Forum RPG médiéval-fantastique inspiré de la série Les Chevaliers d'Émeraude d'Anne Robillard
 

Partagez | 
 

 Entraînement magique improvisé [Ailis]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ishobel
Écuyer
avatar

Messages : 51
Date d'inscription : 04/04/2016

Feuille de personnage
Âge: 14 ans (fév.)
Race: Lycan - Elfe - Humaine
Âme soeur: Miya

MessageSujet: Entraînement magique improvisé [Ailis]   Jeu 28 Juil - 15:21

Ishobel était dans la cours du château, à exercer son pouvoir de manipulation de la kératine – elle avait enfin appris à le dire correctement – par cette belle journée ensoleillé malgré le début de l’automne qui s’installait. Pour une raison inconnue des élèves, la classe avait été annulée à la dernière minute, et les enfants étaient donc libres de faire ce dont ils avaient envahi. Décidée de ne pas gaspiller ce temps en futilités, la demie-lycane s’était donc isolée pour pratiquer sa magie, s’inspirant des couleurs d’automne pour modifier la mélatonine de sa propre chevelure, se colorant ici et là des différentes variations d’orangés et de rougeâtres qui s’offraient à sa vue. Sa tête ressembla bientôt à un drôle de couché de soleil, visible à des mètres à la ronde et attirant définitivement l’attention sur sa petite personne, ce qui n’était pas vraiment pour lui déplaire. S’entraîner, c’était amusant, mais elle n’était pas contre un peu de compagnie. Tiens donc, où était passée Miya au juste?

Ishobel fit un signe de la main en repérant une chevelure rousse parmis les passants qui arpentaient la cours, reconnaissant l’une des élèves de sa classe. Ce n’était peut-être pas sa meilleure-amie-pour-la-vie blonde, mais Ailis était aussi son amie, et les deux s’entendaient plutôt bien. En vérité, la demie-lycane s’entendait assez avec tout le monde, n’étant pas vraiment quelqu’un de compliqué à vivre. Elle sourit en voyant que sa collègue avait remarqué son signal et la rejoignait, puis s’amusa à imiter la couleur de cheveux de la rouquine pour rire.

-Ailis, tu veux pas t’exercer à la magie avec moi? Ça m’ennuie de ne pas avoir de cours. Sifu Nata a déjà dis que je devrais être capable de changer plus que la couleur de mes cheveux, mais je n’ai pas encore trouvé comment. Par contre, j’ai déjà réussis à changer la couleur de ceux de quelqu’un d’autre, je peux te monter? s’excita-t-elle en repensant à la rencontre avec son père, qui était supposée être restée secrète.

Sans réellement attendre la réponse de sa collègue, la demie-lycane attrapa une mèche bouclée d’Ailis entre ses doigts, et en modifia la couleur pour une jolie teinte rappelant les champs de blés, comme sa propre couleur naturelle, qu’elle tenait de son père. Ravie que cela est fonctionné, Ishobel ramena sa propre tête de la bonne couleur, et fit de même avec celle de l’autre élève. Les sourcils froncés, interrogateurs, elle entortilla son doigt dans l’une des boucles bien ronde de sa collègue.

-Je me demande ce qu’elle voulait dire par «autre chose», j’ai pas encore compris ce que ça voulait dire de la kékr… kérit… kératine! s’enfargea-t-elle à nouveau en essayant de prononcer le mot. C’est ce qui compose le cheveu. Est-ce que tu penses que je peux les défriser aussi. OH! Tu imagines, je pourrais peut-être être aussi frisée que toi aussi! Ça serait vraiment chouette, j’t’ai déjà dis Ailis comment je trouvais jolies tes petites boucles? Oh, je vais essayer!

Ishobel attrapa alors une de ses propres mèches, l’approchant de son nez pour la fixer d’un air sérieux absolument ridicule. Et… rien ne se passa. Ce pouvoir était définitivement trop compliqué…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ailis
Écuyer
avatar

Messages : 30
Date d'inscription : 31/03/2016

Feuille de personnage
Âge: 15 ans (fev)
Race: Humaine
Âme soeur: Athelstan

MessageSujet: Re: Entraînement magique improvisé [Ailis]   Jeu 4 Aoû - 13:53

Ailis gambadait joyeusement dans la cour, cherchant une activité à faire. La classe avait été annulée et même si c’était une joie incommensurable, celle-ci était ternie par l’absence de son meilleur copain inséparable Athel. Quelle idée aussi, d’attraper une étrange maladie qui donne de la gratouille et des boutons ! Le pauvre Athelstan avait été mis en isolation et devait s’ennuyer comme un rat mort. Mais pas autant qu’elle c’est sûr ! Les journées étaient super longues sans partenaire pour les bêtises ! La petite humaine soupira en arrivant au bout de la cour. Elle fit demi -tours et repartie en gambadant dans l’autre sens, incapable de rester en place.

Soudain, ses yeux captèrent un éclat voyant au loin. C’était Ishobel qui lui faisait signe, les cheveux aussi brillants que le soleil le soir ! Un grand sourire aux lèvres, elle se dirigea rapidement vers elle. Ce n’était pas Athel, mais Ishobel était quand même une amie et elle était gentille.

« Coucou !! C’est joli tes cheveux ! C’est trop trop beau ! » S’émerveilla-t-elle en s’installa juste en face de sa camarade. Camarade, qui changea ses cheveux pour une identique à la sienne ce qui la fit rire. « On pourrait être sœur comme ça ! » Mais bon, après tout, Ishobel était un peu sa sœur puisqu’elles seront Chevalier ensemble un jour.  Ailis savait avoir des frères ainés, mais elle ne s’en rappelait plus vraiment. Elle savait juste qu’il était très gentil.  

L’excitation de son amie attisa la sienne et bien vite elle sautilla sur ses fesses. « Ouiii ! J’adore pratiquer la magie ! J’arrive à faire des boules un peu plus fortes maintenant ! » Ses boules de lumière n’étaient pas encore très éclatantes, mais elle parvenait parfois à faire un peu mal aux yeux d’Athelstan. Mais pas longtemps. « Sifu Nata m’a dit qu’un jour, ma lumière devrait être capable de faire pu voir autres. Aveugeuler qu’elle a dit. » Aveuglés en fait. Mais la gamine mélangeait souvent les syllabes quand elle était excitée et comment pouvait-ont ne pas être excité quand une amie changeait notre couleur de cheveux ? Il n’en fallut pas plus pour qu’elle s’exclame d’admiration.

La petite élève réfléchit un instant à la question de la lycane. « Hm. Bah si la Krétine c’est ce qui a dedans le cheveu… tu peux peut-être ! C’est comme pour les cerveaux de tissus. On peut les tordent à cause du métal dans le tissu… » Elle attendit avec impatience le résultat. Ishobel avait l’air aussi sérieux que le garde qui faisait une ronde plus loin… mais rien ! La mèche resta bien droite. À un moment, elle s’était penchée vers la mèche –et vers Isho- pour bien voir. Une petite moue déçue se dessina sur ses lèvres. « Hum. Nope. Même pas un petit tourbillon… »

Elle se rassit correctement et ouvrit une main. Une petite boule de lumière apparue. « Il faut que j’imagine la boule pour qu’elle apparaisse. Mais faut que j’y pense très fort, et que je voie dans ma tête comment elle doit être… As-tu essayé de voir tes cheveux bouclés comme les miens ? » Elle pencha sa tête sur le côté après avoir fait disparaitre la petite lumière.  Puis s’excita à nouveau en sautillant. « J’ai une idée ! Si tu les mets roux pareil à moi, tu pourras peut-être les boucler comme moi ! » Dans sa logique d’enfant, c’était normal que si Ishobel voulait avoir des boucles COMME elle, il fallait que la couleur soit la bonne aussi.


Dernière édition par Ailis le Sam 3 Sep - 21:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ishobel
Écuyer
avatar

Messages : 51
Date d'inscription : 04/04/2016

Feuille de personnage
Âge: 14 ans (fév.)
Race: Lycan - Elfe - Humaine
Âme soeur: Miya

MessageSujet: Re: Entraînement magique improvisé [Ailis]   Mar 16 Aoû - 10:41

Pour l’orpheline qu’elle était, il y avait un petit velours à se faire considérer comme une sœur par les élèves de sa classe. Savoir que les membres de l’Ordre s’appelaient tous, par défaut, des «frères et sœurs», c’était une chose, mais qu’une amie le dise franchement, c’était encore mieux. En l’absence de sa véritable famille (qui, à la lumière des découvertes qu’elle avait faite, étaient probablement tous des esclaves à Shola…) Ishobel avait jeté son dévolu sur les employés du bordel d’Aïcha, ayant ainsi de nombreux «oncles» et «tantes», mais un seul «frère». Maintenant, elle avait des dizaines… ou plutôt des centaines de frères et sœur. À quoi bon chercher à retrouver une famille qui ne s’intéresserait pas à elle quand elle avait l’Ordre devant elle?

Ailis semblait toute aussi tentée de pratiquer la magie avec elle, à défaut d’avoir une classe. L’entraînement, pour Ishobel, ce n’était pas un devoir, mais un loisir, alors elle ne ronchonnait jamais à aller en cours, et s’ennuyait lorsqu’elle ne s’y trouvait pas. Elle fut donc ravie d’avoir de la compagnie par cette belle journée, la rouquine (désormais aussi blonde que la demie-lycane) croyant aussi qu’elle avait du progrès à faire avec ses boules de lumière, puisque Sifu Nata lui avait dit qu’elles devaient être capable d’en faire plus. Comme elle avait encouragé Ishobel a aller plus loin.

-Comment notre professeur fait pour savoir qu’elles sont toutes les possibilités de tous les pouvoirs de tout l’univers?! Sifu Nata sait … genre tout? s’étonna la gamine en écarquillant les yeux.

Les deux jeunes filles avaient retrouvées leur véritable teinte de cheveux lorsqu’Ailis émit ses suppositions et qu’Ishobel tenta de se boucler les cheveux, sans un échec qui les déçus toutes les deux. Puis, une boule de lumière apparu entre les doigts de l’autre élève, qui expliqua qu’elle devait l’imaginer dans sa tête pour que ça apparaisse, et que c’était peut-être comme cela que la demie-lycane allait pouvoir boucler sa tignasse.

-Mais c’est déjà ce que j’ai essayé! protesta l’enfant, plus dans un soupir que de frustration. C’est comme ça que je fais, pour les couleurs, et ça marche… J’ai imaginé mes cheveux juste comme les tiens.

Enfin, Ailis proposa qu’elle redevienne rousse, et que cela allait peut-être l’aider à visualiser les boucles, puisqu’elle avait justement un exemple devant elle. Surprise, Ishobel ouvrit de grands yeux ronds, se demandant comment elle avait pu ne pas y penser avant! Évidement, si elle avait imaginé les boucles d’Aillis, elle ne pouvait les imiter puisqu’elle était blonde, car l’image mentale qu’elle utilisait pour son effort était rouquine! Aussitôt, sa chevelure pris des reflets de feu comme celle de sa collègue, et la demi-lycane repris l’exercice, superposant mentalement la forme ondulée de la tignasse de son amie par-dessus la sienne, droite et ennuyante. Après quelques secondes de concentration, ses propres cheveux se mirent à se mouvoir, puis à se rétracter pour former de gros boudins bien ronds.

-Ça marche! Ailis t’es comme plus un génie de tout l’univers! Je vais le dire à Sifu Nata, que c’est grâce à toi, elle va être contente! Mais pourquoi elle dit que tu devrais aveugler les gens, je comprends pas comment la lumière peut enlever tes yeux? C’est pas un Soleil dans tes mains, juste une petite rikiki boule. Le soleil, lui, il fait mal aux yeux. Tu penses qu’elle veut que tu fasse apparaître un soleil?

Tout en ignorant, bien entendu, que celui-ci (comme toutes les étoiles) était constitué non pas de lumière, mais bien de feu, et que ce n’était donc pas le pouvoir d’Aillis. Mais eh, ça pouvait toujours être une piste quand même.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ailis
Écuyer
avatar

Messages : 30
Date d'inscription : 31/03/2016

Feuille de personnage
Âge: 15 ans (fev)
Race: Humaine
Âme soeur: Athelstan

MessageSujet: Re: Entraînement magique improvisé [Ailis]   Sam 3 Sep - 21:57

La petite hyperactive avec bien grand mal à rester en place bien sagement… mais quand il était question de s’amuser à pratiquer la magie, là elle pouvait rester assise sur ses fesses pendant des heures. Du moins, à condition d’être dehors. Parce qu’être enfermée entre quatre mus – ou plus si la pièce avait une forme bizarre… elle n’était pas discriminatoire envers les pièces- la rendait particulièrement nerveuse.  Athelstan avait le même problème. Lui aussi, il devait bouger constamment… comme il devait se ronger les mains à être enfermé dans son lit à ce moment !

Quoi qu’il en soit, contrairement à son habitude, elle n’était pas en train de gigoter comme un vermisseau sur une feuille de laitue. Non. Ailis était parfaitement concentré sur les expérimentations magiques qu’elle et Ishobel menaient. Si son corps ne grouillait pas comme un gâteau oublier près d’une fourmilière, son esprit lui par contre tournait à pleine vitesse. C’est vrai ça ! Comment elle faisait, Sifu Nata pour tout savoir ? C’était bien génial de dire jusqu’où les pouvoirs devraient aller… mais elle le savait comment ?  « J’espère qu’elle ne sait pas tout, sur tout… parce que… ça serait quand même bizarre non ? Comme t’imagines, si elle savait toute les bêtises qu’on fait ? Ou tout ce qui se passe dans nos têtes ! »

La petite rouquine eut un frisson d’horreur à l’idée. Non. Sifu Nata ne pouvait pas tout savoir sur tout. Sinon, Ailis aurait déjà été punie des milliers de fois ! Elle se tordit le nez dans tous les sens alors qu’elle réfléchissait. « Hm. Je ne sais pas. Elle a peut-être un livre qui dit pour tout ça ! Comme un gros grimoire, où tous les anciens Sifu on écrit les pouvoirs qu’ils ont déjà vu et tout… » Ouais. L’idée lui semblait déjà plus logique que celle où la Princesse savait tout.

Haussant les épaules, le sujet lui paraissait maintenant clos. Faut dire qu’elle n’avait pas d’autre idée à donner pour répondre à la question d’Ishobel. Son esprit était déjà reparti ailleurs laissant Renata et son savoir au loin. Elle jouait avec sa petite boule de lumière, essayant de la rendre de plus en plus brillante alors que son amie soupirait de frustration. La magie, c’était parfois bien difficile ! Elle fit une grimace de compassion, donnant un air comique à son visage avant d’encourager sa camarade à essayer encore. « Parfois ça fonctionne pas pendant plein de fois et à un moment pouf. Ça fonctionne… » Mais en fait non. Cette fois, ce n’est pas comme ça qu’elle allait réussir… ce n’est que lorsque les cheveux d’Isho furent roux comme les siens que la magie opéra… littéralement ! Ailis vit avec ravissement, les cheveux raides se bouclés en cascade. La petite fille applaudit –ce qui fit disparaitre sa boule de lumière- , excitée comme une puce !

Le rouge lui monta aux joues sous le compliment, mais un grand sourire heureux lui barra le visage. « Waaaw! C’est toi la meilleure ! Tu as réussi et c’est suuuper joli avec tes yeux ! » Ailis avait toujours été fière de ses cheveux de feu et les voir comme ça devant elle sur une autre tête la ravissait. Elle aimait beaucoup l’impression de pareil qui ressortait du moment. Non pas qu’elle ressentait un besoin étrange d’être identique aux autres, c’est juste que sur le moment c’était amusant. Un sourire heureux aux lèvres, elle reforma sa petite boule pour répondre à la question. « Pas enlever les yeux. Juste les empêcher de voir… Un peu comme quand on fixe très très longtemps le soleil en plein midi quand il n’y a pas de nuage. Sauf que là, ça prendrait pas super longtemps. Sifu Nata dit que ma boule doit devenir plus brillante. Et que quand je serais grande, je pourrais en faire une grosse-grosse. C’est là que ça pourra aveugeuler… Elle leva la main pour montrer la petite boule de la taille d’un point. « Une fois, j’ai réussi à donner mal aux yeux à Athel. Mais juste une fois. Et j’ai pas pu la garder longtemps… »

Elle était un peu déçue de ne pas arriver à faire des progrès aussi spectaculaires qu’Ishobel… mais elle savait qu’elle réussirait un jour. La magie, c’était un peu comme un muscle, elle devait juste l’entrainer plus. Et puis, elle passait quand même au travers des murs ! C’était le pouvoir qu’elle trouvait le plus cool. Surtout pour faire peur à son meilleur ami…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ishobel
Écuyer
avatar

Messages : 51
Date d'inscription : 04/04/2016

Feuille de personnage
Âge: 14 ans (fév.)
Race: Lycan - Elfe - Humaine
Âme soeur: Miya

MessageSujet: Re: Entraînement magique improvisé [Ailis]   Mer 14 Sep - 20:47

Ishobel écarquilla grandement les yeux à la suite du commentaire de Ailis. Elle n’y avait pas pensé! Peut-être que Sifu Nata pouvait vraiment tout savoir! Était-ce cela, son pouvoir? Ça, c’était un satané problème, parce que ça signifiait qu’elle était au courant pour les escapades nocturnes de Miya et elle, et des visites de son frère dans leur dortoir… Non, elle ne pouvait pas être au courant, car elle les aurait grondé bien avant.

-Je pense que si elle savait tout… mais vraiment tout… on ne serait plus là pour en parler, hein?

Disons que, si elles n’étaient pas incluses dans les coups d’Athelstan et Ailis, Ishobel et Miya n’ignoraient pas que leurs comparses de classe n’étaient pas non plus des enfants de choeur. Ils ne laissaient pas leur place pour les bêtises, et le plus souvent, lorsqu’il y avait du grabuge au château, les servantes se trouvaient devant le dilemn de trouver lequel des duos infernals avait fait le coup, ce qui avait souvent sauvé la peau de l’un (au détriment de l’autre!) Heureusement (ou malheureusement) avec les années, leurs styles de méfaits s’étaient mieux définis, alors les gens avaient fini par différencier une bêtise des uns versus celle des autres… Enfin, sa collègue émit l’hypothèse d’un simple grimoire rédigé par les anciens magiciens-enseignants, qui auraient donc consignés leurs observations sur les élèves… Mais ça ne pouvait pas être aussi banal et ennuyant.

-Ou peut-être qu’elle voit le futur, la soeur de Miya a ce pouvoir! Alors elle sait comment on va développer notre pouvoir, ou alors, elle a le pouvoir de connaître les pouvoirs des gens et de les mesurer? Ehoh, c’est pas juste ça, pourquoi Sifu Nata connaît tous nos pouvoirs, mais qu’on connaît pas les siens nous?

Aillis avait déjà recommencé à jouer avec sa boule de lumière, variant sa luminosité dans une grimace plutôt amusante, qui fit oublier à la demie-lycan qu’elle échouait dans ses tentatives. Les gamines éclatèrent de rire lorsque le pouvoir d’Ishobel lui obéit enfin, sous les acclamations d’Ailis, à qui elle ressemblait maintenant à une soeur, les taches de rousseur en moins. L’élève essaya d’imaginer l’effet de ses boucles orangées entourant ses yeux gris-vert, et souris devant l’image qui se dressait dans son esprit. Ça devait effectivement être fort joli. La soudaine ressemblance entre les deux élèves et l’allusion un peu plus tôt aux mauvais coups auxquels elles aimaient toutes les deux s’adonner lui donnait maintenant des idées, mais Ailis avait déjà sauté sur le sujet de son pouvoir.

-Tu sais, parfois, pour faire des progrès, il faut juste arrêter d’essayer et passer à autre chose! C’est toi qui l’a dit tout à l’heure. Si ça à marché une fois avec Athel, ça finira bien par revenir, mais un peu de repos ne nous ferait pas de mal, non? D’ailleurs je me disais… Puisqu’on se ressemble tant, maintenant que j’ai frisé mes cheveux… Ça te dirait de profiter du fait que tu as bien appris à traverser les murs et faire tourner un peu en bourrique nos amis des cuisines?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Entraînement magique improvisé [Ailis]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Entraînement magique improvisé [Ailis]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Entraînement magique [FLASHBACK avec Morrigan et Myrdhinn]
» Entraînement d'orientation
» [Entraînement] Lame
» Entraînement sous haute température [ Sento - Tenzen ]
» La roche n'est pas si solide! Chapitre d'entraînement numéro 4

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Émeraude :: Archives :: Archives du nouveau forum :: RPs-
Sauter vers: