Forum RPG médiéval-fantastique inspiré de la série Les Chevaliers d'Émeraude d'Anne Robillard
 

Partagez | 
 

 [Terminer] If I fail, I'll fall apart [Krovos]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Faryë
Chef de l'Ordre
avatar

Messages : 76
Date d'inscription : 05/03/2016

Feuille de personnage
Âge: 23 ans (Fev)
Race: Elfe-Humaine
Âme soeur: Phoebe

MessageSujet: [Terminer] If I fail, I'll fall apart [Krovos]   Dim 4 Sep - 17:09

[Rp se passant au saut de Mai]

Le monde s’était arrêté de tourner. Le temps s’était écroulé. Il ne restait plus rien, rien d’autre que les battements erratiques de son cœur meurtri dans ses oreilles. La tête lui tournait, la nausée l’étouffait. Rien ne pouvait être vrai, elle devait être en train de rêver… un cauchemar, juste un cauchemar. Faryë allait se réveiller d’un instant à l’autre. Oui. Elle allait se réveiller, et tout ceci allait être oublié. Elassaria ne serait jamais venue la voir dans la chambre qu’elle partageait avec celui qui était son mari depuis trois mois. Son chef ne lui aurait jamais annoncé à une heure aussi tardive de la nuit que l’amour de sa vie était parti. Voilà. Chade n’avait pas déserté. Il n’était pas considéré comme un traître en fuite. Elle-même n’était pas soudainement promue au titre de sous-chef… ce titre était toujours celui de son mari.

Mais plus les minutes passaient, moins elle arrivait à se convaincre. Les armoires vides qui contenaient autrefois les vêtements de son amour la narguaient. L’absence même de celui qui dormait à ses côtés chaque nuit depuis des années en était une preuve flagrante…  Faryë l’avait vu pour la dernière fois le matin même. Alors qu’elle partait s’entrainer… il avait eu ce regard étrange, il l’avait embrassé au point qu’elle en avait perdu le souffle. Elle avait ri avec lui, tout avait été presque normal… jamais elle ne se serait doutée. Dès qu’elle était sortie, il avait ramassé ce qui lui appartenait et qu’il emmenait avec lui. Armes, Vêtements… Toute la journée, il s’était préparé. Il avait terminé la paperasse commencée. Classer les documents à voir. Écrit des listes d’aide-mémoire. Puis en soirée, il était allé voir sa meilleure amie. Lui avait annoncé son départ. Il avait accumulé les bêtises et maintenant, on voulait sa tête. Chade étant Chade, il ne voulait pas prendre le risque de se faire attraper et de perdre un procès. Il avait donc choisi la fuite.

Leur chef Elassaria étant ce qu’elle était l’avait couvert. Cette femme prendrait tout le monde sous son aile si elle pouvait ! Le Chevalier flamboyant était parti à la brunante, sans que personne ne le voie. Après tout, il n’était pas rare de voir un ou l’autre des membres de l’ordre quitter pour une mission à n’importe quelle heure ! Son cheval sellé, il était parti. Et elle, elle n’avait même pas eu le droit à un dernier au revoir. Par manque de temps ? Par manque de courage ? Aucune idée… le fait était qu’il avait foutu le camp sans un regard l’abandonnant derrière. Elle, qui avait fait vœu de lui vouer sa vie par les liens du mariage ! C’était la nécromancienne qui était venue lui annoncer sa fuite. Une fois qu’elle-même avait fini d’avaler le départ de son cher ami. Ils avaient toujours été très proches ces deux-là ! La phéryxianne lui avait par le même temps annoncé que c’était elle qui reprenait le rôle de son mari. En n’importe quel moment, elle aurait été enchantée d’avoir le titre. Mais pas aujourd’hui. Pas comme ça.

La vision brouillée par des larmes amères, elle fixait la porte fermée par laquelle Elassaria était partie quelque temps plus tôt. Elle devait se faire à l’idée. C’était réel. Chade était un traitre, elle était la femme d’un déserteur. Et elle était seule. Parti, la laissant toute seule. Un premier sanglot passa ses lèvres crispées. Puis un second. Finalement, sa peine et son horreur se déversèrent par des flots continus et impossibles à arrêter.  Faryë avait mal à la gorge à force de crier. Elle avait mal aux yeux à force de pleurer. Elle avait mal aux poumons par le manque d’air qui entrait entre deux sanglots et sa tête voulait exploser.  Peu importe où elle posait les yeux, tout lui hurlait à la face sa perte. Cette chambre… c’était celle de Chade avant d’être la leur. C’était ici que toute leur histoire s’était écrite. Elle ne pouvait pas rester une seconde de plus là. Elle étouffait.

Où aller ? Qui voir. Elle était seule. Seule ? Non. Elle avait un ami. Un ami qu’elle adorait, qui veillait de loin sur elle. Le grand reptile effrayant au cœur d’ange. Au fil des ans, il était devenu un frère pour la petite elfe. La toute nouvelle sous-chef n’hésita pas plus. Elle sortit dans le couloir froid et sombre pour se diriger à tâtons vers ce qu’elle savait être la chambre de Phoebe et Krovos. Il était terriblement tard… ou abominablement tôt - dépendant du point de vue —,  mais Faryë n’avait plus du tout contact avec la réalité. Les cheveux dans tous les sens, emmêlé bourré de nœuds, sa tunique de l’ordre encore sur le dos, mais fripé, les yeux boursouflés rouges et vitreux… elle donnait un spectacle pathétique. La lumière des quelques torches du couloir empirait le tout, faisant luire les sillons de larme sur ses joues creusés par la peine.  On était bien loin de la jolie et toute mignonne Faryë quand elle cogna doucement à la porte convoitée. Ses mains retournèrent aussitôt se tordre et griffer ses bras par des gestes nerveux et spasmodiques… elle ne se rendait même pas compte qu’elle psalmodiait « Parti… il est parti » en boucle, les yeux fous.  

C’est cet agréable spectacle que Krovos eut quand il daigna ouvrir la porte.  À moins que ce ne fût Phoebe… elle ne savait plus trop. Tout ce qu’elle avait été capable de faire consciemment, c’était de se rendre à la porte. Maintenant, elle n’était plus vraiment maîtresse d’elle-même.

_________________

Thème couleur :#006666 et musique : Safe and sound


Dernière édition par Faryë le Mar 24 Jan - 8:21, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Terminer] If I fail, I'll fall apart [Krovos]   Dim 18 Sep - 11:32

KROVOS. JOUR 2 SANS ACCIDENT.


Krovos ne portait qu'un pantalon noir retenu par une corde - plus pratique quand il changeait de taille - et était assis en tailleur sur son lit. Phoebe effectuait une sortie nocturne, il était seul. Les mains sur les genoux, ses yeux étaient fermés. Il méditait. Se concentrant sur sa respiration, filtrant les informations qu'il percevait, pratiquant son pouvoir à ressentir son environnement, pour en augmenter son contrôle. Qui avait-t-il de pire qu'un pouvoir passif, toujours en fonction, qui pouvait vous faire perdre la tête dès qu'on était déconcentré? Probablement ce qui cogna à sa porte.

Il entendit les frottements et les marmonnements de loin, mais n'y fit pas attention, jusqu'à ce qu'ils s'arrêtent devant sa porte et cogne légèrement. À l'odeur, il reconnu Farÿe, mais quelque chose était différent. Le chevalier hypersensible le sentait. Elle ne dégageait pas la même énergie. De toute façon, pour qu'elle cogne à cette heure de la nuit, ce n'était assurément pas normal. Il se leva doucement, les sourcils froncés, et alla ouvrir la porte.

Le visage du reptilien passa par plusieurs émotions. La surprise, la perplexité, l'inquiétude, la tristesse. « Entre. » fit-il simplement, en se déplaçant pour la laisser passer. Il referma derrière elle. Elle avait pleuré, beaucoup. Son visage était marqué, ses bras s'agitaient frénétiquement. Il ne portait pas d'armure, il n'avait que son pantalon. Il réalisa subitement qu'il n'avait aucune protection. Ses yeux fouillèrent la pièce et il alla prendre sa paire de gant de cuir sur la table jouxtant son lit. Ce serait la moindre des choses. Sa peau parsemées ici et là d'écailles dorées miroitaient sous la lumière diffuse des chandelles.

Comme elle restait planté comme un poteau, en larme, répétant qu'il était parti, il prit son courage à deux mains et posa légèrement, très légèrement, ses mains sur les épaules frêles et la guida vers le lit de Phoebe, sur laquelle il l'invita à s'asseoir. Puis il s'installa en face, sur son propre lit. Sourcil froncé, il cherchait. Qui était parti? Jamais il ne lui viendrait à l'esprit que leur sous-chef avait pu déserté. « Farÿe... » commença-t-il doucement. « Qui est parti, explique-moi. Que se passe-t-il? » Les yeux qui se posèrent sur lui semblaient vides. Il sentit son coeur se fendre. Que pouvait-il la mettre dans un tel état? Elle allait craquer, ça se voyait, et il était complètement impuissant, pouvant à peine la toucher, l'approcher.

Revenir en haut Aller en bas
Faryë
Chef de l'Ordre
avatar

Messages : 76
Date d'inscription : 05/03/2016

Feuille de personnage
Âge: 23 ans (Fev)
Race: Elfe-Humaine
Âme soeur: Phoebe

MessageSujet: Re: [Terminer] If I fail, I'll fall apart [Krovos]   Dim 2 Oct - 18:32

Faryë savait qu’elle était entrée dans la chambre de son ami, mais elle n’en avait pas vraiment conscience. Tout comme, elle le voyait bien, là, devant elle se mouvoir dans la pièce. Et pourtant, elle n’enregistrait pas non plus. Son esprit, accaparé par la triste nouvelle, ne semblait pouvoir se sortir de l’état léthargique dans lequel il plongeait doucement. Les mouvements qu’elle avait faits pour se rendre ici avait été catalytiques de sa peine, l’emmenant à être absolument hors contrôle.

Son esprit essuyait une véritable tempête, un ras de-marré qui venait s’écraser avec force contre les parois métaphysiques de son être. À contrepartie, son corps était complètement atone, un marasme imaginaire, qui la retenait prisonnière… ou peut-être qui l’empêchait de s’effondrer sur le sol. Quelque part, elle avait conscience que si elle craquait, qu’elle laissait sortir le tout, elle tomberait sous le choc. Et elle ne pourrait pas se relever du sol.  Des mains légères sur ses épaules, une poussée directionnelle l’emmena vers un lit. Elle ne se posa pas de question et s’effondra assise sur le matelas. Las de tout, elle luttait toujours pour garder son être entier… mais elle perdait peu à peu le dernier combat.

Sa respiration saccadée était laborieuse, comme si même l’air ne voulait plus d’elle. Ses poumons menaçaient d’exploser sous le manque d’oxygène dû à ses sanglots. Elle, qui avait toujours supporté la vie en étant plus stoïque qu’une caryatide. Elle aurait aimé, pouvoir cracher son fiel, faire l’apologue de son mal-être… mais elle n’arrivait qu’à émettre des sons d’animal blesser. Son regard brûlant de sel à la vision flouée de larme se posa sur une large tunique. Tremblante elle s’en emparant, coupant ainsi la question de son ami. Sans vraiment savoir ce qu’elle faisait, elle se glissa dans les tissus, qui auraient pu lui faire au moins trois robes. Ainsi emmitouflée, elle se laissa tomber sur lit recroquevillé. Hypotypose du désespoir.  

L’odeur de la tunique et du lit était rassurante. Elle se sentait comme à sa place, bercer. Elle ne saurait dire pourquoi, mais elle se calma un peu. À peine plus qu’un chouya, mais juste assez pour être capable de répondre à Krovos. « Ch…Chade. » La voix rendue rauque par ses cris lui faisait mal à la gorge. Prononcer le nom de son mari, atomisa le cloisonnement de ses émotions. Sans qu’elle ne put faire quoi que se soit, elle se mit parler et sangloter de plus belle au travers.

« Traître ! C’est un traître. Elassaria est venue dans notre chambre… il est parti ! Parti Kro’ … Il m’a laissé… Il… Elle… je… j’suis sous-chef maintenant. J’en veux pas ! J’en veux pas !! Je veux mon mari. Je veux pas. Je veux Chade… »

Faryë était complètement anéantie. Elle n’avait que 18 ans… ils étaient mariés que depuis trois mois. Et c’était déjà fini. Elle l’aimait… mais il était un traître. Il avait trahi l’Ordre… et l’Ordre, c’était la seule chose qui comptait pour elle… « Kro… je veux pas… Il… je peux pas. » Elle ne pouvait pas l’aimer… ou elle ne pouvait pas prendre son rôle… elle ne savait plus.

_________________

Thème couleur :#006666 et musique : Safe and sound


Dernière édition par Faryë le Sam 19 Nov - 12:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Terminer] If I fail, I'll fall apart [Krovos]   Mer 5 Oct - 12:57

KROVOS. JOUR 2 SANS ACCIDENT.


Ses plaintes étaient un peu irritantes, mais rien que Krovos ne put supporter. Le visage contracté, il observait son amie en tentant de déchiffrer les émotions qui l'habitaient. Elle jetait un oeil hagard autour, et fini par se saisir de sa chemise et par... se rouler dedans. Il n'y comprenait rien. Il avait devant lui un petit burrito humide et tremblant. Elle s'était laissée tomber, vidée de toute énergie. Habituellement, les gens partageaient de la chaleur pour se réconforter... mais il ne le pouvait pas. Il ne pouvait que jeter un regard impuissant sur la vision pure du désespoir qui s'offrait à lui.

Sa respiration sembla laisser place à quelques mots, et il se pencha vers l'avant pour en saisir la portée. Pas qu'elle ne parlait pas assez fort - en fait sa voix était plutôt faible, mais il avait l'ouïe fine - mais plutôt parce qu'elle n'était pas claire. Chade? Quoi Chade? Chade était mort? Il sentit son coeur s'accélérer. Est-ce que l'ennemi avait pénétré le château? Il avait envie de la secouer pour qu'elle parle plus vite, mais s'abstint, demeurant plutôt attentif. De toute façon, tout se déversa sur lui comme une rivière dont on avait briser le barrage. Il écarquilla les yeux.

Chade... était un traître? Parti... laissé...? Ne venait-il pas seulement de l'épouser? Il se sentit pâlir - une sensation fort désagréable - en comprenant peu à peu. La surprise fit place à une colère qu'il n'avait jamais ressenti - de son plein gré - et qu'il ne pensait jamais ressentir. Il se leva d'un bond. « Quoi? Parti? Tu veux dire... Chade t'a quitté? Comme ça? En traître?! » Elle lui confirma la chose dans un hoquet et une série de reniflement. Le visage du reptilien se crispa et il tapa du point sur le matelas - c'était moins risqué que de prendre une chance de se blesser sur le mur.

Il ouvrit la bouche pour lui demander si elle était sûre, mais c'était inutile. Les faits étaient là. Serrant les dents, il se mit à faire les cent pas, sa queue battant l'air dans un mouvement irrité. « Il est parti... Chade est parti... » répétait-il, ayant du mal à y croire, puis il s'interrompit, réalisant que Farye... la pauvre. Il se secoua et s'agenouilla devant elle, penchant la tête sur le côté pour être dans son angle de vue - ou en parti. « Farye, je... » Il serra les dents et les poings d'impuissance. « Je te jure que je ferai tout ce que je peux pour le retrouver et le ramener par la peau du cou, et qu'il te devra des explications. » Il ne pouvait pas la serrer contre lui, ni même poser une main rassurante sur elle, sans prendre de risque, comme elle semblait plus ou moins consciente de son environnement. Il ne voulait la blesser.

Le chevalier se sentait habité par un mélange de rage et d'impuissance, ce qui le rendait encore plus en colère. Il se redressa et donna un coup de pied dans un morceau de linge qui traînait au sol, qui s'envola et se posa plus loin. Si Chade avait été à proximité, il lui aurait démoli le portrait, lentement, et consciemment. Ce sentiment, qu'il avait toujours rejeté, il l'accueillait soudainement avec joie. Une rage prenante et étouffante. Il se remit à faire les cent pas... sur deux pas, avant de se tourner à nouveau vers la petite boule de souffrance sur le lit. « Si... je peux faire quoique ce soit... Je suis là pour t'écouter. Tu le sais, ne gardes pas tout cela pour toi. » Il s'accroupit à nouveau près du lit et chercha ses yeux. « Parles-moi. »
Revenir en haut Aller en bas
Faryë
Chef de l'Ordre
avatar

Messages : 76
Date d'inscription : 05/03/2016

Feuille de personnage
Âge: 23 ans (Fev)
Race: Elfe-Humaine
Âme soeur: Phoebe

MessageSujet: Re: [Terminer] If I fail, I'll fall apart [Krovos]   Sam 19 Nov - 12:48

Le burrito trempé de larme qu’elle était resta un bon moment immobile. Guettant les mouvements de son ami par les sons. Une-froush-deux. Une-froush-deux. Une-froush-deux.  Un pas, un coup de queue, un autre pas. Krovos était aussi énervé qu’elle fût triste. Autrement dit, un simple euphémisme. Il faisait les sens pas, sa queue battant le rythme enragé qui l’envahissait. Elle aurait dû être effrayée… ou du moins le surveiller pour éviter qu’il ne bascule. Et pourtant, elle se sentait encore plus en sécurité que jamais. Quelqu’un s’inquiétait de ce qu’elle pouvait vivre. Elle n’était pas seule et son ami était là. Elle pouvait se permettre de tomber en morceau, quelqu’un serait là pour la recoller.

Ce sentiment de sécurité, l’impression d’être dans un cocon protecteur et cette odeur légèrement diffuse qui flottait près de son nez contribua à la calmer. Oh, elle n’était pas zen, ni même un chouya apaisé… mais elle réussissait à respirer moins laborieusement. Inspiration, expiration… et on recommence. Lentement, doucement. Peu à peu, ses sanglots erratiques devinrent uniquement des larmes régulières. Quelque part dans son cerveau s’enregistrait l’image d’un Krovos tapant du poing sur un matelas. Elle serait attendrie plus tard. Vraiment, elle adorait cet homme. Si froid en apparence et en attitude, mais qui avait un cœur plus grand que le royaume. Si seulement, elle avait pu tomber amoureuse de lui ! Certes aucune relation n’aurait été possible… mais elle n’aurait certainement pas le cœur en miette à l’heure qu’il est !

Son cœur. Elle avait l’impression qu’il avait été poignardé. La douleur était psychologique, mais elle la sentait physiquement. Cette douleur, d’un cœur brisé. Elle était pratiquement certaine de l’avoir entendu éclater. Comme le bruit assourdissant du verre qui éclate dans un silence pesant. La respiration de Faryë était toujours un peu hoquetant, lui laissant une impression de nausée à chaque fois, mais elle ne tremblait plus. Au chaud, camouflé au milieu de la chemise douce d’un reptile géant.  Reptile qui s’arrêta finalement face à elle. De son angle de vue, elle ne voyait que le pantalon et une partie du ventre, parsemé d’écailles brillantent. C’était vraiment beau, l’effet de lumière dessus. Pourquoi devait-elle être dans un tel état lorsqu’elle avait la chance de les apercevoir ? Elle n’avait aucunement conscience du spectacle qui lui faisait face… oh. Elle s’en voudrait plus tard… lorsqu’elle aurait avalé tout ça. Une chance, l’image de Krovos torse nu, c’était parfaitement imprimée dans ses souvenirs. Elle pourrait s’en délecter dans quelque temps… et peut-être même le charrier un brin. C’était à ça que servaient les amies non ?

Le pantalon et le torse laissèrent place à un visage inquiet. Visage qui se tordit pour être dans le même sens que le sien. Les beaux yeux bleus du chevalier cherchèrent les siens et ils s’accrochèrent. Si en général, c’était le regard des autres qui bloquait dans le sien à cause de son pouvoir, cette fois-ci, c’était le contraire. Faryë, complètement déchirer entre mille désirs, s’accrochait désespérément au regard de Krovos, qui lui servait d’ancre dans la réalité. Son pouvoir, complètement inutile. Elle voulait mourir… Krovos ne lui donnerait jamais ça. Elle voulait Chade… Krovos voulait déjà le lui ramener. Elle voulait être touchée, câlinée… Krovos n’avait jamais eu ne serait-ce que l’once de l’envie d’en faire autant. Et elle voulait plus de cette odeur rassurante… mais elle ne savait même pas de quoi il s’agissait.

Le contact fut perdu alors que le reptile dans un élan de colère envoie valser d’un bon coup de pied un pantalon qui n’avait juste rien demandé… La laissant à nouveau sans repère. Avait un sentiment d’abandon qui enflait rapidement dans son cœur.  Une-froush-deux. Une-froush-deux. Une-froush-deux.  Un pas, un coup de queue, un autre pas. Le son rassurant était toujours là. Elle n’était pas abandonnée, il était juste trop énervé. Tout allait bien. Oui… tout allait bien. Elle allait se réveiller, et tout irait bien. Mais non. Elle était déjà passée par là quelques heures –jours? Années ? – plus tôt. Ce n’était pas un rêve. Elle ne dormait pas au côté de son mari. Il était bel et bien parti. Ça n’irait pas bien. Et même si elle hurlait encore et encore, cet enfoiré ne reviendrait pas. Il avait trahi l’Ordre. Il avait fait des choses horribles. Et il l’avait quitté.  

Soudainement, la rage qui habitait son ami devenait sienne. Elle avait envie de hurler, de frapper. Elle voulait lui faire mal… comme il lui avait fait mal ! Elle voulait que Chade souffre. Elle, qui avait toujours été douce, calme, tranquille… froide sans émotion même,  était envahie par une envie de sang dévorante. Son âme réclamait vengeance. Krovos revint vers elle et ses yeux cherchèrent encore les siens. Elle s’y accrocha de toutes ses forces et cette fois, elle réussit à revenir réellement au moment présent. Les paroles de son ami achevèrent de la rassurer, elle n’était pas seule. Il n’y avait que celui qui lui avait promis amour et fidélité… qui était parti comme un voleur. Lentement, sans quitter le regard bleu des yeux, elle s’assit. Étrangement, l’odeur apaisante se faisait moins forte, mais elle n’y porta pas attention. « J’ai mal Krovos. Il m’a arraché le cœur, puis l’a piétiné sous les sabots de son cheval en fuyant. J’ai mal… et je veux qu’il le comprenne. Je veux qu’ils connaissent la douleur d’un cœur qu’on arrache sans considération. Je veux le faire souffrir… jusqu’à ce qu’il supplie. Je veux que le traître meure… » Jusqu’au plus profond de ses tripes, c’était ce qu’elle voulait.  « Je l’aime… mais il est de mon devoir de Sous-Chef, de le traquer jusqu’à ce qu’il expie… » Oui, elle l’aimait. Mais elle le haïssait tout autant d’avoir trahi sa confiance… et l’Ordre. Elle était devenue sous-chef… et bien qu’à cela tienne. Elle le traquerait jusqu’à la fin s’il le fallait. Et lorsqu’elle l’aurait trouvé, il n’aurait pas assez de mains pour implorer son pardon.  

_________________

Thème couleur :#006666 et musique : Safe and sound
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Terminer] If I fail, I'll fall apart [Krovos]   Jeu 8 Déc - 20:37

KROVOS. ENCORE EN CONTRÔLE.


Krovos pouvait voir dans le regard de son amie qu'elle s'éveillait un peu de son état de choc. Il voyait cette colère dans son regard qui faisait écho à la sienne, ou plutôt était-ce la sienne qui lui faisait échos? Elle se redressa. Il aurait voulut lui accorder un sourire, mais n'y arrivait pas. De toute façon, ce serait sans doute déplacer. Elle ne voulait pas un sourire, elle voulait sa justice. En ce moment elle souffrait. Il connaissait si bien la souffrance... il ne pouvait que compatir. Ironiquement, l'aider à surmonter cette douleur ne lui en causerait, à lui, que davantage. Elle l'exprima, d'ailleurs, cette douleur. N'ayant jamais aimé, il ne pouvait pas comprendre cela. Mais il connaissait l'abandon, la trahison. La douleur était imprégnée dans son histoire, dans sa peau, dans son âme. Il aimerait tant la soulager de ce fardeau qu'il savait si lourd!

C'était étrange, écouter quelqu'un parler d'amour et de haine, de traque, dans le même discours. Mais de toute façon, ne disait-on pas qu'il n'y avait pas plus proche du sentiment d'amour que celui de haine? Les deux opposés d'une même puissance. Sous-chef... Elle était sous-chef... C'était particuliers tout cela. Cette petite fille, qu'il avait vu grandir, qui était devenue chère à ses yeux et une grande amie, et qui était maintenant... sa supérieure. Évidemment, il ne s'attendait pas, et ne s'attendrait jamais, à recevoir cet honneur. Personne ne voulait d'un sous-chef qui ne se contrôlait pas tout seul et qui était désagréable à fréquenter, limite dangereux. Si Farye était un peu crainte pour ses pouvoirs, elle était aussi respectée. Elle n'avait pas habitude de s'embourber dans ses sentiments.

Bien sûr, présentement c'était une exception. Monumentale, en fait. Et il ne savait pas comment réagir. « Écoutes Far... aaah ne me fais pas ces yeux là. » renchérit-il en sentant des sentiments inconnus le prendre d'assaut. « Si je le trouves, je te le ramènerai. Je doutes même pas qu'il y aura des poursuites, et qu'il s'en sortira pas comme ça. Il a semé la trouble, il a été le pire chevaliers que l'Ordre ait connu et a jeté l'opprobre sur nous tous. » Il la regarda avec douceur. « S'il a quelqu'un qui aurait pu le ramener à la raison, c'est toi. Mais on ne change pas un vrai salaud en chevalier. Cet homme ne méritait pas l'armure, ni le titre. » Il tapa du poing sur son genou, ce qui résonna dans un bruit mat. « Au château, il y a ce mage... Cailean. On dit qu'il est le meilleur traqueur et qu'il peut retrouvé presque n'importe qui. Je suis certain qu'à la demande de l'Ordre, Dame Khanrell l'enverra le chercher. » Il hocha la tête. « Chade ne s'en tirera pas. Il n'y a aucun moyen qu'il s'en tire. Aucun chevalier ne pourra lui pardonner son geste, sois-en sûre Far. »

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Terminer] If I fail, I'll fall apart [Krovos]   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Terminer] If I fail, I'll fall apart [Krovos]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» TWR 2vs2 The Rise and Fall of Rome
» Daiklan Écuyer d'Émeraude(Terminer)
» je croyais que c'était terminer...
» Ligue Retro : FAIL .... Ligue CHL ??
» Let the Sky fall on you • Heaven Angel [VALIDE]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Émeraude :: Archives :: Archives du nouveau forum :: RPs-
Sauter vers: