Oh oui, certainement… Après sa rencontre avec Dylan à la frontière des royaumes, Khanrell ne doutais plu que le sadisme fut «de famille». Quelque chose de corrompu et de pourri dans leur sang, mais Oh combien délicieux pour la Magicienne Conseillère. À proximité de la salle de tortures, la jeune femme entendait déjà les supplications effrayées de sa future victime et le bruissement de ses chaînes, mais lorsqu’elle ouvrit la porte elle constata bien que Theodore n’avait pas commencé sans elle, du moins pas physiquement. Le bougre avait l’air tellement effrayé qu’il devait être sur le point de faire dans ses culottes, et impossible que le Dragon n’y soit pas pour quelque chose.

-Contente de voir que tu n’as pas commencé à t’amuser sans moi, lança Khanrell à son frère alors que sa voix eut plutôt l’effet de faire pleurer le prisonnier sous sa cagoule. Dis donc, il me semble que j’ai les même dans ma collection personnelle. Ce sont de beaux jouets que tu as là frérot, juste qu’on ne les utilise pas exactement pour les mêmes raisons. Enfin, pour «tous les jours». précisa-t-elle en testant la solidité d’un fouet entre ses mains expertes.

Le prisonnier suppliait à nouveau, prétextant ne rien savoir, probablement conscient qu’il n’était plus question de se contenter de l’interroger doucement, car même s’il ne voyait rien, le ton de Khanrell lorsqu’elle parlait de «s’amuser» et de «jouets» n’était définitivement pas doucereux et joyeux. En fait, même quand elle était heureuse, sa voix était rarement apaisante, rayée par la colère qu’elle vivait presque au quotidien. Faisant claquer le fouet dans le vide, la jeune femme ricana en voyant le prisonnier sursauter comme si elle l’avait frappé, alors qu’il avait seulement raisonné dans la pièce presque vide, à plusieurs mètres de lui.

-Et tu nous as fait venir de quoi nous sustenter, mais tu penses vraiment à tout Theodore! On ne sait jamais combien de temps ces entrevues avec des alombriens peuvent durer… Oh moins, nous, on ne mourra pas de faim.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Theodore
Magicien(ne) trésorier(ère)


Messages : 32
Date d'inscription : 19/05/2016

Feuille de personnage
Âge: 28 Ans (Fév)
Race: Humain
Âme soeur:

MessageSujet: Re: Vérité ou conséquence ? (PV Khanrell)   Lun 30 Mai - 8:34

Theodore regardait sa sœur faire son entrer. Pensait-elle sérieusement qu’il allait commencer sans elle ? Peut-être sur le physique. S’il y a une chose qu’il apprit avec sa douce sœur, c’est que lui retirer une chance de ‘jouer’ avec quelqu’un, ce n’est qu’une perte de temps. Et comme le temps, c’est de l’or… Il s’approcha de la table passant un doigt sur quelques-uns des objets. ‘’Tu devrais bien le savoir ma sœur. Je n’aime que la qualité, surtout sur le long terme.’’ Il eut un petit sourire en coin. ‘’Peut-être, sauf que moi, j’attache plus solidement mes jouets pour ne pas les perdent. ’’ dit-il alors qu’elle s’amusait à faire paniquer notre hôte avec le bruit claquant de son fouet.

Il alla chercher un seau et le remplit d’eau à la fontaine avant de revenir vers la table avec le repas. Il préférait en avoir un sous la main. Un hôte propre est un prisonnier heureux non ? Hum, peut-être pas en fait si l’eau est glacée. Peut-importe, ce n’était pas Theodore qui allait prendre une douche après tout. ‘‘Évidemment que je pense à tout. J’ai même pensé à un lit pour notre invité. Son séjour risque d’être long. Autant l’accommoder comme il se doit. ’’ dit-il pointant le chevalet au coin de la pièce.

Il approcha du prisonnier qui paniquait de plus bel. Il lui retira sa cagoule et lui sourit. ‘’Bonjour. Je crois qu’on n’a pas eu le temps de faire connaissance. Prince Theodore de Shola.’’ Dit-il lui proposant sa main à serrer. ‘’Ah oui, j’oublie toujours que les gens dans ta situation ne sont jamais courtois et oubli les politesses d’usages.’’ Il se tourna vers sa sœur. ‘’Et voici ma chère sœur la princesse Khanrell de Shola. Elle adore recevoir des invités. Tu devrais être honoré de sa présence. ’’ En fait, l’espion semblait vouloir se terrer dans un trou de souris plutôt que de profiter de la vue de sa ravissante sœur. Son regard était plutôt fixé sur son fouet. Il lui passa un doigt sur les côtes. La petite décharge fut suffisante pour le faire crier et obtenir de nouveau son attention. ‘’Alors, jouons à un jeu ! ’’ Il s’éloigna un peu du prisonnier. ‘’Nous allons te poser des questions et si tu réponds correctement, ça augmentera des chances de nous quitter plus tôt. On est d’accord ?’’ Le prisonnier refusa de répondre. ‘’Excellent, tu es d’accord ! Je t’aime bien tu sais. Le courant passe bien entre nous. À toi l’honneur chère sœur !’’ dit-il tout sourire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Khanrell
Magicien(ne) conseiller(ère)


Messages : 1623
Date d'inscription : 08/02/2015
Localisation : Shola

Feuille de personnage
Âge: 29 (éter.), 32 (fév.)
Race: Humaine (Vampire)
Âme soeur:

MessageSujet: Re: Vérité ou conséquence ? (PV Khanrell)   Mar 31 Mai - 21:31

Définitivement, l’allusion de Theodore sur ses jouets qu’il «attachait» ne faisait pas référence aux objets de torture, mais au torturé. Khanrell jeta un bref regard noir à son petit frère, elle n’aimait pas particulièrement qu’on lui rappelle aussi froidement la fuite… non les fuites de Zackeriel!

-Il n’y a pas de vrai défi quand ils ne peuvent pas se défendre, répondit-elle en sachant que le prisonnier allait se demander s’ils étaient complètement timbrés, puisque l’espion ne pouvait pas comprendre le sens de cette conversation décousue. Seul un Péché l’aurait pu!

Toutefois, ce prisonnier là n’était pas du même calibre que Zackeriel, qui n’était en réalité qu’un petit jouet sexuel un peu revêche. Lui, ils ne pouvaient pas risquer de le perdre, ainsi ne souleva-t-elle pas que les jeux de torture sont beaucoup plus amusant lorsque les torturés peuvent se débattre. Ou essayer de se débattre, en tous les cas! Face à deux magiciens, il n’aurait eu aucune chance, certes, mais vaut mieux prévenir que guérir!

Le saut d’eau glacé, certainement pour réveiller leur supplicié s’il perdait conscience, était paré non loin de l’ignoble paillasse puante qui lui servirait de couche. Pas pour qu’il se repose réellement, juste parce que la fratrie pécheresse n’allait certainement pas faire des nuits blanches pour lui! Si la nuit venait à tomber avant que le prisonnier ne leur dévoile ce qu’ils souhaitaient (ou ne meurt) alors on l’y attacherait pour qu’il soit frais et dispo à la séance de torture du lendemain!

Khanrell se servit une coupe de vin, savourant l’odeur du nectar pour se nettoyer les narines de la puanteur des cachots, pendant que Theodore décagoulait leur invité. Évidemment, la vermine n’eut pas la décence de se présenter à son tour, alors que la princesse avait même mimé une ignoble imitation de salut respectueux, gâchée par son sourire carnassier.

-Tu pourrais faire un effort quand même, ce n’est pas poli de refuser de répondre à des princes et princesses lorsqu’ils te posent une question! soupira Khanrell avec un ennui feint, bien qu’elle se fichait éperdument de savoir son nom. Elle préférait l’appeler vermine! Ça lui allait comme un gant.


Theodore s’empressa alors de lui expliquer les règles du jeu, en lui faisait ressentir un peu de sa torture personnelle qui ne nécessitait pas de jouets, fit un blague médiocre sur son pouvoir et laissa la place à Khanrell. La jeune femme garda la même nonchalance que son frère, quoi que son regard de glace en disait long sur ses intentions. La vermine ferma les yeux, préférant probablement ne pas voir la folie qui brillait dans ceux de Wrath.

-Qui t’envoie, Vermine? commença-t-elle, c’était toujours une bonne information à savoir.

Glissant l’un de ses longs ongles sur la joue du prisonnier dans un geste qui feignait d’être tendre, Wrath laissa une trace givrée sur la peau mal rasée de l’homme, qui devait sentir sa chaire brûler au froid qui le mordait.

-Pour qui tu travailles? répéta-t-elle en abusant de son pouvoir de manipulation des ondes sonores pour rendre sa voix chaleureuse, tendre… douce… Rien à voir avec sa tonalité habituelle!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Theodore
Magicien(ne) trésorier(ère)


Messages : 32
Date d'inscription : 19/05/2016

Feuille de personnage
Âge: 28 Ans (Fév)
Race: Humain
Âme soeur:

MessageSujet: Re: Vérité ou conséquence ? (PV Khanrell)   Ven 3 Juin - 19:07

* ATTENTION *
* Contient de scènes de violences *


-Qui t’envoie, Vermine?

Il observa attentivement sa sœur jouer avec leur invité. Elle commençait par laisser ses marques.  Il se crispait à la douleur de la brûlure sur son visage.

-Pour qui tu travailles?

Sa chère sœur avait beau changer sa voix pour être des plus agréables, son fouet n’allait pas l’être plus tard.  Il continuait à faire la sourde oreille. Il passa par la table de travail et prit une lame qui chauffait un bol de braises chaude. Il s’approcha du mort en sursis. Il rouvrit les yeux. Sa respiration était rapide. ‘’Je crois que tu n’as pas tout à fait compris les règles. Répondre correctement aux questions est essentiel pour qu’on te détache et te laisser sortir d’ici. Comme tu nous donnes une mauvaise…  ’’ Il approcha la lame un peu rouge.

- NON Attendez ! Je …. AAAAAAAAAAARRRRRRRRG !

Il l’a posa sous son aisselle droite. Outre les hurlements de douleurs, une profonde entaille brûlée suivait la longue descente de son flan. Il prit son temps pour atteindre sa hanche et retira la lame. La douleur provoquait des spasmes. Du sang s’échappait de sa blessures ruisselant jusqu’à sa jambe.  Il ne savait plus comment se placer. S’il se contractait, il devenait en déséquilibre et ses chaînes lui blessaient les poignets. S’il  s’étirait, ses chairs s’ouvraient dans la cicatrisation partielle de la longue brûlure.

‘’Tu comprends que tu nous as obligé à le faire ?  Tu n’as pas été courtois, tu as refusé de répondre et tu as détourné le regard à une princesse.’’

Le prisonnier fixait Theo le visage crispé avant de tourner son regard sur Khanrell.

‘’Alors, on te repose la question : Pour qui travaille tu ? ’’

- Je … je ne dirai rien ! J’ai juré de…

Theodore se pinça l’arête du nez. Il soupira attrapa l’un des mamelons de l’homme d’une main et lui arracha avec sa lame d'un simple coup de poignet. Il avait mal, mais moins qu’avant qu’il ne cautérise la plaie. Maintenant, il chantait comme un rossignol. Il regarda sa prise et l'a jeta dans le petit caniveau au pied de l'espion comme une vulgaire pomme pourrit.

- AAAAAAAAAAARRRRRRRRG! …..Alom…bria… aaaarrgg !

Il sourit en coin. ‘’Et bien voilà ! ’’ Il regarda sa sœur et lui envoya un message par télépathie. [‘’Il croit vraiment pouvoir nous tenir tête ? Il est plus bête que je le pensais.’’]

‘’Tu préfères le fouet ou la lame en premier ma sœur ?  ’’ Dit-il avant de retirer la lame. Il alla se prendre une coupe de vin laissant toute la place à sa sœur avec le virtuose.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Khanrell
Magicien(ne) conseiller(ère)


Messages : 1623
Date d'inscription : 08/02/2015
Localisation : Shola

Feuille de personnage
Âge: 29 (éter.), 32 (fév.)
Race: Humaine (Vampire)
Âme soeur:

MessageSujet: Re: Vérité ou conséquence ? (PV Khanrell)   Mar 7 Juin - 17:43

La glace brûle autant qu’une lame chauffée dans les braises, mais de façon plus sournoise et graduelle. Aussi, lorsque Theodore s’approcha du prisonnier avec son arme rougit, sa victime commença à réaliser qu’il allait devoir parler, et les pria d’attendre avant de hurler de douleur, pendant que la peau de son aisselle émettait des effluves malodorante qui n’étaient pas dues à la transpiration, mais bien à la peau qui calcinait. Khanrell s’entoura momentanément dans une bulle de silence, car malgré son pouvoir de manipulation des ondes sonores, ironiquement elle avait les oreilles plutôt sensible et ne tolérait pas se cri de douleur. Il allait lui briser les tympans, cet abruti?

-Cher frère, la prochaine fois que notre ami décidera de crier plutôt que de nous donner des réponses, souhaites tu que je t’isole avec moi de ces ignobles cris ou bien cela ajoute-t-il à ton plaisir de l’entendre souffrir? Personnellement, j’ai cru que mes oreilles allaient se mettre à saigner! soupira-t-elle en songeant que les tortures au lit étaient bien plus agréables… Les gémissements plus plaisants à écouter…

Le couteau brûlait avait ouvert le flan du prisonnier, qui avait finalement cessé de hurler, mais sans pour autant se taire complètement. C’est alors que Theodore lui donna une leçon de courtoisie, signifiant qu’il devait répondre à une princesse, et la regarder dans les yeux lorsqu’elle lui poserait une question. Pour lui joindre la pratique à la théorie et s’assurer qu’il avait bien compris, le Dragon reposa alors la même question, et fut évidement déçu du déni de leur victime. Son attitude laissa toutefois entendre plus qu’il était embêté que fâché, ce qui amusa Khanrell. Son frère allait être son balan, lorsqu’elle perdrait les gonds et se mettrait en colère contre le silence de leur prisonnier, il gardera un calme absolu, empreint d’un certain ennui, ce qui allait la ramener sur terre.

Theodore entreprit d’enlever un certain petit morceau d’anatomie au prisonnier avec sa lame toujours brulante pour cautériser la plaie en même temps, faisant échapper à leur invité sa provenance. Si le Dragon eut un sourire en coin, Khanrell ne pouvait pas être aussi satisfaite que lui, et ignora le message télépathique de son frère avec un hochement négatif de la tête.

-Non, il nous prend encore pour des imbéciles. lui répondit-elle à voix haute en attrapant le fouet de son frère, dont elle avait plus tôt testé la qualité. Tu crois vraiment qu’on ignorait déjà que tu étais alombrien, vermine? Je veux des informations que je n’ai pas, et tu vas me les donner.On a oublié de te préciser, je crois, que mon deuxième prénom signifie «Colère», et que je suis reconnue pour mon impatience, contrairement à Theodore. Aussi, n’aurais-je pas la délicatesse de te faire cicatriser à mesure que je te torture, je n’ai pas de temps à perdre avec ça.

Certes, ce n’était vraiment pas bête de brûler les plaies pour empêcher le sang de couler, ainsi la victime resterait consciente assez longtemps, puisqu’elle ne manquerait pas de sang. Et en plus, ça lui imposait une deuxième torture. Mais Khanrell aimait beaucoup voir le sang couler… Se plaçant derrière le prisonnier pour qu’il ne sache pas quand elle allait frapper, Wrath fit à nouveau claquer son fouet, s’amusant du sursaut de peur, de le voir se crisper dans l’attente d’une douleur qui ne vint pas. Et lorsqu’il les supplia encore, elle posa finalement sa question.

-Pour qui, vermine? Ton nom, le nom de ton employeur, ton rôle réel dans toute cette histoire! Parle! ordonna-t-elle en ne laissant qu’une seule seconde s’écouler avant de donner le premier coup de fouet. Tu sais ce qui est génial avec mon jouet préféré, vermine? C’est que ça va être long, avant que tu commence à saigner, tu vas commencer par rougir, puis ta peau prendrait l’aspect d’une gelée aux fraises, jusqu’à ce qu’elle devienne si mince et fragile qu’elle fendra sous un cou ou l’autre. Mais, chose certaine, tous les coups font mal! expliqua sagement la magicienne juste avant de donner un second coup, lequel fit tellement tressaillir son invité que la plaie sur son flan de rouvrit à cause de la contraction de sa peau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Theodore
Magicien(ne) trésorier(ère)


Messages : 32
Date d'inscription : 19/05/2016

Feuille de personnage
Âge: 28 Ans (Fév)
Race: Humain
Âme soeur:

MessageSujet: Re: Vérité ou conséquence ? (PV Khanrell)   Dim 26 Juin - 22:04

Théodore tira une chaise en face de leur invité et prit place. Contrairement à sa sœur, entendre leur ôte exprimer sa souffrance et extérioriser sa douleur ne le dérangeait pas le moins du monde. Chaque cri marquait un pas de plus dans la bonne direction vers leur objectif final. Son temps était précieux et il n’appréciait pas le gaspiller.

Il observait attentivement les mouvements du fouet de sa sœur. Le cuir valsait dans les airs dans une parfaite ondulation jusque sur la peau du prisonnier. Comment ne pas admirer cet art délicat et particulier ? Khanrell décrivait tout ce qu’elle allait lui arriver et il s’en réjouissait. Elle s’avait ce qu’elle faisait et ce qui était certain, c’est que parler de gelée allait lui donner faim ! Il se leva finissant sa coupe de vin pour grignoter un petit quelque chose pendant qu’elle s’échauffait le poignet.

‘’SCLAP… AAAAARRRGGG !!!! Arrêter ! SCLAP !!! ’’

Il revient s’asseoir en mangeant quelques raisins et une nouvelle coupe de vin.

’Qu’est-ce qu’il a dit ? Je n’ai pas entendu. Je crois qu’il en veut plus !’’

‘’Non NON non ! SCLAP ARRRRGGGG !!!!’’

Il prit une gorgée de son vin et sourit pendant que la valse du cuir continua un moment. Ce qui lui laissa du temps pour compléter quelques notes personnels dans son carnet.

’’ ARRRRGGGG !!!! Je vais parler !!!!! Je… vais parler !!!’’’

Il releva la  tête surprit ? Déjà ? Qu’est-ce qui venait de le faire changer d’avis ? Peu de temps avant, il ne voulait pas parler même avec le fer rouge. Maintenant, il voudrait tout nous dire avec quelques coups de fouet ? Soit Khanrell avait tout un coup de poignet, soit il ne supportait pas de se faire ‘’dresser par sa soeur’’ ou ce pauvre Greed se ramollissait. Il se leva tranquillement, mais quelque chose l’incommoda. Une lourdeur dans le bas ventre comme une vessie pleine. C’était bien le moment… Saleté de vin. Il n’allait tout de même pas sortir se soulager maintenant qu’ils touchaient au but ?  Theodore prit sur lui, déposa sa coupe et il approcha.

‘’Nous t’écoutons attentivement ! ’’ Le prisonnier tremblait de douleur. Wrath avait fait du bel art sur lui. Les lacérations étaient profondes et coulaient à flots. Il était même un peu jaloux. Ses marques paraissait presque vulgaire et amateur. Trop de temps à compter de l’or et brasser de la paperasse surement …

‘’Je … Je suis Seimon… Je travaille pour … pour le prince Dylan Faith… Je recueille des info.. mations sur… ’’

C’était une farce ? De tous les incompétents du continent, c’est celui-là que son coussin leur avait envoyé ?  Dylan n’était pas gentil avec lui là. Greed faillit s’étouffer de rire, mais il ne devait pas ! Son ventre contractait et il n’était pas question  de passer pour un parfais idiot en face de cette vermine… ou de sa sœur… Il tourna en rond sur place et…

‘’Oh et puis merde, j’en peux plus ! ’’


Il s’approcha du prisonnier, détacha le lacet de son pantalon et urina dans le petit caniveau sous Spy-Man ! Un air de soulagement accompagné d’un rire parcourait son visage. Il sourit à sa sœur faisant fit de sa présence pour se soulager. L’invité arrêta de parler sec et regarda le prince abasourdi. Il lui servait de toilette littéralement puisse que ses pieds étaient ‘mouillés’.

‘’ Je ne sais pas comment on doit interpréter le geste de notre cousin. Nous envoyer un cadeau pour nous divertir ou nous faire mourir de rire ? ’’ dit-il souriant au prisonnier. Il le regarda droit dans les yeux. ‘’Désolé pour toi, mais je crois que c’est ta dernière mission pour toi si tu nous  dis la vérité… Et ne fais pas cette tête-là, tes pieds sont propres maintenant. Mais je t’ai interrompu. Excuse-moi ! Tu recueillais des informations sur ? ’’
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Khanrell
Magicien(ne) conseiller(ère)


Messages : 1623
Date d'inscription : 08/02/2015
Localisation : Shola

Feuille de personnage
Âge: 29 (éter.), 32 (fév.)
Race: Humaine (Vampire)
Âme soeur:

MessageSujet: Re: Vérité ou conséquence ? (PV Khanrell)   Ven 1 Juil - 15:34

Theodore s’offrait une petite collation, assis tout près de leur prisonnier, pendant que Khanrell le fouettait, s’amusant à observer ses réactions et à l’attente des confidences qui n’allaient pas tarder. Malheureusement, celles-ci vinrent trop vite au goût de la Magicienne Conseillère, qui venait à peine de commencer à s’amuser et créer une «œuvre d’art» dans le dos de sa victime au moment où il assura qu’il allait parler. Il était décidément plutôt faible comme espion, la plupart des ennemis ayant assez d’endurance ou de courage(ou de folie) pour tenir au moins jusqu’à la gelée aux fraises, voir aux saignements. Hors, on voyait encore beaucoup de peau saine autour des marques de fouet, voilà qui était ennuyant!

-Déjà? bouda-t-elle à voix haute en allant ranger son fouet, piteuse.

Khanrell reprit place aux côtés de son frère, écoutant d’une seule oreille les propos du prisonniers, bien que Theodore avait prétendu qu’ils écouteraient attentivement, ce n’était pas son cas. Elle se sentait comme une enfant qu’on venait de priver de son jouet préféré, dire qu’elle avait espéré en bénéficier quelques heures de plus. Étonnement, le trésorier interrompit les aveux de Seimon juste au moment où il allait leur dire ce qu’il cherchait à Shola, prétextant qu’il «n’en pouvait plus».

-Qu’est-ce qui se passe, mon frère? demanda Khanrell qui n’avait pas manqué la soudaine agitation de Theodore.

Celui-ci s’installa alors pour uriner sur les pieds de leur invité, déclenchant le fou rire de sa sœur, pas choquée le moindre du monde par la scène. Disons qu’apercevoir, même brièvement, l’engin de sa fratrie ne l’avait jamais fait sourciller, on est intime ou on ne l’est pas dans la famille, et étant son aînée, elle savait comment Theodore était équipé.

-C’est ce qui arrive quand on boit trop de vin en interrogatoire, mon frère, non mais, quand apprendras-tu donc la retenue? gloussa-t-elle en se versant elle-même une autre coupe, contrastant avec ses autres propos. Mais c’est qu’elle avait besoin d’alcool pour calmer sa déception, elle était sur le point de s’échauffer vraiment, physiquement comme émotionnellement, lorsque sa mauviette de victime avait crié grâce. La torture aux autres avait toujours un drôle d’effet sur Khanrell, titillant un désir qui tenait franchement du masochisme, allumant une flamme plus sensuelle que cruelle. Et elle venait de s’éteindre!

Seulement, maintenant Seimon ne semblait plus avoir envie de parler, rageant sous l’insulte que Theodore lui avait infligée. Tiens tiens, il craquait pour quelques coups de fouet, mais redevenait fier quand on lui urinait dessus? Quel drôle de personnage, avec un orgueil un peu mal placé considérant qu’il venait probablement du peuple bas. Le prisonnier cracha au sol, défiant le trésorier du regard, et garda obstinément les lèvres clauses par la suite. Un sourire victorieux aux lèvres, Khanrell redéposa son verre et s’arma d’un petit couteau, à peine suffisante pour dépecer un petit lapin.

- Sérieusement? Tu devrais être honoré d’avoir été arrosé par la royale urine d’un Prince, espèce d’ingrat! On te béni et baptise et tu nous craches dessus? le gronda Khanrell avec une pointe d’amusement dans la voix. Tu veux vraiment me voir me mettre en colère alors? Ce n’est pas du courage, Seimon, ça c’est de la folie!

La Magicienne c’était rapproché du prisonnier, qui semblait avoir repris son aplomb, momentanément au moins. Elle ne put s’empêcher de plisser le nez et lancer un regard réprobateur à son frère lorsqu’elle sentit l’odeur de pisse lui monter au nez, mais elle n’ouvrit point la bouche pour un autre commentaire, craignant de «goûter» cet effluve sur sa langue si elle l’ouvrait. L’air dur, elle attrapa une main de Seimon et lui ouvrit lentement l’auriculaire sur le sens de la longueur, déclenchant un nouveau concert de cris et de plaintes, et une amusante chorégraphie de mouvements frénétiques pour essayer de se libérer de ses chaînes.

-Les forces d'armées! Je devais rapporter des chiffres, pitié! hurlant-il d'une voix chancelants dans les aigus insupportables.

-Tiens, j’ignorais que tu étais ménestrel, Seimon. ne put s’empêcher de commenter Khanrell, regrettant aussitôt d’avoir ouvert la bouche et reculant pour retrouver la place à côté de son frère. Je t’en laisse un peu? demanda-t-elle non pas par gentillesse de le laisser participer, mais parce que… ben c’était lui qui avait pisser, non? Alors, jusqu'à combien as-tu compté, Ménestrel? Tu avais assez de doigts pour te rendre? En tout cas, maintenant tu n'en as plus assez, j'ai bien peur...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Theodore
Magicien(ne) trésorier(ère)


Messages : 32
Date d'inscription : 19/05/2016

Feuille de personnage
Âge: 28 Ans (Fév)
Race: Humain
Âme soeur:

MessageSujet: Re: Vérité ou conséquence ? (PV Khanrell)   Ven 22 Juil - 22:03

Theodore finit de se soulager sous les rires de sa sœur. Il lui fit un grand sourire la voyant reprendre du vin à nouveau. Elle avait quand même raison. Malgré ce que bien des membres de sa famille pouvaient en penser. Greed n'avait pas beaucoup de retenue. Dans la dépense OUI, mais pas dans le quotidien. Il restait un jeune homme qui aimait profiter de la vie, s'amuser et rire. Son travail demandait de la rigueur certes, mais derrière cette façade se cachait un homme plein de ressources, malice et un peu espiègle. Ce n'est pas de sa faute si sa coupe de vin débordait sur leur invité pour le moment. Enfin, un peu…

Il rentra l'arsenal à sa place avant de voir le mépris sur le visage de ce cher Seimon. Non outré pour un sou, son visage était tout ce qui était de plus radieux à sa réaction. Quelques pas vers l'arrière pour lui, quelques pas en avant pour la dame tout le monde danse de nouveau dans le donjon ! Tellement généreux de sa personne, l'espion fit découvrir de nouveaux ses talents de chanteur et son déhanchement hors du commun.

Le trésorier regardait attentivement la scène. Sa sœur avait un don avec les hommes. Un peu de délicatesse, de patience et elle obtenait le meilleur de chacun.

‘'Certainement ! Je vais en profiter un peu avant que sa mère ne le reconnaisse plus. Malgré que… '' dit-il avec un rictus amusé sur le visage en parcourant l'œuvre d'art. Il attrapa une paire de pinces longues. Il regarda Seimon en haussant quelque fois les sourcils avec un sourire. ‘'Jouons à un nouveau jeu. Tu me dis combien tu en as compté et je n'utiliserai pas ceci. On joue ? '' dit-il avant de voir le prisonnier cracher de nouveau par terre. Dire qu'il venait de nettoyer le plancher de sa propre personne ! Dommage… pour le plancher.

Il prit un de ces pouces fermement. Tranquillement, une moitié de la pince s’inséra tranquillement sous l’ongle. Cri, sang et pleurs s’harmonisait tout en cœur. Le rentrer suffisamment profond n’était pas chose simple. L’os accrochait un peu. Theodore referma la pince et le regarda dans les yeux de son invité. ‘’Combien ?’’ Seuls des hurlements sortirent de sa bouche et son doigt se retrouva sans ongle. Greed secoua la tête devant l’obstination de cet idiot. S’avait-il seulement qu’il lui restait 19 autres ongles à manicurer ?

Il alla se saisir du doigt suivant, mais quelque chose d’inattendu arriva. Seimon se raidit avant de s’affaisser d’un seul coup. Il ne criait plus, ne bougeait plus. Ce salopard venait de se sauver au royaume de Parandar. Son cœur avait fini par lâcher. Theodore était outré. ‘’Non ! Ah non ! Fait un effort merde ! On n’a pas fini !’’ Il s’approcha de lui et posa une main sur sa poitrine avec un sourire en coin. L’objectif était simple, lui redonner vie !

Il avait déjà été témoin de cette expérience sur un chat. Bon, le dit chat l’avait mérité ! Il avait fait ses griffes sur sa plus belle tunique. Le félin sentit le rôti par la suite et atterrit contre la porte du coffre immobile et sans vie. Il allait s’en débarrasser. Ça c’était AVANT qu’il ne se relève ! Le coffre était piégé en permanence, donc le pauvre matou continua à être électrocuté. Un court instant et il se remit à bouger. Il déguerpit sans demander vengeance ! Surement trop heureux d’être encore en vie. Theo ne revit jamais ce chat, mais quelle découverte ce fut !

Il lui lança une première décharge. Une autre… La troisième fut la bonne. Leur invité s’agita de nouveau. Tout raide, le souffle court, le cœur en chamaille… Ses yeux étaient exorbités et il semblait désorienté. Le prince recula d’un pas. Il était fier de son coup. ‘’Ce n’est pas gentil de nous quitter aussi rapidement. Parandar peut attendre… ’’ Leur nouvel ami était épuisé. Déjà être torturé ne devait pas être de tout repos, revenir des morts… C’était autre chose. ‘’Je crois qu’il a besoin de soins plus attentionnés. Une touche plus féminine. Qu’en dis-tu ma sœur ? Je suis trop brusque avec lui et il se confit a toi maintenant. Il y avait quelque chose entre nous. Enfin je le croyait, mais je dois me rendre à l'évidence.'' dit-il d'une fausse moue. '' Je pense que je vais te le laisser. Sinon, avec qui pourras-tu jouer si je brise ? ’’

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Khanrell
Magicien(ne) conseiller(ère)


Messages : 1623
Date d'inscription : 08/02/2015
Localisation : Shola

Feuille de personnage
Âge: 29 (éter.), 32 (fév.)
Race: Humaine (Vampire)
Âme soeur:

MessageSujet: Re: Vérité ou conséquence ? (PV Khanrell)   Mar 26 Juil - 20:45

Au début, Khanrell n’était pas fâchée de laisser sa place de tortionnaire à son frère, puisque leur victime… empestait la royale urine. Heureusement, outre le vin, Theodore avait aussi eu la délicatesse d’apporter de l’eau (non mais, boire c’est bien, mais pourquoi se saouler et risquer d’oublier cette merveilleuse soirée?) elle pouvait donc rincer le sol pour alléger les effluves qui se rendaient jusqu’à ses narines, pendant que le Dragon jouait à «parle si tu ne veux pas que je m’en sers», un jeu un peu banal, qui fit même bailler la jeune femme d’ennui. En écoutant les menaces de son frère, elle ne put s’empêcher de montrer un désintéressement mortel, car le rôle d’observateur ne lui allait définitivement pas, elle avait hâte de reprendre sa place. Plutôt que de porter attention à Seimon qui crachait à nouveau par terre (moment où il appris, à ses dépends, l’utilité de la pince, qui lui arracha lentement un ongle en prenant bien le temps de s’enfoncer profondément dans sa chaire d’abord), elle se curait les ongles avec une autre pince, soupirant d’emmerdement.

Toutefois, la magicienne conseillère ne chercha pas à masquer son sourire sadique en entendant les cris et lamentation qui s’en suivirent, réponses qui ne plurent pas à Theodore, puisque celui-ci termina son mouvement, finissant la manucure de ce doigt déjà martyrisé par sa soeur. La douleur que Khanrell lisait dans le visage de leur prisonnier lui donnait beaucoup plus que de la satisfaction sadique, elle trouvait la torture sensuelle, excitante, mettant bientôt de côté son ennui profond d’écouter son frère parler. Son coeur palpitait déjà lorsqu’elle avait fouetté Seimon, comme une adolescente en émoi devant son premier amant, puis elle avait sensiblement remarqué une hausse de sa température corporelle lorsqu’elle lui avait ouvert un doigt.

Maintenant, l’envie était si forte qu’elle le ressentait dans son bassin et sur sa poitrine, aussi cela explique assez facilement la fureur qu’elle ressentit en voyant la victime s’effondrer, son coeur ayant probablement lâché sous la douleur. Khanrell hurla en lança son verre au sol, des éclats de vitre manquant de lui couper les chevilles. Ça, c’était frustrant, parce qu’elle aurait voulu le briser psychologiquement aussi, après l’avoir brisé physiquement. Lui montrer qu’il n’était plus rien de mieux qu’une loque, un objet dont on pouvait user à sa guise, une chose sans nom ni droits. Mais un cadavre, c’est froid et ça ne lève pas, donc très peu attrayant pour la magicienne. Heureusement, Theodore intervint pour que le jeu ne cesse pas si vite, au grand soulagement de la jeune femme, qui décida de prendre les choses en main avant même qu’il ne lui propose.

-Je crains que tu vas devoir te contenter de regarder et prendre des notes, Theodore. C’est bien beau ranimer les morts, mais tu ne pourras tout de même pas le faire vingt fois de suite, et je ne voudrais pas perdre mon jouet de si tôt, soupira Khanrell en se pencha pour ramasser un éclat de verre tranchant. Mon pauvre chaton… comme tu as du souffrir. Je vais m’occuper de toi maintenant.

Khanrell se fit langoureuse, s’approchant de Seimon avec une tendresse feinte, lui caressant la joue comme une mère qui console son enfant. D’ailleurs, c’était un peu ça, puisque l’homme sanglotait comme un bébé ayant été privé de sa friandise. Mourir, c’est douloureux. Revivre? Ça doit être terrible…

-Franchement, Alombria va devoir faire plus d’efforts la prochaine fois, s’ils veulent nous espionner. Tu n’as même pas supporté les hors-d’oeuvres, moi qui avait tout un dessert de préparé pour toi, le nargua-t-elle pour lui faire peur, pensant avec ironie qu’il n’allait certainement pas apprécier ce qu’elle avait en tête pour la fin. Allons allons, ne pleure pas. Nous allons y allez doucement maintenant, petite chose sensible.

Doucement et lentement, Khanrell glissa le morceau de verre contre la peau du cou de Seimon, ne serait-ce que pour qu’il ait la trouille en le sentant contre sa clavicule, prêt à être égorgé vivant. Un mince filet de sang s’écoula de la plaie peu profonde ainsi générée. Au mieux, ça chauffait un peu, mais ce n’était pas le but de la magicienne de lui faire mal. Elle voulait l’effrayer, rien d’autre. Sans se couper, la jeune femme fit de même avec sa propre gorge, glissant le bout de verre contre sa peau dans un mouvement lent et presque sensuelle, ne laissant qu’un sillon rougis sur sa chaire délicate, qui était plus le fruit du sang de son ennemi que de l’irritation causée par l’objet tranchant.

-Combien? Jusqu’à combien savais-tu compter, Ménestrel? lui demanda-t-elle d’une voix langoureuse.

Un peu déçue que son nouvel ami ait changé de registre de chansons pour des lamentations désespérée. Elle préférait encore l’entendre crier, mais il n’était pas question de cesser son jeu, elle avait un nouveau plan. Son bout de verre poursuivit la course de son cou à son décolleté, tranchant les liens de son corset aisément, libérant bientôt à la vue du chanceux son attirail auquel peu d’hommes savaient résister. Leur pointe bien visible en laissait savoir beaucoup sur ses sensations actuelles, et il fut rapidement évident pour Khanrell que son manège fonctionnait, même si c’était contre le gré de Seimon. Un homme reste une homme, et une telle vu laisse rarement indifférent un homme bien fait. Une caresse sur le pantalon du prisonnier lui confirma qu’il commençait tout doucement à se remettre de sa résurrection, et ce simple touché suffit à le faire gémir, et elle, à la faire sourire.

-Dis-moi combien Seimon. Dis-moi jusqu’à combien tu as compté, et tu auras le droit à ton dessert immédiatement, même si tu n’as pas manger tout tes légumes d’abord, sussura-t-elle dans une promesse maternelle, mais avec la sensualité d’une maîtresse.

Le chiffre que prononça alors son ménestrel failli la faire étouffer de rire, mais elle se retint, n’affichant qu’un sourire qui paraissait presque satisfait. Soit cet idiot ne savait pas compter, soit il se fichait d’elle, parce qu’elle connaissait très bien ses effectifs, et cet imbécile était complètement dans le champs. Elle fit toutefois semblant d’avoir obtenu ce qu’elle voulait, détachant avec adresse les braies de Seimon, qui pleurait encore dans la crainte de ce qui l’attendait. Khanrell le caressa doucement pour le voir se durcir, lui faire perdre toute ses résistances alors qu’il commençait finalement à croire qu’elle ne lui avait pas mentit.

-Quel imbécile fais-tu, Seimon bouda la magicienne en glissant le morceau de verre juste sous l’appareillage de monsieur, qu’il ne put que sentir de par le froid mordant qu’elle lui avait imposé avec son pouvoir de glace. Tu es de plus en plus décevant. Je veux que tu me dises combien. Combien, Ménestrel? Décide toi avant que je ne me lasse de ce jeu et décide de le terminer tout de suite pour en commencer un autre.

Difficile de dire ce qui était le plus amusant, de le voir éclater en sanglots lorsqu’elle glissa lentement le morceau de verre sur la peau sensible entourant ses bijoux de familles, le cri désespéré qu’il poussa lorsqu’elle s’approcha de son avenir, ou le regard plein d’espoir qu’il était incapable de s’empêcher de jeter sur sa poitrine encore découverte. Khanrell se retourna à demi pour jeter un oeil à son frère, un sourire victorieux aux lèvres. Il allait craquer.

-Peut-être que notre ami cédera plutôt sous la tendresse d’un homme?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Theodore
Magicien(ne) trésorier(ère)


Messages : 32
Date d'inscription : 19/05/2016

Feuille de personnage
Âge: 28 Ans (Fév)
Race: Humain
Âme soeur:

MessageSujet: Re: Vérité ou conséquence ? (PV Khanrell)   Dim 11 Sep - 20:37

Theodore rendit l'invité à sa sœur. Ses méthodes trop brutales auront tôt fait de le renvoyer chez Parandar. Et les morts ne dévoilent pas leurs secrets. Il reprit une chaise et s'installa confortablement de façon à pouvoir admirer de nouveau tout le spectacle. Cela incluait sa sœur bien entendu. Elle était toute attentionnée et langoureuse avec ce pauvre Seimon. L'approche était plus qu'intéressante ! Jouer sur une des cordes les plus sensibles chez les hommes donnait plus que souvent son lot de succès.
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Khanrell
Magicien(ne) conseiller(ère)


Messages : 1623
Date d'inscription : 08/02/2015
Localisation : Shola

Feuille de personnage
Âge: 29 (éter.), 32 (fév.)
Race: Humaine (Vampire)
Âme soeur:

MessageSujet: Re: Vérité ou conséquence ? (PV Khanrell)   Sam 17 Sep - 10:08

Cette histoire allait définitivement finir de façon inattendue, mais ce n’était pas le côté «négatif» de la surprise, au contraire. Éclat de verre en main, appareil de reproduction masculin de l’autre, Khanrell jouissait déjà de la détresse dans les yeux de Seimon, et elle commençait à peine. Il semblait visiblement hésiter entre tout dévoiler pour éviter la prochaine torture, ou bien vérifier qu’elle ne le faisait pas marcher et qu’il aurait bien une gâterie, puisque sa main, malgré une indélicatesse certaine, ne le laissait pas de glace. Oh, de glace, justement, son arme improvisée, menaçante, était gelée! Ce qui était le plus amusant, dans cette histoire, c’était que même la magicien ignorait si ledit prisonnier allait bel et bien passer un bon moment ou un calvaire, la situation pouvait changer à tout instant avec elle, étant donné son tempérament bipolaire, ce serait donc une surprise, même pour elle.

Ce qui fut le plus amusant, c’est le moment où Khanrell comprit que sa victime avait cédé. Au mouvement, presque discret, de la main de Seimon, la jeune femme reconnu un réflexe durement retenu (par les chaînes qui l’entravaient et non sa volonté) pour la toucher, prendre cette vue paradisiaque entre ses mains vicieuses. Derrière elle, l’étonnant Theodore lui assura qu’il lui laissait tout le plaisir de son prisonnier. Difficile à dire si c’était le ton de voix ou le manque d’avarice de son frère, mais cette réaction fit tiquer la Conseillère, se retournant vivement pour regarder à nouveau le Trésorier, plus avec curiosité que sensualité, bien qu’une pointe de désir planait toujours dans son regard glacé. Tout dans l’attitude de son frère laissait entendre qu’il était au moins aussi excité que les deux autres, voir davantage. Il avait par ailleurs déjà commencé à jouer avec son propre corps, selon ce que pouvait en devine la femme.

-Tu prétends vraiment être capable d’agir en simple spectateur, mon frère adoré? lança-t-elle, surprise, en s’éloigna finalement de sa victime, qui soupira autant de soulagement que de déception, tendant à nouveau une main fraînée par ses chaînes pour essayer de la garder près de lui. Mais moi, je suis une femme généreuse, cher Theodore, je partage mes jouets et cela sans réticences…

Toute roulante de son bassin enviable, son corsage ouvert au-delà de la limite de l’indécense, Khanrell mis son auriculaire droit dans sa bouche, le suçant de manière coquine pendant qu’elle parlait, faisant les yeux doux à son cadet. Disons que le geste était on-ne-peut-plus suggestif sur ses intentions. Doucement, elle abandonna son jouet pour s’approcher de l’autre tortionnaire, lui glissant les doigts de sa main gauche sur le bras, remontant jusqu’à l’épaule pour se glisser derrière lui, tétant toujours son doigts.

-Tu affirmes que tu ne saurais le faire craquer, mais nous ne connaissons rien de notre ami. Il est, certes, plutôt intéressé par moi, mais je suis persuadée qu’il ne sera pas contre la compagnie d’un de ses semblables masculins. Deux pour le prix d’un, n’est-ce pas le mieux que nous pouvons lui offrir? suggéra-t-elle en glissant sa main aventureuse sur le torse de son cadet. Et puis, pas question que tu me laisses faire tout le travail les bras croisés… ou pas croisés… enfin! On a commencé ce jeu à trois, finissons ensemble! le taquina-t-elle en profitant qu’il ne pouvait pas voir ce qu’elle faisait pour lui enfoncer son doigt plein de bave dans l’oreille, vacillant comme à son habitude entre la tendresse et la torture, quoi qu’il s’agissait là plutôt d’une taquinerie enfantine d’aînesse qu’elle pouvait se permettre en sachant qu’elle n’aurait point de réprimandes.

Rigolant à gorge déployée, la magicienne retourna à sa besogne. Bon, où en était-elle, avant cette interruption? Ah oui, Seimon avait les pantalons aux chevilles et se pâmait d’elle! Son morceau de verre, qu’elle n’avait pas lâché pendant qu’elle taquinait Theodore, s’enflamma avant de glisser tendrement sur la peau du torse de sa victime, laissant des traces sanglantes et brûlantes sur sa chaire, faisant crier à nouveau de douleur leur nouvel ami. Et pourtant, sa virilité ne s’en ramollissait pas, toujours attisée par le spectacle de beauté devant ses yeux. La main experte de Khanrell caressa ce membre viril qui se dressait pour elle, cessant sa torture pour faire gémir le prisonnier, qui cracha finalement le véritable chiffre qu’il avait compté.

-Et combien êtes vous, à Alombria? De soldats, de Chevaliers… susurra-t-elle en lui embrassant le torse, tendu par l’appréhension. Khanrell avait déjà une fichtrement bonne idée des effectifs de son ennemi, puisque leurs espions étaient revenus vivants, eux. Mais ça, Seimon ne pouvait le savoir, alors elle le testait pour savoir s’il cesserait finalement de mentir. Le jeu ne faisait que commencer…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Theodore
Magicien(ne) trésorier(ère)


Messages : 32
Date d'inscription : 19/05/2016

Feuille de personnage
Âge: 28 Ans (Fév)
Race: Humain
Âme soeur:

MessageSujet: Re: Vérité ou conséquence ? (PV Khanrell)   Mar 4 Oct - 20:33

Theodore s’était laissé prendre à son propre jeu. Ce n’était pas pour le déplaire. Sa sœur avait décidé de jouer avec lui à son tour.  S’il était déjà très chauffé à la vue plus que suggestive, elle venait d’en rajouter une couche de par sa démarche et … Par Parandar ! Ses yeux ne quittaient pas la bouche de miss. Il augmentait la quantité d’énergie qui passait dans ses muscles provoquant plus de contractions. Elle se voulait généreuse. Theodore pouvait l’être aussi. Elle n’hésita pas à poser ses mains sur son bras. C’était tout de même risqué. Wrath avait surement ressenti le pincement d’électricité. Il circulait toujours en lui et cette fois, il était bien plus fort. Suffisamment pour contracter involontairement les muscles d’autrui, accompagné de picotements.

Sa proposition était louable. Seimon n’avait rien d’intéressant pour lui quoi qu’il soit bien équipé pour pouvoir prétendre satisfaire une femme. Encore faudrait qu’il sache l’utiliser. De toute façon, il n’aurait pas l’occasion de le savoir une fois repassé la pas de la porte du cachot. Il respira profondément sentant la main aventureuse sur lui. C’était avant le coup bas de son ainé ! Ses yeux se plissa et il sorti de son monde se tordant au doigt mouillé de Khanrell. Briseuse d’ambiance l’abandonnant pour retourner vers l’invité.  Au moins, elle était toujours bien généreuse de sa personne. Mi- sadique, mi- sensuelle.

Il s’approcha d’elle par derrière étant donné qu’elle continuait à jouer avec le torse du ‘pauvre’ petit espion tellement à plaindre. Greed ne se gêna pas pour prendre sa sœur d’un bras par la taille pour la rapprocher de lui. Un contact physique électrifiant! Il regarda le prisonnier un sourire en coin. ‘’Elle est magnifique  n’est-ce pas ? Je sais que tu meures d’envie d’en voir plus.   ’’ Il prit d’une poignée forte son membre encore bien rigide laissé le courant passer en lui. Son cri était entre douleur et plaisir. Theo le savait et il en abusait. ‘’Malgré tout ce qu’on t’a fait, il tient sa position. Toujours à son poste.’’ Dit-il relâchant sa victime. ‘’Je te donne un choix. Dis-moi ce que ma douce sœur veut entendre et tu pourras choisir entre Douceur ou Douleur  ?’’

Il jeta un regard complice vers sa sœur. L’index électricité de Theodore se positionna devant le visage de Seimon. Doucement, il revenait vers la poitrine de sa sœur. Il ne la toucha pas. Le bout du doigt était très proche de sa peau sans entrer en contact. Juste assez proche pour charger l’atmosphère de statique et laisser une tension pour contracter tout ce qui pouvait être sensible. ‘’Douceur…’’ Les sueurs froides commençaient à couler sur le froid de leur espion. Sa réaction ne faisait qu’augmenter le plaisir de Theo déjà bien rehausser ! Son index approcha d’une extrémité. On pouvait entendre un bourdonnement dans l’air. Tout était plus tendu et d’un simple mouvement, la décharge parti. Une lumière bleutée prit place entre son index et sa sœur. À en voir sa réaction, elle ne s’en était vraiment pas plains. Plusieurs aurait hurlé de douleur à moindre et honnêtement, il était pas mal fier de son coup. ‘‘Douleur… Alors, acceptes-tu de tout nous dire ? ’’ Les yeux écartelés de l’hôte acquiesçait d’un signe de tête. Avec les forces qu’il lui restait, il déballa son sac. Tout ce qu’il savait. Ces informations collaient avec ce qu’ils savaient déjà. Pendant ce temps, Theodore ne se gêna pas pour garder sa sœur près de lui. Au point où ils en étaient, un peu plus de tension ou un peu moins. Le dragon paru satisfait de sa réponse. Il était temps d’honorer son engagement. ‘’Excellent. Je suis un homme de parole. Alors, dis-moi ce que tu as choisi ?’’

- Dou..Douleur…

Theodore ria de plus bel. Il n’avait pas froid aux yeux. S’avait-il seulement ce qu’il l’attendait ??  Il venait surtout de choisir comment il allait mourir. Dans une douleur lente plutôt qu’une morte rapide et douce. Le trésorier donnait toujours le choix de la mort à ses victimes et comme il choisissait eux-mêmes leur destin, qui était-il pour le juger ? Pas son cousin Caius en tout cas ! Il s’approcha de l’oreille de sa sœur pour lui murmurer à l’oreille. ‘’Il a choisi la douleur…. Alors, Il est tout à toi… ’’
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Khanrell
Magicien(ne) conseiller(ère)


Messages : 1623
Date d'inscription : 08/02/2015
Localisation : Shola

Feuille de personnage
Âge: 29 (éter.), 32 (fév.)
Race: Humaine (Vampire)
Âme soeur:

MessageSujet: Re: Vérité ou conséquence ? (PV Khanrell)   Mar 11 Oct - 20:17

Chacun des contacts avec Theodore était chargé d’électricité, parfois de la simple statique picotant légèrement la peau, d’autre fois brûlant presque aussi sûrement que le feu de Khanrell, et pourtant jamais au point de lui déplaire. Disons que… c’était bien difficile de faire mal à Wrath, non qu’elle fût invincible ou insensible, mais qu’elle acceptait la douleur comme un plaisir coupable, une jouissance indescriptible. Son auriculaire était encore contracté par le courant violent qu’elle avait pris en voulant jouer son mauvais tour, particulièrement amplifié puisqu’il était mouillé d’abord, mais elle n’allait certainement pas se plaindre ou s’empêcher de s’amuser avec sa victime. D’ailleurs, son paratonnerre de frère ne tarda pas à venir lui tenir compagnie dans ce jeu sadique balançant hasardement entre la torture et la sensualité, prenant sa sœur par la taille en dégageant juste assez d’électricité pour qu’elle sente son énergie au travers son corsage (pour ce qui restait encore sur sa peau). La Magicienne conseillère ne tarda d’ailleurs par à achever de le délasser, autant pour augmenter le spectacle de beauté que le mage trésorier décrivait au prisonnier que pour mieux sentir sa magie contre sa peau, douloureusement délicieuse.

Il n’y avait pas que sa sœur qu’il s’amusait à explorer, Theodore inspectait désormais la marchandise de Seimon, faisant crier celui-ci de douleur, d’un cri où se confondait également quelque jouissance. Le Mage Trésorier le félicitait de sa vigueur, tenant toujours bon malgré les tortures infligées, et lui proposa un marché, lui laissant choisir entre la douceur ou la douleur s’il coopérait. Bon, ce que son tendre frère n’avait pas précisé, c’était qu’il s’agissait autant de proposition sexuelle que de moyen d’exécution, car une chose était certaine, cet homme n’allait pas sortir de ce cachot vivant. N’empêche que l’ignorer ne pouvait que leur assurer qu’il coopérerait. La petite démonstration qui suivit, avec Khanrell comme cobaye, augmentait également leurs chances de collaboration…

La Magicienne conseillère s’assura de ne pas perdre le contact visuel avec Seimon pendant la démonstration, sachant comment ses yeux glaciaux véhiculaient profondément ses émotions, persuadée qu’elle arriverait à le faire craquer ainsi. Toujours dans les bras de Theodore, la main électrifiée de celui-ci n’eut pas besoin de toucher la sensible anatomie découverte pour la titiller. Pointant fièrement sous le regard affamé du prisonnier, la poitrine de Wrath ne se chargeait pas uniquement de statique, mais bien de désir, montant la tension dans le cachot aussi bien physiquement que psychologiquement.

-Douceur… répéta Khanrell langoureusement après son petit frère, attirant à nouveau l’attention de Seimon sur ses yeux de glace qui ne l’avaient pas quitté, véhiculant une sensualité que peu de femmes possédaient.

Le mot suivant, elle ne put le répéter, faute d’être capable de parler et crier à la fois. Un véritable cri orgasmique, tel qu’elle enfonça ses ongles dans la cuisse de Theodore pour se stabiliser sur ses propres jambes, tel qu’elle ferma les yeux malgré sa volonté de toujours garder le contact avec Seimon, pendant quelques secondes, le temps de retrouver ses esprits. La décharge de son frère avait fait mal… très mal! Voilà pourquoi Khanrell se sentait d’autant plus excitée, son esprit hésitant à l’envie de déshabiller tout de suite son cadet pour le prendre lui à la place, de force s’il le fallait, ne serait-ce que pour revivre cette jouissance électrique. Mais c’était le prisonnier qu’ils devaient faire craquer, et comme celui-ci se mit à débiter immédiatement ce qu’ils voulaient entendre… Bah, elle se reprendrait un autre jour avec le trésorier…

Khanrell haussa des sourcils étonnés alors que Theodore éclatait de rire. La douleur, vraiment? C’était ce que cet imbécile avait choisit, ce même imbécile froussard et mauviette qui n’avait pas tenu plus de vingt petits coups de fouets? Espérait-il mourir plus rapidement, ou commençait-il à prendre goût à la torture infligée par une femme dont le décolleté lui allait désormais jusqu’au nombril? Arachant son corsage en haussant les épaules, la magicienne le jeta par terre, embrassa Theodore sur la joue avant qu’il ne la lâche et lui murmure à l’oreille qu’il lui laissait Seimon. Pourtant, elle aurait bien partagé! Mais bon, ça faisait plusieurs fois qu’elle le lui offrait, si Monsieur n’avait pas envie, tant pis pour lui! N’ayant plus que sa seule gracieuse courbe de ses hanches pour empêcher sa robe de s’effondrer au sol, faut de corset, Wrath marcha doucement vers sa victime, blottissant sa poitrine toujours aussi statique contre le torse essoufflé du prisonnier, le faisant sursauter de surprise. Un sourire concuspiscient aux lèvres, elle embrassa fougueusement ce qui restait d’humain sur cette loque enchaînée, força le passage pour trouver sa langue et glissa une main dans son cou pour le maintenir contre elle.

Public averti seulement:
 

-Tu n’oublieras pas de me… faire venir quand tu en trouveras un autre, n’est-ce pas, Theo? s’amusa-t-elle en adressant un clin d’œil à son frère, satisfaite de l’ambiguïté de sa tournure de phrase, rejoignant immédiatement ses appartements.

Oh… peut-être que Theodore aurait pu encore le réanimer? Mais au fond… ils avaient eu ce qu’ils voulaient, non? Elle oui, en tous les cas… Et elle n’avait plus rien à faire d’un jouet brisé!

[RP TERMINÉ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Vérité ou conséquence ? (PV Khanrell)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Vérité ou conséquence ? (PV Khanrell)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Perte des points en dextérité après Up
» Comment avouer une vérité pareille?
» Dextérité main gauche-main droite
» Une punition méritée, vraiment? [Jane]
» Célérité

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Émeraude :: Archives :: Archives du nouveau forum :: RPs-
Sauter vers: